de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
La rentrée littéraire vitrifiée par « Soumission » ?

La rentrée littéraire vitrifiée par « Soumission » ?

Il y a désormais deux rentrées littéraires : la grande à la fin de l’été, et la petite au cœur de l’hiver. Ou la première et la seconde. Mais que ce soit en septembre ou en janvier, elles s’exposent pareillement au même spectre qu’auteurs et éditeurs conjurent par tous les moyens à leur disposition : gousse d’ail, crucifix, rosaire, miroir etc Ce spectre a un nom : la vitrification ; il s’incarne en une seule et même personne qui défie les saisons : Michel Houellebecq.

C’était en 1998 et il s’échappait déjà régulièrement de la seule rubrique « Livres » des journaux pour rejoindre les pages dévolues aux phénomènes de société. Marion van Renterghem du Monde adapta cet adjectif du parquet à l’écrasement de la rentrée par son seul roman ; et son éditeur récupéra l’expression. Raphaël Sorin, qui veillait alors chez Flammarion au destin médiatique des Particules élémentaires et au sort de son auteur, reconnaissait que son mammouth écrasait les prix dès qu’il était propulsé en tête de liste. Le phénomène se reproduisit par la suite, notamment en 2010 avec La carte et le territoire, succès amplifié encore par le couronnement des lauriers Goncourt. Les auteurs les plus avisés en conclurent qu’ils gagneraient à prévoir leurs vacances en fonction des dates de sortie des prochains livres de Michel Houellebecq. Car il était écrit qu’en janvier 2015, ils n’y échapperaient pas.

L’intéressé n’y est pour rien. Entendez qu’il serait vain de lui prêter des stratégies de marketing, d’autant qu’il est désormais au-dessus de cela. Car Michel Houellebecq est depuis quelques années le romancier « littéraire » français le plus célébré, c’est à dire commenté, analysé, thésardisé, analysé, critiqué, contesté, loué, traduit dans le monde. A chaque parution, sa légende le précède. Pour le meilleur et pour le pire.

Merci pour ce suicide de Trierweiler & Zemmour a dominé les ventes des essais à l’automne ; ils les ont écrasées et les ont à leur manière vitrifiées, c’est à dire durcies. Ce constat accentue un regrettable phénomène à l’œuvre depuis plusieurs années déjà : après les quelques têtes de listes, tout ce qui suit décroche radicalement. Le temps n’est plus où nombre de livres, bénéficiant d’une bonne visibilité, se vendaient bien ; les étapes intermédiaires ont disparu ; on passe très vite de ce qui domine les ventes à ce qui reste ; à croire qu’à l’emballement médiatique pour un ou deux auteurs a succédé un mouvement panurgique pour les mêmes. Après avoir entendu les gens demander « Avez-vous lu le dernier livre d’Emmanuel Carrère ? » avant de s’indigner « Mais comment avez-vous pu ne pas aimer ? », va-t-on entendre le même refrain avec le nouveau roman de Michel Houellebecq ?

Les lecteurs jugeront bientôt sur pièces dès que Soumission (en arabe : Islam…) sera libéré de son mystère, c’est à dire à partir du 7 janvier bien que le roman soit d’ores et déjà piraté et disponible en téléchargement illégal (pour ma part, je mettrai en ligne une critique peu avant). Mais eu égard au goût de la provocation et du paradoxe que l’auteur n’a jamais nié, aux thèmes si aigus dans leur actualité qu’il y traite, au contexte politique et social tendu où ce livre ne manquera pas de s’inscrire fût-ce à son corps défendant, et à la rumeur flatteuse qui annonce sa qualité littéraire, on serait étonné qu’il ne produise pas l’effet de souffle d’une bombe avant de diffuser, qui sait, un rayonnement ionisant.

(« A Jalalabad » photo Shah Marai)

Cette entrée a été publiée dans vie littéraire.

570

commentaires

570 Réponses pour La rentrée littéraire vitrifiée par « Soumission » ?

restons sur terre dit: 4 janvier 2015 à 14 h 09 min

« les extraterrestres surveillent de très près toutes les installations nucléaires sur la planète, et le stockage des bombes nucléaires. Des rapports de généraux au plus haut niveau des états en fait foi. »

Ce sont peut-être seulement des robots de surveillance secrète entre Etats
Les éclats lumunieux soudains ne sont pas rares, sont parfois simplement des phénomènes dûs à des tremblements de terre ou des ptages de câbles d’électricité

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 14 h 09 min


…commerce-moi,!…les loisirs,!…en la digue,!…
…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…
…et des supercheries,!…en projections,!…
…à Lourdes,!…l’apparition de la Vierge,!…montage commercial,…

…pour des lesbiennes à Jeanne d’Arc,!…la droite au centre du milieu,!…
…profond,!…la caste en famille,!…

…par des connaissances de Daguerre,…

…en spectacle sur d’adolescente, pour s’en valoriser la Lourdes,!…choisie,!…
…la bave, pour jouisseurs de cons,!…

…mon Socrate, vivre, supercheries, comme des sophistes à Périclès, à Pythagore,…mes incroyables, à se faire nourrir par le peuple,!…
…autorité,  » obsolète « ,!…la liberté de se les chapeauter les sciences, du prix Nobel,!…
…apporte mon petit,!…la gloire et ta notoriété, prophète sophistes abusifs,!…

…aujourd’hui,…nos représentants démocratiques, pour leurs fonds baptismaux collabos,!…
…t’as les O.V.N.I,…en poche, la douceur au fond,!…Ah,!Ah,!…Bip,!Bip,!…c’est du Jésus en hosties la gorge pleine comme un as,!…
…c’est trop, les Soumises,!…mes filles encore du beurre,!…pour chemins de croix ouvert,!…au suivant,…pour leurres,!…etc,!…
…pure, pure, le doigt dans le nez, profond !,…Ouf, un dessin,!…
…Monsieur, soyez sage,!…il faut baiser maintenant,!…tenez-le,!…Ah,!Ah,!…etc,!…

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 14 h 08 min

Pourquoi la littérature se sent légitimée à parler de Sigmaringen et pas des OVNI ? Il y a là quelque chose qui définit la littérature telle qu’on la conçoit jusqu’à présent.

Ce qu’on peut dire, c’est que la littérature n’a pas pour fonction de nous parler de la réalité.

Polémikoeur. dit: 4 janvier 2015 à 14 h 07 min

(Rectif).
Que bonne s’accorde avec galette
selon que la pâte feuillette
et la taille des assiettes !
Clavicalement.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 14 h 04 min

Dans cet article de france-soir, R. Saviano dit un peu se qui se consomme dans certaines régions de l’Héxagone. Je comprends que cela en gène ici quelques uns.

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 14 h 03 min


…commerce-moi,!…les loisirs,!…en la digue,!…

…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…
…et des supercheries,!…en projections,!…

…à Lourdes,!…l’apparition de la Vierge,!…montage commercial, ( rétro-projections ad-hoc ),…

…pour des lesbiennes à Jeanne d’Arc,!…la droite au centre du milieu,!…
…profond,!…Ah,!Ah,!…la caste en famille,!…etc,!…

…par des connaissances de frères acolytes à Daguerre,…

…en spectacle sur mesures d’adolescente, pour s’en valoriser la Lourdes,!…choisie,!…

…la bave, pour jouisseurs de cons,!…

…mon Socrate, vivre, d’avec supercheries, comme des sophistes à Périclès, à Pythagore,…d’accord mes incroyables, à se faire nourrir par le peuple,!…

…autorité, aujourd’hui  » obsolète « ,!…la liberté aujourd’hui de se les chapeauter les sciences, en fidèles de prix Nobel,!…

…apporte mon petit,!…la gloire et ta notoriété, prophètes d’enculés sophistes abusifs,!…

…aujourd’hui,…nos représentants démocratiques, pour leurs fonds baptismaux collabos,!…Ah,!Ah,!…

…t’as les O.V.N.I,…en poche, la douceur au fond,!…Ah,!Ah,!…Bip,!Bip,!…c’est du Jésus en hosties la gorge pleine comme un as,!…
…c’est trop, les Soumises,!…mes filles encore du beurre,!…pour chemins de croix ouvert,!…au suivant,…pour leurres,!…etc,!…
…pure, pure, le doigt dans le nez, profond !,…Ouf, esquisse d’un dessin,!…
…Monsieur, soyez sage,!…il faut baiser maintenant,!…tenez-le,!…Ah,!Ah,!…etc,!…

Polémikoeur. dit: 4 janvier 2015 à 14 h 00 min

Bonne galettes,
gare aux dentiers,
au plaisir de gloser !
(Dans l’espace, personne
ne nous entend crier).
Astéroïdement.

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 13 h 59 min


…commerce-moi,!…les loisirs,!…en la digue,!…

…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…des O.V.N.I.,!…
…et des supercheries,!…en projections,!…

…déjà,!…à Lourdes,!…l’apparition de la Vierge,!…montage commercial, ( rétro-projections ad-hoc ),…

…pour des marges en lesbiennes à Jeanne d’Arc,!…la droite au centre du milieu,!…
…profond,!…Ah,!Ah,!…la caste en famille,!…etc,!…

…par des connaissances de frères acolytes à Daguerre,…

…en spectacle sur mesures d’adolescente, pour s’en valoriser la Lourdes,!…choisie,!…

…la bave, pour jouisseurs de cons,!…

…mon Socrate, vivre, avec des supercheries, comme sophistes à Périclès, à Pythagore,…d’accord mes incroyables, à se faire nourrir par le peuple,!…

…autorité, aujourd’hui  » obsolète « ,!…la liberté aujourd’hui de se les chapeauter les sciences, en fidèles de prix Nobel,!…

…apporte mon petit,!…la gloire et ta notoriété, prophètes d’enculés sophistes abusifs,!…

…aujourd’hui,…nos représentants démocratiques, pour leurs fonds baptismaux collabos,!…Ah,!Ah,!…

…t’as les O.V.N.I,…en poche, la douceur au fond,!…Ah,!Ah,!…Bip,!Bip,!…c’est du Jésus en hosties la gorge pleine comme un as,!…
…c’est trop, les Soumises,!…mes filles encore du beurre,!…pour chemins de croix ouvert,!…au suivant,…pour leurres,!…etc,!…
…pure, pure, le doigt dans le nez, profond !,…Ouf, esquisse d’un dessin,!…
…Monsieur, soyez sage,!…il faut baiser maintenant,!…tenez-le,!…Ah,!Ah,!…etc,!…

Laviedans dit: 4 janvier 2015 à 13 h 57 min

Polé, Diago,..
Vivre dans les bois entraîne une incapacité physique à la prononciation des noms propres, et bien sûr une incapacité mentale à la représentation du monde au-delà de l’orée.

rose dit: 4 janvier 2015 à 13 h 51 min

Notes pour le petit peuple des enfermés : la nostalgie n’est plus ce qu’elle était depuis nombre d’années.

Mon dieu mon dieu c’est quand même piaf. Laissez le moi encore un peu. (Mais non je te le solde).
Relisons Mallarmé. Verlaine et puis Rimbaud. Qui de Charleville est venu mourir à la conception.

> Widerganger
Sachez qu’il.compte se foutre devotre gueule. Quel que soit le.sujet de. Vonversation, le pauvre ami ne sait pas communiquer autrement. Mefi sur vos arrières et les côtés aussi.

Vision féminine dit: 4 janvier 2015 à 13 h 51 min

soleilvert dit: 4 janvier 2015 à 13 h 44 min
Enfin petite, pas du postérieur.

Les marinistes sont toujours d’une classe supérieure à la moyenne.

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 50 min

Au-delà du problème scientifique que posent la présence d’OVNI sur terre et l’existence d’extraterrestres qu’elle suppose, il s’agit de s’interroger sur la relativité de la race humaine. Les extraterrestres nous donnent forcément à penser que nous sommes les singes d’êtres qui nous sont infiniment supérieurs. S’ils n’entrent pas en contact avec nous, c’est qu’on n’entre pas en contact avec des fourmis quand on est un être humain. Au mieux, on les observe. C’est ce qu’ils font avec nous. S’ils avaient voulu nous détruire, ils auraient pu le faire depuis longtemps tellement leur technologie nous surpasse. Mais il y a suffisamment de place dans notre galaxie pour tout le monde. Une guerre avec eux n’aurait aucun sens. Ils ont sans doute connaissance de bien d’autres planètes habitées dans la même galaxie que la nôtre et de civilisation probablement bien plus évoluées que la nôtre, et d’autres moins évoluées. Mais on n’est pas loin de faire des découvertes majeures qui vont révolutionner notre cosmologie et notamment cette histoire de gemellité de l’univers et des moyens de créer des moteurs fondés sur l’antigravitation et les masses négatives qui découlent de la Relativité générale. Vers 2050 peut-être.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 13 h 48 min

Diago, je voulais vous mettre un lien sur le journal france-soir à propos de Saviano, mais il faudra attendre un peu …

soleilvert dit: 4 janvier 2015 à 13 h 44 min

JC….. dit: 4 janvier 2015 à 13 h 25 min
Les Ovni sont plus réels que les compétences de Hollande.

Hollande s’est fait rabroué par une petite femme verte.
Enfin petite, pas du postérieur.

rose dit: 4 janvier 2015 à 13 h 43 min

Pour eux, je ne rêve pas la saumure. Mais je leur demanderai de rester là. Le l’ai déjà dit. Je le redis donc. Gentiment mais en moins fermement : « non , je ne tiens pas, étrangers, à vous suivre ». S’ils insistent, concevant que je peux être utile chez eux avec nombre d’allumés éteints , alors j’emploierais une litote.
Petits zhommes verts dirais-je, « j’aimerai mieux ne pas. »

Salut berenice. Bises à vous

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 13 h 38 min

Et quand la petite mère du peuple des libres se pavane, c’est un peu comme la nostalgie de leur monde d’avant…

H214B534K83 dit: 4 janvier 2015 à 13 h 35 min

JC….. dit: 4 janvier 2015 à 13 h 25 min
Les Ovni sont plus réels que les compétences de Hollande.

Avant de lire cette phrase je n’aurais jamais cru que JC était à ce point croyant en petits hommes verts.
La compétence des uns montre l’inaptitude des autres.

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 35 min

Ça dépend des témoignages. Certains témoignent qu’ils sont exactement comme nous. D’autres, comme ce que rapportent des enfants d’une école en Afrique qui en ont vus descendre d’un engin, disent qu’ils ont des yeux en amandes, énormes, comme des yeux de mouches en quelque sorte… Mais ce ne sont peut-être que des humanoïdes, des robots faits de chaire, des êtres entièrement artificiels faits et étudiés pour voyager dans l’espace interstellaire. On n’en sait rien. Ce qui est sûr en revanche, c’est que les extraterrestres surveillent de très près toutes les installations nucléaires sur la planète, et le stockage des bombes nucléaires. Des rapports de généraux au plus haut niveau des états en fait foi.

rose dit: 4 janvier 2015 à 13 h 34 min

> à trois jours c’est ça (ne nous moquent pas : trois jours c’est trois jours et c’est bref; six jours c’est déjà le double. Quant à 40 c’est verser dans Ali baba ou Noé).
Prolégomène

À l’arak rend sensible et altruiste :
Quand la lumière extérieure disparaît, la lumière intérieure peut naître. On ne peut réaliser ses potentialités qu’en écartant toute forme de dépendance.
Zhou 780-865 après JC.

Bon dimanche à tous
CP jeune en maj. ne me semble pas être la condition sine qu’à non. Passionné serait prééminent.
Puis,passation.
Merci pour votre réflexion sur la de localisation. En organisation son planning au préalable un A-R Paris Marseille coûte 44 €. Hors tout accès aux trains de pauvres dit Oui go partant de gare à gogos. [(Ce qui ne m’empêche pas d’aimer bien Disney Land) et de plussoyer les gosses qui matent les matchs de foot : ils sont heureux].

L’argent ne doit pas être un prétexte à ne pas faire.

Jean Racine dit: 4 janvier 2015 à 13 h 33 min

Comment un être supposé intelligent comme WG peut-il écrire pareille c.onn.eries.

Il n’est pas intelligent, il est même très con, mais il a des visions : ça n’a rien à voir avec l’intelligence mais des fois ça tape dans le mille. Pour vous en convaincre, lisez l’Ancien Testament. Tiens, par exemple, quand Moïse rêve qu’il encule Pharaon.

de nota dit: 4 janvier 2015 à 13 h 32 min

. Les extraterrestres sont même venus photographier le Mont du Temple à Jérusalem

c’est rassurant, les extraterrestres sont comme tout le monde, quand ils partent en voyage ils font, eux aussi, des photos des lieux touristiques pour les montrer aux copains.

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 13 h 31 min

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 13 h 24 min
« Heureusement, dès demain les doryphores auront regagné leurs pénates. »

Que mille doryphores se lovent en ton ventre fécond ! Ô ma belle matrice …

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 30 min

@D
Oui, je suis au courant, je ne dis pas le contraire. Il est probable que Rabelais dans le Quart-Livre, fait aussi allusion à ce genre d’événement qui était parvenu jusqu’à ses oreilles.

Mais enfin, le phénomène OVNI a surtout pris de l’ampleur depuis Roswell, où les Américains ont eu connaissance de la réalité extraterrestres avec des corps morts d’extraterrestres. Jean-Pierre Petit cite un rapport américain qui permet de penser avec une quasi certitude que des OVNI se trouvaient près des bombardiers de l’un et l’autre camp pendant la guerre dans le ciel mais comme simples observateurs.

Rhum antique dit: 4 janvier 2015 à 13 h 25 min

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 07 min
Aucun écrivain ne parle du phénomène OVNI alors que la terre est surveillée par des OVNI depuis au moins les années 1940.

Comment un être supposé intelligent comme WG peut-il écrire pareille c.onn.eries.
Les supposés extra-terresres qui nous visitent se seraient donc calqués sur notre calendrier romain, ils ont mis quelques milliers d’années-lumières pour tomber pile avec ces salauds de nazis.
Pour une coïncidence, c’est une coïncidence.
Jen suis baba.

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 13 h 25 min

Faudrait vraiment être moisi du bulbe pour imaginer que, seuls, les Anglais peuvent monter au ciel en Spitfire !!! …

Les Ovni sont plus réels que les compétences de Hollande.

Polémikoeur. dit: 4 janvier 2015 à 13 h 24 min

Les ovnis, la déchéance de « créateurs »,
qui n’échappant pas à la destinée commune,
appuient parfois sur l’accélérateur,
la sélection naturelle appliquée
aux pages Internet poussiéreuses,
« et Dieu, dans tout ça ? »,
pendant que nous y sommes !
Rien que de l’observation,
de la réflexion et des conclusions !
Les ovninis n’y résistent pas longtemps,
l’abus de vieilles recettes dites stimulantes
a des effets connus de longue date
et, le mouvement caractérisant la vie,
l’immobilité des républiques de la culture
fraîchement balayées les a condamnées.
Epiphanimalement.

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 24 min

Il n’y a qu’un seul savant qui a compris l’importance du phénomène OVNI, c’est le Russe Sakharov. Il a même probablement été en contact avec des extraterrestres. C’est lui qui a mis en avant le premier la cosmologie de la gemellité de notre univers, ce sont, paraît-il, les extraterrestres qui lui auraient soufflé l’idée, il n’a eu qu’à la même en équation, si je puis dire, à l’aide de la Relativité générale. Le seul savant français qui a repris ces idées et a publié dans des revues savantes, c’est Jean-Pierre Petit, qui est vilipendé par la communauté scientifique alors que c’est le savant très certainement le plus à la pointe du savoir cosmologique. Il explique d’ailleurs sur son site l’énorme gâchis d’aujourd’hui en matière de sciences. Notre époque n’est pas seulement une époque de crise économique et spirituelle, mais une époque de régression scientifique étonnante. Un jour, on réécrira notre histoire et il en ressortira l’idée que nous avons sombré dans un nouveau Moyen-Âge qui n’a guère la luminosité du XIIè siècle ! Et Houellebecq sera vu comme le bouffon son temps.

Jean Racine dit: 4 janvier 2015 à 13 h 18 min

la terre est surveillée par des OVNI depuis au moins les années 1940 (Widergänger)

Perso, j’ai débarqué d’un OVNI en mai 40. Juste à temps pour guider Guderian jusqu’à Dunkerque. Depuis, je mate, je surveille tous azimuts. C’est moi qui ai repéré le genou de Claire de la voilée sur la photo du haut. J’aspire à TOUT voir. Je peux aussi vous montrer mon… Mais patience, patience. Niquera bien qui niquera le dernier.

D. dit: 4 janvier 2015 à 13 h 15 min

Michel, je vous ai implicitement donné la raison pour laquelle on ne parle pas de ce phénomène. Cela ne sert à rien sinon à affoler les gens.
Par ailleurs lorsque vous dites qu’il a commencé dans les années 1940, vous vous trompez fortement. L’armée d’Alexandre le Grand a été survolé par un ovni, c’est un fait avéré aujourd’hui. Et je vous laisse admirer cette belle gravure de 1566 :

http://www.ovni-suisse.ch/fr/catalogue-observations-ovni/bale-bale-ville-7-aout-1566-103

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 13 h 14 min

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 09 min
« JC, vous plaisantez. »

Justement, C.P. : je ne plaisantais pas … On peut même être payé très convenablement (cher) pour ne pas mettre d’humour là où ce n’est pas nécessaire….

Fais ce que vouldras !

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 14 min

Le décalage aussi entre le cinéma et la littérature au détriment de la littérature. Le cinéma parle des extraterrestres, un grand film a été fait là-dessus, très documenté par des spécialistes américains du phénomène OVNI et les milliers d’observations très sérieuses de pilotes d’avion, civils et militaires, qui ont vu de leur yeux d’énormes engins spatiaux de plusieurs centaines de mètres, voire plus d’un kilomètre de diamètre se balader dans le ciel. Mais pas un seul roman là-dessus ! De même, à un autre registre, les films de Boisset qui parlent d’une certaine classe sociale, la classe moyenne et ses problèmes, dont ne parle quasiment pas un roman ou très peu.

quelel époque dit: 4 janvier 2015 à 13 h 13 min

Vingt nouveaux cardinaux au vatican, parmi eux jc et bouguereau déguisés pour se taper le pinard des saintes caves

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 13 h 11 min

Belle tentative sur l’état providence…
Mais ici, il y a statistiquement beaucoup de fonctionnaires qui vivent de cette manne providentielle à la française hollandienne. Isn’it ?

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 07 min

Aucun écrivain ne parle du phénomène OVNI alors que la terre est surveillée par des OVNI depuis au moins les années 1940. En pleine guerre il y avait déjà des OVNI dans le ciel. Aucun écrivain n’y fait la moindre allusion. Alors que c’est l’événement le plus considérable de l’histoire de toute l’humanité. Les extraterrestres sont même venus photographier le Mont du Temple à Jérusalem ! Et personne ne s’y intéresse ! On préfère s’en moquer, tourner cet événement de la plus haute importance en dérision ! C’est dire le peu de sérieux de la littérature d’aujourd’hui ! Ça fait pitié.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 13 h 07 min

Polé, fort heureusement Catherine s’est mise à l’abri de ces républiques, disons, un peu « couillues » ?

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 13 h 05 min

bouguereau, oui, et c’est vrai aussi que Salomé… Allons, un petit coup de Flaubert / « Hérodias » :

« Les paupières entre-closes, elle se tordait la taille, balançait son ventre avec des ondulations de houle, faisait trembler ses deux seins, et son visage demeurait immobile, et ses pieds n’arrêtaient pas.. »

Widergänger dit: 4 janvier 2015 à 13 h 00 min

Pourquoi Houellebecq a-t-il perdu toutes ses dents du haut ? C’est à cause de la drogue ? En quelques années, il a vieilli de vingt ans ! Il s’est passé quoi dans sa vie ? Ou c’est justement qu’il ne s’est rien passé …? Le pauvre, je le plains en tout cas ! Il fait pitié.

C’est étrange, mais je n’arrive pas à croire que c’est un écrivain. Je n’ai pas du tout ce sentiment avec les écrivains allemands que je peux lire par exemple. Comme Peter Härtling, Volker Weidermann, Botho Strauss. Ces écrivains me donnent le sentiment de parler effectivement du monde déglingué qui est le nôtre. Mais je n’ai pas du tout ce sentiment en lisant des écrivains français. Je n’adhère pas à ce qu’ils écrivent, je trouve que ça n’a aucun rapport avec la vie telle que je la vit et la perçois. Ils ne m’aident pas du tout à me repérer, ils m’irritent plutôt, m’énervent, m’agacent.

pado dit: 4 janvier 2015 à 12 h 43 min

JC….. dit: 4 janvier 2015 à 12 h 22 min

Ok, essayons de transiger,
nous pourrions prendre TKT pour les représentations 5*, garder Bloom pour les nuits de Bangkok, faire confiance à abdel pour Londres et Oran et à Chantal pour les baraques à frites.
C’est compliqué le monde.

daniel dit: 4 janvier 2015 à 12 h 42 min

Révérend Azerty 20h21 & 20h54
Aucun mystère sur ceux qui avaient tiré. (Ce ne sont pas les docs qui manquent sur les fais et gestes des uns et des autres, les appelés y compris) Les tueurs, les salo pards, des deux camps ont fait monter la sauce, jusqu’à rendre impossible tout autre issue. Les ord ures. Et ça rêve de remettre ça. Malheureusement

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 12 h 41 min

Eléate, tu m’épates !

Avec le curé qui a dit la messe ce matin, on a un conflit théologique/pédagogique : une communiante, sublime, charnue, dodue, fine, admirablement imposable, intelligente, le rêve d’un soumissionnaire !

Qui de nous deux obtiendra de ses parents négligents le droit de l’initier au monde ?

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 12 h 22 min

pado dit: 4 janvier 2015 à 11 h 57 min
« Peut-être qu’un blog collectif »

Je n’aime pas l’idée que Bloom, un génie n’en doutons pas injustement obliger d’aller gagner sa vie dans les Terres du Levant, soit responsable du reste du monde ! L’incompétence a des limites, nom de d.eu de b.rdel de m.rde de naines chauves autistes abonnées au gaz !!!

Héraclite au riz..... dit: 4 janvier 2015 à 12 h 09 min

Puisque le Coran, la Torah, la Bible et le Ricard sont en accès libre, pour quelle raison voudriez-vous que la coke reste aux mains des narcos ?

Légalisation !

pado dit: 4 janvier 2015 à 12 h 08 min

« dans la province de Silanoa »
Diagonal

Au risque de me répéter, lire « La griffe du chien » de Don Winslow.

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 12 h 06 min


…D,!…
…rassure-toi,!…il n’y a pas plus d’enfer, que de paradis perdus,!…

…s’aider à surmonté les immutabilités de la vie,!…c’est un plus certain,!…
..c’est des vicissitudes en moins,!…au tarif,!…
…Ah,!Ah,!…etc,!…

Pas qu'à dit: 4 janvier 2015 à 12 h 02 min

Marcel Bagnole….. dit: 4 janvier 2015 à 11 h 36 min

La troupe concurrente de Mémé Gaudin « Bandits et UMP, les deux font la paire » rencontre un succès public qui ne peut s’expliquer que par une aptitude à la compromission qui semble être un gène particulier à la région.

bouguereau dit: 4 janvier 2015 à 12 h 00 min

Vous croyez donc que Tertullien ne les met pas dans le même sac de singes sataniques.

saint jean bouche d’or kiffait pas du tout la danse cépé (rapport à la salope) et ça trace davantage au moyen age que la comédie qui est disciplinée..et pour cause la danse est synesthésiques comme disent les cuistres, bref on ne sait pas ce que l’on fait quand on danse mais on le fait avec énergie

Jean Racine dit: 4 janvier 2015 à 11 h 59 min

D. a dit la vérité : les gens de théâtre vont en enfer. Je vous écris de chez Satant où je villégiature en compagnie des demoiselles de Saint-Cyr. Je m’en tape une différente chaque jour. C’est le pied (de bouc). Chez Satan y a beaucoup harem !

Diagonal dit: 4 janvier 2015 à 11 h 57 min

En attendant de nous soumettre au verdict de « Soumission, je souhaite beaucoup de courage à Roberto Saviano pour survivre à l’année 2015, dont la tête est toujours mise à prix. Et rendre hommage aux dimensions un peu foutraques de son dernier essai (EXTRA PURE, Voyage dans l’économie de la cocaïne, Paris, Gallimard, 2014)injustement mésestimé à la RDL. Voici en gros ce que l’on y trouve :

Le monde entier est aujourd’hui drogué à la coke.
Ca donne un temps l’illusion du pouvoir, du pussy, du dinero.
Ca remonte à la 1ère GM, les yankees avaient trop besoin de morphine pour soigner leurs marines.
Ca agit sur la dopamine et la nordrénaline du consommateur.
Du « pétrole blanc » qui engendre des guerres, dans la province de
Silanoa au Mexique notamment, de la super violence liée à de la frustration et des ambitions illimitées.
Un produit irréductible aux lois élastiques de l’économie de l’offre et de la demande.
De nouveaux cartels violents au Mexique (les Zetas, peuplés de reconvertis des armées ‘régulières’)qui n’ont rien à envier dans leurs pratiques sanguinaires à leurs ancêtres de Medellin et de Cali.
La coke et ses métaphores multilinguistiques.
Intéressante typologie des ‘dealers’ de par le monde (une tuerie sociologique)
Une histoire édifiante en Colombie entre un parrain et une top model : Roberto Pannunzi, l’un des deux parrains ‘brokers’
Mais aussi, en Italie, où sévissent plus que jamais les n’dranghett’et des repentis.
Description du système bancaire mondial de blanchiment : tout espoir de succès réel, apparemment incongru ou utopique.
Et la Mafija russe qui prend le relais des cartels sud américains, sur les décombres de l’ex Union soviétique.
On voit également fonctionner les traders drogués à la City de Londres.
Le rôle stratégique(encore trop sous-évalué) des logisticiens du transport de la drogue dans le monde.
Et puis, l’Afrique maintenant. Voyez l’apprentissage de la « mule » Mamadou, par exemple.
Des interceptions insolites dans les aéroports et les gares maritimes. Des assassinats et des tueries en série (n° 48).
Un hommage appuyé aux chiens renifleurs.
« Ecrire à propos de la coke, c’est comme en prendre » – et toujours… des égéries dans les mafias (Griselda dans le narcotrafic colombien ou Sandra Avila Beltran, bonne cuisinière de cadavres assaisonnés à la soude caustique). Parfois aussi, des journalistes courageuses : Bladimira Antunès Garcia.
« Je suis un monstre, comme l’est toute personne qui s’est sacrifiée
pour une cause qu’elle croyait supérieure. Mais j’ai encore du respect pour le lecteur ».
Finalement, la légalisation complète pourrait être la seule solution (pour vaincre les ravages du narcocapitalisme) en dépit du chevauchement des diverses objections possibles toutes aussi bonnes les unes que les autres. Mais y croit-il vraiment ?
De toue évidence, elles ne paralyseront pas Roberto Saviano de continuer à dénoncer les horreurs de notre monde, y compris sous escorte policière.

Charon, forcément au courant..... dit: 4 janvier 2015 à 11 h 57 min

« Houellebecq ira en enfer, oui, j’ai des informations, mais pour des raisons très différentes que je n’ai pas le droit de dévoiler ici. » (D*)

Evidentes raisons, toutes de commodité :
-nourri, éternellement : crapauds rieurs mais pourris, comme au Vatican
-logé, éternellement : salles communes, dortoirs démoniaquement fréquentés
-chauffé, éternellement : peu coûteux mais l’absence de thermostat se fait sentir à la longue …..

pado dit: 4 janvier 2015 à 11 h 57 min

« Peut-être qu’un blog collectif »

Ben voilà !
Lavande ferait Grenoble, JC Mayol, Court les Fest Noz, Sergio la Place Stanislas (en drive in sur Yamaha), puck Vulcania, de nota les lectures en librairies lyonnaises, Clopine Onfray au casino de Forges, Colette la salade niçoise, Michel le XVIIIème, C.P. le reste de Paris et Bloom le reste du monde.
Je prends la Haute-Tarentaise pour le cirque blanc.

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 4 janvier 2015 à 11 h 53 min

le décès non programmé du grand sociologue Ulrich Beck

Comment ça, non programmé ? Tout décès est soigneusement programmé. Le problème est qu’à la sortie du spectacle, la production n’a pas prévu de distribuer le programme. Au lever du rideau non plus, d’ailleurs. Surprise, surprise !

D. dit: 4 janvier 2015 à 11 h 45 min

C.P., je persiste à dire que le théâtre est un divertissement satanique, mais cela ne signifie pas que les comédiens iront en enfer. La rédemption est possible s’ils s’amendent.
Houellebecq ira en enfer, oui, j’ai des informations, mais pour des raisons très différentes que je n’ai pas le droit de dévoiler ici.

[Elena] dit: 4 janvier 2015 à 11 h 42 min

Je souhaite une bonne année 2015 et au-delà

— à Pierre Assouline, pilote au long cours de ce blog & maître du théâtre — merci pour ttes ces informations depuis tant d’années

— à tous les personnages récurrents ou occasionnels qui se croisent ici, des patriarches aux jeunes premières sans oublier les tricksters, tous ceux qui savent si bien jouer : inventer, délirer, (s’)amuser, provoquer, prophétiser, instruire, endoctriner ou désillusionner. Que vos divertissements se prolongent et vous mettent en joie.

— à tous les vivants derrière ces avatars, à ceux qui endossent ces rôles, aux ventriloques polyvalents, aux montreurs de marionnettes chevronnés, et aussi bien sûr aux quelques sincères et transparents égarés ici — ingénus, mes semblables, mes frères.
Si j’en ai offensé certains, agacé d’autres et plus probablement ennuyé beaucoup, qu’ils veuillent bien me pardonner.

La poilade et autres dit: 4 janvier 2015 à 11 h 41 min

« assez allègre. »

Comme quoi,
moi je me suis forcé pour terminer, pareil pour les « Particules »,
j’espère un soubresaut et j’arrive au mot « Fin », déçu.

Pas lu Les tiroirs de l’inconnu donc…
Mais c’est une bonne idée, je vais échanger des Tiroirs contre une Soumission (celui-là j’attendrai le passage en poche, peut-être)

Heureusement que c'est en braille dit: 4 janvier 2015 à 11 h 40 min

il y’a un guet apens, en effet, mais il est « hors tout pour tout » (Charles Ginésy).

Marcel Bagnole..... dit: 4 janvier 2015 à 11 h 36 min

A Marseille, nous avons une troupe fabuleuse, qui sous la conduite du metteur en scène bien connu Capone Guerini, donne depuis des années un spectacle fabuleux : « Voyou ou Socialiste, pourquoi ne pas choisir les deux ? »

Pièce d’une intensité dramatique telle, que « Les Perses » d’Eschyle ressemble à côté de cette saga provençalo-financière à un rapport de police, écrit par un autiste.

La pièce se joue avec succès, depuis des années, au Théâtre GAUDIN, sis la Halle aux Poissons.

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 11 h 28 min


…Non, c’est trop jeune,!…pour un écrivain,!…à se tourner les pouces,!…

…mourir à 70 ans,…écrire comme un mort-né,!…à notre temps d’éternité,!…
…encore un incroyable,!…en miroir,!…
…etc,!…

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 4 janvier 2015 à 11 h 23 min

L’idéal serait qu’elle/il ait le temps et les moyens de se déplacer parfois en province (pas seulement à l’occasion des festivals)

En effet. Nombreuses sont les excellentes troupes de province qui proposent d’excellents spectacles. En effet, pour qu’un critique installé à Paris parle de ce qui se passe à Nice, Toulouse, Bordeaux ou Rennes, le problème est financier. Peut-être qu’un blog collectif serait la solution, mais ce serait une autre source de complications.

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 11 h 13 min

La poilade, la troisième partie de « La Carte et le Territoire » est assez allègre. C’est curieux, mais Houellebecq me fait parfois penser au Marcel Aymé des « Tiroirs de l’inconnu ». En plus lâche, il est vrai.

Abou al Porc-Enrôlé dit: 4 janvier 2015 à 11 h 02 min

Epictète et Héraclite-Oris, les auteurs familiers des proprios d’escootaire porquerollais

La poilade et autres dit: 4 janvier 2015 à 10 h 55 min

Autant le P’tit Quinquin m’hilare, autant Houellebecq me désespère après la page cent.
Le grotesque m’ennuie, le décalé me ravit.

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 47 min

@ La poilade :

Ben, oui ! L’assassinat de Houellebecq dans « La Carte… » était hilarant. L’enquête et l’enquêteur aussi, un peu à la « Bruno Dumont ». Et Guignol ressuscite.

Polémikoeur. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 40 min

L’Internet statique, à la rigueur :
pour trouver une adresse, une petite info,
mais un analogue de blogue qui ne vit pas,
une page figée pendant des mois quand l’actu
suit sa danse, c’est juste mort, refroidi.
Un petit traitement de choc, électrodes
ou guillotine est nécessaire à la plupart
des pleureuses en « jet-lag » pour prendre
conscience de ce qui vient de disparaître.
Quand les rangs de l’unité s’éclaircissent
sur la ligne de feu, n’est-il pas d’usage
d’appeler des renforts ? Il est toujours
temps, après, de médailler à titre posthume.
Cruréellement.

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 10 h 39 min


…D,!…

…j’aime me relire,!…pour le présent,…
…ou le temps par moment, peu devenir sans couleurs sans sens,!…ou trop vide de tout,!…
…donc garder les liens aux esprits seins,!…

…inerte comme dans une aurore boréale,!…

…être sois-même,!…dans son esprit,!…
…pour ne pas en être des autres convergences  » soumis « ,à des dogmes ou leurres,!…
…ma vie, d’abord, pour moi,!…se démarquer de tout,!…et se relire en rêves d’amalgames,!…
…la mienne en bulles et mailles à vibrer sur toiles d’internet,!…Ah,!Ah,!…etc,!…

Gone Ad Libitum dit: 4 janvier 2015 à 10 h 39 min

Guignol !
C’est pas Chaloux qui a écrit que c’était son spectacle préféré ?
M’étonne pas.

JC dit: 4 janvier 2015 à 10 h 34 min

@ D D D D D D D D (je vous rappelle qu’Epictète ne s’appelait pas Epitecte). Vous concernant, il professait ceci :
« Accuser les autres de ses malheurs, cela est d’un ignorant ; n’en accuser que soi-même, cela est d’un homme qui commence à s’instruire ; et n’en accuser ni soi-même ni les autres, cela est d’un homme déjà instruit ».
Vous nous agacez grave ce matin, à retomber dans vos démons familiers. Avez-vous finalement trouvé compagne le 31/12 à 23.60 ?

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 31 min

D., vous l’avez dit chez Charlotte : au jour du Jugement, les comédiens iront en enfer. Les danseurs, non ? Vous croyez donc que Tertullien ne les met pas dans le même sac de singes sataniques. Et Houellebecq acteur ?

D. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 24 min

Giovanni, ça fait plusieurs années que vous vous complaisez à raconter n’importe quoi, qui plus est n’importe comment. Avez-vous identifié ce qui au fond de vous vous pousse à un tel comportemen ?

D. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 22 min

Moi sous savez, CP, le théâtre je n’aime pas ça. C’est le seul art qui me soit hermétique. Alors le République du Thâtre, pfouuhh…

C.P. dit: 4 janvier 2015 à 10 h 09 min

JC, vous plaisantez. Si le blogue « Théâtre » doit revivre, Pierre Assouline dénichera un successeur JEUNE -féminin ?- et disponible à Charlotte Lipinska. L’idéal serait qu’elle/il ait le temps et les moyens de se déplacer parfois en province (pas seulement à l’occasion des festivals) : ce blogue est un peu trop parisien, et il en souffre plus que les autres. Mais je doute qu’il y ait de l’argent pour payer des voyages…

Au passage : j’espère que le dernier roman de Houellebecq est aussi rigolo que l’était « La Carte et le Territoire ». Tant pis pour la « poésie » !

puck dit: 4 janvier 2015 à 10 h 07 min

alors une petite musique pour fêter ce début d’année, en ces temps de folie et de grande soumission, du jazz, le titre : Ani Maamin, qui en hébreu signifie « je crois », en fait cela signifie plus que « je crois », cela signifie « j’ai confiance », la confiance est un mot monstrueux, qui nous met en demeure, qui nous place au pieds du mur, nous assigne à nous même, face à l’autre, nous ramène à nos propres faiblesses humaines, faire confiance à l’autre c’est déjà accepter l’idée de se faire confiance, c’est à dire de pardonner ses fautes, pour mériter cette confiance que nous demandons à l’autre, confiance en hébreu se dit « vérité », c’est l’autre vérité, non pas la vérité des philosophes, non pas une vérité qui aveugle des hommes sortis de la caverne mais une vérité sombre comme le coeur des hommes, voilà ce que racontent ces notes de musique dans leur ronde infinie et éternelle, dans leur tempo 6/8 de valse avec son temps de retard qu’il faut essayer de rattraper, au delà de nos peurs et nos faiblesses, elle nous dit que malgré toutes nos corruptions, nous pouvons continuer de faire confiance, d’avoir confiance, parce que la confiance sera toujours infiniment plus forte que la soumission…
bon maintenant je me casse, je me barre…
adieu,
à l’année prochaine…
https://www.youtube.com/watch?v=OyeR6jj1nY8

Heureusement que c'est en braille dit: 4 janvier 2015 à 10 h 02 min

trop de fumée et pas assez de sioux
c’est vrai que ça fait un petit journaliste la met à un grand de la prose (« y’a pas un oiseau qui passe et qui s’envole? »)
Quant à la fhein, à part écrire qu’elle va droit dans le mur…

Giovanni Sant'Angelo dit: 4 janvier 2015 à 9 h 48 min


…il ne faut pas, en arriver,!…à se pincer le nez,!…pour se laisser ouvrir la braguette à écrire entre les lèvres bleu de sèvre les Dieux à mains pleines aux innocentes,!…Bip,!Bip,!…

…mes enfants soumises, rester en vitrifier aux managements pour vous soulager les bourses d’héritiers, aux  » Caps 40 voleurs « ,!…
…à nos républiques des  » bulles d’Özer « , retrouver les veines de nos indépendances d’esprit,!…
…déjà,!…pour vos cercles d’amis, au dessus des lotos, et escroqueries des états en tenailles,!…
…libérer vous, en gardant vos jus et sèves,!…ramener le  » cap « , aux bourses,!…
…Ali-Baba,!…fait pas ton état d’âne,!…
…Ah,!Ah,!..etc,!…
…enfin, mes désirs remplies, mes châteaux corps et âmes,!…en ma quête,!…etc,!…

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 9 h 31 min

En attendant François, « Before landing », c’est encore au Carré de Baudouin, jusqu’au 31 janvier.

Bonne Année dit: 4 janvier 2015 à 9 h 28 min

« les Onze », c’était en 2009. »

Encore un qui se prend les pieds dans le tapis,
incapable de lire un calendrier.

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 4 janvier 2015 à 9 h 19 min

Lectrices et lecteurs de PIERRE MICHON, vous ne pouvez pas passer à côté de la dernière livraison de la revue « Décapage » (155 pages, 15 euros). Elle lui consacre le plus original, le plus singulier, le plus nécessaire des dossiers : un « Pierre Michon par lui-même ».

Fort bien, fort bien, mais on aimerait mieux que Pierre Michon nous sorte un bouquin du calibre des « Onze ». Je sais bien qu’il n’est pas du genre à pondre un opus par an, à l’instar du nobélisé Modiano, mais tout de même, « les Onze », c’était en 2009.

Le samedi c'est Finkie dit: 4 janvier 2015 à 8 h 51 min

Alain Duhamel et Eric Zemmour seront, samedi prochain à 9h sur France-Culture, les invités d’Alain Finkielkraut pour parler de la France

Finkielkraut adore se faire plaisir. Il me fait penser à ces gens qui s’offrent des cadeaux pour les fêtes (j’en connais !).

Divagation dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 8 h 42 min

Celle qui poste à 8h31 n’a de cesse de nous faire accroire qu’elle maîtrise la science des comportements.
Que nenni, elle batifole.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 8 h 31 min

Celui qui poste à 8h26, n’a de cesse de vouloir prouver- à qui ? quel que soit le sujet- qu’il « en a ».

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 8 h 30 min

Aaaaah ! Ouiiiii…. le bel Eric Reinhardt, avec sa gueule de gland…. et son style de comptable au chomage….. le pied… mobile !

Aaaah, Abou-al-Fons ….ouiiiii…Al-Fons ! Al-Fons !….tu me plais, ma grosse chatte…. rebisous !
(c’est pas tout, ça, mais faut que j’aille à la messe…)

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 8 h 26 min

Aaaaaaah ! Ouiiiiii ! Un grand nègre blond aux yeux bleus, …le rêve … diplômé d’Etat, Sa Blondeur hein !… plutôt scientifique : les littéraires y parlent trop pour rien dire … uhuhu !

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 8 h 22 min

IL me semble avoir lu que dans son livre à paraître, Michel Houellebecq dit tout le bien qu’il pense des playmobils.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 8 h 21 min

celui qui poste à 8h13, je lui souhaite pour 2015, de se trouver un beau compagnon, viril, qui ne le fasse pas trop souffrir quand il l’aime.

la vie dans les bois dit: 4 janvier 2015 à 8 h 08 min

celui qui poste à 5H09, son « problème », il ne le connait pas encore. On va l’aider un peu : On sera tous là pour le soutenir lorsqu’il fera son coming out…

JC..... dit: 4 janvier 2015 à 5 h 09 min

C.P.
malgré votre humilité, votre discrétion naturelle, votre réserve bien compréhensible, vous pourriez laisser Passou en plein désarroi, sa visière de casque baignée de larmes d’avoir clos une république, contraint forcé ???

Que nenni !!!

Acceptez un intérim, un job de passeur, un acte de transition, pour que revive la REPUBLIQUE DU THEATRE. Nous vous en serions, tous, extrêmement reconnaissants !

Mouloud al-moderati dit: 3 janvier 2015 à 22 h 59 min

Mouloud al-moderati dit: Votre commentaire est en attente de modération.
3 janvier 2015 à 22 h 48 min

Maktûb.

bonne pensée naïve dit: 3 janvier 2015 à 22 h 54 min

Est-ce qu’un goncourt de Duras, L’amant, peut gouverner la pensée au point d’écrire C’était les années Barbara Bush, Pierce, les années kleenex? On peut écrire aussi c’était les années Annaud, on s’est trompé.
Nous avons effectivement un capaciteur, une pile est là à cet endroit. En quel mystère réside ce lieu, je ne saurais dire : l’effroi mental m’envahit. Et si nous n’avions plus envie de rire si nous étions en colère?
Hochions de la tête, oui à sa bénédicité.

Mouloud al-moderati dit: 3 janvier 2015 à 22 h 48 min

J’ai été modéré.
Modéré par la modération.
 » ‘stanna shuiya », qu’elle m’a dit, attends un peu, c’est pas la faute d’Asulin ».

J’ai protesté?
Non, c’est écrit.

Un type (sobre, écolo, triste, boit pas) m’a dit:
« Tu te présentes comme un musulman modéré. Ça ne veut rien dire.
Tu le sais bien, au nom de quoi ces djihadistes pourraient être dits mauvais musulmans, puisqu’ils sont littéralistes? Aucune de leurs outrances ne peut être contredite par la lettres du Qur’an, tu le sais parfaitement.
Un musulman modéré, c’est un musulman devenu « secularist » (il parlait anglais). »

« De quoi, de quoi?
(C’était moi, car l’araq rend sensible et altruiste)
Tu ne voudrais quand même pas dire que le soi-disant bon musulman, le « musulman acceptable », c’est celui qui est devenu MOINS musulman!
Parce que… parce que si tu dis ça… si tu dis ça… eh bien tu as raison ».

Mes deux potes soufis étaient contents.
Pas parce que je disais le vrai, parce qu’ils jouissaient en silence de mon erreur.
(Leur whisky était dégueulasse, alors que mon araq m’est régulièrement apporté par une copine libanaise.
Ce sont des points sur lesquels il est inutile de discuter).

burntoast dit: 3 janvier 2015 à 22 h 34 min

>Quizz
Cela ne pouvait être qu’Alexandre Soljenitsyne.
Zemmour et Houellebecq n’ont pas ce style, l’un étant proche du café du commerce, l’autre d’un joyeux anarchisme. Camus représente la lie de la société actuelle ; il est incapable de formuler ces mots, il est trop bas.

Abu Bakr al-Eurozoni dit: 3 janvier 2015 à 22 h 33 min

Il faut dire qu’on s’était engueulé.

Deux d’entre nous sont « soufistes », les deux autres non.

« Soufi »…
Ouvrez les guillemets, s’al vous plit.

Celui qui buvait l’araq soutenait que la sublime pensée de l’amour chez Ibn Arabi n’était que l’avers du dirham. Le revers, c’était l’acceptation da la vie ordinaire, celle des docteurs du fiqr, bien sûr, comme en témoigne un de ses écrits sur la nécessité de garder la bienheureuse discrimination contre les deux communautés qui ont un Bouquin (ce qui est parfaitement normal et orthodoxe).

Les autres connards (vin, whisky), ce sont mes frères, disaient qu’il « fallait faire un tri » dans les écrits d’un ancien grand homme.

Moi, l’homme à l’araq, je n’étais pas d’accord.

Sergio dit: 3 janvier 2015 à 22 h 26 min

Lecteur lambda dit: 3 janvier 2015 à 20 h 51 min
la nef des fous

Tant que c’est pas le Radeau de la Méduse… Les Enervés de Jumièges !

Abu Bakr al-Eurozoni dit: 3 janvier 2015 à 22 h 24 min

On plaisantait gaiment avec mes potes, quand un hidalgiste, fort de sa générosité parisienne et lucide, nous a apostrophé vertement

« L’islam c’est pas ça, vous ne représentez que vous-mêmes », qu’il a dit.

– « Charmouta qu’on s’est dit dit (c’est comme ça chez nous qu’on dit putain), si seulement ce kafîr de nos huit (on ne dit pas ‘de nos deux’, on était quatre) pouvait dire le vrai.
Si seulement on pouvait s’imaginer se représenter soi-même…. »

On a dit au garçon qu’on payait sa consommation, mais on est partis avant, alors on n’est pas sûrs.

bonne pensée naïve dit: 3 janvier 2015 à 22 h 16 min

C’est comme un nuage, ça va se dissiper
Cette phrase est belle, j’aimerais l’écrire.

Nazim al-ZEPi dit: 3 janvier 2015 à 22 h 03 min

Ayant longtemps vécu en Irlande, Houellebecq se dit frappé «des énormes changements» constatés en France et en Occident. «C’est l’une des raisons qui m’ont conduit à écrire» ce livre, explique-t-il encore.
..

Pour critiquer Houellebecq, il faut d’abord s’être senti minimalement à hauteur-de-Welbek.

J’ai constaté que beaucoup de réactions prématurées n’étaient pas à cette hauteur (con-con, ignorantes, indignées presse-bouton).
Ils appartiennent encore au monde d’avant, ou plutôt ils essaient pathétiquement de s’en persuader.

Moi avec mes potes (on se réunit pour picoler après la prière du salât al-isha, parce qu’on est des muslims d’Occident comme le sympathique Bidar, appelé par sa mère auvergnate Serviteur de la Lumière), on pense que les non-savants comme Houellebecq sont préférables aux faux-amis, aux compagnons-de-route, aux crétins politiques.

Etre flatté par un poltron ne vaut pas mieux qu’être méconnu par un imbécile.

vani dit: 3 janvier 2015 à 21 h 35 min

Passou, pour le théâtre vous devriez demander à la famille P. (C., filles et gendres)
A priori Yapamieux.

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 21 h 34 min

Alain Duhamel et Eric Zemmour seront, samedi prochain à 9h sur France-Culture, les invités d’Alain Finkielkraut pour parler de la France.

Singulier trio. La partie n’est pas égale. C’est deux contre un (à moins que le troisième ne fasse chorus). Enfin, l’information est utile. Samedi prochain à 9 heures, on écoutera France-Musique.

bonne pensée naïve dit: 3 janvier 2015 à 21 h 23 min

chers amis un yad m’aura fait taire mais pas l’inverse ! Mes origines mancuniennes sans doute.

le quizz du jour dit: 3 janvier 2015 à 21 h 09 min

Le déclin du courage est peut-être le trait le plus saillant de l’Ouest aujourd’hui pour un observateur extérieur. Le monde occidental a perdu son courage civique, à la fois dans son ensemble et singulièrement, dans chaque pays, dans chaque gouvernement, dans chaque pays, et bien sûr, aux Nations unies. Ce déclin du courage est particulièrement sensible dans la couche dirigeante et dans la couche intellectuelle dominante, d’où l’impression que le courage a déserté la société toute entière. Bien sûr, il y a encore beaucoup de courage individuel mais ce ne sont pas ces gens-là qui donnent sa direction à la vie de la société. Les fonctionnaires politiques et intellectuels manifestent ce déclin, cette faiblesse, cette irrésolution dans leurs actes, leurs discours et plus encore, dans les considérations théoriques qu’ils fournissent complaisamment pour prouver que cette manière d’agir, qui fonde la politique d’un État sur la lâcheté et la servilité, est pragmatique, rationnelle et justifiée, à quelque hauteur intellectuelle et même morale qu’on se place. Ce déclin du courage, qui semble aller ici ou là jusqu’à la perte de toute trace de virilité, se trouve souligné avec une ironie toute particulière dans les cas où les mêmes fonctionnaires sont pris d’un accès subit de vaillance et d’intransigeance, à l’égard de gouvernements sans force, de pays faibles que personne ne soutient ou de courants condamnés par tous et manifestement incapables de rendre un seul coup. Alors que leurs langues sèchent et que leurs mains se paralysent face aux gouvernements puissants et aux forces menaçantes, face aux agresseurs et à l’Internationale de la terreur. Faut-il rappeler que le déclin du courage a toujours été considéré comme le signe avant coureur de la fin ?

Quel est l’auteur de ces lignes ?

1° Eric Zemmour
2° Renaud Camus
3° Michel Houellebecq
4° Alexandre Soljenitsyne

Toi aussi, envoie la réponse à Pierre Assouline et gagne un couvert gratuit chez Drouant, à la table des Goncourt !

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 21 h 04 min

Notamment celui où Charlotte Lipinska exprimait son écœurement de voir les insanités postées en son absence, et se prenait en retour une énième et ultime insulte de tous ici savent qui. (lecteur lambda)

Tout le monde ne sait pas qui; en tout cas c’est bien dommage que ce blog disparaisse car, même si Assouline rend compte de temps en temps d’un spectacle, ce n’est pas vraiment sa mission. Le théâtre, ce n’est pas la littérature, comme un préjugé tenace d’origine scolaire voudrait nous le faire croire. C’est d’abord un art du spectacle, qui mérite d’être abordé dans sa spécificité complexe. En plus la vie théâtrale en France est riche et diversifiée. Ce blog se justifiait amplement.

test2 dit: 3 janvier 2015 à 21 h 00 min

Je me demande si ce n’est pas « C.h.aloux » le mot qu’il ne faut pas prononcer devant le robot.
Comme quoi, l’IA n’est pas dénuée de sentiments.

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 20 h 54 min

On mesure mal aujourd’hui le degré de haine qui séparait les deux camps. (moi)

La télévision a diffusé naguère une très juste et très émouvante évocation des dernières années de la guerre d’Algérie. Un des temps forts de ce reportage, c’était les témoignages des gens qui l’avaient faite, qui avaient pris parti, pour une cause ou pour l’autre. Il y avait le témoignage terrible de ce sous-officier français qui racontait comment, dans un douar algérien, pendant une opération « de représailles », il avait fracassé la tête d’un petit enfant contre un mur sous les yeux de sa mère. Il y avait aussi celui de ce Pied-Noir qui avait choisi la cause de l’indépendance de l’Algérie, qui, après avoir quitté l’Algérie, avait dû être un « porteur de valises ». Il avouait avoir haï les Pieds Noirs pour leur aveuglement, leur racisme. Et puis, en 62, il s’était rendu dans un port de la Méditerranée, Marseille ou Sète, je ne sais plus, et il avait assisté au débarquement en masse de ces gens, souvent des gens simples, des gens pauvres, qui avaient tout perdu, et qui débarquaient, par familles entières, sur un sol inconnu. Alors, pour lui, tout avait changé. Pour sortir de la haine, le moyen le plus puissant, c’est d’aller vers les gens de chair et d’os, de les connaître, de leur parler, de vivre un peu leur vie. Alors, rien n’est plus aussi simple.

Lecteur lambda dit: 3 janvier 2015 à 20 h 51 min

Passou dit: 3 janvier 2015 à 20 h 23 min

A Pépère et JC, Mais Charlotte Lipinska n’a rien publié sur sa république du théâtre depuis des mois et m’a annoncé être dans l’impossibilité de le faire avant des mois…
………….
J’ai juste eu le temps de lire les derniers commentaires de ce blogue avant qu’il soit supprimé. Notamment celui où Charlotte Lipinska exprimait son écœurement de voir les insanités postées en son absence, et se prenait en retour une énième et ultime insulte de tous ici savent qui.

« Et m’a annoncé être dans l’impossibilité de le faire avant des mois… : sa formule était moins diplomatique »

J’ai pris le temps de remonter quelques pages de commentaires. Si ici c’est souvent la nef des fous, là-bas c’était toute une armada.

pado dit: 3 janvier 2015 à 20 h 39 min

Charlotte.
Et voilà,
on divulgue et ça ne fonctionne plus.
Score :
1 sur 339,
Comme quoi, les derniers seront les premiers, rien ne sert de courir…et autres con.eries.

Passou, pour le théâtre, demandez à la famille P. (C., filles et gendres)
Yapamieux.

Bihoreau baron de Bellerente dit: 3 janvier 2015 à 20 h 28 min

Qui se souvient quand l’Église catholique, apostolique et romaine professait son lot de dogmes aussi outrageants que ceux propagés par un certain Islam? Tant que les Mahométans refuseront la lumière, la science et la tolérance, on se moquera d’eux, avant que le bas du peuple, manipulé par les élites, ne les occise à la Saint-Barthélémy.

Passou dit: 3 janvier 2015 à 20 h 23 min

A Pépère et JC, Mais Charlotte Lipinska n’a rien publié sur sa république du théâtre depuis des mois et m’a annoncé être dans l’impossibilité de le faire avant des mois…

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 20 h 21 min

« Quand les appelés ont tiré sur la foule, »

ce sont les appelés qui avaient tiré? (Histoire)

C’est ce qui s’était dit à l’époque. A la vérité, je crois qu’on n’a jamais cherché sérieusement à établir les responsabilités respectives. Mais je crois qu’une partie de l’opinion française était toute prête à croire que c’était les appelés, et que beaucoup de métropolitains auraient aimé être à leur place. Ils nous avaient assez fait chier. On mesure mal aujourd’hui le degré de haine qui séparait les deux camps.

JC..... dit: 3 janvier 2015 à 20 h 15 min

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 18 h 41 min
« A bientôt, je vais tirer les rois, un peu en avance. »

Tu tires les rois en avance, je tire les reines en retard… Qui s’en soucie ?

Chaloux dit: 3 janvier 2015 à 20 h 09 min

Bloom dit: 3 janvier 2015 à 12 h 36 min
» j’ai lu tous les livres »

Même le mien, qui sortira en juillet prochain? ‘tain, ces fuiteurs…

Bloomy va « vitrifier » les grandes vacances!

Diagonal dit: 3 janvier 2015 à 19 h 51 min

« L’air de ne pas y toucher, Michel Houellebecq – qui n’est aucunement un provocateur, et qu’il convient depuis toujours de lire au premier degré – glisse au passage dans Soumission une remarque sur l’irresponsabilité classique des intellectuels français. Se défiant par coquetterie, et contre toute logique au vu de ses écrits, d’être un intellectuel, il revendique une irresponsabilité totale de l’artiste ».

… et il a bien raison, je pense, n’en déplaise à s. bourmeau… Sauf qu’il faut lire MH au xième degré et non au premier, comme renaud camus en avait théorisé la bathmologie, quand ce dernier était moins con.

C dit: 3 janvier 2015 à 19 h 09 min

La démographie inquiète, lu ce Nielsen qui pour résumer en arrive à une projection assez proche de l’idée défendue au présent par le FN , l’envahissement qu’il calcule progressif par multiplication exponentielle. C’est mathématique, de quelle tendance politique se réclame-t-il?

Giovanni Sant'Angelo dit: 3 janvier 2015 à 19 h 05 min


…en tout cas,…il faut en être de l’Académie,!…
…pour se trouver des patates, à acheter un livres comme un  » chat en burka « , les yeux fermer,!…avec tout ces  » gays  » en liberté,!…

…des percepteurs sous les voiles,!…
…alors, mon centaure,!…carte d’identité,!…n° de votre vélomoteur,!…
…faite la file,!…et de profil,!…

…vous patiner en burka,!…du dix à leurre ,!…au Pôle – Emploi,!…
…chef, caporal des logis,!…votre fraise du rame-Adam,!…

…merci mon Général,!…Ah,!Ah,!…l’aventure c’est l’aventure,!…
…Oui,!…en burka, c’est la cage aux folles,!…mettez vous le casque au diapason,!…etc,!…

Pourquoi ça changerait dit: 3 janvier 2015 à 19 h 00 min

J-L Blois dit: 3 janvier 2015 à 18 h 56 min
cherchez l’erreur !

J-L Blois, encore et toujours.

Mangeuse d'hommes dit: 3 janvier 2015 à 18 h 46 min

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 18 h 41 min
A bientôt, je vais tirer les rois, un peu en avance

Quelle santé cette djedla, trois pour elle rien pour les autres

Sergio dit: 3 janvier 2015 à 18 h 45 min

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 17 h 30 min
Au lieu d’y bourrer des ingrédients linguistiques au hasard et toujours les mêmes, pour en sortir des trucs sans queue ni tête, ils peuvent faire des soupes de légumes parfaites, ou tout un tas de choses parfaitement comestibles.

Oui mais déjà le robot ça peut faire du concombre, numéroté comme l’on sait dans l’ancienne Union Soviétique et ipso facto propriété de l’état des ouvriers, des paysans et même des francs-tireurs et partisans ; mais cela n’est que bien peu de chose, en regard du fait qu’il appert que si ce concombre est masqué, il en devient parfaitement, subséquemment et très hautement littéraire.

Hensuite à la parfin le problème du robot tient à son démontage-remontage, à l’instar de cette excellente arme, toujours soviétique, que je m’abstiendrai de nommer, ou halors du moteur de Harley-Davidson, où là on a besoin au moins du plan, ou encore tertio du Rubik’s cube qui est bien un artifice de cuisine puisque l’on s’en passe la recette de bouche à oreille, et nullement d’âne…

pado dit: 3 janvier 2015 à 18 h 43 min

JC….. dit: 3 janvier 2015 à 18 h 12 min

En passant par architecture ça fonctionne encore, mais pour combien de temps ?

pépère dit: 3 janvier 2015 à 18 h 42 min

le théâtre de Charlotte disparaît, dommage, reste le « jazz » et ses nombreux commentaires (!), dommage, c’est nul

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 18 h 41 min

Non seulement je n’a, mais encore, je n’ai jamais écouté son émission.

A bientôt, je vais tirer les rois, un peu en avance.

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 18 h 39 min

Polé je n’a jamais écouté J.C. Ameisen dans son émission.
Me reste son livre « Dans la lumière et les ombres. Darwin et le bouleversement du monde », un extraordinaire traité de la complexité du vivant . Fayard/seuil 2008

C dit: 3 janvier 2015 à 18 h 34 min

Pour quelles raisons logiques ce lien sur l’ectogénèse alors que personne ni l’auteur en question ne s’inquiète du taux de natalité en France? Faudrait-il craindre la science?

Bloom dit: 3 janvier 2015 à 18 h 12 min

La France ne s’est jamais suicidée. Foutaise. Même les tentatives d’autolyse qu’ont tenté d’infliger à leur pays Hiro Hito et Hitler ont échoué. L’Allemagne est bien portante et le Japon s’accommode fort bien de ses crises, merci pour lui. Le yen règne en maitre sur l’Asie.
En 40, la France a touché le fond de sa haine de soi, de sa dilection pour la guerre civile et de son penchant pour le défaitisme dont certains esprits faibles ici, agités de passions tristes, sont de pathétiques incarnations.

JC..... dit: 3 janvier 2015 à 18 h 12 min

INADMISSIBLE REGLEMENT DE COMPTE

La République du Théâtre disparaît, avec d’autres, alors que le dynamisme de ce blog théâtral (…sans tête, Charlotte courant ailleurs telle une poule décapitée) affichait grâce à nos efforts une remarquable activité !!!

Scandaleux !

Polémikoeur. dit: 3 janvier 2015 à 18 h 03 min

En (re)passant…
« Sur les épaules de Darwin » (J.-C. Ameisen)
est un modèle d’émission de vulgarisation
et même plus : un chaudron de fusion
des savoirs.
A part ça, il y a eu du ménage
dans le menu du portail.
Pas si facile, de tenir chronique !
Bien, au plaisir…
Episodiquement.

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 57 min

Lien sur l’ectogénèse :  » enfin, la possibilité de conserver l’uf fécondé »

A l’uf dur ! Dure t il ?

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 54 min

C dit: 3 janvier 2015 à 17 h 38 min
« C’est de la délation! on se croirait sous l’occupation! Non mais quel climat! »

L’occupation, on s’en occupe….hihihi !

Pour le climat, il est zemmourien, mais nous pensons que ce n’est qu’un orage passager, tant le Français de souche est pourri. Allahou Akbar !

C dit: 3 janvier 2015 à 17 h 50 min

Personnellement j’y préfère les vrais légumes accompagnés de véritables charcuteries, ils ont cela en commun qu’ils demandent, sans nuire pour autant à leurs qualités gustatives, un réchauffage.

C dit: 3 janvier 2015 à 17 h 38 min

est nulle au pieu, à en pleurer.

C’est de la délation! on se croirait sous l’occupation! Non mais quel climat!

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 35 min

Il ne faut pas, la vie dans les boites, se moquer des robots ménagers : telle est la destinée de nos mères, sœurs, épouses, toutes bonnes musulmanes !

Allah l’a voulu ainsi, il n’est pas pour la femme de meilleure carrière qu’engrosser, engraisser….

Est-il permis de ne pas aimer Luc Besson ? dit: 3 janvier 2015 à 17 h 34 min

Vitrification

Visière du casque pour faire intégral et enfumage coordonné mais seulement après vision d’une gueule de bois dans le rétroviseur.

Cela n’engagea rien.

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 17 h 30 min

En survolant les posts de sergio, mais il n’est pas le seul, j’ai repensé à cette émission sur les robots ménagers, très performants, et hors de prix. Mais c’est bientôt les soldes. Peut-être qu’en matière de logique formelle ils sont encore plus fortiches que lui. Au lieu d’y bourrer des ingrédients linguistiques au hasard et toujours les mêmes, pour en sortir des trucs sans queue ni tête, ils peuvent faire des soupes de légumes parfaites, ou tout un tas de choses parfaitement comestibles.

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 23 min

Abou-al-Sergio, mon frère, tu as raison : le ramage le plumage même s’il est statistiquement analysé, et défavorable, nous réserve parfois des points singuliers, des inversions de courbure, des anomalies, qui s’avèrent splendides…

Je me souviens d’une jeune novice, parfaite catholique …. un mets de sultan ! je l’ai gardée un moment à mes côtés, puis vendue enceinte au marché aux esclaves d’Alger.

Deux, pour le prix d’une !

histoire dit: 3 janvier 2015 à 17 h 23 min

« On s’est régalé de leur malheur. »

les assimiler à des meneurs et tueurs fascistes …décidément on touche le fond

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 17 h 15 min

Alain Duhamel et Eric Zemmour seront, samedi prochain à 9h sur France-Culture, les invités d’Alain Finkielkraut pour parler de la France.

Pour parler de la France, sur trois interlocuteurs, deux immigrés. Mais où on va, je vous le demande, où va-t-on ? Dans le mur (des lamentations) c’est moi qui vous le dis.

Sergio dit: 3 janvier 2015 à 17 h 13 min

Abou-al-Porqueroli….. dit: 3 janvier 2015 à 17 h 00 min
L’une de mes femmes, achetée au marché noir d’Aubagne, est d’une famille Pied-Noir : elle est nulle au pieu, à en pleurer.

Il semblerait que la froide Tudesque Marie-Louise, sur la coite de Nabulione, ait été beaucoup plus… euh performante, que la torride Créole d’avant, donc le ramage, finalement, plume rien…

Performante pour l’instant présent, of course, pas pour la réduction SNCF…

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 09 min

On se réunit tous les vendredi à la mosquée de notre île, et on organise une colonnade* sur le Continent.

Qu’est ce qu’on se marre….

Il faudrait généraliser cette légitime remise en ordre des valeurs, dans chaque bourg, dans chaque village, dans chaque ville de France !

* une colonnade c’est comme une ratonnade, mais avec des colons** à la place des ratons !

** ou leurs descendants…

puck dit: 3 janvier 2015 à 17 h 05 min

« Widergänger dit: 3 janvier 2015 à 16 h 30 min
De la vérité historique…
A Monsieur Benjamin Stora »

c’est bien ce que je disais : on a complètement perdu les pédales, on se mélange les pinceaux entre les immigrés, les exilés, les réfugiés politiques, on est complètement paumé, les historiens sont à la ramasse, les philosophes sont à la ramasse, les écrivains sont à la ramasse, les seuls qui s’en sortent à bon compte c’est les plombiers, les experts comptables et les chirurgiens dentistes… sinon tous les autres sont à la ramasse.

et quand il ne reste plus que les experts comptables qui sortent le nez hors de l’eau c’est le signe de la fin complet d’une civilisation.

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 17 h 00 min

L’une de mes femmes, achetée au marché noir d’Aubagne, est d’une famille Pied-Noir : elle est nulle au pieu, à en pleurer. Aussi nulle que Simone de Bavoir ! Quelle sale race, ces rapatriés… aah les sales colons ! A bas la colonisation pied-noir ! Vive le Califat germanopratin ! Vive Abou-al-Correzzi, notre président de transition …

Révérend J.-C - Abou al- Azerty, O.P.A. dit: 3 janvier 2015 à 16 h 56 min

Entre 56 et 62, en France, les Pieds-Noirs, on les haïssait en bloc. c’était des sales colons, des sales colonialistes. On s’est régalé de leur malheur. Quand les appelés ont tiré sur la foule, rue d’Isly (en 61 ou 62, je ne sais plus), on a jubilé. On a failli danser dans les rues. C’étaient des temps cruels.

Abou-al-Porqueroli..... dit: 3 janvier 2015 à 16 h 50 min

Abou-al-azerty, notre Calife bien aimé -qu’Allah protège la raideur triomphante de sa vieille mentule- a bien raison.

Les Pieds noirs furent des immigrants comme les autres en France : des immigrants de souche. Chacun chez soi, comme les rats !

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 16 h 45 min

Lequel Michel Houellebecq précise bien que le sujet de son livre n’est pas l’immigration.

la vie dans les bois dit: 3 janvier 2015 à 16 h 44 min

la question venait en fait suite à la fin de l’entretien de Michel Houellebecq donné en lien à 12h31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*