de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Feu la France de Jean Gabin et du général De Gaulle

Feu la France de Jean Gabin et du général De Gaulle

Rien ne vaut de s’enfermer quelques jours dans des salles de visionnage en surplomb de la plage de Biarritz, une fois par an cœur de l’hiver, pour y découvrir une sélection de centaines de documentaires internationaux. Tel est le reflet d’un certain état du monde qu’a récemment offert à ses fidèles une fois encore le FIPA. Pour sa 30ème édition, on a pu constater que les deux guerres mondiales étaient en baisse, que l’intérêt pour le terrorisme islamiste ne faiblissait pas ce qui n’empêchait pas de belles échappées vers l’épopée des gueules noires ou l’incroyable fiesta pour happy few princiers organisée par le Shah d’Iran en 1971 pour célébrer les 2500 ans du royaume de Perse en plein désert, sur les ruines de l’antique Persépolis. Comme si réalisateurs et producteurs s’étaient donné le mot pour aller voir dans les chemins de traverse, ce qui nous vaut deux documentaires sur deux héros très français dont la mise en parallèle est édifiante : Charles de Gaulle et Jean Gabin. On en sait déjà tellement sur le Général qu’il faut le prendre en particulier. Sous le titre aux sonorités tintinesques de De Gaulle chez les Soviets (53 minutes) Nicolas Jallot a exploré la relation apparemment paradoxale entre lui et eux en pleine guerre froide, avec de la soviétologue Marie-Pierre Rey (Paris-I) comme conseiller historique. Ce montage d’archives prend appui sur deux voyages : le tour de France de Khroutchev au printemps 1960, et la traversée de l’Union soviétique par de Gaulle au cours de l’été 1966. Partout, le héros de la France libre est fêté, acclamé, surtout si cela donne l’occasion de taper un peu plus sur les Américains. C’était le temps de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, objectif gaullien s’il en est qu’il n’a pourtant jamais formulé tel quel même si les deux mots-clés […]

lire la suite .../ ...

20

commentaires

Les 10 Articles les plus récents

Albert Memmi, dedans et dehors

Par Albert Bensoussan

S’il est un homme à avoir pensé la Tunisie au temps de l’Indépendance, c’est bien l’écrivain Albert Memmi, romancier à succès – prix Carthage 1953 –, intellectuel engagé et sociologue […]

lire la suite .../ ...

Sono Pazzi Questi Romani !

Par Roméo Fratti

Que traduit-on ? Une langue ou une culture ? La question mérite d’être posée à la lumière de la traduction italienne de la série Astérix : la langue italienne est en effet plus […]

lire la suite .../ ...