de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
La mémoire hurlante de Philippe Druillet

La mémoire hurlante de Philippe Druillet

C’est l’histoire d’un type barré, mais bien barré. Son livre devait à l’origine s’intituler « Ma vie, mes mémoires, mon cul » ; son éditeur, Laurent Beccaria, a finalement préféré Delirium (280 pages, 17 euros, Les Arènes), allez savoir pourquoi. C’est égal. L’autoportrait est passionnant. Il secoue car Philippe Druillet est tout sauf un personnage indifférent. Une légende vivante, et bien remuante, tant de la bande dessinée que de la science-fiction. Delirius, Yragaël, la Nuit, Vuzz… Quand il était petit, il rêvait de devenir artiste. Il aura touché à tout (scénariste, décorateur, peintre, chineur, sculpteur et même designer), touche à tout parce que tout le touche à la manière d’un Cocteau admiré, mais préfère se dire auteur de bande dessinée, simplement. Non par fausse modestie mais parce qu’il doit tout à la BD.

Ceux qui sont nés dans la France des années 40 n’ont pas été baptisés Philippe par hasard. Pétain pour parrain, on s’en doute. Mais certains ont fait mieux, ou pire. Il est né le 28 juin 1944, le jour où un commando de la Résistance a assassiné Philippe Henriot, orateur de la propagande vichyste à la radio. Ses parents : un couple de fachos purs et durs. Son père Victor Druillet avait donné un coup de main aux nationalistes pendant la guerre civile espagnole avant de fliquer les communistes espagnols réfugiés en France ; sous l’Occupation, il fut le délégué de la Milice pour le Gers. Sa mère itou. « Mon père, son héros ». Cadre administratif dans la Milice, aussi collabo que son mari et sans regrets jusqu’à son dernier souffle. Au moment de l’ultime débandade, ils se sont naturellement réfugiés dans l’Espagne de Franco. Là que le petit Druillet a grandi du côté de Figueras, entre un père dont il finira par comprendre qu’il était « une ordure » et une mère qu’il a toujours haïe à l’égal d’« un monstre ». Après la mort de son père, une fois rentrés en France, la famille s’installe dans le XVIème, à la loge du concierge. DruilletMais ce n’est pas de son statut social que le lycéen de Janson-de-Sailly aura honte, c’est des convictions de sa mère. A son enterrement, il n’y a pas si longtemps, il n’a pas pu se retenir d’éclater de rire. Druillet fils lâche enfin le paquet à 70 ans. Il balance ses géniteurs. Ce qu’il leur pardonne le moins ? L’avoir élevé dans le mensonge. Celui d’une réalité repeinte par leurs soins aux couleurs du fascisme. Une inversion de toutes les valeurs. Il lui a fallu un documentaire découvert à la Cinémathèque pour découvrir ce que fut vraiment l’Occupation.

Voilà, c’est fait. Et pour le reste ? Ses influences en vrac, pour ne pas dire en chaos : Edgar P. Jacobs, génial créateur de Blake et Mortimer, Hergé, le Kubrick de 2001, l’odyssée de l’espace, le Matin des magiciens de Bergier et Pauwels : « Ils disaient qu’il y avait quelque chose derrière le miroir, c’était bouleversant ». Et de manière plus diffuse l’univers ésotérique des signes, des symboles et des codes tels qu’on les retrouve dans les sociétés initiatiques. Pas étonnant que les cercles et les triangles soient devenus sa signature subliminale, sa marque de fabrique.

Pour ce bloc de granit qui est aussi un bloc de sensibilité, tout est combat. Il semble n’avoir rien fait dans sa vie qui n’ait été sous le signe de l’excès. Dessiner, travailler, baiser,  flâner, collectionner, s’abreuver, se droguer, se fâcher, aimer surtout. Il faut lire cet autoportrait comme une reconnaissance de dettes. Un « Ce que je dois » qui n’exclut pas un franc-parler ravageur. On la retrouve intacte dans ce livre, sa langue crue, imagée, violente, grossière, inventive. Grâces en soient rendues à celui qui a tenu la plume, et co-signe en couverture, David Alliot, un spécialiste de Céline. La parenté entre le dessinateur et le romancier n’est pas à chercher que dans le langage : en 1945 à Sigmaringen, le docteur Destouches soigna et fit sauter sur ses genoux le bébé du chef milicien Victor Druillet…

Lone Sloane, son chevalier errant de l’espace, son héros double, est né lors de son séjour au service photographique des armées. Incroyable tout ce que l’ennui encaserné a pu stimuler comme vocations pas très militaires.Le fait est que Druillet est un pur autodidacte qui a fait seul ses humanités en traînant ses santiags dans les musées. Gustave Doré fut son maître à dessiner, Gustave Moreau son maître à peindre, Gustave Flaubert son maître à écrire (il a travaillé sept ans à mettre son Salammbô en images). Appelons cela la bénédiction des Gustave. Turner lui arracha des larmes et les grottes de Lascaux demeurent dans sa mémoire comme la révélation absolue. A connu Rimbaud via Léo Ferré.

Barbare autoproclamé, il se présente volontiers comme fou à lier, ce qui est toujours un peu suspect. Sauf qu’il est vraiment du genre à hurler au lieu d’engueuler, à monter sur les tables pour haranguer. Aime jouer le rôle du primal face aux intellos qui le débectent. Ce qui ne l’empêche pas de dîner souvent chez Jacques Attali avec ses copains et le président Mitterrand qui le séduit (« Un sphinx qui dégageait la puissance d’un Terminator »). Il faut toujours qu’il la ramène. On croit qu’il a la haine alors qu’il a la rage. Grande gueule et fort-en-gueule, assurément. Les cancérologues qui ont soigné sa femme jusqu’à sa mort se font copieusement et nommément insulter dans le livre. Parle volontiers de lui à la troisième Philippe-Druillet-s-expose-a-Paris_article_landscape_pm_v8personne et se charge le cas échéant de dire tout le bien qu’il pense de « mon œuvre ». N’empêche qu’il est miné par l’angoisse. Torturé, Druillet ? Le moins qu’on puisse dire. Mais le doute est son moteur. Sa camisole, il se l’est passée tout seul. Pas que la vodka et le scotch à outrance, même si le capitaine Haddock est son personnage de chevet. Coke en stock à tous les étages. Son œuvre lui doit beaucoup. Le chapitre aurait pu s’intituler « La vie du rail ». Puis l’héroïne à flux tendu. De sacrés voyages dont il a failli ne pas revenir. Atterrissages en catastrophe et dépressions en série. Trois tentatives de suicide. Mais qu’en serait-il du délire maîtrisé de ses albums sans ce délire-là ?

Quelque chose en lui du rescapé. Toujours debout après tout ce qu’il a absorbé comme alcools et comme drogues. Un cas d’école pour la médecine. Si l’on examinait ce livre au microscope, on y verrait le rare précipité d’énergie vitale d’un autodestructeur. Les pages sur ses femmes sont les plus émouvantes. Celles sur ses hommes les plus fortes. Ses années Pilote et ses années Métal hurlant. Le compagnonnage avec Goscinny, Moebius, Bilal, Jean-Pierre Dionnet et Cabu en qui il voit « notre Daumier ». On peut les préférer à celles qu’il consacre à d’autres de ses potes, Benjamin de Rothschild en qui il voit son Laurent de Médicis, ou le commissaire-priseur Cornette de Saint-Cyr.

Inventeur de son style et de son genre, c’est un authentique créateur. De ceux qui donnent vie à des univers et des personnages. Ils ne sont pas si nombreux. Ses rêves, ses cauchemars, ses délires, ses fantasmes, tous constitutifs d’une vision, ont façonné notre imaginaire. Peu d’écrivains peuvent en dire autant. Si la bande dessinée est devenue un art à part entière, si elle a droit de cité dans les musées et les galeries, c’est aussi à lui qu’elle le doit. Aussi mais pas uniquement à lui.

Après avoir craché le morceau, Druillet semble plus apaisé mais pas moins toxique. Ebahi par la dimension médiumnique de ses propres albums, il n’est pas surpris par ce que la technologie a fait de nous, il suffisait de bien lire Ballard et Philip K. Dick il y a longtemps déjà pour le deviner. Il annonce le retour d’une sauvagerie archaïque. Quand on y sera, on se retrouvera tous dans sa nuit et ce ne sera pas triste.

Cette entrée a été publiée dans arts, Bandes dessinées.

767

commentaires

767 Réponses pour La mémoire hurlante de Philippe Druillet

Destouches,( l'autre) dit: 17 janvier 2014 à 18 h 50 min

J’apprécierais, Monsieur, que l’on ne confonde pas un vieil auteur qui a parfois su plaire avec un vociférateur qui crut trouver son Roy dans un Maréchal Félon.
Quoique mes titres de gloire soient bien modestes,il me reste celle d’avoir enrichi notre langue d’un vers piquant que chacun cite sans savoir qu’il est de moi:
Chassez le Naturel, il revient au galop.
Et j’ai la faiblesse de le préférer aux trois immondes libelles commis par mon peu respectable homonyme.
Dites à Mr Du Party de Calbrix de travailler encore. Sa Muse n’est point toujours si mémorable qu’il le pense.
Je suis, Monsieur votre très humble, très honoré, et très dévoué serviteur.
Philippe Néricault Destouches.

Sergio dit: 17 janvier 2014 à 18 h 34 min

Observatoire de la Connerie Ordinaire….. dit: 17 janvier 2014 à 18 h 01 min
de bonbons à la réglisse que certains clients de la marque trouvaient racistes.

Bon du moment que l’on garde le Banania… Les tirailleurs sénégalais quand même c’était quelque chose ils ont terrorisé tous les pointus de toutes les guerres…

N. dit: 17 janvier 2014 à 18 h 34 min

JC….. dit: 17 janvier 2014 à 17 h 15 min
e trouduc de François Petitgros, je peux plus le voir ….

Accroupis-toi et plisse les yeux, tu le verras.

@bref dit: 17 janvier 2014 à 18 h 26 min

Dans toute organisation intellectuelle, politique ou autre, il y a les militants dont vous êtes Pépin, des gens tendres, humbles figurants, ombres de passage, des êtres sensibles.

Et les permanents, ceux qui bossent nuit et jour ! Bouguereau le Bien-Aimé est de ceux-là. Il est le Georges Marchais, l’Harlem Désir, l’Hugo Chavez, le Destouches de la RdL ! Gloire sur lui et pardon sur vous !

P. dit: 17 janvier 2014 à 18 h 20 min

bref dit: 17 janvier 2014 à 18 h 17 min
bouguereau répondant 24:24 sur la RDL

Comme toi, quoi, sauf qu’il change pas tout le temps de pseudo, alors ça se voit moins. Encore que…

bref dit: 17 janvier 2014 à 18 h 17 min

bouguereau répondant 24:24 sur la RDL, je l’imagine dans un hospice de vieux, avec WIFI; tout seul dans un fauteuil roulant obligé de sonner pour aller aux WC, si quelqu’un peut me donner une image moins triste, ça me ferait du bien

Observatoire de la Connerie Ordinaire..... dit: 17 janvier 2014 à 18 h 01 min

« La pression des consommateurs a fait céder Haribo.

Le fabricant de bonbons a annoncé, vendredi 17 janvier, qu’il arrêtait la vente en Suède et au Danemark de bonbons à la réglisse que certains clients de la marque trouvaient racistes.

Ces bonbons faisaient partie de l’assortiment Skipper Mix, lancé par le confiseur allemand il y a de nombreuses années. »

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 50 min

non pas n’importe qui justement..ha c’est complesque..faut que je me récapitule..mais tu m’as compris

Fournioul dit: 17 janvier 2014 à 17 h 48 min

D’après la définition de la littérature donnée par Sergio sur son blog prestigieux, les commentaires d’ici sont très littéraires.

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 47 min

de bon goût et sympathique

je suis tombé sur un chez une amatrice justement..j’ai toujours trés sérieusement pensé que les collectionneur de bédé voulait faire coucher les gens chez eux..n’importe qui

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 40 min

la lorraine si on fait du pilpoul et qu’on calcule les textes c’est la roumanie..tout s’éclaircie ou pas jicé?

Sergio dit: 17 janvier 2014 à 17 h 39 min

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 30 min
les baratteries !

j’en faisais et je l’ignorais..

Tramp, je crois ; une bande dessinée qui est très bien, six volumes environ, de bon goût et sympathique, même une femme pourrait éventuellement comprendre certains passages…

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 37 min

« ..plus croissent les petis gros plus en lorraine elle entend des voix ».les lys vont reufleurir jicé

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 17 h 34 min

« Eh oui fh, conciliateur, ne fait pas tribun ni hystérique, ça déroute après des décennies d’arrivisme et d’escroquerie, de cinéma, d’enfumage »

TRADUCTION
conciliateur : mou et indécis, noie volontiers le poisson
pas tribun : mauvais orateur, bredouille
pas hystérique : réservé à l’intimité sexuelle
pas arriviste : faut voir … où il est arrivé !
pas escroc : impossible car socialiste…
pas de cinéma : si ! projection privée avec starlettes
pas d’enfumage : ne tient aucune promesse comme tout menteur

Sergio dit: 17 janvier 2014 à 17 h 24 min

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 14 min
uboats par dessous

C’est pour les baratteries ! Business parfaitement stable et rémunérateur…

des mots pour se souvenir dit: 17 janvier 2014 à 17 h 22 min

A la vue de certains titres de romans,
Partageant l’avis de Chevillrd, je n’oublie pas
cependant que certains titres sont les enfants d’un éditeur et d’un auteur !

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 22 min

..non il faudrait une femme c’est certain..avec tout ce qu’il faut là où il faut.. »et cependant de la tête » comme dit la littérature

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 19 min

tu te fais du mal jicé..bientôt tu vas serrer les dents comme rénato..détends toi du trou d’bal comme disent les djeunes..et laisse passer

Sergio dit: 17 janvier 2014 à 17 h 17 min

JC….. dit: 17 janvier 2014 à 17 h 13 min
Et si on ne trouve pas un chef d’Etat de cheunous

Comme dirait Robert, il faudrait un gars qui a plus de béret… Plus de bretelles !

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 17 min

Cette fois ci, on « collaborera » sans résistance ….

jicé pris la main dans la valise à saucisson ! on va faire comme dieudonné on va te juger par anticipation..pauvre cochon qui t’ont rien fait !

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 14 min

Il doit être dans les Sargasses grimpé sur un yacht

putain deunits avec ses uboats par dessous..goering par au dessus..des superhéros épicétou

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 17 h 13 min

… Ô vous les Dieux Eternels qui là haut vous fendez la gueule en nous observant, ne repassez pas le plat ! Par pitié !!!!

Trouvez à Sarkozy d’autres passe-temps humanitaires …

Et si on ne trouve pas un chef d’Etat de cheunous, il nous suffit de demander à Angela et ses kinderbueno « deutsche qualität » de venir.

Depuis le temps qu’il essaient de nous transformer en colonie de vacances touristique ! Cette fois ci, on « collaborera » sans résistance ….

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 17 h 11 min

n’a pas suscité le quart de quolibets qui sont envoyés à la tronche de fh

les grandes douleurs sont muettes…
huuuuuuurkurkurkurk!

le haut des hurlevents dit: 17 janvier 2014 à 17 h 08 min

« C’est lui qui est les a fasciné par son cynisme, le « tout est possible » de la jouissance privée joint aux pompes vides de l’éloquence progressiste à coup de références « historiques ».

le « décomplexé », sa vulgarité, ses coups fourrés, ses coups de menton de gnome qui se la joue, vous avez oublié
Eh oui fh, conciliateur, ne fait pas tribun ni hystérique, ça déroute après des décennies d’arrivisme et d’escroquerie, de cinéma, d’enfumage

Sergio dit: 17 janvier 2014 à 17 h 02 min

u. dit: 17 janvier 2014 à 16 h 48 min
Il suffit que je pense à Sarko

Il doit être dans les Sargasses grimpé sur un yacht… Ils en ont des embouteillages complets, là bas… Avec une seule torpille sans viser on en ramasse huit !

le haut des hurlevents dit: 17 janvier 2014 à 17 h 01 min

u.
L’ignoble, malgré sa mediocratie, ses magouilles (il continue d’ailleurs de passer à travers!) et sa nullité, n’a pas suscité le quart de quolibets qui sont envoyés à la tronche de fh

des mots pour se souvenir dit: 17 janvier 2014 à 16 h 59 min

ce qui pourrait sembler le b.a.ba, mais ne peut être « accepté que si une traductrice qui a de l’expérience le dit
J’avais énormément de questions, sans parler de tout ce qui pouvait sembler évident. Un exemple parmi d’autres : on voit, à un moment donné, un musicien dans un bar, enflammé : « He was playing it like a black torch. » Je comprends, pas de problème, il est comme consumé de l’intérieur, je traduis : « Il jouait ça comme une torche noire. » Eh bien non, le black torch, c’est un style de jazz. Comment pouvais-je le savoir ? »

u. dit: 17 janvier 2014 à 16 h 48 min

Il suffit que je pense à Sarko pour trouver FH plutôt sympathique dans sa médiocrité.
On a perdu un an, voilà tout.

Plutôt crever que de revoir l’ignoble revenir sur les planches.
Ce serait une insulte personnelle.

Ne venez pas me chercher, ou ma mémoire va se mettre à hurler.

u. dit: 17 janvier 2014 à 16 h 43 min

Malgré les fantaisies de Giscard, les derniers présidents relèvent de la génération Mitterand.

C’est lui qui est les a fasciné par son cynisme, le « tout est possible » de la jouissance privée joint aux pompes vides de l’éloquence progressiste à coup de références « historiques ».

Sarko (je baise mais caché derrière Jaurès et Môquet) aura été mitterandien dans sa canaillerie.

chantal dit: 17 janvier 2014 à 15 h 28 min

on dit poliment aux moches qu’ils ont un certain sexe à piles, en loudeçé on lorgne sur grand corp malade avec une troisième option sur un genre rénato qui connaît le menu au bistrot, une saine gestion d’agenda.

Mon poulet dit: 17 janvier 2014 à 15 h 13 min

C’est juste, Jacques Barozzi, il fallait le rappeler : aujourd’hui 17 janvier D. est en téléportation.

Mon poulet dit: 17 janvier 2014 à 15 h 11 min

@ renato & bouguereau

Merci tous les deux.
La photo de la place Tien An Men est géniale.
Le lien sur le village sans soleil l’est également.

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 15 h 09 min

« keupu en a raz du mètre de kilo de braquemart dans l’oignon »

De quoi le lester pour l’éternité ?!

renato dit: 17 janvier 2014 à 15 h 04 min

Ce n’est pas la même chose, le petit célinien… bon, c’est vrai que observer les différences ce n’est pas dans tes cordes….

Mesures et Poids dit: 17 janvier 2014 à 14 h 59 min

après tous ces posts sympathiques, manquent ceux d’Alain Soral, ça va venir de la concurrence avec boudegras et JC

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 14 h 54 min

Et vous, aimez-vous les moches ?

c’est un excellent sujet mais
j’aime pas le titre..il se tire des pieds
sur internet c’est j’aime ou j’aime pas et chez les aristos à mon cul c’est je déteste ou pas dirait lassouline

Marcel dit: 17 janvier 2014 à 14 h 52 min

Moscovici : « l’idée que la gauche, c’est dépenser, est dépassée ».

Le brave Mosco monte au créneau, on va pas lui rogner son maigre salaire tout de même, même s’il fait dans la contrepèterie.
L’idée que de la gauche, c’est dépassé, est dépensée, c’est bien sûr puisqu’il est à droite !

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 14 h 49 min

la prestance d’un Jacques Chirac, d’un Roland Dumas ou d’un Dominique de Villepin !

ça casse peut être des pots mais pas des briques

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 14 h 47 min

Qu’est–ce que tu as contre les puits de science, Boug ?

les puits vénéneux..a dents..trop profond..c’est le coté obscur martchélo !

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 14 h 37 min

« il fait l’admiration générale, mondiale, planétaire, et c’est tout bénef pour la réputation des Français : de sacrés queutard(e)s ! »

En plus, il redonne de l’espoir aux moches, même encore jeunes. Trop facile, et frustrant pour les dits moches, de tomber les plus belles filles, quand on a une belle gueule, parfois plus que mûrissante, et la prestance d’un Jacques Chirac, d’un Roland Dumas ou d’un Dominique de Villepin !

Marcel dit: 17 janvier 2014 à 14 h 35 min

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 22 min
c’est une façon de faire court

Qu’est–ce que tu as contre les puits de science, Boug ?

perdu retrouvé dit: 17 janvier 2014 à 14 h 09 min

On a retrouvé le père d’u. :
« Hiroo Onoda avait vécu caché dans la jungle philippine pendant près de trente ans, jusqu’en 1974, pensant que la guerre n’était pas finie. » (Le Monde)

de nota dit: 17 janvier 2014 à 14 h 07 min

Selon le site l’Express.fr, la comédienne aurait, tôt ce matin, fait l’acquisition en pharmacie d’un appareil dit Clearblue Plus.

le clearblue plus,dernier né des test de grossesse est un petit miracle de technologie,en effet quand le test se révèle positif,une petite musique accompagne le verdict,petite musique qui révèle l’identité du géniteur,ainsi peut-on entendre quelques notes de flamenco si le papa est espagnol,quelques notes de beethoven pour un papa allemand,etc,et même la Marseillaise quand exceptionnellement le papa est président de la république française.

renato dit: 17 janvier 2014 à 13 h 53 min

Oui, c’est faire politique tendant à la banalité… en l’habillant en pseudo-moderne… c’est la tragédie de la chute dans la culture d’emprunt… ce qui nous fais verser une larme sur le cruel destin du petit célinien… pas plus que ça…

Giovanni Sant'Angelo dit: 17 janvier 2014 à 13 h 53 min


…être en 2014,…pour voir et entendre çà,…des connivences  » morales « ,…pareilles,…etc,…

…Oui ! un café!,…deux expresso’s et deux sucres !,…etc,…

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 13 h 43 min

1/ Hollande a rendu visite à Trierweiler
2/ Attention, un train peut en cacher un autre
3/ Ma chatte bouffe et défèque convenablement

Merci de classer ces informations par ordre d’importance croissant.

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 30 min

Tel qu’en lui-même, renato ne dois jamais se surprendre ?

il serre les dents !..on entends tous grincer dailleurs

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 28 min

Boug, tu sais le poids que j’accorde au passé… nul !

oui puisque darwin t’as sélectionné..tu devrais a priori t’en contenter et jouer de la flute comme silène..pourtant..pourtant ce n’est pas ce que tu fais

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 26 min

Heydrich et leur cher Adolf Bellemoustache furent fuhrieusement de parfaits humanistes nazis

mais globalement tu as raison, le reste est détail, ce n’est pas sur ce différent là qu’on leur a cherché dispute..c’est écrit partout

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 13 h 25 min

« Faudrait contrôler les inepties que tu lâches »
Contrôler une ineptie, c’est faire politique tendant à la banalité, non ?

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 23 min

avoir engagé un pitoyable expert comptable…

c’est l’incomplétude..mais si tu tiens le manche, tu décrétes que ton comptable est bon..vdqs

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 22 min

Heydrich et leur cher Adolf Bellemoustache furent fuhrieusement de parfaits humanistes nazis

oui..il suffit de remodeler les attribut de la race humaine..c’est une façon de faire court pour dire que tu n’en aurais pas été jicé..ou aurais tu du les convaincre ?

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 19 min

l’intérêt de tous doit être le centre de gravité du nuage dispersé des intérêts de chacun !

.google et ses supercalculateurs va nous modéliser tout ça..tu vas devoir echanger ton loft contre un 2 pièces a la garenne..tu seras prévenu par mail..et si tu ne donnes pas ton accord ton compte et tout tes avoirs à la hsbc seront versé a amazon pour désenclaver le berry

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 13 h 19 min

Le jour où on comprendra que Hess, Rommel, Goering, Himmler, Heydrich et leur cher Adolf Bellemoustache furent fuhrieusement de parfaits humanistes nazis … ce jour là Dieudonné sera Chef de la Police, remplaçant un Manolete Talonnette finissant de rêver dans un camp de vacances !

JC..... dit: 17 janvier 2014 à 13 h 11 min

« Non, le boug, mais l’intérêt de la France doit passer avant nos opinions personnelles, non ? »

Deux « non » qui ont raison d’être là car ils sont bien nécessaires : l’intérêt de tous doit être le centre de gravité du nuage dispersé des intérêts de chacun !

En aucun cas « supérieur »… car cette notion d’intérêt supérieur, qui serait inaccessible aux bolos, est la source d’une immense hypocrisie coupable de millions de morts dans le passé !

u. dit: 17 janvier 2014 à 13 h 10 min

Dans ce monde affolé voulant échapper à tous prix aux angoisses de la crise, on ne sait plus où donner de la queue.

Les femmes ne font pas mieux, elles en oublient leurs règles (leurs règles de vie) mais il y a le corps médical.

Attention, rumeur (mais le titre est très bon)

« Julie Gayet achète un test de grossesse pour vérifier les rumeurs du Net

Selon le site l’Express.fr, la comédienne aurait, tôt ce matin, fait l’acquisition en pharmacie d’un appareil dit Clearblue Plus. Cet achat fait suite aux nombreuses allégations qui pullulent actuellement sur la Toile et qui affirment que l’actrice serait enceinte de 4 mois. Le père de l’enfant à venir ne serait autre que François Hollande lui-même. Une proche de Julie Gayet confie même : « Julie est en plein doute. Elle se demande si les réseaux sociaux ont raison et si elle n’est pas passée à côté de la première moitié de sa grossesse » a déclaré cette amie de l’actrice lors d’une conférence de presse impromptue. « Elle est actuellement aux toilettes en train de faire le test. Le verdict devrait tomber d’ici quelques minutes. » précise pour conclure cette confidente de Julie Gayet. »

Ce qui est sympa, c’est que je ne suis pas seul dans le caniveau.
J’y retrouve ici tous mes copains.

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 08 min

mes actions politiques le plus souvent à l’opposée de mes idées…

le père de keupu c’est ce qu’il disait en 40..

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 06 min

rénato aussi…tu dis..que dis je tu dis..tu penses du mal de rommel et goering et rénato sort son lazer inpéto

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 13 h 04 min

En fait, je me surprends toujours moi-même.
C’est bon signe.
Définitivement irrécupérable !
Mes amours-amitiés ne sont jamais à-priori mon genre, les livres que j’ai publié ne ressemblent pas à ceux auxquels je rêvais, mes actions politiques le plus souvent à l’opposée de mes idées…

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 13 h 03 min

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 13 h 00 min
j’ai des mictions difficiles

On dirait pas. En tout cas ici, tu pisses pas mal.

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 13 h 03 min

Ce n’est pas parce que j’ai des mictions difficiles que je n’ai pas les visions faciles.
(mézigue)

Je dirais même plus. J’ai des visions d’autant plus faciles que mes mictions sont plus difficiles.

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 13 h 01 min

« l’idée que la gauche, c’est dépenser, est dépassée »

que l’idée jean marron..pourtant elle coutait pas des masses

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 12 h 56 min

une capote n’est pas destinée à protéger le ventre ?

c’est une métonymie littéraire acceptable..en même temps ça lutte contre le durillon de comptoir..zouzou a le calçon en zinc

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 12 h 55 min

Je vois comme si j’y étais le fils de Flanby et de Julie se libérant de ses diverses addictions en mettant en scène, dans des BD maniaco-dépressives mais bientôt culte, les turpitudes de ses géniteurs. le rêve est une seconde vie.

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 12 h 54 min

l’intérêt de la France doit passer avant nos opinions personnelles, non ?

dans mes bras baroz ! et n’en profite pas

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 12 h 53 min

Londres vient de ravir à Paris son titre de capitale la plus visitée au monde !

merci gaga kabloom rénato et vontraube..ils marquent pour goering et rommel..fazit ça nous découvre du coté d’albion..

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 53 min

« l’autoentrepreneur se rebiffe »

Non, le boug, mais l’intérêt de la France doit passer avant nos opinions personnelles, non ?

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 51 min

« pièce d’armure métallique qui couvrait la panse de nos chevaliers. » (u.)

Toute une éducation sexuelle à refaire. Qui se dévoue pour expliquer à u. qu’une capote n’est pas destinée à protéger le ventre ?

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 51 min

« Baroz, faut revenir aux fondamentaux »

Résilier nos abonnements au Monde ou Libé et en prendre un à Closer ?

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 50 min

« Mais l’info ils l’avaient sous les yeux »

L’info Hidalgo-Hollande, ils ne l’ont pas sous les yeux, justement.

u. dit: 17 janvier 2014 à 12 h 50 min

« Dans l’Express il y quelques années, Anne Hidalgo expliquait, fataliste, qu’une femme politique montante doit se « blinder » face à ce genre d’inepties. »

C’est pas l’élyséen qui devrait consentir à enfiler un caleçon en zinc?

L’homme casqué devrait se rappeler que le mot Panzer vient du français « pansier », cette pièce d’armure métallique qui couvrait la panse de nos chevaliers.

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 48 min

Mais l’info ils l’avaient sous les yeux, Loubachev, puisqu’ils en ont fait des banc-titres et des citations juste après avoir parlé précautionneusement de rumeur…

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 45 min

Hollande à l’Elysée, Hidalgo à la mairie de Paris, c’est la reprise assurée ! Finalement je vais voter pour eux…

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 45 min

« parler de « relation supposée » avant d’annoncer la publication à venir »(baroz)

Mais tu ne fais qu’abonder dans mon sens, cher camarade de blog : « avant » confirmation c’est une rumeur, « après » c’est une info.

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 43 min

« de sacrés queutard(e)s ! »

C’est bon pour le tourisme, d’autant plus qu’il parait que Londres vient de ravir à Paris son titre de capitale la plus visitée au monde !

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 42 min

« On ne le paie pas pour courir le guilledou la nuit. on ne lui verse pas un salaire pour qu’il nous ridiculise devant le choeur des nations. » (Le petit)

Allons, Jojo. 1) Ça vaut pour n’importe quel emploi salarié (i.e. on le paie effectivement pour autre chose et il n’est redevable que de son travail devant ses employeurs que nous sommes). 2) C’est surtout les anglo-saxons qui se scandalisent, en partie parce qu’ils peinent à comprendre qu’il n’existe pas de statut de première dame en France, en partie parce que Hollande est français et que c’est en soi une honte pour un anglo-saxon.

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 39 min

Tu ne lis ni la presse ni ne regarde la télé, Loubachev ?
Les journalistes fantoches et peu solidaires prenaient tous la précaution de dire « selon la rumeur » ou de parler de « relation supposée » avant d’annoncer la publication à venir dans « Closer ».

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 12 h 37 min

Avec quelle volupté j’imagine un fils de Flanby et de Julie crachant sur la mémoire de son père et refusant de pleurer à l’enterrement de sa mère . On a bien raison de dire que le rêve est une seconde vie.

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 36 min

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 12 h 24 min

T’es qu’un vieux lubrique, Johnny. Ta prostatectomie n’excuse pas tout.

bernadette pièces jeunes dit: 17 janvier 2014 à 12 h 35 min

Le petit Marseillais 17 janvier 2014 à 12 h 30 min

en plus il a même pas piqué dans la caisse, trop nul

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 34 min

« on ne lui verse pas un salaire pour qu’il nous ridiculise devant le choeur des nations. »

Mais non, JB, il fait l’admiration générale, mondiale, planétaire, et c’est tout bénef pour la réputation des Français : de sacrés queutard(e)s !

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 32 min

Eh non, baroz, Gayet-Hollande c’est pas une rumeur : y a des photos, c’est corroboré et même confirmé tacitement par Hollande.

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 30 min

« depuis quand une rumeur est une info ?

Depuis que l’on a parlé de la rumeur Hollande-Gayet, Loubatchev !

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 12 h 30 min

Une majorité de sondés (56%) pense que « l’affaire Gayet » devrait relever du seul domaine privé.
Les Français, tous des hypocrites ! (Jacques Barozzi)

Des hypocrites ou des cons, au choix; ou les deux. Ils devraient tout de même se rappeler que c’est eux qui versent à l’autre Tartuffe le salaire qui lui permet de mettre de l’essence dans sa mobylette. On ne le paie pas pour courir le guilledou la nuit. on ne lui verse pas un salaire pour qu’il nous ridiculise devant le choeur des nations. C’est tout de même nous qui l’avons embauché, ce sous-fifre. C’est pas pour attenter à notre dignité entre les draps d’une gourgandine qui habite chez une copine et qui s’exhibe à poil sur tous les murs de Paris. Et c’est ce gugusse qui nous rappellerait à notre devoir de réserve. Les employés indélicats, on les vire !

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 28 min

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 16 min
Info ou intox ?

Ah, t’es vraiment un faux-cul : depuis quand une rumeur (terme employé dans l’article que tu cites) est une info ?
(Dans la série enfant caché, t’en as oublié une autre d’ailleurs, rappelle-toi : on racontait que Ségolène est une fille illégitime de Mitterrand, hurkhurkhurk.)

nanard dit: 17 janvier 2014 à 12 h 25 min

Une pharmacienne condamnée à trois ans et demi de prison ferme pour une fraude à la Sécurité sociale impliquant des toxicomanes. Elle aurait détourné 662.000 euros.!
Ben mince alors, si on n’est plus libre de gagner plus ! c’est le goulag , jicé a raison

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 23 min

Une majorité de sondés (56%) pense que « l’affaire Gayet » devrait relever du seul domaine privé.
Les Français, tous des hypocrites !

 » Comme le relevait TVMag, la conférence de presse du président de la République, retransmise par France 2, les chaînes d’information en continu et certains réseaux étrangers, a réuni près de quatre millions de téléspectateurs français, plus de quatre fois plus que d’habitude. »

Le petit Marseillais dit: 17 janvier 2014 à 12 h 21 min

Et la TS de Valérie ? Il paraît qu’elle a avalé tout un bocal de cachets. Quand est-ce qu’on en parle ? Faut que ça sorte ! Autrement plus excitant que les histoires anciennes de Druillet.

û dit: 17 janvier 2014 à 12 h 19 min

de nota dit: 17 janvier 2014 à 12 h 14 min
Merde alors!on peut reluquer l’intimité de la copine de notre président,et c’est en couleur?

oui, écoeurant! la france est tombée bien bas
heureusement que la bande de génies experts multifonctions du blog sont là pour remonter le niveau

û dit: 17 janvier 2014 à 12 h 17 min

« puisque tu n’arrives pas à être drôle, si tu essayais au moins de dire un truc intéressant ? »

essayer de se mettre au niveau de ta spirituelle personne et celle des ivrognes…quel honneur

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 16 min

Info ou intox ?

Source, l’Intern@ute.com :

« Sur le Web, une autre de ces rumeurs, totalement invérifiable celle-là, prospère depuis l’élection de François Hollande. Ce dernier aurait eu un enfant avec Anne Hidalgo, la candidate à la succession de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris. Cette rumeur est née en 2002, quand plusieurs sites amateurs et forums avancent qu’Anne Hidalgo serait enceinte de François Hollande… Il faut dire que depuis la fin des années 1990, la jeune socialiste, inspectrice du travail dans le civil, a fait du chemin. Alors qu’elle doit remplacer Michèle Sabban à un meeting en Corrèze, elle est repérée par François Hollande, qui est déjà un dirigeant important du parti.
La promotion ne traîne pas : Anne Hidalgo devient secrétaire nationale à la formation professionnelle dès l’année 2000. Mais les esprits retors peinent à comprendre que cette ascension soit le seul résultat de ses compétences et de son talent politique. Législatives 2002, régionales 2004… La rumeur va enfler continuellement, aidée par la liberté de parole sur les forums et les réseaux sociaux. A tel point que Ségolène Royal va un jour elle-même exprimer sa jalousie, face aux caméras… Dans l’Express il y quelques années, Anne Hidalgo expliquait, fataliste, qu’une femme politique montante doit se « blinder » face à ce genre d’inepties.
Depuis que François Hollande a été élu à l’Elysée, Anne Hidalgo a été décorée de la Légion d’honneur. De quoi relancer les théories les plus folles sur leur relation et cet enfant caché qu’ils auraient conçu. En juin 2012, elle met en demeure Twitter de supprimer les messages litigieux, par le biais de son avocat. Plusieurs comptes seront supprimés. Mais la rumeur, elle, continue à prospérer. »

Marcel dit: 17 janvier 2014 à 12 h 16 min

Toujours pour rester dans le littéraire, cette avancée des agagadémiciens : désormais antisémite et antisioniste seront synonymes. Ces vénérables vieillards discutent de savoir s’ils ne doivent ajouter négationniste.
Lors du prochain bombardement de Gaza par les troupe de Tsahal, si l’on n’applaudit pas en cadence avec BHL comme chef d’orchestre, mais que l’on s’indigne à la manière de Stéphane Hessel, les protestataires seront fichés dans le grand livre des racistes et apologues des crimes contre l’humanité.

de nota dit: 17 janvier 2014 à 12 h 14 min

L’actrice Julie Gayet réclame quant à elle 50.000 euros de dommages et intérêt, 4.000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu’une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine Closer pour avoir ainsi exposé son intimité. »

Merde alors!on peut reluquer l’intimité de la copine de notre président,et c’est en couleur?

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 14 min

@ troll de u. et JC :

Une proposition : puisque tu n’arrives pas à être drôle, si tu essayais au moins de dire un truc intéressant ?

monseigneur baroz dit: 17 janvier 2014 à 12 h 14 min

le célibat est péché sauf pour les élus de dieu qui se dévouent corps et âme au peuple et petits enfants

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 12 min

de nota dit: 17 janvier 2014 à 12 h 08 min

Même remarque que précédemment : faut pas dire ces choses-là à u., il va virer socialo.

û dit: 17 janvier 2014 à 12 h 11 min

 » il les épouse, leur fait des enfants et paye sa pension alimentaire.

ça rapporte gros rapport à leur utilité question relations et publicité

de nota dit: 17 janvier 2014 à 12 h 08 min

La littérature, c’est la réalité augmentée ». Dixit Régis Jauffret. DSK appréciera. Façon de parler.

Pour DSK,la réalité augmentée c’est l’érection.

Loubachev dit: 17 janvier 2014 à 12 h 08 min

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 06 min

Ne dis pas ça à u., baroz, il va finir par prendre sa carte au PS.

û dit: 17 janvier 2014 à 12 h 07 min

Le premier, il les épouse, leur fait des enfants et paye sa pension alimentaire.

ya pas plus intègre et respectueux de la morale que nab, c’est comme la bernie et toutre la clique quoi

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 12 h 03 min

Fait gaffe, Marcel, la dame est attaquante !

« L’actrice Julie Gayet réclame quant à elle 50.000 euros de dommages et intérêt, 4.000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu’une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine Closer pour avoir ainsi exposé son intimité. »

Marcel dit: 17 janvier 2014 à 11 h 55 min

Recentrons ce blog sur du littéraire pour faire plaisir à Bloom.

Dans le Monde-ici-Paris-ci-la-sortie, une information capitale : Julie Gayet évincée ? On parle d’une certaine Anna Faure qui aurait désormais les faveurs du roi-président. Mais pour combien de temps ? – (on dit même que ses troupes fidèles sont parties là-bas en Afrique lui dénicher une belle indigène pour lui changer son menu)

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 11 h 50 min

oui, jc, membres honoraires : Giscard, Chirac, Sarko…

La différence entre Sarko et Flanby ?

Le premier, il les épouse, leur fait des enfants et paye sa pension alimentaire.

le crémier de JC..... dit: 17 janvier 2014 à 11 h 47 min

A l’expresse condition que la nomination à la Comédie Françoise soit rétroactive pour tous ses prédécesseurs, et que les Sénateurs valides (!) soient bombardés ouvreuses-infirmiers-claqueurs de la docte troupe…

le boulanger de JC..... dit: 17 janvier 2014 à 11 h 36 min

Que le Petit Gros multiplie les pains, je m’en réjouirai, malgré la concurrence déloyale !
Que le Petit gros enfile cruches sur cruches, je suis content pour lui, il en restera toujours une ou deux libres !

Qu’il enfile aussi les électeurs, ça, ça me déplaît, ça me dégoûte, ça m’inquiète sur l’état mental de mes cons patriotes !

Giovanni Sant'Angelo dit: 17 janvier 2014 à 11 h 31 min


…dix-versions,…

…la Traviata par ci,…
…les Dames aux caméléons par là!,…

…une gestion pour ruiner les français,…et tout l’occident,…
…tout empaqueter et s’en foutre!,…du Doux-mas plumes-assez!,…etc!,…

…des comédiennes,…partout,…dans la peau d’en être,…du cirque,…Non,…çà ne s’invente-pas!,…
…Paris pour fesses-moi la commandatuur,…!,…

…Paris bourgeois,…au théâtre des  » Gay’s – chats « , aux caméléas d’€uro’s,…

…à quand,…un Love-Bordel for Président,…pour petits-rats stagiaires aux Mac-Donnald Rapetout and family,…

…l’€urope à la sauce des Rubicons & Basta!,…
…des Traviata’s,…inversées!,…en dix-versions!,…etc,…

Creux ? Oui ! le vide sidéral ..... dit: 17 janvier 2014 à 11 h 30 min

« La littérature, c’est la réalité augmentée ».

Peut-être bien … Une certitude, cependant :
« Régis Jauffret, c’est l’écrivain diminué ».

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 11 h 27 min

le spectac a repris depuis mai 2012

jicé à les fois que françois sache multiplier les pains..et ça sra césar pour un reich de 1000 et un ballet épicétou

u. dit: 17 janvier 2014 à 11 h 26 min

« les femmes sont lamentable.. » (bouguereau)

Enfin!

Enfin on l’a dit.

Mais c’est l’évidence, ce sont des tigresses sans scrupules.
C’est sous leurs griffes et sous leurs dents que les petits gros se mettent à vivre.

Allez, Druillet, au ministère des hommes!
(C’est pas le judoka?)

û dit: 17 janvier 2014 à 11 h 24 min

Baroz rajouter l’Elysée dans la liste des Lieux de spectacle !

te plains pas! grâce à clozair et ses donneurs d’ordre pour remonter la pente, le spectac a repris depuis mai 2012

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 11 h 19 min

Not yet the end, man, not yet.

lassouline devrait en faire un tirage de 2m sur 5 à l’entrée de son gallimar’z office..avec lui photoshopé par dessus..et en gros « what else! »
..so what a la fin merde

boubou dit: 17 janvier 2014 à 11 h 17 min

.moins d’âme plus de calçon

Faut féliciter les journos pipeuls, i font marcher l’économie eux au moins, sans eux on crèverait d’ennui depuis que q-bas s’ennuie à en crever rapport à ces bolchos de soces ces cachotiers

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 11 h 16 min

Merde, j’aurais dû rajouter l’Elysée dans la liste des Lieux de spectacle !

c’est certain baroz..dailleurs si tu avais été petit provincial tu aurais fait un arrét en face en bus organisé a 8 ans comme moi..ça t’aurais formé

sifflements d'admiration dit: 17 janvier 2014 à 11 h 12 min

on s’enrichit à chaque post des piliers de comptoir ! ya rien que des experts en politique financière sociale et économique ici

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 11 h 08 min

On le disait mou et il se révèle être un véritable Don Juan , amoral et briseur de coeurs !
Que fait la statue du Commandeur ?

Jacques Barozzi dit: 17 janvier 2014 à 11 h 04 min

« Valérie Trierweiler, actuellement hospitalisée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. »

Du côté des anciens pavillons du docteur Charcot, u. ?
Un cas pour le commissaire Freud !

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 11 h 04 min

Par rapport au désastre complet qu’on pouvait craindre, il s’est montré habile et même assez crâne

marlon et l’horreur sont un bateau..

bouguereau dit: 17 janvier 2014 à 11 h 02 min

Le plus-de-savoir est-il un plus-de-jouir ou le contraire?

le savoir s’achète a prix d’âme zouzou..moins d’âme plus de calçon

u. dit: 17 janvier 2014 à 10 h 59 min

« la presse pipeul pour ‘savoir plus’ »

Le plus-de-savoir est-il un plus-de-jouir ou le contraire?

Anche qui si tratta di plusvalore?
Che ne dici?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*