de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Autoédition : Zemmour et les autres feront-ils école ?

Autoédition : Zemmour et les autres feront-ils école ?

De quoi donner à méditer à l’éditeur qui m’éditait… C’est ce qu’a dû se dire Eric Zemmour en étant quitté par Albin Michel. Il ne s’est pas rendu chez un concurrent mais… chez lui afin de publier lui-même son livre paru il y a deux jours. Les 200 000 exemplaires se sont arrachés dès le premier jour, razzia annoncée par le fait que depuis quinze jours, l’ouvrage était déjà en tête des précommandes sur Amazon. Sa bonne fortune en librairie sera suivie par le monde politique, l’auteur ne cessant d’être depuis des mois le candidat le plus non-déclaré aux prochaines élections présidentielles, mais aussi par les éditeurs. Où va-t-on si tout auteur à succès se met à se passer de leurs services pour augmenter ses profits et y gagner une totale indépendance ? Au début de l’été, après le divorce annoncé entre Zemmour et Albin Michel, les observateurs se livrèrent à un jeu de l’oie pour tenter de savoir qui publierait La France n’a pas dit son dernier mot auquel l’éditeur qui l’avait sous contrat reprochait officiellement d’avoir des allures de manifeste électoral. L’intéressé mit fin au mystère en modifiant les statuts de la SARL « Rubempré » dont il est le gérant afin d’en élargir l’objet social. Ainsi il cumulera les fonctions d’auteur et d’éditeur. Pour n’être pas confondu avec les milliers de sans-grades qui se sont jetés ces dernières années dans l’autoédition dans le fol espoir de vendre des dizaines d’exemplaires de leur recueil de poèmes, il préfère parler d’autopublication. Ce qui revient sensiblement au même. Les droits de ses anciens essais continueront à être exploités chez Albin Michel (on a tendance à l’oublier mais un livre appartient toujours à son éditeur et non à son auteur). Selon ses confidences au site ActuaLitté à propos de son nouveau livre, il l’a […]

lire la suite .../ ...

429

commentaires

Les 10 Articles les plus récents

LE COIN DU CRITIQUE SDF

Le latin et la bourgeoisie

Par Christophe Bertiau

Il semble désormais admis que le latin soit une matière scolaire d’élite, destinée à reproduire les inégalités sociales en érigeant en valeur suprême la distance à la nécessité matérielle, la […]

lire la suite .../ ...
traducteur

Par les mots de Jean Queval

Par HERVÉ LE TELLIER

(…) À la lecture d’Animal Farm, on comprend vite qu’une chose fascine et terrifie George Orwell. Cette chose, c’est le langage, et sa capacité de manipulation des foules. Le goret […]

lire la suite .../ ...
Les petits papiers de Jacques Drillon

N° 127 Fliquesse en pelisse

Ce jeune garçon, « orphelin de féminicide » (titre de « Libération »). V’là une expression qu’y faut avoir le courage de l’écrire. * Tricot de peau, tricot de corps, maillot de corps, marcel, […]

lire la suite .../ ...