de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

Et vous, en quelle langue lisez-vous ?

Dès qu’un écrivain porte un nom à consonance étrangère et qu’il est censé être d’origine sinon de formation multiculturelle, il n’y coupe pas : « En quelle langue écrivez-vous ? ». La question est le plus souvent suivie d’autres de la même encre sur le pourquoi et le comment du vécu de son déchirement entre deux langues, deux mondes, deux imaginaires ect Air trop connu. C’est même devenu une scie de toute rencontre intellectuelle francophone ou anglophone. Une tarte à la crème. Un poncif. Bref, basta ! Abdelfattah Kilito y revient dans la toute dernière ligne de son essai Je parle toutes les langues, mais en arabe (136 pages, 19 euros, Sindbad/Actes sud). L’universitaire marocain, auteur d’une dizaine d’essais et de récits, y regrette qu’on ne lui pose jamais la question : « En quelle langue lisez-vous ? ». Car selon que l’on soit bilingue ou monolingue, et que l’on possède aussi l’autre langue d’un romancier ou pas, notre intelligence de son texte en est modifiée ; elle n’est pas nécessairement supérieure, mais différente ; et si deux lectures possibles, il y a bien deux romans en un sous un seul titre.

Tout ce recueil d’articles, conférence et notes de lecture tourne autour des rapports entre les langues dans sa vie propre vie quotidienne d’homme de la rue, de professeur, d’écrivain et surtout de lecteur. Un homme qui s’exprime tous les jours en arabe dialectal marocain (darija), lit en arabe classique considéré comme la langue du sacré, de la déclamation poétique et de la littérature et rend grâce à ses parents de l’avoir fait naître et grandir à Rabat, zone sous protectorat français, plutôt que dans le nord sous influence espagnole. Son livre est écrit directement en français, comme ses autres livres, à l’exception de Tu ne parleras pas ma langue (2008) rédigé parce que conçu en arabe avant d’être traduit en français. On se dira qu’à l’heure où triomphent les mêmes romans sur les listes des meilleures ventes un peu partout dans le monde, ces interrogations identitaires sur la langue sont une vue de l’esprit. On pourra aussi penser qu’elles viennent justement à point pour prendre la mesure du chemin parcouru entre une réflexion fameuse de Goethe sur la Weltliteratur en 1827 (« La littérature nationale ne signifie pas grand-chose, maintenant le moment est venu de la littérature mondiale, et chacun doit s’employer à hâter la venue de cette époque ») et un constat récent de Tim Parks selon lequel le roman global (signé dans le meilleur des cas Umberto Eco et Haruki Murakami, et dans le pire, Dan Brown and co) s’est imposé au prix d’une standardisation et d’un appauvrissement de la langue, volontairement débarrassée de ses nuances, de ses subtilités et de ses particularismes afin de mieux correspondre aux attentes supposées d’un public international.

Notre langue nous annonce autant qu’elle nous dénonce. Abdelfattah Kilito dans un chapitre où il paie sa dette à celui à qui il a emprunté le titre de son recueil : Kafka qui, dans son Journal, notait en évoquant une artiste pragoise : « Voyez-vous, je parle toutes les langues, mais en yiddish ». Si polyglotte que l’on soit, sauf à avoir été véritablement élevé dans plusieurs langues que l’on possède chacune d’égale manière, on s’exprime toujours dans des langues étrangères à partir de la sienne propre. Ne serait-ce que par l’accent qui nous trahit. Le français de Cioran, si classique à l’écrit, sonnait valaque à l’oral, pour ne rien dire de l’accent pied-noir de Jacques Derrida (l’avoir entendu expliquer Shakespeare en anglais sur le ton naturel d’El Biar à l’intention des professeurs de l’université de Chicago réunis en séminaire demeure un grand souvenir personnel) ; mais Derrida lui-même ne se moquait-il pas cruellement de l’accent jugé « comique et obscène » de René Char lisant ses poèmes ? Kilito, lui, ne peut s’exprimer en français sans rouler les « r », de même que le libanais Amin Maalouf et d’autres encore. Et l’on se souvient de l’accent charmant, mais qui rendait son français parfois incompréhensible, de l’argentin Hector Bianciotti. Encore que dans certains cas, on se demande si certains ne le font pas exprès, pour mieux feindre d’être exclus d’une conversation qu’ils font mine de ne pas comprendre, cas d’espèce que Kilito analyse comme « l’effet Hercule Poirot », le fameux détective belge endormant ainsi la vigilance de ses interlocuteurs au risque d’être moqué.

La question de la traduction dans une langue européenne, considérée comme un événement et une consécration dans le monde arabe, occupe également une part de sa réflexion. Cela va sans dire mais va mieux en l’écrivant à nouveau : on peut juger de l’épanouissement d’une culture à l’aune du nombre de ses traductions. Non irriguée par un flux venu d’ailleurs, elle tourne en rond et s’étiole. Au passage, en revisitant de grands textes de Jàhiz, Ibn al-Muqaffa et Ma’arrî aussi bien que le Quixote, Gabriel Bounoure ou les frères Tharaud, l’auteur nous rappelle que même les contes oraux des Mille et une nuits, absolu du chef d’œuvre de la prose poétique arabe, est une traduction puisque l’édition de référence dite de Bûlâq est une traduite en littéral d’un texte composé à l’origine en dialectal… (loué soit Antoine Galland qui donna corps à un texte qui n’existait pas stricto sensu)

On l’aura compris : il est recommandé de lire ce bref recueil comme Roland Barthes y invite dans Le Bruissement de la langue : en levant le menton de temps en temps. Rien de tel que de quitter le texte des yeux, de s’en absenter par instants, pour mieux s’imprégner des idées qui y sont exposées. Et, qui sait, à notre tour, parler arabe, mais en français.

(« En Israël, à Tanger, en Chine… » photos Passou)

Cette entrée a été publiée dans documents.

532

commentaires

532 Réponses pour Et vous, en quelle langue lisez-vous ?

Extension du domaine psychiatrique dit: 13 mars 2013 à 7 h 56 min

Un patient de plus pour la section spécialisée POP (patients obsessionnels primitifs) du Sigmund Passou Hospital …

abdelkader dit: 12 mars 2013 à 23 h 30 min

DHH dit: 12 mars 2013 à 11 h 30 min
Mes respects madame…je ne vous connais point, dans le sens ou je pense pas avoir echangee quoique ce soit ave vous auparavant et voudrais bien continuer ainsi…mais de sortir des bêtises pareilles a 11h30 du matin, franchement c’est grave…perso, ca m’arrive aussi parfois, mais disons vers les 3, 4h du matin…jusqu’à récemment, je ne savais même pas que l’agrégation existait ni ce que ca voulait signifier (j’ai fait mon collège en Angleterre, voyez, et ici y a pas d’agrège)…License, Master, PhD…simple…et je dois vous dire que 30 ans après mon Master, je sais juste écrire mon nom…c’est pas grave, je fais avec…ML a longtemps déploré le fait qu’il avait raté la sienne a cause que la RATP avait une dent contre lui…quant a apprendre quoi que ce soit de lui, ma bonne dame, tain (oops, scusez-moi…j’apprends bien plus de mon caniche et sa critique de Tristram Shandy est magistrale… parsemée ca et la par des :’tu me donnes une autre friandise, si tu veux que je continue’…comment ? non madame, elle n’est pas agrégée, mais, par contre, son pedigree est impeccable…sa mère et son père tous les deux champions en 2009 a Crufts…bref, tout ceci nous éloigne du sujet de ML dont duquel vous parlâtes…un expert du 2eme et 3eme main et du copier-coller qui vient répandre ici sa wikiculture comme si c’était la confiture d’abricots de tata Jacqueline (ca c’est de la bonne confiture, madame)…en plus d’être complètement givré (ce qui ne serait pas si grave s’il n’était enseignant)…bon, la vie est vraiment trop courte et je vous souhaite une excellente fin de soirée…
Serviteur
Abdelkader Ben Boualem

Gaston Lerouge dans Richard-Lenoir dit: 12 mars 2013 à 12 h 03 min

(à moins que tu ne sois réellement originaire d’Asie et arrivé en France à l’âge adulte)

Gaston Lerouge dans Richard-Lenoir dit: 12 mars 2013 à 12 h 01 min

Jusqu’à hier, tu ignorais comme moi l’existence de Georgette P. (ueda)

Mais quel âge as-tu donc, Marcel ? Tu n’as pas connu Georgette Plana ? Ne me dis pas que tu es né dans les années 70, tout de même. Remarque, ça expliquerait pourquoi tu prends Sella pour un octogénaire…

JC le moderne dit: 12 mars 2013 à 11 h 49 min

ennuyer les rdéliens ces crypto gochos de mes prouesses marinadiennes-racistes, tel est mon passe-temps, mon destin de rêve

Accordeur de verres à vodka dit: 12 mars 2013 à 11 h 36 min

« On peut faire des reserves sur le mode souvent passionnel sur lequel ML s’exprime ;n’empeche que nul ne peut contester qu’il est parmi les commentateurs habituels celui qui a la culture la plus riche et la plus diversifiée ,ce que beaucoup d’agregés pourraient lui envier et ce que pour ma part j’admire car j’apprends beaucoup dans ce qu’il apporte. »

11H30 et déjà saoule.

DHH dit: 12 mars 2013 à 11 h 30 min

@Abdelkader
vous pouvez ne pas partager la sensibilité de ML et avoir de bonnes raisons pour cela .certes cela vous legitime à debattre avec lui, à opposer des arguments aux siens mais pas àl’invectiver et à lui objecter des insultes ad hominem qui n’ont rien à voir avec la question concernée.
d’autant que cette sempiternelle agregation dont vous lui rappellez après d’autres qu’il n’est pas titulaire n’est pas comme vous le pensez un brevet de culture et de competence litteraire.
On peut faire des reserves sur le mode souvent passionnel sur lequel ML s’exprime ;n’empeche que nul ne peut contester qu’il est parmi les commentateurs habituels celui qui a la culture la plus riche et la plus diversifiée ,ce que beaucoup d’agregés pourraient lui envier et ce que pour ma part j’admire car j’apprends beaucoup dans ce qu’il apporte.
Abd el kader ,ne meconnaissez pas ces verités,envisagerz ML de maniere plus positive ,il vous enrichira de son savoir et meditez ce proverbe que je m’applique souvent : »Quand on a un ami borgne ,il faut le regarder de profil »

ueda dit: 12 mars 2013 à 10 h 59 min

Mon pauvre Marcel, ta mémoire est en compote (Naufrage)

Hihihi…

Plutôt mes gros doigts sur les touches.
Sur mon radeau, avec ces paquets de mer, je n’ai pas un poil de sec.
Alors, ça glisse.

Mais ne fais pas le malin.
Jusqu’à hier, tu ignorais comme moi l’existence de Georgette P.
Qui c’est qui va maintenant briller dans les salons?
Qu’est-ce qu’on dit à Tonton Marcel?

Benito Morsi dit: 12 mars 2013 à 9 h 04 min

« jc de pq » voit son petit chéri partout, même là où il n’est pas ! A Charenton, d’urgence !

Encyclique dit: 12 mars 2013 à 8 h 43 min

@20h30
Pour une meilleure interprétation et parce que plusieurs chapelles en débat et conclave après que vous énonciez rencontrer et lire plusieurs psy simultanément(sont-ce les docteurs ou des patients?Communément psy désigne le patient et le thérapeute; serions-nous tous fous ou atteints à différents degrés?) Puis-je vous demander s’il faut lire votre affirmation de la façon suivante,il s’agirait d’une traduction erronée, un gout pour les oripeaux à plumes, les parties fines à graphite et graphiques intellectualisantes…Post coitum(I très mat ) animal gay?

Benito Morsi dit: 12 mars 2013 à 6 h 56 min

« Ceci étant dit, tout intégriste reste un con. »

Conséquence : on connait des sarrazins printaniers qui ne sont pas encore tirés d’affaire…

Naufrage de la vieillesse dit: 12 mars 2013 à 4 h 45 min

ueda dit: 11 mars 2013 à 20 h 04 min
en 1968 la « Rygby Marche », l’année d’après le Grand Chelem (Berbizier, Sella, Blanco…)

Oh là là, ueda ! C’était en 68 et pas l’année d’après. Et Dauga, Spanghero, Gachassin, Camberabero… Mon pauvre Marcel, ta mémoire est en compote.

wiki de montparnasse dit: 12 mars 2013 à 0 h 57 min

: c’est cela qui a transformé le paysage de la peinture ?

C’est mon impression.

יום ראשון dit: 12 mars 2013 à 0 h 40 min

les hommes au jour 1 de leur venue au monde
avaient..etc
vus allez voir que le fat qui sait tout va vous expliquer le rêve à Irma avec l’interprétation du dessein de la molécule , tele que publiée par un psy qui est hébraIsant lui, et traducteur aussi avec des amis , et sans faute d’orthographe!tout le monde sait que c’est un infaillble qui met en grand danger le futur pape , ce commentateur qui sait tout sans vérifier ,(ce que je ne fais pas toujours , pour la Rdl du moins où chacun peut le faire selon son intérêt avant de filer chez son libraire

Ne vous faites pas plaisir dit: 12 mars 2013 à 0 h 35 min

renato,
faites nous plaisir, laissez tomber HR.
Moins on lui cause, moins elle parle.
Zappez, sautez, bougonnez si vous voulez mais quoi qu’il arrive, oubliez la

renato dit: 12 mars 2013 à 0 h 34 min

 » … aacquise dans les études ! »

Je ne peux que faire le constat : vous avez un problème quelque part et ça me dégouterait d’aller chercher… mais que la culture est acquise c’est encore une chose qu’on sait… c’est bien quand elle est naturalisée… Or celle que vous déversez ici c’est d’emprunt, et vous pouvez chercher le sens de la chose sur le net… comme d’habitude…

יום ראשון dit: 12 mars 2013 à 0 h 29 min

je ne savais pas que les hommes au jour 1 de leur venua au monde , et même au à l’année 2 de leur existence avait une culture personnelle qui n’était pas héritée, reçue , d’une manière ou d’une autre comme elle viendra à être aacquise dans les études !
il n’y a que les connards qui s’imaginent n’avoir pas acquis un mot, une pratique, du monde dans lequel ils vivent .
il y en a sur ce blog qui ont besoin d’aller faire le poirier qu’ils conseillent avec le manuel qu’ils ont acheté dans une brocante

renato dit: 12 mars 2013 à 0 h 28 min

« comme je crois qu’il y en a des pages sur la toile »

Wow, et vous avez du chercher sur le net pour nous passer un truc que tout le monde sait ?

Espérance vaine dit: 12 mars 2013 à 0 h 25 min

LML,
quand vous comprendrez qu’insulter vous rabaisse au niveau de TKT un grand pas sera fait pour vous.
Ok, aucune chance, mais rien n’empêche d’espérer.

renato dit: 12 mars 2013 à 0 h 22 min

« ce n’est pas moi qui ai inventé la ritaline ! »

Encore une preuve de votre culture d’emprunt ?

יום ראשון dit: 12 mars 2013 à 0 h 20 min

comme je crois qu’il y en a des pages sur la toile :
« How does it work?
Ritalin tablets contain the active ingredient methylphenidate hydrochloride, which is a type of medicine called a stimulant. It is used to treat attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) in children. (NB. Methylphenidate tablets are also available without a brand name, ie as the generic medicine.)

Read more: http://www.netdoctor.co.uk/adhd/medicines/ritalin.html#ixzz2NHBs0mWl
Follow us: @NetDoctor on Twitter | NetDoctorUK on Facebook

Dey, bey et roitelets annexes dit: 12 mars 2013 à 0 h 16 min

Finalement quand il ne veut pas jouer au cador il n’est pas mal cet abdel.
LML braille (en aveugle), JC vitupère (de baffes) lui il reste zen.
Un poil de dérision en sus et ça peut le faire.
Ceci étant dit, tout intégriste reste un con.

יום ראשון dit: 12 mars 2013 à 0 h 13 min

personne n’est forcé de petits cochons ni de martiens en pain d’épice sur ce blog. la journée des femmes est passée ouf! qui a un calendrier des journées à venir ? pas que je veuille les préparer en aztèque , mais certains d’ici, oui ! elle est pyramidale leur connerie !

renato dit: 12 mars 2013 à 0 h 08 min

Pour « don juan » vous vous méprenez.
Avec « ritaloverdosé » vous vous définissez pour ce que vous êtes…
Vite sur le tas du compost…

יום ראשון dit: 12 mars 2013 à 0 h 02 min

il y a déjà assez de don juan sur ce blog pour ne pas se farcir un ritaloverdosé en ******

renato dit: 12 mars 2013 à 0 h 02 min

Savoir en quelle langue rêve une ‘‘Dimanche’’ fanée ne m’intéresse point — déjà une qu’aujourd’hui associe le mot rêve au mot kafkaïen n’est vraiment pas le top du chic… même si l’association est faite avec la béquille de préparatifs divers et variés

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 23 h 55 min

je ne rêve pas en erdélien , mais j’ai rêvé en préparatifs kafkaïens , et j’ai compris sans un haow to dire zut , zut, zut et zut à la compagnie

renato dit: 11 mars 2013 à 23 h 52 min

Cette ‘‘Dimanche’’ était déjà fanée samedi, si par-dessus le marché elle nous sort des références pourries, l’heure est venue de la mettre dans le tas du compost.

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 23 h 46 min

tranquillisez-vous abselkader, depuis que P.Sollers a cafardé que tous les hommes sont paranos et qu’il était le plus célèbre patient de sa femme, on a décodé d’inventer le paranocalmant : il y a aussi des sites spécialisés

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 23 h 35 min

pas que j’aime Ingres comme P.Assouline , mais je dirai que « cheri? et alors ce Trsitram? c’est pour quand? »ça c’est écrit à la manière des machins raseurs et bornés de ce blog
par contre Darnton, dans son apologie du livre évoque le tristram : je n’en dirai pas plus

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 23 h 16 min

z’etes tellement malin que vous signez en hebreu…vous avez quelque chose a prouver? pourquoi pas en zoulou, en sanskrit ou en touareg tiens? c’est un site de langue francaise, aux dernieres nouvelles…et republicain aussi, d’apres les rumeurs…

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 23 h 09 min

‘…une juive égyptienne, exilé à Londres et mariée à un Anglais, elle vit à Londres, connard.’
exilee d’ou et par qui? son bled c’est ou? je connais des egyptiens qui etaient non grata chez eux du temps de Moubarak mais une sioniste, islamophobe et parano? non, pourquoi elle est a Londres et pas dans vot’bled cheri? et alors ce Trsitram? c’est pour quand?

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 23 h 04 min

ן dit: 11 mars 2013 à 22 h 57 min
Ma langue intime ne regarde que moi…On s’connait? On s’est déjà parlés? Euh…non, pas que je me souvienne…j’oublie jamais une face d’habitude, mais pour vous je veux bien faire l’exception…

carmencita dit: 11 mars 2013 à 23 h 04 min

au lieu de reprendre des tapas avec moi et plus si affinités, il est rentré chez lui pour faire D.ios sait quoi !

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 23 h 01 min

pour moi ML, les 2 sont interchangeables…blanc bonnet et bonnet blanc…ce que vous faites semblant d’ignorer c’est mon affirmation qu’un archéologue sioniste c’est l’équivalent d’un psychiatre soviétique…discutez…trou de cul…

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 22 h 57 min

allons abdelkader retour à l’envoyeur serait la plus cohérente réponse à vous faire
« êtes-vous seulement capable de penser/lire/réfléchir par et pour vous-même ? »basta, basta, basta » comment dites vous ça en votre langue intime ?

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 22 h 55 min

Sinistre ignare !
L’archéologue israélien s’appelle Amnon Ben-Tor !
Bat Ye’Or, c’est une chercheuse d’origine égyptienne, une juive égyptienne, exilé à Londres et mariée à un Anglais, elle vit à Londres, connard.

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 22 h 53 min

Vous le savez, Abdelkader, que vous êtes un sacré connard !
Il n’y a que vous ici pour sortir toujours les mêmes inanités (non sonores, Dieu soit loué !).

Vous, ça ne risque pas de vous arriver, de penser même avec des livres ! vous êtes tellement ignare au sujet d’Israël comme des Arabes de Palestine que vous n’en êtes plus à une connerie près à ce sujet.

Lisez au moins ça, ça vous rendra moins con :

« Quand il s’agit d’Israël, chaque mort déclenche une enquête, chaque mouvement provoque des manifestations. Mais quand survient le massacre systématique en Syrie, il n’y a, tout juste, plus qu’un haussement d’épaule à l’échelle mondiale. Aussi les gens ne seront pas vraiment surpris si certains d’entre nous choisissent de faire remarquer que beaucoup de ceux qui poussent des commentaires outragés, quand il s’agit d’Israël, se sont révélés n’être ni des humanistes ni des journalistes, mais, purement et simplement, des militants politiques anti-israéliens ou des tartuffes.

La guerre civile en Syrie est, désormais entrée dans sa troisième année, sur le calendrier. Le pire restant à venir, durant les derniers jours, on a estimé que le nombre de personnes tuées en Syrie, depuis le début du soulèvement se situe, à présent à plus de 90 000 morts. Toute mort est une tragédie pour quelqu’un et tous ceux qui lui sont proches ; et un million de morts ne correspondent pas à une statistique, mais à un million de tragédies personnelles. Comment ce fait évident que nous esquissons à peine, ici, peut-il susciter aussi peu de commentaires indignés ? »

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 22 h 44 min

c’est bizarre que vous citez toujours quelqu’un d’autre, quel que soit le sujet…êtes-vous seulement capable de penser/lire/réfléchir par et pour vous-même ? comment ? oui je sais que vous seriez presque agrégé si ce n’était pour la vendetta que vous mène la RATP….mais je lirais ce fameux archéologue israélien, Bat Ye ‘Or (un archéologue sioniste c’est un peu comme un psychiatre soviétique, non ?) , le jour ou vous aurez lu le Tristram Shandy…ca vous va? Et arrêtez de vous frotter quand on vous parle…

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 22 h 22 min

Et si c’était vous, le néocon ou le con tout court, mon pauvre Abdelkader, toujours en retard de trois guerre.

Lisez plutôt Bat Ye ‘Or, Eurabia, ça vous rendra moins aveugle. Mais il est vrai que votre cécité relève de la pathologie, j’oubliais, de la volonté de rester aveugle, quoi qu’il advienne. Triste sire, que vous faites !

Ramadan est un extrémiste, ne vous en déplaise. Cambridge l’a embauché pour soi-disant le brider (toujours la politique munichoise de l’Occident avec ceux qui ne veulent que détruire l’Occident ; une politique de lâches que dénonce Amnon Ben-Tor à si juste raison!). La politique du pire soutenue par la majorité silencieuse des néocons comme Abdelkader.

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 22 h 19 min

ce qui dans ce billet me plaisait, c’est que le critique lui-même se mettait à dire « basta » !
et que l’autre ait déjà ses réponses toutes prêtes, parce qu’il connaît aussi les lois du genre ,(depuis le temps, c’est leur métier, le même , mais vu de deux côtés ifférnets après tout ,) tant pis … !

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 22 h 17 min

ML, allez vous coucher!maintenant, vilain garcon et mettez vos gants!je passe verifier dans le dortoir dans 5 minut

abdelkader dit: 11 mars 2013 à 22 h 03 min

@Bloom, faites gaffe, ML est d’accord avec vous…cette alliance gauche-islamisme est une ritournelle sur ce site (et sur d’autres sites neo-cons)…perso, j’y crois pas…l’islamisme n’est que l’autre face de la même doctrine facho qu’admirent le moine albinos et le garde-champêtre…les jihadistes aiment bien zigouiller les communistes, ceux qui sont légèrement a gauche de Gengis Khan et tous ceux qui ne pensent pas comme eux…quant a Ramadan, je sais qu’il n’est pas la pinup du blog, mais il enseigne a Cambridge (qui n’est pas dans l’habitude d’employer des extrémistes) et passe parfois a la tv ou a la radio (BBC hein) et il me semble parler bon sens, même si je ne partage pas son idéologie mais je n’aime pas non plus les lynch mobs ni les foules qui hurlent avec les loups…j’ai vu ce que les néo-cons ont essayé de faire a Edward Said, jusqu’à essayer de le faire virer de son job a Columbia pour avoir oser balancer un pavé a la gueule d’un tank israélien…son autobiographie passée au peigne fin, ici et aux USA et des articles écrits par d’éminents ‘critiques’ neo-cons sur la controverse quant a l école primaire qu’il aurait ou pas fréquentée a Beyrouth…les arabes se sont battus et se battent en ce moment pour leur future et l’occident n’a pas levé le petit doigt…alors les leçons de démocratie, l’occident peut se les mettre…

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 21 h 49 min

En tout cas les Palestiniens qui se font massacrer en Syrie par l’armée d’Assad ne provoquent aucune protestation des habituels culs bénis de la propagande pro-palestinienne. Preuve, s’il en était encore besoin, qu’ils se foutent pas mal des Arabes de Palestine qui ne leur sont qu’un prétexte pour cogner sur Israël.

renato dit: 11 mars 2013 à 21 h 05 min

La rhétorique et les règles de la porte qui est ouverte ou fermé selon les clopinettes mises sur la table qui est une porte avec des jambes qui ne s’ouvrent pas comme le tiroir de la commode, etc. etc.

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 20 h 46 min

je considère la rhétorique de « l’écoute attentive » comme de la rhétorique , qui ne garantit rien quant aux intentions et aux projets. serait-elle du commentateur que j’évoquais par sa manière d’embrayer par « je vous écoute »!

en bateau, on sait ce que sont les écoutes , des ficelles! et en petit bateau comme la plupart des commentateurs de ce log, n’en parlons pas ,et je ne vous ferai pas un ….schéma !

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 20 h 30 min

affirmations
Je ne suis pas psy mais je ne m’interdis pas d’en lire plusieurs en rencontre, et depuis assez longtemps et sur DES blogs(dont notre fameux JAM)
et d’aller en écouter dans des débats .

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 20 h 16 min

on peut petre psy et crétin à la fois : J’ai au moins appris à comprendre que ces afirmations identitaires étaient piégées et que ceux qui ne pouvaient pas me prêter d’avoir compris cela avaient encore du travail , au temps d’internet où des auteurs crédibles rapportent des souvenirs en les interprétant : ce que fait d’ailleurs P.Assouline dans ce billet .
voilà pourquoi le commentateur qui écrivait naguère sur ce blog « je vous écoute » était au fond la proie de fantasmes sur lesquels il aurait dû s’interroger plus tôt .

ueda dit: 11 mars 2013 à 20 h 04 min

intérim de renato dit: 11 mars 2013 à 19 h 07 min
Mort de Georgette Plana.

Merci, Intérim.

Je m’incline avec douleur et respect.

Quelqu’une qui a chanté en 1968 la « Rygby Marche », l’année d’après le Grand Chelem (Berbizier, Sella, Blanco…) ne peux qu’être évoquée aujourd’hui la larme à l’oeil, entre Biarritz et Toulon (ça va cette fois-ci, le cadrage géographique?).

http://www.youtube.com/watch?v=mB6SwBbIPGk

Ah! Qu’ils sont beaux dans leurs petites culottes
Tous ces sportmen
Ces rugbymen
Mesdemoiselles si ça vous asticote
N’hésitez pas
Tapez dans l’tas

Ah! Prenez pour mari
Un joueur de rugby
Et vous aurez pour charmer vos jours
Un champion du sport et de l’amour
Oui toujours vigoureux
Même quand il s’ra vieux
Vous le verrez se décarcasser
Pour marquer tout au moins un essai…

Chaque dimanche il vous dit ma jolie
Passe moi les reins
Au gant de crin
Je pars pour faire un match en Australie
Gonfle le ballon
Lave mon caleçon

Quand il revient il lui manque une oreille
Il a le nez
Tout abimé
Mais il a gangné la coupe en vermeil
Y’a ses photos
Dans les journaux

Ah! Prenez pour mari
Un joueur de rugby….

Pas français, ça?

renato dit: 11 mars 2013 à 19 h 57 min

L’instruction pour tous.
C’est quoi le Zop, un fermeture à glissière bloquée en position « fermée » ?

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 19 h 56 min

car il n’y avait
quand Derrida se trompait, c’était comique, mai parfois personne ne s’en rendait compte, n’ayant pas le texte, et peu osant dire publiquement hep! était-ce obscène ? ça dépend pour qui et qui avait interprété quoi
un jour malade, je dis au médecin-maghrébin- que je voulais aller au séminaire de Derrida l’après midi : il me donna un médicament au nom très proche de celui du philosophe …mauvais lecteur : on dut m’hospitaliser peu après en urgence !

Agriculteur solitaire, mais cultivé en semaine dit: 11 mars 2013 à 19 h 52 min

Dimanche,
Toi penser quoi Derrida-san ?
Bon ? Mauvais ? sans Zop ?

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 19 h 48 min

quoi qu’il en soit de ceux qui glooment ; quiconque sesouvient d’avoir entendu les confusions et inversions de Derrida (d’attribution d’identité (masculin féminin)scal!-une fois à propos d’une pensée de
Pascal sur l’amour !-croira sans peine P.Assouline et déplacera la questio de pourquoi comique et obscène , vers mais en quelle langue Deriid entendait-il Pascal (etc)
Ce qui rend un peu vaines les discussions ..dont s’échauffent certains sur les deux faces, et l’homme tordu :(car il n’y a cvait aucune intention a priori retorse de manipulation de l’auditoire lorsque Derrida se trompait , emporté par sa propre passion .

de passage dit: 11 mars 2013 à 19 h 44 min

 » L’ennui guette  »

Je m’élève en faux. Ennui jamais le fier à bras ne guette.

Vérifiez auprès de label naïve si vous ne me croyez pas.

Taureau assis dit: 11 mars 2013 à 19 h 37 min

Custer dire moi meugler. Moi taper Custer.
Pas connaître Bloom mais si HR dire Bloom meugler, moi taper Bloom et HR.

Bouffartigue & Levassor dit: 11 mars 2013 à 19 h 33 min

Rassurez-vous, Bloom, vous n’êtes pas le premier à qui s’en prend HR. C’est dans sa nature, ne vous en formalisez pas. Ignorez-le (la).

Bœuf furax dit: 11 mars 2013 à 19 h 32 min

Bloom ne beugle pas : il meugle
(Agriculteur solitaire)

Voilà qu’on nous insulte maintenant.

Pan hard dit: 11 mars 2013 à 19 h 23 min

« s’il lit les langues de l’Inde … on ne peut pas dire qu’il beugle , Bloom » (hr)

ce racisme anti-hindou me paraît limite.

Qui se ressemble...... dit: 11 mars 2013 à 19 h 12 min

Ah Charon !
Entremetteur des salons de la droite parisienne la plus pourrie.
Pas étonnant que JC en raffole.

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 19 h 09 min

ce qui ne tient pas c’est : » plus quel est
et autres coquilles ….dommage que Bloom n’ait pas évoqué aussi d’autres langues , s’il lit les langues de l’Inde … on ne peut pas dire qu’il beugle , Bloom

Question pour un Charon dit: 11 mars 2013 à 19 h 01 min

Qui a dit, aujourd’hui :

« Le choix ne pouvait pas être meilleur. Louis XIV avait Bossuet, Hollande aura Victorin Lurel. »

Levassor & Bouffartigue dit: 11 mars 2013 à 19 h 01 min

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 18 h 35 min

(tiennent mal le copier-coller, les lettres carrées)

Levassor & Bouffartigue dit: 11 mars 2013 à 18 h 59 min

dit: 11 mars 2013 à 18 h 35 min
je ne me demande plus qel est le contributeur le plus pénible,

Nous on a une idée… Ça commence par H et ça se termine par R.

Erotomane déçu et inquiet dit: 11 mars 2013 à 18 h 39 min

Et vous, Ennahda, en quelle langue excisez-vous ?

Dans un entretien au journal « le Maghreb » publié dimanche, Habib Ellouze député Ennahda est cité comme tenant des propos très controversés sur l’excision. « Dans les régions d’Afrique où il fait chaud, les gens sont contraints d’exciser les filles à titre de thérapie car dans ces régions, les clitoris sont trop grands et gênent l’époux », a-t-il dit, selon le quotidien. « On excise ce qu’il y a en plus, mais ce n’est pas vrai que l’excision supprime le plaisir chez les femmes, c’est l’occident qui a exagéré le sujet. L’excision est une opération esthétique pour la femme », a ajouté l’élu.

Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), les mutilations génitales féminines concernent entre 100 et 140 millions de filles et de femmes à travers le monde, principalement en Afrique.

PARTAGER

RÉAGIR1
Abonnez-vous au
Nouvel Observateur

A NE PAS MANQUER

Le phénomène anti-Amazon prend de l’ampleur en Europe (Challenges)

Salaire des acteurs : Dany Boon joue franc jeu (Obsession)

VIDEO. Anastacia : un autre cancer diagnostiqué (Obsession)

Achat immobilier : le neuf pas toujours plus cher que l’ancien (Le Nouvel Observateur)

73% des Français mécontents de la politique économique (Le Nouvel Observateur)

Monde

EN IMAGES. Veille de conclave au Vatican
LIBYE. L’alcool frelaté fait 38 morts
Conclave : le Vatican punit un journaliste
Procès du « dépeceur de Montréal » : ce qui attend Luka Magnotta

Votre réaction (1)

Phil Ren a posté le 11-03-2013 à 17:22

Certains comparent même, la circoncision a une opération mystique , mais chuuut……
Je réponds
J’alerte

Pour réagir, je me connecte Je m’inscris

Verbes thématiques

avoir
limiter
exciser
orchestrer

SUIVRE LE NOUVEL OBSERVATEUR

OK

Dernière minute

+ Lus

+ Partagés

Mandela a des trous de mémoire, selon son ami l’avocat George Bizos
Cyclisme: Laurent Jalabert sérieusement blessé dans un accident de la route
François Hollande à Dijon pour expliquer sa politique et rassurer les Français
Venezuela: début de campagne présidentielle acerbe entre Capriles et Maduro
Nigeria: vidéo sur Internet disant montrer le corps d’otages d’Ansaru

> Toutes les dépêches

Les diapos les plus vus

EN IMAGES. Veille de conclave au Vatican
DSK, sa vie après le scandale
EN IMAGES. Mohamed Merah : retour sur le cauchemar

top des recherches à 18H

1. dsk
2. delphine batho
3. jean claude
4. indian wells tennis
5. psg nancy

proposé par le moteur

Vidéos Monde

Vidéo
Un leader de l’opposition syrienne reçu à Moscou

——————————————————————————–

Les autres vidéos

Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo
Vidéo

MONDE

LIBYE. L’alcool frelaté fait 38 morts

Conclave : le Vatican punit un journaliste

TUNISIE. Il compare l’excision à une « opération esthétique »

Procès du « dépeceur de Montréal » : ce qui attend Luka Magnotta

Comment la Chapelle Sixtine se prépare au conclave

> Tous les articles de la rubrique Monde

LA PRESIDENTIELLE AMERICAINE

Regardez Mitt Romney perdre ses amis Facebook en temps réel

Démission du patron de la CIA : la chute d’un héros

> Plus d’articles

Cette semaine dans l’Obs
DSK, Iacub et nous…

EMPLOI

Les dernières offres5/3 – Intégrateur d’Infrastructures Systèmes – Réseaux H/F (Bouches-du-Rhône – Gard)
5/3 – Managers de Restaurant H/F (Ile de France)
5/3 – Consultant DBA Oracle H/F (Niort – 79)
5/3 – Technicien de Laboratoire BPE et Fabrications H/F (Alencon – 61)
5/3 – Conseillers Clientèle H/F (Bretagne)

avec

Audience certifiée par l’OJD

Espace abonnés I S’abonner I Mobile I Newsletters I Plan du site I Sommaire I Publicité I Publicité TeleObs et Sciences et Avenir I RSS RSS
Contacts I Mentions légales I Données personnelles I Copyright I Index

© Le Nouvel Observateur – Tous droits réservés. nouvelobs.com est une marque exclusive du Nouvel Observateur

Un site de nouvelobs.com Network l’actualité économique et l’actualité internationale sont sur le NouvelObs.

En savoir plusInviter des amisSignaler un problèmeDéconnexion FacebookSupprimer ce service

Me le rappeler à chaque ajout d’activité

Vous venez de publier cette actualité sur Facebook
ANNULER LA PUBLICATION

avec vos amis FacebookEn savoir +

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 18 h 35 min

attendu qu’il y a un blog consacré à « lidée de rythme »,et qui a souvent été évoqué sur ce blog , je ne me demande plus qel est le contributeur le plus pénible, ni si c’est un homme, ni si c’est une femme , ni s’il parle avec un accent du groin, ni s’il parle le freudien en verlan mineur : il y en a plusieurs , mais quand même ce n’est pas qui vous pensez avec la générosité et l’ intelligence que vous cultivez !
bonne soirée, donc

JMS dit: 11 mars 2013 à 18 h 12 min

Mais quelle était sa langue parlée à notre Wolfli?
Ses dessins, bien sûr!

« Le propos initial de Wôlfli a donc bien été d’écrire de la musique, celle notamment, qu’il composait sur son instrument artisanal — il s’agissait d’une sorte de trompette fabriquée avec du papier très épais et dont il tirait des effets de clairon par une technique personnelle de pince des lèvres. Il se qualifiait d’ailleurs lui-même de compositeur, de directeur musical, ou d’«algébrateur» de la musique. Mais ce qui gêne principalement le déchiffrage des signes de son solfège, c’est leur dérive figurative. Tout se passe comme si, chemin faisant, les motifs, les valeurs et les rythmes de la composition s’étaient déplacés du regis­tre acoustique au registre optique, sans perdre pour autant leur musicalité. Autrement dit, et paradoxalement, la musique de Wôlfli finit par se voir plutôt que s’entendre.
Par exemple, si les portées ont six lignes, c’est sans doute par association visuelle avec les cordes de la guitare. Il arrive d’ailleurs que ces portées tour­nent sur elles-mêmes et dessinent la forme d’un instrument de musique ou d’un motif associé à la musique. Wôlfli aime aussi remplir au crayon noir les surfa­ces déterminées aléatoirement par les lignes, par les barres des notes et des mesures, ou par les clés. Ces surfaces diversement noircies finissent par com­poser une sorte de marqueterie génératrice d’effets rythmiques et contrapunti-ques. Le dessinateur cède alors à sa verve décorative pour y développer des fri­ses de croix, d’anneaux, de rosettes ou d’étoiles. De surcroît, les portées ainsi historiées se prêtent tout particulièrement au procédé de la lecture par les vides (sur lequel nous reviendrons). Elles constituent un support propice à l’halluci­nation. C’est l’occasion rêvée pour le dessinateur d’y visionner ses motifs obsessionnels, les escargots, les oiseaux, les masques, etc. La partition devient un milieu grouillant, instable, hanté par des êtres potentiels qui investissent les signes du solfège pour y prendre corps.
En cédant ainsi au champ d’attraction figuratif, Wôlfli ne quitte-t-il pas le domaine musical? Voilà encore une question-piège que nous avons intérêt à retourner. Qui donc a décrété que la musique était faite pour être entendue, qu’elle se limitait à l’ouïe, qu’elle excluait la vue ou le toucher? Et pourquoi cette compartimentation de l’art selon des sens que nous ne distinguons pas spontanément, mais par le biais d’un savoir physiologique? Notre sensibilité est-elle vraiment sujette à des cloisonnements aussi étanches? Les cultures dites primitives ignorent cette balkanisation de l’expression artistique. On n’y distingue déjà pas l’esthétique de la magie, de la médecine, de la technique ou de la religion. A fortiori, les ethnologues sont bien en peine de circonscrire ce qui correspondrait à nos différents arts. Par exemple, la peinture, qui a le corps pour support premier, ne saurait se distinguer de la parure, du tatouage, de la cosmétique et de la danse, elle-même liée à la musique et au théâtre puisqu’elle est mimée, chantée, parée, etc., liée aussi bien à la mythologie dont elle est en quelque sorte l’ écriture par le corps. »

Michel Thévoz, Musique mon oeil!

Article paru in Wölfli dessinateur-compositeur L’ âge d’ homme/Fondation Wolfli éditeur 1991.

JMS dit: 11 mars 2013 à 17 h 43 min

L’ image photographique de Pierre Assouline est quand même assez parlante et sans parler l’ assouline on ne peut que remarquer une écriture/langue incompréhensible et une scène très réaliste de rue avec en miroir un nu célèbre et très connoté par sa vertèbre supplémentaire qui lui donne sa posture de réalité construite.
Quelle langue parlons-nous face à cette scène prise sur le vif?

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 17 h 30 min

Elle est marrante Véronique Genest dans sa bonne foi et sa naïveté face aux chiens. Et elle a un sacré courage de tenir son discours quasiment contre tous ceux qui sont autour d’elle et derrière l’écran. On dirait bien que la roue est en train de tourner et que certains, qui en ont marre du bourrage de crâne ambiant, commencent à reprendre le dessus. Une sacrée bonne femme, cette Véronique, quel cran !

Levassor & Bouffartigue dit: 11 mars 2013 à 17 h 26 min

Il y a de moins en moins de commentaires rigolos. Comment se fait-ce ? L’ennui guette.

Polémikoeur. dit: 11 mars 2013 à 17 h 15 min

Amalgame, insulte, provocation : quelle pertinence et quelle étrange faculté de se déconsidérer ! Pitrerie, pathologie ou politique délibérée du pire ? Pitoyable !
N’est pas Quichotte qui veut !
Importunément.

Bloom dit: 11 mars 2013 à 17 h 09 min

Et du coup, le choix des éditeurs de la Pléiade qui est venu entériner et consacrer cette erreur n’en paraît que plus déplorable. »

Nous en avions effectivement parlé C.P., et ce paragraphe salutaire, comme est salutaire toute l’oeuvre de Simon Leys/Pierre Ryckmans, démontre, s’il le fallait, qu’il importe d’éviter de fétichiser, de totémiser la marchandise Pléiade, à qui il arrive, comme c’est le cas avec cette oeuvre centrale de Michaux, mais aussi avec Kafka, de n’être vraiment pas toujours à la hauteur de son sujet. Ne pas confondre la qualité du contenant et celle du contenu.

Phil dit: 11 mars 2013 à 17 h 08 min

ça y est…: c’est les couleurs du parti NPD. le bandeau de pub au-dessu du blog pour le crime d’honneur (qui remplace le Dicker rasé marketing)

rose dit: 11 mars 2013 à 17 h 07 min

Fumiste et traître, oui.
Et qui se réconcilie sur l’oreiller ?
Celle qui vit avec le précédent et lui dit : elle lui dit, vit avec, baise avec.

Vie qui, elle, continue.
Vaille que vaille.
En sachant ce qui précède et grosso modo ce qui suivra.

Néanmoins, quoiqu’hors oreiller et délibérément consciente de l’entourloupe, je suis hors invectives quand on traite les gens d’enculés sur ce blog : je n’en suis pas.

Et c’est une bien bonne chose.
On se console comme on peut direz-vous ?

Ben, oui.
Non.
Je ne me console pas.
Pas la peine de mentir.
Mentir ne sert à rien d’autre qu’alourdir l’ardoise, donc mentir, cela ne sert à rien.

Et hop.

Phil dit: 11 mars 2013 à 16 h 48 min

ha ! les traducs !… chevau-léger du prestigious blog à passou !
Les traducs ont l’effet galak sur les amateurs de littérature; y refilent des boutons aux connoisseurs en chocolat.

La mauvaise langue dit: 11 mars 2013 à 16 h 31 min

« Et face à notre manque de conviction, ce sont d’autres convictions, de fer et de feu, qui l’emporteront. Et qu’on ne vienne pas nous dire qu’on avait pas mesuré l’ampleur des convictions de l’Autre. »
(Bloom dit: 11 mars 2013 à 11 h 57 min)

Finalement nos positions sur ce point ne sont pas si éloignées.

C’est aussi ce que dit Amnon Ben-Tor, le grand archéologue israélien (un homme de gauche) quand il dénonce la lâcheté du monde occidental, toujours aussi munichois, face à l’islam.

La délégitimation d’Israël par la gauche en France et en Europe est la cause directe de la montée de l’antisémitisme en France et des violences dont sont victimes de plus en plus souvent les Juifs, avec des menaces de morts, et pas plus tard qu’avant hier dans le RER C où une jeune homme portant la kippa s’est encore fait insulter et menacer de mort et devant le Consistoire où un pauvre type a fait les cents pas en marchant au pas de l’oie et en faisant le salut nazi. Et Véronique Genest a fait les frais de cette haine d’Israël aussi à l’émission ONPC de Ruquier par les chiens de service qui sont payés pour aboyer dans cette émission. Voilà ce qu’est devenu le service public de la TV en France. C’est tout simplement une honte, un scandale, une France de merde qui pue.

Spectre de Joseph Fourier dit: 11 mars 2013 à 16 h 21 min

> L’idée de rythme

Vous pensez que c’est cela qui a transformé le paysage de la peinture et la palette du peintre ?

C.P. dit: 11 mars 2013 à 15 h 18 min

ueda, quant à un aspect seulement de « l’orientalisme », il y a bien un point sur lequel je dirais à Mauvaise Langue que certes Michaux a été ennemi de la barbarie (d’abord occidentale et nazie, bien sûr), mais qu’il y a eu chez lui une « erreur » (je pèse mes mots) au moins : la révision / auto-censure de « UN BARBARE EN ASIE », complaisante envers le régime maoïste. Simon Leys, tout en affirmant son admiration pour Michaux, la signale dans LE STUDIO DE L’INUTILITE, « Belgitude de Michaux », pp. 15-47. J’en ai parlé avec de nota et Bloom, je crois.

Simon Leys écrit enfin ce « Post-scriptum » :

« Une source fiable, qui tenait son information d’une personne proche de Michaux, me dit que, tout à la fin de sa vie, pour une édition étrangère d’ UN BARBARE EN ASIE, Michaux avait recommandé au traducteur d’utiliser non pas la version révisée, mais bien la version originale de ce livre. Si cette information est correcte (et je n’ai pas lieu de douter de sa véracité », il faut donc conclure que Michaux aurait finalement pris conscience de l’erreur qu’il avait commise en remaniant son chef-d’oeuvre. Et du coup, le choix des éditeurs de la Pléiade qui est venu entériner et consacrer cette erreur n’en paraît que plus déplorable. »

Giovanni Sant'Angelo dit: 11 mars 2013 à 15 h 18 min


…le sens de l’art,…est de rester décoratif et universel,…
…de la à vivre comme des fourmis il faut être piquer de la guêpe,…
…un peu beaucoup,…etc,…pas du tout,…

wiki de montparnasse dit: 11 mars 2013 à 15 h 08 min

> Gradus ad Parnassum

Entre verbal et musical, je découvre que Paul Klee a peint en 1932 un oeuvre intitulée « ad Parnassum ». Si elle ne faisait pas tant appel à l’équivalent graphique du contrepoint, j’imagine que l’on pourrait la qualifier de pointilliste.

http://www.wikipaintings.org/en/paul-klee/to-the-parnassus-1932

L’idée de rythme semble avoir été fructueuse pour avoir eu tant de traductions.

Giovanni Sant'Angelo dit: 11 mars 2013 à 15 h 01 min


…pour pallier au manque de sel et de poivre,…
…les mots de la fin,…ressusciter de force,…les A.D.N des morts,…pour le con-clave au château de pape,…

…enfin, dire que les anglais donnaient les momies au gratin à leurs bovins mélangées a leurs aliments,…pour par transmissions,…hériter des sciences égyptienne de leurs alchimies,…

…un autre gratin d’incroyables et merveilleuses,…le steak porteur d’évangiles aux gratins,…les pays aux Nobel’s 5 étoiles,…
…etc,…il repasse,…le flagada pointu sur les langues de bois,…de l’étrusque ou du scandinave,…toujours droit et en zig-zag,…
…envoyez,…

Bloom dit: 11 mars 2013 à 15 h 00 min

A vos traductions!

Eiséirgi do éirigh Dia
a críchaibh áilli Aissia;
cuairt buadha ris a mbádhuim,
nocha cuala a comháluinn.
Crochait Idhuil gan falaidh
Críst amar do chualabhuir,
don fir cuil dobo cléguin,
bir isin fuil fírénaigh.

un embaumeur de vrais berbères dit: 11 mars 2013 à 14 h 19 min

Les morts-vivants égarés qui ont commis ces outrages vandalophiles à Taïwan sont plus à plaindre que les occupants de ce Club de défunts, loins de toute cette bêtise.

ueda dit: 11 mars 2013 à 14 h 04 min

@ xlew.m

A-t-on identifié les responsables de récents actes de vandalisme au fameux cimetière français de Keelong?

יום ראשון dit: 11 mars 2013 à 13 h 56 min

vous n’avez pas fini , onKLAssouline de poser des questions indécentes pour KLAssouliner la comédie humaine des clicacteurs de pseudos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*