de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Au-delà d’une simple affaire de partisans

Au-delà d’une simple affaire de partisans

C’est l’histoire d’une obstination. Celle d’un chercheur qui, butant sur un mystère dont le sens lui échappe, décide de s’y consacrer des mois et des années durant si nécessaire, quand bien même ladite énigme ne tiendrait-elle que peu de place dans le livre où il l’a découverte, et ne serait-elle qu’un détail au sein de la microhistoire de la seconde guerre mondiale en Italie. Il a suffi que le doute l’empoigne, qu’une intuition le traverse et l’illumine à l’instant de lire les douze lignes la révélant pour qu’il s’embrase et creuse cet unique sillon. Une poignée de mots à peine, dissimulés dans un paragraphe du Système périodique, récit autobiographique que Primo Levi publia en 1975   : « Entre nous, dans l’esprit de chacun, pesait un vilain secret, ce secret même qui nous avait exposés à la capture, éteignant en nous, quelques jours plus tôt, toute volonté de résister, et même de vivre. Nous nous étions trouvés obligés en conscience d’exécuter une condamnation et nous l’avions fait, mais nous en étions sortis démolis, démoralisés, désireux de voir tout finir et de finir nous-mêmes, mais désireux aussi de nous voir, de nous parler, de nous aider mutuellement à exorciser ce souvenir encore si récent. A présent, nous étions finis, et nous le savions ; nous étions le piège, chacun dans son piège, il n’y avait pas d’issue sinon par le bas ». Un autre historien aurait passé son chemin. D’ailleurs, la plupart des lecteurs, dilettantes ou accrédités, ne s’y sont pas arrêtés. Armé d’une curiosité intellectuelle sans faille, Sergio Luzzatto (Gênes, 1963), qui enseigne l’histoire moderne à l’université de Turin, s’en est obsédé pendant des mois et des mois, d’autant que le jugement de l’auteur sur son action clandestine et celle de ses camarades était d’une étonnante sévérité. Ces lignes de Primo Levi l’ont véritablement […]

lire la suite .../ ...

531

commentaires

Les 10 Articles les plus récents

Bienvenue dans la famille Minchielli

Par Romeo Fratti

« Minchielli ». Voilà un nom joliment suggestif, difficile à porter pour tout Italien conscient que minchia ! et minchione signifient respectivement putain ! et couillon (pas le jeu de cartes). Pourtant, on est […]

lire la suite .../ ...

Une traduction « à trois temps »

Par Jean-Pierre Pisetta

Giovanni Verga (1840-1922), écrivain sicilien que l’on considère comme le père du vérisme (du mot italien vero, « vrai » ou « vérité »), mouvement littéraire comparable au naturalisme français (on appelle parfois Verga […]

lire la suite .../ ...