de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

L’édition est-elle l’avenir du reportage ?

Peut-on encore dire, comme Hegel autrefois, que la lecture du journal est la prière du matin de l’homme moderne ? S’il a tendance à changer de forme et de support, l’esprit demeure tel un vieux réflexe dont on ne saurait se débarrasser. On verra bien pour la prochaine génération de citoyens-lecteurs. En attendant, les réflexions de fond sur l’avenir du journalisme sont suffisamment rares pour être remarquées. Raison de plus pour faire une place à part  au Manifeste XXI, brochure de 20 pages encartée dans la dernière livraison de la revue du même nom à l’occasion de son cinquième anniversaire (No21, hiver 2013, 15,50 euros).

Signé des deux fondateurs de XXI, le journaliste Patrick de Saint-Exupéry et l’éditeur Laurent Beccaria, ce texte qui relève précisément du genre consacré du manifeste et n’usurpe donc pas son titre, propose un état des lieux, un constat et des solutions. Ils se demandent si la conversion numérique ne serait pas un piège pour les journaux ; si les responsables ne s’égareraient pas en investissant tous azimuts mais toujours en ligne et l’impératif de la « marque médias » ne serait pas la plus perfide des dictatures. Ils se disent convaincus que, sans créer la crise de la presse, le numérique l’a accentuée. Certes, mais comment le journalisme va-t-il accomplir la révolution copernicienne qu’ils appellent de leurs vœux ? Le Manifeste XXI  appuie là où cela fait mal, et énonce des vérités qui ne sont pas toujours agréables à lire ; en cela, il est précieux. D’un autre côté, il est rempli de vœux pieux, d’une vision utopique (« Utopie, j’écris ton nom » est le numéro qui s’est le plus vendu en cinq ans) que d’aucuns qualifieront de naïve, surtout lorsque s’en dégage, de manière diffuse, un ton un rien autosatisfait et arrogant de donneurs de leçons. On conçoit qu’ils soient fiers de la réussite de XXI ; encore leur faudrait-il ne pas oublier qu’elle est toute relative (45 000 exemplaires en diffusion payée), que par l’originalité de sa forme même (une revue-livre trimestrielle vendue aux trois-quarts en librairie) elle ne peut prétendre être un modèle pour « la presse » (écrite, numérique, audiovisuelle), ni même pour le journalisme, lequel ne se réduit pas au seul reportage, fer de lance de XXI. En préambule, ils annoncent qu’ils vont poser « des questions iconoclastes » sans laisser aux lecteurs le soin de décider du caractère subversif de leurs questions. Ce manifeste est évidemment à prendre en considération, à discuter, à critiquer, à démonter – jusque dans son absolu de publiphobie ; il a au moins le mérite d’exister et de faire réagir des responsables de presse. Bref, il y a à prendre et à laisser.

A prendre. Les deux auteurs récusent ce qu’ils appellent « les injonctions paradoxales », comme on nomme désormais les obligations contradictoires, à commencer par la toute première, devise devenue une tarte à la crème : « S’adapter ou disparaître ». Ne pas s’y soumettre ni s’y résigner systématiquement sans tenter autre chose, c’est sain. Eux sont plutôt adeptes de la troisième voie, du pas de côté, du rebrousse-poil, et ils l’ont prouvé en imposant il y a cinq ans leur revue XXI, contre l’avis de tous les Cassandre, l’une des rares créations originales qui ait su inventer son public. Ils dénoncent à raison la course au lecteur à laquelle se livrent les sites internet. Les journaux l’ont certes toujours pratiquée, mais les sites d’information ont surenchéri en mettant sur le même plan dans une détestable confusion visuelle les articles de journalistes et les contributions d’abonnés au mépris de leur différence de statut, et en mêlant l’information et le commentaire, laissant la réflexion et la vérification être dominées par la tyrannie de l’urgence. Se faisant, ils ont accentué le brouillage des hiérarchies à seule fin d’augmenter leur trafic.

A laisser : Le Canard enchaîné cité en modèle au motif qu’il a prospéré sans jamais accepter un centime de publicité depuis septembre 1915 et sans avoir éprouvé l’impérieuse nécessité de créer un site web. Quel exemple, en effet, alors que c’est un anti-modèle tant le Canard est résolument à part dans la presse, totalement atypique ; son succès, impossible à reproduire, voire à imiter, est obsolète en dépit de sa bonne santé financière. Quelle est la moyenne d’âge de ses journalistes et quel esprit les anime encore ? Pour répondre, il suffit de se demander où l’on peut lire désormais les enquêtes, les révélations, les scoops qui ont fait sa gloire : non plus dans les colonnes du Canard sur papier mais dans celles de Mediapart sur écran. L’hommage à l’institution Canard est aussi désuète que la citation du Michel Audiard des Tontons flingueurs (un must, je sais) à la toute fin du Manifeste XXI ou la référence de Laurent Beccaria au lectorat du Reader’s digest Et puis quoi, on peut chercher des alternatives à l’injonction binaire « S’adapter ou disparaître » sans pour autant dénoncer le bluff technologique, la perte de sens et les mécanismes collectifs.

Ce qu’ils veulent. Refonder la presse en la faisant financer non plus par la publicité mais par ses lecteurs, en récréant sa valeur ( ?), c’est à dire en concevant les médias non plus à partir des annonceurs mais des lecteurs ; en se plaçant à l’extérieur du jeu des pouvoirs ( !) ; en rétablissant une relation de confiance avec ses lecteurs ( ?!) ; en donnant du temps au temps en déprenant l’enquête de l’urgence ; et surtout en envoyant à nouveau ses reporters sur le terrain déserté depuis des années par la presse mondiale.

Ils ont pensé à presque tout : ils ont juste oublié l’édition, ce qui est étonnant de la part du fondateur des éditions des Arènes. Car c’est aussi là que ça se passe, et depuis longtemps déjà. Nombre d’éditeurs ont des comportements, des attitudes, des réflexes, des projets, des visions de rédacteurs en chef et c’est tant mieux. L’édition offre à l’écrivain d’enquête et de reportage ce que la presse ne lui offre plus depuis des lustres : du temps, de l’argent, de la place. Un jour viendra où le prix Albert Londres récompensera aussi des livres de reportages (il a d’ailleurs couronné un reportage de Sophie Bouillon paru dans XXI, un signe !). Le plus tôt sera le mieux. C’était déjà dans les statuts du prix Pulitzer en 1904… Et franchement, que le grand reportage migre définitivement d’un support à l’autre, de journaux aux pages de plus en plus sales et mal imprimée vers des livres, est-ce si grave, docteur ? Pour le reste du journalisme, on n’en sait rien car la visibilité est nulle -pour tout le monde.

Un mot encore pour dire le regret d’avoir à débattre de ce manifeste avec les lecteurs de la « République des livres » sans pouvoir le leur présenter en ligne, sur le site même de XXI, autrement que par des convictions résumées en une poignée de lignes. Pour l’occasion, il eut été joliment paradoxal, mais pas honteusement contradictoire, de mettre la totalité de ce manifeste en ligne. Gratuitement, cela va sans dire mais va mieux en l’écrivant, dût-on horrifier.

(« La population s’écrasant devant une banque à l’annonce de la dévaluation, Shanghaï 1948″ photo Henri Cartier-Bresson; « Cartier-Bresson reportage pendant la guerre civile en 1937-38 quelque part en Espagne avec les Brigade internationales, ici filmant les volontaires américains de la Brigade Lincoln » photo Magnum)

(Rajout du 24 janvier : le Manifeste XXI à lire intégralement en ligne)

Cette entrée a été publiée dans documents.

380

commentaires

380 Réponses pour L’édition est-elle l’avenir du reportage ?

rose dit: 15 janvier 2013 à 12 h 01 min

>jean
il s’agit rendre les choses équilibrées : connaître un môme privé de sa mère permet de constater que c’est aussi grave qu’un môme privé de son père. Les pères ne sont pas blancs de toute responsabilité.
Nanmého.

Qu'est ce qu'il dit: 15 janvier 2013 à 10 h 48 min

jean,
En tout cas, les concours je les ai passé plutôt facile. Pourquoi dites vous ça ? Vous êtes dans les 80 pédagogues nuls et fiers de l’être ?

Qu'est ce qu'il dit: 15 janvier 2013 à 10 h 16 min

Nico, sur 100 profs, il y en a 19 de bons, 1 d’excellent. Les autres c’est couilles molles syndiquées ou ovaires vides décérébrées si tu préfères !

nico la lumière dit: 15 janvier 2013 à 9 h 39 min

« des profs et des bourges déconnectés des problèmes économiques réels, autrement importants »

JC le très réel : les profs, ces bourges intellos , tous des lavettes! çui qui escroc’ pas est un râté

Qu'est ce qu'il dit: 15 janvier 2013 à 9 h 11 min

Ce mariage gay est une immense bouffonnerie, bien dans le droit fil d’un pays géré par des profs et des bourges déconnectés des problèmes économiques réels, autrement importants.

jean dit: 15 janvier 2013 à 8 h 47 min

rose 14 janvier 2013 à 17 h 05 min

vous oubliez ces enfants sans père nés de femmes voulant et faisant des gosses pour elles-seules ou essayer (en vain souvent ) de retenir un mec: sans lui demander son avis, pratique éclose dans les années 70: bonjour les dégâts!!
il y a toujours pire, ce n’est pas une raison suffisante pour en rajouter dans le nombrilisme!!

jean dit: 15 janvier 2013 à 8 h 38 min

« bien sûr nombre de gens font don de leurs ovocytes ou spermatozoïdes sans aucune contrepartie financière »

Ce n’est pas la majorité ici le « don » et la GPA clandés, entre particuliers, pour des homos ou hétéros, est grassement rémunéré (en loucédé donc), et à l’étranger des jeunes ne le font que pour le fric pour payer leurs études ou autres besoins

Simon dit: 14 janvier 2013 à 20 h 57 min

Au sujet du mariage pour tous, qui met tant d’ambiance chez pas mal d’habitués du lieu, voici un article où j’ai retrouvé à peu près tout ce que je pense du sujet et de certains jeunes (oui, des vrais, des made in papa + maman) dont les difficultés quotidiennes auront peu de chances de voir une amélioration vu les priorités militantes:

h..p://www.courrierinternational.com/article/2013/01/14/le-mariage-gay-un-truc-de-bourges

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 17 h 32 min

« bien sûr nombre de gens font don de leurs ovocytes ou spermatozoïdes sans aucune contrepartie financière. »

La crise, le chômage vont changer tout ça rapidement… Se prostituer est si facile !Pour ma part, je ne fais pas payer systématiquement : cela dépend de l’attitude de Bercy.

rose dit: 14 janvier 2013 à 17 h 05 min

le contraire est tout aussi dramatique je suis témoin ; lorsque la mère a été virée par le père et l’enfant conservé/élevé par le père avec disparition complète de la mère.

La souffrance en cas de l’absence des deux parents est aussi énorme.

La souffrance lorsque les parents ne désiraient pas être parents est aussi énorme.

IL n’y a pas de cas généraux mais seulement mais des individuels où des droits de base ont été niés.

Lire certaines leçons de morale données à la volée me laisse ébahie.

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 12 h 50 min

Le droit à l’enfant comme accessoire familial ! Un marché considérable. Je m’en vais trouver des financiers prêts à investir dans ma chaîne de supermarché TWEETIE vendant des bébé mignons comme tout, partout dans le monde. Plusieurs couleurs disponibles. Remplacés en cas de vices cachés.
J’ai le slogan : « Pourquoi un chien ? Pourquoi un chat ? Bébé TWEETIE … c’est pour la vie ! »

duschmoll dit: 14 janvier 2013 à 12 h 20 min

Renato, cette comparaison avec le Champs de Mars en 1997 ne tient pas la route. Quand j’ai quitté les lieux très tôt vers 15h30 à cause du froid comme beaucoup, le CdeM était pratiquement plein et tout le parcours venant par l’avenue de suffren, bd pasteur, etc, était encore plein de nouveaux arrivants. Les organisateurs ont annoncé vers 15heures que les trois places de départ étaient encore pleines. En fait, il y eu très tôt un flux de sortants du au froid, sans arrêt compensé par un flux d’arrivants et ce pendant plusieurs heures.

Jacques Barozzi dit: 14 janvier 2013 à 12 h 08 min

SONDAGE.
Préfèreriez-vous être l’enfant de Philippe Régniez et de sa charmante et pieuse épouse ? De deux lesbiennes ou de deux homos mâles ? Cochez la case retenue !

Jacques Barozzi dit: 14 janvier 2013 à 12 h 05 min

Tout à fait d’accord avec vous Daaphnée, le déni du père (le plus souvent) ou de la mère est toujours une catastrophe pour l’enfant. Ce désir d’un enfant pour soi est insupportable, que ce soit de la part de parents homos ou hétéros, cela ne change rien au problème.

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 11 h 38 min

Comme il vous plaira, renato, comme il vous plaira ! Nous faisons notre opinion comme nous l’entendons, quand bien même il n’y aurait eu personne au Ch de M.

renato dit: 14 janvier 2013 à 11 h 23 min

Je regarde les photos (même point de prise), je n’écoutes pas les rumeurs… même de source officielle… et les photos sont parlantes…

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 11 h 08 min

renato,
la comparaison des photos du Ch de M. n’est qu’un des élements du comptage, les rues devant l’être. Il m’est venu aux oreilles par des sources officielles, statutairement tenues au silence, un comptage de plus d’un million de manifestants. Chiffre réduit à 340.000 par le pouvoir, ce qui se fait couramment, et qui est de bonne guerre pour minimiser un évènement lorsqu’il dérange.

ueda dit: 14 janvier 2013 à 10 h 45 min

Une sorte de grille numérique m’empêchait d’entrer dans l’arène depuis quelques jours.

Le commentaire pour tous, voilà la bonne banderole (sans papa ni maman).

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 10 h 30 min

Il me semble, Eric, que la catastrophe c’est surtout quand il y a le déni d’un père ou d’une mère, ne seraient-ils que biologiques.

C’est pour cela que je m’interroge plus pour la PMA que pour l’adoption, que ce soit des couples hétéro ou homosexuels qui l’utilisent.
La question qui me vient, c’est plutôt celle de l’histoire qui sera dite à l’enfant: est-ce que les parents disent qu’ils ont eu la chance qu’un homme ou une femme anonyme veuille bien faire don d’un ovule ou d’un spermatozoïde et que c’est un cadeau de la vie ?
Je ne sais pas ..

renato dit: 14 janvier 2013 à 10 h 29 min

Il suffit de regarder la photo du Champ de Mars lors des JMJ en 1997 (500.000 personnes) et de la confronter avec une photo prise hier pour se demander où ils ont vu 1.000.000 de personnes.

Jacques Barozzi dit: 14 janvier 2013 à 10 h 22 min

Venez en Amérique Latine me dit Philippe Régniez.

Au début de l’année 1986, j’étais à Bogota, où l’on voyait dans les rues des hordes d’enfants, certains n’avaient pas cinq ans, aux visages de vieillards précoces reniflant dans des sacs en plastique. Jean-Paul II devant venir pour l’une de ses grandes messes médiatiques, ils disparurent du jour au lendemain. Parqués dans des camps ou exécutés comme des chiens enragés, ainsi qu’au Brésil ? Bel exemple d’équilibre familial, de mémoire et de filiation, chers à ML, en pays hyper catholique !

Jacques Barozzi dit: 14 janvier 2013 à 10 h 22 min

Venez en Amérique Latine me dit Philippe Régniez.

Au début de l’année 1986, j’étais à Bogota, où l’on voyait dans les rues des hordes d’enfants, certains n’avaient pas cinq ans, aux visages de vieillards précoces reniflant dans des sacs en plastique. Jean-Paul II devant venir pour l’une de ses grandes messes médiatiques, ils disparurent du jour au lendemain. Parqués dans des camps ou exécutés comme des chiens enragés, ainsi qu’au Brésil ? Bel exemple d’équilibre familial, de mémoire et de filiation, chers à ML, en pays hyper catholique !

eric dit: 14 janvier 2013 à 10 h 14 min

JC Les petiots rechercheront leur véritables géniteurs

c’est de toute façon le cas des enfants né spar pma dans les familles hérétos de parents hétéros stériles ou où l’un des deux parents, hétéros, est stérile
La famille évolue au fil des siècles elle et vous et vos jérémiades systématiques n’y pouvez rien

eric dit: 14 janvier 2013 à 10 h 08 min

Daaphnée
Sans dramatiser, n’est-ce pas toutefois abusif de prétendre qu’il n’y a pas de problème, « pas plus de problème » ou risque pour l’équilibre de ces enfants –c’est déjà assez désastreux pour les enfants nés de femmes sans homme ( ces filles ou femmes qui se faisant faire des gosses pour elles toute seules dans les années 70 !!)

Jacques Barozzi dit: 14 janvier 2013 à 10 h 07 min

Hier, parmi les manisfestants il y avait Philippe de Villiers : un modèle de réussite familiale cher à Philippe Régniez sans doute !

la nature est bien faite dit: 14 janvier 2013 à 10 h 03 min

Les petiots rechercheront leur véritables géniteurs.  »

Mais effectivement il y en a, des géniteurs; fussent-ils absents.

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 9 h 55 min

eric,
Une famille ? deux papas ou deux mamans ? Vous changez le sens du mot. Soit ! c’est votre droit. Mais vous ne changerez pas la réalité …
Les petiots rechercheront leur véritables géniteurs, c’est un invariant. Demandez à vos amis psy, si vous en avez.

L’évolution ? croyez vous en avoir, seul, la capacité ? les autres seraient » atteints », conditionnés » ? Votre attitude est suffisante et grotesque ! Un peu d’humilité ne nuirait pas.

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 9 h 47 min

« ne changera rien en général »

Pas tant que cela, Tomas, parce que les gens ont tendance à recourir à la loi pour revendiquer des droits, alors que bien souvent on ferait bien de réfléchir aux devoirs que la loi (doit) rappelle(r) et auxquels les choix des individus conduisent .. C’est quand même ces derniers qui sont souvent oubliés.

tomas dit: 14 janvier 2013 à 9 h 35 min

Daaphnée »Les adultes irresponsables, ce n’est pas ce qui manque et ce n’est pas la loi qui les fabrique »

oui bof de toute façon ça ne concerne que très peu de gens et ne changera rien en général

eric dit: 14 janvier 2013 à 9 h 33 min

« petites gourdes porte-parole qui considèrent le mariage gay comme une « avancée » ou aux « folles du même » au sens psychanalytique, en mal de structure hétéro !

JC ça vous va bien de parler de « sens psychanalytique », gourde et atteint comme vous êtes!! « Avancée » ou pas, on s’en fout – il serait plus exact de parler d’évolution – la famille n’a cessé d’évoluer au fil du temps, c’est un constat, même si on estime aberrants certains aspects et même si l’important pour les gens conditionnés comme vous et tégniez consiste à pouvoir rejeter, vous en prendre aux autres comme vous ne cessez de le faire

sans apriori dit: 14 janvier 2013 à 9 h 15 min

« supression délibérée de la possibilité même d’avoir un père ou une mère. C’est insupportable.  »

Trouvez-vous supportable (pour l’enfant ) le cas, pas rare, où les parents homos restent en contact avec le père ou la mère bio de leurs) enfant(s)?
Quoi qu’il en soit les gens font ce qu’ils veulent dans la « pratique!

bof dit: 14 janvier 2013 à 9 h 13 min

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 21 h 48 min

La Bible parle des vampires mais pas des homosexuels. Je suis vraiment désolé.
Répondre

je vous demandais ce que la bible promettait aux sodomites ML

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 9 h 11 min

Tomas, je ne nie pas qu’un enfant qui n’a pas de père connu ou de mère connue n’ait pas des problèmes pour ce construire !
Quelle idée !

Bien évidemment que les hommes et les femmes qui désirent un enfant ont cette question à se poser avant de décider d’en avoir un .
C’est aussi vrai pour les couples hétéro !
Le fait que les homosexuels puissent se marier ne les dédouane pas de se poser les bonnes questions. Et ce n’est pas parce qu’ils se marient qu’ils vont se sentir prêts à avoir des enfants !
Les adultes irresponsables, ce n’est pas ce qui manque et ce n’est pas la loi qui les fabrique.

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 9 h 09 min

C’est curieux, autant la liberté d’aimer pour un individu est indispensable, aimer sa soeur, son chien, sa femme, son homme, sa chatte, sa voisine, la chatte de sa voisine, le chocolat, un dieu même, d’amour et de bonté… autant nier à ce point le triangle procréatif homme/femme/enfant et la filiation naturelle qui s’en dégage est d’une bêtise bien « progressiste ».

Cela ne peut plaire qu’aux petites gourdes porte-parole qui considèrent le mariage gay comme une « avancée » ou aux « folles du même » au sens psychanalytique, en mal de structure hétéro !

duschmoll dit: 14 janvier 2013 à 8 h 55 min

Daaphnée, Baroz,

Il ne s’agit pas de savoir abstraitement que l’on est produit par la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde, il ne s’agit pas non plus de savoir si les homosexuels sont plus ou moins capables d’élever des enfants, il s’agit de savoir si on a le droit d’imposer ou non l’absence d’une figure paternelle ou maternelle à l’enfant et de le faire vivre dans la fiction de deux papas ou deux mamans, puisque c’est bien ainsi que les couples homosexuels se font appeler par leurs enfants.

S’il n’y a pas de nom pour cela (on parlait un moment de « parent 1 » et de « parent 2 » dans la loi), c’est bien qu’il s’agit d’un mensonge, d’une fabrication digne de la novlangue d’Orwell.

La souffrance de l’absence d’un père ou d’une mère en chair et en os a été maintes fois décrites. Je suis certain que nombreux sont ceux qui l’ont vécue ici. Dans l’homoparentalité, il ne s’agit pas d’une absence accidentelle qui permet au moins d’imaginer un père ou une mère idéale, qui aurait pu être présent, il s’agit d’une supression délibérée de la possibilité même d’avoir un père ou une mère. C’est insupportable.

gilou dit: 14 janvier 2013 à 7 h 29 min

« sacrément buttés et bornés les lecteurs de Mediapart, du moins pour un bon nombre d’entre eux. Une véritable secte Mediapart. Dès que tu penses pas comme le groupe, t’es rejeté. »

on comprend que, ouvert et doué pour le dialogue constructif comme vous l’êtes, vous soyiez traumatisé par ces aveugles – ici, tout le monde boit vos paroles

gilou dit: 14 janvier 2013 à 7 h 24 min

Dommage pour des gens comme toi après cinq cents ans de vos atrocités ils sont de nouveau là et ils t’e..

gilou dit: 14 janvier 2013 à 7 h 21 min

« tout le monde veut se marier. La preuve, la moitié de ceux-là divorcent comme vous l’écrivez’

justement, non, ils sont contre, ne veulent pas recommencer

gilou dit: 14 janvier 2013 à 7 h 17 min

« sur le Tout Puissant, sur Ses ministres, sur Sa création »
Ouh là! ça chauffe!

« Quant aux couples homosexuels, on les laisse vivre en paix c’est déjà bien, non  »
Trop charitable, le tout-puissant!!Les vraies valeurs se perdent

gilou dit: 14 janvier 2013 à 7 h 11 min

@amusement « à la française », c’est à dire futilité intellectuelle à connotation soi-disant progressiste, qui ne prête qu’à sourire en attendant d’autres amusements jetés à la foule. »@

Mince! Encore un porte-parole de la vérité marine qui est bon pour s’exiler en russie, c’est vraiment pas de chance pour la Fraaance

tweetie dit: 14 janvier 2013 à 6 h 52 min

On peut changer intellectuellement au fil du temps le sens des mots « mariage » « enfant » filiation » « homme » femme ». Question de définition.
Cela ne fait que réinterpréter une chose simple qui demeure, l’immuable réalité de la procréation. Laquelle nécessite mâle et femelle, un homme et une femme, que l’enfant cherchera à connaître avec le temps, car l’adulte attache du prix à sa filiation.
Tout le reste est amusement « à la française », c’est à dire futilité intellectuelle à connotation soi-disant progressiste, qui ne prête qu’à sourire en attendant d’autres amusements jetés à la foule.

tomas dit: 14 janvier 2013 à 6 h 51 min

Daaphnée
Peut-être s’en sortiront-ils plus tard mais pourquoi le nier: ces gosses ont la plupart de graves problèmes d’identité ( mais ce n’est rien en comparaison de atroces et sinistres cas irrécupérables comme tégniez et jc par exemple)

pepito dit: 14 janvier 2013 à 6 h 38 min

« en Amérique Latine, vous y verrez de nombreux Indiens, il y a même un pays, la Bolivie, dont le président est un Indien »

ce qui montre l’ampleur de votre échec, la force de leur résistance aux atrocités des monstres qu’ont été et sont vos pareils

Giovanni Sant'Angelo dit: 14 janvier 2013 à 4 h 15 min


…les excès de zèle conservateur on le vent en poupe,…de connivences,…
…touche pas à ma bonne à l’€uro dans la peau,…
…à l’heure de pointe du dodo saute-fille-tel,…
…des nostalgiques du droit de cuissage qui se perd en adoptant les enfants d’Ô truie,…à deux grains de morale,…en mesure de clapier,…
…etc,…

renato dit: 14 janvier 2013 à 1 h 48 min

Le mois de mars 2012 le Parlement européen, dans son rapport sur l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, s’est prononcé contre les gouvernements qui donnent des définitions restrictives de la famille pour refuser la protection juridique des couples de même sexe et leurs enfants. Le rapport a été approuvé avec 361 oui, 268 non, 70 abstenus.

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 1 h 02 min

Rose, j’ai déjà répondu. Et je connais par coeur les provocations acrimonieuses de P.Régniez.

Sur ce, D., faites de doux et sages rêves ..

rose dit: 14 janvier 2013 à 1 h 01 min

je ne vois pas non plus pourquoi ils ne pourraient pas élever des enfants.

mais des enfants faits par qui ?
Par un/une ou l’autre du couple homosexuel ou des enfants faits par une tierce personne et achetés ?

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 0 h 53 min

Peut-être, Renato, que P.Reignez ronfle et que son perroquet n’a appris qu’à dire rrronrrrronzzzzzzzz, pauvre bête !

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 0 h 53 min

Peut-être, Renato, que P.Reignez ronfle et que son perroquet n’a appris qu’à dire rrronrrrronzzzzzzz, pauvre bête !

rose dit: 14 janvier 2013 à 0 h 52 min

ben non c’est lucide comme question : nous travaillons sur ce sujet depuis quatre mois : il est en plein d’actualité. Alors, vous vous vous interdisez de de porter un fœtus en échange de rétribution en bonne et due forme pour autrui couple homo ou hétérosexuel ? Le prix proposé est pourtant très élevé. Les filles du tiers-monde sont prêtes à la location de leur ventre comme les pauvres à vendre un rein, un œil ou un de leurs organes.

Votre réponse si sincère m’intéresse. Si vous l’acceptez j’ai la suite du questionnaire à vous soumettre. Il n’y a aucune obligation bien sûr, anonymat garanti mais la sincérité des réponses est demandée.

A ce sujet je vous le signale, je l’ai appris dans le cadre de ce travail, Dolly a été euthanasiée par les chercheurs qui l’ont crée, à trois ans je crois. Elle avait paraît-il des problèmes de rein.

renato dit: 14 janvier 2013 à 0 h 30 min

Bof, il y a des table rondes à trois pieds… il y en a même à un seul pied… Je me demande qui pense à la place de Régniez lorsque son perroquet dort…

Philippe Régniez dit: 14 janvier 2013 à 0 h 24 min

Vous crachez sur le Tout Puissant, sur Ses ministres, sur Sa création, et vous êtes choquée par des questions qui ne font que découler des positions que vous et beaucoup d’autres ici défendez. Comment fait-on tenir debout une table à trois pieds ? Voilà votre question. Quant aux couples homosexuels, on les laisse vivre en paix c’est déjà bien, non ?

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 0 h 18 min

P. Régniez, vous êtes atroce!
Et vous mélangez tout! Aucune rigueur, juste votre seau à vider!

Non, je trouve affreux que des femmes puissent « porter »; je trouve également bien délicate cette question de la PMA. A ces options-là, je trouverais moins inquiétant que l’adoption soit facilitée.
Mais je ne vois pas en quoi des couples homosexuels ne pourraient pas officialiser leur union s’ils le désirent et je ne vois pas non plus pourquoi ils ne pourraient pas élever des enfants.

Atroce, vous êtes!

Giovanni Sant'Angelo dit: 14 janvier 2013 à 0 h 12 min


…détruire l’occident chrétien,…
…déjà que Zeus s’est tapé l’€urope,…
…le retour aux mythes des cavernes question de mieux rebondir,…
…tu t’imagine se débarrasser de tout les saints en aval avec le père en amont,…
…le retour aux grâces du saint-esprit,…le prix des esclaves va montez en flèches,…pour la semaine ou pour une heure,…
…avec çà,…la boîte de Pandore,…quel look,…se regonfler de 5 milliards d’individus,…ou sont passés mes à profils grecs de bon à rien,…
…les achats en drachmes, pistoles, aureus,…le gardiens des vierges il se met à son compte sans parfums ni fards,…net d’un pot de vin,…coquin,…
…etc,…Non pas de traces de châteaux ni domaines d’outre-tombes,…on nous rabat la mythologie  » du gay savoir « , à l’oignon,…

Daaphnée dit: 14 janvier 2013 à 0 h 00 min

Mais c’est totalement absurde ce que vous dites, duschmol! Si l’on dit à l’enfant » on dirait « tu as deux pères ou deux mères », c’est bien qu’il y a un « géniteur » ou une « génitrice », qui n’est pas là et que cette histoire sera à dire à l’enfant. Qu’il y ait mariage ne change rien aux lois de la biologie !

Mais quelle est l’histoire à raconter à l’enfant, dans le cas d’une PMA ?
Cette question se pose déjà pour nombre de couples hétérosexuels qui ont recours à des donneurs anonymes, que le couple soit homo ou hétéro, c’est la même ..
je me demande comment ils gèrent cette question …

Répondre

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 23 h 58 min

Mais c’est totalement absurde ce que vous dites ! Si l’on dit à l’enfant  » on dirait « tu as deux pères ou deux mères », c’est bien qu’il y a un « géniteur » ou une « génitrice », qui n’est pas là et que cette histoire sera à dire à l’enfant. Qu’il y ait mariage ne change rien aux lois de la biologie !

Mais quelle est l’histoire à raconter à l’enfant, dans le cas d’une PMA ?
Cette question se pose déjà pour nombre de couples hétérosexuels qui ont recours à des donneurs anonymes, que le couple soit homo ou hétéro, c’est la même ..
je me demande comment ils gèrent cette question …

.D. dit: 13 janvier 2013 à 23 h 51 min

Ah ?
Je ne partage pas cette opinion. D’une part beaucoup sont loin d’être idiots, d’autre part je ne pense pas qu’un chrétien puisse se permettre de classer les personnes dans une case utile et une autre inutile. Nous sommes tous plus ou moins inutiles ou utiles à un moment un autre. Enfin, il existe des pédérastes chrétiens qui n’ont pas du tout en tête de détruire l’Occident chrétien mais aussi des non-pédérastes non-chrétiens qui ont une telle idée en tête.

.D. dit: 13 janvier 2013 à 23 h 33 min

De toutes façons les personnes prêtes à recourir à ce type de mariage civil, à ce type de procréation et à cette parodie de filiation sont en fait très minoritaires, ce qu’on se garde bien de nous rappeler.
Servir les intérêts particuliers d’une très petite minorité au détriment de l’unité et de la stabilité sociale auxquelles le plus grand nombre a droit est tout simplement antidémocratique.

Giovanni Sant'Angelo dit: 13 janvier 2013 à 23 h 32 min


…pour Mauvaise langue,…je suis encore plus d’accord avec,…votre opinion,…au moins pour ce coup là,…

…réponse dans les cintres avant le 12 janvier à 1 h 11 mn,…
…trop fainéant comme mérovingien que de retaper le texte,…comme dit souvent ,…le roi ,…D,…
…etc,…de mes deux,…

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 23 h 29 min

Il n’y a plus que les curés et les pédés qui veulent se marier aujourd’hui, ML. Ce sont les piliers de la famille de demain. Êtes-vous bien sûr d’être le fils de votre père ? Avec le mien, on se ressemble comme deux gouttes d’eau !

Giovanni Sant'Angelo dit: 13 janvier 2013 à 23 h 19 min


…personne ne peux vous contredire à ce sujet,…le mariage gay n’a aucun sens,…qu’une forme d’irresponsabilité devant l’existence et la vie,…un mariage de déviants pour victimes de la société tout au plus, comme thérapie,…pour des intello’s provo’s de l’époque des années « mai 68 »,…
…autorisé des mariage « extrêmes onctions »,…pour débiles mentaux,…
…c’est plus clair comme ce là,…des victimes de  » Pub « ,…à s’inventer des extravagances exhibitionnistes,…mariages de collabo’s et jaunes ,…des bonnes à tout faire du traité des lys-bonnes à l’Euro de Stalag – 13 Vert – Bio – à l’orange à se mettre en mal de coûte que coûte la prune d’exca-la-bourre aux oignons,…aux anchois,…aux olives,…
…en somme les mariages pour tous,…comme des  » Pizza’s »,…quatre saisons,…toujours prêtes pour éviter les bonnes de notre hôtel saut-fille-tel,…encore chaud de lémuriens bananiers,…la nourriture des connivences à stratifier au mur de verre,…
…etc,…un texte qui vaut le détour,…net d’impôt,…

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 22 h 54 min

Sans doute avez-vous raison sur ce point Baroz. Mais est-ce que vous résolvez pour autant le problème de fond du mariage comme conception de la famille et par là de la société que pose le mariage gay ?

Je sais bien que le mariage ne veut plus dire grand-chose mais la valeur demeure tout de même.

Vous ne répondez pas non plus au problème de la filiation. Vous bottez en touche et croyez vous en tirer à bon compte.

Et si vous essayiez de penser au-delà de vous, Baroz ? Ou est-ce que niez sans plus tout problème lié à la mémoire dans la société ?

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 22 h 44 min

Combat d’arrière-garde, duschmoll, comme du temps où l’église ne voulait pas reconnaitre à égalité les enfants naturels et légitimes ou les enfants issus de copulations entre Blancs et Noirs…

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 22 h 37 min

Parce que tu crois que les nombreux enfants d’homosexuels que je connais ne savent pas qu’ils sont les enfants d’un homme et d’une femme, duschmoll !

Lou Pastrou dit: 13 janvier 2013 à 22 h 36 min

Mon commentaire de Lou Pastrou dit: 13 janvier 2013 à 22 h 33 min
En réponse à : alex dit: 13 janvier 2013 à 20 h 43 min

Philippe Régniez dit: 13 janvier 2013 à 22 h 36 min

Il n’y a pas d’argument à présenter contre « le mariage pour tous ». La monstruosité du propos est une évidence. S’évertuer à donner des arguments contre cette insulte à la création, c’est déjà lui reconnaître un semblant de raison. On ne parle pas avec un serpent vénéneux qui cherche à vous piquer, on l’écrase.

Lou Pastrou dit: 13 janvier 2013 à 22 h 33 min

Oui, mais tout le monde veut se marier. La preuve, la moitié de ceux-là divorcent comme vous l’écrivez!Et on en sera à la même proportion pour les nouveaux accédants au mariage aujourd’hui mis au vote du parlement!
Souvenez-vous de cette anglaise qui fit hériter son chien ou son chat. Doué d’une philosophie assez misanthrope, pourquoi les bêtes n’hériteraient-elles pas?
A la mort récente de mon chat, le vétérinaire m’a demandé si je voulais une urne et le faire incinérer. Les cimetières existent déjà.Pourquoi pas des chapelles avec des offices pour animaux?
On ritualiserait en le rendant publique notre relation d’amour pour nos bêtes.

duschmoll dit: 13 janvier 2013 à 22 h 10 min

Pourquoi en priver ceux qui le désirent Baroz?

Je vais te dire Baroz: parcequ’avec le mariage vient nécessairement la revendication des enfants et que je pense qu’il est inacceptable de priver des enfants qui n’ont rien demandé, soit d’un père, soit d’une mère, ,c’est-à-dire de la filiation naturelle, celle qui existe depuis toujours et partout « depuis cinq mille ans qu’il y a des hommes et qui pensent ». Tout est là. Tout le reste est du détail. Il est intolérable d’institutionnaliser une discrimination entre des enfants qui ont un père et une mère, au moins dans l’idéal, même si la réalité est parfois cruelle (deuil, abandon) et d’autres à qui on dirait « tu as deux pères ou deux mères », contrairement au modèle qui existe de toute éternité dans tous toutes les cultures, toutes les religions, toutes les mythologies, toutes les littératures et qui découle simplement des lois naturelles.

Qu’on impose à des enfants le poids de déchiffrer l’énigme d’une filiation autre que celle de 99% de leurs camarades, qui ne manqueront pas de leur faire remarquer qu’il est évidemment impossible d’avoir « pour de vrai » deux pères ou deux mères, est tout simplement monstrueux. On nous répète à longueur d’antenne qu’il existe des milliers d’enfants déjà dans cette situation…et bien soit, qu’on légifère pour régler ces cas le mieux possible…qu’on légifère aussi pour créer un contrat d’union pour permettre à des couples de passer leur vie ensemble avec tous les droits désirables. Mais que l’on institutionnalise la privation de père ou de mère, ce qui signifie qu’on l’encourage de fait, je dis non.

bof dit: 13 janvier 2013 à 21 h 46 min

Si vous nous expliquiez ML ce que la Bible dit des homosexuels et ce qu’elle leur promet, peut être cela éclairerait-il le vrai fond du tintouin mené par tous nos religieux etc

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 21 h 28 min

N’est plus le nôtre ? Que voulez-vous dire au juste ? En tout cas il en provient. On n’a pas encore vu la fin de l’Europe ! On n’en est qu’au commencement.

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 21 h 27 min

Le problème avec les gens comme vous Baroz, c’est qu’ils ont forcément toujours raison parce que vous refusez d’avoir une vue globale des choses. Vous refusez de penser les problèmes. Vous ne voulez jamais faire autre chose que du coup par coup. Ça vous arssure sans doute et vous conforte dans vos préjugés. Mais ça montre que vous n’avez que peu d’ouverture d’esprit. Ça restreint pas mal les échanges aussi.

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 21 h 10 min

Quand au nom du Dieu des Chrétiens ont a éradiqué l’Amérique des indiens, c’était un progrès ML ?

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 21 h 08 min

« on est en train de régresser vers un monde païen »

Les dieux d’Homère, Socrate, Virgile, une régression, ML ?

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 20 h 46 min

les cathos et quelques crapules

..kurkurk..eux c’est la ratée story..l’italie..la grèce..l’espagne..et demain la france !

alex dit: 13 janvier 2013 à 20 h 43 min

Tout ça est ridicule, le mariage est un anachronisme, la moitié de mariages se terminent par un divorces, plus de la moitié des enfants naissent hors-mariage , les cathos et quelques crapules n’en loupent pas une pour se faire de la pub

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 20 h 38 min

C’est simple, Mediapart m’a envoyé en chèque pour me désabonner

edwy remonte dans mon estime..il etait bas remarque dracul..les bas fonds..que chtaurais foutu dehors moi avec ta zuckzessstory..t’étais dédomagé cul sec non ?

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 20 h 36 min

Moi, sur la question du mariage pour tous, je suis un peu partagé. Je suis bien d’avis que les homosexuels doivent vivre leur vie et que je n’ai pas vraiment à y redire quoi que ce soit. Mais si je suis simplement mon sentiment personnel intime, mon for intérieur je suis tout de même choqué par le mariage homosexuel. Jamais je ne ferai quoi que ce soit pour l’empêcher mais ça me choque quand même, et encore plus au sujet de PMA. Je me demande ce que ça va donner dans les établissements scolaires quand un élève sera issu d’un couple homosexuel et d’une PMA.. Il va falloir changer les carnets de correspondance où l’administration leur demande de connaître le père et la mère. Et quand il y aura des couples homosexuels divorcés… Je défendrai toujours les homosexuels contre toute discrimination mais en même temps je n’aurai jamais d’empathie réelle avec les problèmes des homosexuels, qui me choquent aussi quelque part quand même. Je sais bien que des sociétés avaient cette pratique. Je sais tout ça. Mais ça me choque quand même. Alors je ne sais pas vraiment quoi en penser et je finis par m’en désintéresser. Advienne que pourra mais ça contribue quand même à gangrener mon rapport au monde, à mettre à mal les repères que la vie m’a amené à construire pour garder confiance dans le monde dans lequel je vis, à m’y reconnaître d’une façon ou d’une autre. Le monde avec le mariage gay me devient encore plus éloigné, e dois dire encore plus étranger. Et je sens que je suis trop vieux à 58 ans pour que maintenant je puisse changer, et je n’ai pas envie de changer. Mais peut-être que pour les jeunes leur sentiment intérieur est différent, je n’en sais rien.
.
Mais au-delà de ce problème du mariage gay, ce qui me frappe dans cette histoire c’est que le critère des gens aujourd’hui pour penser ce problème, ce n’est pas tant un critère de valeur et de vérité au sens biblique du terme qu’une simple question de bonheur. On ne s’intéresse pas à la famille comme valeur mais au fait que le refus du mariage gay plongerait les homosexuels dans l’impossibilité d’être heureux. C’est l’aboutissement ultime en quelque sorte de l’idéal du bonheur énoncé par Saint-Juste. Mais moi je fais sans doute partie des gens qui ont besoin dans leur rapport au monde d’adhérer aux valeurs de la famille et à la notion de vérité. Le bonheur ne fait pas vraiment sens pour moi. Je ne vois pas d’ailleurs comment on pourrait être heureux quand les trois quart de la planète crève de faim. J’ai l’impression qu’on change vraiment de paradigme, que c’est un peu du Christianisme qui meurt avec le mariage gay, c’est-à-dire ce qui a fait l’Europe et qu’on est en train de régresser vers un monde païen, qui n’est jamais il est vrai vraiment mort. Et c’est ça, au-delà du mariage gay, qui me choque encore davantage. Et pourtant je le répète, je suis plutôt un libéral en matière de mœurs, chacun voit midi à sa porte. Mais là le mariage gay change la lumière à ma porte. Il ne me cache pas encore vraiment le soleil mais une ombre est apparue tout de même quelque part je ne sais où.

Ça met aussi à mal le problème de la filiation et par là-même le problème de la mémoire. Et je dois dire que comme juif, j’y suis particulièrement sensible. Je ne me vois pas vivre dans un monde où le problème de la filiation n’existerait plus, où on ne saurait plus qui sont nos ancêtres. Non, jamais je ne pourrai me faire à un tel monde.

La manif de cet après-midi montre bien que les Français sont divisés sur cette question et que cette division est très loin de revouvir celle qui sépare la droite de la gauche et même la communauté homosexuelle est divisée sur cette question.

Il est probable que la loi sera effectivement votée comme en Espagne. Mais les opposition demeureront. Comme en Espagne. Et à l’occasion d’autres problèmes qui peuvent se greffer dessus, ça peut dégénérer. C’est le plus inquiétant dans ce problème.

alex dit: 13 janvier 2013 à 20 h 35 min

Il ne manquait plus que le pape pour bénir la sainte manif avec JCtouiti au milieu, et exorciser les indifférents ou les partisans du « mariage p t « )

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 20 h 32 min

Il est intolérable qu’Israel soit un succès

on mesure son succés a l’echec des autres..c’est au moins l’amérique

Simon dit: 13 janvier 2013 à 20 h 06 min

les militants comme jicé nous foute dedans..dedans ce que vous savez

sont déjà dedans mais tout le monde y voit son voisin et se marre en oubliant de vérifier ce qui le tient chaud

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 20 h 03 min

En effet, c’est un élément du problème. Mais allez dire ça aux lecteurs de Mediapart, ils vous envoient au Goulag… ou à l’hôpital psychiatrique…

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 19 h 49 min

Il est intolérable qu’Israel soit un succès dans un lieu, le moyen-orient, où fleurit l’échec de tous les autres.
C’est donc, fort logiquement Michel, insupportable pour les bien-pensants.

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 19 h 43 min

Et pis sont sacrément buttés et bornés les lecteurs de Mediapart, du moins pour un bon nombre d’entre eux. Une véritable secte Mediapart. Dès que tu penses pas comme le groupe, t’es rejeté. Effrayants ces gens-là ! En les lisant on a une petite idée de ceux qui ont conduit Mandelstam au Goulag.

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 19 h 39 min

Fin de la récré homosexuelle ! Passons aux questions sérieuses :
1/qu’est ce qu’on fout, tous seuls, au Mali ? une guerre se gagnant au sol !
2/comment on créée des emplois en france ?
3/quand va-t-on mettre en oeuvre les recommandations de la Cour des Comptes : comprimer les dépenses inutiles de l’Etat et des Collectivités territoriales…

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 19 h 35 min

C’est simple, Mediapart m’a envoyé en chèque pour me désabonner. Ils n’en pouvaient plus de me censurer sans arrêt. Il y a des sujet interdit absolument sur Mediapart comme Israël. Sauf pour en dire du mal, et ils ne s’en privent pas. C’est ce qu’on appelle des démocrates…

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 19 h 34 min

Mediapart, où c’est Staline

..pour une fois dracul je souscris..mais la n’est pas la question à la cocoheu

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 19 h 32 min

Mais pourquoi en priver ceux qui le désirent ?

..la cocoheu se demande de quel coté on te compte baroz, pour ou contre le bon roué françoué ?..soyons précis..les militants comme jicé nous foute dedans..dedans ce que vous savez

Mauvaise langue dit: 13 janvier 2013 à 19 h 30 min

La censure qui sévit sur les blog au journal Le Monde n’est vraiment rien comparée à celle de Mediapart, où c’est Staline.

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 19 h 30 min

Tout client de mediapart est religieusement intellectuel

un publicitaire se moque de ces apréciations de boutiquier bof d’aprés guerre.. »quel est son income » « qu’achète t’il »..le reste de la litterature, et de la mauvaise

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 19 h 26 min

duschmoll, si j’étais hétéro je ne me marierais pas non plus !
Mais pourquoi en priver ceux qui le désirent ?

duschmoll dit: 13 janvier 2013 à 19 h 14 min

Cher Baroz,
Je suis vraiment très surpris de ton hostilité à la manif d’aujourd’hui…Un public très divers, un immense succès (le champs de mars était déjà presque plein alors que les trois places de départ n’étaient pas encore vides, malgré un froid intense), pas la moindre trace d’homophobie…

Ne me dis tout de même pas qu’un type éclairé comme toi est sérieusement pour le mariage homo? C’est une blague, non?

duschmoll dit: 13 janvier 2013 à 19 h 11 min

Cher Baroz,
Je suis vraiment très surpris de ton hostilité à la manif d’aujourd’hui…Un public très divers, un immense succès (le champs de mars était déjà presque plein alors que les trois places de départ n’étaient pas encore vides, malgré un froid intense), pas la moindre trace d’homophobie…

Ne me dis tout de même pas qu’un type éclairé comme toi est sérieusement pour le mariage homo? C’est une blague, non?

Simon dit: 13 janvier 2013 à 18 h 04 min

au sujet du mélange information/commentaire voilà plus d’une décade que le pli est pris, on entend moins souvent parler de la grande partouze entre gens de com’, des gens qui s’appellent journalistes inclus, obsédés par les coups marketing et absolument rien d’autre.

c’est comme l’homophobie des femmes, on n’en parle jamais parce que cela n’est pas convenable et risquerait de brouiller les clichés bien installés et désormais entretenus par tous.

ainsi va le monde

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 17 h 49 min

Tout client de mediapart est religieusement intellectuel, élitiste égaré, le plus souvent agenouillé aux pieds du Grand Prêtre Omnipotent Edwy du Plenel … un saint homme !

random dit: 13 janvier 2013 à 17 h 49 min

renato dit: 13 janvier 2013 à 17 h 28 min
Évidemment un, désormais le clic à la place de l’échantillon choisi, fini donc les manigances statistiques.

d’une part ce sont souvent les mêmes personnes qui cliquent donc 1 clic n’égale pas une personne,d’autres part il existe des logiciels pour gonfler ses stats et cliquer à votre place avec des ip multiples: c’est le même principe que les hackers qui saturent les serveurs. conclusion c’est encore plus bidon

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 17 h 47 min

Tout client de mediapart est religieusement intellectuel, élitiste égaré, le plus souvent agenouillé aux pieds du Grand Prêtre Omnipotent Edwy du Plenel … un saint homme !

court dit: 13 janvier 2013 à 17 h 46 min

Le débat ateint des hauteurs himalayesques.
Cela dit, Bloom, ne pas confondre Pierre Bonnard, le peintre, qui n’ a rien à voir avec Abel Bonnard -gestapette, un des pères de la LVF.
Bien à vous.
MC

nicoloto dit: 13 janvier 2013 à 17 h 38 min

« le client de Mediapart — qui se prend pour un intellectuel et donc « ne regarde pas la publicité »… »

Quelle infamie!

nico dit: 13 janvier 2013 à 17 h 37 min

« le client de Mediapart — qui se prend pour un intellectuel et donc « ne regarde pas la publicité »… »

Qelle infamie!

renato dit: 13 janvier 2013 à 17 h 28 min

Évidemment un, désormais le clic à la place de l’échantillon choisi, fini donc les manigances statistiques.

Évidemment deux, le client de Vogue cliquera sur une pub plus facilement que le client de Mediapart — qui se prend pour un intellectuel et donc « ne regarde pas la publicité »…

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 17 h 05 min

je n’aime pas les publicitaires du Web

..si au moins et la pub et les publicitaires étaient aussi identifiable que tu le dis dafnoz, mais ce que dit pleynel est le coeur du problème : la valorisation comme ils disent

Giovanni Sant'Angelo dit: 13 janvier 2013 à 17 h 05 min


…pourquoi faire,…si tout le monde reste sage,…quel désastre,…

…dans les cintres avant le 12 janvier 2013 à 1 h 11 mn,…etc,…

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 17 h 00 min

Si ce n’est Edwy, c’est vous le Boug’ ?

De toutes les façons, je n’aime pas les publicitaires du Web, d’autant que sur le Web ils sont encore plus nuls qu’ailleurs. Epicétou.

Giovanni Sant'Angelo dit: 13 janvier 2013 à 16 h 58 min


…si tout le monde reste sage,…quel désastre,…
…les militaires pourquoi faire,…les officiers ( état-major )grassement payer pourquoi faire,…
…la diplomatie pourquoi faire avec tout l’appareil de l’O.N.U.,…
…les gendarmes et les voleurs pourquoi faire,…
…sans mariage pour tous les manifestants ( futur gay ), pourquoi faire,…
…sans pauvres,…les riches pourquoi faire,…
…le seul problème les habituées des Dodo la saumure,…alors cette pipe,…c’est pour aujourd’hui ou demain,…çà vient , çà vient, Tinton astique son cigare en partage inversé,…en Yin & Yan,…dans la Rolls,…
…avec tout ces lingots à soutenir pourquoi faire,…avec tout ces plaqués or et contreplaqués de chêne,…pourquoi faire,…saloon Charlemagne dans un H.L.M.,…avec la tribu à gode d’y voir clair,…
…etc,…une autre,…pourquoi faire,…

Traducteur de Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 16 h 55 min

« Beurk » : signifie le dégoût de classe, c’est à dire de qualité, genre énarque fin de liste, propre sur lui.
A ne pas confondre avec le gros rire con exprimé par « Ouarf ! » voire « Ouarf ! ouarf ! » pour les plus stupides.

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 16 h 55 min

Oh, miraculo, le Boug’ !
Non, c’est vrai, vous imaginer avoir été … comment dire, « coupé » ?
J’en avais mal .. au bout des doigts, pour vous!

bouguereau dit: 13 janvier 2013 à 16 h 53 min

Au fait, la pub sur internet a qqc de très intrusif …. ce n’est pas plus mal, qu’elle ne fonctionne pas très bien (dixit Pleynel ?)!

non ce n’est pas ce que dit edwy..dafnoz t’es pas bonne en biznèce

bougero dit: 13 janvier 2013 à 16 h 47 min

poupées aux une et armes en plastique aux autres !

et god ceinture au milieu et les cochons seront bien gardés

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 16 h 44 min

C’est à ce genre de réaction que l’on voit que l’homophobie a de beaux jours encore devant elle !
Beurk.

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 16 h 01 min

De toutes façons, ne te tracasse pas Jacky ! C’est toi qui est dans le vrai… une femme c’est nul, ça a ses règles, c’est dégueu, ça fait des enfants par un trou, en bas du corps, ça comprend rien aux hommes.
Il vaut bien mieux les acheter, les enfants, sur le marché aux accessoires !

pimpon dit: 13 janvier 2013 à 15 h 58 min

(dites, j’ai l’impression que Fella Popote fait une fixation sur vous, non ?)

attation, on peut penser que c’est toi dafnoze..car c’est toi, pas vrai

tweetie dit: 13 janvier 2013 à 15 h 40 min

« C’est ringard… ! »
(Ah ! cette phrase là, ça vous classe un homme. Pardon, un artiste. Un brave garçon, quoi ! Pas méchant.. mais, sans plus !)

secret des dieux dit: 13 janvier 2013 à 15 h 31 min

Baroz
à la fin de la manif ils vont se mettre à prier dans la tenue d’adam et ève (avec JC en tête) pour honorer le créateur

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 15 h 27 min

C’est ringard cette manifestation aux couleurs de layettes rose et bleue ciel : chaque sexe à sa place, poupées aux une et armes en plastique aux autres !

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 14 h 37 min

Ne pas confondre pensée unique immobile et pensée qui nique et s’active d’avant en arrière et inversement…

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 14 h 35 min

Ce qui m’interpelle, c’est l’habilité de Marine Le Pen a éviter les combats d’arrière-garde.

Jacques Barozzi dit: 13 janvier 2013 à 14 h 24 min

M’amuse l’ironie de l’histoire des lieux de Paris.
Le Champs-de-Mars, qui fut le théâtre des grandes fêtes révolutionnaires : la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790, qui marqua le premier anniversaire de la prise de la Bastille, et la Fête de l’Être Suprême à l’été 1794, rassemblera cet après-midi les forces les plus réactionnaires de la France actuelle.

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 13 h 51 min

Au fait, la pub sur internet a qqc de très intrusif …. ce n’est pas plus mal, qu’elle ne fonctionne pas très bien (dixit Pleynel ?)!

Au moins la pub, via les spots TV où les images magazine, produit-elle parfois de vrais bijoux … dans des espaces où on l’attend a contrario de celle du web qui s’impose alors que vous cherchez tout autre chose .. Et c’est insuportable !

Daaphnée dit: 13 janvier 2013 à 13 h 41 min

Bougero, ça fait moitié bourgeon/moitié rougeot, franchement, c’est moins bien . Puis, le Dante et Virgile, magnifique de sauvagerie … si c’était une référence, pas mal!
(dites, j’ai l’impression que Fella Popote fait une fixation sur vous, non ?)

rasta dit: 13 janvier 2013 à 13 h 29 min

Se prétendant anti-islamiste pour cacher son racisme, sa rage d’avoir perdu « ses » colonies, JC et les intégristes même délire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*