de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Réactivation de la machine à fantasmes

Réactivation de la machine à fantasmes

Le jour de 2008 où il a été recruté par la banque Rothschild, et même quatre ans plus tard lorsque l’expert en fusion-acquisition qu’il était devenu y a été promu associé-gérant, le jeune Emmanuel Macron n’avait peut-être pas pris toute la mesure de la légende attachée à ce nom. Qu’il se soit alors rêvé un destin national ou pas, il n’imaginait probablement pas que cela lui serait un jour reproché de manière insidieuse. Il n’est certes pas le premier à être passé par la prestigieuse banque familiale : avant lui, Georges Pompidou y avait exercé les fonctions de directeur général, et Henri Emmanuelli y a occupé un poste de direction durant neuf ans. Mais jamais le rappel de ce passé au cœur de la finance ne leur fut rappelé avec la même virulence, la même régularité, les mêmes insinuations que lors de la campagne électorale que la France vient de vivre.

« Rothschild » est devenu un qualificatif populaire qui présente l’avantage d’évoquer en les confondant implicitement le juif et l’argent. Leur nom les dépasse pour devenir un symbole de nature à exciter l’imagination. On continue à dire « riche comme Rothschild ». Le fait que la famille ait encore plusieurs branches en Europe renforce l’idée du complot cosmopolite. Le mythe Rothschild est déjà ancien mais il n’a rien perdu de sa force. C’est d’autant plus extravagant que, si Rothschild a bien été à raison synonyme de puissance, d’influence, de fortune du temps du baron James dans la France des dernières années du XIXème lorsqu’une centaine de Juifs étaient à la tête de banques et que autant dirigeaient des établissements financiers, ce n’est plus pertinent depuis longtemps déjà. Les Rothschild ont été supplantés par des hommes comme Bernard Arnault, François Pinault ou les Dassault. Benjamin de Rothschild, héritier de la branche suisse, et seul membre de la famille à figurer sur la liste des milliardaires de Forbes, n’est qu’à la 1250 ème place mondiale.

N’empêche que c’est du pain bénit pour les humoristes comme en convient l’un d’eux, Régis Mailhot : « Un ex-banquier de chez Rothschild, devenu ministre de l’Économie d’un gouvernement socialiste… Pour un journaliste, c’est un peu comme apprendre que Christine Boutin est testeuse de lubrifiant dans un bar gay au Vatican ». Ironie du sort : la banque d’affaires Rothschild & cie avait été récréée en 1983 par David de Rothschild après que le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy l’eut nationalisée….

Dans ses discours, Jean-Luc Mélenchon se plait à l’appeler « M. le banquier » ; Marine Le Pen n’a de cesse de le présenter comme « le candidat insensible de la finance arrogante et mondialisée », selon une rhétorique qui a fait ses preuves dans les feuilles antisémites des années 30 ; les deux en font le « représentant de l’oligarchie ». Au « salaud de pauvres ! » bien anar de la Traversée de Paris s’est substitué un « salaud de banquier d’affaires ! » qui est plus de saison. C’est encore plus violent enregistré en ligne, comme il se doit. Les internautes finassent en employant l’expression « la banque Blason Rouge » au cas où la modération du site aurait banni le nom « Rothschild ». Les réseaux sociaux n’évoquent plus ses émoluments de banquier que comme « les millions Rothschild ». Sur le site d’Alain Soral « Egalité & réconciliation », on l’appelle « Macrothschild ». Sur le site du Comité Valmy, ce serait plutôt « Emmanuel « Rothschild » Macron » ; et lorsque ce même organe de propagande reprend des articles du site politrussia, c’est pour mieux ancrer dans les esprits qu’il est le candidat occulte des Rothschild, et qu’ils l’ont placé à dessein dans la course à la présidentielle afin de servir aux mieux leurs intérêts aux dépens de ceux des Français.

Il n’est jusqu’au parti du candidat François Fillon Les Républicains qui s’est plu à illustrer « La vérité sur la galaxie Macron » en le représentant un nez crochu, un cigare un chapeau haut de forme dans l’un de ses tweets officiels. On y retrouve les codes iconographiques d’une certaine presse des années 30 lorsqu’elle dénonçait le complot judéo-capitalistique ourdi par les banquiers au premier rang desquels l’inusable Rothschild. Le secrétaire général du Parti a présenté ses excuses et l’a fait retirer des réseaux sociaux car « elle a pu être mal interprétée » et afin d’éviter « toutes polémiques inutiles ». Comme s’il pouvait y avoir une bonne interprétation d’une infographie aussi univoque !

Quel chemin parcouru dans l’imaginaire public depuis le jour où Emmanuel Macron avait été nommé ministre de l’économie : on le surnommait alors « le Mozart de la finance ». Depuis, l’héritière de la maison Le Pen jongle avec les éléments de langage de son patrimoine lexical à coups de métaphores, allusions, sous-entendus, insinuations afin de ne pas franchir la ligne rouge qui la confronterait à la loi réprimant l’apologie de la haine raciale. Le mythe du banquier d’affaires affameur du bon peuple a encore de beaux jours devant lui, la crise aidant.

Comme un étudiant de Science Po qui ne dissimulait pas ses convictions d’extrême gauche, évoquait dans sa copie le « rothshildois Macron », son professeur lui demanda comment il l’aurait qualifié si celui-ci était passé plutôt par HSBC ; et après quelques instants de réflexion, l’étudiant de confesser: « Je n’en aurais pas parlé ». Si Emmanuel Macron avait fait ses débuts à la Société Générale, on n’ose imaginer le désarroi de la machine à fantasmes.

(Photo D.R.)

Cette entrée a été publiée dans Actualité.

365

commentaires

365 Réponses pour Réactivation de la machine à fantasmes

hamlet dit: 5 mai 2017 à 22 h 51 min

« Christine Boutin est testeuse de lubrifiant dans un bar gay au Vatican »

merci pour cette info, j’en avais effectivement entendu parler par des gens qui l’y ont effectivement croisée, mais j’avais effectivement des doutes, il faut toujours de méfier de ces infos, parfois c’est effectivement du pipo.

Jean dit: 5 mai 2017 à 22 h 49 min

Dans ses discours, Jean-Luc Mélenchon se plait à l’appeler « M. le banquier » ; Marine Le Pen n’a de cesse de le présenter comme « le candidat insensible de la finance arrogante et mondialisée

L’autre jour, dans un reportage de la 2, un militant cégétiste, drapeau rouge au poing, clamait avoir plus de points communs avec Marine Le Pen qu’avec Macron. C’est sans doute aussi, objectivement, la position de Mélenchon, quoi qu’il en dise. Quant aux oubliés de la modernité, sans-dents sous le seuil de la pauvreté, ils voteront massivement Marine dimanche, eux qui, dans les années 60, votaient coco et chantaient l’Internationale. Marine se veut d’ores et déjà la candidate du peuple : qu’en sera-t-il après l’élection, dans ce naufrage de ce qui fut la gauche française ?

hamlet dit: 5 mai 2017 à 22 h 45 min

« le « rothshildois Macron », son professeur lui demanda comment il l’aurait qualifié si celui-ci était passé plutôt par HSBC »

le achessebéçois ?

Jean Langoncet dit: 5 mai 2017 à 22 h 30 min

Et longtemps après, Fontenelle en local de l’étape

Il serait difficile de rendre raison des histoires et des oracles que nous avons rapportés, sans avoir recours aux Démons, mais aussi tout cela est-il bien vrai ? Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens, qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfin nous éviterons le ridicule d’avoir trouvé la cause de ce qui n’est point.
Ce malheur arriva si plaisamment sur la fin du siècle passé à quelques savants d’Allemagne, que je ne puis m’empêcher d’en parler ici.
En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans, il lui en était venu une d’or, à la place d’une de ses grosses dents. Horatius, professeur en médecine à l’université de Helmstad, écrivit, en 1595, l’histoire de cette dent, et prétendit qu’elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu’elle avait été envoyée de Dieu à cet enfant pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs. Figurez vous quelle consolation, et quel rapport de cette dent aux chrétiens, et aux Turcs. En la même année, afin que cette dent d’or ne manquât pas d’historiens, Rullandus en écrit encore l’histoire. Deux ans après, Ingolsteterus, autre savant, écrit contre le sentiment que Rullandus avait de la dent d’or, et Rullandus fait aussitôt une belle et docte réplique. Un autre grand homme, nommé Libavius, ramasse tout ce qui avait été dit sur la dent, et y ajoute son sentiment particulier. Il ne manquait autre chose à tant de beaux ouvrages, sinon qu’il fût vrai que la dent était d’or. Quand un orfèvre l’eût examinée, il se trouva que c’était une feuille d’or appliquée à la dent avec beaucoup d’adresse ; mais on commença par faire des livres, et puis on consulta l’orfèvre.
Rien n’est plus naturel que d’en faire autant sur toutes sortes de matières. Je ne suis pas si convaincu de notre ignorance par les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue, que par celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Cela veut dire que non seulement nous n’avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avons d’autres qui s’accommodent très bien avec le faux.

Jean Langoncet dit: 5 mai 2017 à 22 h 22 min

Comme annoncé, Thucydide en teaser …

Plus tard tout le monde grec, pour ainsi dire, fut ébranlé. Partout des discordes : les chefs du parti populaire appelant à leur aide les Athéniens, les aristocrates, les Lacédémoniens. Pendant la paix, on n’aurait eu aucun prétexte, aucun moyen pour les appeler, mais une fois en guerre ceux qui voulaient bouleverser l’ordre établi avaient toute facilité de se chercher des alliés à la fois pour abattre leurs adversaires et accroître du même coup leur puissance. Les cités en proie à ces dissensions souffrirent des maux innombrables et terribles, qui se produisent et se produiront sans cesse, tant que la nature humaine sera la même, mais qui peuvent varier d’intensité et changer de caractère selon les circonstances. Car pendant la paix et dans la prospérité, Etats et particuliers ont un meilleur esprit, parce qu’ils ne sont pas victimes d’une nécessité impitoyable. Mais la guerre, en faisant disparaître la facilité de la vie quotidienne, enseigne la violence et met les passions de la multitude en accord avec la brutalité des faits.

bérénice dit: 5 mai 2017 à 22 h 02 min

20h12 je connaissais la fugue du jeune Macron, décidément rocambolesque, je n’aurais pas aimé être sa mère ou son père mais ce sont des gens intelligents, là s’arrête ce que nous savons; pour le reste cessez de chercher des noises , ne soyez pas jalouse du genre de parcours qui est le sien et que vous courtisez (pas lui) de temps à autres , vous conservez comme tous le droit à l’abstention ou vote blanc.

rose dit: 5 mai 2017 à 20 h 46 min

De France, Benjamin de Rothschild, 18 ème fortune

contrôle Lampsane ISA et 29 % de Slate.

Je ne lis plus Slate.
Adieu.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 20 h 12 min

Donc, il était question de connaître un peu de la bio, de Monsieur Macaron.
Il s’enfuit à 16 ans, de chez les Jésuites à Amiens, pour échapper au Kant dira-t-on, et trouve refuge à Paris, chez Henri IV.
Où il va passer le baccalauréat.
Série maths financières, avec des probas et des combinaisons, dans tous les sens ? pour faire un DEA de philo.
C’est très romanesque.

bérénice dit: 5 mai 2017 à 20 h 09 min

Nicolas, j’ai entamé la lecture sur cairn info d’un long article sur le néo-libéralisme, Je verrai ensuite ( donc plus tard) si je comprends tout à revenir sur votre affirmation: E Macron n’est pas néo-libéral. J’en ai lu 1/4 et regarde la TV, à plus.

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 20 h 06 min

Marine voulait se faire consacrer à Reims et en est repartie à coups de pieds dans le c.ul !?

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 20 h 06 min

je ne sais pas qui parle de faire la fête du 8 mai icitte. On a déjà suffisamment de pleureuses, comme cela.

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 20 h 04 min

« la fierté c’est des trucs de riches jicé..dmande a baroz »

Oui, rien à voir avec l’orgueil des aristos, le boug !

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 19 h 54 min

« Je veux bien aller au restaurant avec JC, Sergio et Bouguereau. »

Tu peux être sûr que le dernier t’enc.ule, D. !

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 19 h 48 min

« ..moi je réponds aux questions qu’on me pose drh..dmande a baroz »

Je confirme.
Le problème, c’est que vous vous adressez à l’esprit du boug et qu’il vous répond avec son c.ul !

Bloom dit: 5 mai 2017 à 19 h 10 min

Beau-weekend en perspective: veillée d’armes en famille le samedi, responsabilité d’un bureau de vote le dimanche et dépôt de gerbe avec le Député de la 11e circonscription des Français du dehors, lundi 8 mai à 7h30 (on craignait une grosse vague de chaleur: il ne fera « que » 36°, température de saison).
C’est l’époque bénie des mangues au Saintémimile, dear Phil. Je penserai à vous dimanche soir.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 19 h 01 min

« À partir du XIe siècle, les banquiers sont principalement des Italiens : la première banque a été créée à Venise en 1151, tandis que la ville de Florence devient une place bancaire de tout premier plan. »

Didon, ils se plaignent les ritals d’avoir le nez crochu ?

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 18 h 58 min

Fallait mettre une affiche « wanted », exactement Sergio.
Avec une prime payée par la banque.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 55 min

D. dit: 5 mai 2017 à 18 h 50 min
Je veux bien aller au restaurant avec JC, Sergio et Bouguereau.

Pas tourner le dos à la sortie, toujours un oeil sur le miroir, le colt sous la table…

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 54 min

D, vous m’avez tout simplement conseillée d’aller me faire cuire trois œufs mais je ne vous déteste pas, je crains cependant ne pas naviguer à la même altitude que vous et de vous ennuyer assez rapidement si nous nous rencontrions.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 51 min

Claudio Bahia dit: 5 mai 2017 à 18 h 41 min
17 h 57 min
mais je ne savais pas que la mer était salée

Si, ils l’ont dit : c’est comme la CSG !

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 18 h 50 min

« Comme s’il pouvait y avoir une bonne interprétation d’une infographie aussi univoque ! »

C’est interessant comme réflexion.
Je pense que les commentateurs n’ont pas assez insister sur cette iconographie, qui touche au sacré.
Parce que je ne suis pas sûre que les profs d’histoire en terminale aient bien fait leur job, pour leurs élèves qui vont aller voter la première deuxième fois dimanche.

Le dessinateur est indemne ?

D. dit: 5 mai 2017 à 18 h 50 min

Je veux bien aller au restaurant avec JC, Sergio et Bouguereau. Ce sont les seuls qui sont gentils. Tous les autres me détestent mais je m’en fous.

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 48 min

Kerviel, finalement, s’en est sorti pas trop mal mais la relation entre quelqu’un qui perd 3 milliards et quelqu’un qui gagne trois millions est tout de même un peu difficile à établir en dehors de leur domaine commun d’activité.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 48 min

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 37 min
on reste rarement seule très longtemps

Ouaip ; hon est des bêtes…

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 18 h 42 min

La vie, je crois que Passou faisait un peu d’humour…
D., j’espère vous lire encore longtemps, s’il vous plaît ne partez pas, j’imagine la nausée qui vous monte à chaque lecture de mon prénom et ça me fait du bien. Soyez un peu altruiste.

Claudio Bahia dit: 5 mai 2017 à 18 h 41 min

17 h 57 min
mais je ne savais pas que la mer était salée, ni d’ailleurs que la crème des « intellectuels parisiens » en étaient à ce stade cérébral

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 37 min

Je veux avoir la paix.

D je ne suis aucunement belliqueuse quant aux repas au resto seul à seul, je connais; parfois ici en tout cas quelqu’un vient vous faire la conversation après c’est une question d’humeur personnelle qui teinte la salle, ce peut être divertissant comme attristant, le mieux encore est d’avoir très faim, on peut aussi prévoir de ne pas laisser le livre en cours sur la table du salon. A Paris, quand on n’est pas tout à fait moche, femme, on reste rarement seule très longtemps mais sûrement êtes vous un homme dissuasif.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 18 h 32 min

« Si Emmanuel Macron avait fait ses débuts à la Société Générale, on n’ose imaginer le désarroi de la machine à fantasmes. »

Pas du tout m’sieur, vous faites comme macron à prendre tout le monde pour des illettrées.

Il aurait fait un bon kerviel, c’est pas mal.

D. dit: 5 mai 2017 à 18 h 30 min

Je me suis même laissé aller une fois ou deux, dans l’une de ces grandes brasseries parisiennes où les tables sont serrées, à étaler discrètement un peu de beurre, en un film mince, sur la banquette pendant que la dame ou le monsieur était aux toilettes. Effet garanti quand ils sont partis, une énorme auréole sur les fesses. Je sais m’amuser.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 29 min

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 18 h 20 min
D. j’ai noté que si Le Pen perdait vous partiez de ce blog.

Mais non qui va pas partir, pourquoi donc ? I va pas le dire mais il sera soulagé grandement comme tout le monde !

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 18 h 25 min

tu as parfaitement raison djavert, et puisque tu connais le territoire, je vais te redessiner la carte:
entre Nice et l’Italie, par exemple, et entre Nice et all over the world, un lendemain de 14 juillet, y’aura plus de frontière, aux commémorations à venir

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 25 min

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 10 min
quelques besoins de trésorerie

Houlala le prélèvement à la source avec les guignolos que c’est i vont pomper n’importe comment n’importe où on pourra même plus sortir pour appeler au secours on aura plus le courant pour ouvrir la gâche hélectrique…

D. dit: 5 mai 2017 à 18 h 23 min

En tous cas si dimanche soir à 20h il s’avère que yé me souis trompé sour lé résultat, je quitterai le blog immédiatement et pour toujours. C’est dit et re-dit. Seulement, ça n’arrivera pas.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 18 h 21 min

pas du tout djavert, je voulais simplement préciser que mon fantasme est un peu loufoque, tu n’imagines qd même pas tout un pays déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui, en guise de vote.

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 18 h 20 min

D. j’ai noté que si Le Pen perdait vous partiez de ce blog. J’espère que vous êtes un homme de parole. Mon grand père faisait du vélo, il a roulé sur la laisse du chien de ma grand mère, vous connaissez la suite…

D. dit: 5 mai 2017 à 18 h 19 min

Moi je paye l’ISF, Bérénice, mais vous pouvez toujours courir pour que je vous invite. D’ailleurs je n’invite plus personne. Je veux avoir la paix. Il n’y a rien de plus délicieux qu’un repas seul au restaurant, vous êtes servi vite, vous pouvez dévisager qui vous voulez, c’est très amusant.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 18 h 18 min

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 17 h 58 min
les post gratos

Un jour ça pourrait bien venir, tiens, qu’on se mette à les casquer comme dirait Hobélix…

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 18 h 18 min

Ce n’était pas une critique contre vous Bérénice, de toute façon il n’y a pas beaucoup de gens capables de comprendre et de voir ou vont les 400 propositions de chaque candidat…d’autant plus lors d’une élection comme celle que l’on vit, sans beaucoup d’échange d’idée. Ce que j’essaye de dire c’est que Macron (pour qui je n’ai pas voté) n’est pas un néo libéral, c’est comme ça j’y peux rien.

bérénice dit: 5 mai 2017 à 18 h 10 min

t’a trop dthunes serdgio

êtes-vous fortuné Sergio? Si oui cela tombe bien car je souffre de quelques besoins de trésorerie, je me rappelle à votre amitié et faisons nous donc cette belle choucroute même si la saison est un peu passée ou un Kouglof un de ces dimanches où l’on s’ennuie quand on ne se baigne pas à Gérardmer . Qu’en dites-vous?

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 18 h 05 min

claudillio pardon..tiens keupu..prends cette poignée de vieille lire et va t’achter une sucette à l’anis

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 18 h 03 min

Je ne laisserai plus personne se mettre entre mes morts et moi

mange les si tu veux tarzoune..au pimentone au dla des pyrennées

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 17 h 58 min

va nous soulever tout le grisbi qui va pouvoir…

t’a trop dthunes serdgio..un vélo électrique..un ou deux picon bière..les post gratos à phil..what else

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 17 h 57 min

À cette revendication injuste et légitime :
Je ne laisserai plus personne se mettre entre mes morts et moi, j’ai juste envie de lui dire. Va et vote marine, elle est aussi malade de cela. 
Les autres, la grande majorité, ne vont pas voter comme s’ils se rendaient à une commemoration , bien que ce quinquennat qui s.’achève , va nous en laisser beaucoup trop de, commémorations , et pas qu’en France…

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 17 h 57 min

tu dvrais lire tout en bas clodillo..pourquoi t’es con

MAGOO dit
Quelle originalité cet article, F.-X. Avajon découvre que la mer est salée ? ! Tout cela est connu depuis des lustres.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 17 h 54 min

Rassurer faut voir i va nous soulever tout le grisbi qui va pouvoir… Mais l’aute elle c’est au commissariat qu’elle nous logeait ! On pouvait pas surveiller l’oseille non plus…

bérénice dit: 5 mai 2017 à 17 h 46 min

LVDLB, pourtant il rassure la bourgeoisie, l’aristocratie, les professions libérales, les entrepreneurs de toutes tailles, centre droit voir centre gauche jamais franchement rouge, auriez-vous le vote altruiste ou avez vous peur de l’ubérisation qui agite toujours le drapeau du refus entre autres causes du refus. quand je vois ces pauvres jeunes diplômés et pourtant en situation de précarité totale qui s’accroche à un vague et fragile projet de mini start-up et bien que la France en ce domaine soit une pépinière de talents, je me dis qu’ils n’ont pas la partie facile et que leur intégration dans la vie active est suspendue à un fil ténu , ils y croient, ont l’enthousiasme et peut-être la crédulité que confèrent la jeunesse mais sans nier leurs compétences, je me dis que leur espoir s’ancre sur une base incroyablement incertaine et ceci malgré leurs efforts et leur ténacité et de plus ils restent sans ressources en attendant que cela marche. J’espère vraiment qu’il va réussir à consolider la position des tranches d’âge qui souffrent le plus de la situation présente et sont aux deux extrémités du parcours, les plus jeunes, les seniors.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 17 h 34 min

sauf peut=être dans de petites communautés d’où on peut sortir? Et je dis bien peut-être

vois jicé..bio il est cocu et hen plus y doit tnir la chandelle..l’urgence est de ne pas pavoisier

bérénice dit: 5 mai 2017 à 17 h 32 min

Nicolas 15h38 : vous avez du mal me comprendre, j’ai même ajouté que je n’étais pas non plus attentive à tous les détails et qu’il faudrait passer du temps et chercher d’autres info que celles diffusées par les grands canaux.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 17 h 32 min

Tu l’auras compris djavert ,que le non-choix proposé, à grand renfort de menaces ou de peur, par ceux-là même qui n’ont plus de crédibilité, ni leur chef pour se représenter, sauf à montrer une ardoise phénoménale, et monstrueuse, quand on fait le compte de ce qui ne peut être passé par pertes et profits…, que même ce billet en est indécent, eh bien ils ont préféré le pire. Le non-choix. S’ils pensent en plus que la « galaxie » va s’abstenir, ils se mettent le doigt dans l’oeil.

bérénice dit: 5 mai 2017 à 17 h 23 min

Henri Emmanuelli: ( source Wiki)

Il fait des études brillantes. Après des études à l’école de Gourette puis au lycée Louis-Barthou à Pau. Boursier, il intègre en 1963 Sciences Po Paris dont il ressort diplômé deux ans plus tard. Il retourne alors dans le Béarn pour veiller sur sa mère, victime d’une tumeur au cerveau et qui s’éteint en 1969. Banquier de profession, il est recommandé à Edmond de Rothschild qui vient de créer la Compagnie financière Edmond de Rothschild qu’il intègre en 19697. Il est ensuite attaché de direction puis chef d’agence à la Banque de l’Union parisienne (1971-1973). Fondé de pouvoir, sous-directeur puis directeur adjoint à la Compagnie Française de Crédit et de Banque (1974-1977)8,9. À la même époque, il entre dans la franc-maçonnerie, qu’il quittera cinq ans plus tard. Il poursuit son activité professionnelle à la banque Rothschild jusqu’à sa première élection comme député à 32 ans, en 19787

XYZ dit: 5 mai 2017 à 16 h 59 min

nous on fera la fete a Haine-un-Beaumont ; faudra bien leur remonter le maural, aux chtis.
D’autres ont prevu n petit mechoui de trous du gud…chacun son truc

Sergio dit: 5 mai 2017 à 16 h 51 min

Y a un type qui veut pas aller à la réunion faut le rechoper himmédiatement ! Et la dactylo qui file à l’anglaise…

Bihoreau, duc de Bellerente dit: 5 mai 2017 à 16 h 43 min

Les habituels râleurs-renâcleurs ont râlé et renâclé. Quand comprendrons-nous que le Paradis sur terre, ça n’existe pas, sauf peut=être dans de petites communautés d’où on peut sortir? Et je dis bien peut-être.

Pas question de confier la France à un Trump en jupe. Et à un banquier de gauche (timorée) plutôt beau gosse, qui ne fait pas de politique pour régler ses névroses, comme le Nain teigneux? Pas le choix.

Claudio Bahia dit: 5 mai 2017 à 16 h 32 min

closer dit: 5 mai 2017 à 14 h 26 min
eu também, gosto muito dessa senhora. Soube dela (et do jornal « Causeur ») quando viajei pela França em abril

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 16 h 29 min

Tu tires les cartes, djavert. Note, en dernier recours, c’est un truc qui peut marcher aussi. Dans le flou. T’imagines qd même pas que cette candidature macron est issue d’un engagement politique , qui est légitime comme une consécration su r le terrain électoral, et pas une performance comme le paradoxe de xénon, qui aurait des mécènes pour le doper . Ou alors t’es un mammouth, c’est tout.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 16 h 28 min

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 16 h 08 min
des vendeurs de produit, qui ont fait HEC.

On peut pas le bombarder, ce truc-là ?, Ou halor, chais pas, comme les Corses, le faire imploser (havec les sagoins dedans)…

D. dit: 5 mai 2017 à 16 h 26 min

Pour le second tour, la fête…

…Jazzi veut sans doute évoquer la dé-fête ? En plus la pyramide ça ne pardonne pas. On ne joue pas impunément avec, surtout pas avec celle-là au vu de ses dimensions, son positionnement à l’intersection du méridien de Paris et des deux axes avec angle de 6,33. Elle montre les temples d’Isis et d’Osiris, reflète la ceinture d’Orion dans l’eau de ses bassins.
Macron, si tu veux jouer au magicien, sache que le chapeau pointu ne va pas te suffire. S’il y avait un seul endroit à éviter, c’était bien celui-là. Dommage, c’était bien essayé.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 16 h 18 min

Il y aura toujours eu du troc ; même sans parler. Chuis bien sûr qu’il y a des bêtes qui doivent en pratiquer une sorte, même embryonnaire…

c’est certain..les bonobos y troque leur cul hon et on lui rebat les oreilles a cloclo que c’est l’avnir dla civilisation..mais voilà y’est conte le libre échange des biens et des personnes

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 16 h 11 min

Mais là, il se serait fait laminée. Les yeux doux, ça heu, marche pas

sont dja convaincul..range ta biroute tarzoune

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 16 h 08 min

IPas du tout, en plus manu, quand il n’arrive pas à capitaliser en son nom, il mutualise ses pertes sur le dos de ses collègues hollandiens. C’est aussi la mentalité des vendeurs de produit, qui ont fait HEC. Mais là, il se serait fait laminée. Les yeux doux, ça heu, marche pas.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 16 h 05 min

tu ne crois pas a cque tu dis drh mais tu tiens à la faire croire..

le..c’est le meilleur des test que fait un drh pour juger de la justesse de ses choix de manajeur..ça demande un certain savoir faire

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 16 h 02 min

Emmanuel Macron en effet est archétypal de ces imbuvables jeunes inspecteurs de finances à l’intelligence cruelle qui débarquent à 25 ans dans l’administration auréolés de leur classement à la sortie de l’Ena

les happy fews des grandes écoles sont tous comme ça drh..et surtout que closeur s’épargne de la vérité vraie des hentreprises privées..surtout les grosses..cet esprit là y est plus qu’une seconde nature..tu ne crois pas a cque tu dis drh mais tu tiens à la faire croire..benoitement..drh

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 56 min

La divine Elisabeth fait une remarquable analyse de la situation. Comme d’habitude

cloclo spaluche..et c’est bien son droit

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 54 min

expliquez moi le cheminement de pensée qui vous amène à me l’attribuer

si tu t’aplais libellule hou papillon drh..

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 49 min

Faut dire que son héroïne de référence, Jeanne D’Arc

..sous implant dans l’oreille pour bleu blanc belge baroz

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 15 h 47 min

Pas du tout. Révolution macron, c’est tourner sur lui-même pour revenir au départ, comme disait le cinéaste suisse. Donc brigitte voyagera en sa compagnie.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 46 min

la « culture française et l’art français » n’a jamais été haussi prospère que s’ignorant comme tel

il suffit de lire les pages telment minabe de nietzchle la dessus

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 45 min

ça mériterait un gros chèque !

pour les balances ils envoient un gros bras tatoué..

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 42 min

qui nie l’existence d’une culture française et d’un art français

sur ce point il a mille fois raison..politiquement..la « culture française et l’art français » n’a jamais été haussi prospère que s’ignorant comme tel..haujourdhui l’art est chauvin nationaliss et himperaliss..mais t’es aveugue cloclo

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 15 h 42 min

« enfin des vacances de jeune rentier »

Il pourra changer pour une femme plus jeune, LVDLB ?

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 15 h 40 min

« un oligarque te paiera celle là »

Le temps pour lui de doubler la surface de sa villa sur la Côte d’Azur sans permis, le boug, ça mériterait un gros chèque !

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 15 h 40 min

Et après le diplôme final, pschitt. Il va se reposer, comme beaucoup de fonctionnaires de la fonction publique, voyages organisés, enfin des vacances de jeune rentier.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 38 min

Le pire service à lui rendre ne serait-il pas de voter pour elle ?

..chais pas si un oligarque te paiera celle là baroz

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 15 h 38 min

« En même temps » c’est ricoeurien…. Ça me fait un peu rire quand Bere nous explique que le peuple regarde les programmes pour juger, le nombre de connerie et de contre sens que je peux lire à longueur de journée, le peu de nuance dont fait preuve le peuple, c’est de ça que meurt la France. Je vais attendre lundi pour critiquer le prez, je vais avoir 5 ans, j’ai tout mon temps.

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 15 h 34 min

Pour le second tour, la fête se tiendra à la pyramide du Louvre, vous y serez, LVDLB ?
A moins que la victoire ne se fête à deux pas de là, autour de la statue dorée de Jeanne of Arc ?

Les monuments parisiens sont devenus politiques…

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 34 min

Selon Houellebecq le Soumis ?

faut réfléchir sur la longue durée baroz..hon mangra du cochon au picon bière en secret

Sergio dit: 5 mai 2017 à 15 h 33 min

Bihoreau, duc de Bellerente dit: 5 mai 2017 à 11 h 52 min
l’âge de pierre où le fric n’existait pas

Il y aura toujours eu du troc ; même sans parler. Chuis bien sûr qu’il y a des bêtes qui doivent en pratiquer une sorte, même embryonnaire… Tous les bestiaux grégaires, quoi…

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 33 min

Toutes manières pour gérer le pognon vaut mieux un type plein aux as qu’un mendigot

servir l’état et se servir qu’il disoye richelieu..dartagnan était presqu’aussi beau que mélanchon faut rconnaite

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 15 h 31 min

Pas vraiment. Macron est une bete à concours. Un winner. Il avait fêté sa première place. Comme un diplôme.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 15 h 30 min

DHH, faut-il supprimer l’ENA, et que mettre à la place ?

du pilpoul ou de l’école coranique..selon

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 15 h 22 min

Macron, fêtant précipitamment sa victoire à l’issue du premier tour, comme pour dire « c’est bon ! », a-t-il aussi vraiment l’envie d’y aller ? Il semble tout faire pour ça. Président, c’est le job de tous les emmerdements à venir : mieux vaut être jeune et motivé…

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 15 h 20 min

Enfin la hollandie aura le thérapeute qui sera peut-être le sauveur qu’ils attendent.
Et puis manu, c’est un gars qui ose tout.
Banquier peut-être pas si bon, écrivain raté selon ses mots, ministre de l’économie 49.3,, mauvais, selon les 75% d’électeurs qui n’ont pas oublié, au premier tour de la présidentielle.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 15 h 19 min

Toutes manières pour gérer le pognon vaut mieux un type plein aux as qu’un mendigot qui a jamais réussi à soulever un fifrelin…

Sinon c’est comme pour le contrôle technique on prend les garagistes sans clientèle !

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 15 h 16 min

Après sa prestation ratée de mercredi dernier, beaucoup de commentateurs politiques se demandent, si, comme son père, Marine Le Pen a vraiment envie d’être élue ? Faut dire qu’elle a réussi a cristalliser sur son nom toutes les haines, les frustrations, les désirs de revanche des laissés pour compte de la société. Là est tout son talent. Le problème c’est qu’elle ne semble pas avoir les solutions (aux problèmes) et ne pas croire elle-même au programme qu’elle est censée défendre. On la vu avec l’histoire de la monnaie : à quoi bon se faire élire si déjà on prévoit une porte de sortie, le référendum, pour ne pas avoir appliquer le dit programme ? Marine Le Pen a les jetons. Faut dire que son héroïne de référence, Jeanne D’Arc, a très mal finie. Le pire service à lui rendre ne serait-il pas de voter pour elle ?

Sergio dit: 5 mai 2017 à 15 h 10 min

Ca veut rien dire les rois de France ont toujours confié le trésor aux Juifs et aux Protestants on s’en est très bien trouvé ; faut faire travailler ceux qui savent !

Nous les bougnats on professe dans le pinard et le charbon…

Ben quoi pour les gazogènes !

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 14 h 57 min

djavert, manu a l’âge d’être tonfils. Donc pas de ta promo.
T’was le pire à fantasmer ? Imagine ‘Passou » était son prof. pas bravo !

XYZ dit: 5 mai 2017 à 14 h 57 min

Les regles du jeu, d’apres BHL & JAM

‘Que disons-nous ? C’est très simple. Que le FN n’est pas un parti nouveau-né, mais qu’il appartient à la tradition contre-révolutionnaire. Le pays lui doit de très grands écrivains (Joseph de Maistre, Céline), de bons penseurs, essayistes et stylistes (Bonald, Taine, Morand, Drieu, Chardonne, etc.), de grands couturiers et de grandes actrices (Chanel, Arletty), quelques grands résistants (mais oui !) – et il ne disparaîtra pas (peut-être est-il nécessaire au divin brouet français – qui sait ?). Mais jamais, au grand jamais, il ne faut laisser ces gens mettre la main sur les leviers du pouvoir d’Etat. Car, alors, ils perdent la tête et deviennent dangereux pour le pays. Ce sont les crimes abjects de Vichy, les exactions de la Milice et le reste – jusqu’aux procès d’épuration où les juges furent d’anciens pétainistes jugeant d’autres pétainistes moins chanceux. Nous ne voulons pas revoir cela.’

D. dit: 5 mai 2017 à 14 h 56 min

Emmanuel Macron en effet est archétypal de ces imbuvables jeunes inspecteurs de finances à l’intelligence cruelle qui débarquent à 25 ans dans l’administration auréolés de leur classement à la sortie de l’Ena, juste pour y faire montre de leur brio…..

….on ne peut pas généraliser mais en effet il y a une tendance…y’en a certains qui sont passés comme administrateurs dans des agences ou établissements publics, les agents en parlent encore 15 ans après tellement ils ont morflé.

closer dit: 5 mai 2017 à 14 h 52 min

J’ai le flemme de vous répondre en détail, Lavande, mais en vrac et de mémoire: un bonhomme qui accuse son propre pays de crime contre l’humanité (autrement dit, nazi) depuis l’étranger et dans le propre pays qui peut se servir de cette accusation pour nous faire chanter, qui se fout de la gueule des pieds noirs en leur lançant le « je vous ai compris » de sinistre mémoire à la figure, qui nie l’existence d’une culture française et d’un art français contre tout bon sens, par basse flagornerie pour le multiculturalisme, qui a sous-estimé une maison dans sa déclaration d’ISF, qui a claqué en quelques mois des dizaines de milliers d’euros au Ministère de Finances en « frais de bouche », autrement dit en réceptions quand il préparait son mouvement En Marche, qui a attribué sans appel d’offre une magnifique réception d’auto promotion à Las Vegas à une agence de pub, qui déclare un patrimoine ridiculement faible, sans la moindre chambre de bonne, ni une vieille deux-chevaux, alors qu’il a gagné des millions d’euros dans les 4 ou 5 années précédentes et qui invoque pour expliquer cette situation misérable le remboursement d’un mystérieux prêt de 300 000 euros, dont on ne sait ni par qui il a été accordé, ni à quoi il a servi et 350 000 euros de travaux (!) dans la baraque de sa femme au Touquet, qui dit chaque chose et son contraire selon son interlocuteur…En même temps, en même temps…

On remarquera que la plupart de ces faits ont été reporté avec une discrétion assourdissante par les medias. Evidemment, ils sont beaucoup moins importants que le décryptage minutieux des étiquettes de la doublure des costumes de Fillon ou le comptage des heures de travail de sa femme entre les quatre murs de sa maison sarthoise.

Non, je n’ai pas d’estime pour ce type là. Néanmoins, contrairement à MLP, il est vraisemblable qu’il ne nous mettra pas en faillite…Ce qui est tout de même décisif.

D. dit: 5 mai 2017 à 14 h 49 min

Ben en fait on pourra plusvjamais dire qu’il a tout réussi vu ce qui va tomber à 20 heures dimanche.
En fait on ca rate et dilate au moment où on réussit plus.

Delaporte dit: 5 mai 2017 à 14 h 47 min

Pompidou avait été chez Rothschild, mais il savait parler d’autre chose que d’économie ou de finances. Tandis que Macron est un véritable spécialiste de ces matières, malgré son passage par la philosophie dont il ne reste, soit dit en passant, strictement rien. Il y a un côté technocratique chez lui qui rappelle les pires heures de la Ve. La France ne va pas se marrer, pendant cinq ans, et les Français vont comprendre leur douleur.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 14 h 45 min

D’ailleurs, il sait de quoi il cause, manu. Il ne veut pas de chèque en blanc (sic)
À rédiger à l’ordre du flou ?
Sur le compte « faites moi confiance »?
Ça va pas la tête

Phil dit: 5 mai 2017 à 14 h 41 min

Macron n’a fait qu’un passage assez court chez Rothschild, le minimum syndical pour se polir les règles du fisc et briller dans la société de mémères bagousées. Mais s’il est capable de quelques saillies poétiques lors de ses conférences de presse, comme le Président Pompidou (quel nom ridicule, disait Morand) qui citait Eluard sur les femmes tondues, la France retrouvera un peu du panache qu’elle a perdu sous la présidence sortante.

DHH dit: 5 mai 2017 à 14 h 36 min

@Lavande
si j’ai souscrit à l’expression de closer « sale petit bonhomme », c’est comme je m’en explique dans mon post non pas l’individu Macron que je vise, mais le modèle auquel il est identifiable que j’ai pu observer pendant plus de 30ans de vie professionnelle dans l’administration et que j’ai vu s’incarner sous forme de clones au fil des arrivages annuels de garçons de ce type

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 14 h 35 min

Mais pas du tout. Il est légitime que la carrière de Monsieur Macron soit un peu mieux connue. Puisqu’en politique, ce candidat hors sol n’est connu que par des profs, théâtre, science pohpohpoh.
Et dans des cabinets.Et à Vegas, for sure.

XYZ dit: 5 mai 2017 à 14 h 34 min

Macron semble condamné avant même d’avoir fait ses preuves !
Un délit de belle gueule ou de CV trop bien fourni ?

de la jalousie…?
allons, allons, les Vrounzais,legendaires boute en TGV, en proie a des passions tristes? …mais vous n’y songez point…que nenni queue nenni…

closer dit: 5 mai 2017 à 14 h 26 min

Claudio, muito bom, como sempre o artigo da Elisabeth Levy!

La divine Elisabeth fait une remarquable analyse de la situation. Comme d’habitude.

Lavande dit: 5 mai 2017 à 14 h 24 min

Closer (repris par DHH) : sur la base de quoi qualifiez vous Macron de « sale petit bonhomme »?

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 14 h 21 min

Macron semble condamné avant même d’avoir fait ses preuves !
Un délit de belle gueule ou de CV trop bien fourni ?

DHH dit: 5 mai 2017 à 14 h 17 min

@Bougereau

Pourquoi défigurez toujours vous mon pseudo en me désignant comme drh?
s’il y a une intention de votre part dans l’utilisation de ce sigle qui désigne habituellement la direction du personnel expliquez moi le cheminement de pensée qui vous amène à me l’attribuer

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 14 h 12 min

Je n’ai pas bien suivi les infos, en ce sens, je n’ai pas compris quel travail faisait Monsieur Macaron à la banque. S’il faisait une œuvre sociale, ou s’il voulait se faire une carte de visite?

rose dit: 5 mai 2017 à 14 h 12 min

Je trouve en effet, s’agissant de ce jeune coq, que les gens à qui tout réussit sont extrêmement pénibles. Autant que l’inverse.
L’idéal serait l’entre deux ?

DHH dit: 5 mai 2017 à 14 h 07 min

@Closer
De Macron vous ecrivez :
« Son passage chez Rotschild (autrement dit dans la vie économique réelle, bien que j’eusse préféré une entreprise industrielle) est l’une des raisons pour lesquelles je souhaite la victoire de Macron, par ailleurs un sale petit bonhomme parfaitement antipathique »
Je serais assez d’accord avec vous sur les raisons de voter quand même Macron ,malgre la reticence que nous inspire ce personnage, »sale petit bonhomme »
Emmanuel Macron en effet est archétypal de ces imbuvables jeunes inspecteurs de finances à l’intelligence cruelle qui débarquent à 25 ans dans l’administration auréolés de leur classement à la sortie de l’Ena, juste pour y faire montre de leur brio pendant quelques annéees puis s’en faire propulser dans le saint du saint des grandes banques parfois après une halte dans un cabinet ministériel ,et qui n’ont jamais eu à apprendre l’humilité

Phil dit: 5 mai 2017 à 14 h 00 min

not bad ! but remember (Thomas Mann for example): la décadence (chez les Chrétiens) commence à la troisième génération.

rose dit: 5 mai 2017 à 13 h 56 min

Un bosseur ce cloclo.
Alexandrie alexandra revisité par Pokora et les rappeurs de banlieue ?

Bloom dit: 5 mai 2017 à 13 h 55 min

For sure, dear Phil:

– La différence entre un tailleur juif et un psychanalyste juif?
– Une génération.

rose dit: 5 mai 2017 à 13 h 55 min

Personne ne mérite d’être trompé.
Encore moins avec un freluquet. Même si titré.

______

Fondation etc.
En 1945 les pères blancs qui tenaient l’hôtellerie de la Sainte Baume cachaient grand nombre de jeunes filles juives dans l’école de cuisine pour les sauver des nazis.

Phil dit: 5 mai 2017 à 13 h 41 min

à noter que le seul pays où la lignée Rothschild n’a pu faire souche fut l’Autriche. A l’époque l’Autriche-Hongrie où l’empereur refusait la « modernité » apportée, entre autres, par la Banque, qui pour lui ne visait qu’à installer des ascenseurs et l’électricité dans ses palais, conforts qu’il jugeait parfaitement inutiles.

Claudio Bahia dit: 5 mai 2017 à 13 h 27 min

« …
Post Scriptum : je viens d’entendre un bout de la chronique de François Morel, l’un des papes du comico-conformisme sur France Inter. Il comparait – ou assimilait je ne sais – Marine Le Pen à une primate: Taubira, c’était dégueulasse; mais pour une Le Pen, c’est normal. Digne conclusion de la quinzaine de la haine (et de l’antifascisme nigaud) que nous a offerte la radio publique. »…
j’ai trouvé ce § dans ce journal:
http://www.causeur.fr/vote-le-pen-macron-second-tour-44167.html
Qu’en pensez-vous?
moi je le trouve très bien
A propos, c’est qui François Morel? il est connu parmi vous? ici, jamais entendu parler.

Phil dit: 5 mai 2017 à 13 h 26 min

JC, sorry, enterré le brave Popeck un peu vite. le même coup avec le pianiste Claydermann que je croyais disparu. pas du tout, il fait part de ses talents chez les Chinois.

JC..... dit: 5 mai 2017 à 13 h 15 min

ELECTION PRESIDENTIELLES

Ouvrez l’ouvrage immense de Roger-Henri Guerrand / La Découverte 1985 « LES LIEUX Histoire des Commodités », à la page 132.

Tout est dans le paragraphe ‘Eloge de la chasse d’eau’ ….

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 12 h 42 min

« une poignée de vielle lire que garde rénateau »

Depuis quand es-tu en ménage avec renato, le boug ? C’est lui qui gère le budget du couple ?

Phil dit: 5 mai 2017 à 12 h 39 min

Passer du patronyme « Bauer » (paysan) à Rothschild, c’est digne du regretté Popeck.

Nicolas dit: 5 mai 2017 à 12 h 23 min

La machine à fantasme raciste qui donne des lecons de moraline, c’est très très drôle. Débray dans Le Monde répondait à la question
« Ne minimisez-vous pas l’islamisme radical qui, lui, prétend mener une véritable guerre de civilisation et imposer la sienne aux « mécréants »?

Il y a loin de la coupe aux lèvres. Les idéologues du djihad n’ont pas et de loin les moyens pratiques de leurs prétentions. Lénine aussi était sûr de conquérir l’Occident à court terme en vendant au dernier capitaliste la corde pour le pendre. Et tel fut pris, à la fin, qui croyait prendre. Les programmes millénaristes font peur, ils sont faits pour cela.

Mais pour gagner une guerre de civilisation, aujourd’hui, il faut une offre civilisationnelle supérieure à celle qu’on attaque, en matière de connaissances scientifiques, d’innovations technologiques, d’hégémonie politique, de moyens militaires et surtout de mieux-disant culturel, musique, cinéma, confort. L’acceptation de la mort comme clé du paradis chez quelques individus déséquilibrés ne suffit pas, me semble-t-il, même si cela peut faire beaucoup de dégâts dans nos sociétés privées de mythologies et pour qui la mort est la fin de tout. »

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 12 h 16 min

le Vatican, célèbre bar gay sado-maso

ça démange de dire juif en plus..mais voilà..hon peut pas..zut..

closer dit: 5 mai 2017 à 12 h 11 min

Par ailleurs, je ne comprend pas l’utilité de ce billet. La machine à fantasmes, c’est plutôt celle qui essaye de nous faire croire que MLP représente une menace vichyste, fasciste, voire nazie!…Pour mieux nous faire oublier la véritable menace totalitaire, bien réelle aujourd’hui, que représente l’islamo fascisme. Voir à ce sujet « Le fascisme islamique : une analyse » de Hamed Abdel-Samad, allemand d’origine égyptienne, chez Grasset.

Je précise que pour moi, qui suis à peu près le seul sur ce blog à comprendre quelque chose à l’économie, le fait d’avoir travaillé chez Rothschild est plutôt positif par comparaison à la nuée d’aparatchiks de gauche qui ont grenouillé toute leur vie dans des assoces, des établissement publics, des administrations locales ou d’Etat et n’ont aucune idée de ce que c’est que de travailler avec des contraintes de résultats, d’objectifs, de couverture des frais, de lutte contre la concurrence…et je suis gentil en n’écrivant pas « de travailler », tout court. Mais ne généralisons pas.

Son passage chez Rotschild (autrement dit dans la vie économique réelle, bien que j’eusse préféré une entreprise industrielle) est l’une des raisons pour lesquelles je souhaite la victoire de Macron, par ailleurs un sale petit bonhomme parfaitement antipathique.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 12 h 10 min

l’idéologie nazie, que vous semblez regretter de tous vos vœux

zigzig heil!..sapré tarzoune

Bloom dit: 5 mai 2017 à 12 h 08 min

Marrant, j’étais persuadé que le Vatican, célèbre bar gay sado-maso, appartenait au groupe F-Haine, son gérant (en)cumulant également les de hautes fonctions dans le Parti sous-chien.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 12 h 07 min

tu vois baroz..keupu y me lèchrait l’cul pour une poignée de vielle lire que garde rénateau en cas de coup dur..mais je sais résister..c’est ça l’honnéteté

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 12 h 03 min

mais riche comme un oligarque russe, désormais !

ha si un tout petit pouvait te faire un chèque pour une fake niouz ou deux..mais voilà baroz..tu l’as trop fait pour rien

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 12 h 01 min

Il faut se résigner à traiter le capitalisme comme de la matière fécale

sapré byo..phil pourrait pas péter à sa tabe

Bloom dit: 5 mai 2017 à 11 h 57 min

A Belfast, j’ai constaté que chaque banque émettait ses billets, des livres sterling. Ironie suprême, la Bank of Ireland, dont le siège social est à Dublin, dans le sud, où la monnaie est l’euro, émet des billets en livres sterling pour le nord de l’île…
La célèbre Northern Bank, une des banques historiques de l’île d’Erin, a disparu, rachetée au début des années 2000 par la Danske Bank, danoise comme son nom l’indique…

Bihoreau, duc de Bellerente dit: 5 mai 2017 à 11 h 52 min

L’argent salissant tout, il va de soi que ceux qui y touchent sont sales. Court, mais un peu trop. Ceux qui ramassent les ordures font oeuvre utile, et tant que nous ne serons pas tous retournés à l’âge de pierre où le fric n’existait pas, les banquiers aussi feront oeuvre utile, voire nécessaire.

Mais voilà: les risques d’y attirer des malfrats est très élevé. Il faut donc que les grands banquiers soient vertueux. Le problème est que les malfrats offriront toujours aux niais et aux douteux des produits alléchants que les vertueux se sentiront obligés d’offrir pour ne pas perdre clients et boulot. Subprimes…

J’ai eu des banquiers dans ma famille, mais à l’ancienne. Irréprochables. L’honnête aisance, jamais plus. Aujourd’hui, je doute fort qu’ils puissent y faire carrière.

J’ai longtemps dit ici ma préférence pour celui que j’appelais «monsieur Fillon». Les révélations m’ont fait déchanter. Et profondément attristé.

Le diagnostic de Marx est toujours valide. Le remède des marxiens toujours mortifère. Il faut se résigner à traiter le capitalisme comme de la matière fécale. Précautionneusement, en n’oubliant pas que si on sait comment, il donnera fruits, légumes, et fort belles fleurs.

Bloom dit: 5 mai 2017 à 11 h 41 min

Rot(h) = rouge
Schild = bouclier

La famille Rothschild, la plus célèbre famille à porter ce nom, sont des descendants de Mayer Amschel Rothschild (1744-1812). Né Mayer Amschel Bauer, à Francfort-sur-le-Main dans l’ouest de l’Allemagne, il changea son nom en Rothschild en référence au bouclier rouge, symbole de la maison familiale puis de la banque créée par son père. Ses descendants ont fondé depuis le xvie siècle des dynasties de banquiers et financiers dans différents pays européens aux origines juives ashkénazes et aux différentes nationalités (allemande, française, britannique, israélienne, etc.).
– WIKI

closer dit: 5 mai 2017 à 11 h 15 min

Pas d’accord, Passou! Pompidou en a bavé autant que Macron à propos de son passé chez Rothschild. Ce qui vous donne cette impression, c’est l’effet amplificateur énorme des réseaux sociaux, qui n’existaient pas à l’époque.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 10 h 53 min

Et meme pas un p’tit dessin de sorcière au nez crochu, avec une grosse verrue dessus, qu’on voit parfois au fond des bois?
Ingrat.

Lacenaire dit: 5 mai 2017 à 10 h 53 min

celui qui te trouve le plus con, JC, c’est bouguereau mais il n’ose pas te le dire, c’est un timide

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 10 h 43 min

Et puis at last. But not least, j’ai entendu à la radio ce matin, un portrait de l’homme macron, derrière le candidat.
… Qui a commencé par nous causé du lycée « la Providence’ d’Amiens, comme un établissement catholique… Des jésuites, ces journaleux.

JC..... dit: 5 mai 2017 à 10 h 32 min

Ce n’est pas pour être cruel, mais la machine à fantasmes, elle n’a jamais cessé de fonctionner : c’est la littérature, cette abominable passion qui ronge de l’intérieur tant d’incapables vivant petitement aux crochets du lecteur innocent !…

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 10 h 27 min

Passou a un problème de nez, c’est pas une verrue au moins ?
La banque Rothschild possède une fondation qui a financé des actions caritatives pour venir en aide aux Juifs rescapés de la Shoah.
Je pense, m’sieur, que dans la galaxie des gens honnêtes intellectuellement, vous pourriez aussi promouvoir le livre autobiographique de Madame Simone Veil.

DHH dit: 5 mai 2017 à 10 h 26 min

Pour revenir à la littérature
Dans l’imaginaire de certains , depuis qu’il s’est incarné chez Balzac dans l’abominable Nuncingen ,le mythe Rothschild n’a hélas pas pris beaucoup de rides :fantasme increvable du banquier juif apatride ,qui ne connait qu’une religion celle de l’argent ,de cet argent gagné a profusion trop vite et sans effort ,par des coups tordus ou de machinations un peu trop astucieuses, au détriment du bon peuple franchouillard honnête et laborieux, dont il suce le sang
Pour Balzac habité de mépris aux relents racistes , ce métèque ,installé en parasite dans la France « de souche »,n’a que ce qu’il mérite, quand sa femme profite de son argent et le trompe avec un freluquet titré puis avec Rastignac

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 10 h 16 min

djavert, on à compris que ceux qui en pincent pour macron vont fantasmer les motivations de ceux qui ne sont pas dupe de la trop grande proximité de ce candidat avec le capitalisme financier.
Eh non, m’sieur la fin en rhétorique ne justifie pas tous les moyens, surtout quand ils empruntent à l’idéologie nazie, que vous semblez regretter de tous vos vœux.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 10 h 11 min

Gilles-William Goldnadel : « M. Macron, la Shoah n’est pas un thème électoral »..
ficelé en doble bind et triple nelson

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 10 h 07 min

la preuve lassouline..tarzoune y raccroche ses sales bidons d’huiles de vidange..ha hon peut te féliciter

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 10 h 05 min

Que c’est mauvais, comme billet. Un énarque a-t-il jamais fait un bon banquier ?
Faudrait arrêter de fantasmer sur la formation de macron, avant d’en prêter à ceux qui ne voteront pas « pour » lui.

Olivier DAVID dit: 5 mai 2017 à 9 h 55 min

Ce n’est pas tant le problème de « la banque » que celui de la financiarisation extrême, de la dérégulation sociale sur fond de fantasme ultralibéral (tous milliardaires en costard start-up), et de ce que cela va entraîner à court et moyen termes… http://resistances.org

Phil dit: 5 mai 2017 à 9 h 55 min

La société générale manque de couleurs, certes, mais pas le Crédit Lyonnais avec la descendance de son fondateur. L’impétrant Macron a pu y faire un stage et  » la machine à fantasmes » se mettre en marche.

bouguereau dit: 5 mai 2017 à 9 h 46 min

rooa haprés hobama la grosse machine hantisémite..t’es comme dédé au finiche lassouline..t’as honte de rien

Phil dit: 5 mai 2017 à 9 h 42 min

les fées de la fortune Rothschild sont venues vous visiter dans la médiathèque, dear Baroz ?

JC..... dit: 5 mai 2017 à 9 h 24 min

Au chant de Lavande, je préfère les champs de lavande de l’Abbaye de Sénanque … Question de goût moins douteux.

JC..... dit: 5 mai 2017 à 8 h 44 min

Si Passou, lui-même, abandonne la littérature pour la politique politicienne, nauséabonde, année 1930, blablabla, blabla, areuh, areuh, …. où va t on, là ? Où va t on ?

L’heure du Macron pas frais aurait elle sonnée ?….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*