de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Maugham & Floc’h & Rivière : Tremendous !

Maugham & Floc’h & Rivière : Tremendous !

L’anglophilie est-elle une maladie textuellement transmissible ? Si c’est le cas, alors ça craint à la lecture de Villa Mauresque du duo Floc’h & Rivière (104 pages, 20 euros, La Table ronde) car l’album est irrésistible. Il n’est pas indispensable de bien connaître la langue de Maugham (prononcez « Môôôme » si vous ne voulez pas passer pour un froggie) pour succomber à son charme. Car c’est bien de lui qu’il s’agit ainsi que l’annonce le bandeau « Somerset Maugham  et les siens » pudiquement placée par l’éditeur non au bas, comme il est d’usage, mais au centre de la couverture représentant l’écrivain nageant saisi en sa natation, de manière à masquer la verge de l’homme chaloupé qui l’observe au bord de la piscine (ce qui ne manque pas de sel au moment où le film L’Inconnu du lac est interdit d’affichage à Versailles et Saint-Cloud). Nous voilà déjà dans l’ambiance de cette Vie-du-grand-écrivain (1874-1965) racontée sous forme de roman graphique. Il tient autant de l’autobiographie que de la biographie : les pages où il se raconte alternent avec celles où ses proches le racontent. Frère, neveu, chroniqueur, partenaire de bridge, cuisinière… Pas complaisants pour autant. Ce qui donne un (auto)portrait éclaté du meilleur effet car une lumière trouble et stimulante née des versions contradictoires de la vérité l’éclaire mieux que toute enquête, fût-ce le très complet Willie. L’exercice est aussi audacieux que rare ; peu de biographes s’y sont essayés car un point d’ancrage est indispensable au récit afin qu’il ne s’éparpille pas et ne désoriente le lecteur dans ce labyrinthe de voix. En l’espèce, c’est la fameuse Villa Mauresque, maison tapie dans un nid de verdure odorante au Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) ; le roi des Belges l’avait fait construire pour son confesseur dans un style plus ou moins arabisant afin de lui rappeler les heureuses années où il évangélisait l’Algérie,

Plus encore qu’Oscar Wilde, qui traverse ces pages car son destin le traumatisa, W. Somerset Maugham n’avait mis que son talent dans son œuvre, et une touche de génie dans sa vie ; à se demander s’il ne voulait pas en faire une œuvre d’art. Encore qu’il avait une certaine idée de ses livres, notamment Servitude humaine/ Of Human Bondage (1915), Mr Ashenden, agent secret/Ashenden : Or the British Agent (1928), Le Fil du rasoir/The Razor’s Edge (1944) sans oublier son abondante production dramatique, qui fit sa fortune, ses innombrables nouvelles, et celui de ses livres pour lequel il nourrissait la plus grande estime La Ronde de l’amour/ Cakes and Ale : or the Skeleton in the Cupboard (1930), où la veuve d’un écrivain qui ressemble fort à Thomas Hardy demande à un jeune confrère d’écrire sa biographie.

Les deux complices qui signent cet album sont là à leur meilleur, en parfaite harmonie avec leur héros, son monde, son décor, son univers. Depuis 1977, ils ont fait œuvre commune au service d’une commune passion pour l’Angleterre et sa mythologie telle que la littérature et le cinéma nous l’ont transmise. « Sans la Grande-Bretagne, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue » lâche Floc’h avec un sens consommé de la litote devant un journaliste du Monde qui lui tire le portrait. Ils sont du genre à vous entretenir pendant des heures de Tallulah Bankhead, égérie émancipée des années 1930 en Angleterre et héroïne du Lifeboat d’HitchcockGrâce au ton so brit de François Rivière, et malgré la ligne claire (pas d’ombre dans le trait  continu) de Jean-Claude Floch, question atmosphère, on se croirait dans Les Chariots de feu ou dans Les Vestiges du jour. A ceci près que des personnages littéraires y sont mis en abyme dans une bande puissamment dessinée. Il ne manque pas une rayure à la cravate club, et elle renseigne tant sur l’université que sur le régiment. Mais c’est de Maugham qui s’agit, dandy nonchalant au caractère épouvantable, excentrique et mondain, affligé d’un bégaiement qui n’était pas sans charme, homosexuel décomplexé, cuirassé de cynisme, masochiste en robe de chambre chinoise, amateur de ragots et mauvaise langue d’anthologie, d’un humour sarcastique dévastateur. Même dans le small talk, cette spécialité anglaise qui tue la conversation en la ramenant au plus anodin dans le fol espoir de lui conférer la légèreté de l’ineffable, il avait le chic plutôt vache, et l’air blasé, même quand il était jeune et pas encore revenu de tout et de presque tous. Lorsque le diariste en lui se mettait à la table d’écriture, il s’imaginait être la version gentleman de Jules Renard. L’homme au visage parcheminé et aux paupières de reptile n’en était pas moins un séducteur. Entouré d’éphèbes et d’égéries, il avait le sens de l’hospitalité. La Villa Mauresque a souvent servi d’auberge de vieillesse à Cecil Beaton, Noel Coward, Winston Churchill, Max Beerbhom, H.G. Wells, Arnold Bennett, Virginia Woolf, Jean Cocteau, Ian Fleming, les inévitables Windsor… Tous à poil dans la piscine ! car en principe, c’était la règle (enfin, peut-être pas Winston, encore qu’un cigare suffisait à l’habiller). Voilà pour l’homme et l’essentiel passe mieux que dans bien des biographies ou des portraits, y compris le très complet Willie de Robert Calder (Heinemann, 1990). Mais qu’on n’aille pas y chercher une analyse de la pertinence des reproches de la critique à son endroit : lexique réduit, impuissance à élever l’understatement au rang des beaux-arts, faibles qualités lyriques… A quoi il répondait en haussant les épaules : »On apprend à tout âge ».

Quelle prouesse d’avoir su rendre si british cette dolce vita sur la Riviera ! On en redemande. Il faudra attendre longtemps peut-être car il semble que les deux artistes ne peuvent plus s’encadrer ; un article fait état en effet d’un divorce dans le ménage Floc’h & Rivière ; il est vrai que trente-six années se sont écoulées depuis qu’ils ont fait connaissance dans une librairie, noué amitié en rendant visite à Hergé (pour son génie du trait, mais pour l’esprit, ils étaient des enfants d’Edgar P. Jacobs) et imaginé dans un wagon du Bruxelles-Paris Le rendez-vous de Seven Oaks… Mon seul regret : n’avoir pas eu la présence d’esprit de le signaler à mes petits camarades de la Société littéraire des Goncourt pour le rajouter à nos recommandations de lectures pour l’été. Quoi, un roman graphique chez Drouant ? Shocking !

(Dessins de Floc’h extraits de l’album Villa Mauresque)

 

Cette entrée a été publiée dans arts, Histoire Littéraire, Littérature étrangères.

968

commentaires

968 Réponses pour Maugham & Floc’h & Rivière : Tremendous !

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 54 min

Voilà qui mérite réflexion

comme toi tu mérites le pied au cul mais voilà..on a autre chose a foutre

u. dit: 14 juin 2013 à 14 h 54 min

« la différence sémantique entre terrorisme islamiSTE et terrorisme islamiQUE était impossible à rendre en arabe »

Eh oui, c’est comme la nikah: niquer ou épouser?
Heureusement, on a les gestes.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 52 min

on devrait garder debouts leurs squelettes, on fusionnerait ainsi avec l’Académie de médecine

plasticinisachblzé par von gunter ! qui jouant au golf..l’autre enculant une mouche dans le formol..l’un avec une tronconneuse coupant en long le suivant..grit!

OneNote dit: 14 juin 2013 à 14 h 51 min

Examinons sereinement les faits – ils parlent d’eux-mêmes.

Ce sont des musulmans, pas des chrétiens d’Orient, pas des Juifs, pas même des nazis, qui mettent la moitié du monde à feu et à sang. Appelez-les islamistes si ça vous chante, toujours est-il qu’il s’agit de musulmans – pas tous Arabes d’ailleurs.

J’entendais d’ailleurs l’autre jour Gilles Kepel dire que la différence sémantique entre terrorisme islamiSTE et terrorisme islamiQUE était impossible à rendre en arabe ; et que par conséquent les musulmans du monde entier se sentent stigmatisés lorsque l’Occident condamne l’islamisme !… Tout est affaire de langage, une fois de plus. Voilà qui mérite réflexion.

OneNote dit: 14 juin 2013 à 14 h 45 min

Remplacez arabe par juif dans les posts du malade mental, et voyez si votre ‘opinion’ tient toujours la route

Vous répétez sempiternellement la même chose, mon pauvre Abdoul. Cet argument est parfaitement idiot, et ce n’est pas parce qu’on l’entend partout que cela lui confère un semblant d’autorité.

Remplacer – arbitrairement – un mot par un autre dans une phrase suffit à en changer complètement le sens. (Relisez Lewis Caroll puisque vous êtes anglophone.) Il est ici question d’arabo-musulmans. Remplacez arabe par juif ou nazi (pour prendre les extrêmes les plus commodes), et cela change tout, on ne parle plus de la même chose.

En rhétorique, cela s’appelle procéder à un glissement de sens : tenter d’établir un rapport d’équivalence  » allant de soi  » entre deux choses distinctes, l’analogie ayant ici valeur de démonstration.

Exemples : arabo-musulman = juif = victime. Ou bien : arabo-musulman = nazi = bourreau. Dans les deux cas c’est un peu mince, d’un point de vue logique. Cela fait impression sur les têtes molles comme TKT (la majorité, hélas), mais c’est tout : rien n’a été démontré…

u. dit: 14 juin 2013 à 14 h 43 min

À la rigueur, on devrait garder debouts leurs squelettes, on fusionnerait ainsi avec l’Académie de médecine.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 42 min

Ce soir à dîner, des mots désagréables seront prononcés sur le nouvel académicien par MM. Lang, Bayrou, Allègre, Ferry, Chatel et Peillon

..et du coup tu répondras 4 ou 5 fois a un tout petit post de dracul..trés désagréablement évidemment..aussi?

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 39 min

l’académie des zombis !
les ricains sraient vert de jalousie « france moisis » sur la une du times..dracul ferait dan rather..

u. dit: 14 juin 2013 à 14 h 36 min

Ce soir à dîner, des mots désagréables seront prononcés sur le nouvel académicien par MM. Lang, Bayrou, Allègre, Ferry, Chatel et Peillon.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 35 min

On n’élirait que des morts, ça coûterait moins cher

..c’est pas con..et on les frait s’élire dans des autoclaves de cadavre..des réality show qui feraient minabe damien hirst et ça chie et ça chie..paris reprendrait le dessus sur londre..renato regarderait la télé 24 sur 24

u. dit: 14 juin 2013 à 14 h 29 min

Par temps d’austérité, on devrait fusionner l’Académie et le Panthéon.

On n’élirait que des morts, ça coûterait moins cher.

Persuasif dit: 14 juin 2013 à 14 h 26 min

renato dit: 14 juin 2013 à 14 h 20 min
On s’en fout… on s’en fout… on s’en fout…

Le mongol a la yourte réclame son digestif.

Dernière minute.
Mme Tota Maestra nous informe que le problème de la yourte est réglé. Comme Toto partait déambuler (donc avec son déambulatoire) dans Colmar, elle lui cria, de la fenêtre de leur modeste logis: « Sourtout, n’oublie pas les yaourts ». Toto est sourd comme un pot (de yaourt). Deux heures plus tard, le peu sémillant vieillard revient avec une yourte. La vieillesse est un naufrage.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 24 min

EST un humanisme

..les auberges espaniols sont pas forcément là où on dine le mieux jean marron..ça rassure le prévoyant et inquiéte les autres c’est tout

John Brown dit: 14 juin 2013 à 14 h 21 min

T’es qu’un fasciste déguisé en humaniste, JB ! (rédigé par attend sion)

Pas du tout. Je suis un parafasciste. Numance. Le parafascisme EST un humanisme. Pour sa définition, voir mes dits et écrits.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 20 min

J’adhère ! Ce sera difficile, mais j’adhère !

tout un tas d’anonymes viendront te donner tort pour le plaisir jean marron..un plaisir voluptueux..comme l’origine du conseil qui t’as été donné..kurkurkurk

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 17 min

C’est à dire « aucun rayonnement » le Boug

même pas celui de justifier de leur sinécure..c’est terrible, à croire que cette assemblée est entretenue pour écoeurer à jamais les démocraties de phinancer des institutions culturelles..leur cas est gravissime : les immortels sourient pasqu’il savent tous qu’ils vont finir à la morgue

John Brown dit: 14 juin 2013 à 14 h 16 min

Je me demande si le mieux ne serait pas que tout le monde passe les posts de ML sans les lire, et sans jamais lui répondre. (rédigé par Interrogatif)

Oh mais celle-là, c’est une idée qu’elle est excellente. D’autant que, manifestement, les posts de LML sont calibrés pour provoquer une réponse (généralement furibarde). J’adhère ! Ce sera difficile, mais j’adhère !

Affirmatif ... dit: 14 juin 2013 à 14 h 14 min

Interrogatif dit: 14 juin 2013 à 14 h 00 min
Je me demande si le mieux ne serait pas que tout le monde passe les posts de ML sans les lire, et sans jamais lui répondre.

Mais, non ! mais non ! la vie implique des possibilités non normées, des attitudes irrationnelles, dieu merci !

On lira tout et on répondra si nécessaire !

Tirez pas sur ML dit: 14 juin 2013 à 14 h 13 min

Sur Earth à l’adresse de ML il y a deux gars méchamment basanés qui glandent à la porte, ou qui essaient d’entrer, on sait pas trop…

John Brown dit: 14 juin 2013 à 14 h 13 min

« Gaffe, JB, c’est peut-être toi qui va finir par t’en prendre une…  » (rédigé par Colombey les deux…)

Mais je décline d’avance toute responsabilité dans ce projet de confrontation. J’ai d’ailleurs une grande affection (cachée) pour LML. Je vous adjure de voir en moi un très modeste amant de la non-violence. Si cela peut vous rassurer, j’ai d’ailleurs participé (en tant qu’observateur) à une réunion de mes amis de culture arabo-musulmane soucieux de se concerter sur la meilleure démarche argumentative à adopter dans le cas LML. Diverses stratégies de persuasion, toutes dérivées de la « Rhétorique à Herennius » y furent envisagées, notamment celles appelées « lui éclater le beignet », « lui exploser le dentier », « lui faire bouffer sa kippa » ; j’intervins alors pour signaler que, selon le témoignage de plusieurs intervenants de ce blog, LML était un faux Juif. La stratégie « lui faire bouffer sa kippa » fut alors abandonnée au profit de celle dénommée « lui démonter le galurin ».

deuxièmes couteaux dit: 14 juin 2013 à 14 h 09 min

l’entreprise de coutellerie espagnole ARCOS est l’une des plus anciennes au monde

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 14 h 03 min

..la preuve que tous les académiciens devraient être fusillé à la pompe a merde et renvoyé dans leur foyer, frappé d’indignité nationale, en processionnant par les rue comme au moyen age avec un bonnet d’ane..un avis de retenu sur leur successions de tout ce qu’ils ont palpé les y attendrait

Interrogatif dit: 14 juin 2013 à 14 h 00 min

Je me demande si le mieux ne serait pas que tout le monde passe les posts de ML sans les lire, et sans jamais lui répondre.

Phil dit: 14 juin 2013 à 14 h 00 min

Bernard Faÿ a permis à Gertrud Stein de sortir de la guerre « intouchée », de biens plus que de corps si l’on peut dire. Ce qui lui donna fatalement des soutiens considérables, actifs dans les lendemains de guerre entre le bien et le mal.

John Brown dit: 14 juin 2013 à 13 h 58 min

 » Je dirais plutôt que Darcos est surtout un agrégé…  » (Rédigé par Ne postez pas…)

et puis surtout un homme de bonne compagnie, étant un ex-ministre de droite. C’est là, sur le plan intellectuel, son titre de gloire le moins contestable. Qu’est-ce que Darcos a pondu d’autre qu’un manuel scolaire et des circulaires ? Et en collaboration, en plus.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 13 h 54 min

L’Académie française, non sans courage, assure à la France le type de rayonnement que ce pays mérite…

un exemple de mauvais venant de l’interieur..ne reculant pas à préter son « courage » à des vieux cons pour qu’il lui revienne augmenté..tu parles

renato dit: 14 juin 2013 à 13 h 52 min

Une journée,

à savoir que lors de son voyage en France et en Italie, Joseph Addison avait dans ses bagages la traduction de 1652 du ‘Traité’ (par John Hall), pas celle de 1674 (par Nicolas Boileau).

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 13 h 52 min

« Sans la Grande-Bretagne, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue »

C’t’un peu faible, ce ‘bon mot’

tous les bons mots sur l’angleterre sont trés mauvais (piqué, fabriqué)..comme tous les mauvais sur la france dailleurs, et qui en viennent souvent..
cque tu dois piger kabloom c’est que et l’angleterre et la france méritent mieux

Gurb dit: 14 juin 2013 à 13 h 47 min

Vous avez raison monsieur Bouguerot, au lieu de voir que la situation s’est aggravée, que la peste rode, que les morts prennent la place des vivants, les minus croient que ce sont les gens qui …

Aussi neutre qu'un Suisse friqué... dit: 14 juin 2013 à 13 h 45 min

« Mais ça ne remplace pas tout. A la vérité ça ne remplace rien. »

Ce qui revient au même.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 13 h 44 min

..ce que je veux dire c’est que tout le monde fait mine de croire que le cas dracul s’est « agravé » pour qu’il soit ainsi laché par ses anciens poteaux..tu calculusses la nuance ?
ce qui est faux évidemment..save pas lire

Aussi neutre qu'un Suisse friqué... dit: 14 juin 2013 à 13 h 43 min

Entre Proust et La Mauvaise Langue, le plus intéressant n’est pas celui qu’on croit.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 13 h 43 min

» Comme le dit fort justement Henry James, le lecteur intelligent ne peut s’intéresser longtemps à un personnage incapable de progrès intellectuel ou moral »

c’est une belle phrase, mais « progrés » et a comprendre dans le sens d »évolution », bref un lecteur ne peut s’interresser a un personnage forclos..ça fait une nuance bon dieu

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 13 h 39 min

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 35 min

D’un côté ça va me prendre trop de temps. Pour quelle réussite ?
D’un autre côté, je vous remercie de votre sollicitude.

Je vous garde la mienne :

Si vous n’aimez pas pourquoi en dégoûter les autres.

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 35 min

Les raisons pour lesquelles vous n’aimez pas Proust sont certainement très intéressantes. Exposez-les.

Catherine II dit: 14 juin 2013 à 13 h 34 min

« Je me suis toujours demandé qui le protégeait chez Perrin où il a publié jusqu’à sa mort. Castelot ou plus haut? »

Bonne question !

Injures et Compliments .... dit: 14 juin 2013 à 13 h 33 min

monsieur Brown, la bonne nouvelle, c’est qu’il vous faut beaucoup d’arabes islamistes pour espérer venir à bout d’un demi-juif
(… sourires sur divers bancs…)

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 32 min

Le Bernard Faÿ est très bon et pose une bonne question. Bernard Faÿ, d’ailleurs, en dépit de son invraisemblable rôle pendant l’Occupation, n’est pas n’importe qui. Je me suis toujours demandé qui le protégeait chez Perrin où il a publié jusqu’à sa mort. Castelot ou plus haut?

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 13 h 32 min

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 23 min

Et pourtant, ça m’a pris du temps, pour avoir les éléments pour le dire, que Marcel me gonfle.

Comme quoi poster « une connerie » plus vite que son ombre joue des tours :

Jane Austen, oui, et puis quoi ?
A part passer un après-midi auprès des jeunes filles en fleurs ?

Phil dit: 14 juin 2013 à 13 h 24 min

Antoine Compagnon eut le courage d’écrire une biographie, légèrement à charge pour complaire aux cuistres, de Bernard Faÿ. Ce qui..Faÿ lui coûter beaucoup plus que l’Académie, dans la république cuistreuse d’aujourd’hui.

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 23 min

Evidemment, il y a toujours un chien de Pavlov pour répondre une connerie. C’est malheureusement devenu le principe de fond des intervenants de ce blog. Mais ça ne remplace pas tout. A la vérité ça ne remplace rien.

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 13 h 20 min

A l’Académie, ils n’aiment pas Marcel P. ?

Si c’est la cas, je dois même dire que cela me réjouit.

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 18 min

Oui, et les erreurs de fond, comme dans les Grandes Esperances.
La bio d’Halperin est un très bon livre, très distancié, qui cite pour mémoire et sans trop statuer l’avis de nombre d’érudits et de spécialistes. Quelle femme que cette Jane Austen, aux côtés de qui on aurait aimé passer plus d’une après-midi.

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 13 min

L’Académie française a choisi Darcos contre Antoine Compagnon.
L’Académie française, non sans courage, assure à la France le type de rayonnement que ce pays mérite…
Bravo !

Bloom dit: 14 juin 2013 à 13 h 10 min

Et en la matière, 13h02, et James et Austion sont des maîtres dans l’art de la progression des caractères. Je pense à l’Olivia Chancellor des Bostonniennes et Sir Thomas Bertram de Manbsfield Park, entre beaucoup d’autres.
Comment reconnaître ses erreurs et préjugés, la grande leçon des romans anglais.

culture de la perle dit: 14 juin 2013 à 13 h 08 min

« j’étais aussi major de promo au bac en Algérie, mon diplôme signé par le président de la république lui-même »

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 13 h 02 min

 » Comme le dit fort justement Henry James, le lecteur intelligent ne peut s’intéresser longtemps à un personnage incapable de progrès intellectuel ou moral ».

John Halperin, Jane Austen, Plon, 1992, p. 101.

Ceci résume parfaitement mon point de vue sur Mauvaise Langue.

Bloom dit: 14 juin 2013 à 12 h 54 min

Les derniers sondages (Mai) sont assez nettement en faveur du « No », Stuart: 59% pour le « No », 31 % pour le « Yes », et 10% d’indécis.
Mais on est à plus d’un an et les sondages ne valent que ce qu’ils valent, i.e. pas tripette…

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 12 h 52 min

Avant de lancer la procédure, il faudrait tout de même demander à ML si une fin tragique lui conviendrait.

John Brown dit: 14 juin 2013 à 12 h 50 min

« dans l’état où t’es Hocine ? tu pèse pas lourd contre un juif comme le Mauvais Langue » (rédigé par docteur traitant d’Eugène)

Je me suis borné à relayer ce message de Hocine B., qui habite la région parisienne et que je ne connais pas personnellement. Ses amis, de culture arabo-musulmane, à l’attention desquels j’ai signalé les propos du sieur LML, me l’ont décrit comme un excellent debater. Ses arguments seraient généralement frappants. J’en accepte l’augure.

Bien à vous.

Stuart dit: 14 juin 2013 à 12 h 35 min

Proche d’une Ecossaise décidée, Bloom, je vous garantis une bagarre très serrée. Les indépendantistes sont remontés à bloc contre le colonisateur anglais.

Docteur traitant d'Eugène dit: 14 juin 2013 à 12 h 32 min

dans l’état où t’es Hocine ? tu pèse pas lourd contre un juif comme le Mauvais Langue

Bloom dit: 14 juin 2013 à 12 h 30 min

« Sans la Grande-Bretagne, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue »

C’t’un peu faible, ce ‘bon mot’. Sans l’Angleterre serait préférable. Je ne sache pas que SM ait eu un faible pour les franges celtiques de la grande île.
A cet égard, n’oublions pas que dans le cadre d’un référendum, le jeudi 18 September 2014, les électeurs écossais auront à répondre à la question suivante, dont dépendra le sort de l’Union scellée en 1707 pour éponger des dettes (entre autres): « Should Scotland be an independent country? ».
Dans la foulée, 1536 et 1922 vont-ils aussi être remis en question? Suspoense intenable….la fin des haricots au ketchup!

Hocine B. dit: 14 juin 2013 à 12 h 29 min

Alertés par des frères de la région de Grasse, nous avons pris connaissance de la teneur anti-arabe et anti-islamique des posts du dénommé La Mauvaise Langue, dont l’identité réelle et le lieu de travail nous ont été communiqués. On va lui rendre visite, à ce gros con, incessamment sous peu, et on va lui sortir nos arguments. Pas nous seulement, parce que les dits et écrits du personnage circulent dans la communauté autrement plus vite que ceux de Foucault. Tu vas voir comment qu’on va le persuader vite fait de la supériorité de la culture arabo-andalouse., On va le faire danser sur un air de oud.

Observatoire de Passou dit: 14 juin 2013 à 12 h 26 min

Il est indispensable, afin de ne pas dégouter le bourgeois, de changer de billet, asap.

TKT dit: 14 juin 2013 à 12 h 15 min

JC, la différence entre vous et l’engrais, c’est que ce dernier sert à quelque chose. Pour ce qui est de Clopine, elle est passée de ses entreprises culturelles à la recherche de gains dans l’agriculture en ligne.
C’est plutôt sympathique, elle prend des risques et veux travailler.

Bloom dit: 14 juin 2013 à 11 h 52 min

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une synthèse, d’après l’interprétention de leur fidèle disciple LML, mais d’une tentative de restitution de la paternité de la métaphysique, de la démocratie, non pas aux Grecs mais aux Juifs.

Propagande ou vérité historique et philosophique, u. ?


Baroz, tu sais bien que l’histoire, ça sert à se faire mousser, et l’histoire antique, à se faire mousser et astiquer.
Ces controverses sont vaines, même si toult le monde sait que sans Solon, pas de boulée, de bouleutes, d’ipeis, de pentacosiomédimnes, etc…
L’important est de savoir ce qu’on en fait, de la démocratie. Et là, et la Grèce et Israel sont assez mal barrés: l’une est ripoux comme un rade du Vieux Port après 22h, l’autre est insitutionnellement trop pluraliste, les petits partis minoriaires font la pluie et le beau temps et paralysent le jeu politique, qu’ils ont tendance à rendre plus religieux que ne l’est la société.

MCourt dit: 14 juin 2013 à 11 h 37 min

Oui, des Journées entières, mais rien de nouveau: « Cette guerre là se passe d’abord dans les frontières de la Chrétienté ».
Bien à vous.
MC

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 11 h 36 min

Cette histoire de paternité de la métaphysique, dernière tendance interprétative de l’Histoire, qui mobilise tant nos vedettes médiatiques, ne mériterait-elle pas une note de Passou ?
A condition qu’il se mouille un peu la chemise et nous donne son avis !

renato dit: 14 juin 2013 à 11 h 28 min

Mais non, mais non, le pauvre JC montre ses muscles ici, sous couvert d’anonymat, mais au bistrot c’est le gars qui ne prends jamais position et donne raison à tout le monde.
Faut aussi comprendre que s’il y a une manif à risque en région parisienne, lui, sur son île, il se ferme chez lui pas qu’un flic qui se serait perdu ne le prenne pour un manifestant — ou, et c’est encore pire, pas que l’on le prenne, lui JC, pour une poubelle à laquelle on pourrait mettre le feu…

Le voile selève enfin dit: 14 juin 2013 à 11 h 27 min

Le voile se lève enfin dit: 14 juin 2013 à 11 h 19 min

L’usurpation est un vilain péché.

Sigismond dit: 14 juin 2013 à 11 h 25 min

et voilà la millième de « ta gueule keupu »… du nouveau chez boudegras qui radote de plus en plus, la vieillesse est un naufrage et le pauvre sombre lentement… ce n’est pas moi qui ira le repêcher tout de même

tranxodyl dit: 14 juin 2013 à 11 h 24 min

U
des gouttes de collyre , de quoi lire- comme dit mon oncle Sacks, encore un brit-pour « l’oeil de l’esprit » (qui n’est pas le génie qui est dans les verres et la glace pilée)

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 11 h 24 min

(on a toujours intérêt à revoir deux fois le même film, mais pourquoi a t-on supprimé le cinéma permanent !)

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 11 h 23 min

« mets toi a 4 pattes, bois l’eau du ruisseau, léche les murs, broutte l’herbe et tu verras la lumière »

L’inconnu du lac, empalé dans le petit bois, c’était donc JC !

Le voile se lève enfin dit: 14 juin 2013 à 11 h 19 min

Bouguereau vous pourriez lui conseiller de prendre une carte au Front de Gauche… ça l’achèverait.

bouguereau dit: 14 juin 2013 à 11 h 10 min

la richesse pour tous, c’est maintenant !

un bon révolutionnaire doit être froid et déterminé jicé..tes propos sont le pur produit d’une surconsommation d’exitants bourgeois..mets toi a 4 pattes, bois l’eau du ruisseau, léche les murs, broutte l’herbe et tu verras la lumière

alex dit: 14 juin 2013 à 11 h 09 min

Le voile se lève enfin 14 juin 2013 à 10 h 59 min
(Après lecture des échanges de la nuit et de la matinée le doute n’est plus permis, LML et JC sont bien deux gros cons.)

La palme de la connerie à AdolfJC

Alain S. dit: 14 juin 2013 à 11 h 09 min

Bouguereau, veuillez excuser ma question,
est-ce bien le commentateur de 10h55 que vous appelez keupu ?

En conclusion..... dit: 14 juin 2013 à 11 h 01 min

Je ne dépenserai pas 20 euros pour acheter cette BD, malgré le fait qu’elle soit « irrésistible » !

Bonjour, petite Crapul !..... dit: 14 juin 2013 à 10 h 59 min

Pourriez-vous me dire comment on soigne les « crottes de nez fascisantes « , je rêve de normalité…!?

Le voile se lève enfin dit: 14 juin 2013 à 10 h 59 min

Après lecture des échanges de la nuit et de la matinée le doute n’est plus permis, LML et JC sont bien deux gros cons.

Combattons les traîtres, camarades prolétaires !.... dit: 14 juin 2013 à 10 h 55 min

Parmi ces putes anticommunistes qui déforment la Vérité Socialiste, une merveille de fausseté, la salope nommée S.M. qui tente de faire croire que Popov n’a pas tout inventé en URSS !!!

Qui peut croire que le Grand Petit Père des Peuples, Stalin, et ses savants n’ont pas damé le pion à ces sales américains, y compris dans le Cosmos ? Qui peut mentir à ce point là, sinon les hyènes américaines et la clique S.M. ?!

Chantons l’Internationale, camarades ! L’homme nouveau, le changement, l’humanisme obligatoire, l’égalité diversifiée, la richesse pour tous, c’est maintenant !

u. dit: 14 juin 2013 à 10 h 55 min

Les pseudo vont et viennent, Tranxodyl, et c’est sans importance.

Mais votre dernier choix fait penser à des gouttes.

tranxodyl dit: 14 juin 2013 à 10 h 49 min

j’avais cru que la RdL c’était pour faire des réussites ,susciter le don des réussites !

u. dit: 14 juin 2013 à 10 h 47 min

C’est un sujet bien savant, jacques Barozzi, et je n’ai pas l’érudition de notre ami Mauvaise Langue.

De plus, il m’est complètement impossible d’écouter BH Lévy plus d’une minute (a windbag). Un texte, à la rigueur…

Mais ML a peut-être une référence vers ce qu’a dit Attali, qui est plus marrant, avec son côté pundit (vous remarquerez qu’ici comme là, c’est aussi une affaire de chemise).

tranxodyl dit: 14 juin 2013 à 10 h 42 min

fil à couper le beurre!
les erdéliens comptent donc pour du beurre ?
je croyais qu’ils comptaient pour des cartes ou des cartons !

crapul dit: 14 juin 2013 à 10 h 40 min

Je me monte le bourrichon en m’autoproclamant « prince des cons », « monstre », « diable ». Je ne suis qu’un vieux dadais bien peigné qui trompe son ennui insulaire, son misérable présent, en déposant sur ce blog crottes de nez fascisantes, pathétiques tentatives de drague et « humour » à deux balles du matin au soir 365 jours par an.

Phil dit: 14 juin 2013 à 10 h 39 min

oui baroz, heureux de vous lire. Depuis dix ans la production du cinéma gay ne sort pas de l’adolescence bréhaigne.
Rendez-nous Pasolini en train d’entuber Giotto.

Collectionnons les putes, camarades sionistes !.... dit: 14 juin 2013 à 10 h 25 min

« Dernier Etat colonial de la planète, Israël »

Parmi ces putes de chantiers pro-palestiniens, une merveille de fausseté nommée S.M. qui tente de faire croire que les voisins islamistes, agresseurs d’Israël bien connus, ne sont que pauvres colonisés !!!

Qui peut croire qu’Israël est colonisateur, ce petit pays sympathique ne fait que se défendre contre plusieurs attaques fourbes, traîtres et minables depuis plus de 60 ans …..!

Somerset M. dit: 14 juin 2013 à 10 h 25 min

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une synthèse, d’après l’interprétention de leur fidèle disciple LML, mais d’une tentative de restitution de la paternité de la métaphysique, de la démocratie, non pas aux Grecs mais aux Juifs. (rédigé par Jacques Barozzi)

Le zèle de LML me fait penser à celui de ces propagandistes staliniens qui attribuaient, dans les années 50, la paternité de la plupart des grandes découvertes scientifiques et techniques au prolétariat de l’URSS. Le zélote Attali n’est évidemment pas en reste, on pouvait s’y attendre. A les en croire, LML et lui, les Juifs ont tout inventé, y compris le fil à couper le beurre, et même la poudre. Sans oublier l’anathème, bien entendu.

renato dit: 14 juin 2013 à 10 h 24 min

C’est la métaphysique du boomerang. Tout le monde sait que cette arme sophistiquée fut inventée par un Français et perdue lors premier tir d’essai. L’inventeur, dégouté par l’échec, employa le papier sur lequel il avait couché le projet de son truc pour emballer des bouteilles ‘millésimées’… Les Aborigènes australiens remercient encore aujourd’hui leurs dieux pour ce dont tombé du ciel…

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 10 h 24 min

Vu, hier soir, au cinéma le Louxor, L’Inconnu du lac.

Vous l’aviez vu, Phil, car c’est exactement ce que vous en dites, un film (plutôt un téléfilm) de tafioles ?

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 10 h 18 min

Question subsidiaire :

L’abandon de l’enseignement du grec et du latin à l’école serait-il le résultat d’un complot juif ?
Prochaine étape, l’enseignement de l’hébreu pour tous ?

Jacques Barozzi dit: 14 juin 2013 à 10 h 13 min

« Hier, une belle synthèse proposée par J. Attali, entre la culture grecque et juive. »

Même discours chez BHL.
http://www.youtube.com/watch?v=ENe6QS9tX_k

Qui des deux copie l’autre ?

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une synthèse, d’après l’interprétention de leur fidèle disciple LML, mais d’une tentative de restitution de la paternité de la métaphysique, de la démocratie, non pas aux Grecs mais aux Juifs.

Propagande ou vérité historique et philosophique, u. ?

u. dit: 14 juin 2013 à 9 h 48 min

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 18 min
« Hier, une belle synthèse proposée par J. Attali, entre la culture grecque et juive. »

Émerveillé par ce que vous en dîtes!
Une référence?

Somerset M. dit: 14 juin 2013 à 9 h 38 min

Conseillons à notre impayable LML, propagandiste d’un sionisme à tendance ouvertement fascisante, la lecture du dernier ouvrage traduit d’Ann Laura Stoler, « La chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial » (La Découverte). Ethnologue américaine d’origine juive, Ann Laura Stoler enseigne aujourd’hui à l’université de Birzeit (Ramallah/Cisjordanie). A ce titre, elle est aux premières loges pour observer la politique coloniale de l’Etat d’Israël. Dernier Etat colonial de la planète, Israël ne pratique pas seulement le colonialisme à son profit, il est, comme chacun sait, un satellite du colonialisme américain au Proche-Orient. Voir  » Le Monde des livres »de ce jour.

Tel est pris qui croyait.... dit: 14 juin 2013 à 9 h 13 min

« est un peu « cul cul la prâline », je trouve.
c’est vendredi, j’ai piscine.
A bientôt. »

Information capitale : le nageur descend de l’arbre en montrant son boulet de plomb.

Ne postez pas trop vite. Prenez votre temps. dit: 14 juin 2013 à 8 h 59 min

C’est incroyable le nombre de conneries qu’on peut lire sur ce blog. Merci Langue Pourrie, mais est-il bien nécessaire de relayer celles d’Attali?
J’ai pris mon temps.

La facticité du monde aux yeux et aux oreilles de chacun et de tous dit: 14 juin 2013 à 8 h 58 min

Présence massive dans les paradis fiscaux des grands groupes européens

Trends Tendances

Source: Belga
mercredi 12 juin 2013 à 17h01

Les cinquante premiers groupes européens sont massivement présents dans les paradis fiscaux, avec en moyenne 117 implantations offshore chacun, selon une enquête publiée mardi par l’ONG CCFD-Terre solidaire et la revue Projet.

bien vu dit: 14 juin 2013 à 8 h 51 min

romain dit: 14 juin 2013 à 8 h 11 min
Bien vu: TKT voit juste(13 juin 2013 à 19 h 13 min) « …Vous JC, … Votre réussite c’est de chier sur internet et vous n’êtes pas, comme D. ou Langue Pourrie-Moissie, un personnage de cartoon, vous êtes un aigri qui se croit drôle et qui n’est que sinistre et surtout, complètement con.

Observatoire de la Ferme aux Animaux dit: 14 juin 2013 à 8 h 37 min

D. est un dieu, Langue Pourrie est un génie, JC est un Prince des Cons, autoproclamé, Abdel un intellectuel, il a deux bacs, TKT un snob du passé, pitoyable, et vous, romain, il se pourrait que vous soyez, vous et vos avatars tordus, le meilleur des pires du cloaque à Passou.

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 8 h 34 min

zut, vous avez raison, faites un erase.
je recommence:
Le secrétaire de l’Académie, qui ne sait plus où il habite, chez lui ou « hez » les zautres, est un peu « cul cul la prâline », je trouve.

c’est vendredi, j’ai piscine.
A bientôt.

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 8 h 27 min

La secrétaire de l’Académie, qui ne sait plus où elle habite, chez elle ou « hez » les zautres, est un peu « cul cul la prâline », je trouve.

La facticité du monde aux yeux et aux oreilles de chacun et de tous dit: 14 juin 2013 à 8 h 26 min

François Hollande pense « peuple japonais » mais dit « peuple chinois »

Le Vif

Source: Belga
vendredi 07 juin 2013 à 12h22

François Hollande a commis un lapsus embarrassant vendredi à Tokyo quand, évoquant la tragédie de l’attaque d’un site gazier en Algérie en janvier dans laquelle dix Japonais avaient trouvé la mort, il a rappelé avoir présenté ses condoléances « au peuple chinois ».

Du grand n’importe quoi partout et en tous lieux!

romain dit: 14 juin 2013 à 8 h 11 min

Bien vu: TKT voit juste(13 juin 2013 à 19 h 13 min) « …Vous JC, … Votre réussite c’est de chier sur internet et vous n’êtes pas, comme D. ou Langue Pourrie-Moissie, un personnage de cartoon, vous êtes un aigri qui se croit drôle et qui n’est que sinistre et surtout, complètement con. »

des journées entières dans les arbres dit: 14 juin 2013 à 8 h 01 min

MCourt dit: 14 juin 2013 à 0 h 34 min

Il y a un philosophe ( des fois l’usage des mots, je vous jure !) qui réécrit aussi l’histoire. Comme Attali.
Je pense qu’il s’agit là de ce que l’on appelle « nécessité historique »

Il raconte sa guerre métaphysique entre Jérusalem et Athènes.
Et pour cela il est allé chercher de drôles de mercenaires comme Tertulien et Marcion.
http://www.youtube.com/watch?v=ENe6QS9tX_k

ACADEMIE FRANCAISE dit: 14 juin 2013 à 7 h 56 min

– « oui connard, en plus d’un brevet d’ébénisterie, j’étais aussi major de promo au bac en Algérie, mon diplôme signé par le président de la république lui-même, titulaire aussi d’un bac scientifique français avec mention plus qu’honorable décerné par l’académie d’Aix-en-Provence, bénéficiaire d’une bourse de l’état algérien plus que généreuse pour étudier dans une université anglaise de premier choix qui a produit entre-autres 5 prix Nobel, economiste et banquier de par ma profession…j’ai du me gourer quelque part… »

– « ce que je voudrais savoir Gladys, c’est si vous avalez au premier rendez-vous? je demande ca, parce que, avec l’âge, je n’ai plus le temps pour le baratin et préfère de loin le concis et le concret… »

Cher Monsieur Abdelkader,
Nous recevrions avec joie votre candidature et l’accepterions certainement tant votre CV exceptionnel, et votre goût de l’authentique, feraient de vous un membre éminent de notre smala vieillissante.
Pouvez vous nous faire un courrier, en français bien entendu, l’arabe n’étant pas encore langue officielle ?!
Bien à vous
Le secrétaire

PS : Pour le Nobel d’ébénisterie, une élection hez nous, à la Darcos, vous serait tout à fait profitable…

Colletons nous aux brutes, camarades !........ dit: 14 juin 2013 à 7 h 03 min

L’un des commentateurs prestigieux de ce blog littéraire prestigieux peut-il m’indiquer une piste à suivre pour aboutir à mon objectif actuel : retrouver un livre – existe-il ? -rassemblant les paroles échangées sur le pont entre les passagers du Titanic, juste avant la mise à la mer des canots ?

Il me semble intéressant de les comparer avec maints dialogues d’aujourd’hui. Par avance, merci !

Sant'Angelo Giovanni dit: 14 juin 2013 à 2 h 26 min


…@,…bérénice,…à 23 h 39 mn,…réponses de Giovanni,…

…nous sommes à côté de la plaque,…expression en usage,…
…dans le sens,…que l’Europe cherche sa mort,…par ses institutions et la légèreté d’esprit des consensus de gestion;…( tout çà, ressemble à,… » la machine à remonter le temps 1960 « ,…pourquoi,…

…l’Europe s’invente une  » union  » au dessus des peuples,…elle se fige, s’immobilise dans ses créativités stériles,…c’est un ordre,…

…l’€urope se crée un communisme d’état à la chinoise,…une dictature similaire,…
…et comme rites des connivences,…( je me rappelle des faits archéologiques mongols;…par lesquels  » le peuple et victime  » était mis la tête et le corps dans des sacs,…et ruées de coups jusqu’à ce que la mort s’ensuive ),…pour apaiser les Dieux,…

…et la machine à remonter le temps, ne peux rien faire pour obvier une gestion de l’Europe et ses pratiques contraires à toutes les règles éthiques d’humanismes ou de logique,…

…on créer des règles et des processus, pour faire fonctions  » obsolètes « ,…du moment que les pouvoirs y retrouvent leur  » blé « ,…moisi,…à la Louis XV, & C° à la Pompadour,…Bip,…Bip,…etc,…
…çà pue la mort des vraies démocraties,…
…reléguer en  » Utopie « ,…par la priorité à la construction des lobbyings capitalistes,…
…et ou l’homme européen meure par sa détermination a survivre par la force et devient une famille d’Europe de l’âge des cavernes,…au milieu des autres continents qui ridiculisent l’état Europe,…et manipulent nos dirigeants dans le grotesque,…année après année,…

…les jeunes courent après un progrès qu’ils ne saisissent pas,…tout les autres aussi d’ailleurs,…philo, philo,…Bip,…Bip,…etc,…
…une Europe sucer comme un oeuf avant d’éclore,…c’est clair,…l’image,…Ah,…Ah,…
…au suivant,…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 30 min

Autrement dit, il nous signale qu’il risque de se faire flinguer par les hommes de main des ministres… Les services secrets pour protéger l’Etat…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 29 min

Tiens, encore une preuve de la France moisie :

Cahuzac: un banquier parle d’une quinzaine de ministres impliqués

Un ex-cadre de l’établissement financier suisse Reyl et Cie, témoin dans l’affaire Cahuzac, a affirmé jeudi disposer d’une liste « d’une quinzaine » de noms d’ex-ministres ou d’actuels ministres détenteurs d’un compte en Suisse. Selon lui, Jérôme Cahuzac n’était qu’un « fusible ».

Interrogé par l’AFP avant son audition à l’Assemblée nationale, Pierre Condamin-Gerbier a déclaré la même chose que devant les sénateurs mercredi, à savoir qu’il possédait une liste d’une quinzaine de noms de politiques.

Cet ancien président de la section suisse de l’UMP a aussi indiqué que ses documents, « des éléments de preuve », avaient été remis à « une partie tiers ».

Pour M. Condamin-Gerbier, l’ancien ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, n’est qu' »un fusible ». « On a fait du citoyen Cahuzac, a-t-il dit, un fusible; on dit que c’est le mensonge d’un homme, mais des Cahuzac, il y en a d’autres ». « C’est le mensonge d’un système et d’un Etat », a-t-il assuré.

Interrogé sur l’éventuelle divulgation des noms de la liste qu’il dit détenir, il a répondu: « J’attends le bon moment pour le faire », notamment lorsque cela « aura le moins de répercussions pour moi et ma famille ».

(ats / 13.06.2013 13h25)

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 26 min

Vous avez dû les avoir dans un paquet de bonux vos diplômes pour avoir un flaire pareil !

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 1 h 18 min

oui Gladys Ml a presque raison…je reconnais un faux-cul a mille lieux…j’y peux rien…c’est un don de la nature…sinon, meme si vous avalez d’habitude au premier rendez-vous, pensez vous vraiment que je suis du type a m’encanailler avec une qui ferait ca? nah, je prefere pas et vous referre au grand Groucho Marx…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 13 min

Vous voyez, Gladys, que je ne m’étais guère trompé à 0h49 ! Prenez-en de la graine et ne vous fiez pas aux apparences. Croyez-en mon expérience. Je le fréquente depuis des années ici, ce trou du cul d’Abdelkaka ; il nous a montré à maintes reprises de quoi il était capable.

Gladys dit: 14 juin 2013 à 1 h 11 min

Se déprendre de la mé-prise ( de la non compréhension de l’autre en tant que l’on ne reconnait pas l’unique de son « visage ».)
Good night…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 09 min

Vous venez juste de l’émettre, Abdelkaka. Elle a bonne mine la Gladys avec son pet foireux en pleine gueule, là, tain, comme dirait Abdelkaka.

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 1 h 06 min

ce que je voudrais savoir Gladys, c’est si vous avalez au premier rendez-vous? je demande ca, parce que, avec l’age, je n’ai plus le temps pour le baratin et prefere de loin le concis et le concret…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 03 min

Ne confondez pas la pensée de Lévinas avec un blog. Ici, il ne s’agit que d’un pauvre trou du cul tout aussi arabe qu’antisémite comme il la montré si souvent sur ce blog avec ses blagues douteuses sur le nom de Eichmann…! C’est un gros con, c’est tout. Aucun intérêt

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 1 h 01 min

Un chercheur dit une dizaine d’années dans l’émission, je crois bien d’ailleurs.

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 59 min

Attali est celui qui a eu l’idée de l’émission ou quelque chose dans ce sens. Il n’apparaît pas autrement, sauf pour l’introduire, je crois, mais je n’ai pas vu le tout début.

De toute façon, ce sont des idées présentes depuis quelques bonnes années pour qui fréquentent les revues juives savantes. Apparemment, vous n’en êtes pas MCourt.

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 0 h 58 min

non, dugland…ma prise elle a 3 pins…meprise, c’est l’histoire de votre vie…Gladys vous fait des appels du genou…profitez-en, branleur…meme si elle s’avere etre un travelo garde-champetre a Porquerolles…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 56 min

Mais ce n’est pas du tout Attali qui s’est exprimé, mais toute une pléiade de chercheurs au plus au niveau, dont Marcel Détienne, qu’on voit rarement à la téloche. Pour le coup, MCourt, c’est vous la mauvaise langue…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 51 min

C’est une méprise de confondre « maprise » et « mépris »… Mais si, j’ai le mépris tout à fait féroce. Quand je méprise quelqu’un, je le méprise vraiment… Qui ne sait pas mépriser ne sait pas aimer.

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 49 min

Oui, et alors ! On voit bien à vous lire que ça ne prouve absolument rien, puisque vous nous montrez chaque fois que vous émettez un signal que vous êtes en vérité un gros con.

Gladys dit: 14 juin 2013 à 0 h 49 min

Restez correct, LML, n’insultez pas en déformant le nom de ce commentateur venu d’ Angleterre!
Pour le reste, c’est votre opinion et elle vaut autant que celle d’un autre.
Quant à la méprise, elle ne doit pas être puisque vous ne faite pas erreur de votre propre opinion sur la personne!

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 0 h 48 min

comme disent les anglishes, you’re back-paddling…j’ai copié-collé toutes vos conneries…le cahier des charges contre vous est assez lourd, disons…gardez vos justifications pour le jour ou vous en aurez besoin, dugland…vous semblez oublier que l’internet n’oublie jamais et que changer d’avatars c’est a peu prés aussi efficace que de mettre du mercurochrome sur une jambe de bois…pauvre type…vous me feriez pitié si vous n’étiez aussi con et méchant…

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 0 h 41 min

oui connard, en plus d’un brevet d’ébénisterie, j’étais aussi major de promo au bac en Algérie, mon diplôme signé par le président de la république lui-même, titulaire aussi d’un bac scientifique français avec mention plus qu’honorable décerné par l’académie d’Aix-en-Provence, bénéficiaire d’une bourse de l’état algérien plus que généreuse pour étudier dans une université anglaise de premier choix qui a produit entre-autres 5 prix Nobel, economiste et banquier de par ma profession…j’ai du me gourer quelque part…

Gladys dit: 14 juin 2013 à 0 h 41 min

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 26 min
C’est bien vrai, n’est pas Mourousi qui veut…!
Avec lui, tout était clair.

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 38 min

Mais Abdelkaka, je ne vous méprise pas parce que vous êtes arabe. Je vous méprise tout simplement parce que vous êtes un gros con.

MCourt dit: 14 juin 2013 à 0 h 34 min

Cette belle synthèse fait quelque peu penser en un genre différent à la lettre de Mariette déniant toute possibilité créative aux romains comparé aux grecs. Piranèse s’est chargé de lui répondre.
Le problème est que face à Attali, cela ne risque pas d’arriver. On se demande bien pourquoi, d’ailleurs.Ce judéocentrisme fait fâcheusement penser au celtocentrisme d’un La Tour d’Auvergne, tout aussi exagéré.
MC

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 0 h 30 min

Moi qui fréquente aussi un ou deux blog de supporters d’Arsenal, je n’ai jamais vu de ma vie un bloggeur y balancer des insultes raciales et ne pas se faire lyncher virtuellement et bannir a vie…et les pseudo-intellos qui fréquentent le site d’Assouline, site prestigieux s’il en est, n’ont ni les scrupules ni principes d’un supporter de base et se permettent en plus de mépriser les supporters de foot…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 30 min

Abdelkaka ne sait pas lire, ça se résume à ça ! On ne peut pas apprendre la lecture et l’ébénisterie à la fois. Mais aura jamais l’honnêteté de le reconnaître. trop orgueilleux.

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 26 min

Aujourd’hui, on est dans la postmodernité. Le nouveau totalitarisme avec ses inquisiteurs qui mettent à la torture tous ceux qui ne pensent pas conforme, et à l’index (Renaud Camus, etc.). C’est une nouvelle Eglise, mille fois plus redoutables que l’ancienne, car invisible. Et ses prêtres sont la pire engeance que la terre ait jamais porté.

Gladys dit: 14 juin 2013 à 0 h 26 min

La matinale de France Inter avec P. Clarke et l’éditorialiste politique (son nom?)c’est le bouquet cire pompe du pouvoir en place, non?
P. Cohen s’en montre quelquefois gêné dans le ton…
( Un million d’auditeurs en moins, une paille!)
Et Libé qui chute à -40%, du jamais vu!
Lecteur de « Monde », je ne le lis plus depuis que le bâton de bergé veille.
( Sur France-culture, chacun garde son îlot, mais jusque à quand?)

abdelkader dit: 14 juin 2013 à 0 h 21 min

a U. qui cite John Stuart Mill , j’imagine que ‘la question juive’ et toutes ces histoires de solution finale étaient aussi des opinions, ni plus ni moins…et que les gens qui protestaient a l’époque n’étaient que des hyper-sensibles…si, a votre âge, vous ne savez pas encore faire la différence entre une opinion, e.g. abdelkader est un salaud, et une injure raciale, e.g. abdelkader est un sale arabe, ben z’etes encore plus con que je ne le pensais…et je n’en pensais pas moins depuis un bout de temps…remplacez arabe par juif dans les posts du malade mental, et voyez si votre ‘opinion’ tient toujours la route…et veillez garder, en fait, votre opinion pour vous-même, car perso, je m’en tâte…
Bien a vous
Abdelkader Ben Boualem

P.S. je remarque au passage, que ML est encore la, a papoter de choses et d’autres qu’il ne connait pas et que c’est mais oui, Michel mais non Michel, permettez que je m’objectionne a votre opinion si raffinée, mais d’après Gonzague de St Brize-moi-pas-les-Noix, il serait en fait un fait quasi-scientifique que Mme de Sévigné ne mangeait des figues que les premiers mardis du mois…tain…

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 18 min

Hier, une belle synthèse proposée par J. Attali, entre la culture grecque et juive. C’était passionnant. Finalement il ressort de cette étude comparée des mythes que le monde grec (Homère, en l’occurrence) s’est très probablement largement inspiré de la Bible pour écrire l’Iliade et l’Odyssée. Mais les Grecs ont totalement transformé les invention juives. Et on comprend, par cette comparaison, beaucoup mieux en quoi d’ailleurs les véritables inventeurs de la démocratie ne sont pas du tout les Grecs mais les Hébreux avec une invention majeure : une constitution, et la Loi, qui se trouvent dans la Thora. Les Grecs ignorent à la fois la notion de Loi, la notion d’Homme qui est une invention juive et pas du tout grecque, et la notion de Constitution. Les Grecs sont moins des inventeurs que de grands esprits de synthèse. Proust, de ce point de vue, est beaucoup plus grec que juif, contrairement à ce que pensaient les antisémites.

D. dit: 14 juin 2013 à 0 h 16 min

Je vais peut-être laisser tomber le tee-shirt et opter pour une bague plus discrète. Une obsidienne finement polie avec incrustation de jade blanc.

Bernard pensif dit: 14 juin 2013 à 0 h 14 min

« Les Impressionnistes, académiques, selon renato… »
Non, il a vraiment dit cela, renato?
C’est une réponse à se faire recaler pour le C.A.P. de tapissier!
Vous êtes sûr qu’il a dit çela, notre renato?
Tout dépend l’époque…
Picabia impressionnait, lui aussi!

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 07 min

Non, la radio, c’est ce qu’il y a de mieux en France-Cul. La téloche c’est pourri, mais la radio, ça tient encore. Pour combien de temps ?

D. dit: 14 juin 2013 à 0 h 06 min

Une immense peine de réaliser que nous ne pouvons pas nous comprendre en définitive. Je crois que cela s’appelle l’incommunicabilité des êtres, en langage savant.

La mauvaise langue dit: 14 juin 2013 à 0 h 05 min

Les Impressionnistes, académiques, selon renato… Ah, il en rate pas une celui-là ! Il faut en tenir une sacrée couche tout de même pour en sortir une pareille.

Il faudrait conseiller à renato d’aller voir d’urgence la très belle expo des impressionnistes au Musée des Beaux Arts de Rouen placée sous le signe de Narcisse. Il apprendrait des choses ! Et, ce qui est rare, une quarantaine de Monet. Une comparaison, très fructueuse, avec la photographie à la même époque.

La vallée de la Seine est d’ailleurs le grand lieu devenu désormais mythique de l’invention de l’Impressionnisme, et notamment la ville du Havre où Monet a peint la première toile impressionniste. Monet est d’ailleurs peut-être le peintre impressionniste le plus complet puisqu’il s’est affronté au mythe de Narcisse avec l’eau, mais aussi à la pierre avec ses Cathédrales de Rouen ou la modernité du fer avec La gare Saint-Lazare pour inventer avec son époque (à tes souhaits Chaloux !) le mythe de la ville moderne.

Proust a su les intégrer aussi à roman avec Elstir. Proust, grand artiste de synthèse. Monet, grand artiste d’invention. Joyce, grand artiste d’invention comme Céline. Il y a comme ça de grands artiste de synthèse aux époque charnière : Mozart à la fin du XVIIIè siècle ; Proust au début du XXè siècle ; Méliès, grand artiste aussi de synthèse plus que d’invention. Les vrais inventeurs au cinéma sont venus après. Aujourd’hui, nous ne sommes ni à une époque de synthèse ni à une époque d’invention. C’est plutôt la fin du monde…

D. dit: 14 juin 2013 à 0 h 02 min

La télévision est un excellent média de culture, Michel. Tout les jours je m’instruis avec les documentaires de la Cinquième, d’Arte, et tout un tas de très bon films en vidéo à la demande. J’y ai déjà vu Pierre Assouline d’ailleurs.
A côté de ça il y a des livres à moitié pourris qu’on a essayé de faire passer pour des incontournables.

La mauvaise langue dit: 13 juin 2013 à 23 h 45 min

On devrait aussi supprimer la télévision en France, il y aurait peut-être un peu moins d’abrutis. Ils auraient le temps de lire au moins. Après il faut approfondir l’art de la lecture. Et comme me l’avait dit un de mes bons élèves d’une classe de Seconde à Aubervilliers où j’expliquais une page d’Un cœur simple : « Mais alors, M’sieur, on comprend à peine 10% de ce qu’on lit quand on se contente de lire pour le plaisir ! » Il avait tout compris, c’était gagné avec cette classe. Mais ici, c’est pas encore gagné… Le genre Tkt, c’est à peine 1%, dans les bons jours…

La mauvaise langue dit: 13 juin 2013 à 23 h 38 min

Il y a pourtant un lien évident entre « le sublime » (terme inventé par Boileau) et la peinture de Turner ! Le sublime, c’est tout ce qui excède la représentation et oriente dans le sens de l’élévation. Le sublime est même dès lors ce qui s’oppose au « beau ». (voir notamment l’article très complet à ce sujet de Patrick Marot « L’écriture du sublime ou l’éclat du manque » dans La littérature et le sublime, PUM, 2007.

bérénice dit: 13 juin 2013 à 23 h 31 min

à vous lire Giovani me vient à penser que la Grèce aujourd’hui sans télévision fait oeuvre exemplaire et qu’à moindre échelle notre pays d’autres possiblement lui ressemble les riches ne veulent pas payer l’impôt et comme les pauvres plus pauvres qu’avant en paient moins il nous faut trouver des solutions, si donc nous attaquions la tranche de jambon en accusant le beurre gratuitement offert de trahison sans sérieusement nous en prendre à ceux qui si l’on se réfère au droit en vigueur volent le pays quand pour aggraver les choses les capitaux sont des multiplex qui déménagent ou menacent de fermeture éclair les unités de production puisque nous refusons de travailler comme des chinois, voyez que la marche économique influe aussi sur les dictons populaires comme par exemple en baver comme un russe ou boire comme un polonais ce qui n’a rien à voir; nous en convenons.

des journées entières dans les arbres dit: 13 juin 2013 à 23 h 24 min

Renato, je vous send une letter d’Italy.

« For wheresoe’er I turn my ravish’d eyes,
Gay gilded scenes and shining prospects rise,
Poetic fields encompass me around,
And still I seem to tread on classic ground;
For here the Muse so oft her harp has strung
That not a mountain rears its head unsung,
Renown’d in verse each shady thicket grows,
And ev’ry stream in heavenly numbers flows »
J. Addison

Bonne nuit, debout ou couché.

Hugues (au frais) dit: 13 juin 2013 à 23 h 08 min

Debout les gars réveillez-vous, il va falloir y mettre un coup,
Debout les gars réveillez-vous on va au bout du monde,yeah!
(avec rénato, cela va de soi.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*