de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

LE COIN DU CRITIQUE SDF

Ninon de Lenclos sauvée par Saint-Evremond

Ninon de Lenclos sauvée par Saint-Evremond

Mamadou Abdoulaye Ly

23

commentaires

Il s’agit de Ninon de Lenclos, la plus célèbre courtisane du XVIIe siècle. Elle avait adopté, en effet, comme devise ‘jusqu’au bout’. Entre le 9 janvier 1623 et le 17 octobre 1705, Anne de L’Enclos a ébloui le siècle de Louis XIV par sa beauté et son libertinage. De la régence d’Anne d’Autriche à la veille de celle de Philippe d’Orléans, Ninon a régné dans le Marais par le culte du plaisir. Michel Vergé-Franceschi, qui la fait revivre dans une biographie au nom évocateur, Ninon de Lenclos, libertine du Grand Siècle, montre que cette fille d’un père libertin et assassin […]

lire la suite .../ ...
Regagner l’univers de l’enfance

Regagner l’univers de l’enfance

Catherine Hermary Vieille

Rien n’est plus difficile que de regagner l’univers de l’enfance, voir, écouter le monde, l’apprécier ou le juger à travers la personnalité d’un garçonnet de 9 ans. Adopter une vue trop puérile ou au contraire trop grave est l’écueil majeur et omniprésent sur lequel sont venus s’échouer de nombreux romanciers. Avec L’Été des Lucioles, Gilles Paris signe une parfaite réussite. Aucun faux pas ni fausse note tout au long de ce joli roman qui relate l’histoire de Victor et de sa famille durant des vacances d’été passées au Cap Martin dans la prestigieuse résidence Napoléon III  dominant la mer. Un été pas […]

lire la suite .../ ...
Jean Rigaud, poète, en cours de découverte

Jean Rigaud, poète, en cours de découverte

Nadia Katz

11

commentaires

Jean Rigaud (1924-2005) s’est trouvé très jeune projeté hors de la norme quotidienne. Passant de la Khâgne à la Résistance, il est entré dans Paris en Août 1944 sur un char de la Division Leclerc, avant de s’enrôler, pour la durée de la guerre, dans le Premier Régiment de Parachutistes. Il a ensuite consacré une grande partie de sa vie aux mythes grecs et à l’histoire des religions. Sont-ce là les fondements qui l’ont amené à porter sur le monde un regard singulier où le temps et l’espace n’obéissent plus à la mesure commune, mais à une recomposition subjective ? Toujours est-il […]

lire la suite .../ ...
Au centre de la fin d’un monde

Au centre de la fin d’un monde

Philippe Godoy

Les précédents romans de Theresa Révay  évoquaient des grands moments tourmentés du XXe siècle, à travers les passions et les conflits des personnages. Son dernier livre ressuscite une période à la fois connue et ignorée de l’histoire de la Turquie, avec la chute de l’empire ottoman et l’arrivée de Mustapha Kemal. On a souvent oublié le rôle joué par les grandes puissances européennes qui profitaient des troubles intérieurs turcs pour asseoir leur hégémonie et s’affronter entre elles. Ce contexte intérieur et ses enjeux internationaux sont évoqués avec  rigueur par Theresa Révay: elle nous permet ainsi de reconstituer l’enchainement des révoltes, […]

lire la suite .../ ...
La confrontation Malraux-Picasso

La confrontation Malraux-Picasso

MAMADOU ABDOULAYE LY

23

commentaires

Un livre vient de paraître en Suisse aux éditions Infolio. Il traite pourtant de deux grandes figures de la scène littéraire et artistique française du XXe siècle : André Malraux et Pablo Picasso. Son auteur est Raphaël Aubert et son titre Malraux et Picasso : une relation manquée. Voilà un titre qui peut surprendre si l’on songe que Malraux avait consacré tout un livre à Picasso en 1974 sous ce titre : La Tête d’obsidienne. Mais il suffit de lire le texte de M. Aubert pour comprendre le sens de ce titre. En effet, il démontre, en s’appuyant, entre autres, sur L’homme de […]

lire la suite .../ ...
Dona Tartt, l’oiseau rare

Dona Tartt, l’oiseau rare

Marie Tourres

17

commentaires

Donna Tartt affiche une chevelure noire corbeau taillée au cordeau, un mince sourire impénétrable et n’accorde que quelques apparitions choisies dans les media comme sur la scène littéraire. A force de discrétion énigmatique, elle s’est forgée une réputation d’auteur culte. A travers le monde, des fans obsessionnels lui vouent une dévotion vertigineuse, un rien gothique. Ils alimentent via internet les interprétations les plus diverses de ses œuvres, se languissent en attendant de potentielles bribes d’information sur la sortie d’un prochain opus, commentent rumeurs et mystifications au sujet de la Dame : est-ce réellement la voix de TS Eliott sur son répondeur ? […]

lire la suite .../ ...
Jacques Dupin, corps clairvoyant

Jacques Dupin, corps clairvoyant

Bernard Pokojski

8

commentaires

Nous savions tous que Jacques Dupin était né ce 4 mars 1927 à Privas, en Ardèche et depuis peu qu’à Paris il referma ses yeux, le 27 octobre de l’an 2012… mais puisque mourir est moins que pisser… Jacques Dupin vivra alors ses premières années dans sa ville de naissance à l’asile psychiatrique que dirigeait son père, médecin. Mais cela ne l’empêchera nullement de noter « dès le premier jour de ma vie derrière les barreaux des fenêtres de la folie, une note de lumière ». Dans la bibliothèque paternelle il découvrira Proust, Balzac, Baudelaire, Rimbaud et Mallarmé. Ajoutons à […]

lire la suite .../ ...
Le Booker Prize 2013 : une pépite

Le Booker Prize 2013 : une pépite

Marie Tourres

De la Nouvelle-Zélande, on connaissait surtout le haka des All Blacks. Le roman d’Eleanor Catton n’en impose pas moins. The Luminaries vient d’être récompensé par le Man Booker Prize. Sans même évoquer le prestige dont ce prix auréole chaque année un écrivain du Commonwealth, la lauréate 2013 est un véritable phénomène. Eleanor Catton peut en effet se prévaloir d’un multiple record dans l’histoire du booker prize : à 28 ans, elle est le plus jeune auteur récompensé, à l’unanimité, pour le plus long roman – 832 pages –, et l’un des deux seuls écrivains néo-zélandais primés. La performance a de quoi impressionner […]

lire la suite .../ ...
Yann Moix dans le meilleur des mondes critiques possibles

Yann Moix dans le meilleur des mondes critiques possibles

Patrick Kéchichian

26

commentaires

En cette rentrée littéraire, Yann Moix a pris la critique à son propre piège. En posant son roman sur le fragile estomac du lecteur professionnel, en le poussant dans ses retranchements, il l’amena à s’engouffrer dans la brèche, à dévoiler avec candeur ses usages et ses limites. Et plus encore ses inavouables préjugés. Par exemple, telle de ces critiques (Nelly Kapriélian, dans Les Inrokuptibles du 21 août) qualifia avec autorité l’écrivain d’« emmerdeur », tel autre (Jean Birnbaum, « Le Monde des livres » du 20 septembre) commença à parler des relations personnelles qu’il entretenait avec l’écrivain, allant même jusqu’à citer des mots reçus […]

lire la suite .../ ...
Jean Dieuzaide, Ô mon païs !

Jean Dieuzaide, Ô mon païs !

JEAN-PIERRE BERTIN-MAGHIT

2

commentaires

La petite fille au lapin, la Gitane, Dali dans l’eau, le mariage des funambules, le Brai… Ces images icones  ont marqué la carrière de Jean Dieuzaide, 1921-2003, ce photographe humaniste, ami de Ronis, Doisneau, Izis, Boubat, Brassaï et Weiss. Elles pourraient à elles seules résumer son œuvre photographique. L’importance de Jean Dieuzaide, dit Yan, dépasse, au-delà des centaines de clichés exposés en France et à l’étranger sa création artistique  dans la mesure où il s’est engagé, dès la Libération, à donner à la photographie ses lettres de noblesse. L’ouvrage de Jean-Marc Le Scouarnec est nourri par une importante documentation constituée […]

lire la suite .../ ...