de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Ethique de responsabilité et/ou éthique de conviction

Ethique de responsabilité et/ou éthique de conviction

« Nous en arrivons ainsi au problème décisif. Il est indispensable que nous nous rendions clairement compte du fait suivant : toute activité orientée selon l’éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées. Elle peut s’orienter selon l’éthique de la responsabilité [verantwortungsethisch] ou selon l’éthique de la conviction [gesinnungsethisch]. Cela ne veut pas dire que l’éthique de conviction est identique à l’absence de responsabilité et l’éthique de responsabilité à l’absence de conviction. Il n’en est évidemment pas question. Toutefois il y a une opposition abyssale entre l’attitude de celui qui agit selon les maximes de l’éthique de conviction – dans un langage religieux nous dirions :

« Le chrétien fait son devoir et en ce qui concerne le résultat de l’action il s’en remet à Dieu » -,

et l’attitude de celui qui agit selon l’éthique de responsabilité qui dit :

« Nous devons répondre des conséquences prévisibles de nos actes. »

Vous perdrez votre temps à exposer, de la façon la plus persuasive possible, à un syndicaliste convaincu de la vérité de l’éthique de conviction, que son action n’aura d’autre effet que celui d’accroître les chances de la réaction, de retarder l’ascension de sa classe et de l’asservir davantage, il ne vous croira pas. Lorsque les conséquences d’un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n’attribuera pas la responsabilité à l’agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou encore à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi.

Au contraire le partisan de l’éthique de responsabilité comptera justement avec les défaillances communes de l’homme (car, comme le disait fort justement Fichte, on n’a pas le droit de présupposer la bonté et la perfection de l’homme) et il estimera ne pas pouvoir se décharger sur les autres des conséquences de sa propre action pour autant qu’il aura pu les prévoir. Il dira donc :

« Ces conséquences sont imputables à ma propre action. »

Le partisan de l’éthique de conviction ne se sentira « responsable » que de la nécessité de veiller sur la flamme de la pure doctrine afin qu’elle ne s’éteigne pas, par exemple sur la flamme qui anime la protestation contre l’injustice sociale. Ses actes qui ne peuvent et ne doivent avoir qu’une valeur exemplaire mais qui, considérés du point de vue du but éventuel, sont totalement irrationnels, ne peuvent avoir que cette seule fin : ranimer perpétuellement la flamme de sa conviction.

Mais cette analyse n’épuise pas encore le sujet. Il n’existe aucune éthique au monde qui puisse négliger ceci : pour atteindre des fins « bonnes », nous sommes la plupart du temps obligés de compter avec, d’une part des moyens moralement malhonnêtes ou pour le moins dangereux, et d’autre part la possibilité ou encore l’éventualité de conséquences fâcheuses. Aucune éthique au monde ne peut nous dire non plus à quel moment et dans quelle mesure une fin moralement bonne justifie les moyens et les conséquences moralement dangereuses. »

MAX WEBER

(extrait de conférences prononcées en 1917 et 1919 par le sociologue allemand Max Weber à l’université de Munich   sur le thème Wissenschaft als Beruf (La vocation de savant) et Politik als Beruf (La vocation de politique), traduites de l’allemand par Julien Freund et réunies en français dans Le savant et le politique chez Plon en 1959 avec une longue préface de Raymond Aron ; une nouvelle traduction par Catherine Colliot-Thélène a été publiée en 2003 par La Découverte-poche).

(Photo Soizig de la Moissonnière)

Cette entrée a été publiée dans Actualité, sciences humaines.

804

commentaires

804 Réponses pour Ethique de responsabilité et/ou éthique de conviction

la vie dans les bois dit: à

My pardon à la grand-mère.

la startup a ses limites.

la vie dans les bois dit: à

en Hollandie, 6ème circonscription de Lyon, pour ce qui est du jeu, de ses théories mathématiques, exceptionnellement, je mise tout sur une ministre de l’Educ Nat’, plutôt que sur un pourvoyeur de jeux vidéo. Faillite assurée.

la vie dans les bois dit: à

@ « Ben j’ai bien eu le bac… J’étais largué depuis la sixième !
Et puis le permis de conduire… Mais lui c’est tous les quinze jours ça fait moins travailler la mémoire ! »

Ohff, vous serez recalé quand même, Sergio !
Notre Baudelaire des maths, médaillé Fields ! a réussi haut la main le test d’embauche de la startup présidentielle. Très simple, il faut cocher oui à tout.

Monsieur Villani va tenter de récupérer Orsay… C’est un peu notre Guyane métropolitaine; espérons qu’il ne se mette pas tout seul dans une fusée à un étage, fabriquée pour lui tout seul…

Nicolas dit: à

Un petit Gatsby  » Pas une seconde il n’avait cessé de regarder Daisy et je pense que les objets qu’il possédait changeaient de valeur à ses yeux à mesure qu’ils en prenaient une aux yeux de celle qu’il aimait. Il les contemplait parfois avec stupéfaction, comme si l’incroyable et indiscutable présence de Daisy les rendait brusquement irréels. Il manqua même à un moment quelques marches de l’escalier. » L’amour rend aveugle.

Nicolas dit: à

Bob, je suis très attentif, prouvez le contraire.

Bob dit: à

berenice
vous n’avez pas l’air bien

Bob dit: à

Nicolas dit: 11 mai 2017 à 17 h 36 min
Vous n’avez pas fait attention

bérénice dit: à

Vous n’avez rien de De Niro, l’extrême petite stature, quelle idée fameuse de lui voler son surnom.

Nicolas dit: à

Bob, faux. Sinon je ne poserai pas la question.

Delaporte dit: à

« Delaporte s’est déjà expliqué faut suivre »

C’est vrai.

bérénice dit: à

Le second Empire comme les régimes suivants , notamment la troisième république avec Méline ont manqué du courage de lancer une politique comparable de libéralisation dans le secteur agricole.
De sorte que depuis plus d’un siècle le monde agricole, dont la tête est maintenue hors de l’eau à coups de subventions, est un boulet pour la France.

DHH, une réponse partisane mais qui vient de ce monde .

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/08/10/31003-20150810ARTFIG00257-agriculture-francaise-bruxelles-m-a-tuer.php

Bob dit: à

Delaporte
Nicolas est impressionné par le travail des agences de pub du fiston à sa mémère

Nicolas
Delaporte s’est déjà expliqué faut suivre
(boug ta g…)

Amusez vous bien

Delaporte dit: à

« la fin du travail comme la présente Delaporte, c’est à dire sans fondement ni avenir est une idéologie »

Mon pauvre ami, vous manquez tellement de culture pour dire une chose pareille. Vos attaques sont impuissantes, face à un sujet grandiose traité depuis des lustres par les meilleurs intellectuels. « Sans fondement ni avenir » ? Mais c’est bien sûr tout le contraire. Tout part de là, et tout y ramène ; c’est l’essence même de la politique. Mettez-vous au travail, plutôt, et revenez quand vous en saurez un peu plus.

Nicolas dit: à

« Je suis féministe. »
Benoit Hamon

Nicolas dit: à

J’ai la prétention au débat d’idée, c’est vrai, c’est pour cela que je vais remettre ici la définition de l’idéologie : système spéculatif vague et nébuleux. J’affirme donc que la fin du travail comme la présente Delaporte, c’est à dire sans fondement ni avenir est une idéologie.

DHH dit: à

@jazzi
L’essor industriel de la France sous Napoléon III auquel vous faites allusion est largement imputable au traité de libre-échange avec l’Angleterre qui a limité le protectionnisme pratiqué jusque là par la France .
Le second Empire comme les régimes suivants , notamment la troisième république avec Méline ont manqué du courage de lancer une politique comparable de libéralisation dans le secteur agricole.
De sorte que depuis plus d’un siècle le monde agricole, dont la tête est maintenue hors de l’eau à coups de subventions, est un boulet pour la France.
Peut-être que les équipes de Macron trouveront dans ce passé des suggestions sur ce qu’il faut faire et ne pas faire
,

bérénice dit: à

Mieux vaut rester concis, Delaporte vous penserez que j’ai l’esprit à la gaudriole mais puis-je vous demander si l’on vous a équipé du préfixe et bien que cela ne soit d’aucune utilité politique? Je n’ai pas encore ouvert le journal, Valls a-t-il été exécuté?

Delaporte dit: à

Ethique de responsabilité, encore, ou comment un parfait débile vient de se faire justement condamner pour avoir joué au pokemon dans une église russe :

« Un blogueur russe de 22 ans a été condamné à trois ans et demi de prison avec sursis pour avoir chassé des Pokémon dans la cathédrale d’Ekaterinbourg. »

Sergio dit: à

bouguereau dit: 11 mai 2017 à 15 h 17 min
toucher la route havec le cax dans un virage en r1.

Je vois l’affaire… Les cosaques passer sous le ventre des gayes c’est plus facile, le bison i peut aider…

Sergio dit: à

la vie dans les bois dit: 11 mai 2017 à 15 h 13 min
vous suivez pas

Ben j’ai bien eu le bac… J’étais largué depuis la sixième !

Et puis le permis de conduire… Mais lui c’est tous les quinze jours ça fait moins travailler la mémoire !

Delaporte dit: à

Badiou est un esprit étonnant, toujours prompt à être là où on ne l’attend pas, car souvent il nous précède. Il a su à mon avis très bien parler de saint Paul, et, dans un autre domaine, du non-vote ou vote blanc. C’est rare, une telle lucidité en ces temps de macronite aiguë, avec tous ces toquards qui vont jusqu’à défendre comme des chevaliers blanc la marâtre du président qui nous gouverne à sa place sans que nous l’ayons voulu. Triste époque !

Sergio dit: à

bérénice dit: 11 mai 2017 à 15 h 08 min
tout vendre et tout donner

Qui en voudrait ? Le piano s’il héclate il peut tuer ; la Yam j’en parle pas… Ha si les boîtes de couscous ! Avec leur maudit mouton… Pour faire des barricades après les législatives, héventuellement…

Delaporte dit: à

« Expliquer ce n’est pa trop votre fort Delaporte. »

Je ne viens pas ici pour faire de la théorie. Du reste, ça ne servirait à rien face à de petits plaisantins comme vous. Mieux vaut rester concis, et éviter par là de faire son prétentieux.

bérénice dit: à

Bouguereau, d’Alain Badiou je ne connais que son « Éloge de l’amour » et son essai sur Samuel Beckett , je lisais il y a quelques jours un article de lui dans le monde et trouvai qu’il concluait mal, quand il s’exprime à la radio j’ai toujours le sentiment qu’il évolue dans un monde abstrait et une réalité dépassée.

bouguereau dit: à

– ou alors expliquez-moi en quoi

..la paix dans les ménages tête de fion de fouteur de guerre de delaporte

bouguereau dit: à

« l’amour est un sentiment ridicule, accompagné de mouvements malpropres »

c’est dlhumour d’un notoir pornographe..d’un cul ‘plein cintre’

bouguereau dit: à

Funambule, peut-être…

faut oser serdgio..comme toucher la route havec le cax dans un virage en r1..sinon rien

bouguereau dit: à

béré fait sa badioute et tarzoune son petit riche qui veut faire henvie..ya du boulot

la vie dans les bois dit: à

Thoreau, Sergio. Thoreau, vous suivez pas

bérénice dit: à

le capitalisme un totalitarisme en sa forme actuelle, j’ai soumis cette idée à l’approbation du Sénat.

bérénice dit: à

Sergio vous n’avez qu’à tout vendre et tout donner, je suis preneuse!

Nicolas dit: à

Expliquer ce n’est pa trop votre fort Delaporte. Vous me faites penser à Marine Le Pen, vous avez la même méthode. Avec vous la démocratie est une dictature, le capitalisme un totalitarisme, Brigitte une marâtre et Hamon le messie. Et hop bienvenu au pays de oui oui.

Sergio dit: à

la vie dans les bois dit: 11 mai 2017 à 14 h 47 min
car ceux qui doivent remplir leur déclaration d’impôts,

Y en a qui doivent pas ? Qu’est-ce qu’ils font halor ? Homme-sandwich ? Amiral ? Gorille, ou tueur comme dans Nothomb ? Funambule, peut-être…

Very interesting !

la vie dans les bois dit: à

Va falloir que ça s’arrête rapidos, la rigolade, car ceux qui doivent remplir leur déclaration d’impôts, et en payer d’exhorbitants, tout ça a cause d’un bilan catastrophique de 5 ans que le nouveau president n’honore pas, comme ancien ministre de l’économie et des finances
n’en ont rien à faire de ce « renouvellement » managérial etmiatique, ça suffit comme ça.

la vie dans les bois dit: à

oups, lire: signer

Delaporte dit: à

Le Conseil constitutionnel n’aime pas le vote blanc. Quelle bande de ringards !

« Le Conseil constitutionnel a annulé les votes des 47 électeurs de la commune de Montbel dans l’Ariège. Au second tour de la présidentielle, des bulletins blancs étaient proposés à côté de ceux de Macron et Le Pen. »

la vie dans les bois dit: à

Faudrait postuler, pour voir les questions du formulaire d’embauche, il parait que le taux de réussite au premier test est très très faible, alors ils sont peut être prêts à digner importequoi.

bérénice dit: à

Mais pour revenir à votre attaque, être député ne s’improvise pas, je suppose que cela nécessite une bonne culture du droit ou une grande capacité d’adaptation ajoutée à une force de travail importante pour bien remplir son mandat quand le candidat n’en a pas fait profession, on ne peut pas placer des hommes et des femmes de paille; il y aura de toutes manières les fonctions respectives indiquées sur les listes qui renseigneront quand même un peu sur le parcours des candidats issus de la société civile.

bérénice dit: à

14h14 l’obligation de voter , c’est de l’intox, si vous suivez 28 minutes sur Arte i a été démontré que ce n’était pas admissible, j’en ai oublié l’argumentaire et je ne sais si vous pourrez trouver un archivage des émissions .

Nicolas dit: à

Une pique? lol Expliquez moi plutôt en quoi elle serait une « marâtre »? Et puis aussi comment vous qualifieriez la femme de Hamon?

Delaporte dit: à

Nicolas dit: 11 mai 2017 à 14 h 03 min
C’était juste une petite pique en passant, nullement sexiste – ou alors expliquez-moi en quoi.

la vie dans les bois dit: à

Dans la startup présidentielle, il semble que ceux qui ont obtenu une promesse d’embauche pour un emploi possible., rien n’est sûr, et en CDD, pour siéger à l’Assemblee, ont du signer une clause qui les oblige à voter toutes les lois du president. Sans discuter.

Nicolas dit: à

« une marâtre pour le gouverner », remarque sexiste. Pour quelqu’un qui prétend nous libérer c’est pas gagné Delaporte. Mieux vaut balayer devant sa porte 😉

la vie dans les bois dit: à

Je ne sais pas si ceux qui ont voté pour le programme marketing du candidat qui est devenu president de la république, pouvaient s’attendre, en bonus, on dit goodie , à voter pour un trombinoscope sélectionné par un service DRH à poigne, lors des prochaines législatives. Faudrait voir le score des televangelistes aux dernières élections us pour peut être comparer, on verra bien.

bérénice dit: à

Toy boy remplace escort boy, ils se font payer en cela ils sont marxistes, il nous faut les saluer chaleureusement.

bérénice dit: à

Alors Théophile n’assumait pas sa sexualité, il était du genre coincé dégoûté déçu d’avance de devoir en passer par là pour si peu, quel dommage surtout s’il était beau, aucun aucune n’a pu en profiter.

D. dit: à

Je constate que Jacqouzzi nous refait une sévère crise de kronite.

bérénice dit: à

Vous n’aurez qu’à me l’envoyer, je déduirai le montant de la demie année de fonctionnement que vous vous êtes appliqué à me faire perdre, le coût ne devrait couvrir qu’une infime partie des intérêts, je compte sur votre honnêteté occupée à réparer généreusement ce qui pour des gens de votre classe ne peut paraître que comme un vulgaire argent de poche ou pour se défaire de ce mot qui ombre mon propos comme un petit cadeau, jamais vous n’y pensez .

bérénice dit: à

L’essor libéral , comme il était question il y a peu des conflits que le libéralisme réussit à produire on pourra parler d’essorage plutôt que d’essor, je ne sais trop si les économistes de gauche adopteront ce nouveau terme dans leur terminologie mais personnellement je pense qu’il devrait trouver un emploi.

Chaloux dit: à

que lui a

Chaloux dit: à

Bérénice, Gautier était plutôt un bel homme, je crois. Lisez le très beau petit livre qui lui a consacré Ernest Feydeau.

bérénice dit: à

Jazzi arrêtez ou vous allez finir par ressembler à Christiane après qu’elle ait entendu, vu, aperçu Guillaume Gallienne .

bérénice dit: à

Chaloux, comme vous lisez beaucoup et mémorisez autant, vous arrive-t-il d’y voir bien clair, Théophile raconte de ces bêtises ! Il était moche?

JAZZI dit: à

L’essor industriel a permis à Napoléon III de régner 20 ans sur la France, et d’y apporter une certaine prospérité. L’essor libéral en pleine mondialisation économique aura t-elle le même effet pour Macron ?

bérénice dit: à

13h26 de Léonard De Vinci, j’ai trouvé mais qui ne s’approche pas:

Celui qui aime va à la chose aimée comme
les sens vont à la chose sensible.

Delaporte dit: à

« Macron est là pour longtemps, Delaporte. »

Mais tout peut arriver ! Déjà, la première épreuve, ne l’oubliez pas, ce sont les prochaines élections législatives, dont on annonce que la majorité sera introuvable. La situation pourra être délicate pour Macron, et l’empêcher de gouverner – ce que je souhaiterais presque. Difficile d’apprécier cette situation, mais le nouveau président n’aura pas la partie facile, même s’il a en lui un trop-plein de forces juvéniles (et une marâtre pour le gouverner) qui l’empêcheront de jeter l’éponge trop vite. Mais attendons la fin !

JAZZI dit: à

« cela évite de se salir en se trompant de programme. »

C’est le sujet du film « Emilie Dickinson, a quiet passion », bérénice, actuellement sur nos écrans !

Chaloux dit: à

Léonard a écrit quelque chose d’approchant. Je vous laisse chercher.

Chaloux dit: à

JC….. dit: 11 mai 2017 à 12 h 50 min
L’amour est un truc salissant.

« l’amour est un sentiment ridicule, accompagné de mouvements malpropres ».

Théophile Gautier.

JAZZI dit: à

Macron est là pour longtemps, Delaporte. Deux mandatures minimum. Il aura une majorité qu’il conduira de main de maître. Marine, Mélenchon et Baroin en seront pour leurs frais. Le seul problème, c’est qu’il aura alors 49 ans et Brigitte 74 et que les choses deviendront de plus en plus délicates en ce qui concerne notre iconographie nationale…

JAZZI dit: à

Je crois toujours en l’Homme, même lorsqu’il s’agit d’une Femme, bérénice…

JAZZI dit: à

« L’amour est un truc salissant. »

Parole de jeune ou de moins jeune vierge, JC. N’aurais-tu donc jamais consommé ?

bérénice dit: à

Delaporte, il est peut-être visionnaire mais trop en avance sur notre temps socio-économique.

bérénice dit: à

L’amour est un truc salissant.

Oui s’il mène à la consommation qui nous consume afin d’enfin trouver la détente, le sommeil, il occasionne des taches, vous n’êtes pas aspermatique? Si?

JC..... dit: à

Demandez au Pape BORGIA…. Ah ! l’amour ! ….uhuhu !

JC..... dit: à

L’amour est un truc salissant.

JC..... dit: à

En vérité, je vous le dit, le petit Ben est un …. rien du tout !

Un étron sans odeur !

Une décalcomanie de héros, un Tarzan anorexique pour handicapés mentaux solitaires.

Delaporte dit: à

« Tes rêves tournent généralement au cauchemar, D.elaporte ! »

Ce ne sont ni des rêves, ni des illusions. Il s’agit d’une option stratégique sur l’avenir, dans laquelle je vois se dessiner le destin de Hamon, grâce à sa réflexion essentielle sur l’abolition légale du travail, mesure d’une ampleur considérable qui commence à parler à nos compatriotes.

bérénice dit: à

Jazzi, il est vrai qu’après un régime d’abstinence estimé 99,98% qui se présente depuis 25 ans, je suis assez démunie et j’ajouterai que l’amour dans ces conditions ne peut relever de l’illusion mais du rêve, ce qui d’ailleurs m’arrange, cela évite de se salir en se trompant de programme.

bérénice dit: à

Jazzi, d’une façon individuelle oui on peut, mais croire en l’amour de façon universelle c’est croire en l’Homme, presque croire en Dieu, cela ne m’arrive plus.

JAZZI dit: à

La plus grande des illusions n’est-ce pas de croire en l’amour, bérénice ? Moi, j’y crois…

bérénice dit: à

Jazzi, illusion sans consulter de dico signifie chose qui n’existe que par un effet d’optique, ce n’est même pas une utopie ou un rêve c’est une erreur d’appréciation ou quelque-chose qui résulte d’un empêchement du regard ou de la conscience , croyance et illusion sont assez proches , ne pas perdre ses illusions c’est y croire encore mais rien de vérifiable .

bérénice dit: à

La notice dit en gros qu’on a le droit de les perdre victorieusement si l’on accepte de se soumettre. Il faudra que je le lise!

JAZZI dit: à

« C’est pourtant lui qui va sauver le PS, et puis la France. »

Tes rêves tournent généralement au cauchemar, D.elaporte !

JAZZI dit: à

Je ne me plains pas, Delaporte. Je continue à dire ce que je pense des uns et des autres au fur et à mesure de leurs actions. Je serais même très heureux de pouvoir me réjouir grâce à eux, car j’ai gardé intact une grande partie de mes illusions…

Delaporte dit: à

« Tu n’as toujours pas compris que personne n’en veut de ton Hamon, Delaporte. »

C’est pourtant lui qui va sauver le PS, et puis la France.

JAZZI dit: à

Tu n’as toujours pas compris que personne n’en veut de ton Hamon, Delaporte. Son principal apport à la politique française est de nous avoir débarrassé de Montebourg, d’abord, et de Valls, accessoirement ! Ce travail accompli, à la trappe ! Même Hollande n’a pas voté pour lui au premier tour. Quant au PS, il est mort…

Delaporte dit: à

« C’était tout réfléchi avant, Delaporte. »

C’est incroyable, Jazzi. On a réussi à vous faire voter pour un candidat que vous critiquez. C’est comme Swann, amoureux d’une femme qui n’était pas son genre. Vous ne croyez pas qu’il y a là un léger problème, surtout quand, après, vous venez vous plaindre ? C’est presque comique, tant d’inconséquence démocratique…

bérénice dit: à

prospère? pas pour tout le monde, enfin pas encore.

JAZZI dit: à

« Maintenant c’est trop tard… »

C’était tout réfléchi avant, Delaporte. Mieux vaut une société anonyme prospère à un pays en plein chaos et à guerre civile avec le FN.

Delaporte dit: à

« le capitalisme dans sa forme actuelle est un totalitarisme »

Les Français y sont sensibles, malgré leur vote pour Macron. A cette présidentielle, les braves gens ont été floués. Le résultat Macron est la pire imposture qui soit. Bientôt, il faudra revenir à ces fondamentaux éthiques, et dans une véritable éthique de responsabilité donner la parole et le pouvoir à des hommes politiques comme Hamon. C’est mon avis.

bérénice dit: à

D, 4ème vendeur d’armes au monde, c’est du tir au pigeon .

bérénice dit: à

D pour finir, je pense que le capitalisme dans sa forme actuelle est un totalitarisme, peu lui importe de ruiner des millions de vies quand il ne pousse pas au suicide les salariés, les agriculteurs en prenant soin de continuer d’empoisonner et détruire la planète, tout ceci pour l’argent, encore plus d’argent qui ira engraisser des comptes offshore déjà obèses ou permettra un luxe inconcevable au milieu d’une telle misère.

bouguereau dit: à

quant à la novlangue bande de vipère lubrique c’est celle qu’on hemploi dans les ca dpuis 30 piges..celle que jean d’o et finkie promeuvent dans leurs excellence et leur mérite..et ça vous fait mal au cul qu’ça dvienne du sms a mimil..troudbales!

D. dit: à

Quand allez vous comprendre, Bérénice, que la France, depuis 1500 ans, n’a pas pour vocation de s’aplatir mais de tirer les choses par le haut ?

Delaporte dit: à

« le nouveau président est avant tout un P-D G et la France réduite à une grande entreprise ! »

Il fallait y réfléchir avant de voter pour lui. Maintenant c’est trop tard…

bouguereau dit: à

la France réduite à une grande entreprise !

..copyright sarko..baroz chiale

bouguereau dit: à

houi il y a haussi un gros doute sur l’hantisémite de mélanchons..jvas vous dire bande de locdus..y’a aussi hun copyright sur torquémada..

JAZZI dit: à

« oui, il y a un copyright »

La façon de parler n’induit-elle pas la façon de penser ?
Pour En Marche ! tout est économique : le nouveau président est avant tout un P-D G et la France réduite à une grande entreprise !

D. dit: à

Comment commencer la journée de bonne humeur :
Ce matin sur France-info, on pouvait apprendre que Najat ne faisait pas ses cartons elle-même parce que…elle allait à des réunions.

bérénice dit: à

D, j’ai commencé à travailler à 18 ans, me suis faite exclure à 56 bien sonnés, mes parents ont été ouvriers dans des usines qu’enfant je voyais de loin mais le village où nous avons résidé durant 5 années incluant l’une d’elles j’ai eu tout loisir d’observer le flot humain qui en sortait , des centaines d’ouvriers rentrant chez eux à pied; une seule fois je suis allée rendre visite à mon père sur son lieu de travail bien plus tard et je me suis dit que j’avais bien fait d’y échapper, atelier froid et sonore, une dureté de vie que peu de politiques connaissent pour l’avoir vécue. Je tentais simplement de vous faire entrevoir que même si ce pays voisin sait peut-être mieux s’accommoder d’accords où son avis est prépondérant il a su prendre la mesure des problèmes liés à la mécanisation et robotisation dans l’industrie et a choisi de favoriser le travail à temps partiel afin d’éviter de jeter des individus dans un chômage total . Le retard de modernisation des unités de production a commencé de ruiner l’économie française il y a 40 ans et la France s’est laissée distancée faute d’investissements , c’était cependant bien avant ces phénomènes nouveaux que sont la financiarisation de l’économie, la mondialisation, la robotisation, l’avidité des actionnaires et la course au profit sans plus aucune éthique qui aggravent la situation.

Delaporte dit: à

C’est Hamon qui, seul, pourrait sauver le PS, grâce à son honnêteté foncière d’abord, grâce ensuite à son idée primordiale sur l’abolition légale du travail. Mais il faudra du temps désormais pour la rendre lisible et évidente. Quand Macron aura échoué (cela ne durera pas longtemps, cet engouement tout beau, tout nouveau pour Macron), l’alternative ne sera pas le forcément le FN. Il y aura aussi le petit Hamon, le soldat Hamon, avec son programme grandiose. Et ça, ce sera une porte de sortie de crise qu’on sera bien content d’avoir à disposition.

et alii dit: à

l’auteur de l’article de causeur a vérifié ce qu’elle a entendu et qui est :
On entend alors au même moment Sibeth Ndiaye dire : « oui, il y a un copyright ».

D. dit: à

Reste le danger du pot, mais un contenant n’est pas difficile à trouver…

Quelle pensée stratosphérique. Je suis terriblement impressionné. Il ne reste qu’à ajouter que l’étron devient sans contenant dès lors qu’il pointe hors du renato.

JC..... dit: à

De cette époque lointaine, heureuse aux grands hommes, deux noms à retenir parmi des centaines : Achille Zavatta et Roland Barthes.

et alii dit: à

un article su causeur sur la communication de macron, baptisé à sa demande à douze ans
« Les juifs exercent une forme de « copyright » sur le terme de crime contre l’humanité. Voilà ce que synthétise Sibeth Ndiaye quand elle voit que le candidat Macron a dû mal à saisir ce que Laurence Haïm explique
http://www.causeur.fr/shoah-macron-laurence-haim-ndiaye-44280.html?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=762e5ee798-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-762e5ee798-57322661

D. dit: à

Roland Barthes parlaient d’êtres de papier au sujet des personnages de roman; eux sont des non-êtres d’écran plat.(Bloom)

Roland Barthes a fini aussi raplapla que ses êtres de papier.vVoilà ce qui arrive quand on pense au lieu de regarder à droite et à gauche avant de traverser.
Sauf son respect, bien entendu.

Delaporte dit: à

Après ces présidentielles, il y a deux partis qui se délitent. D’abord, prévisible, le PS, auquel Valls apporte un dernier coup fatal. Et plus inattendu le FN, à cause d’une gestion politique exécrable malgré les avertissements. Philippot en est certainement le principal responsable. C’est sa ligne idéologique qui a failli. C’est lui qui doit en assumer l’échec, surtout si les législatives sont catastrophiques.

Delaporte dit: à

Philippot va peut-être de lui-même quitter le navire FN :

« Et si le principal intéressé, à l’instar de Marion Maréchal-Le Pen, décidait de quitter le navire ? «En 2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je ne vais pas forcément y rester des années», a-t-il confié dans une biographie qui lui est consacrée. Marine Le Pen serait alors bien seule. »

D. dit: à

Car nous savons bien que l’on est insulté lorsque l’on parle franc.

JC est carrément évangélique, des fois.

D. dit: à

« c’est tout de même mieux qu’ici où on est inclus ou exclus, leur gestion du problème est meilleure que la nôtre sans même regarder leur courbe de croissance économique qui fait de leur pays le leader européen… »

Ben vas-y donc bosser, ma vieille, si t’aimes les usines des casques à pointes, ça arrondira tes fins de mois. Haprès tu reviendras nous raconter.
Non mais des fois…

D. dit: à

JAZZI dit: 11 mai 2017 à 10 h 29 min
Après Hamon, Valls, deuxième cocu magnifique de l’histoire de cette présidentielle ! Quel sera le suivant ou la suivante ?

Bayrou, prévoyant, s’est auto-cocufié en ne se présentant pas.

JAZZI dit: à

« Peut-on parler d’une « culture française » ? »

Pourquoi pas !

JC..... dit: à

Quittons nous définitivement sur une question générant réflexion : Cécile peut elle arrêter le train ?

JC..... dit: à

«On ne peut pas être en même temps le pays des droits de l’homme et des criminels» (Cécile Duflot)

On peut….

JC..... dit: à

JJJ,
Il vaut tout de même mieux stopper les tramways fous avec des gros tas de gras, ou des thons de malfaçon, ou des bouffis au McTrump, qu’avec des petits nenfants revenant de la madrassa, alcoran dans le sac à dos !

(… il me semble, non ?…. ne serait ce que pour obtenir le résultat recherché….)

JAZZI dit: à

Après Hamon, Valls, deuxième cocu magnifique de l’histoire de cette présidentielle ! Quel sera le suivant ou la suivante ?

Janssen J-J dit: à

Bonjour @ 21.30 et 22.03 Merci d’avoir réagi de manière si sympathique à ruwen Ogien. Vous avez bien lu la façon humoristique dont il revenait sur de célèbres cas de dilemmes moraux, qui ont fait gamberger des générations d’étudiants en philo morale, et notamment celui dit du « trolley problem », moins connu que le « dilemme du prisonnier ». Je vous en crochte un lien infra pour mémoire (notice très claire dans la Wiki britannique). Et je rebondis sur vos messages, car la variante dite de « l’homme obèse » introduite par J. Javis Thomson au « dilemme du tramway » primitif prouvait assez que cette expérimentatrice n’avait aucun sens de l’humour. Pire, elle laissait transpirer son racisme, suggérant même que le corps des ‘gros tas’ pouvait au moins servir à stopper les tramways fous tueurs de petits gabarits…. Fanatisme de l’utilitarisme conséquentialiste, quand tu nous tiens. Heureusement, vous avez su introduire un problème supplémentaire : les surchargés pondéraux ont-ils une souffrance spécifique supplémentaire par rapport aux anorexiques, qui nous empêcherait de les faire basculer sur les rails ? Brefle, l’humour complexifie-t-il les dilemmes ou les simplifie-t-il au contraire ? Je vous laisse avec ça, j’en ai déjà mal au crâne. Je vais demander aux étudiants ce qu’ils en pensent au juste, ça les changera des macarons.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dilemme_du_tramway

bérénice dit: à

D, avez-vous lu l’article de presse émanant de La Tribune mis en ligne à 22h24 et concernant l’organisation et la distribution du travail en Allemagne, ici on est assez loin de cette logique qui veut que compte tenu de sa raréfaction il soit réparti plus équitablement entre tous, je ne sais si l’état allemand se montre généreux en allocations diverses pour remédier aux salaires amoindris en conséquence d’un temps de travail partagé afin d’éviter le chômage de masse, sûrement pas assez puisque nombreux sont ceux qui souhaiteraient travailler plus pour gagner plus mais c’est tout de même mieux qu’ici où on est inclus ou exclus, leur gestion du problème est meilleure que la nôtre sans même regarder leur courbe de croissance économique qui fait de leur pays le leader européen. Et en ce sens si nous parvenions à gérer le « capital travail  » comme eux , l’ajout d’un revenu de type universel pour pallier à la carence salariale serait une idée à retenir, peut-être pas cependant dans les conditions envisagées par BH puisque si notre organisation s’optimisait elle passerait d’abord par une distribution optimale de la somme de travail disponible à fournir pour atteindre des objectifs économiques fixés par les lois du marché. . L’article ne mentionne pas ceux qui sont sous payés, les travailleurs détachés dont on sait que l’Allemagne fait bon usage.

JC..... dit: à

Le Renato de 8h42, c’est à dire le Fatin, Fladin, Flapin, Fakin, Flavin de 8h42, est une insulte au bon goût. C’est lumineux.

A cet égard, puisqu’il se fout du monde, Dan, cette œuvre, son installation est plutôt plaisante dans sa totale nullité artistique.

bérénice dit: à

Renato, 8h42, voyez vous c’est l’illustration même des bonnes influences auxquelles je reste interdite; ceci dit il y avait de mon temps une méthode en maternelle qui nous apprenait efficacement à compter, additionner, retrancher utilisant des bûchettes, petits bâtonnets de bois; est-ce que cette installation se donne pour objectif d’éclairer le public avide d’ordre et de beauté jusqu’au nombre trois – ce qui compte tenu du nihilisme résultant de l’absence relative de comptabilité concernant certains domaines- ne serait pas si mal, non?

JC..... dit: à

NOVLANGUE Exercice 2

Répétez après moi, 12 fois :
– « Ceci n’est pas une pipe, Magritte !… »

puis, la main sur la mentule, le regard vers les jeunes gens émus et attentifs au pédagogue christique :
– « Ceci est une pipe, Brigitte…! »

La journée peut continuer, nous sommes en marche, ensemble, tous ensemble, vers la jouissance intergénérationnelle !

JC..... dit: à

NOVLANGUE Exercice 1

Répétez après moi, 12 fois :
– « Je vous aime farouchement !… »

puis, la main sur le cœur, le regard vers les journalistes émus bien qu’accrédités :
– « Nous t’aimons farouchement, Big Baby ! … »

La journée peut commencer, nous sommes en marche, ensemble, tous ensemble, vers le bonheur !

renato dit: à

Apparement la video du « psy » fait école chez ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens.

la vie dans les bois dit: à

renata bella, est une libertarienne du XXème siècle.

renato dit: à

Ils sont embourbés dans la queue du XXe siècle, on ne peut que comprendre leurs aigreurs et compatir.

la vie dans les bois dit: à

renata bella se retient d’utiliser la typographie italique.

renato dit: à

Désespérants.

la vie dans les bois dit: à

Mais ce n’est pas qu’une question de langage. Certes, sur le plan politique Picador 1er a souvent été violent, mais l’humiliation en retour, que lui inflige son ancien protégé, devenu président, est pathétique.

renato dit: à

De la coprolalie aux coprojectiles : étant donné les limites de l’essence (prix, dangerosité), nous assistons à une saine évolution des habitudes et des mœurs des contestataires. Reste le danger du pot, mais un contenant n’est pas difficile à trouver…

la vie dans les bois dit: à

« on parle franc. »

A ce sujet le verbatim du nouveau président Macron est interessant.
Ses expressions empruntent à une novlangue.
Il faudra vous y mettre au macronien, « c’est de la pipe ».
En français, il faut prononcer: c’est du pipeau.

la vie dans les bois dit: à

Sergio, s’il y a foule à Nancy devant le magasin de macarons, ce n’est pas le cas de la boutique sise rue Bonaparte, à Paris. C’est comme une joaillerie, je me souviens.

JC..... dit: à

Dernier détail …

Continuez à nous insulter, nous les meilleurs d’entre vous bande de raclures littéraires, notre perversité fait en sorte que nous en sommes enchantés, ravis, comblés, satisfaits, profondément heureux ….

Car nous savons bien que l’on est insulté lorsque l’on parle franc.

JC..... dit: à

« Dans le quartier de Jangpura à Delhi, les chiens dorment sur les toits de voitures. »(Bloom)

Dans le quartier de l’Elysée, les chiens, lovés à l’arrière des voitures avec chauffeur, rodent anxieux dans l’attente de leur devenir politique.

JC..... dit: à

« Je constate que JC et D. sévissent encore après avoir entonné leur nième chant du départ. » (Bloom)

La raison est simple. Certes nous brûlons de quitter cet enfer … mais nous recevons de nombreux messages d’Erdéeliens cultivés, sympathiques et chaleureux, nous demandant de rester afin d’entretenir cette flamme de la haine, de la subjectivité, de la libre expression, de l’insulte, du nauséabond, que certains Bébé veulent annihiler dans leur frénésie de recherche du Beau, du Bon et du Bien, ces concepts ridicules …

Pourquoi décevoir nos amis en RdL qui partagent nos valeurs adaptables et nous rappellent la devise célèbre que nous pratiquons la joie au cœur chaque jour davantage :
« Plus fort ! Plus haut ! Plus crade ! » ?

Bloom dit: à

Dans le quartier de Jangpura à Delhi, les chiens dorment sur les toits de voitures.

rose dit: à

Oui
Gasby le magnifique
Quelle tristesse absolue
Partir et laisser l’essentiel derrière soi.
Nue comme un vers.

Jean Langoncet dit: à

rose dit: 10 mai 2017 à 23 h 25 min
oui, ceci étant lorsqu’un exploite l’autre, pour qu’il/elle écrive n’importe quoi à sa place, pendant que lui est ailleurs et ne donne rien, dans l’économie totale de moyens.

the guitar Johnny…
https://www.youtube.com/watch?v=Xi2EgyZo2Pw

rose dit: à

Moi, je crois qu’ils vont être heureux longtemps ; se foutre complètement d’autrui et surtout des jaloux.

Parce que l’amour, c’est l’amour.
Et peu importe le reste. J’espère qu’il mourra avant elle, qu’il n’ait pas trop de chagrin.

Moi, je ne suis pas trop pour le col sur la robe de mme macron avec les marques automobiles citroën renault et peugeot. Mais bon, qu’elle fasse ce que bon lui semble : elle est intelligente jolie et cultivée heureuse et amoureuse. Cela fait un bien fou, cette stabilité là.

Je vais partir.

rose dit: à

oui, ceci étant lorsqu’un exploite l’autre, pour qu’il/elle écrive n’importe quoi à sa place, pendant que lui est ailleurs et ne donne rien, dans l’économie totale de moyens.

Lorsqu’un croit que le professeur séduit l’élève alors que c’est l’élève qui est séduit par son professeur etc. et que c’est à l’adulte de résister et non pas à l’enfant

Lorsque tout se réduit à des histoires de cul et à l’exploitation de l’homme par l’homme,

lorsque toutes tentatives de communication, lorsque l’on croit que le àcontre-coeur est dépassé,

lorsque la jouissance d’autrui consiste à regarder se débattre le ver de terre coupé en rondelle à la même tronçonneuse que dans Délivrance

lorsque le bourbier est installé pour de vrai
`
alors, il est temps de reprendre les valises et de laisser les grands destructeurs à eux-mêmes, sur leurs propres ruines. Se délecter. Parce que chaque morceau remue.

salut à tous, bonne soirée

Nicolas dit: à

On a qu’à parler Gatsby. Je me souviens qu’après Balzac et Pagnol j’ai développé un genre d’allergie surréaliste aux poignets de porte, et un jour Fitzgerald m’a réconcilié avec les rideaux et les tapis « Nous avons traversé un hall important, avant de pénétrer dans un espace de lumière rose, délicatement suspendue au cœur de la maison entre deux portes fenêtres qui se faisaient vis à vis. Elles étaient entrouvertes et se découpaient en blanc sur le gazon frais, qui semblait sur le point d’envahir la pièce. Le vent jouait d’un mur à l’autre, jouait avec les voilages, repoussait l’un vers l’extérieur, tirait l’autre vers l’intérieur, comme deux drapeaux aux couleurs passées, les envoyait vers le plafond, glacé de sucre blanc comme un gâteau de mariage – puis il cajolait le tapis lie de vin, qui se couvrait d’une ombre de petites rides, comme la brise en fait courir sur la mer. Le seul objet parfaitement immobile était un immense canapé, sur lequel deux jeunes femmes avaient trouvé refuge, comme dans la nacelle d’un ballon captif. » Je me demande comment va vieillir le couple Macron. Le genre de curiosité qui demande un peu de patience. En attendant je vous dis à demain

Sergio dit: à

la vie dans les bois dit: 10 mai 2017 à 22 h 57 min
Pour les macarons, une bonne adresse, c’est chez Pierre Hermé, Paris.

Rue Gambetta à Nancy… Y a que la recette elle est toujours cachée comme le steak ! On fait ça de mémoire, quoi…

On peut pas trop stationner faut les porter à bras… Ou tout bouffer dans le gourbi !

rose dit: à

je suis allée voir, chez vous, comment vous alliez : déshérence absolue, je comprends votre frustration.
Aux Italiens, comme l’on disait, dès le plomb abandonné, nous avions vu partir les premières charrettes de pré-retraités dont la mémoire, la culture prenaient d’un coup la sortie. Un crève-cœur pour eux, pour nous, dont on ne s’est jamais vraiment remis..

Il faut se remettre des crève-coeurs pourtant, pour éviter les enculages sans vaseline.

Bah, je vais reprendre : ne pas vous lire, ne pas vous parler. Vous êtes la peste noire, bubonique, peu chère martine.

Bloom dit: à

Je constate que JC et D. sévissent encore après avoir entonné leur nième chant du départ. Nihil admirare, comme disait Horace: rien de ce qu’écrivent ces thuriféraires de l’extrême droite la plus loser du monde n’a aucune valeur, ni authenticité, ni intérêt. Roland Barthes parlaient d’êtres de papier au sujet des personnages de roman; eux sont des non-êtres d’écran plat.

rose dit: à

>martine

en vous lisant, je comprends comment les petits enfants sont martyrisés.

bérénice dit: à

Ah oui, la récupération par l’extrême droite au côté de laquelle nous nous affichons sans vergogne, quelle clairvoyance, je suis épatée!

rose dit: à

J’économise une traduction : ici c’est le blog de l’économie.

rose dit: à

vous sortez ça du lobby juif.

Mais d’où sortez vous le lobby juif ?

Jouissif de vous lire lvdlv/bérénice. Surtout après vos deux semaines de jetable.

la vie dans les bois dit: à

Pour les macarons, une bonne adresse, c’est chez Pierre Hermé, Paris.

rose dit: à

les intègres : morte de rire.

Plus pourris, tu meurs.

Les journalistes correcteurs. Affidés de BNP.

bérénice dit: à

sa bestialité antisémite

pas un juif dans ce discours, vous sortez ça de quelles ténébreuses confusions? En dehors du bon docteur Sigmund, je ne vois pas.

rose dit: à

les pauvres jc et bérénice : égaux à vous -mêmes puants et délirants alcoolisés au possible, montant des pièges et jouissant de vos turpitudes.

Pauvre couple de ratés tarés.

Bonne vie à vous deux. et bonne soirée

bérénice dit: à

lvdlb, j’insiste pour redire que je ne la cautionne pas. pour le point précédent et que vous ne relevez pas, je comprendrais que vous répugniez à vous soumettre à une désignation plus précise qui ressemblerait à une espèce de délation qui pour les intègres que nous tenons à rester apparaîtra toujours comme une déchirure morale inguérissable.

la vie dans les bois dit: à

« remarque que la video du psy italien a été récupéré par l’extrême droite. »

et il n’y a bien que les nazes comme la rosse et consorts pour l’avoir visionnée et commentée. Faut croire qu’elle y a trouvé un argument pour cautionner sa bestialité antisémite, et la réfuter comme si de rien n’était.

rose dit: à

ok, après consultation tardive, remarque que la video du psy italien a été récupéré par l’extrême droite.
etc.

la quille il est temps.

bérénice dit: à

22h30 tant qu’il ne sort ^pas son spéculum pour examiner les pré- nubiles. De fait je ne saisis pas à qui ou quoi vous faites allusion, si vous pouviez les montrer du doigt, ma grande lenteur vous en serait reconnaissante.

Sergio dit: à

la vie dans les bois dit: 10 mai 2017 à 21 h 55 min
là encore, ça va barder

La quille, bordel !

rose dit: à

Dès demain, la république en marche, on va valser

Jean Langoncet dit: à

À propos :
P.I.P.E.
pas d’initiative pas d’emmerde / pas d’initiative pas d’emploi ; il n’y a pas que chez les traders que ça phosphore

la vie dans les bois dit: à

De fait on le voit trop avec des jeunes enfants, comme si les parents n’étaient pas concernés.

la vie dans les bois dit: à

Je trouve assez malsain que les médias mettent en avant des scènes où le celui qui est devenu le président Macron cause de « pipe » avec Cohn-Bendit, à propos de la jeunesse.

rose dit: à

qui sont saint ange et la Solexine ?

please

la vie politique est atroce ; ça doit être pourquoi.

rose dit: à

la vie dans les bois dit: 10 mai 2017 à 20 h 33 min

« image qui vient aux parents dont il est exclu, et à jamais, »

ben non : à 70 ans il te trouve une poulette de 18 printemps et il lui pond douze gosses d’affilée ; regardez Chaplin ; James est plutôt réussi, Géraldine aussi.
C’est l’apanage des hommes.
Nous, là on a une horloge interne hyper réduite, 42 ans.

bérénice dit: à

« Personne ne veut saluer la mémoire de notre ami Ruwen O., » ecrivez vous

JJJ, un lien donné hier , je ne l’ai pas lu mais je l’ai écouté attentivement quand invité à cette émission littéraire il s’est exprimé à propos de son dernier livre, mes mille et une nuits, j’ai été impressionnée par son courage et sa gentillesse face à cette fin qu’il ne pouvait ne pas savoir proche tout en continuant à s’accrocher à un espoir sûrement plus solide que sa frêle silhouette, bouleversant. Il pourrait côté courage être rapproché de cette cinéaste qui est morte après avoir tourné dans son dernier film: L’effet aquatique.

Jean Langoncet dit: à

Le président Macron va remettre le service militaire au programme, Jean Langoncet, alors qu’il a été « exempté », là encore, ça va barder.

Un mois au foyer pour tous ? Ça risque de chauffer sur les théâtres d’opération; sauf pour les exemptés
https://m.youtube.com/watch?v=vvvX5QM4z3Y

rose dit: à

merci bérénice dit: 10 mai 2017 à 21 h 15 min de votre explication ; comme quoi on peut être très atteint et au pouvoir. Cela me gêne moins que très nul et au pouvoir. Là, cela fait de gros dégâts, suicides etc.

rose dit: à

Chaloux, pardon

rose dit: à

mais enfin chalmoux, cent fois dans la vie on est plus intelligent que son chef ; plus cultivé plus équilibré.

Moi, je suis pour que quelqu’un tende la main à Valls.

rose dit: à

moi je n’ai pas lu ce type dhh, mais un gros type, s’il est gros c’est qu’il est malheureux. Je suis contre le jeter sur la voie. Pas la peine d’ajouter du malheur au malheur.

rose dit: à

bérénice dit: 10 mai 2017 à 21 h 51 min
l’envol de l’oiseau du nid

ça, il faut l’avoir vécu ; c’est un terrible arrachement.

rose dit: à

ah ben merci bérénice, vous êtes un relai efficace ! (pour le lien du psychiatre italien remonté à bloc).
pdt le cours de gym j’ai encore eu droit à lunaire. Là j’ai dit je pensais à untel (homme politique) ; j’aimerai bien qu’il tende la main à manuel valls. Je n’ai pas le droit de penser à un homme politique pendant le cours de gym. C’est saoulant.

bérénice dit: à

, l’enfant, adolescent ne connaît pas la frustration absolue du renoncement, la terrible désillusion de l’arrachement maternel, puisqu’il n’y a pas d’arrachement.

Pas vécu ce sentiment d’arrachement auquel vous faites allusion, ni en tant qu’adolescente ni en tant que mère d’un enfant de sexe masculin, le parcours qui va de la petite enfance à l’âge adulte est une lente maturation qui si elle est conduite sans accidents ou fusion excessive et plus ou moins sainement ne conduit pas à l’arrachement mais à l’envol de l’oiseau du nid qui se fait progressivement, guidé par des adultes bienveillants et orientant le projet éducatif dans ce sens en passant quelquefois par un rejet, une révolte à l’adolescence . Ce qui n’exclut pas une reconnaissance, une gratitude, une rivalité avec l’un ou l’autre des parents qui peut naître de l’exemple donné par ces parents que l’enfant peut tenter d’imiter, de suivre ou dépasser; le modèle servant à sert l’émulation ou pouvant mener à l’opposé au rejet pour des raisons diverses. Les parents de délinquants ne comprennent pas toujours ce qui n’a pas fonctionné et on peut aussi bien trouver les raisons de l’échec d’une éducation à l’extérieur du milieu familial, hasard des rencontres, fragilité des ado et perméabilité à des influences qui peuvent être néfastes .

Jean Langoncet dit: à

Vous aurez relevé l’endroit de la verrue

la vie dans les bois dit: à

deachach ne lésine pas. Toujours cette même rengaine, tuer les tous, dieu reconnaitra les siens.

DHH dit: à

@janssens
« Personne ne veut saluer la mémoire de notre ami Ruwen O., » ecrivez vous
je ne connais de son œuvre que « l’odeur de croissants….. » et de ce fait je suis peut-etre tout a fait à coté de la plaque comme on dit dans ce que j’en ai retenu ;
Mais cette lecture m’a tétanisée en ce qu’elle déconstruit des évidences morales et ébranle nos certitudes notamment sur le thème ce qui fait la matière de ce billet.
Ainsi dans l’exemple significatif suivant:
Un train fou qu’on ne peut freiner s’engage sur une voie où travaillent cinq ouvriers, qu’on ne peut alerter à temps et qui vont tous être tués ;la seule solution pour éviter la catastrophe est d’actionner un aiguillage qui va entraîner la locomotive sur une voie où ne travaille qu’une seule personne .elle sera tuée ;Mais c’est cela qu’il faut faire , la réponse est évidente :il vaut mieux tuer une personne que 5
Mais supposons un homme qui du haut d’un pont voit le même train fou, déjà engagé sur la mauvaise voie et qui va tuer les 5 personnes , et supposons qu’il se trouve a côté d’un gros type qu’il suffirait de balancer du haut du pont pour que le train s’arrête en l’écrabouillant , sauvant ainsi, au prix de cette vie , les 5 personnes qui sont sur la voie ;la réponse est-elle toujours aussi évidente ? et pourtant le geste a les mêmes conséquence que le geste de l’aiguilleur imaginaire de l’autre cas de figure :quatre vies épargnées au prix d’une vie sacrifiée
Peut-etre, ayant peu lu ce penseur, suis-je passée à côté du noyau dur de sa réflexion et des pans essentiels de son système .Mais puisqu’on était invité à en parler j’ai fait etat d’ impressions de lecture ,naïves sans doute .

Chaloux dit: à

On ne va pas se laisser envahir par la politique, hein, mais le combat Valls Macron est intéressant, parce qu’on voit bien qu’à l’époque de leur cohabitation au gouvernement, Macron est cent fois plus fin que son premier ministre et qu’il gouvernerait beaucoup plus intelligemment que lui s’il était au pouvoir. Le retournement de situation entre ces deux adversaires est en lui-même extraordinaire. Chapeau quand même à Macron.

(Bloom, ce matin dans le métro, sur la ligne 3, j’écoutais deux types dont l’un, apparemment assez proche de l’équipe Macron, annonçait à l’autre le prochain limogeage du président d’une grande entreprise nationale, et se vantait de pouvoir donner le nom de son successeur. Conclusion : »Faut pas croire, il va mettre ses hommes partout, comme tous les autres ». Donc, pas d’illusion pas de déception).

bérénice dit: à

Votre lien, Rose.

bérénice dit: à

souhaitée

bérénice dit: à

contrairement à vous je ne trouve pas ce lien amoureux ni suspect, ni pathologique Rose.

Rose, dans la précipitation j’ai commis une faute dans la concordance des temps, en réalité la phrase souhaite était: – on ne sait pas et on n’ira pas les questionner,dans la situation qui est la leur, ce serait suspect, pathologique.- C’est la conclusion qui ressort de l’analyse que défend ce vieux psychiatre. Cette erreur de ma part nuit à la compréhension de ce que je tenais à exprimer .
Il y a quelques jours j’avais donné un lien sur la présence de psychopathes jusqu’aux postes de décision, il faudrait le retrouver, on estime à 4 ou 5% cette population en exercice à des fonctions de responsables ( et c’est là que la situation se complique) et il va sans dire que psychopathes et psychotiques sont deux profils différents, les premiers sont des pervers ou des manipulateurs souvent utilisent la séduction pour parvenir à leur but , les seconds sont atteints d’une autre manière mais il m’est arrivé d’en rencontrer de très intelligents que la maladie n’avait tout de même réussi à réduire et avait suivi des parcours d’études supérieurs malgré l’atteinte et la maladie dont il souffre.

la vie dans les bois dit: à

De nouveau du rififi au château de Montretout.
La nièce de la tante, aux valeurs opposées, comme le yin et le yang, comme l’anion et le cation, comme les extrêmes se rejoignent, le fn ayant réussi l’unification de ses interactions fondamentales: nationaliste-xénophobe-populiste, et j’en passe,

comment l’ultra conservatrice,celle de la ligne dure, peut mettre en avant sur sa ligne de « front », sa famille, pour prendre du « recul » ?

Est-ce que cette valeur famille est à ce point au rabais,

entre un président fraîchement élu qui tourne papa-poule, avec une vague image de camps de redressement pour tous les enfants, qu’il souhaite  » protéger », comme l’enfer est pavé de bonnes intentions,
image qui vient aux parents dont il est exclu, et à jamais,

et une ultra réac, qui remet au goût du jour, la valeur « mère au foyer  » .

la vie dans les bois dit: à

Mieux que la fonction ctrl F, qui permet de ne pas se salir les yeux,
il y a la lecture cloud, celle des mots-clés, et puis, au mileu de sanies, comme ça, par inadvertance, tu tombes sur Elle. Qui n’est pas à vendre.
http://www.ina.fr/video/CPF86611512

Paul Edel dit: à

Je me souviens de Maurice Nadeau disant mi sérieux mi ironique lorsque Perec a obtenu le prix Renaudot en 65 pour « les choses »: »ç est mauvais signe si les Lettres Nouvelles commencent à recevoir des prix. »

Janssen J-J dit: à

Est-ce que ça vaut le coup d’acheter les 2 pléiades de Pérec pour 110 euros quand on lit difficilement sur du papier bible mais qu’on a des trous de georges ?… c un dilemme. Et les pléiades, est-ce que ça se revend bien ? Le débat D.-Delaporte tourne vite Court, c drôle : le 2e passe rapidement l’éponge, maintenant qu’a la queue basse. Anne Hidalgo lance un nouveau mvt régénaratif féminin avec Christiane Taubira et Annie Duperey, un scouple ! le désœuvrement des femmes politiques au sortir des élections présidentielles comme lors d’une accoucherie difficiltueuse ?… une thèse resterait à écrire là dessus (par MMLP de préférence : « dysménorrhées politiques », voilà déjà le titre). Montréal vit un drame, et Trump m’apporte aucun secours à Justin Bridé. Le monde s’en va à la dérive, tabernâk, chaque seconde qui s’égrène confirme que le JC a raison : la recherche du bien et de la justice ne sont pas forcément le propre de la nature humaine occidentale, comme le soutiennent les anti-rawls qui font une offensive glaçante n philosophie morale http://www.laviedesidees.fr/L-intelligence-du-mechant.html Personne ne veut saluer la mémoire de notre ami Ruwen O., et pourtant, dieu sait qu’il faisait rire ses collègues du cnrs quand ils déprimaient pour un rien. Et si on passait à autre chose ? Longtemps qu’on n’a plus causé de Stendhal, de Ferdine ou d’Heil Déguère… Ce blog devient d’un trisssssssss, la fote à passou ? au départ de saint ange, à la déprime des seins glacés, ils ont enlevé le chauffage de l’immeuble trop tôt ? Et la bonne odeur de la Solexine du temps jadis qui nous réchauffait le cœur ?
BS à toussent ?

D. dit: à

Gnagnagna.

Delaporte dit: à

« C’est Florian Phillipot qui prendra tôt ou tard la Présidence du FN. »

Cela m’étonnerait beaucoup. Il a toutes les personnalités du parti contre lui. Sa ligne a échoué à cette présidentielle. Je ne donne pas cher de sa peau.

D. dit: à

Ce soir je mange des macarons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*