de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
La part des ombres de Jean Malaurie

La part des ombres de Jean Malaurie

« Je vous épargne les détails… » Mon Dieu, mais qu’est-ce que ce serait dans le cas contraire ! Le fait est que l’âge n’a pas entamé en cet homme d’un charme fou le goût irrépressible de raconter en s’autorisant toutes les digressions. Et comme il sait jouer de sa voix chaleureuse, de sa prodigieuse mémoire et de sa puissance d’évocation, on se résout à rater le rendez-vous suivant, surtout lorsqu’il prévient : « Il faut toujours garder la part des ombres et il y en a encore chez moi… »

Explorons donc le passé de l’explorateur. Famille bourgeoise de la droite catholique normande tendance janséniste (« Pour tous la prière tous les soirs à genoux »), père professeur agrégé d’Histoire (« malgré l’hostilité d’Albert Mathiez ! »), hypokhagne au lycée Henri IV dans une classe dominée par le doux magistère d’Alain, le STO qui pousse au refus et à l’entrée dans la Résistance ponctuée par une prudente injonction de sa mère (« Ne reviens jamais, tu as des frères et sœurs »). De la guerre, il a tiré une morale après avoir vu les grandes institutions se coucher. Libre du jour où il s’est lui-même libéré, il ne tarde pas à obéir à sa passion, comprendre l’origine de l’univers, en choisissant la géographie dans un milieu où tant d’historiens l’appelaient « la géo » non sans mépris. Malaurie préfère se souvenir de l’éblouissement que provoqua en lui la rencontre, alors qu’il dirigeait un syndicat étudiant, de Lucien Febvre « un génie! ». Mais sa discipline, dès le début, c’est la géographie physique dont il s’éprend rapidement stimulé par le grand bond de la géomorphologie et de la géographie des processus. Ce qui ne l’empêche pas, aujourd’hui encore, d’être aussi présenté comme ethno-historien.

Jean Malaurie ne l’a pas oublié en créant « Terre humaine » chez Plon en 1955. Rarement une collection aura à ce point mérité ses lauriers. Et quelle collection ! « Une comédie humaine à l’échelle du monde ! » lance-t-il non sans fierté. Des anthropologues, des ethnologues et de grands voyageurs qui osent écrire à la première personne, contre l’esprit dominant de la vieille Sorbonne, emmenés par un agitateur animé du désir que l’Histoire soit « non une addition de ghettos, mais de rencontres », mais aussi des ouvriers et des paysans fiers de leur tradition orale, de toute façon une vision animée par un style. Chaque lecteur fidèle de la collection, aussi exigeant et intransigeant que peuvent l’être ceux de la Pléiade, a ses préférés : aux uns Tristes tropiques de Lévi-Strauss bien sûr qui l’inaugura en 1955 de même que Les Derniers Rois de Thulé. Avec les Esquimaux polaires face à leur IMG_9597destin de Jean Malaurie aux autres Louons maintenant les grands hommes de James Agee, avec l’inoubliable reportage photo du grand Walker Evans, une enquête effroyable sur la misère en Alabama à travers le destin de trois familles de métayers, parue aux USA en 1939, les Carnets d’enquête de Zola que tous les gens de cinéma devraient considérer comme un bréviaire du repérage ou les Veines ouvertes de l’Amérique latine qui se donnait comme une contre-histoire…. Tant de « déjà classiques » parmi eux ! Un titre manque à l’appel dans un catalogue dont Jean Malaurie peut s’enorgueillir car il est son oeuvre : Esprits des feuilles jaunes (1955) de Hugo Adolf Bernatzik, annoté par l’africaniste Georges Condominas. Le livre avait été définitivement exclu du catalogue quand Malaurie avait appris le passé nazi de l’ethnographe autrichien. L’éditeur s’est excusé auprès du public et longtemps après, le directeur de collection regrette encore amèrement de ne pas s’être mieux renseigné sur son auteur.

Il y a peu, l’emblématique couverture ornée d’une photo noir et blanc, s’est métamorphosée au moment du passage de relais à l’académicien Jean-Christophe Rufin. Le problème, c’est que la collection continue à être reléguée par les libraires au rayon des sciences sociales, lequel voit ses ventes s’affaisser dangereusement, sa visibilité disparaître. Bref, cette ghettoïsation lui est d’autant plus insupportable qu’elle lui est préjudiciable. Il veut que ceux qui furent « ses » auteurs cessent d’être considérés comme d’éminents spécialistes, ou de brillants essayistes. Des écrivains avant tout ! C’est pourquoi il y a quelques années, Jean Malaurie a adressé une manière de supplique à l’ensemble des libraires. Pour dissiper un malentendu sur son caractère exclusivement ethnologique, prétendument folklorique et exotique, rappeler que ses livres reposent d’abord sur une écriture et que ses auteurs ont aussi le souci de la langue. Et dire ceci aux libraires :

« Tous sont pour moi des écrivains. C’est pourquoi, je supplie Messieurs les libraires de nous recevoir dans la noble division de la littérature générale ».

« Terre humaine », on pourrait en parler pendant des heures et des jours. D’ailleurs, le voilà qui s’empare du catalogue, s’enfonce dans son fauteuil et détaille voluptueusement chacun des titres. Mais sentant que son interlocuteur n’a pas la même mesure du temps que lui, il a cette répartie : « J’avance car on va arriver à l’essentiel… ». Deux choses : d’abord avoir été investi par le CNRS en 1950 d’une mission « en solitaire, c’est le plus important » à Thulé (Groenland) , la première mission géographique et ethnographique française dans cette région ; il y établit sur quatre générations, la première généalogie d’un groupe de 302 Inughuits, peuple le plus septentrional de la Terre « dont la valeur du temps n’est pas la nôtre », et mit à jour une planification tendancielle afin d’éviter les risques de consanguinité ; la seconde « chose essentielle » est un cadeau de la nature : un don de prescience sauvage qui fait probablement de lui le seul directeur de recherches au CNRS à fonctionner avec des appels depuis qu’en l’accueillant à Thulé, le grand chaman lui a dit : « Je t’attendais ». Et d’ajouter aussitôt :

« Tout se passe comme si la prescience des peuples boréaux sonnait comme un tocsin pour l’humanité toute entière ».

9782259184670Cela peut aller loin puisqu’il a choisi son épouse à l’écoute du seul son de sa voix. Quand il y croit, il y croit et rien ne peut lui en faire dévier. L’éditeur qu’il fut en a tiré une certaine exigence doublée d’une puissante détermination. Ainsi, lorsqu’il imposa les souvenirs de paysans bigoudens de Pierre-Jakez Hélias dont il maintint le titre Le cheval d’orgueil contre la volonté du patron de la maison Sven Nielsen qui voulait les rebaptiser « Mémoires d’un plouc ».

Il est couvert de médailles, distinctions, décorations, titres universitaires ; innombrables sont les instituts et institutions qui portent son nom. Rien n’en transparait dans le décor de son appartement parisien : une maquette du « Pourquoi pas ? », le navire-explorateur du commandant Charcot, au-dessus d’une armoire ; plus bas, l’affiche de l’Appel du 18 juin ; sur un mur du salon des dessins et des masques. Les étagères de sa bibliothèque polaire étrangement chaleureuse dans une pièce de son appartement parisien ploient dangereusement du poids de ses propres livres, de ses très nombreuses contributions à des revues savantes. D’autres y trouveraient matière à se reposer. Pas lui qui bouillonne d’idées, de projets et d’indignations contre ses collègues qui « partent en proclamant faire leur terrain avec une morgue coloniale ! ».

Au seul mot de « mondialisation » le voilà qui bondit et s’enflamme, la mèche en bataille, lui que Fernand Braudel recruta comme directeur d’études lorsqu’il sentit que celui-ci rêvait de décentrer le point de vue franco-français. A la seule évocation du nom du géographe Emmanuel de Martonne, son maître, le fil de mille et uns souvenirs est tiré mais il peut très bien mener à l’éloge de Pietr-le-Letton, son Simenon préféré. Ou à celle de son ami Paul-Emile Victor « un homme habile dans le genre de Nicolas Hulot, quelqu’un qui savait où trouver de l’argent » contrairement à lui qui, question argent, aurait plutôt pour héroïne la philosophe Simone Weil à l’usine.

Il met la dernière à mains à ses mémoires à paraître en 2019. Infatigable, inarrêtable, intarissable, il ne lâche pas pour autant son combat de toujours : « Si on ne réforme pas l’enseignement supérieur, la France est foutue ! ». Plaignons les ministres qu’il croisera car il ne les lâchera pas avec ça. Tout en demeurant hors-politique ce qui ne l’a jamais empêché de murmurer à l’oreille des chefs d’Etat, il ne se cache pas d’être manœuvrier quand il faut l’être. Pas seulement pour les bonnes causes mais pour sonner le tocsin : la faillite de l’enseignement, le réchauffement climatique, la catastrophe écologique… Tant qu’Emmanuel Macron sera à l’Elysée, Jean Malaurie ne cessera de l’exhorter à s’appuyer là-bas dans le grand Nord, sur les peuples autochtones dont il a lui-même formé les élites : « Je vais lui conseiller de prendre leur tête ! ».

Et si le président insiste, conscient de ce que la France est une puissance polaire, il lui parlera de sa foi animiste, de sa manière de courtiser la nature, d’être fidèle à ses lois spirituelles sans oublier qu’elle n’est pas bonne et que Lucifer n’est jamais loin. En témoin et en naturaliste plutôt qu’en spécialiste, ce partisan d’un humanisme écologique lui transmettra la grande leçon qu’il a tirée de ses années passées avec les Inuits : à l’intérieur de l’igloo, c’est l’exubérance, mais dehors, c’est l’inverse. Là on pense et on s’imprègne jusqu’à en être absorbé. Et de cet état-là aussi, Jean Malaurie parle très bien : le silence.

(Photos Passou)

Cette entrée a été publiée dans sciences humaines.

1111

commentaires

1 111 Réponses pour La part des ombres de Jean Malaurie

D. dit: 24 mars 2018 à 23 h 37 min

WGG, la terre a connu dans un lointain passé plusieurs civilisations humaines très avancées.
La distance qui nous sépare d’elles se compte en dizaines de milliers d’années mais elles ont laissé des traces.
Notre connaissance actuelle est technologique. La technologie permet de faire beaucoup de choses, mais elle n’en permet pas d’autres. Les civilisations dont je vous parle n’étaient pas technologiques mais je puis vous dire que ce qu’elles faisaient en application d’un certain savoir était exceptionnel.

rose dit: 24 mars 2018 à 23 h 22 min

après avoir éliminé l’atavisme juif comme source de l’inceste.

Qu’est ce que cela veut dire ?

rose dit: 24 mars 2018 à 23 h 20 min

Bihoreau duc de Bellerente dit: 24 mars 2018 à 18 h 38 min
J’ai vu à Montréal

oui ; j’ai vu à Monument valley, idem avec des indiens d’Amérique.

Pour le reste, je ne partage pas votre point de vue. J’argumenterai demain. Tard et fatiguée.

rose dit: 24 mars 2018 à 23 h 07 min

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 21 h 06 min
Ne me pousse pas dans mes derniers retranchements, Jazzi !
Jazzi dit: 24 mars 2018 à 21 h 05 min
Je sens que WGG est sur le point de nous révéler que les extraterrestres sont juifs…

je kiffe grave.

Jean Langoncet dit: 24 mars 2018 à 22 h 58 min

Sidérant
Pourquoi le preneur d’otage du Super U a-t-il accepté d’échanger une cliente contre un gendarme ? Panache terroriste ?

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 21 h 59 min

Vous en avez écorché quelques-uns, closer, on dirait ? J’aimerais bien savoir de quel coin de la galaxie ils viennent ces Ostrogoths…

closer dit: 24 mars 2018 à 21 h 53 min

« Je suis par ailleurs persuadé qu’il y a des extraterrestres qui vivent sur terre parmi nous »

Oui, ils viennent en réalité de deux planètes différentes. Les uns se reconnaissent au fait qu’ils ne peuvent pas plier le petit doigt suite à un bug dans la programmation de leur enveloppe humaine et les autres au fait que, si on leur écorche la peau, il apparaît des écailles de lézard (qu’ils sont en réalité).

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 21 h 30 min

Jean-Pierre Petit est à la base ingénieur aéronautique puis est devenu professeur chercheur en astrophysique au CNRS. C’est un de nos grands savants mais complètment marginal et très sympathique pour cette raison et aussi pour sa personnalité que je trouve très attachante. Un esprit merveilleusement libre et ouvert à l’inconnu. Un élu quoi ! Il m’est arrivé de correspondre avec lui grâce à son site, et il m’a répondu d’ailleurs pour me dir qu’il regrettait en effet de ne pas avoir trente ans de moins.

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 21 h 21 min

Les extraterrestres sont venus photographier (deux énormes flashes dans la nuit du 12 janvier 2012) l’esplanade du Temple à Jérusalem. C’est le même type d’engin spatial petit et automatique que les Américains (une foule immense) ont vu un jour dans le ciel où ils étaient présents en grand nombre. Des boules lumineuses d’air ionisé autour de l’engin à cause de la MHD, dont Jean-Pierre Petit explique le fonctionnement, y compris pour les soucoupes volantes ! Mais personne en haut lieu n’a jamais prêté attention à ce type qui a cinquante d’avance sur la science aéronautique d’aujourd’hui !

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 21 h 14 min

En tout cas, Jean-Pierre Petit, qui reçoit des documents par la poste émanant manifestement d’extraterrestres vivant sur terre, est d’origine juive. Il est le deuxième savant à qui ils adressent des documents sur la structure géminale de l’univers, l’autre savant étant Sarkarov.

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 21 h 02 min

« Or, aucun être humain vivant sur terre n’est capable d’une telle performance. »

Simple d’énonciation, WGG…

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 20 h 51 min

« Ils ont trouvé apparmment la technologie pour les utiliser. »

C’est sûr !

un véhicule avec écrit dessus en gros: urgences psychiatriques, conduit par des individus en blouse blanche.

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 20 h 45 min

Les extraterrestres ont une connaissance de la structure de l’univers qui leur permet visiblment de franchir de très grandes distances pour venir nous voir en empruntant des raccourcis que laissent d’ailleurs à penser théoriquement la Relativité générale d’Einstein. Ils ont trouvé apparmment la technologie pour les utiliser.

Mais on est en droit de se demander comment ils font un fois sur terre pour vivre, et où ils mettent tous leurs engins. Il est probable qu’ils ont organisé une base sur la lune sur la face cachée de la terre, une base probablement souterraine et invisible par survol de la lune. Sinon, on ne voit pas comment ils pourraient fréquenter la terre aussi aisément. L’un des premiers astronautes qui est allé sur la lune aurait dit avoir aperçu un vaisseau qui les observait derrière des montagnes lunaires alors qu’ils travaillaient sur la lune. Et par la suite, Buzz Adrin, je crois que c’est lui qui l’a prétendu, il a en tout cas déclaré que la réalité d’extraterrestres visitant la terre ne faisait pour lui aucun doute.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 20 h 30 min

Phil,
T. Mann, à vrai dire je laisse volontiers aux tuberculeux du sana enfumé.
Puisque je vous dis que je préfère cette complicité du frère et de la soeur qui les a émancipés de ce père envahissant et du genre  » que pour sa geule », vous pouvez bien les pourrir pour la galerie, que cela ne rehaussera le père, sauf sa certaine lâcheté. Voilà.

________________________________

Joseph en Egypte, et on retrouvé son palais ?

Où ça ?

Je viens de voir dans l’encyclopédie en ligne que le canal Joseph devait son nom a une colonie juive. Mais pas celle de l’époque de Joseph.

« La région du Fayoum possède un certain nombre de sites archéologiques répartis en fonction des lignes de retrait successives du lac : les sites pharaoniques sont concentrés sur le seuil d’El-Lahoun, tandis que les sites ptolémaïques sont disséminés sur le pourtour de la dépression. Le Fayoum a livré de nombreux papyrus (surtout en grec), des statuettes de terre cuite et des peintures célèbres. Il abrita longtemps une importante colonie juive (d’où l’existence de traditions relatives à Joseph : Bahr Youssef signifie la rivière de Joseph). Il demeura enfin, pendant plusieurs siècles, un important centre du christianisme copte et comptait trente-cinq monastères au xiiie siècle. »

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 20 h 28 min

Je suis persuadé aussi que l’armée américaine utilise des extraterrestres avec leur pouvoir de télépathie. C’est grâce à la télépathie, par exemple, que l’armée américaine a trouvé où se cachait Sadam Hussein, dans un souterrain dans le désert. Un ou plusieurs « soldats » ont détecté l’endroit en le voyant par télépathie. Or, aucun être humain vivant sur terre n’est capable d’une telle performance.

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 20 h 23 min

Je suis par ailleurs persuadé qu’il y a des extraterrestres qui vivent sur terre parmi nous, et occupent même des postes de haut niveau à la Nasa avec l’accord du gouvernement américain. Ils ont une capacité d’utiliser notamment la télépathie et d’influencer à distance le comportement d’un être humain au point de le faire s’évanouir en pleine conférence de presse alors que l’astronaute américaine s’apprêtait à révéler au public du monde entier qu’un vaisseau spatial placé sous la navette américaine l’observait et l’avait empêché à un moment de revenir sur terre. La responsable de la navette s’est évanouie par deux fois derrière son pupitre. Il est clair qu’il y avait alors dans la salle de conférence un ou plusieurs extraterrestres qui ont produit par télépathie ces évanouissements incompréhensibles autrement.

De même un jour, voilà quelques années sur la chaîne israélienne i24, un jeune homme, qui prétendait être d’orgine française et parlait parfaitement notre langue, et qui organisent des spectacles en Israël où la salle fait par exemple exploser un verre placé sur scène simplment en tendant leurs index vers le verre, — s’est livré sur les journalistes présents sur le plateau à des expériences de télépathie impossibles à réaliser par des êtres humains, faisant croire par exemple à une journaliste aux yeux bandés qu’il lui grattait la main alors qu’il grattait la main d’une autre personne, et ce genre d’expérience. Je l’ai vu en direct.

Phil dit: 24 mars 2018 à 19 h 59 min

oui Lavie, les enfants Mann ont fait de la politique, c’est parfois édifiant mais pas aussi considérable que la littérature.

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 19 h 58 min

J’avais indiqué également que l’archéologie a retrouvé l’emplacement exact de la ville de Sodome, juste à la frontière avec la Jordanie. C’était une ville située grosso modo de l’autre côté de la Mer morte symétriquement à Qumran, où vivaient les Esséniens. La ville a été détruite par une météorite qui a explosé en l’air avant d’atterrir, on en a des preuves indubitables. Sous la colline qu’on a creusée, on a retrouvé les ruines d’une ville, sa porte, ses remparts, etc. Le récit biblique en a fait un récit édifiant pour montrer la vengeance de Dieu à l’égard de ceux qui s’enferrent dans le mal. Mais la ville ne devait rien avoir de particulier ; c’est le récit biblique qui en a fait le paradigme de tous les vices.

Les extraterrestres, qui détiennent certainement les archives de la terre depuis des milliers d’années, ont peut-être pris soin de « filmer » cette catastrophe comme ils viennent de nos jours filmer par exemple la catastrophe de la centrale nucléaire qui a fondu.

Tout cela paraît un peu extravagant et difficile à avaler. Mais je suis pourtant convaincu que c’est ce qui se passe avec les extraterrestres depuis ds millénaires, dont la présence sur terre est avérée maintenant par trop de témoignages des plus fiables pour être niée d’un revers de main. Ils nous étudient comme nous étudions les peuplades primitives de la forêt amazonienne et en reviennent avec des documents filmés ou autre qui témoigneront du passé de la terre pour les générations futures qui finiront bien un jour par en avoir connaissance. Pour le moment, il semble que les extraterrestres ne nous estiment pas encore assez humanisés et civilisés pour entrer en contact avec nous ou ils ont peur de détruire notre civilisation comme nous l’avons fait avec les Indiens d’Amérique. Mais ce qui est certain, c’est qu’ils en savent visiblement bien plus sur nous que nous sur eux !

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 19 h 41 min

Je l’avais déjà indiqué mais l’archéologie a retrouvé l’emplacement du palais où habitait Joseph à Avaris, dans le sud du delta du Nil. Sa tombe était ornée d’une petit pyramide dans un quartier de la ville marquée par de nombreux indices d’une présence juive.

Ayant relu dernièrement encore Genèse, je suis frappé par la modernité du personnage : c’est à la fois l’équivalent de Colbert pour l’aménagment du territoire de l’Egypte ancienne (le canal qui porte son nom pour amener l’eau du Nil sur les terres cultivables toute l’année) et d’un psychanalyste auprès du roi, qui interprète ses rêves et évite la famine.

Les égyptologues indiquent qu’il est traditionnel de voir des Juifs devenir hauts fonctionnaires dans l’administration de l’Égypte ancienne. De Joseph à Attali, on a de plus une longue tradition juive, celle de conseiller des princes de ce monde.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 19 h 36 min

Bof Phil il arrive un âge où toutes ces balivernes pour grands malades du docteur Freud entre lâcheté et faux dédain n ‘ émeuvent pas.
Les deux enfants qui ont pâti de cette situation sont eux beaucoup plus respectables par ce qu’ ils ont fait de leur vie.

Phil dit: 24 mars 2018 à 19 h 16 min

Thomas Mann a livré au long de son oeuvre le conflit de sa germanité pris dans une ascendance brésilienne mâtinée de judaïsme, gigantesque charge introspective plus humaine que malsaine, Lavie, pour laquelle ses enfants n’étaient certes pas assez armés mais ils se sont bien défendus. Lire son roman « sang mêlé » écrit au début du siècle, censuré par l’auteur vers 1920 quand il le publie à nouveau, après avoir éliminé l’atavisme juif comme source de l’inceste.

closer dit: 24 mars 2018 à 19 h 11 min

« Pourquoi une minuscule à Islam, WGG ? »

Parce que c’est le cas pour tous les noms de religion, Annibal. Les entités géographiques comme Occident, Asie, Islam au sens de l’aire géographique islamisée, etc…prennent une majuscule.

Evidence dit: 24 mars 2018 à 19 h 09 min

Drawing Now ? c’est à deux pas de chez moi, j’y cours pour rencontrer le p’tit Cout… vamos a ver !

Bihoreau duc de Bellerente dit: 24 mars 2018 à 18 h 38 min

J’ai vu à Montréal des Inuits complètement déchus par le sucre et l’alcool, que leur civilisation ne connaissait pas. Eut-il été mieux de les protéger par une immense cloche de verre ? Rencontrer l’Autre est souvent mortifère. Nos jeunes arabo-musulmans souffrent à leur façon d’une France qui ne peut être qu’étrangère à leur culture. La frustration qui en découle les conduit à se faire du mal ou à en faire aux Français. On vient de le voir: ce lieutenant-colonel à jamais héros, ce Radouane Lakdim à jamais haï. Notre vieux pays paie le prix de la conquête de l’Algérie, de l’asservissement de la Tunisie et du Maroc. Nous étions mieux qu’eux, pensions-nous. Eux, ils le croient encore. D’où leur haine.

Ed dit: 24 mars 2018 à 18 h 37 min

C’est ce que la série met en avant. Je me souviens encore des scènes de douce complicité dans la résidence secondaire familiale.

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 18 h 20 min

@ce Grand Homme d’Etat, Nicolae Sarkozy

Nicolae, Nicolae… fut Grand nain-nain en effet, et on sait trop comment l’histoire finit pour lui et pour son Helenae-Carlae.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 18 h 13 min

Non T. Mann ne représente pas tous les hommes égoïstes incapables d être père.
Lui cumule avec qqchose de malsain. C est ce que j ai retenu du dernier billet RDL consacre à magic moutain.

Paul Edel dit: 24 mars 2018 à 18 h 13 min

(mon plaisir) » je crois était lié au caractère insupportable de Joseph, qui me portait à m’identifier assez à chacun de ses frangins pour avoir sa peau. » Excellent!

Ed dit: 24 mars 2018 à 18 h 04 min

Si tous les hommes qui ne pensent qu’à leur tronche ne faisaient pas d’enfants, ce serait la fin de l’espèce humaine. Ça ne me gêne pas hein, puisque je milite pour que les gens arrêtent avec tout ce cirque de la procréation, mais bon…

JC..... dit: 24 mars 2018 à 18 h 00 min

Seul un c.on clopinesque comme Gigi, maître majeur à la piscine sans eau de Paris Ville Lumière, peut tenter de faire croire que la putréfaction nationale est le fait de ce Grand Homme d’Etat, Nicolae Sarkozy !

Le Nain teigneux à talonnettes est innocent de ce désastre qu’il souligne sans raison !

Les responsables sont connus et en fuite : en coupant la tête de Louis XVI, la Révolution a coupé les racines de la France, la condamnant à ce que nous sommes….

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 18 h 00 min

17.47 oui je vous le dirai, jpa, mais il me faudra retrouver mes fiches auparavant ou mes notes que je n’ai plus sous la main : j’en lus un tome tous les ans, sous la première décennie de ce siècle. Et plus j’avançais, plus ma fascination se décuplait. Il faut dire que je suis un bon lecteur, càd assez peu exigeant, plutôt bienveillant en général. Peu de choses à vrai dire me rebutent, en dehors de mes propres fiches, des « guide bourrique », car j’ai hélas la mémoire de Montaigne, outre une tendance à la gravelle, mais au moins me suis-je épargné l’équitation. Je m’égare… Par ailleurs, j’ignore ce que Kundera pense de cette tétralogie et d’où vient son plaisir. Le mien je crois était lié au caractère insupportable de Joseph, qui me portait à m’identifier assez à chacun de ses frangins pour avoir sa peau. Ils n’étaient rien qu’humains z’eux, et lui, était trop comblé, trop prédestiné, et un brin insupportab’ d’arrogance.
Tout le problème de l’ombrageux Thomas vis à vis de son généreux frangin… un truc dans ce goût là… Pas chercher plus loin… Désolé pour ma socio-psycho à 2 balles, mais c la + honnête que je puisse vous offrir à ce sujet.
BàV, cher monsieur.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 17 h 54 min

C est sur que T. Mann comme Vater ça devait pas être le bonheur. Un piètre bonhomme. Tout pour sa gueuler en somme.

Paul Edel dit: 24 mars 2018 à 17 h 47 min

Janssen; ta,t meiux que vous ayez été séduit par « Joseph et ses frères », je m’en réjouis,vraiment,et un de ces jours vous pourriez donner quelques précisions sur ce qui vous a fasciné dans cette tétralogie..Kundera est, par exemple, un très grand admirateur de « Joseph et ses frères » .

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 17 h 42 min

@ 16.39 // pas que ça dans la vie de Mann ?…, PE, on ferait bien de rendre justice à Katharina Pringsheim pour une fois, déjà mal flanquée avec son jumeau Klaus pas des plus faciles, victime en outre et surtout de la méconnaissance d’une contraception minimale même dans cette bourgeoisie éclairée : six moufflets à supporter ! et… une bonne cure au « sana » de Davos qui servit de cadre à son insecticide d’époux, histoire de camper la MM. Désolé, PE…, mais moi j’ai préféré la série des Joseph à celle de l’ancien testament, l’était plus romanesque, voyez.

Salutations à MM. Court et Bihoreau ddB, trop souvent et injustement calomniés sur cette chaîne. Courage ! Ne faiblissez pas devant la dénonciation des immenses responsabilités de la Sarkophagie dans la putréfaction actuelle : sachez que derrière la justice humaine, il y a une justice immanente prédestinée à devoir châtier les vraies ordures.

Phil dit: 24 mars 2018 à 17 h 38 min

A l’époque de Thomas Mann, les grandes familles mettaient trois générations pour tomber en déshérence. Dans les feuilletons télévisés la décadence est plus rapide, Klaus Mann s’envoie une piquouse en gros plan, le spectateur peut enchaîner avec youporn sans choc cérébral et laisser Mephisto du même Mann à ceux qui font la différence entre le cinéma et la télévision.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 17 h 27 min

LEXIQUE

Pour les nouveaux arrivants en République des Livres, deux choses importantes à savoir :

– Passou est le diminutif de Pierre Assouline, notre gourou bien aimé qui mérite entre autre, respect, déférence, estime, et nationalité espagnole…

– Evidence, Lacenaire, William Legrand, Madame Verminiglia, et autres pseudos-personnes sont une tarée unique, échappée de l’Asile de Charenton en 1953 le soir du réveillon, malade sans danger mais recherchée par les autorités pour radicalisation psychopathique grave….

Ed dit: 24 mars 2018 à 17 h 17 min

« Dont je suis un spécialiste soit dit en passant »
Vous vous rendez compte de votre lourdeur ? Rob lala.

Bon sang ! Merci de parler de cette série sur les Mann diffusée il y a longtemps sur Arte. J’avais vu l’acteur se piquer et ça m’avait marqué. Jamais agréable à voir ces choses-là.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 17 h 17 min

Bellerente,
Ce soir, comme tous les samedis soir, si la fièvre religieuse me prend, je « passe à l’acte » … les vivants doivent, en vivant, venger les morts de ne plus être.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 17 h 13 min

Bellerente,
J’estime grandement ton Nain Teigneux, car il a grand mérite : il se tape Carla, qui est à Juliette ce que Roméo est à Daniel Rops.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 17 h 10 min

Bellerente, je te salue,
il est des INUIT du Sud qui remontent du sud pour trouver la mécréance, l’égalité homme-femme, le chômage, les allocs porteuses d’échec, l’atroce laïcité chrétienne qui oblige à penser au lieu d’obéir en soumission.

Peux tu me dire pour quelle raison les INUIT du Nord, ces primitifs contraint de s’alcooliser à mort pour tenir le coup, ne descendent pas ?

Compris, ils n’ont pas de Livre….

Lacenaire dit: 24 mars 2018 à 17 h 07 min

Tiens ! Ne serait-il pas un peu homo celui qu’Evidence appelle le p’tit Court ? hein, qu’en pense Jazzi

Bloom dit: 24 mars 2018 à 16 h 59 min

..Thomas Mann Thomas Mann Thomas Mann y ‘a pas que ça dans la vie.. et Golo Mann!.. et Erika Mann! et Heinrich Mann!.. et Klaus Mann!. tous écrivains..

Et tous complètement en rupture de ban avec le père, tyran froid et distant, comme le montre un série allemande réalisée au début des années 2000, avec Sebastian Koch dans le rôle de Klaus, complètement shooté…
La passion dans tous ses sens…

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 16 h 46 min

Le Lieutenant-Colonel Beltrame était un catholique pratiquant. Il a eu le temps de recevoir les derniers sacrements.
Comme le locataire de l’Elysée demande à chacun de l’honorer, j aurai une pensée pour lui, en ce dimanche des Rameaux.

Alors que la pensée qui domine plutôt c est comment une fois de plus on sait immédiatement tout du terroriste islamiste de daech, en temps réel avec le proc de paris au micro. Ce terroriste bien connu des services de renseignement qui n’a pas lui non plus alerté le bureau du sinistre de l intérieur ou ecrit une lettre au locataire de l Élysée, pour le prévenir qu’ il allait passer « brusquement à « l acte ».

Paul Edel dit: 24 mars 2018 à 16 h 39 min

D
vous avez raison ..Thomas Mann Thomas Mann Thomas Mann y ‘a pas que ça dans la vie.. et Golo Mann!.. et Erika Mann! et Heinrich Mann!.. et Klaus Mann!. tous écrivains..

Delaporte dit: 24 mars 2018 à 16 h 36 min

« Est-ce que l’Association des imams de France a réagi officiellement face aux victimes de ce terroriste? ou est-ce le grand silence fracassant? »

J’ai lu que des autorités officielles musulmanes avaient pris la parole pour condamner l’action terroriste et rendre hommage au lieutenant-colonel héroïque.

Bihoreau duc de Bellerente dit: 24 mars 2018 à 16 h 35 min

Ceux qui me firent l’honneur de me lire lorsque le Nain teigneux arriva aux affaires savent combien je l’exècre. Ses mises en examen me réjouissent. Il hurle au complot. Quoi d’autre ? Il faut cependant reconnaitre qu’à côté de Trump, c’est un minable…

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 16 h 27 min

@14h31
Dis r2d2 il semblerait que tu t adonnes au « stupéfiant » gore. Reformé P4 ?
Tu as raison, je suis la première étonnée de repenser à tous ces romans polars/thrillers que j ai pu lire pendant des années et des années.

Bihoreau duc de Bellerente dit: 24 mars 2018 à 16 h 15 min

Je reviens ici tant ce billet m’a plu. La sagesse de ces peuples dit primitifs ne procèderait-elle pas de la modicité de leurs moyens, alors que l’ampleur des nôtres n’a fait qu’amplifier nos besoins ? De l’avoir plein nos armoires, chante Alain Souchon, au nom qui sent la terre et ses racines. Sven Nielsen le qualifierait sûrement de «plouc»…

D. dit: 24 mars 2018 à 16 h 06 min

On commence avec famille bourgeoise de la droite catholique normande tendance janséniste et on aboutit à thomas mann, comme ça, ni vu ni connu.

D. dit: 24 mars 2018 à 16 h 04 min

thomas mann, thomas mann, thomas mann. Certains n’ont que ça à la bouche à croire qu’ils n’ont lu que thomas mann dans la vie.

D. dit: 24 mars 2018 à 16 h 01 min

au déterminisme quoi ? Qu’est-ce que c’est que ce charabia ? spinoza – dont je suis un spécialiste, soit-dit en passant – n’a pas inventé la poudre ni l’au chaude. Tout cela existait bien avant lui et était parfaitement connu des mages.

Paul Edel dit: 24 mars 2018 à 15 h 10 min

Merci Jazzi!Ouf…
À ceux qui redoutent de plonger dans l’énorme volume de Thomas Mann, comment ne pas recommander le bref , et fulgurant récit de « Mario le magicien » publié en 1930. Dans « Mario le magicien » un narrateur décrit une petite plage italienne, Torre di Venere, et une famille allemande qui se sent observée puis en butte à une franche hostilité de la part du personnel de l’hôtel et par les italiens sur la plage qui se scandalisent du fait que la petite fille de la famille allemande ôte son maillot de bain complétement pour l’essorer dans l’eau de mer, ce qui oblige la police à intervenir car une partie de la foule des baigneurs crie à l’obscénité du comportement de la petite fille……Le narrateur met en évidence que les signes sont réunis d’ une poussée de nationalisme inquiétante dans cette station balnéaire..
Dans la seconde partie du récit, particulièrement prenante, la famille allemande, pour faire plaisir aux enfants, se rend à une séance de prestidigitation ,façon cirque .
En fait, il s’agit d’une séance d’hypnotisme ,menée par un personnage bavard, louche, grivois et alcoolique ,Cipolla et son chapeau claque et ses habits clinquants miteux . Il joue avec le public un jeu à l’érotisme morbide, élément clé, qui s’établit entre salle et scène. Ses effets, spectaculaires sont grossiers, mais d’une efficacité redoutable pour subjuguer, puis soumettre jusqu’à l’humiliation quelques volontaires-victimes. C’est magnifiquement raconté.
Il a un véritable pouvoir magnétique pour ensorceler le public italien de par son verbe canaille et bravache, et sa gestuelle emphatique. Il finit par contrôler et dominer mentalement le public. Ne racontons pas la fin .
Il fut clair à l’époque que T.Mann décrivait les changements et l’installation du fascisme en Italie avec l’arrivée au pouvoir de Mussolini .Thomas Mann s’est toujours refusé à faire directement de Cippola, une évidente figure du politicien italien . A un journaliste qui l’interroge sur la figure de Cipolla, et son symbole transparent , Mann répondit avec prudence :
« Il ne faut « relever aucune animosité dans mon récit contre l’Italie ou ce qui est italien. Ce qui était privé au début, insignifiant, s’est dégagé pour moi, au cours du récit, comme un élément critique idéal, moral-politique, qui laisse deviner une nette aversion et donne à l’atmosphère, un caractère inquiétant et explosif à la fin. Puisque cela vous intéresse :le Magicien était là et s’est comporté exactement comme je l’ai décrit. Seul, est inventé le dénouement fatal. »

Ed dit: 24 mars 2018 à 14 h 53 min

Jazzi,
Quand je lis cela, je pense au déterminisme spinozien. Mais ça doit me dépasser car seul Dédé peut comprendre. Amen.

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 14 h 45 min

Ed, D. nous a pourtant bien expliqué que Le lieutenant colonel Beltrame était prédestiné à être un héros. Celle à qui il a sauvé la vie, elle, n’était que prédestinée à aller faire ses courses au supermarché. C’est pas de la haute métaphysique, ça ?

Sergio dit: 24 mars 2018 à 14 h 38 min

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 13 h 37 min

Pourquoi une minuscule à Islam

Bonne question. Mais on en met bien une à christianisme ?

Ed dit: 24 mars 2018 à 14 h 37 min

D.
« Vous avez du mal parce que c’est hautement métaphysique »

Et le haut des portes élargis de votre domicile, c’est purement physique pour le coup !

Ed dit: 24 mars 2018 à 14 h 34 min

Je pense que la femme à qui il a sauvé la vie vivra toujours avec une petite part de culpabilité. Mais sans doute tentera-t-elle d’être heureuse, d’accomplir de belles choses pour faire honneur à son héros.

Truompeu dit: 24 mars 2018 à 14 h 31 min

10h40 ETC ETC E

« J’ai confondu avec un autre livre… »


plus abrutie que jamais la Grenouille du Bois coasse coasse cocasnase… espérant un crapaud couillus au lieu de se couvrir de bouses

——–

Mais pourquoi des femmes à St Cyr ?
Pourquoi dépenser de l’argent pour des raisons idéologiques ‘transgenre’ avec des femmes dans l’Armée !? avec des plans « antiracistes » qui permettent surtout de laisser les frontières grandes ouvertes (le pitre Harlem Désir qui fut même incapable de diriger le PS, est à Bruxelles
à 25000 euros net (à multiplier pour tt les avantages

——-
Le lieutenant colonel Beltrame a pris la place d’un otage parce qu’il était Paras, et espérait pouvoir désarmer la maghrébin « chance pour la France »…
C’est un mort de plus du regroupement familial chiraquien, de la submersion migratoire sarkoziste (« ils sont nos hôtes »… « le métissage est une chance » Ah oui! regarde dans la glace…), de la francophonie plurielle décomplexée et Marooccoco

—-
Beltrame Paras toujours…

… et l’on verra haut dans le ciel
passer les oies sauvages…

RE bon Wend

Paul Edel dit: 24 mars 2018 à 14 h 18 min

Est-ce que l’Association des imams de France a réagi officiellement face aux victimes de ce terroriste? ou est-ce le grand silence fracassant?

gisèle dit: 24 mars 2018 à 14 h 03 min

clopine 13h10 . excellente réplique.Indignes sont les propos tenus par Petit Rappel. » Courtelinesques » ? pas vraiment.Que Christiane plongée subitement dans un bénitier en ressorte couronnée en Rosière,peut déclencher l’hilarité;la hargne avec laquelle il s’acharne sur vous,Clopine, est inacceptable et dépasse la misogynie.
Quant à parler d’érudition…n’est-ce pas Rabelaisien ?En tout cas l’abbaye de Thélème, ce n’est pas pour lui, c’est simple, non ?

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 13 h 59 min

Quand sera-t-elle consolée un jour et par qui, d’avoir raté son capès de littérature spécialisée sur la fin du 19e, et d’arrêter de le faire payer à ceux qui lui ont prétendument pris sa place, bon dieu ?
Reus’ment qu’elle s’ra pas là pour y répondre, la fonceuse primavera, car c’est pas une question, just’une ‘tite remarque derrière mon doigt en passant… Pas vrai, JoCrisse ?

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 13 h 37 min

« victime de la lâcheté de l’Occident face à l’islam »

Pourquoi une minuscule à Islam, WGG ?

Chantal 2 dit: 24 mars 2018 à 13 h 36 min

Une dette impossible à acquitter, pour celle dont la vie fut sauvée par le l.colonel.
Comment elle va faire pour vivre avec ça ?
Sujet de roman !

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 13 h 34 min

« C’est l’homme qui faute par le péché originel »

Là ce n’est plus de la métaphysique, D., mais de la haute voltige !

D. dit: 24 mars 2018 à 13 h 24 min

Cela-dit, WGG, on ne peut pas tout mettre sur le dos élus. La responsabilité de l’électorat me semble criante.

Clopine dit: 24 mars 2018 à 13 h 10 min

Je laisse à Monsieur Court l’aménité de ses propos, et l’aplomb avec lequel il décrypte mes motivations.

Je me demande cependant … Si l’impunité n’existait pas dans un espace comme celui-ci, s’il fallait assumer ses propos, l’air serait sans doute le même, vu la haine que j’inspire, mais la chanson ? Va savoir…

En tout cas, c’est vrai que c’est vilain la haine. Ca ne fait pas écrire mieux, c’est certain, au contraire. On dirait que des boutons plein de pus surgissent inopinément entre les mots… Ca donne des phrases à la fois emphatiques et creuses, c’est très curieux à regarder comme phénomène. Pauvre Monsieur Court, ployant sous le poids de son érudition et de son sentiment de soi au point qu’on croit voir l’ombre d’une haridelle passer, à la fois décharnée et satisfaite. Mortifère, en tout cas. Je m’en vais aller ouvrir ma fenêtre, tiens, un peu. Car voyez-vous, une femme qui se penche pour ouvrir sa fenêtre, et rabat volets et carreaux vers son jardin, ouvre forcément ses bras. Et l’univers qu’elle accueille ainsi, à bras ouverts, est forcément débarrassé des miasmes haineux de tous les petits Courts du monde.

Widergänger dit: 24 mars 2018 à 13 h 08 min

Je m’incline devant la dépouille du gendarme Arnaud Beltrame, mort dans l’honneur au service de la nation, victime de la lâcheté de l’Occident face à l’islam, et rend hommage à sa mémoire. J’adresse mes condoléances à ses proches.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 12 h 56 min

« Vous vous répondez à vous-même pour persister dans vos fantasmes de nazillons couillus, & pourquoi pas si ça vous fait du bien dans les bois de chauffe … »

avec ta psycho-socio à deux balles, regarde le doigt plutôt que la lune, je te fais une ‘tite remarque en passant par le printemps ?
Le Lieutenant-Colonel Beltrame n’a pas fait l’ ESM, mais l’ EMIA.

T’was, ça fait quand même une différence entre les tafioles « tradis » de la prépa « littéraire » à l’ ESM, et ceux de l’ Ecole…

Cela dit la prochaine fois que je repasse devant la machine à neuneu, j’la regarde même pas. Je fonce.

Petit Rappel dit: 24 mars 2018 à 12 h 55 min

« Vous, c’est sur, vous n’avez pas eu à vous forcer »
Vous n’en savez rien. Mais disons que raconter mon moi pour faire pleurer Margot-Ed ou tenter de capter la bienveillance d’un Prix Goncourt par un petit théâtre personnel agrémenté d’envois littéraires à ce que j’ai compris peu convaincants n’entre pas, à mon humble avis, dans le propos d’un blog littéraire. Question de décence. « Le moi est haïssable », disait l’autre, surtout quand il accumule comme ici les versions contradictoires. Ce que vous faites avec un aplomb et un brio indéniable. Oh, c’est écrit avec une fraicheur toute fromagère, je n’en disconviens pas. Elle en a le gout de terroir, et parfois aussi, souvent, les aigreurs. Elle vous vaut des admirations enthousiastes dont je ne suis pas. Mais elle résiste mal au temps, parce que, de meme qu’un Camembert peut-être trop fait, il vous arrive comme ici d’en faire de trop.
Je ne répondrai pas à la navrante Evidence, sinon en allant de ce pas fréquenter ce lieu de conspirateurs et de passéistes endurcis qui s’appelle Drawing Now…
Bon Après-Midi.
MC

D. dit: 24 mars 2018 à 12 h 50 min

Non,Jazzi, vous parlez de faute seulement Dieu ne faute jamais. C’est l’homme qui faute par le péché originel auquel il faut étroitement relier la prédestination. Vous avez du mal parce que c’est hautement métaphysique. En résumé ça veut dire que tout est connu dans une autre dimension et dans la nôtre cela est perçu comme un arbre de causes et de conséquences. C’est tout-à-fait illusoire.

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 12 h 33 min

@… saleté intellectuelle de Gigi, la crevure de gauche de ce couvent

le plus beau compliment qui m’ait jamais été adressé à la rdl, j’y avions point pensé et… c peut-être vrai. Merci Pluton !

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 12 h 27 min

@ Si t’as d’autres questions,

… pas une question, just’une ‘tite remarque en passant par le printemps. Vous vous répondez à vous-même pour persister dans vos fantasmes de nazillons couillus, & pourquoi pas si ça vous fait du bien dans les bois de chauffe …

Ed dit: 24 mars 2018 à 12 h 26 min

12.21
Album en cours : « les femmes sont bêtes »

« Vos g.ueules les mouettes
Les femmes sont bêtes
Et la jeune est une p.ute
Et la vieille, toi aussi chut.

Vos g.eules les mouettes
Les femmes sont bêtes
C’était mieux avant
Quand elles s’occupaient des enfants »

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 12 h 00 min

@ la nazification de St Cyr…

Oui, si t’as pas bien compris je vais te répéter que la voie d’accès à l’ESM St Cyr se fait par voie de concours.

L’une de ces voies, la plus problématique aujourd’hui, est le concours  » Lettres »…brigué par des nazillons couillus, qui ne reculent devant rien qui ne doive les exempter, pour finir, d’un passage en commission de discipline. J’espère qu’ils seront virés, avant que cette filière qui sert à rien, ne soit purement et simplement, supprimée.

Si t’as d’autres questions, va falloir attendre que je repasse devant la machine…

En plus c’est véritablement le printemps, today.
Et donc, logiquement, je sors.

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 11 h 55 min

@ la folle de luxe du lieu …

…te demande, JC, d’élucubrer sur les seules questions d’actualité qui soient à la hauteur de ta sincérité matinale : à ton avis, JC, pourquoi ce lieutenant-colonel s’est-il proposé pour aller remplacer l’otage ? Pourquoi lui, et pas un autre de ses collègues ? Pourquoi n’aurais-tu jamais pu être à sa place, ne serait-ce qu’en pensée ?

Ed dit: 24 mars 2018 à 11 h 48 min

Jazzi,

Si vous en êtes à considérer l’éventualité d’application sur les chats de jouets pour chiens, je crois que vous avez encore beaucoup à apprendre de nos amis miaou.
Je ne vais pas promener mes amours au parc vous savez…

JC..... dit: 24 mars 2018 à 11 h 45 min

Il est clair qu’un géant comme le petit Court ne peut qu’entraîner les nains et les naines de ce minuscule paradis fermenté, sur la voie interdite de l’Envie déraisonnable ! …

Ed dit: 24 mars 2018 à 11 h 42 min

JC
Qui était censé nous quitter ce matin, mais qui, comme d’habitude, revient car il a encore qqch à ajouter.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 11 h 42 min

Pourquoi faire subir à nos chères sœurs, do.dues, char.nues, incon.nues, tant de déboires, tant de grossesses, tant de souffrances, si la « miso.gynie des li.vres sa.crés » que nous appliquons strictement n’était point la bonne, la seule, la vraie explication ?

JC..... dit: 24 mars 2018 à 11 h 41 min

Je m’éclipse, non sans avoir craché un glaviot au Polonium 210 sur cette saleté intellectuelle de Gigi, la crevure de gauche de ce couvent, la folle de luxe du lieu …

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 11 h 38 min

@ la nazification de St Cyr…

est En Marche, donc… école d’où sortit le lieutenant-colonel Beltrame. Intéressant.

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 11 h 36 min

Si nos âmes sont prédestinées, à qui la faute, D. ?
Tu as vu le film « La prière » de Cédric kahn ?

JC..... dit: 24 mars 2018 à 11 h 35 min

Connecté depuis l’Institut, un centre culturel centré autour de l’apéritif festif insulaire, je proteste contre des fake news en rafales, ici, en ce blog pourtant de prestige….

Etre misogyne ? Une attitude rationnelle chez l’homme occidental cultivé !

Pourquoi faire subir à nos chères sœurs, dodues, charnues, inconnues, tant de déboires, tant de grossesses, tant de souffrances, si la « misogynie des livres sacrés » que nous appliquons strictement n’était point la bonne, la seule, la vraie explication ?

Misogynes de tous les pays, tenez vous prêts.

Ed dit: 24 mars 2018 à 11 h 22 min

Un misogyne qui se fond parfaitement dans le décor ici. Je me rappelle qu’il avait qualifié Clopine de mere maquerelle al9rs qu’elle me défendait. Je serais donc un p.ute. voilà voilà. Un homme charmant somme toute.

Evidence dit: 24 mars 2018 à 11 h 10 min

Ce p’tit Court c’est vraiment le genre de type qu’une non-violente comme moi a toujours envie de gifler

Jazzi dit: 24 mars 2018 à 10 h 46 min

Je n’ai pas le goût de la méchanceté, Petit Rappel, celui de la gentillesse en revanche, oui. Mais je crains fort qu’un tel projet ne passerait pas la rampe du « service commercial »…

Comment peut-on affirmer qu’un individu s’est radicalisé mais qu’il ne présentait pas de symptômes de passage à l’acte ?

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 10 h 40 min

Pourtant, en regardant sa biblio, il n’y en a qu’un dont je garde le souvenir pour les révélations historiques ( à l’époque je ne fréquentais pas la RDL) qu’il contenait.

Non ce n’était pas « les ombres de Katyn »,sorti en France en 2015.
J’ai confondu avec un autre livre.

D. dit: 24 mars 2018 à 10 h 40 min

Je suis toujours étonné mais ici sidéré d’observer au quotidien les signes de la prédestination des âmes.
D’un côté un héros, un véritable saint dont l’acte de bravoure inouïe a été guidée par le cœur et l’honneur de la nation, qui attirera sur sa famille une pluie de bienfaits et de gloire.

De l’autre un assassin à l’âme triste et noire, voué aux enfers et dont la famille subira pendant de très nombreuses générations la malédiction dont il a lui-même semé la graine empoisonnée.

Evidence dit: 24 mars 2018 à 10 h 39 min

Oui, Clopine, encore un exemple de la médiocrité misogyne de ce p’tit Court, bedeau monarchiste de ce blog

D. dit: 24 mars 2018 à 10 h 33 min

Cet attentat pose le problème des lois.
Il faut créer un délit de prosélytisme caractérisé et réitéré antinational qui entrainerait déchéance de nationalité.
Sinon on ne s’en sortira pas. Ou alors inutile de dire que l’on est en guerre si on ne veut pas combattre.
Que les élus des français prennent leurs responsabilité.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 10 h 17 min

Pour saluer Philip Kerr

Le rayon pollars/thrillers a été le rayon le plus fourni de ma bibli, genre qui a prévalu entre tous, pendant au moins 15 ans…

J’en ai gardé un certain nombre, tous en format poche.

Et Ph. Kerr n’y est plus.

Pourtant, en regardant sa biblio, il n’y en a qu’un dont je garde le souvenir pour les révélations historiques ( à l’époque je ne fréquentais pas la RDL) qu’il contenait.

https://www.babelio.com/livres/Kerr-Les-Ombres-de-Katyn/684111

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 10 h 08 min

« Sa famille, sans doute effondrée, peut être fière de lui. »

tu fumes quoi ?
Fais-en pas trop.
Les militaires ne font pas carrière pour faire comme JChrist.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 10 h 06 min

« Supprimer la ‘filière lettres’ pour accéder à l’ESM de St Cyr pourrait être une solution à quelque chose »

et ce « quelque chose »- la nazification de St Cyr- me parait important.

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 10 h 02 min

@ayer 9.26, bon WE (?)
Mmes parly et schiappa ne sont que les marionnettes pseudo féminines/stes du présent gouvernement, le plus autoritaire qui ait jamais sévi sous la 5e R.
Supprimer la ‘filière lettres’ pour accéder à l’ESM de St Cyr pourrait être une solution à quelque chose, certainement pas à la cécité du président qui ne lit que Gala et Rancoeur :-)
Est-on pour ou contre l’encadrement de la GPA dans les écoles militaires : voilà un bon sujet pour JC ?

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 9 h 39 min

addendum, pour la fine bouche.

» Président
je vous fais une lettre que vous lirez peut-être »

Le comble c’est évidemment que choupinet n’a pas ouvert la lettre.

La pauvre étudiante ayant du écrire à Libé, en dernier recours…

Libé que lisent apparemment la ministre de la guerre et la ministre féministe.

Janssen J-J dit: 24 mars 2018 à 9 h 36 min

8.36, N’oubliez pas trop vite l’héroïsme de cet homme, JC, vous qui êtes submergé par tant de sujets imbéciles qui vous affaiblissent.

BJ à toussent. Total respect pour Arnaud Beltrame qui n’a fait que son métier avec héroïsme. Total mépris pour sarkozy qui n’a fait le sien qu’avec lâcheté.

la vie dans les bois dit: 24 mars 2018 à 9 h 26 min

Une histoire de fille à soldats passée sous silence ?

En vertu de quoi ?

Que la grande est muette ?

Vous allez voir que les pseudo-Lettreux de France vont en prendre pour leur grade.

Tout commence par une lettre au président

 » Président
je vous fais une lettre que vous lirez peut-être  »

Alors cette lettre a été lue.
Par la ministre de la guerre, et par la ministre qui a écrit le livre: « maman travaille ».

Qu’apprend-on ? Qu’elles ne disent pas clairement ?

Qu’il y a une filière Lettres pour accéder à l’ESM ( Ecole Spéciale Militaire St Cyr)

Cette filière littéraire est proposée dans 3 lycées militaires dans un cursus prépa, type grande école.
Avec pour objectif de réussir le concours  » Lettres » de l’ESM, ( 35 places pour cursus) épreuves calées sur celles de ENS lyon et Ulm.

Mais voilà, ces prépas pseudo-littéraires, filière militaire, sont un nid à nazillons couillus, genre rommantisses allemands, si l’on en croit le témoignage édifiant de la pauvre étudiante en lettres qui voulait faire l’école d’officiers en Bretagne et s’est retrouvée bleuzaille à la wehrmacht franssaise.

Alors Mesdames, après avoir supprimé la filière science-éco qui déshonorait la Grande Muette, pourquoi ne pas faire de même avec
les  » tradis » nazis que sont les élèves de cette prépa « littéraire » ?

http://www.leparisien.fr/societe/harcelement-des-filles-en-prepa-saint-cyr-parly-et-schiappa-se-mobilisent-23-03-2018-7625436.php

JC..... dit: 24 mars 2018 à 8 h 36 min

Quittons nous sur une triste nouvelle, celle de la mort de ce gendarme de 45 ans qui a donné sa vie pour en sauver une autre, prise en otage. Qu’il repose en paix !

Et que l’on n’oublie pas trop vite l’héroïsme de cet homme, submergés que nous sommes par tant de sujets imbéciles qui nous affaiblissent … !

Bon week-end aux vivants !

Sant'Angelo Giovanni dit: 24 mars 2018 à 8 h 30 min


…rappel prioritaire,…et, provocateur,!…
….
…J.R.,Dallas,…quand tu nous tient,  » impitoyables  » affaires,…
…cosi, fan tutti,…et, personne, sur la croix,!…
…Bip,!Bip,!…etc,…

JC..... dit: 24 mars 2018 à 7 h 54 min

Il ne manquait plus que Son Evidence !

Que la Fête des Courges Molles commence !… La vie n’est qu’une farce, plus ou moins joyeuse, où les acteurs amateurs les plus quelconques sont les bienvenus.

Evidence dit: 24 mars 2018 à 7 h 36 min

5 heures 32 : Ouverture de la charcuterie JC Landouille, rue Campanella à Porquerolles : le robinet à sonneries commence à débiter comme d’hab’

JC..... dit: 24 mars 2018 à 6 h 11 min

MONTPELLIER

« Sans pudeur…Quand des étudiants de fac de lettres décident d’empêcher le déroulement des cours en fac de droit, personne n’en parle, alors que c’est une violation des libertés individuelles les plus fondamentales en faisant usage de la force.

Quand les étudiants en droit empêchés d’étudier dans leur fac décident de ne pas se laisser faire et expulsent les intrus, c’est un scandale qui mérite de figurer en Une de la presse nationale…

Comble de l’impudeur : les étudiants en lettres, soutenus par des élus socialistes et LFI, portent plainte. Pour quel motif ? Refus de se soumettre au diktat gauchiste ? Défense abusive des libertés ?

Ce fait divers est tristement édifiant quant à la dictature exercée par les partis et syndicats étudiants gauchistes, et quant à la bienveillance coupable dont ils bénéficient dans la presse. »
( extrait de commentaire du Point)

JC..... dit: 24 mars 2018 à 6 h 00 min

@17h20

On peut soigner une personne atteinte de cette forme d’humour, mais ça prend du temps de transformer le vil plomb en or léger.

JC..... dit: 24 mars 2018 à 5 h 49 min

La République des Livres eut la joie d’accueillir des années durant une courge voyageuse, commerçant international, le nommé Thierry Kron dit TKT dont le snobisme n’avait d’égal que le peu de vertus.

Il fut un enchantement pour les benêts qu’il propulsait au plus haut, tant il est valorisant pour un bolo standard de dialoguer avec une marionnette bien peinte, aux fils détendus.

Dieu merci, il nous reste Clopine et Ed, la moule à beauf(re)s….

JC..... dit: 24 mars 2018 à 5 h 32 min

Mal à l’aise dans les quartiers chauds de Carcassonne, un jeune INUIT a encore frappé autour de lui aux cris de « Gloire à l’Igloo ! »

Ces INUITS sont incorrigibles … Envoyez les à l’Ile de Diable, par Malaurie !

Dès qu’ils quittent leur banquise intellectuelle, si fraîche, si agréable, si vaste pour leur ennui, dépressifs ils tirent dans le tas des Européens placides et accueillants, des rafales de poissons morts….

rose dit: 24 mars 2018 à 2 h 58 min

Nina Simone – Stars (Live at Montreux 1976) – YouTube

je la prendrai par la main, on irait en Louisiane dans les bayous, à New York dans une boîte de jazz, au Niger sur le grand fleuve noir, on retournerait en Suisse, elle m’dirait here is our house.J’lui parlerai bien de rénovation, our house est vraiment antique, elle dirait viens on va acheter des pâquerettes, laisse tomber la peinture baby.

rose dit: 24 mars 2018 à 2 h 53 min

elle parle avant
elle parle pendant
elle parle après
z’avez pas cherché trop longtemps
Montreux Jazz Festival
www​.montreuxjazz.com/nina-simone

Widergänger dit: 23 mars 2018 à 22 h 31 min

La trahison ds clercs, on a les noms :

Christian Amalvi, professeur à l’université Paul-Valéry Montpellier-III ; Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale honoraire ;
Gilles Cantagrel, musicologue ;
Nicole Garnier, conservatrice générale du patrimoine, chargée du musée Condé à Chantilly ; Claude Gauvard, professeur émérite d’histoire médiévale à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne ;
Robert Halleux, membre de l’Académie royale de Belgique, directeur du Centre d’histoire des sciences et des techniques de l’université de Liège ;
Jean-Noël Jeanneney, ancien ministre ;
Évelyne Lever, historienne moderniste et écrivain ;
Pascal Ory, professeur à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne ;
Jacques Perot, président de l’Association française pour la protection des archives privées;
Pierre Assouline, journaliste, écrivain, préfacier des pamphlets antisémites de Céline, louangeur des précédents et d’Olivier Dard, antisémite notoire.
_________
Voilà où on en est en France en 2018. Le suicide français.

closer dit: 23 mars 2018 à 21 h 50 min

Après le succès phénoménal (et imprévisible) d' »En attendant Bojangles », on attendait Oliver Bourdeaut au tournant pour son deuxième roman.

Ce fut « Pactum Salis ».

Eh bien c’est raté.

Malgré une grande habileté d’écriture et un art certain du final dramatique, déjà démontré mais beaucoup plus fort dans « Bojangles », on n’arrive pas à s’intéresser vraiment à cette histoire de deux types qui vont de bagarres en réconciliations entre deux bitures et dans la fumée de cigarettes allumées à la chaîne. Des personnages secondaires sans intérêt permettent de faire du remplissage toujours abondamment alcoolisé et enfumé…

Il faudrait que Bourdeaut comprenne qu’il ne suffit pas que ses personnages se saoulent la gueule en permanence et débitent des paradoxes à la hussarde (c’est le cas de le dire) pour devenir des figures littéraires dont on a envie de se souvenir…

Dommage.

Delaporte dit: 23 mars 2018 à 20 h 50 min

« Delaporte, parle-nous de « La prière », de Cédric Khan ! »

Je n’ai pas prévu du tout d’aller voir ce film. Désolé, Jacuzzi.

rose dit: 23 mars 2018 à 20 h 48 min

Je suis contre, férocement, partager la Suisse en trois comme un fromage, mais pour qu’elle entre dans l’Europe en même temps que l’Angleterre qui, penaude, reviendrait avec nous. Nous les accueillerons gentiment et volontiers.

Jean Langoncet dit: 23 mars 2018 à 20 h 44 min

calmos les modos

Le Franc sui generis ? Clic, clac ! Merci Kodak ! [et Ilford pour le NB, qui dit mieux ?]
https://vimeo.com/171750132

Sinon, l’armée suisse, riche de ses réservistes armés jusqu’aux dents, mettrait la pâtée à n’importe quelle tentative d’invasion au premier coup de sifflet

rose dit: 23 mars 2018 à 20 h 43 min

Et à Zürich y a un plat de ragoût de veau de Zürich.
Même si vous oubliez votre ordi. dans le train, on vous le rend.
Mais les suisses ne comprenent rien au tempérament méditerranéen ; pire que les normands, c’est pas peu dire.

Jean Langoncet dit: 23 mars 2018 à 20 h 42 min

aLe Franc sui generis ? Clic, clac ! Merci Kodak ! [et Ilford pour le NB, qui dit mieux ?]
https://vimeo.com/171750132

Sinon, l’armée suisse, riche de ses réservistes armés jusqu’aux dents, mettrait la pâtée à n’importe quelle tentative d’invasion au premier coup de siffletccent traînant …

Jean Langoncet dit: 23 mars 2018 à 20 h 42 min

Bien décomposer le mouvement …
Jean Langoncet dit: Votre commentaire est en attente de modération.
23 mars 2018 à 20 h 41 min
renato dit: 23 mars 2018 à 9 h 27 min
P. ex., Ed, en juin nous voterons pour ça :

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

et ce n’a rien à voir avec les clichés…

Jean Langoncet dit: 23 mars 2018 à 20 h 41 min

renato dit: 23 mars 2018 à 9 h 27 min
P. ex., Ed, en juin nous voterons pour ça :

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

et ce n’a rien à voir avec les clichés…

Le Franc sui generis ? Clic, clac ! Merci Kodak ! [et Ilford pour le NB, qui dit mieux ?]
https://vimeo.com/171750132

Sinon, l’armée suisse, riche de ses réservistes armés jusqu’aux dents, mettrait la pâtée à n’importe quelle tentative d’invasion au premier coup de sifflet

Petit Rappel dit: 23 mars 2018 à 20 h 37 min

Donc Clopine, (Gentille, gentille!) a été maltraitée souventes fois par le sieur Paul Edel (méchant, méchant!). Mais à la fin, elle s’est retournée contre Christiane (plutôt gentille, mais qu’elle trouve méchante peut être parce qu’elle est tout simplement lucide?) afin de pouvoir être méchante. Car croix de bois, croix de fer, elle ne l’avait, à la lire, jamais été avant. Ayant gouté de ce que Jacques Barozzi publiera un jour sous le titre le Gout de la Méchanceté, la chose lui a plu , et ma foi, elle en redemande. C’est comme cela que Clopine gentille -gentille, est devenue méchante, méchante! (Qui l’eut cru?)
C’est simple, non?

Truompeu dit: 23 mars 2018 à 20 h 27 min

AR – 17.11.78

« A Altdorf, à la pointe méridionale du lac des Quatre-cantons… commence la route du Gothard…
Puis commence les vraie montée, à l’Hospital… La route,… est comblée tout le long à droite par une chute de neige de près de deux mètres de hauteur…
Une ombre pâle derrière une tranchée; c’est l’hospice du Gothard… on monte dans une salle basse et malpropre où on vous régale de droit de pain et fromage, soupe et goutte. On voit les beaux gros chiens jaunEs à l’histoire connue…
Au matin, après le pain-fromage-goutte, raffermis par cette hospitalité gratuite qu’on peut prolonger aussi longtemps que la tempête le permet, on sort : ce matin, au soleil, la montagne est merveilleuse… La route est en neige jusqu’à plus de trente kilomètre du Gothard…
Je suis tout à vous, je vous remercie et dans une vingtaine de jours vous aurez une lettre.
Votre ami.  »

agent 19h49, et avec respect :
ne faites pas rimer votre pseudo avec « débloquer ».

La Suisse est un pays où l’on vous envoie un Pléiade en démonstration pour qqls jours,… Et après examen, les gens le rendent !

Bon W-E

D. dit: 23 mars 2018 à 19 h 49 min

En réalité je me fiche de la Suisse et vous l’aurez bien compris. Qu’elle reste comme elle est à faire du fromage et des montres. Epicétout.

x dit: 23 mars 2018 à 19 h 38 min

Paul Edel 14h 44
Den Schlüssel kann ich nicht aus dem Hut zaubern !
(pour la bonne raison qu’il n’y a pas de « passe-partout »/ d’explication générale/ de code universel à fournir qui permettrait aussitôt de lire en clair ce qui aurait été crypté. C’est à chaque fois un processus individuel entre le texte et le lecteur.)
Le conte biblique fournit les rebondissements, les péripéties (sur 3 générations) mais pas ou très peu de psychologie des personnages, de motivations, d’arrière-plan, de détails. L’amplification, elle, se donne ces outils romanesques — toute la nombreuse, grouillante, active maisonnée de Putiphar par ex, traversée de rivalités et de conflits tout autant que la cour de pharaon. Il y a une reconstitution foisonnante de plusieurs mondes et modes de pensée (les marchands auxquels Joseph a d’abord été vendu) mais Th. Mann étant Th. Mann on ne se limite pas à l’anecdote ni au décor : la réécriture du mythe constitue une réflexion sur le mythe (suffisamment forte pour que l’auteur en soit changé) — d’ailleurs Joseph n’est-il pas à la fois une figure de l’analyste (avec auto-analyse à la clef) et de l’auteur, artiste des mots ?
Un essai détaillé ici :
http://www.revue-silene.com/f/index.php?sp=comm&comm_id=134
On trouve aussi un article intéressant sur le blog de Maurice-Ruben Hayoun hébergé par le Huffington Post : « Le Joseph et ses frères de Thomas Mann et sa source biblique » (11/10/2015)

Janssen J-J dit: 23 mars 2018 à 19 h 13 min

18.06, 18.08 @ qui la dirige, qui en est le chef.

Il se dit parfois que c’est la grande lessiveuse qui la dirige, mais ces bruits proviennent souvent de malveillances à la Ziegler… Mais c’est portant la version vulgaire de ce que les politologues un brin académiques appellent une démocratie consociationaliste (ou consociative), celle que notre monarchie républicaine ne nous a pas appris à comprendre. Il est vrai qu’un minimum de science pot est requis, et l’vaut mieux en avoir. Allez, un p’tit coup d’pousse pour commencer…
https://fr.wikipedia.org/wiki/Consociationalisme

Berenice dit: 23 mars 2018 à 19 h 00 min

JJJ plus personne ne parle plus de BHL et de son influence dans la décision de déboulonner Kadhafi. Pour le reste, les fonds, reste à faire lumière , la justice devrait s en charger ou peut être dans 20 ou 30 ans saura-t-on le fin mot du dossier.

Berenice dit: 23 mars 2018 à 18 h 54 min

D les pays découpés comme des gâteaux après les grands conflits pour sùr c est une assurance pour les marchands d armes, transposer au moyen et proche Orient avec ces peuples toujours prêts à revendiquer un territoire face à l éternelle tyrannie dans ces régions et voyez la petaudiere. Carcassonne, si encore ils ne prenaient qu une vie en échange de la leur, ouest France mentionne une radicalisation après un contact avec un émir ?

la vie dans les bois dit: 23 mars 2018 à 18 h 27 min

Tu permets, j’te fais un petit coucou avec la main pr te souhaiter un bon week end, a toi dans la machine derrière ton hublot, lol.

la vie dans les bois dit: 23 mars 2018 à 18 h 18 min

Moi non plus je ne trouve pas cela très honnête. Mais tous tes posts sont malhonnêtes.
So what?
Tu pars en camping à Tripoli ? Et t as perdu tes valises ?
Pov’ vieux

Ed dit: 23 mars 2018 à 18 h 13 min

18:08

+1
Mais les Français ethnocentres s’imaginent que tous les pays doivent vivre comme eux dans une monarchie républicaine…Trop enfermés, je ne peux discuter avec des gens si arrières. Aucun dialogue possible. Sur ce !

Jean Langoncet dit: 23 mars 2018 à 18 h 08 min

@La Suisse est un endroit tellement incertain qu’absolument personne ne sait qui la dirige, qui en est le chef.

Une illustration de ce qu’est une démocratie

D. dit: 23 mars 2018 à 18 h 06 min

La Suisse est un endroit tellement incertain qu’absolument personne ne sait qui la dirige, qui en est le chef.
Avouez, Ed, que vous n’en savez rien du tout au moment où vous lisez ces lignes.

Lavande dit: 23 mars 2018 à 17 h 53 min

Pourtant les paniers (AMAP?) de Madame Merkel c’était tellement plus sympa et poétique!
Quant aux schnorkels, rien qu’en essayant de le prononcer, on devine que ce doit être TERRIBLE !

D. dit: 23 mars 2018 à 17 h 49 min

C’est comme la Corée du Nord, un morceau à la Chine, un aux russes, le troisième à la Corée du Sud et terminé, on en parle plus pour toujours.

D. dit: 23 mars 2018 à 17 h 40 min

La Suisse aux grandes nations. Ce n’est pas facho du tout, c’est logique et sain. Et notez bien que je consens à partager. Je suis consensuel.
Je ne pense pas qu’ils tenteraient d’opposer la moindre résistance si Merkel leur envoyait demain les paniers et nous les chars Leclerc amphibie avec schnorkel. D’ailleurs je doute que vous sachiez ce qu’est un schnorkel, ça semble vous dépasser tout ça.

Widergänger dit: 23 mars 2018 à 17 h 38 min

Chers amis,

Eh bien non, les démissionnaires du haut comité des commémorations nationales n’auront pas protesté contre le caractère scandaleux de la complaisante notice, à énormes trous et contrevérités, d’Olivier Dard, ils se seront juste érigés en preux défenseurs d’une prétendue liberté d’expression historique – pour que triomphe auprès de la population française, car c’est l’objet des commémorations nationales, la thèse d’un Charles Maurras « germanophobe et antinazi » sous l’Occupation, si peu antisémite, sauf éventuellement au début du 20e siècle qu’il valait mieux n’en point parler – et auront renoncé vaillamment à une fonction médiatique parmi mainte autre. C’est assez farce sur ces deux points mais tout arrive…

Je suis personnellement ravie qu’il n’y ait de fait, à cette date, plus de haut comité des commémorations nationales. La science historique, qui n’en a pas besoin, ne s’en portera pas plus mal. Elle a juste besoin, pour demeurer ou redevenir une science, qu’on la laisse travailler librement, avec des spécialistes d’histoire contemporaine qui fréquentent les salles d’archives plus que les ministres, les grands patrons, les instances « européennes », les « témoins », etc.

Le seul comportement de la ministre Mme Nyssen, qui a cru pouvoir rédiger ou faire rédiger « une préface élogieuse – [avant] d’interrompre la diffusion du Livre des commémorations nationales 2018 », est significatif du fonctionnement d’une discipline historique servile, caractérisée par le contact permanent avec « ceux d’en haut ».

L’ensemble de l’affaire, y compris les conditions d’élaboration de la « notice » sur Charles Maurras, confirme que la « mémoire » n’a rien de commun avec la science historique indépendante. Ayant répété cette évidence depuis quelques décennies, je me réjouis qu’elle soit ainsi confirmée.

Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine, université Paris 7

D. dit: 23 mars 2018 à 17 h 34 min

Tout cela repose les mêmes questions devenues insupportables : pourquoi conservons-nous en liberté sur notre sol ces individus ?

JC..... dit: 23 mars 2018 à 17 h 29 min

Atroce ! les WC de KunstStoff Thierry Kron sur toile Traube sont bouchés…. notre étron restera muet !

Janssen J-J dit: 23 mars 2018 à 17 h 20 min

Un dirigeant chrétien qui aurait décidé de déclarer la guerre à un dirigeant musulman et ruéssi à le faire tuer afin qu’il se taise définitivement au sujet des valises de billets que ce dernier lui aurait laissées…, Personnellement, je ne trouve pas ça très honnête de sa part. Je trouve même ça infiniment plus affolant qu’une méprisable prise d’otage contre d’innocents citoyens. Simple question de proportions. Et nous n’avons généralement pas, ma concierge et moi, la même lecture des conséquences de la responsabilité des actes de chaque être humain, commis, de sa place en son âme et conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*