de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Réactivation de la machine à fantasmes

Réactivation de la machine à fantasmes

Le jour de 2008 où il a été recruté par la banque Rothschild, et même quatre ans plus tard lorsque l’expert en fusion-acquisition qu’il était devenu y a été promu associé-gérant, le jeune Emmanuel Macron n’avait peut-être pas pris toute la mesure de la légende attachée à ce nom. Qu’il se soit alors rêvé un destin national ou pas, il n’imaginait probablement pas que cela lui serait un jour reproché de manière insidieuse. Il n’est certes pas le premier à être passé par la prestigieuse banque familiale : avant lui, Georges Pompidou y avait exercé les fonctions de directeur général, et Henri Emmanuelli y a occupé un poste de direction durant neuf ans. Mais jamais le rappel de ce passé au cœur de la finance ne leur fut rappelé avec la même virulence, la même régularité, les mêmes insinuations que lors de la campagne électorale que la France vient de vivre.

« Rothschild » est devenu un qualificatif populaire qui présente l’avantage d’évoquer en les confondant implicitement le juif et l’argent. Leur nom les dépasse pour devenir un symbole de nature à exciter l’imagination. On continue à dire « riche comme Rothschild ». Le fait que la famille ait encore plusieurs branches en Europe renforce l’idée du complot cosmopolite. Le mythe Rothschild est déjà ancien mais il n’a rien perdu de sa force. C’est d’autant plus extravagant que, si Rothschild a bien été à raison synonyme de puissance, d’influence, de fortune du temps du baron James dans la France des dernières années du XIXème lorsqu’une centaine de Juifs étaient à la tête de banques et que autant dirigeaient des établissements financiers, ce n’est plus pertinent depuis longtemps déjà. Les Rothschild ont été supplantés par des hommes comme Bernard Arnault, François Pinault ou les Dassault. Benjamin de Rothschild, héritier de la branche suisse, et seul membre de la famille à figurer sur la liste des milliardaires de Forbes, n’est qu’à la 1250 ème place mondiale.

N’empêche que c’est du pain bénit pour les humoristes comme en convient l’un d’eux, Régis Mailhot : « Un ex-banquier de chez Rothschild, devenu ministre de l’Économie d’un gouvernement socialiste… Pour un journaliste, c’est un peu comme apprendre que Christine Boutin est testeuse de lubrifiant dans un bar gay au Vatican ». Ironie du sort : la banque d’affaires Rothschild & cie avait été récréée en 1983 par David de Rothschild après que le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy l’eut nationalisée….

Dans ses discours, Jean-Luc Mélenchon se plait à l’appeler « M. le banquier » ; Marine Le Pen n’a de cesse de le présenter comme « le candidat insensible de la finance arrogante et mondialisée », selon une rhétorique qui a fait ses preuves dans les feuilles antisémites des années 30 ; les deux en font le « représentant de l’oligarchie ». Au « salaud de pauvres ! » bien anar de la Traversée de Paris s’est substitué un « salaud de banquier d’affaires ! » qui est plus de saison. C’est encore plus violent enregistré en ligne, comme il se doit. Les internautes finassent en employant l’expression « la banque Blason Rouge » au cas où la modération du site aurait banni le nom « Rothschild ». Les réseaux sociaux n’évoquent plus ses émoluments de banquier que comme « les millions Rothschild ». Sur le site d’Alain Soral « Egalité & réconciliation », on l’appelle « Macrothschild ». Sur le site du Comité Valmy, ce serait plutôt « Emmanuel « Rothschild » Macron » ; et lorsque ce même organe de propagande reprend des articles du site politrussia, c’est pour mieux ancrer dans les esprits qu’il est le candidat occulte des Rothschild, et qu’ils l’ont placé à dessein dans la course à la présidentielle afin de servir aux mieux leurs intérêts aux dépens de ceux des Français.

Il n’est jusqu’au parti du candidat François Fillon Les Républicains qui s’est plu à illustrer « La vérité sur la galaxie Macron » en le représentant un nez crochu, un cigare un chapeau haut de forme dans l’un de ses tweets officiels. On y retrouve les codes iconographiques d’une certaine presse des années 30 lorsqu’elle dénonçait le complot judéo-capitalistique ourdi par les banquiers au premier rang desquels l’inusable Rothschild. Le secrétaire général du Parti a présenté ses excuses et l’a fait retirer des réseaux sociaux car « elle a pu être mal interprétée » et afin d’éviter « toutes polémiques inutiles ». Comme s’il pouvait y avoir une bonne interprétation d’une infographie aussi univoque !

Quel chemin parcouru dans l’imaginaire public depuis le jour où Emmanuel Macron avait été nommé ministre de l’économie : on le surnommait alors « le Mozart de la finance ». Depuis, l’héritière de la maison Le Pen jongle avec les éléments de langage de son patrimoine lexical à coups de métaphores, allusions, sous-entendus, insinuations afin de ne pas franchir la ligne rouge qui la confronterait à la loi réprimant l’apologie de la haine raciale. Le mythe du banquier d’affaires affameur du bon peuple a encore de beaux jours devant lui, la crise aidant.

Comme un étudiant de Science Po qui ne dissimulait pas ses convictions d’extrême gauche, évoquait dans sa copie le « rothshildois Macron », son professeur lui demanda comment il l’aurait qualifié si celui-ci était passé plutôt par HSBC ; et après quelques instants de réflexion, l’étudiant de confesser: « Je n’en aurais pas parlé ». Si Emmanuel Macron avait fait ses débuts à la Société Générale, on n’ose imaginer le désarroi de la machine à fantasmes.

(Photo D.R.)

Cette entrée a été publiée dans Actualité.

365

commentaires

365 Réponses pour Réactivation de la machine à fantasmes

JC..... dit: 9 mai 2017 à 12 h 34 min

Bien vu, 10h59 ! Les Français pètent bien plus haut que leur QI. Macronisme ancestral….

Fansha dit: 8 mai 2017 à 10 h 59 min

Petit rectificatif pour Pierre Assouline qui écrit: »Les Rothschild ont été supplantés par des hommes comme Bernard Arnault, François Pinault ou les Dassault. » Le nom d’origine des Dassault, Bloch, avait été modifié avant la guerre pour échapper aux attaques antisémites.
On a certes beaucoup écrit sur le passage par la banque Rothschild de Georges Pompidou mais certes beaucoup moins sur Emmanuelli, pourquoi ?? Quelle hypocrisie. De la part de la gauche comme de la droite extrême. Les Français sont de plus en plus indécrottables. Pauvre petit peuple politicailleur qui ne connaît rien à la politique, rien à l’économie, rien à rien, mais qui s’exprime stupidement, méchamment et bruyamment sur tout.

closer dit: 7 mai 2017 à 10 h 20 min

Quant à la LDH, je ne vois vraiment pas ce qu’elle aurait pu faire! Elle ne voulait pas endiguer l’immigration par la contrainte (en pratique le seul moyen) et aucune recette ne pouvait remédier au déséquilibre démographique ni à l’attraction irrésistible de notre niveau de vie sur les pauvres du sud. Aucun programme de développement ne pouvait combler le retard du sud suffisamment rapidement pour dissuader la fuite de ses populations.

Autant reconnaître lucidement la vérité: nous sommes foutus.

closer dit: 7 mai 2017 à 10 h 14 min

« Cela n’a rien à voir avec un remplacement religieux. »

Remarque absurde de WG. Même si la religion n’est pas la cause, ce qui est une évidence, le remplacement est là et il est de facto religieux.

D. dit: 7 mai 2017 à 10 h 13 min

JC….. dit: 7 mai 2017 à 5 h 15 min

VEAUTEZ !

Meuhh pour qui ? Mon avis c’est que tout a va donner un beau fromage blanc.

Widergänger dit: 7 mai 2017 à 8 h 53 min

35 écrivains appellent à voter contre Marine LP. Quelle dérision ! C’est tout ce qu’on sait faire en France, pétitionner. C’est en amont qu’il aurait fallu s’y prendre, depuis plus de vingt ans que la marmite est sous pression.

Mais quand il s’est agi de défendre les sans papier de l’église Siant-Bernard et de poser les problèmes de l’immigration, qui parmi les écrivains se sont manifestés ? Jacques Derrida est venu, lui, faire une petite conférence dans l’église. Mais Jacques Roubaud, sollicité par moi, qui devait venir, ne s’est jamais déplacé. Alors qu’ils aillent se faire f…tous ces braves écrivaillons du goupillon… Tous des gros kons !

Widergänger dit: 7 mai 2017 à 8 h 43 min

Voilà plus de vingt ans que les spécialistes de l’émigration dans le monde ont prévu ce qui se passe en Europe. C’est le déséquilibre démographique entre le Nord et le Sud de la planète qui est la cause de cet afflux d’immigrés. Cela n’a rien à voir avec un remplacement religieux.

Les mêmes spécialistes (en général de gauche) ont tiré la sonnette d’alarme en mettant en cause les politiques de coopération très insuffisantes entre le Nord et le Sud pour empêcher la catastrophe qui est en train de nous tomber dessus. Quand j’étais à la LDH voilà plus de vingt ans, c’était l’objet de toutes nos réunions et débats sur l’immigration.

On prévoyait déjà la montée de l’extrême droite pour tenter d’endiguer l’afflux d’étranger et la montée de l’autoritarisme politique d’une Europe-forteresse dénoncée depuis vingt à trente ans ! Les politiques n’ont guère changé depuis lors en dépit de la parfaite connaissance des problèmes par les dirigeants de notre pays, de gauche comme de droite.

Les citoyens ont joué leur rôle d’avertissement à travers les associations comme la LDH. On ne peut pas les accuser d’irresponsabilité. Ce sont les responsables politiques qui sont responsable de cette situation par leur lâcheté, leur incompétence, leur profonde médiocrité qui, au bout du compte, va conduire le pays à la ruine et à un régime autoritaire dont la France ne se relèvera pas avant des lustres. Un lent suicide français, comme dit l’autre.

Alors que les kons, les lâches, les minables ferment un peu leur gueule au lieu de toujours brailler comme des veaux avec ce fantasme débile du grand remplacement ! Ils l’auront bien cherché.

renato dit: 7 mai 2017 à 8 h 29 min

Paul Schutzer :

://blogfigures.blogspot.fr/2013/06/paul-schutzer-sparrows-on-berlin-wall.html

JC..... dit: 7 mai 2017 à 8 h 10 min

ET PENDANT CE TEMPS LA…

« Quelque 37 000 migrants sont arrivé de Libye en Italie depuis le début de l’année, un chiffre en hausse de près de 30 % par rapport à la même période l’an passé, selon le ministère italien de l’Intérieur. L’an passé, 181 000 migrants, un record, étaient parvenus en Europe via les côtes italiennes, dont 90 % en provenance de Libye. » (Le Monde Europe)

Le grand remplacement est en marche, les passeurs font des affaires, les garde-côtes européens se réjouissent de garde la passoire, et les élus de Bruxelles légifèrent sur la courbure des bananes.

et alii dit: 7 mai 2017 à 7 h 56 min

pardon : « une franche canaille »!pour ceux qui voudraient m’opposer la citation exacte
bonne journée , bon vote !

et alii dit: 7 mai 2017 à 6 h 45 min

jam, dans son journal sur la règle du jeu, a écrit qu’attali était un con, et que selon Lacan, Ricoeur était une canaille

Bihoreau, duc de Bellerente dit: 7 mai 2017 à 3 h 43 min

La bêtise généralisée est encouragée par les possédants afin d’assurer à leur progéniture l’exclusivité des avantages prébendiers.

Seul le collectivisme peut empêcher cela. Mais à quel prix. Ceux de mon milieux ne s’en préoccupent guère, notre capital financier, social, et culturel est assuré. Mais pour les enfants des cités, c’est moins sûr. Surtout si ils se complaisent dans le plouquisme. Que faire? Se recoucher avant la messe…

Widergänger dit: 7 mai 2017 à 2 h 27 min

Il serait urgent de relire le bouquin de J. Attali sur Les Juifs et l’argent, qui fait un our d’horizon historique de la question de l’argent dans le monde juif et de l’éthique de l’argent dans le Judaïsme.

Les Juifs ont des principes éthiques ! Et heureusement qu’ils étaient là, les Juifs, avec leur argent au Moyen-Âge. Ce sont eux qui ont permis à l’Occident chrétien de décoller économiquement au XIIè siècle !

L’échec terrible de l’Ecole qui n’apprend plus rien aux Français ! La frabrique de crétins, comme dit l’autre à juste titre, on s’en aperçoit tous les jours quand on enseigne. Et plus on enseigne à un niveau élevé, plus on est terrifié par la bêtise générale. Ce n’est plus la culture générale, c’est la « bêtise générale ». La situation spiritelle où en est arrivée la France est propice à l’arrivée du pire.

Widergänger dit: 7 mai 2017 à 2 h 17 min

On s’étonne que Marine LP mente… Moi, ça me fait rire. L’existence de cette bonne femme est fondée sur le mensonge !

Le pire dans cette histoire, ce n’est pas ce que dit Passou. Le pire, ce sont tous les Juifs de la communauté française qui, en Israël, votent pour cette bonne femme de m… ! Sous prétexte qu’elle est contre l’islam et les Arabes. Pur cynisme, pur égoïsme des Juifs israéliens de la communauté française de Tel-Aviv qui se foutent pas mal de leur frères et sœurs juifs français en France !

Le monde est vraiment pourri.

Widergänger dit: 7 mai 2017 à 2 h 12 min

Toujours la même France moisie, mon pauvre Passou ! Nihil noui sub sole.

Mais ça fait quand même quelques millions d’abrutis qui votent pour cette infâme pourriture !

rose dit: 6 mai 2017 à 22 h 38 min

que lundi nous restions très loin de l’humour britannique
https://www.youtube.com/watch?v=dGKwx-BFO0E
Jamais nous ne les égalerons.

et merci aux techniciens du son (et lumière). Merci aussi aux deux journalistes qui ont fait du mieux qu’ils ont pu. Ce n’était pas terrible mais il y avait de quoi.

rose dit: 6 mai 2017 à 22 h 05 min

Je remercie vivement l’équipe de traducteurs qui s’est relayée le soir du débat pour traduire celui-ci en langage des signes. Grand et beau boulot, bravo !

rose dit: 6 mai 2017 à 21 h 54 min

très mauvaise nouvelle (pardon) l’église s’en mêle : dans les plus grandes fortunes de France, sont les Augustins de l’Assomption : ils possèdent à 100 % Bayard et à 100% La Croix Le Pèlerin et Notre Temps. Leur rang n’est pas noté.

Et aussi une péniche à Conflans sainte Honorine pour les exclus

hamlet dit: 6 mai 2017 à 21 h 11 min

ne mélanchon pas tout svp ! hamon avis même si on se donne le pen de voter ils ne macron pas de nous le mettre dans le fillon.

hamlet dit: 6 mai 2017 à 21 h 07 min

la politique est l’affaire de tous et pas seulement celle des gouvernants, qu’il y a des lois injustes et à considérer comme telles en en tirant les conclusions, qu’on peut décider en son âme et conscience de dissoudre sa propre union avec l’Etat en refusant d’aller voter….

hamlet dit: 6 mai 2017 à 21 h 06 min

Thoreau, en un mot, c’est une certaine manière de dire qu’on ne peut plus aimer son pays dès lors qu’il a cessé d’être aimable !

hamlet dit: 6 mai 2017 à 21 h 05 min

d’autant que, comme je l’ai lu quelque part, Thoreau a publié son court essai qui n’a jamais perdu de son ardente actualité tant sont envisageables sous toutes les latitudes les cas où le citoyen ne veut plus faire allégeance à un Etat dans lequel il ne se reconnait plus tant il ne le reconnait pas !!!

hamlet dit: 6 mai 2017 à 21 h 02 min

je ne comprends toujours pas l’épisode « Thoreau ».

passou, vous auriez dû mettre l’affaire Rothschild au premier tour et garder Thoreau pour le second tour !

c’est un vrai b.rdel que cette élection….

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 19 h 55 min

Parle pour toi, le boug !

touché baroz..en tout cas je note ton asymétrie dans la colaboration horizontal..c’est cqu’on peut reprocher à l’indien kabloom..il ne sait pas changer sans disparêtre..à nous les ptites chinoises à toi laotseu et confucius baroz..buttin de guerre

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 19 h 52 min

Et aucuns mensonges chez Macron, Jean ?

..c’est pas ça qui les distingue baroz..ça se saurait et jean marron n’aurait pas bzoin de nous l’revéler comme mahomet

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 19 h 18 min

« en 41 t’en aurait causé plus poli  »

Parle pour toi, le boug !
En revanche, je n’aurais pas reculé pour enculer l’occupant…
On résiste comme on peut !

Bloom dit: 6 mai 2017 à 19 h 09 min

Clermont-Ferrand, le Puy de Dôme. Il y fera très beau temps demain,paraît-il.
Emission économique passionnante sur la Chine à FC, qui permet de mieux prendre la mesure des réalités présentes & à venir.
Vous vous souvenez de l’arrivée des caravelles anglaises au début du Nouveau Monde de Terence Malik? On y est. Et sans une Confédération tribal new style (une Europe forte & soudée), on risque le choc macro-économique…

Jean dit: 6 mai 2017 à 18 h 13 min

Avant d’aller voter, lire et relire avec soin, et surtout faire lire (à afficher, au besoin), dans « le Monde » du vendredi 5 mai, la double page titrée « les dix-neuf mensonges de Marine Le Pen ». Edifiant.

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 47 min

Clermont-Ferrand

tous des rejetons du curé saunière et des parfaites..zont l’ame noire comme du charbon

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 38 min

jouir de l’aubaine, et ne pas payer

toi haussi t’es cocu dédé..ma parole c’est hune maladie

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 17 h 29 min

« Le SDF a profité de quatre nuits au Grand Hôtel (Bordeaux), où il s’est également restauré, pour un total de 2.079 euros, rapporte Sud Ouest vendredi. »

Encore un qui a voulu faire comme nos hommes politiques : jouir de l’aubaine, et ne pas payer.

Sergio dit: 6 mai 2017 à 17 h 25 min

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 04 min
long et serré

Passeque si on prend une banque de Clermont-Ferrand là c’est des fleuves d’or dans les caves pire que onc’ Picsou…

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 24 min

Non, Macron n’est pas « Bel-Ami », il lui manque le talent et la sensibilité de Guy de Maupassant, pour donner réellement corps à un personnage de roman !

curieuse charge baroz..un ténardier a haussi bzoin de talent pour exsiter

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 16 min

Par un étrange hasard, la lecture de la messe de demain

sur que delaporte il a le ptit doigt raide comme dédé..

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 12 min

Le Reich de l’autre moustachu ridicule devait durer autant…

dis donc baroz..en 41 t’en aurait causé plus poli que marine hencore..

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 10 min

Les brebis si c’est aussi dégueu

du hagis havec la stout..c’est un truc haussi prestigieux que de siffler un picon bière havec morand

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 17 h 06 min

l’interet l’est exactement lmême que quand dracul dit que chrétien d’3 étoye illuminati et juif..

Sergio dit: 6 mai 2017 à 16 h 28 min

Ces comparaisons entre les banques sont quand même un peu de guingois.

Lorsque l’on dit « Rothschild », le vulgum comme par exemple moi ma gueule on ne pense pas « Juif », on ne peut pas avoir cela en tête chaque seconde, même si l’on sait du bouquin de Passou qu’il s’agit de la branche de Francfort, non, on pense avant tout « luxe », « prestige » comme dirait Phil.

Et bien sûr personne n’a de carte bancaire « Rothschild », à moins que je ne me trompe, pour faire mettons le plein de sa Yam voire de sa Bentley ; au mieux on pourrait admettre un voisinage dans les sonorités, et encore de très loin, avec quelque chose comme l’American express, qui a lui une carte de paiement et de retrait, ou d’autres que je ne connais pas mais du même genre.

Parce que tous ces HSBC et Société générale ont sûrement un département affaires, mais, toujours pour le vulgum, c’est bien de prime abord la banque à noeu-noeu ; HSBC peut-être un peu moins, puisque c’était le Crédit commercial de France pour nous, mais qui s’en souvient ?

Donc Macron ou non, la comparaison entre un machin à bureaux feutrés genre Largo Winch ou l’image ici et l’agence du coin de la banque Chmoldu est quand même d’un intérêt un peu vague.

Lacenaire dit: 6 mai 2017 à 15 h 24 min

bérénice à 13 heures 14 : la blonde au bedeau ? et s’il s’agissait d’un blond… on ne sait jamais !

Sergio dit: 6 mai 2017 à 15 h 02 min

Les brebis si c’est aussi dégueu que les moutons des boîtes…

Ces Muslims, ils refusent de nous nourrir, comme dirait Francis Blanche…

Sergio dit: 6 mai 2017 à 14 h 57 min

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 0 h 21 min
faut passer au sans contact, c’est l’avenir.

Certes ; je pensais même par transmission de pensée.

Et halor ensuite même supprimer le pognon, rien ne dit que ce soit indispensable au fonctionnement de nos sociétés ; là encore faudrait demander aux gars des soucoupes comment ils font !

Finalement il y a de l’avenir dans l’avenir, et même du taf…

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 14 h 04 min

Par un étrange hasard, la lecture de la messe de demain, jour des élections, est la suivante. Hélas, on peut déjà comprendre que, quel que soit le résultat, c’est le bandit qui va faire irruption dans l’enclos des brebis et les ravir pour cinq ans. Pour nous autres malheureux citoyens d’une démocratie à la dérive, pas de bon « pasteur » :

« Celui qui entre dans l’enclos des brebis
sans passer par la porte,
mais qui escalade par un autre endroit,
celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte,
c’est le pasteur, le berger des brebis.
Le portier lui ouvre,
et les brebis écoutent sa voix.
Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom,
et il les fait sortir.
Quand il a poussé dehors toutes les siennes,
il marche à leur tête,
et les brebis le suivent,
car elles connaissent sa voix.
Jamais elles ne suivront un étranger,
mais elles s’enfuiront loin de lui,
car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »

bérénice dit: 6 mai 2017 à 13 h 58 min

Pour ma part, j’aurais apprécié que soient renégociés les traités européens mais peut-être souhaite-t-il venir à bout des déséquilibres , des imperfections du droit européen qui désavantage les uns au profit d’autres, tant que cette règle de l’unanimité pèsera rien ne bougera et L’Allemagne , que je respecte et qu’on peut envier pour sa maîtrise, son organisation, son évolution continuera d’avoir cette importance au détriment des états moins puissants.

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 13 h 55 min

« un projet pour les mille ans à venir…  »

mieux vaut s’abstenir de ce genre de prédiction, Delaporte. Le Reich de l’autre moustachu ridicule devait durer autant…

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 13 h 51 min

« Quel serait le vôtre? »

Il me semble déjà l’avoir bien évoqué ici, à travers le candidat Hamon et sa réforme sur le travail. Il fallait commencer par là, une abolition radicale et légale du travail, un projet pour les mille ans à venir… Voilà qui aurait été un grand dessein pour notre pays. Au lieu de cela, le néant.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 13 h 46 min

. Aucun dessein pour la France, aucune grande pensée qui ne demanderait qu’à s’incarner.

Quel serait le vôtre?

bérénice dit: 6 mai 2017 à 13 h 44 min

Delaporte toutes sortes de combustibles ayant été utilisés pour entretenir le feu sans grand succès, on n’en est plus à une tentative près, pourvu que cela fonctionne sans léser ceux qui ne sont pas en position de grand confort ou de pouvoir se défendre efficacement. Il n’interdit pas dans son programme les associations syndicales et gageons que si des abus inacceptables voient le jour celles-ci sachent se faire entendre sans violences . Restent les petites structures dont les salariés sont à la merci de volonté de qualité variable et le contexte qui ne laisse pas une grande marge de liberté en cas de revendications légitimes et non satisfaites.

JC..... dit: 6 mai 2017 à 13 h 42 min

MACRON, c’est de la merbe propre, bien présentée, nouvelle donne …

Hélas tout le monde ne possède pas la compétence des égoutiers, le flair des éboueurs, le jugement du Sage.

D’où le risque de macronnade.

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 13 h 36 min

Il a déjà vendu la France à l’Europe et aux Allemands, et il veut que les Français l’élisent président. Je rêve !…

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 13 h 34 min

La faute originelle de Macron c’est de n’avoir aucun programme cohérent, à part le tout économique. Aucun dessein pour la France, aucune grande pensée qui ne demanderait qu’à s’incarner. C’est un Hollande bis, tout aussi nigaud. On le verra assez tôt.

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 13 h 32 min

Macron a une intelligence de robot. Il est extrêmement peu inventif, et sur le plan humain, c’est un bout de bois. Quand il s’agira de négocier des gros dossiers internationaux, il se fera facilement mener en bateau par plus rusé que lui. D’ailleurs, il a déjà fait allégeance à Merkel, au détriment des Français.

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 13 h 28 min

Dans les années 70, il y avait ce roman qui s’intitulait « L’Imprécateur ». Macron m’y fait penser, jouant avec le feu (de l’économie) comme un étudiant encore puceau.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 13 h 14 min

Petit Rappel, votre blonde est-elle chez le coiffeur , vous ici, quelle heureuse surprise !

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 13 h 12 min

Pour Macron, il faudrait voir plutôt du côté de « L’enfance d’un chef » de Jean-Paul Sartre : l’histoire d’un salaud…

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 13 h 10 min

Non, Macron n’est pas « Bel-Ami », il lui manque le talent et la sensibilité de Guy de Maupassant, pour donner réellement corps à un personnage de roman !

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 13 h 04 min

Nous sommes un peu dans la situation des bourgeois de Calais. Faut-il que nous nous agenouillions devant les urnes, pieds et mains liés, et que nous confiions les clés de la France à la Finance, rien moins que reconnaissante ?

bérénice dit: 6 mai 2017 à 13 h 04 min

Beurk.

Et puis là, je ne suis peut-être pas mais les bottes ont l’air franchement répugnantes si tant est qu’il soit dans mon habitude d’astiquer les pompes des bourgeoises, a-t-elle marché dans une bouse ?

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 56 min

Impair et passe, je suis satisfaite que vous vous absentiez, on attend Lavande ou quelqu’un d’autre qui vous remplacera pour donner le change à votre place.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 54 min

Oui je veux bien rester votre idiote, cela vous fera un produit de substitution supplémentaire, pour votre plaisir évidemment et puis j’aime assez ce rôle, j’aime m’amuser comme vous et bien que mes distractions continuent de vous paraître bêtes.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 51 min

la magnagna chronophage chronique,

et puis si vous n’avez pas le temps de lire ce que je vous réponds, relisez toutes vos communications sous les divers et nombreux pseudos que vous employez pour dissimuler votre addiction au lieu et qui correspondent bien à votre personnalité multiple, on aurait tant aimé ne retenir de vous que le meilleur.

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 12 h 50 min

la chabot magnagnagna , qui marche à fond de train sans arriver à suivre, a chopé plein de verrues plantaires.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 47 min

la vie in the woods, vous ne savez plus lire, vous m’inspirez un rare mépris dont la qualité devrait être certifiée conforme et labellisée NF.

Petit Rappel dit: 6 mai 2017 à 12 h 44 min

Est-ce que cela mérite vraiment un papier?
Pour le reste,le chérubin des médias ^peut s’attendre à d’amers réveils, ayant tout promis à tout le monde, en « réussissant l’exploit de faire oublier son bilan! »

MC

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 12 h 43 min

et vasy, la magnagna chronophage chronique, me lèche les bottes.
Beurk.
_________________

Si vous avez une verrue disgracieuse, photoshop ne vous permettra plus de la retoucher.
C’est nouveau, c’est l’un des derniers textes parus au JO .
Où ça ?
Mais en hollandie bien sûr.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 39 min

Vous êtes prêtes à donner combien

Jazzi, elle donne souvent dans l’insulte , je parierais pour le verbe Prendre la concernant.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 35 min

Cela ne vous regarde pas, chabot de 12h21.

D’une vantarde et exhibitionniste, l’argument impressionne.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 34 min

Et je l’ai déjà dit, non seulement je suis seule et n’en souffre sexuellement pas, d’autre part bien que n’ayant pas accès à sa pensée tant elle est complexe je suis une adepte de la gratuité ( Lévinas) et bien que cette dernière ne soit jamais totale car tout nous revient ne serait ce que sous forme de gratification ne notre propre ego et selon qu’on soit adepte du bien ou du mal. Enfin, je crois au désir spontané comme avant les scientifiques à la génération spontanée, peut-être qu’un jour prochain sera démontré que celui ci n’est qu’une corrélation d’éléments chimiques, sociologiques et culturels , pour le moment désir et amour pour moi en tout cas n’ont pas de prix , en extrapolant hors de prix comme tout ce qui est rare, la différence demeure cependant avec toutes les matières précieuses ( et bien que la beauté alliée à l’intelligence et la sensibilité sont des atouts, les canons restant variables selon les peuples et les milieux) , cela ne s’achète pas, au mieux on le rencontre, on l’éprouve, on le vit, au pire quand il est impossible on le subit comme une grave maladie jusqu’à en être guéri.

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 12 h 29 min

Cela ne vous regarde pas, chabot de 12h21.

Le lien de 9h55 est confidentiel pour  » Passou ».
Il m’a été délivré par un droïde et par abduction, venant de rebelles de la galaxie en conflit avec la « république galactique ».

JC..... dit: 6 mai 2017 à 12 h 25 min

Avoir un goût particulier pour la généralité…. mmmmmh !

Bonne fin de journée, les petits.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 23 min

lvdlb, je ne sais où vous en êtes mais le cas échéant vous auriez tort de prendre votre cas pour une généralité.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 21 min

C’est pour « Passou » only, qu’il en fasse bon usage

ne disposeriez-vous pas dans votre position éminente de ses coordonnées personnelles comme d’autres au demeurant pour lui faire part de vos angoisses existentielles, n’importe quoi.

bérénice dit: 6 mai 2017 à 12 h 16 min

Certains commentaires émanant de personnes dont le but supérieur semble être gagner de l’argent quoi qu’en soit la méthode et qui ont abdiqué sur la défense d’intérêts chers à la plupart d’entre nous au prétexte que la meilleure des justices restant encore d’en obtenir un dédommagement financier sont d’une belle hypocrisie ou tiennent du déni ou s’ils s’attachaient à un parti de la propagande démagogique éhontée , Thoreau un beau pré-texte dans ce cas pour couvrir une telle malhonnêteté et si peu d’attachement en des valeurs qui jamais ne devraient trouver l’espace du marchandage.

JC..... dit: 6 mai 2017 à 12 h 08 min

Lacenaire, vous finirez Ministre de la Culture de Bébé Macron, un homme cultivé aux fiches Wiki, niant la culture de ce cher vieux pays.

Quant à tenir un blog, il est plus important de tenir un bar à plutes, lorsque la nuit venue vous vous retrouvez seul…

Ce qui est votre cas, non ? Hélas ! ….

Lacenaire dit: 6 mai 2017 à 11 h 58 min

Par contre, le blog de JC ne comporte pas de photo : on comprend vite pourquoi : il est trop laid, encore plus que sa copine la Marine

Lacenaire dit: 6 mai 2017 à 11 h 49 min

Quand on lit les blogs de Raymond Prunier et de JC, on se rend vite compte de la différence : celui de JC est nettement plus littéraire, uhuhuhuh

JC..... dit: 6 mai 2017 à 11 h 38 min

Il vous faut un ou plusieurs coach, Raymond … un ou plusieurs communicants … et peut être serez vous un jour, physiquement, en mesure de remplacer Larcher ou Raffarin là où ils rayonnaient de toute leur majesté républicaine.

JC..... dit: 6 mai 2017 à 11 h 23 min

Raymond, mon cher Raymond, descendez de votre prunier et mettez une autre photo sur votre blog !

Cette image est atroce, petits yeux de crapaud, joues bouffies comme un écureuil ayant les bajoues gonflées de noisettes bio, une insulte à Photoshop…

Bien à vous !

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 11 h 22 min

Je n’ai rien à voir avec ce que vous dites de mes propos!

archiduchesse vérolée c’est déjà du pédigré dirait dédé..

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 11 h 18 min

pas une vieille ouvreuse de théâtre porno, appareillée … !

elle est pas gonflé au pet dnone comme ta barbie..elle doit lui faire des trucs pas popo..

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 11 h 16 min

« Les internautes finassent en employant l’expression « la banque Blason Rouge » au cas où la modération du site aurait banni le nom « Rothschild ». »

Sur quels sites faut-il errer, mon dieu, mon dieu. Pauvre Betty.
Vous auriez succombé au charme de Monsieur Macaron ?

« Rothschild, c’est le nom illustre d’une incroyable dynastie de la finance européenne. L’ancêtre de la banque Rothschild, c’est une compagnie de chemin de fer, Paris-Orléans, fondée en 1838, qui a possédé plus de 10.000 kilomètres de voies en France, et qui a été nationalisée dans les années 1930, lorsqu’on a créé la SNCF.

Du coup, les héritiers Rothschild ont lancé une banque, une nouvelle fois nationalisée au début des années 1980 sous François Mitterrand, et refondée ensuite. En 2015 elle était la première banque d’affaires française, selon le classement Thomson Reuters, avec 115 opérations conseillées, d’une valeur de 45 milliards d’euros environ »

http://www.rtl.fr/actu/politique/retour-chez-rothschild-ou-la-saga-macron-a-demarre-7785825922

JC..... dit: 6 mai 2017 à 11 h 16 min

Raymond,
votre post est un ramassis d’idées reçues, d’une bêtise noire teintée de rose : je n’ai aucun respect pour un baveux de votre acabit…
Bien à vous !

raymond dit: 6 mai 2017 à 11 h 11 min

Merci JC, vos élégantes insultes (« archiduchesse vérolée ») en disent davantage sur vous que sur moi. Je ne me sens pas concerné. Je n’ai rien à voir avec ce que vous dites de mes propos!

JC..... dit: 6 mai 2017 à 11 h 10 min

Quand je pense à la tragi-comédie courtelinesque* que l’on va offrir au monde avec Bébé Macron, et qu’on a eu le culot de se gausser des Ricains qui ont élu Donald !

Au moins Trump, il a choisi une Mélania de première qualité, pas une vieille ouvreuse de théâtre porno, appareillée … !

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 11 h 04 min

Et quand cricri n’a pas le son, elle fait l’âne quand même. Avec des grandes oreilles pour ne rien voir, et surtout faire taire.

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 11 h 02 min

Et quand la négo ne marche pas, pour Monsieur Macaron, keski se passe ?
Le 49.3
Et puis petite sonate au piano, pour oublier toussa.

christiane dit: 6 mai 2017 à 11 h 01 min

On vient de m’envoyer cette histoire :
Pierre déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros. Le fermier doit livrer l’âne le lendemain, mais justement le lendemain :
– Désolé, mais j’ai une mauvaise nouvelle : l’âne est mort
– Bien alors, rendez-moi mon argent.
– Je ne peux pas faire ça. J’ai déjà tout dépensé…
– OK ! alors, vous n’avez qu’à m’apporter l’âne. – Qu’est-ce que tu vas faire avec un âne mort?
– Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.
– Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !
– Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu’il est mort.
Dans sa situation, le fermier se dit qu’il ne peut pas vraiment refuser. Il amène donc l’âne à Pierre. Un mois plus tard, il revient le voir :
– Qu’est devenu mon âne mort?
– Je l’ai fait tirer au sort. J’ai vendu 500 billets à 2 euros : ça m’a fait… une recette de 1.000 euros !
– Et personne ne s’est plaint ?
– Seulement le gars qui a gagné. Mais je lui ai rendu ses 2 euros et il n’a pas fait d’histoire!

JC..... dit: 6 mai 2017 à 11 h 00 min

Position des autorités religieuses sur une élection présidentielle

– Juifs et Maçons : pognon et pouvoir, d’abord.
– Protestants : pognon et pouvoir, d’abord
– Islamistes : pouvoir, d’abord

Seuls les catholiques ne mélangent plus temporel et spirituel … mais c’est récent.

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 10 h 59 min

Bouguereau, les vélos à un pignon sont à la mode

du fixie havec plug hanal ? c’est des trucs pour branchouille ha la tarzoune..

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 10 h 56 min

A moins que ce ne soit une papesse ?

baroz a reçu un post de dédé qui s’est fait passer pour un ganguestère russe

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 10 h 52 min

catholiques eux, brillent par leur absence

z’ont ptête compris que les dames patronesses même queer c’est finito baroz..

christiane dit: 6 mai 2017 à 10 h 46 min

Il y a quelque chose de triste, comme le temps, ce samedi quand je pense à la journée de demain dont le résultat sera sans surprise comme le seront les semaines tumultueuses qui vont suivre…
Il est aussi injuste de plomber le présent de l’actualité politique d’Emmanuel Macron (billet de Passou) par son passage chez Rothschild que d’avoir rendu difficile celle de Pierre Beregovoy, assigné à son identité d’ouvrier. Macron a été banquier comme Beregovoy a été ouvrier. Oui, et alors ? (dirait l’autre…)
Emmanuel Macron vu par son ancien directeur à la banque Rothschild, François Henrot :
https://www.youtube.com/watch?v=SlciL62fMrY

Les hommes cheminent avec les hasards de la vie et nous les rencontrons, également par hasard, lors d’un scrutin ou lors de la formation d’une équipe gouvernementale. Pour MLP, Raymond a bien parlé mais c’est au-delà de cette perception ce que j’ai éprouvé en l’observant, en l’écoutant, comme si quelque chose d’irrépressible avait déchiré la fausse identité à laquelle elle s’essayait ces derniers mois. Un retour au père ?
Donc des élections. Un moment de la vie démocratique. Un nouveau président, une nouvelle équipe puis Les Législatives (Président et députés…), puis les Européennes (2019), puis les Municipales (2020), puis les Départementales et les Régionales (2021)…

« Ce temps est révolu et ce n’est pas sans mal. La seule nostalgie qui m’anime est celle du Ferrières de mon enfance, une image toute de légèreté, d’insouciance et de bonheur dans un décor féerique. Le passé est le passé, les traditions doivent être adaptées. » (Le Portrait / Pierre Assouline)

JC..... dit: 6 mai 2017 à 10 h 30 min

Lacenaire, vous êtes la honte de ce blog : à coup sûr vous allez veauter Bébé Macron comme les loques socialos qui envoient pour 5 ans ce gamin gâté à l’échafaud du réel !

NE VEAUTEZ PAS ! VOTEZ AVEC VOS PIEDS !…

JAZZI dit: 6 mai 2017 à 10 h 18 min

« PRÉSIDENTIELLE 2017 – L’union fait la force. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman Anouar Kbibech appellent ce jeudi 4 mai « au vote républicain pour Emmanuel Macron », dans une déclaration « d’une même voix ». Les catholiques eux, brillent par leur absence. »

Et les bouddhistes et autres ressortissants de nos anciennes colonies asiatiques, ils s’en foutent, Bloom ?

hamlet dit: 6 mai 2017 à 10 h 15 min

j’ai vu une pièce au théâtre qui m’a fait comprendre le véritable sens de l’histoire, une pièce de Racine, un extrait :

– je ne donnerai pas mon vote à Macron
– mais si tu le fais pas tu feras élire le fn
– je laisse la responsabilité de cette situation à ceux qui l’ont faite advenir
– tu n’échapperas pas à la responsabilité de l’élection de le pen
– tout cela est de votre faute : débrouillez-vous sans moi !
– hier encore tu disais tous les moyens sont bons pour faire barrage au fascisme
– mon seul ennemi aujourd’hui n’est pas le fascisme, mais le pouvoir de l’argent
– si la France etc etc etc….

hamlet dit: 6 mai 2017 à 10 h 08 min

là où l’on comprend tout le tragique de la situation, c’est qu’étant lecteur assidu de ce blog, je me suis fait envoyer le Traité de Thoreau, je l’ai lu et relu, pour en arriver à la décision d’entrer en désobéissance civile et de m’abstenir au second tour !

et là je vois qu’à nouveau il faut aller voter !

et Thoreau alors ? j’en fais quoi maintenant ?

je le revends d’occase sur leboncoin ?

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 9 h 55 min

Et alors renata bella, ils vous ont eu à l’ « usure » ?
Un petit dessin de Quentin Metsys pour l’illustrer ?
Certains ont lu Aristote. Et pas pour faire semblant.

C’est pour « Passou » only, qu’il en fasse bon usage:
http://www.kramerlevin.com/files/Publication/f2f0c031-11f9-45ad-990c-2cda6c45c3bd/Presentation/PublicationAttachment/04c8711c-8ecf-49f8-8a58-2eadb2e9ef60/1505_Revue%20Banque_Vauplane%20Hubert%20de_Le%20banquier%20dans%20l%E2%80%99iconographie%20europ%C3%A9enne%20%C3%A0%20t.pdf

Lacenaire dit: 6 mai 2017 à 9 h 36 min

merci et bravo, bérénice, d’écrire : « ferme ta gueule JC » avec plus de délicatesse que moi

bérénice dit: 6 mai 2017 à 8 h 44 min

Bouguereau, les vélos à un pignon sont à la mode, mon fils à mon entière désapprobation en a fabriqué un, il préfère, cela dit je trouve que pour les côtes et dénivelés ce doit être usant mais rien y a fait, neuf c’était un bel objet d’exposition, sommaire, minimal, modeste , une esthétique noire et blanche. Il ne s’en sert plus et l’objet prend la poussière attaché à un barreau de son palier.

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 8 h 36 min

Si l’on veut en finir avec le système, ce n’est pas en respectant les règles de ce système qu’on peut espérer y parvenir

jean marron y cause comme un hotonom à chaine a vélo des années 70!..quel blog

bouguereau dit: 6 mai 2017 à 8 h 31 min

sans parler du coup des templiers

des sodomites adorateur du baphomet..macron c’est mickey..jicé fait black pete..la civilisation hen somme

bérénice dit: 6 mai 2017 à 8 h 22 min

Ah? me suis-je roulée dans la fange, salie d’une opprobre désaccordée, ai-je médit ou tourné casaque, me suis-je enlisée dans la farine du poisson, dans la critique partisane, suis-je corrompue, asservie à un maître à penser, suis vendue à une cause et rétribuée pour services rendus, suis-je tordue perverse et dévoyée; je vous concède que ma situation géographique à l’extrême sud de la France m’éloigne du centre névralgique et que je ne suis pas très sportive en plus de ne faire partie du corps élitaire, universitaire ou des aventuriers audacieux, des gens élus des Dieux; soit je me suis faite virer de l’entreprise pour avoir osé poser deux questions pour lesquelles je n’ai obtenu aucune réponse y compris des services compétents qui sont soit débordés soit en grève définitive ce qui m’a laissé dubitative quant à l’intégrité des organes chargés de renseigner mais pour récapituler et bien que je ne dispose pas d’un manche à balai dans le dos ou d’un tuteur ( passé l’âge ou pas assez folle), Quoi?

JC..... dit: 6 mai 2017 à 8 h 00 min

Que chacun fasse comme il l’entend !

Vous n’êtes pas bien placée, Béré, pour donner des leçons de maintien aux meilleurs éléments du blog de l’immense Assouline….

bérénice dit: 6 mai 2017 à 7 h 51 min

JC vous ressemblez à un crocodile qui n’aurait plus rien à attraper et qui du fait d’une malnutrition délire, hallucine, les carences font des ravages y compris chez les adultes. Vous devriez attendre d’avoir un peu de substance à critiquer, là c’est rengaine et vos coups de queue et de mâchoires frappent dans la vacance du pouvoir non encore effectif . Un peu de patience, vous aurez bientôt de quoi alimenter votre chronique matinale autrement que de cette façon fantasmagorique.

JC..... dit: 6 mai 2017 à 7 h 40 min

Les sans-culottes – c’est une image, rassurez vous – remercient le Roy Hollande d’avoir mis en scène son Dauphin, le Prince des Rothschild !

On va rejouer le sketch hilarant LOUIS XV refilant le bébé à LOUIS XVI pour réformer la royauté plus que morte …. Vérolée !

JC..... dit: 6 mai 2017 à 6 h 10 min

Au lieu de se « serrer les coudes » pour faire nation, les Français se « serrent les fesses » pour échapper, une fois de plus, à la nécessaire prise en compte de la réalité…

Votez PETER PAN !

JC..... dit: 6 mai 2017 à 6 h 00 min

Qu’il est doux de découvrir au réveil la logorrhée de Raymond l’Insomniaque….

Quel bonheur de mesurer la distance qui vous sépare, vous qui connaissez le monde par le menu, de Sa Seigneurie macronnienne Raymond la Filente qui pérore comme une archiduchesse vérolée !

Merci Raymond, d’être si caun ! Vous voterez Macron, c’est sûr …

bérénice dit: 6 mai 2017 à 5 h 45 min

 » Alors il sera bel ami et il va s’en donner les moyens », ajouté à son désir de gloire, LVDLB je ne vous dirai qu’une chose ( est-ce un aphorisme?) A chacun sa méthode .
N’auriez vous pas la vôtre et serait-elle à ce point dénuée de désir de gloire, de volonté de plaire, d’appétit de pouvoir, de souhait d’enrichissement et pas seulement culturel?
Vous oubliez qu’il est énarque, titulaire d’un DEA de philosophie , pour plus d’informations et détails donnés en pâture au public, cet article du journal Les Echos renseigne plus complètement et certains éléments attendent toujours une psychanalyses :

https://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0212009111314-dou-vient-emmanuel-macron-2082050.php

raymond dit: 6 mai 2017 à 0 h 54 min

Mémère fouilli fouilla a tout mélangé, elle n’avait aucun ordre, aucune logique, aucune tactique sinon l’insulte et encore l’insulte. Cette femme ignore le rationnel, l’ordonné et ne fonctionne que par ragots, non-dits qu’on « ose » dire et rumeurs que sa famille étroite entretient ; elle est restée la fille à papa maman élevée à Montretout à coups de fantasmes et d’idées toutes faites sur le monde et la vie sociale. Ses mots sont des clichés, des stéréotypes qu’on se repasse depuis février 34 ou Vichy et qui servent de grille d’expression pour tout ce qui arrive. Il n’y a aucune réflexion, aucune intelligence, aucune prise de distance par rapport aux événements du monde. Elle a des réponses pour tout, elle sait dans le tréfonds de son cerveau tortueux le mot qui convient (!): c’est toujours une ânerie ou une insulte. Elle n’aime pas le monde et a envers les gens ce sourire mauvais qu’on lui a vu mercredi soir et qui traduit au fond un immense malaise de devoir s’exprimer intelligemment et rationnellement… pour la première fois dirait-on. Elle parle comme ça lui vient, sans ordre ni raison. Elle rit d’un rire faux, son ironie est grossière, on sent qu’elle a toujours vécu dans le même monde étriqué et ricanant de sa tribu qui ne tolère pas l’Autre, le différent.
Caton, agressé en public, comme il ne se révoltait pas, ses amis lui disaient de réagir : « Que voulez-vous que me fassent ces crachats, dit-il, cela ne me concerne pas. » Comme les anciens grecs ou romains, Macron ne relève pas la vulgarité – cela reviendrait à lui conférer quelque efficacité – il répond sur le fond, se moque absolument de la cruauté stupide de sa concurrente, avance presque naïf(!), droit et dans une langue impeccable. Il est déjà président. On dirait que les insultes sont comme des mouches qu’il chasse d’un revers de main. La voix est posée, l’attitude ferme et toujours souriante. J’ai cru parfois qu’il se moquait de l’incompétence de mémère, mais au fond il sentait qu’il avait déjà partie gagnée car elle ne proposait rien, s’énervait contre lui ; il laissa faire… ce qui l’a pourtant amené à un moment, à propos de l’écu, à faire preuve d’une ironie cruelle, fausse naïveté étonnante, où il a pris l’ascendant sur elle de manière presque violente alors qu’il ne proférait aucune insulte, à peine un sourire. Le sourire suffisant de Macron m’a fait de la peine… pour elle ! Oui, malgré sa sottise, j’ai eu pitié d’elle ; à cause de sa sottise devrais-je dire. Il l’a ridiculisée, elle, la terreur inconsciente des braves petits bourgeois comme moi qu’effleurait l’idée fataliste que ce serait peut-être elle. Mais non, ce ne sera pas elle. Le sourire de Macron l’a annihilée, dévorée tout crue. Elle est apparue nulle, rance vieille France, tout droit sortie de cette rancœur des crétins qui devinent obscurément que le monde tournera sans eux parce qu’ils sont décidément incompétents.

Delaporte dit: 6 mai 2017 à 0 h 24 min

Ce n’est pas du tout un TOC, mais j’aime bien commenter de temps à autre la prose si inconsciente et si plate de Chevillard, notamment ce qu’il écrit chaque jour sur son blog, et qu’il ne maîtrise pas du tout, car on a bien affaire ici à un écrivain raté.
En ce samedi, par exemple, il prend comme sujet le pou, peut-être pour rivaliser avec Lautréamont, qui sait. Le résultat est médiocre, insignifiant. On sent bien ici que c’est quelqu’un qui a un piètre talent, qui devrait faire autre chose que d’aligner des phrases et des phrases qui ne mènent à rien – et qui font perdre son temps au lecteur. Ce petit fragment sur le pou est en-dessous de tout :

« Le pou est le bienvenu à la périphérie du cerveau. Il le décongestionne. C’est le minuscule domestique grâce auquel nous gardons les idées claires. Voilà aussi pourquoi je ne refuse jamais de nourrir l’ennemi de mon sang. Tous les jours, sa tasse est servie. »

la vie dans les bois dit: 6 mai 2017 à 0 h 21 min

Sergio, faut passer au sans contact, c’est l’avenir.

Sur ce, bon week-end, je vais suivre les conseils de vote de Thoreau, pour ce qui me concerne.
Et pour me nettoyer l’esprit de ce billet -qui j’espère vous a rendu, en l’écrivant, l’esprit serein et optimiste que vous souhaite Monsieur Macaron, je vais continuer de lire l’histoire de la banquière de la Villa Taylor.

Sergio dit: 6 mai 2017 à 0 h 10 min

Toutes manières le plus grand faux-monnayeur c’est Philippe le bel, sans parler du coup des templiers ; halor là Maqueron il est pas prêt d’y arriver y avait une vingtaine de monnaies ! Peut toujours brûler des types pour compenser…

Sergio dit: 6 mai 2017 à 0 h 04 min

Les francs c’est des pièces pleines ça gaspille… Faut revenir aux sous du Maréchal ! Et les mecs qui veulent pas bosser, ils auront que les trous…

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 41 min

C’est quoi  » système » ? Un concept philo ?

Monsieur Macaron, comme le pen sont anti-système.
C’est un néologisme pour dire: populiste, mondain pour l’un, et de caniveau pour l’autre.

Jean dit: 5 mai 2017 à 23 h 37 min

Si l’on veut en finir avec le système, ce n’est pas en respectant les règles de ce système qu’on peut espérer y parvenir. Tout au plus peut-on espérer procéder à quelques remaniements de détail, qui ne changeront rien au fond des choses. L’échec de la social-démocratie française — échec récurrent, dont le quinquennat Hollande n’est que l’illustration la plus récente — est la rançon de sa complicité avec un système dont elle se prétendait pourtant l’adversaire. La dernière palinodie de Madame Le Pen sur la question de l’euro dévoile le ridicule de ses précédentes rodomontades : ainsi, tandis que les pitits Français de moins en moins moyens et de plus en plus bas de gamme régleraient leurs courses au supermarché avec des francs sans doute promis à une rapide dévaluation, l’euro serait conservé pour les transactions financières internationales, à la grande satisfaction des acteurs de ce système bancaire mondialisée dont la dame se proclame l’ennemi juré ! Quelle bonne farce !

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 29 min

J’ai des difficultés à conjuguer les verbes ce soir.
Mais moins que ceux qui ont oublié, par compromission facile et mercantile, de conjuguer le verbe Être

Sergio dit: 5 mai 2017 à 23 h 26 min

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 07 min
Alors il sera bel ami.

Oui, j’y pensais…

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 26 min

Et pour vous dire à quel point tout cela semble bien huilé, c’est que cette macronisation à marche forcée, poussent ceux qui en sont les plus dépendants, à ne reculer devant aucune menace.

Sergio dit: 5 mai 2017 à 23 h 23 min

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 22 h 57 min
« étonnant de voir à quel point ce qui est sensé représenter une réalité de ce pays se sont coupés du réel de ce pays. »

Ca gondole sec, mais est-ce définitivement irrecevable ?

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 15 min

l’ultime consigne de vote d’un président dangereux qui ne nous a rien épargné du pire : ne pas mettre l’arme nucléaire « entre n’importe quelles mains ».
Il va peut-être commencé à regretter certains contrats ?

Jean dit: 5 mai 2017 à 23 h 12 min

Qu’il s’agisse de Mélenchon, de Le Pen ou de Macron, ces candidats qui se présentent comme les adversaires du système me font rire : ils acceptent forcément le système puisqu’ils se présentent à une élection qui en est le symbole même. Au cours des années qui vont suivre cette élection, des forces véritablement anti-système vont peut-être s’organiser et agir. Une gauche révolutionnaire va-t-elle faire pièce à un Front National lui-même de plus en plus radicalisé ? ou peut-être va-t-elle s’allier à lui, pour employer le vrai moyen d’abattre le système, la violence, sous les espèces des assassinats politiques de masse, des affrontements de groupes paramilitaires armés, de la guerre civile. L’avenir de la France, c’est sans doute le terrorisme tous azimuts. Les gens de Daech n’auront été que des précurseurs. Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens.

la vie dans les bois dit: 5 mai 2017 à 23 h 07 min

Mais bien entendu que chacun a le droit, le devoir ! de connaitre la bio publique de celui qui va devenir leur nouvelle idole.
Ce billet n’est-il d’ailleurs pas fait pour vous préparer à passer un sale quinquennat ?
En mettant en marche la machine de godwinner ?

Donc, après le baccalauréat obtenu grâce à Henri IV, bonne maison close, d’où Monsieur Macaron sort fiché  » S » avec mention, le voilà parti pour Nanterre. Là c’est un peu flou, à la fac de philo, il fait des petits boulots de photocopie, pour passer le temps, il est assistant de P. Ricoeur. Las, cela n’allait pas nourrir bien longtemps son désir de gloire, malgré quelques tentatives de romans, laissés en plan ou carrément refusé. Qu’on lui oppose un refus, qu’il ne soit pas prem’s, Monsieur Macaron déteste. Alors il sera bel ami. Et il va s’en donner les moyens.

hamlet dit: 5 mai 2017 à 23 h 06 min

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 22 h 57 min

« étonnant de voir à quel point ce qui est sensé représenter une réalité de ce pays se sont coupés du réel de ce pays. »

Vous pourriez réécrire correctement la phrase, hamlet ? »

c’est vrai, je voulais dire qu’il est tout de même étonnant de voir à quel point ce qui sont sensés représenter une réalité de ce pays se sont coupés du réel de ce pays.

hamlet dit: 5 mai 2017 à 23 h 05 min

c’est faux ! il paraît qu’il y aurait un acteur de cinoche qui aurait dit qu’il soutenait le Pen.

on lui a répondu qu’il ne trouverait jamais plus de travail.

je trouve ce niveau de déréalisation totalement surprenant.

comment dirait l’autre « the time is out of join »

hamlet dit: 5 mai 2017 à 23 h 01 min

c’est une situation étonnante : même Hitler était entouré d’intellectuels, de journalistes et d’artistes.

c’est le cas, ni pour Trump, ni pour le Pen : ils ne sont pas représentés par le quart de la moitié de ceux qui donnent à voir la réalité de leur pays.

à tel point qu’ils doivent leur succès au seul fait de n’être pas représentés par ceux qui incarnent cette réalité.

comment cela est-il possible ?

c’est une déréalisation totale inédit dans l’histoire politique moderne.

JAZZI dit: 5 mai 2017 à 22 h 57 min

« étonnant de voir à quel point ce qui est sensé représenter une réalité de ce pays se sont coupés du réel de ce pays. »

Vous pourriez réécrire correctement la phrase, hamlet ?

hamlet dit: 5 mai 2017 à 22 h 55 min

étonnant de voir à quel point ce qui est sensé représenter une réalité de ce pays se sont coupés du réel de ce pays.

hamlet dit: 5 mai 2017 à 22 h 53 min

et ouai Jean c’est comme ça, il y a une partie de la France qui se demande dans quelle banque aurait dû travailler Macron comme associé gérant, et l’autre moitié qui va voter le Pen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*