de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Le camp des siens

Le camp des siens

Les commentateurs ont été si préoccupés par la capacité d’écrivains (Sinclair Lewis, George Orwell, Philip Roth) à anticiper la société qui s’annonce dans l’Amérique de Trump qu’ils ont négligé de s’intéresser aux penseurs que celle-ci instrumentalise pour mieux s’en inspirer. Deux italiens notamment : Antonio Gramsci (1891-1937) et Julius Evola (1898-1974). Nul n’avait prévu leur retour dans l’actualité la plus chaude.

Du premier, philosophe marxiste et membre fondateur PCI, on a voulu surtout récupérer et détourner le concept d’hégémonie culturelle devenu furieusement tendance depuis quelques temps. Parvenir à la domination non plus seulement par la force mais par du consentement cuirassé de coercition. L’alt-right américaine, qui se veut une droite alternative pour mieux masquer ce qui demeure en elle de suprématisme blanc, ne cache pas qu’elle a engagé une bataille culturelle. Breitbart News, son site de référence, n’est pas avare en citations de Gramsci, l’une notamment extraite des Cahiers de prison censée éclairer la vraie nature de la crise actuelle :

Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître. Dans cet interrègne surgissent des phénomènes morbides les plus variés”.

Selon les traductions, l’interrègne prend des allures de clair-obscur, et les phénomènes morbides sont plutôt désignés comme des monstres. Or tant les équipes de Trump aux Etats-Unis qu’un Jean-Luc Melenchon en France propagent l’idée qu’il faut dépasser la dimension économique pour prendre l’avantage moral et intellectuel, et que celui qui a l’hégémonie culturelle détient le vrai pouvoir par la subversion des esprits.

S’agissant du retour en grâce de Julius Evola, c’est moins troublant mais plus inquiétant car il était, lui, le théoricien d’un élitisme antimoderne et contre-révolutionnaire, un authentique fasciste auquel les extrême-droites italienne et française n’ont jamais cessé de se référer depuis la fin de la guerre. Or, outre Aube dorée en Grèce et le Jobbik hongrois qui propagent ses écrits racistes et ésotériques, il a trouvé un porte-voix plus discret mais bien plus influent en la personne de Stephen Bannon, conseiller de Donald Trump, lequel s’est empressé une fois élu président de le nommer au Conseil de sécurité nationale (il vient juste d’être forcé d’en démissionner/ rajout du 5 avril). Pour avoir lu attentivement les livres du penseur italien, il se contente prudemment pour l’instant de parler de sa doctrine traditionnaliste dans des conférences ou d’en faire louer les idées par d’autres sur son fameux site Breitbart News. Mais s’agissant d’autres moins sulfureux, Stephen Bannon se lâche volontiers.victor escandell

Une expression revient de manière récurrente dans ses discours, interviews et déclarations pour justifier le bannissement d’un certain nombre étrangers jugés indésirables sur le territoire américain : « Nous vivons l’invasion du Camp des Saints ». L’allusion est claire, et il ne s’en cache pas, au titre du roman dans lequel Jean Raspail ne mâche pas ses mots sur la « submersion ». Tout y tourne autour de l’angoissante question « Et s’ils arrivaient ? » – non pas les extra-terrestres mais les déshérités du Sud, Indiens du Gange plutôt qu’Africains du Maghreb, un million d’émigrants à bout de souffle, débarqués sur les plages du Midi de la France, face à des indigènes occidentaux qui se demandent s’ils doivent les renvoyer chez eux, les enfermer dans des camps ou tirer dans le tas, solution qu’adoptera le dernier carré des irréductibles tandis que la population se sera réfugié dans le Nord…

C’est peu dire que la tradition d’une France terre d’asile en ressort laminée. 70 000 exemplaires s’en étaient écoulés en trente-sept ans à raison de 1500 exemplaires par an ces derniers temps. Réimprimé sans discontinuer depuis 1973, et réédité chez Robert Laffont en 2011 avec une préface (intitulée « Big Other ») l’actualisant, il est régulièrement évoqué dans la presse nationaliste en France comme un roman-culte. Longue de 27 pages, elle est nettement moins allégorique que le roman : c’est le texte de combat d’un homme ne renie rien (« Français de souche et fier de l’être ») ; malicieux et perfide, il cite les lettres que lui avaient alors adressé des personnalités qui n’étaient pas précisément des défenseurs du trône et de l’autel contrairement à lui (Malraux, Mitterrand, Jospin, Chevènement, Mermaz, Badinter, Pinault, etc encore que certaines ne sont que courtois accusés de réception), un stock qui constitue son «  »parachute » » en cas de besoin, comme il dit ; malin, il se réserve l’apologie du triple Angélus et laisse au Général de Gaulle le soin de défendre les Français « peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne » (1959) ; provocateur, il indique à ses détracteurs les pages susceptibles d’être poursuivies en justice (87 motifs) en vertu des lois Pleven, Gayssot, Lellouche et Perben s’il paraissait aujourd’hui pour la première fois : « Impubliable à moins d’être gravement amputé ». On y trouve sa profession de foi ainsi résumée :

 « Ce que je ne parviens pas à admettre, et qui me plonge dans un abîme de perplexité furieuse et désolée, c’est pourquoi tant de Français avertis concourent aveuglément, méthodiquement, voire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France –évitons le qualificatif d’éternelle, qui les révulse –sur l’autel de l’humanisme exacerbé »

Aux Etats-Unis, Le Camp des Saints est paru une première fois en 1975 dans l’indifférence. Mais depuis 1983, il est devenu là aussi un livre-culte dans les milieux hostiles à l’immigration, Cordelia Scaife May, héritière de la fortune Mellon, ayant financé ses nombreuses rééditions et sa diffusion. De quoi permettre à tout électeur de Donald Trump d’y retrouver le camp des siens.

(« Drapeau américain » photo D.R., « Donald Trump par Victor Escandell« )

Cette entrée a été publiée dans Actualité.

1106

commentaires

1 106 Réponses pour Le camp des siens

rose dit: 17 avril 2017 à 9 h 49 min

Bon anniversaire Pierre Assouline.

chapitre IX , pages 60, 61 libris

« Ne condamne pas leurs erreurs à la façon de l’historien qui juge une ère déjà conclue. Mais qui reprochera au cèdre de n’être encore que graine ou tige ou brindille poussée de travers ? Laisse faire. D’erreur en erreur se soulèvera la forêt de cèdres qui distribuera, les jours de grand vent, l’encens de ses oiseaux. »

Et mon père disait pour conclure :

« Je te l’ai déjà dit. Erreur de l’un, réussite de l’autre, ne t’inquiète point de ces divisions. Il n’est de fertile que la grande collaboration de l’un à travers l’autre. Et le geste manqué sert le geste qui réussit. Et le geste qui réussit montre le but qu’ils poursuivaient ensemble à celui-là qui a manqué le sien. Celui qui trouve le dieu le trouve pour tous. Car mon empire est semblable à un temple et j’ai sollicité les hommes. J’ai convié les hommes à le bâtir. Ainsi c’est leur temple. Et la naissance du temple tire d’eux-mêmes leur plus haute signification. Et ils inventent la dorure. Et celui-là qui la cherchait sans la réussir aussi l’invente. Car c’est de cette ferveur d’abord que la dorure nouvelle est née. »

Il disait ailleurs :

« N’invente point d’empire où tout soit parfait. Car le bon goût est vertu de gardien de musée. Et si tu méprises le mauvais goût tu n’auras ni peinture, ni danse, ni palais, ni jardins. Tu auras fait le dégoûté par crainte du travail malpropre de la terre. Tu en seras privé par le vide de ta perfection. Invente un empire où simplement tout soit fervent. »

Saint Ex. Citadelle

il m’a semblé que cela correspondait pas mal au groupe que nous formons sur votre blog.

Janssen J-J dit: 12 avril 2017 à 12 h 29 min

D., j’ai comme l’impression que votre 3e promesse est assez contre intuitive.

(3- Abrogation des Lois pénales Dati et Taubira pour mettre fin au laxisme judiciaire).

Autant je suis OK avec l’idée que le laxisme judiciaire est venu de la mise en oeuvre de la politique de Rachida Dati, autant je récuse qu’elle ait été pérennisée sous le mandat de Christiane Taubira, puisque bien au contraire, cette dernièr a réussi à en enrayer la pente. Si Mlle Le Pen abrogeait les lois pénales, comme il est dit dans son point 3, elle risquerait bien de se retrouver c. par dessus tête, nue comme une blonde gazelle.

renato dit: 12 avril 2017 à 8 h 35 min

(n.b., j’ai voté pour le revenu universel — tout en sachant que c’était un réflexe sentimental-utopique.)

renato dit: 12 avril 2017 à 8 h 22 min

Abolition Légale du Travail (ALT). Reste le problème du pain… et celui de la farine… et l’énergie pour chauffer le four… Puis, si je veux le garnir d’un bout de gruyère, il y a les problème des vaches… et tous les passages jusqu’à l’affineur… etc., etc.

rose dit: 12 avril 2017 à 6 h 01 min

Widergänger

Punto ciego comment le traduisez-vous ?

Tache aveugle ? Angle mort ? Point final et puis c’est tout ?

Bonne journée à Barcelone.

JC..... dit: 12 avril 2017 à 5 h 27 min

Ce programme de la Marraine La Pine, à la fois national et socialiste, me parait du meilleur goût … ce qui peut déplaire aux mondialistes irresponsables.

Je n’en fais pas une bonne raison pour aller furtivement voter pour un pitre politique, Président incompétent d’un peuple de falots. Certes, non !

Abstention ! Le choix des bons !

l'ombelle des talus dit: 12 avril 2017 à 0 h 18 min

D.dit en dix points

Et dans tout ça, rien sur l’exception culturelle française ? Aucune réduction sur les places de ciné pour les diplômés d’HEC sortis de l’ENA par la petite porte et les ménagères de moins de quarante ans ?
Non, nul péril, Le Pen ne sera pas au second tour de l’élection présidentielle française et le mentor de sa sinistre campagne nationale et socialiste, le ramolo Philippot, finira par rejoindre sa véritable famille politique, si bien représentée par Guéant and Co

D. dit: 11 avril 2017 à 23 h 38 min

Les 10 premières mesures concrètes qui vont être appliquées par Marine Le Pen :

1- Suspension des accords de Schengen et rétablissement des contrôles aux frontières nationales.

2- Expulsion de tous les fichés S étrangers, et mise en œuvre de l’article 411-4 du code pénal pour déchoir de leur nationalité française et interdire du territoire les bi-nationaux convaincus de liens avec le djihadisme.

3- Abrogation des Lois pénales Dati et Taubira pour mettre fin au laxisme judiciaire.

4- Organisation d’un référendum sur une grande réforme institutionnelle incluant, entre autres, la proportionnelle, le référendum d’initiative populaire, la priorité nationale, la défense de notre identité de peuple et de notre patrimoine historique et culturel, et la réduction du nombre de députés et de sénateurs.

5- Baisse de 10 % des trois premières tranches de l’impôt sur le revenu et rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour les veuves et veufs.

6- Rétablissement de la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisation.

7- Suppression de l’Aide Médicale d’État réservée aux clandestins.

8- Rétablissement de la défiscalisation et de la majoration des heures supplémentaires, et revalorisation des petites retraites.

9- Réorientation des 50 milliards d’euros de baisses de charges du CICE vers les TPE/PME exclusivement.

10- Abrogation de la Loi Travail, de la Loi El Khomri.

Sergio dit: 11 avril 2017 à 23 h 31 min

Mais si peuvent rien becqueter, hein, ben ils le mangent pas, hein ! Comme cela ça sera vraiment taille fine… Et puis ils nous le filent, tant qu’à faire… Sauf leur mouton dégueu des boîtes, hévidemment !

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 22 h 07 min

Je crois que demain ou après demain, je vais faire une virée à Barcelone. Et puis un autre jour me promener à nouveau dans les petites ruelles si charmantes et émouvantes de la vieille ville de Girona et saluer quelques-uns des fantômes de nos ancêtres talmudistes et autres kabbalistes. Et revisiter le musée juif qui est si bien fait et qui se trouve dans l’ancienne petite synagogue, que c’est une merveille ce musée, et déjeuner dans une petite gargote sympa avant de reprendre le train en fin d’après-midi. Je penserai aussi à Javier Cercas ! Et à son impostor avec son « punto ciego ». Ce « punto ciego », c’est aussi un peu ce que M. Blanchot appelait l’absence, le silence.

Janssen J-J dit: 11 avril 2017 à 21 h 20 min

mais enfin voyons donc, bai.ser avec sa copine tte la journée n’empêche pas de sortir 5 minutes à l’air libre pour aller se mast.urber dans l’isoloir du coin. D’autant qu’en général, on vote beaucoup mieux à ce moment-là, croyez-moi ovomalti.ne, j’ai déjà essayé !
BS à toussent.

D. dit: 11 avril 2017 à 20 h 11 min

En cas de victoire de Hamon, ce dernier nommerait Chef du gouvernement : Najat ou Hidalgo.
Ouuuuuaaahh ! ha ! hha ! ha ! ha…!!
Hou! hou! hou !
Que ça fait du bien de rire un bon coup à gorge et oreilles déployées. http://youtu.be/jcZUPDMXzJ8

OZYMANDIAS dit: 11 avril 2017 à 19 h 54 min

Au diable les Présidentielles !
Moi, le 23 avril prochain, je resterai chez moi et je baiserai ma chérie toute la sainte journée.
On fera l’amour comme des Présidents.
On progressera sans répit dans les sondages de la luxure.
On enflammera notre débat érotique par des ébats chaudement houleux.
On conjuguera nos érections et orgasmes pour la grande victoire démocratique des plaisirs charnels.
On sera, enfin, les heureux élus du Grand Soir de la République des corps enlacés.

JC..... dit: 11 avril 2017 à 19 h 43 min

INSTITUT BARTABACS, République démocratique et populaire de PORQUEROLLES

Nous venons de publier le résultat de 12 ans de travail !
Slogan historique le plus clon : Liberté, Egalité, Fraternité, Mensonge

Slogan actuel le plus clon : Abolition, Légale, du Travail, Chômage pour tous

Reste valable l’éternel slogan : Travail, Famille, Pastis …

D. dit: 11 avril 2017 à 19 h 30 min

Moi je suis pour sauver les gens d’un danger imminent (noyade par exemple) et les soigner.
Après ils s’en vont.

D. dit: 11 avril 2017 à 19 h 29 min

Très amusant Nicolas.
Allez dire ça aux habitants des centaines de communes qui les hébergent en y consacrant un budget non négligeable. Certains y restent six mois avant qu’on statue sur leur cas. Ils reçoivent une carte bancaire fonctionnant sur un compte alimenté par nous. Et ils font la queue devant l’unique DAB du patelin.

A mon avis, Nicolas, vous vivez ailleurs qu’en France pour dire de pareilles énormités.

Nicolas dit: 11 avril 2017 à 18 h 16 min

D. je ne vois pas bien pourquoi vous vous inquiétez, il n’a jamais été question d’accueil de réfugié en France. Le gouvernement à tout fait contre.

D. dit: 11 avril 2017 à 17 h 31 min

Est-ce que je vais me battre sans papiers et au coureau avec mon voisin allemand dans une baraque en bois en Afghanistan, moi ?
Non, aux dernières nouvelles. Alors flûte maintenant. La vache à lait, ça suffit.

Sergio dit: 11 avril 2017 à 17 h 20 min

« il faut dépasser la dimension économique pour prendre l’avantage moral et intellectuel »

Non mais qu’est-ce que c’est que cette lugubre histoire ? On est là pour s’en mettre plein la lampe !

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 17 h 06 min

Pour ceux qui n’ont toujours pas compris comment les vierges se reproduisaient :

« Alexandra Khefren, une Roumaine âgée de 18 ans, a mis sa virginité aux enchères. Un homme d’affaires de Hong Kong a payé 2,3 millions d’euros pour passer une nuit avec la jeune fille. »

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 16 h 51 min

« Avec Mélenchon, peut-être »

Il faut au contraire se débarrasser de Mélanchon. Si ce n’est pas cette fois-ci, ce sera pour la fois prochaine. Dans une démocratie, tout reste ouvert.

JAZZI dit: 11 avril 2017 à 15 h 58 min

« Je veux vous dire que la gauche qui agit en restant de gauche peut et doit gagner. »

Avec Mélenchon, peut-être, mais pas avec lui…

Nicolas dit: 11 avril 2017 à 15 h 56 min

Je relis La Jument Perdue de Simenon, c’est aux States avec le vieux Curly Johnes qui se souvient qu’au Temps des pionniers on pouvait butter qui on voulait du moment que les deux étaient armés. Maintenant on s’offusque pour des broutilles. Bon! Faudra voir à pas prendre la mauvaise route sur un malentendu, ca te bousille une vie.

Sergio dit: 11 avril 2017 à 15 h 31 min

En plus le concombre (огурец) si c’est à la crème c’est corrompu c’est des trucs de kapitalo c’est définitivement antisoviétique !

Sergio dit: 11 avril 2017 à 15 h 25 min

Abolition légale du travail, abolition légale du travail… Mef ! Les trucs légaux déjà c’est cousu farci ça renaude l’harnaque à des verstes…

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 15 h 11 min

D. dit: 11 avril 2017 à 13 h 17 min
« Ce soir je mange du concombre à la crème »

Ceci est-il une pipe?

D. dit: 11 avril 2017 à 15 h 10 min

Je vais voter Marine dès le premier tour. Et c’est cet événement dr Grand Synthe qui vient de me faire changer d’avis.
J’en ai assez qu’on méprise et culpabilise les Français de cette façon, eux qui on patiemment construit une grande Nation tout au long de presque deux millénaires, qu’on vienne les faire payer pour des clandestiné qui n’ont comme idée que de se battre au couteau, ça suffit la plaisanterie. Murs, frontières, expulsions, défense de notre territoire, de notre peuple et de nos traditions. C’est plus que légitime et point barre.

Bob dit: 11 avril 2017 à 15 h 08 min

« un programme de gauche, dont l’abolition légale du travail. »
Delaporte sa mauvaise foi, sa rage , son radotage

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 14 h 51 min

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 14 h 22 min

Disons plutôt que le carnet d’adresses de Blabla (qui doit être bien plat) manque cruellement d’évêques.
L’ignare n’est pas toujours celui qu’on croit. Le crétin logorrhéique, lui, est toujours celui qu’on croit : c’est Blabla. Penser sans expérience doit être une curieuse expérience.

Sergio dit: 11 avril 2017 à 14 h 50 min

D. dit: 11 avril 2017 à 13 h 17 min
Ce soir je mange du concombre à la crème mais de façon détachée.

Justement, si ce sont des concombres (огурцы) soviétiques normalement ils sont numérotés…

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 14 h 45 min

Bonne nouvelle : Hamon reprend du poil de la bête. Il publie une lettre aux Français, un excellent moyen de montrer tout son sérieux et l’enjeu qu’il représente dans cette élection :

« Je veux vous dire que la gauche qui agit en restant de gauche peut et doit gagner. Elle ne peut se résigner ni à témoigner seulement, ni à abandonner ses valeurs pour s’accrocher au pouvoir. »

Hamon souligne que lui représente une gauche authentique, et qui appliquera un programme de gauche, dont l’abolition légale du travail.

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 14 h 44 min

Comme disait Lobo Antunes quand il s’appelait Sartre : « o inferno são os Outros. » (Garcin, et non pas Ricin, comme aime à plaisanter Chaloux…)

D. dit: 11 avril 2017 à 14 h 39 min

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 13 h 37 min
…pas grave, leur assurance va payer
c’est méchant ça dédé..ça te coutra au moins 200 ans d’henfer en plus

Non, Bouguereau, ça montre l’inanité de notre gouvernance. On donne de l’argent à ces clandestins, on leur construit des abris, et on arrive là ensuite : les français vont encore payer pour eux, et combien vont être expulsés au final ?
Pourquoi s’étonner du score du FN dans ces conditions ?

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 14 h 36 min

Jacques-Alain dénonce en fait ce qu’un certain Antonio Lobo Antunes a appelé le manuel des Inquisiteurs actuellement au pouvoir en France… Il n’a pas tort sur ce plan. Ces gens-là, quoi qu’on puisse légitimement reprocher à Fillon, sont extrêmement dangereux. De véritables serpents à sonnette. C’était probablement les auteurs du fameux « mur des kons »…

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 14 h 22 min

uxor, -oris, f, l’épouse ; le contraire de la sensualité dans la Rome de l’Antiquité. Pauvre ignare !

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 13 h 45 min

Ce soir je mange du concombre à la crème mais de façon détachée

c’est pas comme ça qu’on gagne son paradis dédé

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 13 h 37 min

…pas grave, leur assurance va payer

c’est méchant ça dédé..ça te coutra au moins 200 ans d’henfer en plus

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 13 h 33 min

Passou serait le père d’Emmanuel Macron !

hon peut havoir hitler et staline comme père (les deux c’est pas possibe) et être hinnocent..le contraire est moins vrai

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 13 h 19 min

José Cabanis -après Tolstoï- a écrit des choses très intéressantes et à mon avis très justes sur ce sujet dans Les jeux de la nuit.

D. dit: 11 avril 2017 à 13 h 16 min

Il est clair que la sensualité humaine (Il est important de le préciser) est ce qui conduit l’homme et la femme à leur perte.
La sensualité animale n’est pas néfaste.

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 13 h 07 min

JC….. dit: 11 avril 2017 à 12 h 56 min

« Il goûtait cette froide connaissance qu’on a des êtres quand on ne les désire plus. »

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 13 h 01 min

« Mais ce qu’il dit pourrait tellement s’appliquer à d’autres ! »

Tout a fait d’accord, Jacquot. L’article de Miller est nullissime. Et cette manière de prétendre soulever un coin du drap est proprement (si l’on peut dire) répugnante et ridicule. Tout cela pour justifier un vote dont tout le monde se fout. Lacan, cancan, lacaner, cancaner etc.

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 12 h 51 min

Blabla domine donc par en-dessous. C’est un aptère, comme aurait dit Ferdinand.

(Le lien de Salomon à Bethsabée est le cas type du lien dit uxorieux, en ce qu’il est avant tout d’ordre sensuel.)

JC..... dit: 11 avril 2017 à 12 h 49 min

Quittons nous, plus ou moins définitivement, sur une rumeur torride : on entend, ici et là, que Passou serait le père d’Emmanuel Macron !…

(je dis ça simplement pour assurer le relai de la médisance, vertu qui souffre, dans ce monde occidental aseptisé)

JC..... dit: 11 avril 2017 à 12 h 45 min

L’ami Wiwi vous domine de la tête et des épaules, bande de sauvages incultes, jaloux par nature !

(…il est vrai, cependant, qu’il a comme tant d’autres élus les jambes un poil courtes …uhuhu !…)

No body’s perfect !

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 12 h 35 min

« Widergänger dit: 11 avril 2017 à 11 h 10 min

Blabla exerce son ignare sottise, et sa totale absence de finesse, sur tout ce qu’il touche. Rien de nouveau sous le soleil.

« Pauvre Passou », en effet.

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 12 h 34 min

Vous, Wgg, vous êtes celui qui raconte le plus d’âneries sur le Nouveau Testament (entre autres, bien sûr) que vous n’avez pas dû lire très attentivement. C’est dommage quand on veut s’essayer aux métaphores…

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 12 h 24 min

Delaporte n’a manifestement jamais lu Chrétien de Troyes pour nous sortir telle ânerie bien digne de lui…

JC..... dit: 11 avril 2017 à 12 h 08 min

Le « silence » de la forêt amazonienne ….

Ah ! ces littéraires ! quels illuminés de génie….

JC..... dit: 11 avril 2017 à 11 h 45 min

« L’année de khâgne, ça marque quand même toute une vie dans ce pays ! »

Une année de khâgne pour une vie de khôn !

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 11 h 41 min

Dans son intéressante chronique de ce jour, disponible sur le site de La Croix, François Sureau continue ses réflexions de la semaine dernière sur Simenon et son personnage de Maigret :

« Maigret vient, comme Jonas, du ventre de la baleine. Il ne prophétise pas comme Jonas parce que l’horizon du monde est bouché, et qu’il n’attend rien. Il ne sait pas si Ninive sera détruite. Mais, comme Jonas il n’a aucune illusion sur le mal qui s’y commet. »

Delaporte dit: 11 avril 2017 à 11 h 24 min

« la descente de la colombe le jour de la Pentecôte sur les disciples »

Précision. La descente de la colombe, c’est le jour du baptême ; et lors de la Pentecôte, ce sont les langues de feu qui sont descendues. Deux événement messianiques distincts.

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 11 h 21 min

Un lacanien qui ne ferait pas de jeu de mots ne serait plus digne de son beau-père…! Le père sévère…

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 11 h 18 min

Et puis, ce qu’il y a de bien en khâgne, c’est qu’on y est complètement dépourvu du moindre humour. On prend tout au sérieux, et lire un grand auteur prend la forme d’une véritable révélation avec les disciples, la descente de la colombe le jour de la Pentecôte sur les disciples et tout et tout… C’est cette innocence-là dont on est ensuite toute sa vie nostalgique.

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 11 h 15 min

Ce qui est assez drôle avec Jacques-Alain, c’est qu’il a beau être devenu le gendre de Lacan, il n’en est pas moins resté collé à Louis-Le-Grand… L’année de khâgne, ça marque quand même toute une vie dans ce pays ! C’est sans doute la meilleure de toute la vie.

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 11 h 10 min

C’est un mot valise, eh patate : luxurieux + uxorieux = Luxorieux : celui qui est gouverné par sa femme et qui en profite pour mener un vie de luxe.

Mon pauvre Passou, il faut tout leur expliquer à ces lecteurs qui prétendent que les autres ne savent pas lire… Y a vraiment de quoi rire ici. Ah, il a bien du mérite, notre Passou !, C’est moi qui vous le dis.

JC..... dit: 11 avril 2017 à 11 h 06 min

USAGE DE LA GUYANE

La Pénitentiaire manquant de place de prison, les cellules de nos centres d’accueil sont surchargées de malfrats exigeant un minimum de respect…

Agissons ! Affrétons des charters pour conduire iceux en Guyane, on libère ces débrouillards dans la forêt vierge accueillante, et le problème est réglé.

JC..... dit: 11 avril 2017 à 10 h 43 min

SCOOP

En passant l’aspirateur ce matin, Brigitte Strogneugneux s’est rendu compte d’un phénomène post-quantique, comme dirait Wiwi : le Macron fragile se délite et tombait en poussière parcellaire, salissant le plancher.

Elle s’est mise à pleurer à seau, contact électrique sur l’aspi, court-circuit, le quartier est depuis sans électricité nucléaire …

Widergänger dit: 11 avril 2017 à 10 h 36 min

Jacques-Alain s’écoute quand même beaucoup parler… Devrait retourner voir son beau-père outre-tombe pour une petite séance de psy… Ça ne lui ferait pas de mal.

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 10 h 28 min

En Guyane, Hollande appelle les élus</ à faire cesser la grève générale. A Tulle, il appellera le facteur pour régler sa chaudière.

JAZZI dit: 11 avril 2017 à 10 h 26 min

« J.A. Miller écrit « luxorieux ». Je crois qu’il veut plutôt dire « uxorieux » »

Ou « luxurieux », Chaloux, mais où ça ?

D. dit: 11 avril 2017 à 10 h 11 min

« Une rixe entre Afghans et Kurdes, qui a d’abord fait dans l’après-midi six blessés à l’arme blanche, est à l’origine du feu, a affirmé le préfet du Nord. Réduit à un «amas de cendres», le camp accueillait 1500 personnes. Il avait été le théâtre d’incidents sérieux ces derniers mois. » (Le Figaro.fr)

…pas grave, leur assurance va payer.

Chaloux dit: 11 avril 2017 à 9 h 48 min

« Pas gay, Fillon ! foi de J.A. Miller psylacanien canal historique. Il votera pour lui. Ceci n’est donc pas une pipe ».

J.A. Miller écrit « luxorieux ». Je crois qu’il veut plutôt dire « uxorieux », mot intéressant d’origine théologique qu’on rencontre rarement. Lapsus? Quant à comparer la sexualité de Fillon à celle de Freud qui a couché toute sa vie avec la sœur de sa femme, c’est noté mais faut-il le prendre comme une révélation sensationnelle?
En effet, au bout du compte, ceci ne semble pas une pipe. Cela dit, la légèreté de l’engagement ferait soupçonner une certaine incohérence de l’engagé. Laissons aller.

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 9 h 37 min

Petit problème, les questions historiques doivent être débattues par des historiens

trés hautorisé des patriarches à dire des konneries mon larbin..hévidemment que la politique c’est haussi beaucoup d’histoire

bouguereau dit: 11 avril 2017 à 9 h 25 min

Peu importe puisque Marine Le Pen sera élue.
J’en ai eu le songe

rien qu’un rêve cochon par allah..bonne clopine c’était havec son âne qui faisait pape..

Phil dit: 11 avril 2017 à 8 h 59 min

Joseph Zimet, historien estimable et estimé, est un ancien proche de DSK

de l’estime en cercle restreint mais influent, dear Bloom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*