de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

Jusqu’à quand le CNRS abusera-t-il ?

On se doutait bien que l’on n’en avait pas fini avec la question de la gratuité des contenus ; on prévoyait même qu’elle serait récurrente dans les débats à venir sur la centralité du numérique dans la propagation du savoir et de la connaissance ; mais on n’imaginait pas que les chercheurs auraient un jour à dénoncer haut et fort les pratiques abusives du CNRS en la matière, jusqu’à devoir le traîner en justice. C’est que la noble institution se permet tout simplement de vendre des textes sans l’autorisation des auteurs, sans qu’ils soient associés aux profits qu’elle en tire, et alors même qu’ils ont permis la diffusion gratuite des dits textes sur le net !

L’affaire bout depuis un certain temps déjà. En 2009, Alexandre Moatti eut la surprise de découvrir que les articles du bulletin de la « Société des Amis de la Bibliothèque et de l’histoire de l’École polytechnique » qu’il préside étaient vendus 15 euros pièce, ce qui correspond au prix même de la revue. Qui se permettait ? L’Inist, bibliothèque numérique scientifique filiale du CNRS chargée de gérer sa documentation, et Chapitre.com, site avec lequel celle-ci a conclu un accord. Et cela, bien entendu, sans que les auteurs des articles en soient informés. Quelques mois après, le Tribunal de grande instance de Paris condamnait pour contrefaçon le Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC) et l’Inist pour la vente de copie d’articles juridiques sans l’autorisation de leur auteur, jugement qui fut confirmé en appel. En se baladant sur la Toile, l’auteur avait vu ses articles de doctrine vendus 13,87€ sur Inist.fr et 19,50€ sur Chapitre.com, alors qu’il n’en avait même pas cédé le droit aux éditeurs des revues concernées. Ils étaient mal tombés, l’auteur étant par ailleurs avocat et ses textes étant consacrés, c’est un comble, à la piraterie en ligne et aux controverses sur l’extension du domaine de la gratuité ! Le directeur de l’Inist eut même le culot d’avancer pour sa défense que sa société exerçait après tout « une mission de service public ».

Il semble que cette jurisprudence ait encouragé un esprit de fronde chez les chercheurs, indignés d’être ainsi exploités. Ils ont à cœur de mettre leur travail, qui n’est autre que le résultat de la recherche publique, à la disposition du plus grand nombre. Pour ce faire, ils le déposent dans des bases de données constituées d’archives dites ouvertes. Il en est, tel Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information, qui militent afin qu’aucun embargo n’oppose un délai à la consultation. Car lui aussi a eu la surprise de découvrir ses articles étaient à vendre au prix fort ; on comprend qu’il se soit scandalisé sur son blog de ce que « à aucun moment l’Inist n’ait eu la plus élémentaire décence en signalant que ces articles sont aussi disponibles gratuitement, dans la version que l’on veut (pdf, htm, doc, rtf …) ».

Alors, que faire ? Le CNRS, par le biais de sa filiale Inist et de son guichet unique Refdoc (la Référence en fourniture de documents scientifiques) a donc été condamné pour contrefaçon. L’Association des bibliothécaires de France lui a officiellement demandé de cesser de commercialiser le contenu de son bulletin d’informations Bibliothèque(s) alors qu’il se trouve ailleurs en accès libre. En commission budgétaire à l’Assemblée nationale, Lionel Tardy, député (UMP) de la Haute-Savoie, a interrogé la ministre de la Recherche, laquelle a renvoyé la balle au CNRS, lequel tente vainement de botter en touche en mettant en cause le CFC qui se retourne alors contre le CNRS, comme en témoigne leur pitoyable chorégraphie rapportée par Rue89. Après avoir secoué le cocotier sur les réseaux sociaux et lancé une pétition, des chercheurs coalisés menacent désormais de porter l’affaire devant les tribunaux bien que, déjà condamné, le CNRS n’en poursuive pas moins cette activité aussi illégale qu’immorale. Jusqu’à quand ?

(Oeuvre de Doug Gates/ Museum of modern art of San Diego)

Cette entrée a été publiée dans sciences humaines.

338

commentaires

338 Réponses pour Jusqu’à quand le CNRS abusera-t-il ?

Arobase dit: 26 décembre 2012 à 1 h 49 min

Grassement payés ? mais où avez-vous qu’un chercheur du CNRS était « grassement payé » ? Renseignez-vous un peu sur la grille des salaires, avant de raconter ce genre de connerie populiste.
Par ailleurs, il existe déjà une base de données de dépôt gratuite, HAL-CNRS, ce qui rend les agissements de l’INIST d’autant plus inexcusables. Si vous cherchez des articles, allez sur HAL, ça ne coûte rien.

Plagnol dit: 18 décembre 2012 à 14 h 21 min

Je puis apporter le témoignage suivant : à la Société des Amis de Balzac, nous publions une revue « Le Courrier Balzacien ». Grosse surprise d’un de nos membres qui, en faisant une recherche, trouve un article de notre revue, écrit par lui- même (!) par le site http://www.refdoc.fr qui dépend de l’Inist (CNRS) à 15 euros pour 5 pages.
Alors qu’on vend notre revue 7 euros! Et qu’on aurait donné cet extrait gratuitement, évidemment.
S’il y a procès, on est prêt à se porter partie civile. Ce genre de comportement est dissuasif pour vendre des revues d’associations et financer, par exemple, la meilleure connaissance de Balzac.
Hervé Plagnol (vice-président de la société des amis de Balzac)

Roger Godement dit: 17 décembre 2012 à 15 h 24 min

Ce ne sont pas les médailles d’or (ou de chocolat) qui comptent, car on en distribue beaucoup trop peu pour récompenser tous ceux qui les mériteraient (idem pour la médaille Field, le prix Nobel, etc.)Pour m’en tenir au domaine que je connais, il y a en France probablement une cinquantaine de mathématiciens de premier ordre; ça en fait trop pour les médailles ou pour qu’ils soient tous des génies à la Newton, Gauss, Riemann, Poincaré, etc., mais ce sont quand même des gens ultra compétents.
Etla probabilité pour qu’ils aient tous été pris en charge par le CNRS à un moment ou un autre de leur carrière me paraît être, au pifomètre, de l’ordre de 95%.
Concernant la vente des articles par l’INIST, il me semble avoir vu passer il y a quelque temps une information disant qu’aux USA, tout travail scientifique ayant été subventionné par le gouvernement fédéral doit être en libre accès. Tout cela agite beaucoup plus les scientifiques au plan international que MM. Bouguereau et consorts.
Roger Godement

renato dit: 17 décembre 2012 à 1 h 07 min

Comme le discours qui se fait ici autour de Wiki. Déjà, personne n’a la science infuse ; et puis, plus banalement, quand on cherche des informations sûres on fait du recoupage, en ce sens, comme d’autres (ueda) l’ont déjà dit ici, pour une première approche des faits Wiki n’est pas inutile. D’un autre côté, Britannica, Universalis, Treccani, etc. sont des objets où les connaissances sont organisées sur le plan cognitif, et existent pour quelque chose. Mais le snobisme des derniers qui accèdent à la culture est connu depuis longtemps, et laisser pisser le mérinos c’est tout ce qui nous reste à faire.

Après, que je préfère une encyclopédie où j’ai mes habitudes c’est autre chose, et un tout autre discours.

renato dit: 17 décembre 2012 à 0 h 22 min

La culture est le présent, le reste n’est qu’érudition (souvent stérile).

Tweets de Saul Williams :

« The rights you fight to protect leave our children unprotected.

Your claims to self-defense have taken the offensive.

America has it’s own brand of suicide bomber. A newer, stream-lined version. No wasted claims of higher purpose.

The outcome is the same.

These, too, are casualties of war.

The murder and acts of terror you aim to prevent by waging war abroad brings it closer and closer to home.

You wage violence against threats of violence and are then somehow surprised by violence. »

renato dit: 17 décembre 2012 à 0 h 11 min

C’est comme certains doc de Arte. Comment une femme française voit la vie d’une femme tibétaine, ça va et j’ai aimé, mais combien de gens sont réellement intéresses au sujet pour le passer à une heure de grand écoute ? Pas si un mystère que ça que les gens soient dégoutés par les « gens de culture »…

D’un autre côté, on a à faire avec des gens qui causent « kultur » mais n’ont pas encore compris comment fonctionne un blog, ce que n’importe quel twitteur sait, donc rien plus ne m’étonne… venant de si haut.

renato dit: 16 décembre 2012 à 23 h 54 min

Justement, c’est un argument qui peut intéresser des gens qui ont accès aux « spécialités » ; des gens souvent coupés de l’Histoire.

Moi, je parlais du dernier moment où Rousseau-Allemagne eut un quelques intérêts. Mais avec FrCul, même le présent n’est pas digne d’intérêt tant il sont persuadé que le seul fait que eux ils en parlent suffit pour en faire quelques chose.

Bon, Gimme Shelter par les Stones et Lady Gaga :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FZzXH2DJZjI

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 23 h 42 min

Pfff ! Renato, on était au XVIII° avec un manuscrit (?) de Mirabeau père !

Alors, ce que des Rosenberg ou d’autres plus tard auront récupéré de rousseau sans, peut-être, l’avoir lu ..

renato dit: 16 décembre 2012 à 23 h 31 min

(D’un autre côté, l’argument Rousseau-Allemagne fut intéressant à l’époque de la Chute du Mur, maintenant c’est du recuit, il n’y a que Finky et la rétrograde de FrCul que cela peut intéresser. )

ueda dit: 16 décembre 2012 à 23 h 02 min

Le seul à montrer du doigt JJR, Daaphnée, c’est Mirabeau père, après avoir avoir donné forme à son idée de la « civilisation »: le citoyen de Genève lui paraît d’une autre espèce.

HW circule dans les deux mondes avec une aisance admirable.

Il est demandé plus! dit: 16 décembre 2012 à 22 h 52 min

Quant aux « format frustrant »(21h53), nous prenons note de vos exigences!
Et « à sa décharge » (toujours à la même heure), l’émission concernée ne serait pas assez longue?

renato dit: 16 décembre 2012 à 22 h 43 min

Maintenir une distance sceptique c’est bien, mais les sources ne changent pas de selon le fournisseur ⎯ en d’autres mots, un bon vin reste tel où que vous le buviez.

W dit: 16 décembre 2012 à 22 h 40 min

petite W en anglais donne double you et je tiens à ce que vous preniez connaissance de mes intentions:je rendrais quand et si l’occasion se présentait tout ce que vous m’avez piqué à celui qui consentira à l’expérimentation,il serait nécessaire de conclure à plusieurs essais avant de publier les résultats .Je présume que vous n’y opposerez aucun véto .Enfin, vous n’avez, je crois aucun souci à vous faire,ce n’est pas demain la veille , hein!

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 22 h 35 min

(au fait, ce n’est pas AF qui jette la pierre à Rousseau mais Wismann après avoir parlé de Mirabeau l’ancien)

Merci Renato, je sais utiliser gloogloogle et je préfère d’autres sources.

renato dit: 16 décembre 2012 à 22 h 30 min

Pour la réception de Rousseau en Allemagne, il y a eu des colloques. Maintenant je n’ai rien me vient à l’esprit, mais si vous tapez «Rousseau et l’Allemagne » dans votre moteur de recherche vous trouvez de quoi passer un bon bout de temps.

comme au jour de fête dit: 16 décembre 2012 à 22 h 22 min

« Quoi qu’il en soit, cela m’a donné envie d’aller regarder comment Heidegger parle de Rilke et d’Hölderlin. »

N’insistez pas, c’est un chemin qui vous mènera nulle part.

comme au jour de fête dit: 16 décembre 2012 à 22 h 21 min

« Quoi qu’il en soit, cela m’a donné envie d’aller regarder comment Heidegger parle de Rilke et d’Hölderlin. »

N’insistez pas, c’est un chemin qui vous mènera nulle part.

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 21 h 53 min

(au fait, le format de l’émission est un peu frustrant, c’est vrai . Néanmoins, AF laisse bien parler ses invités … et à sa décharge, l’un des deux est particulièrement bavard . )

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 21 h 48 min

Ah, Ueda, je vois à l’instant votre intervention …

Oui sur Heidegger, j’aurais bien aimé moi aussi que le propos soit plus développé.
C’était, en effet, assez intéressant que les natifs, W et G, disent que la langue sonnait chez Heidegger, au delà du vocabulaire et des idées, d’un « nazisme » qui ne s’y percevrait pas pour un non-natif, et encore moins dans la traduction … tant cela tiendrait de la syntaxe, du rythme.
a creuser …

Quoi qu’il en soit, cela m’a donné envie d’aller regarder comment Heidegger parle de Rilke et d’Hölderlin.

(Bon, je suis pour l’instant dans les rêveries de Rousseau. Tiens, au passage, j’ai été un peu surprise que AF lui jette encore la pierre quand il s’agissait de « kultur » … ce pauvre J.Jacques, n’est pas responsable de tout, quand même ! C’est probablement une lacune de ma part, mais je ne vois pas le comment d’une influence significative et la pregnance de la pensée, tout de même modeste, de Rousseau outre rhin, non ? Si vous avez des éclaircissements ..)

renato dit: 16 décembre 2012 à 21 h 26 min

Vous la faites trop longue, « Les copines », pour ne dire que des banalités, naturellement vous ne doutez un seul instant de votre certitude…

Les copines dit: 16 décembre 2012 à 21 h 18 min

Une chose est sûre,
il ne faut pas adhérer à la secte « renato »
Secte de la connaissance et du savoir absolus.
Le grand maître, comme tous les grand maître est imperméable au doute.
Il sait

La vie des bêtes dit: 16 décembre 2012 à 20 h 52 min

Vous connaissez Reiser renato ?
Un doute me gagne.
Enfin un doute, non, une certitude.
Vous ne connaissez pas, mais vous causez, comme toujours.

renato dit: 16 décembre 2012 à 20 h 43 min

« D’ailleurs, ont-elles un jour existé ? »

Regarder les planches puis, éventuellement, causer… mais, évidemment, on ne touche pas aux mythes des « grands critiques ». Enfin, « grands critiques »… passez-moi l’expression.

Zork dit: 16 décembre 2012 à 20 h 36 min

Phil, je sais que vous êtes Jacques sous votre masque à plumes, je ne le répéterai pas : je vous demande de vous arrêter !

BD sur RDL dit: 16 décembre 2012 à 20 h 34 min

Reiser pompant Töppfer !
Pauvre renato.
Ses capacités critiques semblent s’émousser avec l’âge.
D’ailleurs, ont-elles un jour existé ?
Quant à JC, la réponse est connue, non.

BD sur RDL dit: 16 décembre 2012 à 20 h 32 min

Reiser pompant Töppfer !
Les capacités critiques de renato semblent s’émousser avec l’âge.
D’ailleurs, ont-elles un jour existé ?
Quant à JC, la réponse est connue, non.

Phil dit: 16 décembre 2012 à 20 h 25 min

sapré passou. la toile est une affaire d’entubeurs qui s’habillent en tichorte et jouent aux boutonneux, zont souvent un nom qui commence par Z., c’est apas des zoros comme l’idole à e-copé. y gagnent des millions sans passer chez jp fauxcul.
le calendrier de maya l’abeille. y’a écrit (tout le monde sait le maya aux alentours): ze twenty one, all dédés seront pulvérisés. rien restera. pas même une arête.

Phil dit: 16 décembre 2012 à 20 h 05 min

sapré passou. le net gratos tout le temps pour tout le monde. ja wohl. et finir entubé par un faux boutonneux en tichorte comme le père zuckerberg.
dans le calendrier de maya l’abeille, c’est écrit en culiforme: dédé sera pulvérisé ze twenty one. restera même une arête.

Deneb dit: 16 décembre 2012 à 19 h 42 min

Il se trouve que je connais très bien cette Angèle dont vous parlez. C’est une fille très bien, très dynamique, nature, avec un côté artiste très plaisant.
Par contre elle a des problèmes de lune.

Deneb dit: 16 décembre 2012 à 19 h 36 min

Puisque vous évoquez le sujet, renato, nous ne sommes aucunement à l’abri d’un astéroïde de 120 mètres de diamètre indétectable parce que caché par le soleil. Tous les astronomes vous le confirmeront.

ueda dit: 16 décembre 2012 à 19 h 00 min

Ecouté une bonne partie, Daaphnée.

Le format radiophonique est contraignant mais on doit reconnaître à AF un effort pour le rendre le moins incompatible possible avec la réflexion intellectuelle.
Pour autant, ses objections à HW (sur MH) étaient celles d’un bon élève, prévisibles et négligeables.

La différence d’accent portée sur la sémantique ou la syntaxe par les deux invités étaient très significative (question d’itinéraire personnelle mais aussi d’expertise « professionnelle »).

renato dit: 16 décembre 2012 à 18 h 02 min

Bon, la question de l’humour classée, revenons au fromage râpé.

Le fromage râpé c’est une combine pour donner du sens à la mauvaise cuisine. P. ex., vous préparez un risotto avec un mauvais bouillon, vous ajoutez du fromage râpé et personne n’évaluera le bouillon.

JC dit: 16 décembre 2012 à 17 h 57 min

renato, malgré le fait que mon crémier soit un commerçant indépendant, compétent certes mais imprévisible et totalement autonome dans son humour, je vous prie d’accepter mes regrets pour son allusion déplacée à l’époisses au lait cru, râpée, venant se promener au milieu de fromages à râper normaux, je veux dire « râpables » au sens où vous l’entendez. Je n’aime pas humour et connerie, moi non plus !

renato dit: 16 décembre 2012 à 17 h 47 min

(Causer de munster ou de époisses au lait cru là où on cause de fromages râpés ce n’est pas faire de l’humour, c’est dire des conneries… au moins que selon les très distingués humoristes de la RdL humour et connerie ne soient intimement liés… )

renato dit: 16 décembre 2012 à 17 h 38 min

Vous avez de l’humour pour deux, cela suffit largement vous combler… d’autre part c’est vrai que tout en ne sachant pas quoi dire vous vous donnez la peine de dire quelque chose : c’est admirable.

DNA dit: 16 décembre 2012 à 17 h 31 min

l’absence absolu d’humour chez renato reste et restera à jamais l’un des mystères majeurs de la rdl.
L’échelle de notre alsaco-italo-helvète n’a qu’un échelon, le premier

renato dit: 16 décembre 2012 à 16 h 58 min

« Je râpe toujours le parmesan moi-même… »

Bravo ! essayez aussi les fromages de type gruyère.

Bon, et vous l’achetez où le munster râpé ?

le crémier de JC dit: 16 décembre 2012 à 16 h 56 min

D.
Je vous déconseille de suivre dans tous les cas le conseil de renato. Râper de l’époisses au lait cru est absolument dégoûtant … Pour le Parmigiano, c’est parfait !

le crémier de JC dit: 16 décembre 2012 à 16 h 55 min

D.
je vous déconseille de suivre dans tous les cas le conseil de renato. Râper de l’époisses au lait cru est absolument dégoûtant …

renato dit: 16 décembre 2012 à 16 h 54 min

« Il y a tant de choses que vous ne comprenez pas… »

C’est déjà quelque chose, vous ne comprenez rien et vous vous obstinez à le démontrer.

JC dit: 16 décembre 2012 à 16 h 45 min

Angèle !? Mais je te croyais analphabête comme un chou normand ? D’abord je ne t’ai pas reniée. Je t’ai demandé de partir parce que tu étais enceinte, c’est tout. A 11 ans, c’était génant pour la famille…

Alfred dit: 16 décembre 2012 à 16 h 43 min

« Je ne comprends pas pourquoi les gens achètent du formage râpé »

Il y a tant de choses que vous ne comprenez pas, renato…

Helmut Schumacher, beau-frère d'Angèle dit: 16 décembre 2012 à 16 h 41 min

Je confirme les propos d’Angèle, JC, toute ma belle-famille a honte de vous. Je ne parle pas bien sûr de vos orientations politiques, qui vous regardent, mais de votre lourdeur d’esprit qui vraiment nous navre.

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 16 h 40 min

çà c’est bien vrai, on a pas vos subventions pharaoniques, ni un chomedu de prince du désert .. on est plus humbles en frais de représentation ..

renato dit: 16 décembre 2012 à 16 h 39 min

Restons concentrés. Je ne comprends pas pourquoi les gens achètent du formage râpé quand, et c’est une évidence, le fromage à râper est plus pratique.

Une honnête femme dit: 16 décembre 2012 à 16 h 38 min

Non, JC, je ne suis pas Clopine, je suis ta cousine Angèle, celle que tu as reniée. La famille a honte de toi.

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 16 h 27 min

que tu sois artiste riche ou misérable en belgique tu payes que 15% au pire 25% c’est assimilé au précompte mobilier. c’est pas normal qu’un trader soit plus imposé que les gégé acrobates .. on est p’êt socialiss mais pas pieds palmés comme flamby and co. la gloire d’être français on s’en casse bien, moquez – vous , nous on se chauffe à la bûche.

vive la liberté dit: 16 décembre 2012 à 16 h 23 min

Chacun a le droit de s’exprimer, même les andouilles molles comme la tribune d’estampuis, qui a décroché la banane-pompon.

Giovanni Sant'Angelo dit: 16 décembre 2012 à 16 h 23 min


…je suis du côté de Depardieu,…au moins pour ce coup,…pour de multiple raisons,…
…après tout les efforts dans la vie d’artiste,…se libérer de n’être qu’un français-abrutis de la majorité silencieuse,…et de tout le cirque de la  » clique « ,…des politiciens,…
…un espoir de trouver encore des français qui se souviennent d’un sous, d’un centimes, d’un franc,…
…et , que ce n’est pas au peuple de financer  » la crise » des riches qui achète de l’or en barre,…et comme les banquiers attend d’êtres financer à crédit à 1 % ,…par les états de l’Union,…
…il a raison et est juste entre les hommes,…ceci n’est pas de la pub,…mais mon opinion dans ce cas là,…c’est clair,…
…etc,…il aurait du faire de la politique,…çà serais autre chose,…que nos lèches-culs,…à nous limer la vie sociale,…bientôt y auras plus que des voleurs dans l’état,…à voyager,…
…au lieu de se dire Monsieur un tel,…ils dirons,…nous les voleurs des états d’€urope,…grands Brigands & Seigneurs pour taxes & profits,…pour des lèches-culs de philologues sophistes de fils à papa à rien foutre,…organisés en mafia d’élite de circonstance à des fins lucratifs,…et sociétés anonymes à spolier l’€urope de sa dignité,…à vivre libre sur ses terres & domaines,…
…je dis,…votez pour Depardieu, député européen, la victoire au bout de l’épargne,…notre Zorro – Bonaparte des pensionnés et finances,…etc,…notre vengeance de Waterloo,…allez – Louis a,…encore,…

JC dit: 16 décembre 2012 à 16 h 22 min

J’ai deux mains, donc je manifestais en début d’après-midi à Paris avec deux pancartes, « CELIBAT POUR TOUS ! » « EMPLOI POUR TOUS ! » en grosses lettres bien visibles de loin.

Naturellement, entraîné par la foule turbulente je gueulais mes slogans favoris au milieu des mignons et des mignonnes qui se régalaient à parader bêtement :

« A bas le mariage pour tous ! »
« Partageons les minettes ! »
« Vos gueules, les chochottes ! »
« Au cul, les vieilles, c’est le printemps ! »
« Les enfants ? pour les pauvres ! »

Agressé de toute part, je n’ai trouvé mon salut que dans la fuite idéologique !Passionnante expérience intellectuelle…

la fin de la désinformation dit: 16 décembre 2012 à 16 h 19 min

la tribune d’estampuis dit: 16 décembre 2012 à 16 h 14 min
prestations artistique en france 75 % d’imposition

Rarement entendu pire connerie. 75% d’impôts c’est au-delà d’1 million par an. A Estampuis, on semble confondre artiste et vedette. C’est en France que les artistes sont le plus subventionné.
Vous en connaissez beaucoup, des artistes (musiciens, peintres, acteurs) qui gagnent plus d’un million d’euros par an ?

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 16 h 19 min

en france on te hue comme un pourri, en belgique on te caresse comme un mécène, personne ne refuse un meilleur oreiller.

Belgique libre dit: 16 décembre 2012 à 16 h 14 min

Avec tous les rupins qui se pointent chez nous, on murmure de plus en plus dans notre beau plat pays que le gouvernement envisage d’instaurer un impôt sur la fortune. C’est que c’est la crise pour nous aussi. Le fric d’Auchamp, de Bernard Arnaud et de Depardieu nous fera du bien.

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 16 h 14 min

prestations artistique en france 75 % d’imposition, en belgique 1ère tranche à 15 % , deuxième 25 % max, ils ont bien essayé de nous rogner plus, mais nous au moins on a gueulé a temps. Faut voir où un pays met sa priorité. gerard ou pas gérard ..

renato dit: 16 décembre 2012 à 15 h 55 min

« ..et de parole ? jcrois qu’c’est pas a prouver qu’il fait cqui veut ? si ? essaie voir..bah depardieu est un con, le ministre en est un autre et fait une grosse faute politique en commentant..quant à la droite qui se pourlèche qu’un fils de prolo ait les doigts collants..ça la rassure sur l’idée qu’elle sfait d’l’homme,ceux qui disent lcontraire ? des jaloux..vla le programme de droite depuis 1000 ans »

Parfait

bouguereau dit: 16 décembre 2012 à 15 h 54 min

bouguereau dit: 16 décembre 2012 à 15 h 51 min
mais pour nous c’est bonard !

vla l’ »européen »..le citoyen du monde..ça pisse partout

bouguereau dit: 16 décembre 2012 à 15 h 49 min

Cela dit, vous en faites quoi de la libre circulation ?

..et de parole ? jcrois qu’c’est pas a prouver qu’il fait cqui veut ? si ? essaie voir..bah depardieu est un con, le ministre en est un autre et fait une grosse faute politique en commentant..quant à la droite qui se pourlèche qu’un fils de prolo ait les doigts collants..ça la rassure sur l’idée qu’elle sfait d’l’homme,ceux qui disent lcontraire ? des jaloux..vla le programme de droite depuis 1000 ans

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 15 h 37 min

libre circulation des biens et des personnes, c’est le grand rêve européen ? gérard ne fait que traverser une petite frontière sans barrières depuis longtemps .. il rira moins en juin quand il verra la note, mais pour nous c’est bonard !

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 15 h 33 min

les genevois ont balmer, nous on a gérard !
en matière de postillon c’est kiff, kiff ! mais pour la valse, gérard est plus mieux.

renato dit: 16 décembre 2012 à 15 h 30 min

Pas fan de Depardieu, mais je trouve qu’on l’a attaqué de manière ignoble, ce qui justifie sa réponse. Cela dit, vous en faites quoi de la libre circulation ?

Agecanonix dit: 16 décembre 2012 à 15 h 24 min

Oui. Parceque Gégé n’est pas méchant mais c’est pas une lumière! Il peut bien aller faire un régime au pays des frites …. Paix à ses tripes.
Bien différent de Michou Houelle’bec-la- déprime, qui ne sort pas que des gauloiseries.

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 15 h 16 min

on a crée un comité d’accueil pour gerard, il nous a envoyé toutes ses caisses de pinard de sicile, on n’aura plus jamais soif grâce à lui, vive les français libres !

Agecanonix dit: 16 décembre 2012 à 15 h 16 min

c’est juste qu’il a une grosse bouche qu’il aurait mieux fait de boucler. C’est pas passque’il a joué Obélissque qu’il a tous les droits de faire le malin, qu’il croit, en Gaulle.

renato dit: 16 décembre 2012 à 15 h 11 min

Je ne comprends pas la haine dont bénéficie Depardieu. D’ailleurs, si on pense à l’enthousiasme manifesté lors de l’exile économique des Stones en France, c’est de l’hypocrisie à l’état pur…

Simon dit: 16 décembre 2012 à 15 h 08 min

À pleurer de bêtise, la langue de Goethe étant souvent bien plus précise que le français, en particulier chez des penseurs et philosophes et non des moindres. Mais que l’on continue à donner des leçons au voisin, amen.

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 15 h 07 min

Si je m’attendais, le Boug’, à ce que vous réagissiez … Alors là, pas du tout !!! Dutout, dutou, toutou, notre Boug’ bien aimé .
..

Bref.

Certes, les langues sont multiples mais la bêtise épaisse est universelle.
C’est bien le problème!

axistas dit: 16 décembre 2012 à 15 h 06 min

@ Passouine, certes ai-je apprécié le nouveau message Bon, mais pourquoi juste deux coins, alors que le jeu, c’est le jeu des quatre coins les vôtres comptent double cunéiformément à la logique de Saxo…. Grammaticus?

Les échos de Paris-Normandie dit: 16 décembre 2012 à 15 h 04 min

Daafnoz la seule porteuse de mules à nous faire regarder cloclo avec bienveillance.
A l’impossible elle n’est pas tenue

italianisons mais sans berlusconner dit: 16 décembre 2012 à 14 h 59 min

Dante, L’ENFER (Extraits – traduction Jacqueline Risset)

« Il te convient d’aller par un autre chemin »,
répondit-il, quand il me vit en larmes
« si tu veux échapper à cet endroit sauvage ;
car cette bête, pour qui tu cries,
ne laisse nul homme passer par son chemin,
mais elle l’assaille, et à la fin le tue ;
elle a nature si mauvaise et perverse
que jamais son envie ne s’apaise
et quand elle est repue elle a plus faim qu’avant.
Nombreux les animaux avec qui elle s’accouple,
et seront plus encore, jusqu’au jour où viendra
le lévrier, qui la fera mourir dans la douleur.
Lui ni terre ni métal ne le nourrira,
mais sagesse, amour et vertu,
et sa nation sera entre feltre et feltre.
Il sera le salut de cette humble Italie
pour qui mourut la vierge Camille,
Euryale et Turnus et Nisus, de leurs blessures.
Il la chassera par toutes les villes,
puis il viendra la remettre en enfer,
d’où l’avait tirée d’abord l’envie. »

bouguereau dit: 16 décembre 2012 à 14 h 53 min

t’as donné combien ?

..je suis le commissaire politique jicé, j’investique interroge et préconise ! c’est bien je te crois..mais ça ne te donne pas licence pour conchier around, ça ça ne s’achète pas: ça se mérite

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 14 h 38 min

D’ailleurs, nombre d’intellectuels qui enseignent pour vivre sont des « prolétaires »
(cf. « Travailleur appartenant à la classe sociale ne possédant pas les moyens de production et qui doit pour vivre vendre sa force de travail pour laquelle il perçoit un salaire et par laquelle il crée de la plus-value. »)

Bon, Marx était animé de bonnes intentions mais il n’avait pas tout saisi ..

axistas dit: 16 décembre 2012 à 14 h 36 min

ayant relu le poème de « Henri Michaux – Je suis né troué (1929),j’ose le dire ici : un scandale, n’est-ce pas !
et je ne présenterai pas mes excuses épigénétiquement dépistées

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 14 h 32 min

Non,non, je n’ai aucune « haine » contre les prolos. Vous m’avez mal lue. En revanche, je ne supporte pas la grasse et bien nourrie, malgré ces temps de disette, bêtise insigne et insuportable sur un blog littéraire, de certains (je vous laisse deviner lesquels).

Répondre

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 14 h 31 min

Non,non, je n’ai aucune « haine » contre les prolos. Vous m’avez mal lue. En revanche, je ne supporte pas la grasse et bien nourrie, malgré ces temps de disette, bêtise insigne de certains (je vous laisse deviner lesquels).

Daaphnoz dit: 16 décembre 2012 à 14 h 25 min

Je hais les prolos parce que j’appartiens à une certaine classe sociale. J’aime les privilèges de la naissance et de l’argent. Je déteste les pauvres. C’est simple. [((Pfff ..))]

Paul Edel dit: 16 décembre 2012 à 14 h 25 min

Depuis que finkielkraut nous les brise menu menu sur la littérature qui pour lui n’est que « vecteur » et support « d ‘idées » comme si la littérature ne portait ni personnages ni paysages ni affects,ni sentimetns troubles complexes ni de lointains rivages philosophiques.quel plouc! quel réducteur de têtes écrivantes ce finkie.
on a envie de lui dire de se taire comme,un jour, lui a dit tout net annie Ernaux quand il il essayait de faire dire ce qu’elle n’a jamais écrit.

la tribune d'estampuis dit: 16 décembre 2012 à 14 h 20 min

relativisons la fin du monde : gerard à estampuis c’est du lourd pour la presse, un coup a suicider tous le gourous fumeux fin du monde.

Daaphnée dit: 16 décembre 2012 à 14 h 18 min

Tiens, ai écouté « Répliques », hier, émission d’ Alain Finkielkraut, « Entre deux langues »,
avec Georges Arthur Goldschmidt, professeur d’allemand, écrivain, essayiste et traducteur.
et Heinz Wismann, philologue et philosophe .

Il y était question de la langue française versus langue allemande, où les deux germanophones expliquaient que les « bruns » (les nazis) utilisaient une langue d’une syntaxe appauvrie, les « mots-massues », et que cette pauvre syntaxe était, de fait, la langue du fascisme. Mais c’est une particularité de la langue allemande d’avoir cette plastie-là et de ne pas posséder, dixit G.A.G., de mots abstraits.
Très intéressant. Surtout l’analyse de Wismann, extrêmement pertinente.

Bref, il m’est venu à l’idée qu’on observe également ici, qu’une langue pauvre dénote un esprit facilement convertible au fascisme ordinaire.D’un « isme » ou d’un autre …

(mais non, je ne parle pas de notre prolotttte normande éxilée à la campagne où elle aimerait faire figure de lettrée parmi les ploucs. Non, la bêtise profonde n’a rien à voir dans cette affaire. )

Il me vient donc à l’idée que nous devrions tous faire un certains effort …
(Bon, ne pas confondre la parataxe choisie et une incapacité à contruire une phrase complexe .)
Il me vient aussi à l’idée qu’un certain « versaillisme » de la langue est bien discutable mais, MAIS (!), que ne devons-nous pas faire pour introduire un peu de grâce dans ce monde de brutes ?

..))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*