de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

Philosophie

Vers un humanisme numérique

Vers un humanisme numérique

898

commentaires

Convenons qu’il ne va pas de soi d’accoler deux mots a priori aussi antinomiques que « humanisme » et « numérique ». On se frotte les yeux. On doit à l’historien des religions Milad Doueihi, l’un des rares à avoir entrepris une anthropologie de l’homo numericus dès sa naissance, d’avoir répandu l’expression dans le public par ses essais et ses articles. Il y est revenu à l’occasion d’une conférence prononcée il y a un peu plus d’un an et reprise dans un bref livre intitulé Qu’est-ce le numérique ? (55 pages, 7 euros, Puf). Un titre qui sonne hélas un peu comme « Le numérique pour […]

lire la suite .../ ...
Le monde à l’envers de la société grecque

Le monde à l’envers de la société grecque

NATHALIE COHEN

24

commentaires

Hérodote nous raconte que, chez les peuples barbares des confins, les rôles entre les sexes sont inversés; et Strabon raconte que chez les Cantabres « ce sont les maris qui versent une dot à leurs épouses, (et que) ce sont les filles qui héritent et les frères qui sont donnés en mariage par leurs soeurs ». On connaît aussi la force légendaire des Amazones, ces tueuses d’hommes combattues avec succès par le héros Thésée, comme on le voit sur le fronton du Parthénon et sur bien d’autres édifices sacrés. Les femmes prennent également le pouvoir dans le dernier théâtre du comique Aristophane…au […]

lire la suite .../ ...
Goûteux traité de miettaphysique

902

commentaires

Au fond, à y bien réfléchir, on pourrait le dire ainsi sans risque d’être contredit : l’humanité se divise entre ceux qui font des miettes et ceux qui les ramassent. La miette, tout le monde connaît. Inutile d’aller consulter le Littré : « Petite partie qui tombe du pain quand on le mange ou qu’on le coupe ». Mais une fois qu’on a dit cela, on n’a encore rien dit. Un monde s’ouvre. Car tout est une question d’échelle : « La miette du colosse est le quignon du nain ». Ceci étant, il faut savoir qu’on peut aborder la question de la miette soit sur le […]

lire la suite .../ ...
Petites théories de philosophe-mélomane

Petites théories de philosophe-mélomane

PHILIPPE CASSARD

25

commentaires

Plus d’angoisse, au moment de Noël, pour les cadeaux de Maman ! Elle qui ne manquait aucun chapitre de la « Contre-histoire de la philosophie » présentée par Michel Onfray à l’Université Populaire de Caen et diffusée sur France Culture, nous lui fournissons, coffret de 10 CD après coffret, la somme gigantesque éditée par les éditions Frémaux & Associés. On frise le vingtième, mais au moins Maman a de quoi meubler sa retraite. Trêve d’ironie, pour avoir plus d’une fois prêté l’oreille à ses émissions radiophoniques, j’ai été souvent bluffé par le brio de Michel Onfray, son aisance, sa pédagogie joyeuse et […]

lire la suite .../ ...
Hannah Arendt, celle qui voulait penser sans garde-fou

868

commentaires

S’il est un cas d’école dans le biopic (film biographique ou biographie filmée), c’est bien la mise en scène, en images et en paroles de la vie d’un intellectuel. Quand on sait à quel point il est déjà difficile de l’écrire, on mesure à quel point il est risqué sinon impossible de filmer la pensée en action. De quoi se rendre à reculons à la projection de Hannah Harendt, le film de Margarethe von Trotta sur les écrans français à partir d’aujourd’hui. On est déjà soulagé à la lecture même de son projet, lequel évite l’écueil qui a plombé nombre […]

lire la suite .../ ...
Quelles « Oeuvres » pour George Steiner ?

Quelles « Oeuvres » pour George Steiner ?

DONATIEN GRAU

31

commentaires

Vient de paraître, chez Gallimard, un volume passionnant, construction riche de suggestions, de paradoxe et de problèmes: les Œuvres de George Steiner. Conçu par l’auteur lui-même, en dialogue avec Pierre-Emmanuel Dauzat, il permet de saisir dans une perspective synoptique l’ensemble de sa production, et d’y jeter un regard neuf, puisque pris dans l’horizon d’une forme de totalité. L’ouvrage lui-même impose une lecture de cette totalité, par la sélection, il guide le lecteur vers une certaine idée du penseur entre les langues. Après la préface de Pierre-Emmanuel Dauzat, le traducteur d’une grande partie des écrits de George Steiner, celui dont ce […]

lire la suite .../ ...