de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Pour saluer Pierre Ryckmans et Simon Leys

Pour saluer Pierre Ryckmans et Simon Leys

On commettrait une erreur de jugement en ne voyant en Simon Leys qu’un grand sinologue. Ou uniquement l’expert qui a pourfendu les illusions meurtrières des maoïstes occidentaux. Ou le lanceur d’alertes des China watchers. Celui qui vient de disparaître à l’âge de 78 ans des suites d’un cancer était tout cela, bien sûr, mais c’est celui qu’il était en sus et au-delà de ces qualités de spécialiste qui nous manquera. Entendez : un intellectuel d’une remarquable tenue intellectuelle et d’une rare exigence morale. De ceux qui mettent leurs actes en accord avec leurs idées, espèce en voie de disparition. Quelque chose de voltairien en lui dans l’ironie, la causticité, la férocité parfois, la curiosité toujours. Ses prises de position, appuyées sur une connaissance tant des textes que du terrain jamais prise en défaut, étaient gouvernées non par l’idéologie mais par sa conscience d’intellectuel, d’une rectitude parfois métallique.

Elevé au sein d’une grande famille belge, fils d’un sénateur  et échevin,  neveu d’un spécialiste d’épigraphie arabique, orné en droit et en histoire de l’art à l’Université catholique de Louvain, Pierre Ryckmans, son identité à la ville, avait découvert la Chine à 19 ans lors d’un voyage d’étudiants belges en délégation durant un mois. Quelques années après, il se mit à les étudier, langue, littérature, art et civilisation, au cours de longs séjours à Singapour, Taiwan et Hong-Kong. Pour n’être pas blacklisté en Chine, et espérer y retourner aussi souvent que possible afin d’y étudier « sur le motif », il avait, dès son premier essai sur Les habits neufs du président Mao publié en 1971 à l’instigation des situationnistes de Champ libre, adopté le pseudonyme de Simon (comme l’apôtre Pierre à l’origine) Leys (comme le personnage de Victor Segalen, mais aussi en hommage à un peintre anversois, comme le révèle Philippe Paquet dans sa nécrologie de la Libre Belgique, la plus complète qui lui ait été consacrée).

Las ! Il s’en trouva parmi les intellectuels maolâtres (la bande de la revue Tel Quel), dont il avait dénoncé l’aveuglement dans un pamphlet, pour le dénoncer, lui, mais autrement, dans un registre plus policier, en diffusant sa véritable identité. L’intelligentsia, à l’époque largement dominée par une gauche qui avait encore du mal à juger les totalitarismes communistes, ne lui pardonnait pas son entreprise de démythification de la Révolution culturelle, ne pouvant s’empêcher d’y voir la main de la CIA. Aux intellectuels occidentaux qui se laissaient berner par la propagande chinoise, convaincus de sa qualité de révolutionnaire et de culturelle, il martelait qu’en réalité ce n’était qu’ « une lutte pour le pouvoir, menée au sommet entre une poignée d’individus, derrière le rideau de fumée d’un fictif mouvement de masses”. Leur aveuglement le stupéfiait. Ce qui ne fit qu’augmenter l’ire de ses détracteurs. Cela avait plutôt pour effet de dynamiser son esprit iconoclaste, d’autant que, dans ces moments-là, rien ne lui importait comme une certaine idée du primat du politique, puisé dans sa lecture passionnée de l’oeuvre de George Orwell.

Piqué au vif, il poursuivit dans la même veine avec Ombres chinoises (1974) et Images brisées (1976), n’hésitant pas à croiser le fer aussi souvent que nécessaire. Traîné dans la boue par une certaine presse de gauche, notamment par Le Monde, il fut soutenu dès le début par des intellectuels tels que Etiemble et Jean-François Revel, lequel préfaça par la suite la réédition d’un volume de ses grands essais chez Bouquins/ Laffont. Le grand public découvrit la vigueur de son esprit critique lors d’un « Apostrophes » d’anthologie au cours duquel, faits, dates, noms, chiffres, arguments à l’appui, mais sans cuistrerie, il étrilla calmement mais implacablement la communiste italienne Maria-Antonietta Macciocchi dont le livre De la Chine s’écroula dès le lendemain en librairie, et dont la réputation ne se remit jamais de cette exécution en direct :

« De la Chine, c’est … ce qu’on peut dire de plus charitable, c’est que c’est d’une stupidité totale, parce que si on ne l’accusait pas d’être stupide, il faudrait dire que c’est une escroquerie

Puis il revint à ses chères études, toutes d’érudition, sur la poésie chinoise notamment qu’il connaissait de l’intérieur pour la pratiquer. Il y a deux ans toutefois, dans le Studio de l’inutilité, le pamphlétaire se souvint de ce phénomène dont il ne se lassait pas de s’étonner, à savoir la cécité des Sartre, Foucault, Barthes, Kristeva, Sollers, alors qu’une partie d’entre eux avaient séjourné en délégation d’intellectuels invités en Chine en 1974 tandis qu’une purge sanglante s’y déroulait. « Une erreur de jeunesse » commentera Sollers plus tard en espérant n’avoir plus à y revenir.53e8927735702004f7ddfa90

Il enseignait la pensée chinoise dans des universités australiennes depuis les années 70 sans se limiter à la production de pamphlets politiques ; son œuvre de traducteur, non professionnel mais assidu, témoigne d’une authentique vocation de passeur avec ce que cela suppose de générosité ; Les Propos sur la peinture du moine Citrouille-amère de Shitao, penseur du pinceau et disciple de la grande pureté, lettré du XVIIème siècle auquel il consacra sa thèse, que Pierre Bérès avait tenu à publier chez Hermann en 1984, demeurent un souvenir puissant dans la mémoire de ses lecteurs d’alors. Mais sa curiosité dépassait son univers de prédilection, sa passion de la mer lui ayant permis par exemple d’exhumer, tout aussi inoubliable quoique de portée plus modeste, Deux années sur le gaillard d’avant (1990) de Richard Henry Dana. Grand lecteur tous azimuts, critique littéraire sans concession d’autant qu’il vivait loin de tous les milieux littéraires possibles, il assurait n’avoir jamais aussi bien lu qu’en Australie, même s’il enseignait à l’université, car là-bas, disait-il, il avait le temps. Quand il s’emparait d’un classique, comme il le fit du Quichotte, c’était pour le revisiter de fond en comble et lui consacrer cinquante pages dans l’espoir d’enrichir notre intelligence de l’oeuvre. Cette mise à distance encourageait également un humour et une ironie qui lui faisaient souvent tourner en dérision non le sérieux mais l’esprit de sérieux.

Un jour, il y a longtemps, de passage à Paris, il avait demandé à un ami commun à me rencontrer. J’en étais flatté en me demandant bien ce que je pouvais lui apporter. Peut-être par rapport à la biographie de tel marchand de tableaux car je savais qu’il avait rêvé d’être peintre et qu’il refoula cette vocation. Dès le début du dîner, nous évoquâmes son compatriote Simenon, sur qui je n’avais encore rien écrit, et à l’œuvre duquel il vouait une admiration sévère et critique, comme en témoignera son discours devant l’Académie royale de Belgique lorsqu’il fut élu au fauteuil du romancier. Mais tel n’était pas son objet.

Il avait écouté toute une semaine sur France-Culture un « A voix nue » que j’avais fait avec Antoine Blondin et voulait partager sa passion pour cette prose lumineuse et généreuse, ses éclairs de joie enivrée et ses mélancolies les plus sombres. Il était ravi de trouver quelqu’un avec qui s’enchantait toute une soirée de Monsieur Jadis et de Un singe en hiver, romans dont il pouvait réciter des pages avec un rare bonheur dans le regard et une passion intacte pour la langue française dès lors que sa littérature faisait chanter la poésie en elle. Alors Simon Leys redevenait Pierre Ryckmans sans que jamais l’un n’ait porté ombrage à l’autre.

(« Simon Leys en 1994 » photo William West et dix ans avant, photo Reporters)

Cette entrée a été publiée dans documents, Littérature de langue française, vie littéraire.

1046

commentaires

1 046 Réponses pour Pour saluer Pierre Ryckmans et Simon Leys

D. dit: 15 août 2014 à 21 h 44 min

Les novices qui voient ça disent souvent que c’est magnétique, ben absolument pas, c’est gravitationnel.
Quand vous leur avez dit ça ils vous regardent avec des yeux ronds et certains insistent et vous disent ben non,c’est magnétique, et alors vous leur dites de nouveau : ben non, c’est gravitationnel mon coco, je vais pas te le répéter trois fois.

D. dit: 15 août 2014 à 21 h 40 min

Michel, vous n’avez jamais vu un générateur antigravitationnel de modèle IV fonctionner.
Moi je peux vous dire que si, et c’est extrêmement impressionnant. Et un peu dangereux aussi, si vous vous trouvez par erreur entre la pièce centrale du géné. et les autres pièces annexes que vous avez déballées.
Quand vous mettez la sauce, tout se place instantanément et très vite à la bonne place pour une configuration donnée. Vous risquez tout simplement de vous les prendre dans la figure.

ST dit: 15 août 2014 à 21 h 14 min

« l’odradek, spécialiste du commentaire bonzaï et pulmonaire sur les bords, a retrouvé du souffle »

La piste odradeko-punk s’est révélée fausse.

Phil dit: 15 août 2014 à 21 h 05 min

allons bon…me semble bien que l’odradek, spécialiste du commentaire bonzaï et pulmonaire sur les bords, a retrouvé du souffle. le côté Zauberberg du prestigieux blog à passou, plein de castors.

ST dit: 15 août 2014 à 20 h 02 min

« Odradek est mort d’un cancer » W

Je serais intéressé de savoir ce qu’est réellement devenu un internaute qui avait su choisir ce pseudo. Si ça se trouve, il est en pleine forme !

ST dit: 15 août 2014 à 19 h 59 min

« Les Arabes envahissent la Palestine » Widergag

Widergag, c’est un gag ou quoi ?
Parlons plutôt des vrais historiens qui, depuis 1948, ont eu le temps de faire des travaux sérieux sur cette tragédie.
Ne désinformez pas si bêtement !

kicking dit: 15 août 2014 à 19 h 49 min

demande la permission a sergio dabord..c’est une caution morale

ah ouais, un mec qui parle systématiquement d’êtres humains comme des objets devant appartenir à quelqu’un ou quelque chose.. tu parles d’un spécialiste de l’identité..

renato dit: 15 août 2014 à 19 h 39 min

« oh ! le rosse … à en pisser de rire dans sa culotte … Enjoy ! »

Ah ! vous savez, quand les gens veulent tuer leur chien il disent au vétérinaire qu’il a la rage… Pour le reste pas besoin de faire de l’équilibrisme, il suffirait cas d’aller voir les sources classiques… le travail des archéologues… etc., etc. — mais il est vrai que pour certains il est difficile d’accepter que sous le bigot catholique végète un bigot païen :

http://www.fait-religieux.com/la-fete-de-saint-dominique-et-ses-serpents-dans-les-abruzzes

pouf'd'rire dit: 15 août 2014 à 19 h 25 min

La foi peut-elle être mauvaise ? dit: 15 août 2014 à 12 h 26 min
Ce qu’il y a de chouette avec renato c’est qu’il peut se démener pendant deux heures pour tenter de prouver que l’inexactitude qu’il a écrite est quand même une vérité si on multiplie le carré de l’hypothénuse par le théorème d’Archimède.
Même ML n’ose pas.

oh ! le rosse … à en pisser de rire dans sa culotte … Enjoy !

renato dit: 15 août 2014 à 19 h 23 min

Michel, je ne peux que vous souhaiter longue vie… il se peut que d’ici au moment du trépas vous aurez finalement démontré au monde (romans, poèmes, traductions, scénarii) que oui, nous sommes tous des gros cons, mais qu’aucun de nous ne fait votre poids.

YAZIDI dit: 15 août 2014 à 19 h 19 min

Widergänger dit: 15 août 2014 à 19 h 04 min
Odradek est mort d’un cancer. C’était un gros con. D.ieu ait son âme qui aime aussi les gros con, ce qui n’est pas mon cas.

A vomir…qui c’est ce fromage? et qui en plus met un point entre D et i pour qu’on croie qu’il est pieux ! Connard.

Décidément, je n’ai rien à faire ici.

Question légitime dit: 15 août 2014 à 19 h 15 min

Widergänger dit: 15 août 2014 à 19 h 04 min
Odradek est mort d’un cancer

Vous avez bien sûr des informations fiables sur cette nouvelle WG (qui m’attristerait énormément)

des journées entières dans les arbres dit: 15 août 2014 à 19 h 12 min

quelle homélie de première classe, ML !
Chapeau.
« Deux cents amis assisteront à mon enterrement, et il faudra que tu fasses un discours sur ma tombe »

Quand il est con il ne l'est jamais à moitié ce WG dit: 15 août 2014 à 19 h 09 min

Widergänger dit: 15 août 2014 à 19 h 04 min

Preuve que Mimi ne s’aime pas.

des journées entières dans les arbres dit: 15 août 2014 à 19 h 09 min

@D. dit: 15 août 2014 à 14 h 32 min

« La littérature apocryphe sur le passage de Marie de la terre au ciel est très, abondante, jusqu’au milieu du siècle dernier, on n’en connaissait guère que trois échantillons, les seuls qu’on trouve habituellement mentionnés dans les ouvrages spéciaux sur l’Assomption; à savoir le Pseudo-Méliton, le Pseudo-Denys et l’extrait de l’Histoire euthymiaque inséré dans la seconde homélie sur la Dormition de saint Jean Damascene. Nous avons déjà parlé des deux premiers, et aussi dés fragments d’un récit syriaque de la fin du ve siècle, qui a dû servir de base au Pseudo-Méliton. »
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rebyz_1146-9447_1930_num_29_159_2646

Widergänger dit: 15 août 2014 à 19 h 04 min

Odradek est mort d’un cancer. C’était un gros con. D.ieu ait son âme qui aime aussi les gros con, ce qui n’est pas mon cas.

La nostalgie n'est plus ce qu'elle était dit: 15 août 2014 à 18 h 45 min

Nostalgie dit: 15 août 2014 à 18 h 36 min

Mauvaise Langue pas encore devenu Melkisedek

Nostalgie dit: 15 août 2014 à 18 h 36 min

Odradek, Christiane, annibal (Jacques Barozzi), Armand le transparent (Chantal?), Dexter (Hamlet?), Ramiel…
c’est une époque de la RDL que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre. Quand Màc ferraillait avec Melkisedek, pas encore devenu Mauvaise langue…

la paille et la poutre dit: 15 août 2014 à 18 h 24 min

D. dit: 15 août 2014 à 9 h 45 min

La poussée d’Archimède ne s’applique évidemment pas aux gaz, Bérénice.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 15 min

(Renato) vous dites : j’ai eu tort et on n’en parle plus, c’est aussi simple que ça.

renato dit: 15 août 2014 à 18 h 06 min

À propos d’odradek (celui de la RdL) j’avais le souvenir d’une histoire de kangourous. Je l’ai cherchée et trouvée : la voilà (c’est sous le billet : « Barthes, pionnier de la blogosphère ? du 26 janvier 2009 ».

« Pour Barthes, j’avance par bond de kangourou australien. Le premier c’est superbe, c’est de lui, ça ressemble à ce blog, un peu… »
Christiane | le 26 janvier 2009 à 16:38

« Vous connaissez des kangourous d’autres nationalités, Christiane? »
court | le 26 janvier 2009 à 17:29

« @Christiane&M.Court,
les kangourous n’ont pas de nationalité. La preuve? Ce sont des kangourous. »
odradek | le 26 janvier 2009 à 17:58

« Les kangourous font de grands bonds en toute liberté seulement en Australie, dans le reste du monde ce ne sont plus que des slips ! C’est sans doute cela que Christiane voulait préciser ? »
Annibal | le 26 janvier 2009 à 18:03

« Annibal,
les slips kangourous font-ils encore de grands bonds en toute liberté? »
odradek | le 26 janvier 2009 à 18:09

« Les dendrolagues ou kangourous arboricoles vivent aussi dans les forêts tropicales de Nouvelle-Guinée. »
renato | le 26 janvier 2009 à 18:12

« Oh, la, la, les kangourous ! Il y en a bien un en Nouvelle-Guinée (arboricole), mais qui ne vaut pas le Wallaby ! Pour me faire pardonner ce mot en trop, une légende : dans la langue Aborigène, le mot kangourou, dériverait de patagoroug, signifiant : je ne sais pas !
Le capitaine Cook serait peut-être plus friand du grec : grand pied ou d’une racine latine le classant, lui l’inclassable ou de l’anglais : kangaroo !
ô, Annibal !!!!! »
Christiane | le 26 janvier 2009 à 18:21

« renato,
kangourous arboricoles?!! Merci de cette révélation!
Voilà un sujet photographique « antibarthésien » pour un digne héritier de Muybridge 😉 (ou alors le coup de pistolet de ce dernier, mais ceci Christophe Fiat l’a déjà fait…). BàV.
ps: vous connaissez les Wombats (pas le groupe)? »
odradek | le 26 janvier 2009 à 18:24

« La bactérie du kangourou sera peut-être un jour en chaque vache qui nous regarde de l’autre côté de sa barrière :
http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=81348
de l’avenir du kangourou autrement qu’en slip | le 26 janvier 2009 à 18:40

« passou, de rien, c’est bien normal quand on peut rendre service.
les kangourous ? vous êtes parti en Australie ? mauvaise pioche le Bush c’est plus d’actualité.
je viens d’en explorer tous les recoins, de Melbourne à Darwin, toute la Tasmanie, avec google earth je vous ai pas trouvé.
… »
Dexter | le 26 janvier 2009 à 19:21

« Chaque kangourou adulte, Odradek, à la fin des années 6O, portait dans sa poche » éléments de sémiologie » de R.B. »
Hankel | le 26 janvier 2009 à 19:24

« Tandis que sur le blog de la tribune de Genève, Ramiel attend vos commentaires ! Allez, un saut de kangourou et hop ! »
Armand le transparent | le 26 janvier 2009 à 20:44

« James Cook et les kangourous ont en commun une fin de vie bruale et violente. Qui a conduit entre Sydney et Canberra n’aura pas manqué d’etre écoeuré a la vue des quartiers de marsupiaux qui jonchent cette banale autouroute des antipodes. Le grand découvreur, lui, a finit écartelé et dégusté cru par les chefs des tribus maoris de Hawai – un comble pour quelqu’un dont le nom suggère davantage le cuit que le cru. Mais qui, il est vrai, signifie aussi et surtout le début de la fin pour les aborigènes et peuples des iles du Détroit de Torres… »
Jury | le 26 janvier 2009 à 22:36

« Le boomerang sauteur ou le kangourou retour-à-l’envoyeur, pièce en deux actes de Christiane.
Seul point difficile pour le metteur en scène,
les silences,
toujours présents, prenants, mangeant le texte.
Tiens, je vais faire comme eux, me taire
(en toute amitié) »
aborigène | le 27 janvier 2009 à 01:44

radio keupu dit: 15 août 2014 à 17 h 59 min

renato et bouguereau sont deux escargots; dès qu’on les mouche, ils se retirent dans leurs coquilles

Bic cristal dit: 15 août 2014 à 17 h 53 min

ST dit: 15 août 2014 à 17 h 26 min

Une traduction de l’anglais ?

Dupont est-il vraiment un crétin qui s’ignore ?
La question se posait.
Je crois que nous avons obtenu la réponse.

ST dit: 15 août 2014 à 17 h 48 min

Est-ce que quelqu’un a une idée de ce que symbolise ce personnage/chose nommé Odradek ?
Il y a des pointures sur LRdL, ne gâchons pas l’intelligence !

ST dit: 15 août 2014 à 17 h 26 min

« The Cares of a Family Man » (« Die Sorge des Hausvaters ») is a short story by Franz Kafka which deals mostly with a small creature called Odradek. The creature has drawn the attention of many philosophers and literary critics, who have all attempted to interpret its meaning. The story was written between 1914 and 1917. In 1919 it appeared in Ein Landarzt. Kleine Erzählungen (A Country Doctor), a collection of Kafka’s short stories.

On doit pouvoir se procurer cette nouvelle de Kafka, qui met en scène le personnage appelé Odradek, dans un des divers recueils de nouvelles actuellement disponibles en traduction française.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 23 min

Bon, je garde vos commentaires sous le coude dans un fichier (Word). On en reparlera plus tars, Ducornaud.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 19 min

J’ai eu tort -ou bien : j’ai peut-être raison, car je suis faillible comme tout être humain limité par un nombre de neurones fini et dont l’organisation s’est faite empiriquement à une lointaine époque, sans révision aucune des 150 000 km.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 15 min

Il faut accepter l’échec, renato.
Une vie n’est pas faite que de réussites que l’on enfile comme des perles.
Vous dites : j’ai eu tort et on n’en parle plus, c’est aussi simple que ça.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 12 min

Monsieur tout m’est dû, Monsieur démerdez-vous pauvres nazes, Monsieur vous me faites perdre mon temps, ça marche peut-être à Colmar mais ici je vous préviens que vous êtes mal tombé.

D. dit: 15 août 2014 à 17 h 10 min

Dites-donc renato, vous parlez sur un autre ton aux gens ici s’il vous plait, à moins que vous ne cherchiez l’exclusion de cet espace de commentaire, ce qui ne saurait tarder.

Ebloui dit: 15 août 2014 à 17 h 08 min

ST dit: 15 août 2014 à 16 h 50 min
La nouvelle de Kafka où il apparaît s’intitule quelque chose comme « Le souci du père de famille »

Bravo.

Origines en tous genres dit: 15 août 2014 à 17 h 05 min

« Odralek était un boulanger (ou il était pâtissier ?) très connu à Prague, Kafka modifia le nom pour en faire Odradek »

Bande de nuls, c’est écrit dans Greek Myths, version pdf.

Slave, allemand, que sais-je ? dit: 15 août 2014 à 17 h 00 min

renato dit: 15 août 2014 à 16 h 33 min
Odralek était un boulanger (ou il était pâtissier ?) très connu à Prague, Kafka modifia le nom pour en faire Odradek

Des références peut-être renato ?

abdelkader dit: 15 août 2014 à 16 h 52 min

j’avoue que je trouve inquietante cette image du marechal torse nu…en plus ca risque de faire peur aux chevaux qui refuseront d’avancer…et BANG! z’avez perdu la bataille avant d’avoir tire le premier coup…

ST dit: 15 août 2014 à 16 h 50 min

« Odralek était un boulanger (ou il était pâtissier ?) très connu à Prague, Kafka modifia le nom pour en faire Odradek… odradek pour les RdLiens… »

La nouvelle de Kafka où il apparaît s’intitule quelque chose comme « Le souci du père de famille ».

Sergio dit: 15 août 2014 à 16 h 48 min

radio keupu dit: 15 août 2014 à 16 h 26 min
16 h 09 : il est permis de penser

Comme disait Aloïs Schicklgruber à son fils Adolf Tricotin, on n’a pas besoin de penser lorsqu’on est fonctionnaire…

Corps des gardes-champêtres d'Oxford dit: 15 août 2014 à 16 h 36 min

Ayant lamentablement échoué à l’examen d’entrée de ce corps célèbre, le nommé Abdelkador a néanmoins été admis, au titre du quota Filière Indigène.

renato dit: 15 août 2014 à 16 h 33 min

Odralek était un boulanger (ou il était pâtissier ?) très connu à Prague, Kafka modifia le nom pour en faire Odradek… odradek pour les RdLiens…

Cuisine orientale dit: 15 août 2014 à 16 h 27 min

abdelkader dit: 15 août 2014 à 16 h 16 min
« faut se dire aussi que le schmilblick n’avance que lorsque quelqu’un quelque part decide de ne pas marcher au pas… »

Recette des Printemps arabes, libyen, syrien, égyptien, tunisien … Succès garanti.

radio keupu dit: 15 août 2014 à 16 h 26 min

16 h 09 : il est permis de penser… surtout toi bouguereau qui dépense sans conter comme dirait JC

Sergio dit: 15 août 2014 à 16 h 26 min

abdelkader dit: 15 août 2014 à 16 h 16 min
le garde champetre, par contre, n’est qu’un sombre cretin de mouton qui suivrait les ordres du premier caudillo venu, juste parce qu’il porte un bel uniforme avec des eperons en plaque or…

Ah retour du garde champêtre ça ça me réjouit c’est sympa au moins ça égaye. Mais alors, donc, pour les gayes justement, maintenant que le Cadre noir est au ministère de l’agriculture, on pourrait y envoyer les gardes champêtres parfaire leur assiette leur placer etc… Ou alors à Vienne avec les lipizzans…

Evidence dit: 15 août 2014 à 16 h 24 min

ST dit: 15 août 2014 à 16 h 10 min

Bon, ST n’est pas odradek (sans majuscule dugenoux), trop basique, trop con.

bouguereau dit: 15 août 2014 à 16 h 20 min

juste parce qu’il porte un bel uniforme avec des eperons en plaque or…gauche droite…gauche droite…Marechaaaal nous voilaaaaa!

des éprons un grand chapeau, ça vaut l’coup!..là l’esthétique y était pas gaga..il aurait du se mettre torse nu, le maréchal, comme l’italien !

Mme Michu dit: 15 août 2014 à 16 h 18 min

Histoire de se payer des cautions avec mots les féministes égarés ne voudraient pas encore un coup flatter les femmes et les inviter au combat en leur faisant miroiter un fabuleux destin d’abusives? Non mais juste pour rigoler un peu…

abdelkader dit: 15 août 2014 à 16 h 16 min

faut se dire aussi que le schmilblick n’avance que lorsque quelqu’un quelque part decide de ne pas marcher au pas…ceci etant, je ne parlais pas vraiment de ce sportif ni du sport en general, car les regles d’un sport quelconque doivent etre respectees, sinon on a le boxon national…le garde champetre, par contre, n’est qu’un sombre cretin de mouton qui suivrait les ordres du premier caudillo venu, juste parce qu’il porte un bel uniforme avec des eperons en plaque or…gauche droite…gauche droite…Marechaaaal nous voilaaaaa!

bouguereau dit: 15 août 2014 à 16 h 14 min

des prières avec tous pleins de mots magiques ?

qui marchent même pas..faut les aider à coup d’urzi..dracul il a du mérite..il est même pas torse nu

bouguereau dit: 15 août 2014 à 16 h 11 min

Cet athlète, qui a le mérite de courir plus vite que les autres

c’est génétique gaga..faudrait le faire courir en armure et dracul en vélo électrique..avec une étoile de david..il a le droit discute pas!

ST dit: 15 août 2014 à 16 h 10 min

Le mystère du jour – l’Odradek :

« C’est clair : c’est une créature dont le nom est Odradek.
Avec une telle description, on peut imaginer que les artistes se sont déchaînés, et il est tentant à chacun en effet d’essayer de représenter Odradek et pour certains même essayer d’en construire un prototype ! »

bouguereau dit: 15 août 2014 à 16 h 09 min

il est permis de penser

mais il s’t’authorise le sac a blédine!…demande la permission a sergio dabord..c’est une caution morale

kicking dit: 15 août 2014 à 15 h 54 min

pour parler « d’actualité », lu l’article relatant une histoire de viol, mention d’un test HIV probablement parce qu’il faut en rajouter pour que cela fasse plus « terrible »..

en fin de compte il est permis de penser que qui tient vraiment à puer la merde en est une..

@abdelkader dit: 15 août 2014 à 15 h 49 min

Cet athlète, qui a le mérite de courir plus vite que les autres, en a tiré la conclusion erronée qu’il était intelligent et supérieur. Son coach n’a fait que la moitié du travail, oubliant de lui enseigner la maîtrise de soi et le respect des règles de course. Un échec regrettable !

kicking dit: 15 août 2014 à 15 h 37 min

vous préconisez leurs méthodes ?

des prières avec tous pleins de mots magiques ?

mais non mais non……

Sergio dit: 15 août 2014 à 15 h 34 min

Giovanni Sant’Angelo dit: 15 août 2014 à 13 h 30 min
vous avez payez vos aliments,…

Ha non si on bouffe l’ennemi c’est gratuit…

renato dit: 15 août 2014 à 15 h 04 min

club alpin,

heureux d’avoir lu la page que vous avez dénichée — lu « L’étrange histoire de Peter Schlemihl » il y a longtemps déjà : il ouvre des perspectives, mais à l’époque pas envie d’aller voir de plus près, aujourd’hui non plus du reste, de là l’utilité de votre lien. Je ne voulais cependant pas aller si loin. Le nom « Nideck » (la chute et la ruine) m’a simplement permis de remémorer la légende de la fille du géant, et, en conséquence, le poème « Burg Nideck » d’Adelbert von Chamisso :

Bien connue est en Alsace la légende du Burg Nideck / Le mont où, dans les temps anciens, se dressait le Burg des Géants ; / Maintenant le château est en ruines, l’endroit désolé et vide ; / Demande où sont les Géants, tu ne les trouveras plus. // Un jour, la fille des Géants sortit de son Burg, / Jouait devant la porte, échappant à toute garde / Et descendit la pente et pénètre dans la plaine / Curieuse de savoir ce qu’il y avait au bas de son mont, // En quelques pas rapides, elle franchit la forêt, / Et atteint sans plus tarder, près de Haslach, le monde des hommes. / Et les villes d’en bas, les villages et tout autour les champs, / Sont à ses yeux de Géante un monde bien étrange. // Puis jetant ses regards à l’endroit où se trouvent ses pieds, / Elle découvre un paysan qui labourait son champ ; / Et voit le petit être se traîner de bien curieuse façon / Et le soc de sa charrue, luisant et clair, scintiller au grand soleil. // « Quel beau jouet ! » crie-t-elle, « je vais le rapporter chez moi ! » / Elle s’agenouille par terre, émue, étend son grand mouchoir, / Et, balaye de ses mains tout ce qui bouge par là, / En fait un tas, enferme le tout dans son mouchoir de Géante. // En sautant de joie, – comme sont tous les enfants, qui ne le sait ? – / Elle court vers le château, se précipite vers son père ; / « Oh ! Père, Père chéri, regarde ce beau jouet ! / Jamais, sur nos hauteurs, je ne vis si adorable chose. » // Le vieux géant était assis à sa table et buvait du vin frais, / Il la regarde avec plaisir et demande à sa fille : / « Qu’est-ce qui frétille donc autant dans ce mouchoir que tu tiens ? / Tu sautes toute à ta joie : laisse-moi voir ce qu’il y a dedans ! » // Elle déploie son grand mouchoir et dresse en prenant bien soin / Le paysan d’abord, et puis la charrue et tout son attelage ; / Et quand tout est placé si joliment sur la table / Elle crie de joie et saute en l’air et frappe dans ses mains. // Le vieux Géant devient grave, et hoche la tête et dit : / « Qu’as-tu fait ma fille ? Cette chose n’est pas un jouet ! / A l’endroit où tu l’as pris, tu vas le remettre aussitôt ! / Le paysan n’est pas un jouet, quelle idée t’est entrée dans la tête ? // Sans murmure et sans délai, tu exécuteras mon ordre / Car s’il n’y avait point de paysan, tu n’aurais point de pain ; / C’est de la race des paysans que nous les Géants sommes issus ; / Le paysan n’est pas un jouet, que Dieu nous en soit témoin ! » // Bien connue est en Alsace la légende du Burg Nideck / Le mont où, dans les temps anciens, se dressait le Burg des Géants ; / Le château est en ruines, l’endroit désolé et vide ; / Demande où sont les Géants, tu ne les trouveras plus.

D. dit: 15 août 2014 à 14 h 32 min

Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, patronne principale de la France

Livre de l’Apocalypse 11,19a.12,1-6a.10ab.

Le Temple qui est dans le ciel s’ouvrit, et l’arche de l’Alliance du Seigneur apparut dans son Temple, et il y eut des éclairs, des fracas, des coups de tonnerre, un tremblement de terre et une terrible grêle.
Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles.
Elle était enceinte et elle criait, torturée par les douleurs de l’enfantement.
Un autre signe apparut dans le ciel : un énorme dragon, rouge feu, avec sept têtes et dix cornes, et sur chaque tête un diadème.
Sa queue balayait le tiers des étoiles du ciel, et les précipita sur la terre. Le Dragon se tenait devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l’enfant dès sa naissance.
Or, la Femme mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les menant avec un sceptre de fer. L’enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son Trône,
et la Femme s’enfuit au désert, où Dieu lui a préparé une place, pour qu’elle y soit nourrie pendant mille deux cent soixante jours
Alors j’entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait :
« Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ !

Abdelkader dit: 15 août 2014 à 14 h 15 min

JC….. dit: 15 août 2014 à 5 h 57 min
«La décision ‘finale’ des juges devrait être chaleureusement saluée : un règlement dans une épreuve, quelle que soit cette épreuve, sportive ou autre, doit être respecté à la lettre. Tu ne respectes pas la règle ? Tu es disqualifié … ça calme les bouffons ! »

J’ai toujours pense que sous ton masque de fanfaron ‘electron libre’ de Tarascon, se cache un triste conformiste franchouillard…et que tu n’es jamais plus content que lorsque quelqu’un de plus grand, plus intelligent que toi, te dise quoi penser et faire…pov’mec…tu aimes marcher au pas, dutrou…

Nous l'aurait-on changé ? dit: 15 août 2014 à 13 h 43 min

odradek peut-il écrire comme ST des phrases courtes et simplistes ?
J’en doute.

A-t-il eu une révélation pour ce 15 août ? dit: 15 août 2014 à 13 h 34 min

ST dit: 14 août 2014 à 14 h 19 min
Oh non ! Barozzi… Il n’y a pas plus anonyme que moi !

ST dit: 15 août 2014 à 13 h 07 min
« Quoi, ST serait odradek ?! »
Pourquoi pas ?

Faudrait savoir.

Giovanni Sant'Angelo dit: 15 août 2014 à 13 h 30 min


…qu’elle lignée d »obsédés,…tous les mêmes,…à cols blanc sur les chiottes,!…

…n’oubliez pas la chasse,!…

…comme pourrait l’écrire le Céline,!…enfin, donner,!…n’en ayez pas de peines,…vous avez payez vos aliments,…

…Bon, n’y pensez plus,…donnez votre merde avec générosité,…donnez à la collectivité,…votre apport culturel,…

…les fruits du futur vous en rendrons  » grâces « ,…Pampers & Blédina,…l’Union fait la Force,!…

…retrouvez les parfums verts-Bios,…du terroir,…l’hôtel chez l’autochtone,!…
…Osez le changement,…ouvrer vos fenêtres,…Osez,…ne soyez pas  » juifs  » de vos excréments de génie,!…

…merde qu’elle purée de réveillez la vierge aux cieux choisie par les siens,!…

…évacuez vos pensées complexes vous y gagnez aux partages des responsabilités politiques,…
…je vous le reppête, du cul , du cul, et du culot,…l »avenir scatologique,!…rien de plus humaniste au partis Bio-Vert à Mon-cul-Blanc alpin

…donnez n’attendez pas de recevoir en retour la note salée de l’existence,…à la vie propre un poème d’amour,…Ah!,…Ah,!…

…une note de pas se gêner du gland,…enfonce,!…les numéros à tarés sur les coupoles,!…
…la mixture pour l’or fin en feuilles,…aux couches successives,!…

…tous brillants,…pour combien de siècles,…Ah,!…Ah,!…le mythe errant aux maries couche toi là,!…Ah,!…à la populace,…des jeux et du pain,…aux abrutlys!…Ah,!Ah,!…etc,!…

renato dit: 15 août 2014 à 13 h 24 min

« Ils sont prévoyants ces mythologues. »

Il faudrait lire, puis, éventuellement, causer…

Pour ce qui est de « n’importe quelle connerie » (ET), pourquoi pas, il ne faudrait quand même pas déconner… mais bon, ce n’est qu’une opinion.

ET dit: 15 août 2014 à 13 h 15 min

Renato est capable d’affirmer n’mporte quelle connerie trouvée dans le fin fond du net et de vous écrire que c’est dans « Littérature Française » donc juste.

ST dit: 15 août 2014 à 13 h 07 min

« Quoi, ST serait odradek ?! »

Pourquoi pas ? J’aime aussi Tarkovski, rassurez-vous. J’ai une passion pour « Le Miroir ».

Rigueur dit: 15 août 2014 à 13 h 00 min

renato dit: 15 août 2014 à 12 h 36 min
« Non.
Non. »
Titre « Greek Myths » ; nature de l’objet « pdf ». Rien à ajouter.

???????
Et ça cause du « christianisme » et de Marie ?

Ils sont prévoyants ces mythologues.

Rigueur dit: 15 août 2014 à 12 h 31 min

renato dit: 15 août 2014 à 12 h 13 min
allez voir ailleurs si j’y suis

Ben non, vous êtes là (enfin devant votre écran, commentant sur la rdl)
Ne pas me faire prendre des vessies pour des lanternes.
suis rigoureux moi.

La foi peut-elle être mauvaise ? dit: 15 août 2014 à 12 h 26 min

Ce qu’il y a de chouette avec renato c’est qu’il peut se démener pendant deux heures pour tenter de prouver que l’inexactitude qu’il a écrite est quand même une vérité si on multiplie le carré de l’hypothénuse par le théorème d’Archimède.
Même ML n’ose pas.

Neutre dit: 15 août 2014 à 12 h 20 min

renato dit: 15 août 2014 à 12 h 13 min
Il y a un titre ? oui. Il y a la nature de l’objet ?

Non.
Non.

T'as que ça à foutre Mimi dit: 15 août 2014 à 12 h 18 min

Widergänger dit: 15 août 2014 à 12 h 05 min
JC, 25 minutes d’explication qui méritent le détour

« Son monologue est entrelardé de citations du Président Obama qui donnent quelque crédit à ceux qui estiment que le Président des États-Unis est un crypto mahométan »

C’est vrai que cela donne envie d’aller se faire chier pendant 25 minutes.

radio keupu dit: 15 août 2014 à 12 h 15 min

lu quelque part : Jésus n’a pas connu de femmes, c’est pour cela que les prêtres ne peuvent pas se marier… remplaçons Jésus par bouguereau, le problème aurait été résolu comme dirait JC

renato dit: 15 août 2014 à 12 h 13 min

Il y a un titre ? oui. Il y a la nature de l’objet ? oui. Donc, si c’est pour emmerder les papillons, allez voir ailleurs si j’y suis.

Rigueur dit: 15 août 2014 à 11 h 37 min

renato dit: 15 août 2014 à 11 h 29 min
Je n’ai rien à prouver, Rigueur. Suite à votre stupide observation, j’ai mis en ligne un titre, vous y trouvez toutes les références nécessaires.

« Je n’ai rien à prouver » :
alors pourquoi me demandes tu de prouver quelquechose que je n’ai pas écrit ?

« stupide observation » : mais juste, réfléchis

« j’ai mis en ligne un titre » : aucune mise en ligne après mon observation.

Rigueur, renato, rigueur.

JC..... dit: 15 août 2014 à 11 h 35 min

Il faut savoir que notre société anonyme vient de s’enrichir d’un Département Bonnet de nuit, en appui du secteur Gode-ceinture, création initiale de l’ingénieur Bougboug.

Nous avons dans notre catalogue, une photo de notre cher leader Bouguereau, en bonnet de nuit-vison et gode ceinture mohair et soie rêche … Cela dynamise nos ventes.

bouguereau dit: 15 août 2014 à 11 h 31 min

vous sauriez que Dieu n’appartient pas au registre de l’être et des étants…par conséquent votre question sur l’existence de Dieu n’a aucun sens

hum ou le contraire ha on voit bien que t’as pas écouté meusieu manhattan d’alan moore..tu sais le grand naze avec une bite bleue

renato dit: 15 août 2014 à 11 h 29 min

Je n’ai rien à prouver, Rigueur. Suite à votre stupide observation, j’ai mis en ligne un titre, vous y trouvez toutes les références nécessaires. Puis, si cela ne vous satisfait pas vous pouvez toujours contester… l’auteur en écrivant un essai, par exemple.

radio keupu dit: 15 août 2014 à 11 h 29 min

t’as toujours ton bonnet d’âne de bon matin, bouguereau, tu le mets dès le réveil comme dirait JC

club alpin dit: 15 août 2014 à 11 h 27 min

belle idée renato, je suis en train de lire à son propos, c’est plus digeste que les allusions de lectures de W.

bouguereau dit: 15 août 2014 à 11 h 26 min

-de tous les chats écrasés que j’ai connu, aucun n’a revécu après sa première vie…

un coup d’eau fraiche avec la papatte..un peu de sent bon..

bouguereau dit: 15 août 2014 à 11 h 22 min

Donc en pure théorie, je suis, de façon infime, poussé vers le haut.

vachement moins que quand tu pètes dédé..le diable probablement

Rigueur dit: 15 août 2014 à 11 h 20 min

renato dit: 15 août 2014 à 11 h 14 min
Bof ! enfin, prouvez

Mais non renato, prouve nous d’abord tes dires et APRES pose tes questions, sans faire de procès d’intention sur les réponses.
Rigueur renato, rigueur !

renato dit: 15 août 2014 à 11 h 14 min

« tu englobes… »

Bof ! enfin, prouvez que les chrétiens n’ont pas fait de même avec tous leurs saints…

JC..... dit: 15 août 2014 à 11 h 07 min

Club alpin,
-de tous les chats écrasés que j’ai connu, aucun n’a revécu après sa première vie…
-Jésus meurt et ressuscite dans chacun des multiples univers du cosmos en ébullition…
-pour le Père Régniez, on est dans un cas d’indétermination quantique, mort ‘et’ vivant…

club alpin dit: 15 août 2014 à 11 h 05 min

merci renato, demain je vais à la cascade du nideck et j’escalade le rocher du Dabo, un peu d’air frais !

club alpin dit: 15 août 2014 à 10 h 57 min

je voudrais qu’on m’explique pourquoi les chats ont plusieurs vies et jésus n’a ressuscité qu’une seule fois, chesterton a du plancher sur un tel paradoxe

je viens de voir widerganger encastré dans un memling, c’est pas très joli, je préférais l’agneau mystique, mais les traditions se perdent hélas comme le déplorais mr régniez récemment dans ces colonnes ..

renato dit: 15 août 2014 à 10 h 54 min

Ah ! club alpin, pour le lapin au pruneaux je ne sais pas (je ne mange pas de lapin), mais l’adresse que j’ai mis en ligne offre des bonnes surprises…

renato dit: 15 août 2014 à 10 h 52 min

club alpin,

essayez le Bartholdi (2, rue des Boulangers 03 89 41 07 74).
Voyons, 10.50… vous avez encore le temps pour réservez.

JC..... dit: 15 août 2014 à 10 h 48 min

La statistique nous indique, qu’à Colmar, environ 90% des lapins aux pruneaux sont des chats importés.

Gastronomiquement préparés, d’ailleurs, excellents, à « l’Atelier… »

Bloom dit: 15 août 2014 à 10 h 46 min

Infidélité au tant aimé Simon Leys (que le bon maitre me pardonne):la situation en Ukraine chroniquée avec humour et désespoir par Andrey Kurkov, dans « Ukraine Diairies », chez Harvill Secker. Il y a du Boulgakov chez cet habile manieur de la satire et de l’absurde. Un peu d’air, si je puis dire…

club alpin dit: 15 août 2014 à 10 h 40 min

renato, je me promène nez au vent rue schongauer, j’espère trouver une bonne adresse pour un lapin aux pruneaux, ou quelque chose de sympa dans un winstub ..

renato dit: 15 août 2014 à 10 h 35 min

… «enfin presque » c’est déjà mieux le Rigoureux. Cependant, puisque vous ne connaissez pas les textes, je compatis sincèrement.

Voyons donc :
1. le culte d’Aphrodite dans la Méditerranée orientale est un fait ;
2. la prostitution rituelle des prêtresses d’Aphrodite dans cette région est un fait ;
3. qu’elles retrouvaient leur virginité (symbolique) en se baignant dans l’eau d’une rivière est un fait ;
4. que les Romains assimilaient les dieux et les croyances antécédents leur implantation est un fait ;
5. que les chrétiens on fait de même est un fait.

Archimède dit: 15 août 2014 à 10 h 27 min

Quelques plaisantins ont écrit des variantes de ma théorie:
« tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé »
« tout corps plongé dans un liquide et qui n’en est pas ressorti au bout d’un quart d’heure peut être considéré comme noyé ».
Mais comme diraient les détracteurs de Clopine c’est de l’humour almanach Vermot.

Archimède dit: 15 août 2014 à 10 h 22 min

D. 9h48:
Bien sûr que si la poussée d’Archimède existe dans un gaz: c’est une poussée vers le haut, égale au poids du fluide déplacé. Si on remplace votre volume par de l’air, vous ne pèserez pas bien lourd et c’est sûr que c’est pas Archimède qui explique l’Assomption de la Vierge Marie!

D. dit: 15 août 2014 à 10 h 20 min

J’ai compris ce qu’ils veulent dire, Bérénice. C’est abusif de l’exprimer de cette façon, et totalement anti pédagogique.
La « force d’Archimède » en tant que telle n’existe pas, c’est ce qui est trompeur. Pareil pour la « force centrifuge » qui n’est rien d’autre que la force d’inertie appliquée à un corps en rotation.
C’est justement le gradient de pression dont je parlais tout à l’heure qui est intéressant à considérer, et il dépend effectivement du champ de gravité terrestre. Plus on s’éloigne de la Terre et plus le champ de gravité terrestre diminue. C’est ce qui crée ce gradient. Et effectivement, mais c’est difficilement mesurable, sur un corps comme le nôtre, de 1,86 mètre environ et 81 Kg (pour prendre l’exemple du mien), composé très principalement de muscles, la pression atmosphérique n’est pas exactement la même au niveau de ma tête qu’au niveau de mes pied. Donc en pure théorie, je suis, de façon infime, poussé vers le haut.
Vous voyez comment des explications encyclopédiques assénées bêtement peuvent tromper la jeunesse.

Rigueur (enfin presque) dit: 15 août 2014 à 10 h 13 min

« Par Horus demeure! »

De son télécéphaloscope personnel Clopine a pris le pouvoir sur l’esprit de renato.

géotrouvetout dit: 15 août 2014 à 10 h 06 min

Bihoreau si vous aviez lu Jean-Luc Marion (un qui intéresserait WG), vous sauriez que Dieu n’appartient pas au registre de l’être et des étants…par conséquent votre question sur l’existence de Dieu n’a aucun sens.

bérénice dit: 15 août 2014 à 10 h 00 min

D c’est un copié collé, je n’ai aucune notion de physique mais vous paraissez vouloir adresser quelques reproches à l’encyclopédie en ligne, pourquoi donc affirmerait-elle quelque chose de faux? Une plaisanterie qui aurait pour objectif de saboter nos positions et opinions?

Rigueur dit: 15 août 2014 à 9 h 59 min

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 54 min

Comme tous les croyants renato, tu refuses de te relire avec un oeil neuf.
Du Clopine je te dis.

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 54 min

Et il serait où l’illogique ?

Bon, maintenant plus le temps de jouer avec vous, mister Rigoureux…

JC..... dit: 15 août 2014 à 9 h 52 min

« une vision désastreuse de l’homme au prise avec cette notion primordiale qu’est le respect, l’intégrité, l’amour du prochain. » (Bérénice)

C’est effectivement une vision désastreuse, ce pauvre homme qui s’inflige connement des concepts fumeux et hors d’atteinte !

Combien est satisfaisante, reposante, délicieuse, la vision de l’homme qui ne respecte rien, qui n’est pas intègre mais corrompu, riche, gros et gras, et qui souriant d’aise, s’aime, lui, plutôt que ces prochains dont vous parlez, emmerdeurs qui ne sont que des veaux gênants …

bérénice dit: 15 août 2014 à 9 h 49 min

Comme c’est 15 Aout et que Renato évoque nos coutumes païennes je recommande vivement les processions qui ont pour lieu Noto, village à une ou deux encablures par air, en Sicile, et qui aère la Sainte Vierge dans un remarquable cortège baroque.

Rigueur dit: 15 août 2014 à 9 h 49 min

« En tous cas ce sont les infos essentielles »

L’illogique est-il essentiel ?
Oui répondent les croyants.

T’es qu’un croyant renato.

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 48 min

« Ne confondons pas blblothèque et google. »

C’est vrai que l’on trouve « Greek Myths » en pdf. Donc, le Rigoureux peut se passer de bibliothèque.

D. dit: 15 août 2014 à 9 h 48 min

Si la poussée d’Archimède s’appliquait aux gaz, tout ce qui est en ce moment dans l’atmosphère, à commencer par nous-même, serait poussé vers le haut, ce qui n’est évidemment pas le cas. Et pourtant nous avons près de 50 km d’atmosphère et stratosphère au dessus de la tête, avec un gradient de pression il est vrai mais ça ne change rien à la question.

D. dit: 15 août 2014 à 9 h 45 min

La poussée d’Archimède ne s’applique évidemment pas aux gaz, Bérénice. C’est un piège pour me tester, n’est-ce pas ?

Torchons et serviettes dit: 15 août 2014 à 9 h 43 min

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 33 min
bibliothèque, et au travail

Ne confondons pas blblothèque et google.

bérénice dit: 15 août 2014 à 9 h 43 min

J’apprend que ce Messner est un alpiniste tyrolo-italien bien connu, à qui il ne reste que 40% des doigts de pied.

Ah ces plans sociaux, aucune pudeur! on ampute à tour de bras pour au final offrir une vision désastreuse de l’homme au prise avec cette notion primordiale qu’est le respect, l’intégrité, l’amour du prochain.

Widergänger dit: 15 août 2014 à 9 h 43 min

Il y a aussi le Trakovski d’Antoine de Baeque aux Cahiers du Cinéma, 1989. Une bonne synthèse.

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 42 min

«…les remettre dans le droit chemin » ?!

Enfin, JC, vous préconisez leurs méthodes ? vous m’étonnez, vraiment…

Madame Renato..... dit: 15 août 2014 à 9 h 36 min

« Va t-il falloir se taper le renato toute la sainte journée ? »

Ce serait le rêve, se limiter aux saintes journées : moi, c’est tous les jours que dieu fait que je me le tape !

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 33 min

Rigueur ? sur un blog ? non, mais il ne faut pas rêver…

En tous cas ce sont les infos essentielles, si vous êtes intéressé vous faites comme moi : bibliothèque, et au travail.

JC..... dit: 15 août 2014 à 9 h 30 min

« Il faudrait élargir un chouia le « spectre » ou bien leur foutre la paix. » (Renato)

Leur foutre la paix, aux Croyants ? Tudieu, non ! les remettre dans le droit chemin, ça oui ! Créer des Camps de Méditation Laïque où on enfermerait pour les rééduquer les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans.

On trouverait bien quelques anciens pol-potiens cambodgiens qui nous aideraient de leur riche expérience… sinon on trouverait nos gardiens chez les khmers verts, genre Placé (il a déjà le look) ou Duflot (spécialiste en torture cérébrale)!

Six mois plus tard, ceux qui n’auraient pas été tués par les concurrents religieux à l’intérieur de Camp, ou morts de faim, ou vendu comme esclaves au Qatar pour acheter la bouffe, seront devenus de parfaits laïcs comme on les aime en RdL : ouverts, humanistes, et tolérants…

Rigueur dit: 15 août 2014 à 9 h 29 min

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 21 min

Sois plus rigoureux dans tes démonstrations renato, trop d’illogismes dans tes raisonnements.
JC dirait que tu fais dans le littéraire.
Tiens, on jurerait du Clopine.

renato dit: 15 août 2014 à 9 h 21 min

Vierge… vierge… Dans la région où elle vivait se pratiquait un culte d’Aphrodite avec prostitution rituelle des prêtresses (récolte de fonds pour l’institution, quoi), et un fois l’an, après une immersion dans les eaux de la rivière locale elle retrouvaient leur virginité… Or, puisque le christianisme est une entreprise que sur le modèle romain, assimile les croyances antécédentes à son implantation…

(Inutile de donner la source, tout le monde sait où l’on trouve ces informations.)

JC..... dit: 15 août 2014 à 9 h 09 min

B comme BERLIN dit: 15 août 2014 à 7 h 09 min
« et n’oublions pas de baiser cette pauvre vierge »

Je verrais bien cette Journée de la Vierge, typiquement catholique, étendue aux vierges banales d’aujourd’hui.

Ah !… faire monter au Ciel nos rares vierges en âge, voilà une conception tout à fait laïque du 15 aout…

Quelle mission humanitaire, quel projet ambitieux, quelle exaltation quasi religieuse !

JC..... dit: 15 août 2014 à 9 h 00 min

J’apprend que ce Messner est un alpiniste tyrolo-italien bien connu, à qui il ne reste que 40% des doigts de pied. Bien … Pas ma tasse de thé, le froid.

JC..... dit: 15 août 2014 à 8 h 16 min

Exact ! Tous les films de Tarkovski ont du sens. Malgré l’absence d’effets spéciaux …uhuhu !

Giovanni Sant'Angelo dit: 15 août 2014 à 8 h 01 min


…ce matin, vraiment rien à se branler,…la vierge à dépasser la stratosphère,…
…avec son imperméable en parachute troué , à son avantage,…
…pour plus de jeux de contrôle et viser juste sur qui elle veut tomber à tordre le cou,!…
…la vierge au ciel,!…un grand nom d’oiseau aussi,!…la classe  » rapace « ,!…etc,!…

Widergänger dit: 15 août 2014 à 7 h 50 min

JC, tu sais, ça me fait penser à une des scènes magnifiques au début du film de Tarkovski, ce film somptueux, avec une actrice d’une beauté angélique, grande, blonde aux cheveux ondulés, si belle, dans le film intitulé « Nostalgia ». La scène se passe dans une petite église d’Italie, des femmes rendent hommage au culte de la saint Vierge. La belle actrice n’y croit pas, elle n’arrive pas à s’agenouiller pour prier. Elle est comme toi, JC. Elle trouve ça ridicule. Mais la scène est si belle ! Tiens je vais me la repasser, j’ai presque tout Tarkovski, que j’aime tant.

JC..... dit: 15 août 2014 à 7 h 32 min

Je m’en vais rebondir sur la Vierge, au risque d’être lourd …

Bien entendu, en ce jour d’Assomption, je suis de tout cœur avec les malheureux Croyants – que Dieu les éclaire un jour et disparaisse – qui ont fait dogme de cette couillonnade religieuse, la montée au Ciel de cette brave juive. Pour les plaindre.

Chrétiens, ne vous fâchez pas ! je n’insulte pas, je m’interroge … !

Comment peut on croire – et on le doit car c’est un dogme – en cette histoire d’Assomption, complètement débile ? Nous sommes en 2014, cornecul ! Sous le Califat de Hollande le Magnifique, héros guerrier qui cet après midi échange son pédalo qui recule pour un porte avion nucléaire en Rade de Toulon ! Comment ne pas saluer le refus des Protestants de célébrer cette fête stupide, eux qui se contentent d’autres célébrations au moins aussi démentes….les pauvres.

Soyons christianophobes ! judéophobes ! islamophobes ! Il faut sortir un jour de la pensée sauvage des monothéismes théocratiques, par Horus !

Tous ensemble :  » A BAS LA VIERGE MARIE ! »

B comme BERLIN dit: 15 août 2014 à 7 h 09 min

J’avais compris, JC.
Bonne journée,
et n’oublions pas de baiser cette pauvre vierge,
depuis le temps qu’elle attend.

B comme BERLIN dit: 15 août 2014 à 6 h 05 min

JC, à 06H00 du mat !!!
J’aime bien les bouffons,
il me font rire.
Donc, j’aime bien JC.

JC..... dit: 15 août 2014 à 5 h 57 min

HORS SUJET

« Mahiedine Mekhissi peut s’en mordre les doigts. Double champion d’Europe en titre, grandissime favori pour devenir le premier athlète de l’histoire à remporter trois titres européens sur 3000 m steeple, le Français a perdu une médaille d’or remportée haut la main pour avoir retiré son maillot à 100 mètres de l’arrivée et terminé la course torse nu. Un geste fou. »

La décision ‘finale’ des juges devrait être chaleureusement saluée : un règlement dans une épreuve, quelle que soit cette épreuve, sportive ou autre, doit être respecté à la lettre. Tu ne respectes pas la règle ? Tu es disqualifié … ça calme les bouffons !

ST dit: 15 août 2014 à 0 h 39 min

Je note le « sigle » suivant, que je connaissais pas mais que je vais probablement creuser. En effet, je m’intéresse à l’avant-garde punk. Merci d’attirer mon attention dessus :

« sigle de Suicidal Tendencies, groupe de punk hardcore/thrash metal américain formé en 1982 »

bérénice dit: 15 août 2014 à 0 h 35 min

ST dites moi au moins si un article de cette pochette vous sied que le mystère soit enfin écarté, ce qui vous inviterait à fournir un nouvel effort pour l’entretenir comme un feu auquel il manquerait l’allumette et qu’il faudrait veiller quoiqu’il fasse chaud

ST dit: 15 août 2014 à 0 h 32 min

Je suis quelqu’un d’extrêmement poli, du moins je l’espère. Mon modèle étant depuis toujours le duc de la Rochefoucauld. C’est dire.

bérénice dit: 15 août 2014 à 0 h 27 min

Ceci dit ne négligez pas les principes rudimentaires en usage et qui touchent aux règles de convivialité et sociabilité entre personnes bien éduquées.

ST dit: 15 août 2014 à 0 h 11 min

Chère Bérénice, avez-vous avancé dans la résolution des simples initiales ST ? J’aimerais tellement vous venir en aide.

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 59 min

L’été nous offre l’occasion de revisiter les principes élémentaires et les couleurs du temps dans différentes solutions. Je boirais bien quelque chose et vous?

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 56 min

La poussée d’Archimède est la force particulière que subit un corps plongé en tout ou en partie dans un fluide (liquide ou gaz) soumis à un champ de gravité. Cette force provient de l’augmentation de la pression du fluide avec la profondeur (effet de la gravité sur le fluide, voir l’article hydrostatique) : la pression étant plus forte sur la partie inférieure d’un objet immergé que sur sa partie supérieure, il en résulte une poussée globalement verticale orientée vers le haut. C’est à partir de cette poussée qu’on définit la flottabilité d’un corps.

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 51 min

Je relis la couleur de l’eau grâce à mes lunettes arena, c’est une littérature un peu pauvre mais ça entretient les biceps, les quadriceps et les abdo plus quelqu’autres éléments qui m’échappent, de plus ça redresse le rachis, un bénéfice.

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 34 min

Je réagissais à votre propos, Est-ce malvenu? Vous n’êtes pas obligée de répondre si vous vous sentez dérangée, c’est anodin de toutes façons, j’aime beaucoup Sarah Moon quoique vous puissiez en dire ou penser.

Mme Michu dit: 14 août 2014 à 23 h 31 min

Vous êtes en train de demander quelque chose à quelqu’un bérénice ? Essayez avec baroz pour être un poil plus directe mais sans trop forcer votre talent.

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 30 min

devenu très compliqué de dénicher une Thérèse n’ayant pas besoin d’une secte moon pour se sentir canonisée ?

Croyez-vous que Sarah (est-elle vivante?) Ait besoin d’une secte quelconque avec tous les attributs qu’on leur connait pour se faire connaitre sous ce même nom?  » Moon »

bérénice dit: 14 août 2014 à 23 h 26 min

Ah du nouveau, Mme Michu est soit un homme qui aime les hommes, soit une femme qui répond à la demande, soit une sainte qui soigne ses pauvres à conditions qu’ils affichent masculin séculier?

Sant'Angelo Giovanni dit: 14 août 2014 à 23 h 22 min


…je m’en lave les mains de vos pertinences & impertinences,…adressez vous à Dieux,…

…pour vous retrouvez à l’aise,!…en ces mains,!…
…Stop,!…au suivant,…sur la ligne des noeuds sur cordes,…Ah,!Ah,!…etc,!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*