de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
N° 14 L’Ailier fou et Tête d’or

N° 14 L’Ailier fou et Tête d’or

Par Jacques Drillon

Ce fort des halles catalan, dans le film de Bigas Luna, qui casse des noix dans le pli de son coude, rien qu’en repliant le bras.

*

Claudio Magris, qui raconte à propos de Sissi : « Il y avait aussi [en elle] la poétesse, auteur d’un grand nombre de poèmes délicats et vaporeux, dont les vers, boiteux, lui étaient selon elle dictés de l’au-delà par Heine, par l’entremise d’un médium dont elle utilisait les services. Ce qui avait inspiré à un conseiller de la cour cette remarque spirituelle, malheureusement restée anonyme : “Force est de constater que Heine écrit moins bien depuis qu’il est mort.” »

*

Les précieux, qui ne prononcent pas le t de « sept » quand il est suivi d’une consonne : Dix cé cent vingt-deux.
(Il est vrai qu’on dit dix neu cents.)

*

(Suite)
On imagine la tête que font ces précieux quand ils apprennent que la « nouvelle orthographe » (1990) impose un trait d’union dans tous les nombres : trois-mille-sept-cent-vingt-et-un…

*

Le voile du palais, qui n’en fait qu’à sa tête.

*

L’ivrogne qui voit tout tourner autour de lui.
– Viens te mettre au lit ! lui dit sa femme.
– J’attends qu’il passe !
(Jules Renard).

*

En 1987, le poids moyen d’un poisson pêché dans la mer : 800 g. Aujourd’hui : 175 g.

*

L’autorité naturelle des personnes libres.

*

Mary Garden, qui fut la première Mélisande, et qui disait qu’une chanteuse doit « irradier l’assurance » et sur scène « se laisser guider par ses seins ».

*

Les gris compliqués de Hammershøï.

*

On m’envoie cette photo, accompagnée de ce commentaire : « Cela fait longtemps que je l’attendais celle-là ! »

*

Les belles étymologies
Le mot grec oïkos, qui a donné le préfixe éco-, signifie domaine, maison : le domaine tel qu’il est construit, mais aussi ses habitants, et leur manière de l’habiter. Voilà pourquoi Ernst Haeckel (1834-1919) a créé le mot écologie – qui entend précisément décrire les trois éléments à la fois. Un des slogans de la ZAD de Notre-Dame des Landes : « Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend. »
Lévi-Strauss, quant à lui, écrivait (dans Saudades do Brasil) : « Expropriés de notre culture, dépouillés des valeurs dont nous sommes épris – pureté de l’eau et de l’air, grâce de la nature, diversité des espèces animales et végétales –, tous indiens désormais. Nous sommes en train de faire de nous-mêmes ce que nous avons fait d’eux. »

*

Bach et Haendel, nés la même année, souffrant tous deux de la cataracte, opérés par le même chirurgien, qui les a rendus aveugles l’un et l’autre.

*

La fièvre, ressentie comme pénible à certains moments de la journée, et presque agréable à d’autres.

*

Godard, qui dit croire « un peu » en la métempsychose. Il évoque son chien, qu’il a recueilli en Espagne, et qui a les pattes arquées. Il le prétend logiquement la réincarnation d’un brancardier de la Guerre civile.

*

(Suite)
Godard, qui se souvient de la seule équipe de fouteballe qui ait jamais réussi à véritablement jouer en équipe : la Hongrie, après la guerre, quand elle a battu l’Angleterre (1950). Et il cite des noms des fouteballeurs de l’équipe : « Pouskás, Hidegkuti, Czibor, qu’on appelait l’Ailier fou, Kocsis, qu’on appelait Tête d’or, et cetera. »

*

(Fin)
Il se rappelle aussi Ornette Coleman « C’était à son premier concert : il n’en avait jamais donné. Les critiques ont dit que c’était mieux avant. »

j.drillon@orange.fr

(Tous les vendredis à 7h 30)

Si vous n’avez pas reçu le lien sur lequel cliquer pour accéder à ces Petits papiers, c’est que vous n’êtes pas abonné. Vous pouvez le faire en écrivant à j.drillon@orange.fr, en mentionnant « m’abonner » dans le champ « sujet » ou « objet » du message.
Les deuxième et troisième séries (Papiers recollés, Papiers découpés) feront l’objet d’une publication en volume et ne sont plus en ligne. La première (Papiers décollés) a été publiée sous le titre Les fausses dents de Berlusconi (Grasset, 2014).

Cette entrée a été publiée dans Les petits papiers de Jacques Drillon.

5

commentaires

5 Réponses pour N° 14 L’Ailier fou et Tête d’or

MC dit: à

Certaine Porte Condamnée judiciairement, s’entend, doit aussi figurer dans les aventures du Grand Vizir Iznodgoud…

Jacques Drillon. dit: à

Clopine, le « ah bon, elle aussi » est en trop. Faire confiance au lecteur.
(Si je peux me permettre.)
J. Dr.

Clopine dit: à

On peut jouer nous aussi ?

Arrivée devant le Palais de Justice de Rouen, je bute sur une porte fermée, munie d’un panonceau : « porte condamnée »


Ah bon ? Elle aussi ?

Janssen J-J dit: à

Dix cé cent vingt-deux ? Sétante vingt-deux plutôt (en Belgique wallonne).

Oui mais Haendel a survécu beauocup plus longtemps au Kantor, il ne fut pas opéré en même temps. Quelle misère.

Non, ce n’est là toujours de l’humour absurde, L. Et toutes les semaines ne sont pas aussi inspirées (la fièvre ?). On n’a pas eu la solution de l’énigme de la semaine passée.

Jazzi dit: à

Un rafraîchissant et tonique feuilleton d’été, merci !