de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Au-delà d’une simple affaire de partisans

Au-delà d’une simple affaire de partisans

C’est l’histoire d’une obstination. Celle d’un chercheur qui, butant sur un mystère dont le sens lui échappe, décide de s’y consacrer des mois et des années durant si nécessaire, quand bien même ladite énigme ne tiendrait-elle que peu de place dans le livre où il l’a découverte, et ne serait-elle qu’un détail au sein de la microhistoire de la seconde guerre mondiale en Italie. Il a suffi que le doute l’empoigne, qu’une intuition le traverse et l’illumine à l’instant de lire les douze lignes la révélant pour qu’il s’embrase et creuse cet unique sillon. Une poignée de mots à peine, dissimulés dans un paragraphe du Système périodique, récit autobiographique que Primo Levi publia en 1975   :

« Entre nous, dans l’esprit de chacun, pesait un vilain secret, ce secret même qui nous avait exposés à la capture, éteignant en nous, quelques jours plus tôt, toute volonté de résister, et même de vivre. Nous nous étions trouvés obligés en conscience d’exécuter une condamnation et nous l’avions fait, mais nous en étions sortis démolis, démoralisés, désireux de voir tout finir et de finir nous-mêmes, mais désireux aussi de nous voir, de nous parler, de nous aider mutuellement à exorciser ce souvenir encore si récent. A présent, nous étions finis, et nous le savions ; nous étions le piège, chacun dans son piège, il n’y avait pas d’issue sinon par le bas ».

Un autre historien aurait passé son chemin. D’ailleurs, la plupart des lecteurs, dilettantes ou accrédités, ne s’y sont pas arrêtés. Armé d’une curiosité intellectuelle sans faille, Sergio Luzzatto (Gênes, 1963), qui enseigne l’histoire moderne à l’université de Turin, s’en est obsédé pendant des mois et des mois, d’autant que le jugement de l’auteur sur son action clandestine et celle de ses camarades était d’une étonnante sévérité. Ces lignes de Primo Levi l’ont véritablement hanté, d’autant qu’il le vénérait tant sur le plan moral que littéraire, allant jusqu’à voir en lui « le plus grand interprète, dans le paysage italien du XXème siècle, d’une civilisation de l’intelligence et d’une dignité de la mémoire ». Cet historien italien s’est attelé à déchiffrer ce fameux « vilain secret, cœur des ténèbres de son enquête dans le passé de la Résistance. Cela donne Partigia (traduit de l’italien par Pierre-Emmanuel Dauzat, 480 pages, 26 euros, Gallimard), fascinant essai qui dépasse l’objet minuscule qu’il s’est fixé au départ pour interroger les flottements de la mémoire sur la guerre en Italie, la tension entre les deux martyrologues, parallèles et rivaux, de la Résistance et de la déportation.primo_levi

L’affaire qui a tant troublé Primo Levi, et longtemps après Sergio Luzzatto, tient en quelques lignes. A l’automne 1943, le jeune chimiste turinois, qui n’avait jamais cessé de se reprocher son manque de courage physique, avait rejoint une bande de partisans antifasciste au col de Joux, au-dessus de Saint-Vincent, dans la vallée d’Aoste. C’était quelques jours après l’annonce de l’armistice et le début de l’occupation allemande de l’Italie centrale et septentrionale ; ils voulaient organiser l’expatriation clandestine en Suisse. Il n’y resta que trois mois, le groupe ayant été dénoncé. Pour sa chance, si l’on peut dire, il fut arrêté le 13 décembre comme juif s’étant déclaré tel et aussitôt déporté comme tel à Monowitz, dans le complexe concentrationnaire d’Auschwitz, et non arrêté comme partisan ce qui lui aurait valu d’être traduit devant le tribunal militaire spécial de la République de Salo et exécuté.

Or, durant ces trois mois, sa bande (c’est ainsi qu’il la qualifie tant elle était désorganisée, immature, inexpérimentée) et lui, ne s’autorisant que d’eux-mêmes en qualité de juges en fonction d’une impérieux devoir de conscience, avaient prononcé et exécuté une condamnation à mort en leur sein. Le Primo Levi du Système périodique n’en disconvient pas : dans la vallée d’Aoste, sa bande était constituée de « partisans un peu bandits ». Sans nous en dire davantage, il reconnaît avoir participé à l’élimination à bout portant au pistolet semi-automatique Beretta M34, « à la soviétique » c’est à dire dans le dos et par surprise, de Fulvio Oppezzo et Luciano Zabaldano.

La communauté villageoise n’a cessé d’être secouée depuis 1943 de mille et une rumeurs sur la nature de leur faute : espionnage ? trahison ? harcèlement matériel d’une réfugiée juive ? harcèlement sexuelle de deux femmes du village ? extorsion de fonds ? racket ? On a du mal à croire que les onze de la bande aient voté la mort parce que leurs deux camarades avaient « déraillé moralement ». A la fin du livre, on l’ignore encore avec certitude et après tout, qu’importe.

Partigia : c’est ainsi que dans le Piémont, on abrège couramment le terme « partisan » en lui conférant une connotation d’activiste « non conformiste, décidé, habile de ses mains ». Avant d’être le titre de l’essai de Sergio Luzzatto, Partigia fut celui d’un poème de 1981 de Primo Levi qui accompagna l’historien dans ses recherches, ses derniers vers surtout, qu’il ne cessa de ruminer et de méditer :

« Quel ennemi ? Chacun est l’ennemi de l’autre,/ Chacun coupé de sa propre frontière,/ La main droite ennemie de la gauche./ Debout, les vieux, ennemis de vous-mêmes:/ Notre guerre n’est jamais finie ».

primo-levi-albero-salmoni Qu’on ne s’y trompe pas : Primo Levi n’a qu’un second rôle dans ce livre riche, touffu, incroyablement précis et détaillé, même si son nom apparaît dans le sous-titre en couverture, de même que sa photo, ce qui n’est pas le cas dans l’édition originale chez Mondadori (Parigia. Una storia della resistenza). Eu égard à son absence de la scène italienne à la Libération et dans les luttes de l’épuration (il n’est rentré à Turin que le 19 octobre 1945), il ne s’est pas toujours crû autorisé par la suite à prendre parti dans le débat. Or, à sa parution il y a trois ans en Italie, l’essai de Luzzatto l’a ravivé et l’historien a eu la bonne idée d’y faire écho dans une utile postface à l’édition française. Plusieurs de ses collègues ont récusé son parti pris ; car Luzzatto est désormais persuadé qu’une histoire de la Résistance ne peut nous atteindre que si on l’observe « au niveau zéro », celui du corps à corps de ses acteurs. Non sans violence, certains de ses critiques les plus hostiles relayés par L’Espresso et La Repubblica l’ont rejeté du côté de l’historiographie révisionniste de la Résistance. Etrangement (ou pas…), ceux-ci, qu’ils fussent historiens, journalistes, écrivains ou politologues, sont issus de l’extrême-gauche, notamment du mouvement Lotta continua tel l’écrivain Erri De Luca.

Aussi le débat n’a-t-il pas manqué de remettre en cause le rapport de l’Italie, et de la gauche en particulier, à la Résistance active. Il faut dire que cette histoire avait tout pour lui déplaire : rien n’y manque, jusqu’aux mouchards, traitres et agents provocateurs. D’autant plus difficile que le garde des Sceaux Palmiro Togliatti avait proclamé l’amnistie des crimes politiques liés à la guerre civile dès le 22 juin 1946. Naturellement, Partigia est par endroits critiquable ; et pour ma part, entre autres détails, une expression ne passe pas, d’autant qu’elle revient à deux reprises : « les ingrédients de la recette » qui auraient permis à Primo Levi d’écrire Si c’est un homme, mais peut-être faut-il en incriminer le traducteur.

Qu’importe : à travers ce cas minuscule et sans grande conséquence à l’époque, étincelante illustration au passage de la puissance du détail, cas d’école pour quiconque réfléchit à la zone grise de l’Histoire, Partigia a le mérite d’en étendre très largement le spectre et l’effet jusqu’à nous obliger à nous interroger, comme Primo Levi n’a cessé de le faire de livre en livre, de sa résurrection à sa mort volontaire, sur la reconnaissance de nos propres limites. Le mal peut déteindre aussi sur les justes, ce qui ne va pas de soi dès lors que l’on pénètre dans une zone sanctifiée de l’Histoire.

On sait aujourd’hui que celui qui avait trahi la bande, le vrai mouchard, avait été identifié après la guerre et condamné, grâce à plusieurs témoignages dont celui de Primo Levi. Quant à Fulvio Oppezzo et Luciano Zabaldano, exécutés à 18 et 17 ans, leur souvenir est entretenu sur le monument commémoratif de Turin au titre de « victimes du fascisme ».

(« Partisans italiens pendant la guerre civile » et « Le jeune Primo Levi seul et à gauche avec son ami Albero Salmoni » photos D.R.)

Cette entrée a été publiée dans Histoire.

1194

commentaires

1 194 Réponses pour Au-delà d’une simple affaire de partisans

berguenzinc dit: 30 juillet 2016 à 19 h 22 min

Widergänger dit: 30 juillet 2016 à 18 h 40 min

ta citation de la Genèse est en tut ôint semblable au passage correspondant de la version akkadienne de l’Épopée de Gilgamesh. Et ce n’est pas la seule similitude…

bàt

Widergänger dit: 30 juillet 2016 à 18 h 40 min

« Si tu avais bien lu la Bible, tu te souviendrais que l’histoire de la création de la femme est racontée deux fois, de deux façons différentes (…) Mais si tu lis comme il faut, et si tu réfléchis à ce que tu lis, tu t’apercevras que dans le premier récit il est écrit seulement : « Dieu les créa homme et femme » ; ça veut dire qu’il les as créés égaux l’un à l’autre, avec la même poussière. Tandis qu’à la page suivante, on lit que Dieu commence par former Adam, puis, pensant qu’il n’est pas bon pour l’homme de rester seul, prend une côte à Adam, et de cette côte crée une femme ; ou plutôt une Männin, une hommesse, une femelle d’homme. Tu vois bien que là, il n’y a plus d’égalité qui tienne. Eh bien, il y en a qui croient non seulement qu’il s’agit de deux histoires, mais de deux femmes différentes, et que la première n’est pas Eve, la cote d’homme, mais Lilith. Seulement l’histoire d’Eve est écrite, et tout le monde la connaît, tandis que l’histoire de Lilith, on se contente de la raconter, si bien que peu de gens la connaissent. (…) La première histoire, c’est le Seigneur non seulement les fit semblables, mais pétrit dans l’argile une forme unique, un Golem plus exactement, une forme sans forme. »
(Primo Levi, Lilith, in Lilith et autres nouvelles)

_______

Et à l’homme il dit : « Parce que tu as cédé à la voix de ton épouse, et que tu as mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal dont je t’avais enjoint de ne pas manger, maudite est la terre à cause de toi (…) ». L’Eternel-Dieu dit : « voici l’homme devenu comme l’un de nous, en ce qu’il connaît le bien et le mal. Et maintenant il pourrait étendre sa main et cueillir aussi du fruit de l’arbre de vie ; il en mangerait et vivrait à jamais… » Et l’Eternel le renvoya du jardin d’Eden, pour cultiver la terre d’où il avait été tiré. Ayant chassé l’homme, il posta en avant du jardin d’Eden les chérubins avec la lame de l’épée flamboyante, pour garder les abords de l’arbre de vie. »
(Genèse/Berechit, 3,כראשית, 17-24)

bérénice dit: 30 juillet 2016 à 17 h 50 min

Charles, je ne sais que vous dire qui vous soulagerait de votre souci, ma pensée amicale vous accompagne.

bérénice dit: 30 juillet 2016 à 17 h 30 min

Pauvre homme il n’a pas vu la signalisation nouvelle, le panneau qoi! interdiction de déposer des lardons qui est assez explicite, un lardon barré au centre sur carré vert.

berguenzinc dit: 30 juillet 2016 à 16 h 45 min

MEURTHE-ET-MOSELLE
Un charcutier condamné pour avoir déposé des lardons devant une mosquée

MAIS LES DINGOS SE FONT DE PLUS EN PLUS PRESSANTS, C’EST EFFARANT…parce quel gâchis, les larodns, c’est bon avec une omelette, des girolles en fricassée, des pois sautés, mais pas sur un trottoir..;c’est n’importe quoi..

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 16 h 25 min

@15.28, Si ce que vous dites est vrai, j’en suis bouleversé, et vous présente mes respects infinis de frère humain, croyez-le bien.

Charles dit: 30 juillet 2016 à 15 h 28 min

j’aurais tant préféré n’apparaître jamais sous cette forme dite « vivante »

Sophocle et Cioran, n’est-ce pas. Je leur ai toujours donné raison, en principe, mais je n’en ai pas moins joui, autant que j’ai pu, de cette forme vivante, qui est celle que le hasard a choisie pour moi. Même quand ça a commencé à se détraquer, pour moi, et aussi pour elle. Jusqu’à ce soir où, elle et moi, nous avons regardé, bouleversés, « Amour », de Michael Haneke. Elle a essayé de me dire ce qu’elle avait ressenti, mais elle n’a pas trouvé les mots, et j’ai dû deviner, comme de plus en plus. Et moi, j’attends avec angoisse le verdict de la machine qui dira si j’ai droit à un nouveau ticket d’existence pour quatre mois, avec les seuls moyens du bord. Et la seule chose qui donne du sens à ça, c’est la nécessité, le devoir, le besoin de l’aider, elle. C’est comme ça que, pour nous, mortels, le hasard accouche de la nécessité.

Sergio dit: 30 juillet 2016 à 15 h 13 min

Charles dit: 30 juillet 2016 à 13 h 37 min
Comme il miaule bêtement

I faut leur couper la télé (surtout avec Ruquier), normalement le chat pris à l’état de la savane c’est très bien…

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 57 min

@ »Quand je mourrai, je veux qu’on m’incinère. Ainsi mes atomes vivants, en une danse joyeuse, rejoindront leurs frères vivants du ciel et de la terre ».
Je vous suis, car je ferai pareil mais pas pour les mêmes raisons ni avec le même espoir. Car l’idée romanesque de mes cendres répandues n’est jamais parvenue à me consoler d’avoir toujours pas compris pourquoi lesdits atomes recomposés ONT CRU DEVOIR (sic pour le réflexe intentionnalisant) m’amener vers vous autres, alors que j’aurais tant préféré n’apparaître jamais sous cette forme dite « vivante » (j’ignore les autres formes de mes apparitions même si les crois possibles, quelle consolation !). Enfin quoi ? l’histoire du pourquoi quelque chose plutôt que rien, stupide question sociologique de terrien d’ici et maintenant. Le profond Chopine avec ses poussières de pages noircies n’y a jamais répondu, pas plus que vous. Vaut mieux d’ailleurs. Merci d’avoir essayé de me consoler, mais vous le savez, la satiété est inatteignable (S.D.)

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 40 min

@14.35, donc, 3J, les termes de muslim, conn’rie et kalifa ne doivent plus être employés en bon français, le robot de la rdl les rejette tellement l’en a peur. Quand tu les enlèves, trouve rien à redire. Ca, c’est de l’IA !

Charles dit: 30 juillet 2016 à 14 h 39 min

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 12 min

Ca vous va mieux, comme ça, collègue virtuel vivant ?

ça me va très bien. Il va de soi que la conception lucrétienne des atomes est fort éloignée de celle de la physique moderne. C’est cette dernière qui me paraît confirmer l’intuition schopenhauérienne du « wille ». Pour moi, la vie se confond avec le mouvement (mais pas le mouvement mécanique de l’ancienne physique ou l’inerte mouvement de déclinaison des atomes de Lucrèce). Or l’atome, c’est l’incessant mouvement. Si les atomes qui nous constituent étaient « morts », c’est-à-dire inertes, on ne nous verrait même pas : nous sommes, en effet, constitués, à 99% (et des poussières) de … vide. C’est la vibration de nos atomes, leur infatigable « navette », qui crée les tissus de nos organes, et d’abord de notre peau, et les rend visibles.
Le mot de « pulsion » me paraît décidément le meilleur pour traduire le « wille » Schopenhauérien. Parce qu’il est ambivalent, à cheval sur le physique et le psychique. Je rappelle, en passant, que Schopenhauer est le premier à considérer la pensée comme l’exclusif produit du cerveau. Sans cerveau, pas de pensée, pas d’ « esprit ».
Pulsion / pulsation. L’atome est les deux à la fois. L’atome est la pulsion/pulsation du coeur vivant de l’Univers.
Quand je mourrai, je veux qu’on m’incinère. Ainsi mes atomes vivants, en une danse joyeuse, rejoindront leurs frères vivants du ciel et de la terre.

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 35 min

Je copie-colle (2e fois) le message de 14.01 à Charles pour tester d’autres mots où le robot aurait pu s’étourdir, histoire de voir comment il fonctionne…
« Oui moi itou je crois à ça, après avoir parcouru les cours en 10 leçons de michel onfray et m’être en vain coltiné au « monde… » durant 10 ans… Heureusement les « parerga et paralipomena » n’ont pas réussi à avoir ma peau pleine d’atomes et de volontarisme de vie… En lisant après coup les souvenirs de l’ado Schop. et notamment son amusement devant le spectacle des ridicules kangourous du zoo de Berlin (un moment d’éternité comme un autre), j’ai compris que cette réaction était un invariant de la condition humaine universelle, un ressort commun au sourire du petit m. endoctriné du 21e siècle… Tout le reste, le monde (du …) comme volonté et comme représentation, bof, point trop s’en faire, z’arrêteront leurs c. avant que ça m’reprenne ».

closer dit: 30 juillet 2016 à 14 h 34 min

 » Deux soeurs ont été tuées par balles par leur propre frère parce qu’elles s’apprêtaient à épouser des hommes sans son consentement, dans le dernier crime en date perpétré au nom de l’honneur au Pakistan. »

Ça continue (des centaines tous les ans) dans le pays chéri de Bloom…

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 12 min

13.45, Le machin m’a mis en attente à 14.01, je précise donc au cas où ça reviendrait pas que le terme de solipsisme était plus important que celui de nihilisme à entendre dans une acception purement vulgarisée, et non dans celle de son inscription dans une histoire de la philo allemande dont je n’ai que faire, en vérité. Ca vous va mieux, comme ça, collègue virtuel vivant ?

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 14 h 01 min

Oui moi itou je crois à ça, après avoir parcouru les cours en 10 leçons de michel onfray et m’être en vain coltiné au « monde… » durant 10 ans… Heureusement les parerga et paralipomena n’ont pas réussi à avoir ma peau pleine d’atomes et de volontarismes de vie… En lisant après coup les souvenirs de l’ado Schop. et notamment son amusement devant le spectacles des ridicules kangourous du zoo de Berlin (un moment d’éternité comme un autre), j’ai compris que cette réaction était un invariant de la condition humaine universelle, un ressort commun au sourire du petit musulman endoctriné du 21e siècle… Tout le reste, le monde (du califat) comme volonté et comme représentation, bof, point trop s’en faire, z’arrêteront leurs conneries avant que ça m’reprenne.

Charles dit: 30 juillet 2016 à 13 h 45 min

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 12 h 48 min

11.50 Drôle d’idiosyncrasie, Lucrèce mâtiné de Schopenhauer, comme s’il était dicible de vouloir rendre soluble le matérialisme de l’un dans le solipséisme nihiliste…

Schopenhauer n’est nullement nihiliste. Je crois en effet que l’atomisme démocrito-épicuro-lucrétien est soluble dans ce que Schopi-Schopo appelle « wille », mot qu’on traduit par « volonté », alors que « vouloir » conviendrait déjà mieux, le mot « pulsion » correspondant sans doute le mieux à ce que Schopenhauer voulait décrire. Vous voilà, vous, par exemple. Vous êtes vivant. Rien, donc, de ce qui vous constitue, c’est-à-dire de votre corps, n’est mort. Or ce qui est vivant en vous, c’est ce qui se meut, c’est-à-dire vos atomes. Le « wille » de Schopenhauer, c’est-à-dire la pulsion, siège dans vos atomes, comme il siège dans tous les atomes de l’Univers, dans le soleil comme dans les roches, dans l’eau du ciel comme dans les nébuleuses. Tout est vouloir, donc tout est vie.

Giovanni Sant'Angelo dit: 30 juillet 2016 à 13 h 40 min


…les Europes à la merci,!…par leurs états en lobbyings à bond-âges,!…

…faire du chiffre,!…se soulager des komendatuurs et autres kapitalismes d’idiots,!…
…concours et débâcles sur l’équilibre à vivre sa vie dans son village aux Alices des biens-fondés,!…
…des clubs du tour d’Europe des Merveilleuses des cours d’états du nombrilisme,!…etc,!…Ah,!Ah,!…
…et cette Sangria,!…çà va, çà vient,!…

Charles dit: 30 juillet 2016 à 13 h 37 min

J’ai un chat persan, croisé avec un Labrador macédonien, une pure splendeur ! Comme il miaule bêtement, pour exister, je l’ai baptisé (c’est une image, hein !) ERDOGAN…. (JC)

Ce sont les chats d’Angora qui méritent d’être baptisés ainsi, et pour cause : ils sont forts comme des Turcs (d’Anatolie).

berguenzinc dit: 30 juillet 2016 à 13 h 36 min

/Users/jean-philippegoldschmidt/Desktop/11046539_10153122851326740_6107599424944011071_n.jpg

ça serait pas mal pour conclure, non?

Giovanni Sant'Angelo dit: 30 juillet 2016 à 13 h 20 min


…d’abords être très riche,!…par presque n’importe quoi,!…ventes de tableaux,!…postes politique,!…etc,!…
…primordial châteaux domaines,!…

…l’amour les enfants, comme des sénateurs romains,!…la ligne des propriétés à justes titres,!…à la raison de sa liberté hors – cadres soumis à l’état,!…
…l’état une société de parasites à faire du chiffre sur les peuples maintenus obscurantistes par managements et disciplines en diversions globe-balles,!…etc,!…
…Ah,!Ah,!…Bip,!Bip,!…Go,!…

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 13 h 09 min

12.53 baaah, une fois qu’elle aura plus d’intestin, la nature humaine pourra mieux s’épanouir et plus longtemps, s’accommoder de la mort naturelle. T’y crois à ça, toi, l’heureux ange ? Mais voyons, tu sais bien que la nature humaine ça existe pas, l’a jamais existé.

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 13 h 01 min

@J’ai arrêté de m’expliquer lorsque j’ai réalisé que les gens ne comprenaient que ce qu’ils voulaient entendre
S’expliquer, s’expliquer, c’est pas le pb, voyons ! Le pb, c’est d’essayer d’expliquer aux autres ce qu’ils ne veulent pas entendre en eux, le faire sans agressivité, jusqu’à finir par les convaincre de la zone d’ombre incomprise en leur cœur. Surtout quand il y a des néo-converties de la haine en amour, en voie de rédemption ou de guérison, en dépit de rechutes à pas négliger. Tu sais qu’avec les femmes libérées, c’est pas si facile de pas les laisser tomber, hein.

Giovanni Sant'Angelo dit: 30 juillet 2016 à 12 h 53 min


…un simple livre,!…
…que tout le monde doit avoir lu,!…

…Etudes sur la nature humaine,!…essai de philosophie optimiste par Elie Metchnikoff,…

…Paris A.Maloine éditeur 1908
….
…la bonne pensée est ouverte à tous, sans distinction d’alpha à oméga,!…etc,!…Ah,!Ah,!…

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 12 h 53 min

On demande à changer de sujet, Passou, car Luzzatto est épuisé, et les limites ont été passablement dépassées, le robot grommelle. Dans les grands embouteillages juillettistes-aoûtiens vers l’Incudine, on sait plus trop quoi se mettre sous la dent.

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 12 h 48 min

12.12 tout au plus un choix raisonné, hélas, chez gallimard, folio classique, 1998, mais c’est déjà çapour commencer.

11.50 Drôle d’idiosyncrasie, Lucrèce mâtiné de Schopenhauer, comme s’il était dicible de vouloir rendre soluble le matérialisme de l’un dans le solipséisme nihiliste… autant se faire jihadiste littéraire, et accoupler Cioran avec Th Bernhard, ça le fait pas, ou du moins ça produit pas d’étincelles, juste des cocktails mous qui s’avortent.

la fille à la voilette dit: 30 juillet 2016 à 12 h 20 min

La correspondance Flaubert-Tourgeniev ….éditée Où ?
Merci.Christiane ?
J.C. avec un tel pedrigree, votre Golem ne peut que chanter en mandarin ou , mieux pour vos oreilles, en distiques élégiaques.

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 12 h 11 min

« L’organisation actuelle de la justice antiterroriste date de 1986, il est temps de la mettre en accord avec les enjeux de 2016. Elle confère au seul procureur de la République de Paris la compétence nationale en matière de terrorisme. Mais sa fonction et ses nombreuses occupations ne lui permettent pas de faire face aux exigences de la seule lutte antiterroriste qui demande de s’y employer entièrement… » (Le Monde)

L’exception française : l’inintelligence au service de l’incompétence. Bonne nuit, les victimes consentantes ….!

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 11 h 57 min

« Perso, je préfère Lucrèce croisé avec Schopenhauer » (Charles)

J’ai un chat persan, croisé avec un Labrador macédonien, une pure splendeur ! Comme il miaule bêtement, pour exister, je l’ai baptisé (c’est une image, hein !) ERDOGAN….

Charles dit: 30 juillet 2016 à 11 h 50 min

Aristote nous tend un miroir de l’âme humaine, de la pensée et des mécanismes sociaux et culturels. Toujours actuel

C’est le genre de rappel périodique qui ne mange pas de pain. C’est sûr qu’il n’a pas dit que des çonneries. Perso, je préfère Lucrèce croisé avec Schopenhauer, mais c’est mon idiosyncrasie qui veut ça. Le monde comme volonté, ça reste une vue passablement idéaliste, mais l’intuition ne manque pas de frôler la vérité; enfin, c’est comme ça que je me le représente.

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 11 h 40 min

« ça me rappelle le cassoulet de mémé » (Charles)

Que ta madeleine de Proust soit un cassoulet ne m’étonne guère chez un homme de terrain comme toi !

Charles dit: 30 juillet 2016 à 11 h 18 min

Vivre me suffit ! Silence mais bruits, beauté mais laideurs, énigme de la littérature, mais bien mieux encor, des sciences, l’art ? euh oui, pourquoi pas ça peut pas faire de mal… ! nihilisme, pourrissement, mais aussi foisonnement à chaque instant de sens, et merveille, délice, enchantement … de non-sens, aussi ! (JC)

ça me rappelle le cassoulet de mémé

Charles dit: 30 juillet 2016 à 11 h 16 min

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 11 h 04 min

@9.57 Cher M. A., J’aimerais assister à votre cours de Golems en auditeur libre, car j’adore écouter les gens intelligents

Il doit se tromper sur la personne

Delaporte dit: 30 juillet 2016 à 11 h 13 min

« C’est comme si vous disiez à un cancéreux que sa tumeur peut attendre en dépit de métastases et qu’aucun traitement autre qu’une verveine ne sera entrepris pour réduire le risque d’extension. »

Bérénice, quand un organe est malade, il faut soigner cet organe, voire l’amputer, et ne pas toucher aux parties saines.

Charles dit: 30 juillet 2016 à 11 h 11 min

JC….. dit: 30 juillet 2016 à 8 h 33 min

Si tu continues, Charles, à Birkenauïser dans ce registre shoah-guilleret, tu vas avoir un accident d’auto-Mossadeïsée…. Prudence !

Je ne comprends pas … De quoi est-il question ?

keupu dit: 30 juillet 2016 à 11 h 10 min

J’ai arrêté de m’expliquer lorsque j’ai réalisé que les gens ne comprenaient que ce qu’ils voulaient entendre

Janssen J-J dit: 30 juillet 2016 à 11 h 04 min

@9.57 Cher M. A., J’aimerais assister à votre cours de Golems en auditeur libre, car j’adore écouter les gens intelligents et les gâteaux sur la cerise. Je crois savoir que Michel Houellebecq évoquant Primo Lévi revu et corrigé par Luzzatto en sera également. Est-ce possible,j’espère que vous pourrez faire tout votre possible pour vos amis de la rdl. Merci.

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 10 h 56 min

« Vivre ne me suffit pas à exprimer la vie. Besoin de silence, de beauté, des énigmes de la littérature et de l’art face au nihilisme de ces idéologies, face à ce pourrissement, à cet épuisement du sens. » (Christiane)

Vivre me suffit ! Silence mais bruits, beauté mais laideurs, énigme de la littérature, mais bien mieux encor, des sciences, l’art ? euh oui, pourquoi pas ça peut pas faire de mal… ! nihilisme, pourrissement, mais aussi foisonnement à chaque instant de sens, et merveille, délice, enchantement … de non-sens, aussi !

Widergänger dit: 30 juillet 2016 à 10 h 54 min

On trouve aussi Lilith qutre fois dans le Talmud de Babylone (dans le livre Eruvin 100a, et Nidda 24b). Le Maharal de Prague utilise souvent le Talmud de Babylone.

Widergänger dit: 30 juillet 2016 à 10 h 45 min

Lilith est un hapax dans la Bible, c’est dans Isaïe, 34, 14 : « Là se rencontreront chats sauvages et chiens sauvages, là ls satyres se donneront rendez-vous, là Lilith elle même établira son gîte et trouvera une retraite tranquille. »

Au XVIè siècle, c’est Melanchthon qui a rapproché Hélène, la compagne de Simon le Magicien (devenu la légende de Faust) de Lilith, avec la création d’un homunculus qu’on retrouve dans le Faust de Gœthe. Des créations imaginaires contemporaines du Golem.

christiane dit: 30 juillet 2016 à 10 h 06 min

@ MàC des 19h10et 18…
Il y a une femme écrivain qui vit en Haute-Provence et qui écrit au fil de ses marches, de ses lectures : Claude Bourguin; ainsi, ayant refermé un livre de correspondance entre Flaubert et Tourgueniev, elle sent la soirée s’illuminer. Elle écrit : « … point de mesquinerie. C’est la loyauté d’homme à homme attelé à la même tache qui frappe. Les emportements contre la médiocrité de l’époque, des virulentes dénonciations de l’esprit « démocratique » qui laissent rêveur. En ce domaine de l’avilissement et de la bêtise on a réalisé les progrès que l’on sait et reculé d’autant les barrières du tolérable. »
La lire, c’est comme une bouffée d’air frais.
Cézanne écrivait qu’il peignait « l’odeur bleue des pins, qui est âpre au soleil et qui doit épouser l’odeur verte des prairies qui fraichissent chaque matin, avec l’odeur des pierres, le parfum de marbre lointain de la Sainte Victoire… »
Être sensible à leurs mots ne me sépare pas de l’attention que je porte à l’actualité ni à vos commentaires (plus de mille sous ce billet… parfois sonores comme la cymbalisation des cigales mâles…).
Vivre ne me suffit pas à exprimer la vie. Besoin de silence, de beauté, des énigmes de la littérature et de l’art face au nihilisme de ces idéologies, face à ce pourrissement, à cet épuisement du sens. Chacun fait comme il peut.

Widergänger dit: 30 juillet 2016 à 9 h 57 min

@Passou,
Je prépare votre venue. Je suis en train de relire Frankenstein, et en anglais, s’il vous plaît…! Et un bouquin de Benjamin Gross : Le messianisme juif dans la pensée du Maharal de Prague. Mais Gross n’y parle guère du Golem. Mais c’est passionnant concernant tout ce que dit le Rabbi Loeb au sujet de l’Élection et l’Exil. Et un autre bouquin, purement littéraire, sur la tradition de l’homme artificiel qui remonte à la Genèse, à Lilith, sur laquelle d’ailleurs Primo Levi a écrit un livre.

Je vais leur concocter un petit groupement de textes pas piqué des hannetons…! Et ils vont avoir intérêt à s’accrocher…! Votre bouquin et votre venue, ce sera pour eux la cerise sur le gâteau.

edmond pommier dit: 30 juillet 2016 à 9 h 39 min

Comme si la sociologie du vote juif était la même aux US que celle des Noirs et des Latinos… Ne vous laissez pas berner par Bernie.

edmond pommier dit: 30 juillet 2016 à 9 h 18 min

« Rester intelligent » en 38, c’était signer les accords de Munich. En 2017, c’est reconduire Hollande président de la République…

boudegras dit: 30 juillet 2016 à 9 h 13 min

guillaume 6:47, à propos de christiane, je me demande si elle a une vie sentimentale vraiment épanouie car elle me semble bien malheureuse

bérénice dit: 30 juillet 2016 à 9 h 04 min

Comme on a su faire des actes et propos faisant l’apologie de la violence, de la haine, du racisme un délit pourquoi ne pas inscrire toute démarche de radicalisation à la liste des délits avec ce qui s’en suivrait sur le plan judiciaire puisque cette idéologie défendue et prônée dans certaines mosquées et sur certains réseaux appellent au crime, à la violence et prend pour cible tout ceux qui ne s’en réclament pas.

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 8 h 57 min

C’est pas pour énerver les Biblophiles, mais David…. il a tué Goliath par jalousie ! Une histoire de culte, quoi ….

bérénice dit: 30 juillet 2016 à 8 h 49 min

renato entre vérité et croyance il y a un monde qu’il faudrait vérifier en prenant en compte l’irrationalité constitutive de toutes les croyances qui échappent à la transcendance pour s’embourber dans l’utilitarisme collectif.

bérénice dit: 30 juillet 2016 à 8 h 40 min

Sachons au contraire rester intelligents !

Delaporte excusez moi d’insister , c’est quoi rester intelligents selon vous? attendre de se laisser canarder, égorger, écraser, exploser par un bracelet électronique ou un fiché S repentant? Et comme à la mort il n’existe pas de guérison pourquoi devrions nous nous refuser de prévenir ce qui pourrait l’être plutôt que de prévoir d’enterrer nos morts, en plus de l’aspect dissuasif que peut-être représenterait le fait d’être enfermé en cas de radicalisation cela déchargerait une surveillance qui peine à sécuriser puisque des cellules dormantes et imprévisibles sont disséminées sur notre territoire, pourquoi ne pas s’assurer du devenir à court ou moyen terme de celles qui sont connues. C’est comme si vous disiez à un cancéreux que sa tumeur peut attendre en dépit de métastases et qu’aucun traitement autre qu’une verveine ne sera entrepris pour réduire le risque d’extension.

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 8 h 33 min

Si tu continues, Charles, à Birkenauïser dans ce registre shoah-guilleret, tu vas avoir un accident d’auto-Mossadeïsée…. Prudence !

la vie dans les bois dit: 30 juillet 2016 à 7 h 13 min

@23h39, rien ne dis rien, je ne t’ai rien demandé.
Relis ton message de 22h35:
L’ISIS (nous sommes d’accord qu’il s’agit de l’EI) se réclame de l’islam lvdb…Leur islam est parfaitement défendable, même si ce n’est pas le seul possible.

Evite de m’associer à ton « ignorance intentionnelle »
tu bois mon temps et le recrache, petite sangsue ?
toi, voleur de temps
que je n’aiderai pas sur le chemin d’une réponse à tes déviances verbeuses.

Et le soleil est déjà haut dans le ciel, ce matin.

« Felice l’uomo che ha raggiunto il porto,
Che lascia dietro di sé mari e tempeste,
I cui sogni sono morti o mai nati,
E siede a bere all’osteria di Brema,
Presso al camino, ed ha buona pace.
Felice l’uomo come una fiamma spenta,
Felice l’uomo come sabbia d’estuario,
Che ha deposto il carico e si è tersa la fronte,
E riposa al margine del cammino.
Non teme né spera né aspetta,
Ma guarda fisso il sole che tramonta. »
Primo Levi

JC..... dit: 30 juillet 2016 à 7 h 07 min

Tiens ?! Le blog à Passou n’a pas explosé !

Je m’attendais à trouver des bouts de Gontrand, des éclats de Wiwi, des grumeaux de Guillaume, des miettes de Berguie, des restes de Bérénice, des traces de Rose … Parfait !

Pour en revenir au non-sujet, les amis Américains, population et milieux d’affaires, adorent les dynasties : Kennedy, Bush, Clinton…. La boboïde Hillary au sourire carnassier a toutes ses chances, sauf si un petit attentat islamique fait recette dans l’un des Etats et nous trumpise tout ça !

Bloom dit: 30 juillet 2016 à 5 h 17 min

C’est Trump qui sera le prochain président des USA, à mon humble avis. Et franchement, je ne sais pas quoi en penser !

Sans les votes noir, latino & juif, impossible. Donc, non.

Giovanni Sant'Angelo dit: 30 juillet 2016 à 0 h 20 min


…aujourd’hui, j’ai lu,…un livre, qui m’a donné à réfléchir,!…

…encore une version à mourir de rire,!…d’Alice au pays des merveilles,!….

…façon éducation privé dans un cercle fermé,!…

…les religions ou autres libertés en oppositions,!…faire son beurre sur sa tartine,!…avec de la confiture d’Alice en sucre d’orge,!…
…l’avenir à clans pour pousser le bouchon aux papas plus loin, en droits du terroir,!…
…c’était un grand cru, quand même,!…Ah,!Ah,!…les Alices aux écoles en visites médicales,!…
…le T.G.V.,…aux églises,!…les piles silencieuses,!…etc,!…
…je dort encore,!…Zeus,!…

gontrand dit: 29 juillet 2016 à 23 h 39 min

Ben oui lvdb, que veux-tu que je te dises? Les gens de l’EI connaissent l’islam mieux que toi et moi. Le leur est défendable puisque personne ne semble capable de leur clouer le bec. Ils ont des textes, de l’histoire…

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 22 h 55 min

« Leur islam est parfaitement défendable »

dis gontrand, tu te couches tôt, on dirait.
Encore plus vite que les intellectuels de Paris VIII…

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 22 h 44 min

javert je viens de lire cet article de S. Trigano dans le Figaro.
Et je relis ton message de 20h49.

Ce Shmuel qui veut te convaincre de te croire en guerre civile, en prenant ses sources auprès d’un émir du Qatar, rassure-les, il ne bosse pas dans un nouveau Club Med’ ?

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 22 h 36 min

Plus de 620 ans derrière moi.
Tu en as autant à afficher, pauvre toquard ?

lvdb…La vie des burnes

620 ans…1396..Charles VI totalement cinglé…tout sexe plique…

et Ploc

gontrand dit: 29 juillet 2016 à 22 h 35 min

L’ISIS (nous sommes d’accord qu’il s’agit de l’EI) se réclame de l’islam lvdb…Leur islam est parfaitement défendable, même si ce n’est pas le seul possible.

Jean Langoncet dit: 29 juillet 2016 à 22 h 31 min

In summa, la meilleure de la semaine, cependant loin après la menace de devoir se résoudre à renoncer à l’état de droit pour contrer deux ou trois crevures fanatisées, reste la déclaration du FLNC ; extrait en rapport: « Dans ce texte, le groupe, qui avait annoncé en mai sa «démilitarisation», adresse aussi un «message à l’Etat français», qui aurait, «si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse». Précisant qu’ils «seraient au nombre de huit», le FLNC ajoute savoir «avec certitude que l’un des imams de Corse est un indicateur de police».(…) »… Parlez moi de guerre civile mais surtout n’oubliez pas, après vos cinq heures de bourrage de crâne quotidiennes, de pousser vos caddies chez carrouf… Et si par dessus le marché vous pouviez y mettre du coeur. On a l’universalité qu’on peut ma brave dame et l’état d’exception fout les chocottes aux indépendantistes corse … Cela dit, la semaine se poursuit

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 21 h 50 min

gontrand, pauvre, pauvre, c’est à discuter.
Plus de 620 ans derrière moi.
Tu en as autant à afficher, pauvre toquard ?

mais tu a wikipédia, en français, si tu sais lire.

gontrand dit: 29 juillet 2016 à 21 h 47 min

« ce petits fumiers se réclament de l’Islam »

C’est faux. Ils se réclament de ISIS. »

Pauvre lvdb!

Delaporte dit: 29 juillet 2016 à 21 h 01 min

« La gauche va nous laisser crever dans les attentats et la droite va nous installer le fascisme. »

Tout est dans l’art de doser. Il faut avouer que jusqu’à présent, ça n’était pas encore ça. Attention à ne pas aller dans le sens inverse, tel que des esprits comme Trigano le voudraient. Sachons au contraire rester intelligents !

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 20 h 58 min

des drapeaux palestiniens ont été brandis et des drapeaux israéliens brûlés

c’est vendredi soir dracul..y font un peu les cons aussi les islamiss..le vendredi soir c’est pas la trève des confiseurs..c’est des truc de pédé..la tréve des brassries tiens..ça daccord c’est des trucs d’homme

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 20 h 55 min

L’article de Trigano est tout à fait remarquable. Ça fait du bien de lire un vrai intellectuel qui sache penser le réel qui nous égare

ha t’es un chien perdu sans collier dracul..en aout ton maite du bétar t’as abandonné sur une aire dautoroute et tu hurles ha la lune..c’est inhumain épicétou

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 20 h 53 min

C’est Trump qui sera le prochain président des USA, à mon humble avis. Et franchement, je ne sais pas quoi en penser !

ce con de dracul il a des insight et hil va nous faire croire qu’il parie pas chez les bookmaker chinois..quand ça rapporte hil pense pas trop dracul..c’est mauvais pour son karma

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 20 h 50 min

entre le fachisme et crever un juif hil hésite pas dracul..tul sais bien..c’est ldevoir des êtes supérieur..ha c’est pas facile..faut faire silence

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 20 h 49 min

l’article de Trigano que je viens de lire à l’instant, est plus que remarquable. Il est une sorte de manifeste contre la salo.perie de la classe politique de ce pays. C’est terrifiant de lucidité et de justesse et encore ne parle-til pas de l’ignominie de la bazoche pourrie qui eut à juger le gang des Barbares en refusant , je ne sais pus le nom de la pouffiasse de baveuse et de son collègue, un gros lard cortisoné , défendeurs de Fofana, qui avec rage, interdisaient qu’on flétrisse l’honneur de ces musulmans par une accusation d’antisémitisme.

Il est d’ailleurs symptômatique de Libé, mais c’est vieux et le Monde, c’est aussi vieux, soient désormais le torchon de la lâcheté du non dit et du silence criminel et qu’il faille aller dans le Figaro !!!!!! LE FIGARO !!! pour entendre la voix de la démocratie laïque et courageuse c’est plus fort que du roquefort.
pauvre pays pourri par a veulerie et la lâcheté de ses intellectuels de gôche prêts à boire la bile au fond du calice et les cristaux d’urate par dessus le marché, prêts à se vendre à n’importe quel fasciste musulman pourvu qu’il appelle à liquider les Juifs et les Chrétiens, ces néo-juifs….
il faut, je crois, soit prendre les armes soit foutre le cmap, mais en tous cas brûler sa carte d’identité qui prouve ntre appartenance à ce pays lie de l’univers.

Quant à la Clinton….elle aussi bobo new-yorkaise, qui invite ene effet une ordure antisémite à jacter, elle sera balayée par le Verrat blond…
vaste programme et quel avenir enchanteur !

Widergänger dit: 29 juillet 2016 à 20 h 33 min

C’est la fin de la période de paix en Europe. Trump va se désengager de l’Europe et du monde. Et l’Europe va se retrouver toute seule sans armée pour faire la guerre à nos ennemis. Situation effrayante s’il en est !

Widergänger dit: 29 juillet 2016 à 20 h 30 min

C’est Trump qui sera le prochain président des USA, à mon humble avis. Et franchement, je ne sais pas quoi en penser !

Widergänger dit: 29 juillet 2016 à 20 h 16 min

L’article de Trigano est tout à fait remarquable. Ça fait du bien de lire un vrai intellectuel qui sache penser le réel qui nous égare. Quand il dit que l’état de droit n’a plus aucun sens quand le droit élémentaire d’être protégé n’est plus assuré, on ne peut que lui donner raison. La politique menée par Hollande et le gouvernement va foirer. On va aller d’horreurs en horreurs. Il va falloir encore je ne sais combien de morts avant que ne se mettent en place les camps de rétention pour tous ces ennemis de la démocratie.

Ce qu’il dit est hélas vrai. Mais à bien le lire, on comprend aussi à quel point ce pauvre pays est embourbé dans le déni et ses dirigeants incapables de nous protéger d’autant plus qu’ils n’adoptent pas la bonne stratégie. C’est d’autant plus inquiétant que Hilary Clinton a invité un islamiste pur et dur à la Convention démocrate, Abdul al-Hakim Jackson, une ordure finie prêt à brûler en place de grève les homosexuels ; des drapeaux palestiniens ont été brandis et des drapeaux israéliens brûlés.

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 19 h 52 min

Si le Pape a voulu faire une prière en silence et seul à Auschwitz, il ne rompt pas avec ses prédécesseurs

le pape c’est un homme comme les otes..lhommerie le tente..comme toi..si tu crois qules bois ça protège..tu cours pas à 4 pattes aussi..si?

bérénice dit: 29 juillet 2016 à 19 h 52 min

Rapport à la petite scénette que je t’ai racontée hier ou avant-hier. La néo-convertie a un fils qui dit habiter- depuis peu- en Egypte.

je vous lis avec constance, j’ai repéré le terme néo convertie dans un de vos posts énigmatiques en revanche pas la scénette, de quoi s’agissait-il?

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 19 h 49 min

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 19 h 46 min

ding ! dong !….tiens, une cloche??? et une belle , en beau bronze, bien coulé.
ding..dong…ding …dong…

bérénice dit: 29 juillet 2016 à 19 h 49 min

Béret, berguenzinc, en raison d’une fragilité due à une désobéissance qui m’a coûté la résistance au vent et au froid de mes tympans.

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 19 h 48 min

là ou ya dlhomme ya dlhommerie..quand que jdis ça a paris..rien qu’y comprennent..jleur dis comme einstein ‘c’est pas grave’

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 19 h 46 min

mais besoin est tpujours que la khonnerie la plus adipeuse est sans fond….

le gras c’est la vie bergueune..hun peu qu’cest des muzulmans et des hordures..ya ou ya dlhomme ya dl’hommerie..c’t’un adage picard..le continent du bren

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 19 h 46 min

« Vousvous foutez de ma gueule? »

oui, complètement, javert.

Dis, j’ai un truc à te demander, puisqu’il est question de « surveillance », tous radars allumés.

Loin de mots détestables, comme: dénonciation, délation, tu n’aurais un numéro vert, pour: signalement ?
Rapport à la petite scénette que je t’ai racontée hier ou avant-hier. La néo-convertie a un fils qui dit habiter- depuis peu- en Egypte.

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 19 h 44 min

Et comme nous sommes très très très khons

bergueune quand qu’y voit béré il a la gaule..c’est pour ça

bérénice dit: 29 juillet 2016 à 19 h 42 min

. Une analyse bien digne du Figaro !

Delaporte j’ai parcouru la réponse apportée par Manuel Valls aux propos de N Sarkozy, depuis le temps qu’on nous parle de déradicalisation, quelque chose en vue? On ne veut pas commettre d’injustice en enfermant des innocents comme les USA le font, soit mais chaque attaque nous montre une faille nouvelle soit de notre système de sécurité pas assez regardant soit une confiance presque naïve en des individus qui finalement sont déterminés et déjouent les pronostics de la justice et les moyens mis en place pour les surveiller. Alors quoi, que voyez vous qui puisse voir le jour avant que les extrémistes aient eu le temps d’épuiser toutes les hypothèses auxquelles personne n’a jamais pensé?

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 19 h 41 min

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 19 h 35 min
« ce petits fumiers se réclament de l’Islam »

C’est faux. Ils se réclament de ISIS.

Vousvous foutez de ma gueule? ISIS, Islamic State of Iraq and Levant…
ah bon ,ce n’est pas des musulmans??? pardon !! on m’aurait menti !! Mais c’est …c’est de la …de la….
Ce sont des protestants, évidemment, des commandos entiers de Protestosalafistes….mais pas de musulmans…pensez-donc, ma bonne dame.
merci, au passage de prouver, si besoin était, mais besoin est tpujours que la khonnerie la plus adipeuse est sans fond….

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 19 h 40 min

Une analyse bien digne du Figaro !

les juifs ils ont bien ldroit d’éte frères en ordure comme dirait dracul..pensez un peupe qui a tant souffert..presque comme nous les français

bérénice dit: 29 juillet 2016 à 19 h 34 min

En matière d’ingénierie peut-être renoncer aux bénéfices issus du commerce de haute technologie, réseaux satellitaires vendus aux djihadistes. Lu un article concernant ce détail logistique et vu que des sociétés européennes s’y consacrent.

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 19 h 34 min

@Delaporte, moi je veux bien vous suivre quand vous écrivez

« Encore un adepte des guerres de religions, qui vise la communauté musulmane »

mais, jusqu’à preuve du contraire, et au risque de me répéter , ce petits fumiers se réclament de l’Islam. C’est tragique pour les musulmans pacifiques et démocrates, mais une seule brebis ayant la fièvre aphteuse contamine tout le troupeau, elle est là la tragédie. Et comme nous sommes très très très khons, ça m’étonnerait que nous soyaons en mesure de trier le bon grain de l’ivraie.

la vie dans les bois dit: 29 juillet 2016 à 19 h 31 min

aftermath

Il y a une personne qui a dit/écrit des choses très touchantes de Primo levi. Veuve de l’ancien ministre du logement, Claire Quilliot s’était intéressée, littérairement, à sa relative solitude.
Primo Levi qui avait dit en substance, que les juifs qu’ils connaissait, apprenaient quelques mots d’hébreu vers l’âge de 13 ans, n’avaient pas d’arbre, ni ne mangeaient de salami pour Noël. Et pourtant, ils le faisaient quand même.

Concernant le Pardon de l’Eglise, que le poltergeist- sans foi, ni loi, ni Histoire- dévoie à son  » profit » sonnant et trébuchant, vers midi et demi ce jour, laissons tues certains faits historiques qui pourraient le mettre mal à l’aise concernant l’attitude de représentants religieux, aux pires heures de  » l’histoire sanctifiée ».

Le prochain.
Cette idée, développée l’altro giorno, par un homme assez jeune, s’adressant à une petite assemblée, et comme je l’ai réentendue, ne voulait pas dire: le premier venu.
Mais peut-être l’ai-je déjà évoqué ici. M’en souviens plus.

Si le Pape a voulu faire une prière en silence et seul à Auschwitz, il ne rompt pas avec ses prédécesseurs.
Qui eux n’avait pas demandé à la jeunesse de faire du bruit et de se manifester. Mais l’époque le nécessite, absolument.

La première visite d’un pape à Auschwitz, datant de 1979 a eu beaucoup de résonance sur les montagnes « résistantes » de Primo Levi, où il venait passer des vacances.
Un bon skieur.

Delaporte dit: 29 juillet 2016 à 19 h 27 min

« Analyse très fouillée de Schmuel Trigano »

Encore un adepte des guerres de religions, qui vise la communauté musulmane. Une analyse bien digne du Figaro !

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 19 h 18 min

@christiane…

ça s’écorche…ça s’écorche…mais enfin, on n’est pas dans un monde de Colargols, de Schtroumfs gentils…..et ce débat, violent, oui, brutal, parfois abject, et alors??? c’est tellement rassurant pour l’avenir. On ,’est pas encore formatés Internet…on pue, on sue, on suigénérise, on gueule, on se gratte, on boit, on bouffe, on pleure, on pète, on rigole, et on recouvre les islamise d’une belle couche de bren..;de la double, comme en zonzon…

JC..... dit: 29 juillet 2016 à 19 h 17 min

« Juste, je ne sais qu’ajouter à ces dialogues qui tournent en boucle »

Innocente … Comme si tu ne savais pas que la vie est une boucle fermée, à de rares exceptions près !

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 19 h 10 min

@christiane

je suis ravi que tu- puisqu’on se dit tu- postes ici, mais tu écris  »

Je vous lis, je réfléchis, je suis inquiète de tous ces murs d’incompréhension, d’exclusion qui se multiplient comme les attentats.  »

Mais ces murs d’exclusion, d’incompréhension…ce sont les islamistes eux-mêmes qui les ont érigés ! WGG et moi, on en a eu de ces petits salauds de gamins pourris, des garçons, j’insiste, Arabes ou Sub-sahéliens, et Dieu sait qu’on les a aidés, choyés intellecutellement et même parfois matériellement…un jour j’avais offert un Rotring artpen à un petit Arabe qui louchait sur le mien…et puis tu ne sauairais maginer, je l’ai vu à l’oeuvre, les trésors de patience, de profondeurs que WGG développe devant ces garçons. Et des dizaines de collègues, oh, je sais, ici, on nous méprise comme soutiers e l’université françouaise, ont pendant des années et des années, fustigés par les petits cheffaillons de merde, moqués, rabaissés, et cependant ,toujours à l’affût de la petite gentillesse et du petit geste qui sortirait ces garçons de leur géhenne….
Pour rien …Les mains ont été tellement mordues qui donnèrent à manger. Alors oui, maintenant ,ras le bol…plus de compréhension ! Un mur? eh bien oui, s’il peut protéger les enfants les vieux curés, les gens ,quoi, musulmans et chrétiens…Une démocratie a besoin de coffre (je reste poli parce que je te parle !!! ) et pas de geignardise. Neutraliser les petites merdes SS qui nous pourrissent la vie.

christiane dit: 29 juillet 2016 à 19 h 08 min

@guillaume dit: 29 juillet 2016 à 19 h 02 min
non, je trouve que ça s’écorche, que ça se fracasse, que ça se tire dans les pattes, que certains font des blagues lourdes, que l’été est meurtrier. Que ça réveille des souvenirs douloureux, différents pour chacun…

guillaume dit: 29 juillet 2016 à 19 h 02 min

Christiane « je ne sais qu’ajouter à ces dialogues qui tournent en boucle.  »

Vous ne trouvez donc pas que ça cogite fort?

christiane dit: 29 juillet 2016 à 18 h 41 min

@berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 17 h 41 min
Mais non, MàC, je ne suis pas partie sur le RDC ou chez Sergio. Juste, je ne sais qu’ajouter à ces dialogues qui tournent en boucle. Je vous lis, je réfléchis, je suis inquiète de tous ces murs d’incompréhension, d’exclusion qui se multiplient comme les attentats. L’article du Monde (évoqué à propos de toutes ces guerres) m’a intéressée et ce que tu dis du silence du Pape aussi. Ta Castafiore drapée dans sa cape m’amuse…
J’ai vu hier au soir, en avant-première, « Cézanne et moi » de D.Thomson (qui doit sortir en septembre). Hors les paysages du midi et de Paris, les ambiances orageuses du Salon des « refusés », la musique, j’ai été perplexe devant ce face à face amitié ardente et orageuse / incompréhension de Zola (G.Canet) et Cézanne (G.Galienne). Pas assez de peinture et d’écriture à mon goût, pas assez de réflexion sur ces difficultés de la création, de son accueil par le public ou son refus. J’étais au bord de me laisser embarquer dans de multiples scènes et paf ! ça s’arrêtait, ça devenait un traitement classique. J’aurais voulu qu’elle ne lâche pas la tension à ces moments-là, qu’elle creuse. Mais que de souvenirs des œuvres de Cézanne (à peine vues dans le film qui se consacre surtout à leur jeunesse tumultueuse). A peine l’affaire Dreyfus, évoquée. Et quelques plans fugitifs sur les rencontres au café des peintres et écrivains. Galienne et Canet, superbes.
Le Défense était paisible. Pas trop de présence policière ou de l’armée. Mais des visages souvent préoccupés. Ce film a fait un bleu dans la tourmente, encore que les ciels de Cézanne étaient aussi tourmentés que ses portraits, cette montagne et tout ce qu’il peignait.

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 18 h 39 min

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 18 h 07 min
en alsacien

Un jour je me suis fait coincer dans l’omnibus Strasbourg-Saverne… Sept Alsaciennes des dures des vraies de la campagne comme dans l’Ami Fritz ! Manquaient que les coiffes et les paniers garnis…

Justement j’aurais dû avoir une religion je pensais pas qu’elles allaient me laisser vivre… Puis c’est parti la tchatche en alsaco… Je comprenais un mot sur neuf cents !

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 18 h 07 min

Serdjio, votre post me rappelle la chansonnette en alsacien

D’r Hanns im Schnockeloch
Dat wis nit wat er will
Und wat er hat dat will er nit
Und was er will dat hat er nit….

l’Jeannot, Troud’limace
y sait pas trop c’qu’y veut
Pace que ç’qu’il a ,il en veut pas
Et que qu’il veut il ne l’a pas…

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 18 h 00 min

boudegras dit: 29 juillet 2016 à 17 h 35 min
fais pas le poids

Justement j’y pensais, constituer une équipe de trois quatre cents velus pour repeindre le fin negans, attendu que personne au juste sait pourquoi ce truc est là, puisque ceux qui l’ont lu le comprennent pas et ceux qui le comprennent le lisent pas…

Le tout c’est d’en goûter les délicats mécanismes même si ça fait rien… C’est un peu comme un type qui apprendrait par coeur la Revue moto-technique alors qu’il a pas même un soldo…

Haprès on l’appellera le Goût de Finnegans ou le Dictionnaire amoureux de Finnegans, au choix c’est important un titre comme on dit chez les mondains…

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 17 h 41 min

on est en train de voler à 43000 pieds, ce qui est trop haut ! attention à la décompression explosive….et christiane, frrrrrrt, a réajausté sa cape de cantatrice castafioresque et est partie sur le fil la RDC..;pas la Répupu de Mobutu-Kabila, hein, mais celle du cinéma….

attention…;vous êtes priés d’attacher vos ceintures, d’envoyer un dernier texto, et de remettre votre sort à la déesse Amora, à laquelle la moutarde monte au nez si aisément. Et à son adjoint Bornibus…

et..que chacun prenne son Maille en portance.

boudegras dit: 29 juillet 2016 à 17 h 35 min

arrête d’essayer d’imiter bouguereau, serdgio, tu fais pas le poids, t’es plus fort mais tu ne le sais pas encore

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 17 h 13 min

Bon halor après il va y avoir tout des fromages sur les trados de mahinequampfe…

Si le Pin avait encore sa maison d’édition il aurait eu l’esseclusivité bessif… Havec des musiques entraînantes…

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 17 h 04 min

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 55 min
vallée dlarme

Une vallée de larmes, ou une Vallée heureuse…

JC..... dit: 29 juillet 2016 à 16 h 59 min

APPEL AUX FEMMES DE COEUR DE LA RDL

Il y a en ces lieux littéraires charmants d’épineux épinards, genre raclures frigides, les Lacenaire, Keupu, Legrand ou autres étriqués de la mentule, galopins qui demanderaient quelques soins, un peu de tendresse, un geste, un câlin de caserne …

Pouvez vous, dans un souci d’humanisme horizontal, nous aider à sauver l’âme de ces dérangés du bulbe, puceau depuis 1981 ?

Places d’honneur aux prochains festivals d’Avignon, Bayreuth, Mantes la Jolie …

Delaporte dit: 29 juillet 2016 à 16 h 30 min

Comment les guerriers de Daech se branchent :

Le Spiegel explique que pour se connecter en Syrie ou en Irak, les membres de Daech achètent du matériel à Antioche, une ville située dans une province de Turquie limitrophe de la Syrie, où des milliers de paraboles permettent d’accéder à internet par voie satellitaire (contrairement à notre ADSL, qui est une connexion de type terrestre). Révélation gênante : l’implication du groupe français de satellites Eutelsat (dont la Caisse des Dépôts, bras financier de l’Etat, est actionnaire). (Libération)

Delaporte dit: 29 juillet 2016 à 16 h 19 min

Comment Daech est-il relié à l’Internet :

Une enquête parue vendredi sur le site du Spiegel révèle que des sociétés européennes fournissent à l’organisation jihadiste un accès internet via satellite. Ses prestataires le font sciemment, d’après des documents obtenus par le journal allemand, selon qui ils pourraient relativement facilement couper cet accès. (Souce Libération)

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 16 h 11 min

hon hérite de tout un tas draison qu’on 4000 ans facile..

mieux litler est parfaiment positiviss..il croit pas hun mot dces histoires dahnenerbe..himmler et ses konneries l’emmerdent chca la lune..il croit juste à laoutpout de conditionnement spycologique simples.. qu’ont trés bien marché ailleurs..si qu’on les répète comme les cosaques à sec..sans boire..nous et les otes..

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 16 h 10 min

hon hérite de tout un tas draison qu’on 4000 ans facile..

mieux litler est parfaiment positiviss..il croit pas hun mot dces histoires dahnenerbe..himmler et ses conneries l’emmerdent chca la lune..il croit juste à laoutpout de conditionnement spycologique simples.. qu’ont trés bien marché ailleurs..nous et les otes..

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 16 h 02 min

ha si tous lmonde étoye l’peup élu yaurait pas de dernier bergueune..

et chplaisante pas hune seconde..si tu tates ta bille en mein kampf tu vois cqu’euj veux dire..ladolf il a même fait un pti alinéa sur la france fort interessant..comme dit sergio suffit d’havoir un camp..une tribut..on sla fait si qu’on en a pas..hon hérite de tout un tas draison qu’on 4000 ans facile..et sans rire et sans fabuler tellement

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 58 min

ton potatoi a houblier d’ajouter que souvent ctte citation est faite concommitatament havec celle de napo qui lui aussi etc..ha si tous lmonde étoye l’peup élu yaurait pas de dernier bergueune..mfait pas rire jvais dégueuler

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 55 min

tsais bergueune c’est tout vallée dlarme et d’où qut’as tiré tes coups..mais tu fsais semblant de pas lsavoir

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 54 min

Qui n’a pas tiré son coup à Auschiwitz entre potiron et minette me jette la première pierre

on saurait pas si y faudrait en rire ou en pleurer qu’ils auraient dit les parfaits

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 15 h 53 min

Charles dit: 29 juillet 2016 à 15 h 42 min
Qui n’a pas tiré son coup à Auschiwitz entre potiron et minette me jette la première pierre.

pourquoi ai-je envie de dégueuler?? pourtant j’ai bouffé de l’estofinade excellente avec plein de beurre…comprends pas….

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 15 h 51 min

on a toujours besoin d’un historien chez soi. VOila ce qu’écrit Dominique Capo de l’université de Caen…un pote à moi…

« Paradoxalement, dans un autre chapitre, Hitler écrit qu’il admire l’Islam. Il y regrette que les Germains ne soient pas devenus musulmans. Il perçoit cette religion comme fanatique et guerrière. Il y certifie : « A Poitiers, si Charles Martel avait été battu, la face du monde aurait été changée. Puisque celui-ci était déjà sous influence judaïque – et le Christianisme une chose si fade à ses cotés -, il aurait mieux valu que le mahométisme triomphe.
Cette religion récompense l’héroïsme. Elle promet aux guerriers les joies du septième ciel. Animés par un tel esprit, les Germains auraient pu conquérir le monde. C’est le Christianisme qui les en a empêché. Je conçois donc que l’on puisse s’enthousiasmer pour le paradis du Prophète, et pas pour celui, si insipide, des chrétiens. ».
Comme il explique qu’il apprécie les dogmes japonais dévoués à l’État. Car il voit en eux des règles spirituelles à l’origine de la puissance militaire de ce pays : « Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi ne suivons-nous pas les croyances nippones ? Elles honorent ceux qui se sacrifient pour leur patrie . Leurs croyances sont, à mon avis, une des raisons principales de leurs succès. Et si elles ont pu se maintenir, c’est parce qu’elles sont resté protégées contre le poison du Christianisme, et de sa tolérance amollissante. Elles rejoignent en cela celles des musulmans. ».

« En Novembre 1941, accompagné d’Himmler, il rencontre le Grand Mufti de Jérusalem qu’est Amin al-Husseini. Car al-Husseini rêve de l’amener à soutenir la cause nationale arabe. Il obtient finalement d’Hitler la promesse de détruire l’élément juif demeurant dans les contrées sous protection britannique. En contrepartie, Hitler persuade al-Husseini de relayer la propagande nazie en Palestine et au Moyen-Orient. Il le convainc également de participer au recrutement de combattants musulmans. Et bientôt, la création des divisions de Waffen-S.S. Handschar, Kama, et Skanderberg – majoritairement formées de mahométans des Balkans – viendront compléter les armées du Reich concentrées sur le front de l’Est.
Ce soutien au Grand Mufti de Jérusalem est totale contradiction avec la politique antisémite d’Hitler tout le long des années Trente. Elle a pour conséquences l’émigration d’une grande partie des juifs allemands encore libres vers la Palestine. Quant au Grand Mufti, il se laisse guider par ce principe : « l’ennemi de mes ennemis – anglais et juifs – est mon ami ». Pour autant, Hitler, se sert essentiellement de lui pour ébranler les positions de l’empire britannique au Moyen-Orient. C’est aussi un moyen de recruter des auxiliaires dans cette région du monde afin de lutter contre des « partisans » de plus en plus nombreux. Enfin, c’est une façon pour lui d’endiguer l’hémorragie de plus en plus problématique de l’armée allemande en Afrique du Nord. »

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 45 min

Cul gelé, va

ha..himagine françois disant ça sur le terrain au micro..himagine all the pipol..himagine no hell b!lo us

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 42 min

Fais moi le plaisir de présenter tes excuses à ceux qui ont souffert. Je sais que ça fait du monde, mais on a le temps …

c’est bien des plaisantrie ha la jicé ça..pas dplacébo jean marron..du chèque..et du gros

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 39 min

Les gars qui foutent les pires bordels c’est ceux qui ont des raisons !

que la raison ignore..l’amour est henfant de bohème qu’il dirait jean marron

Charles dit: 29 juillet 2016 à 15 h 38 min

et que je trompai l’après-midi avec une autre délicieuse à qui j’infligeai les derniers outrages dans les ruines d’un schimiliblick, enfin d’une chambre… d’une chambre … à gaz ?

Eh bé oui, quoi. la grosse faiblesse d’Auschiwitz, au plan touristique, c’est l’insuffisance des structures hôtelières. pas moyen de trouver une chambre quand ça urge. Alors, pour assouvir ses besoins naturels, on prend ce qui se présente.

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 15 h 37 min

Excellent….Ces épouvantables blagues sont les plus puissants antidotes à cette abomination

chtement c’est pas une blague et c’est pas non plus un antidote pas même placébo..ne mfait pas rire

Charles dit: 29 juillet 2016 à 15 h 31 min

JC….. dit: 29 juillet 2016 à 14 h 22 min

Fais moi le plaisir de présenter tes excuses à ceux qui ont souffert. Je sais que ça fait du monde, mais on a le temps …

Tu as raison. Je présente donc mes plus plates excuses à la minette que je draguai de façon éhontée derrière le crématoire, un matin à Auschiwitz, et que je trompai l’après-midi avec une autre délicieuse à qui j’infligeai les derniers outrages dans les ruines d’un schimiliblick, enfin d’une chambre… d’une chambre … à gaz ? Eh bé oui, dis donc, je crois bien que c’en était une. L’amour n’a point de retenette.

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 15 h 17 min

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 15 h 01 min

Pas d’accord..;enfin pas tout à fait. Ça fait des lustres que les cathos n’égorgent plus de vieux imams, à supposer qu’ils ne l’aient jamais fait. Et avez-vous entendu parler d’un jeune protestant égorgeant un curé? D’un jeune juif , même loubavitch, égorgeant un pope? Ou un bouddhiste massacrant un pasteur…ne me faites pas rire

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 15 h 10 min

@JC….. dit: 29 juillet 2016 à 13 h 59 min

Excellent….Ces épouvantables blagues sont les plus puissants antidotes à cette abomination.

Sergio dit: 29 juillet 2016 à 15 h 01 min

Ha ben voilà ! Plus les Muslims nous tuent de monde, plus le pape c’est le chef ! Ils s’entendent entre eux les types en robe ils s’unissent se syndiquent se corporent.

Faudrait faire un pape des athées, quoi… On ferait que picoler sans raison…

Les gars qui foutent les pires bordels c’est ceux qui ont des raisons !

guillaume dit: 29 juillet 2016 à 14 h 33 min

berguedingue
très digne que François se soir abîmé dans sa prière silencieuse,

il craint pour sa tronche épicétout

Lacenaire dit: 29 juillet 2016 à 14 h 32 min

Si vous voulez vous payer une bonne tranche de rigolade gratos allez sur La République du Cinéma lire les trois derniers commentaires du gourdiflot maison, hihihi

guillaume dit: 29 juillet 2016 à 14 h 30 min

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 28 min
« En tous cas la pourriture vaticane de Pie XII a été , un peu, réparée »
« ..toute la banque ambrosiano y est passé »

bouguereau est dans le secret des dieux . Respect

JC..... dit: 29 juillet 2016 à 14 h 22 min

Tu sais ce que tu es, Charles ? Un provocateur sans âme, sans conscience, sans vertu, sans morale, sans qualités, sans respect, sans compassion, sans humour, sans valeur, sans burne à la Millet, sans foi, sans loi, sans amis … la honte de ce blog de pressetige !

Fais moi le plaisir de présenter tes excuses à ceux qui ont souffert. Je sais que ça fait du monde, mais on a le temps …

Charles dit: 29 juillet 2016 à 14 h 16 min

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 13 h 25 min

j’y suis allé à Auschwitz, et , à Birkenau , on ne peut pas parler. Impossible. Les mots nous font l’effet d’une bouche sèche mourant de soif et où la salive est devenue du cuir.

N’importe quoi. J’y suis allé aussi, et je n’ai pas arrêté de tchatcher de choses et d’autres avec une petite que je kiffais grave. Du schimilblick d’Auschiwitz, je n’ai gardé comme souvenir que son nez mutin, ses boucles et son petit cul.

JC..... dit: 29 juillet 2016 à 13 h 59 min

Remarquons que le Pape François est d’autant plus allé à Auschwitz avec courage, qu’il avait un aller-retour, Lui ….. uhuhuhu !

JC..... dit: 29 juillet 2016 à 13 h 49 min

Bougboug,
T’as rien compris au « vivre-ensemble »….

Le Vivre-ensemble, c’est la solidarité : y en a qui travaillent, et qui entretiennent les branleurs faisant des enfants, et ceux qui protègent les bosseurs avec leurs porte-avions nucléaires…

Et les porteurs de vestons explosifs qui n’ont rien compris aux règles du jeu, vu qu’ils vivent au 8ème siècle … !

C’est pourtant simple, non ?

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 43 min

j’aurais pas du prende de cette langue vinaigrette bordel..mimile y dmande un bras en plus pour ça..ben mon salaud..mfaudrait un calva la dsus..mais a la moitié dla journée c’est pas raisonnabe

Jibé dit: 29 juillet 2016 à 13 h 40 min

Et qu’est-ce que tu en as à faire de mon c.l, jean foutre de boug ?
Tous aux abris chez Arletty !
Ou chez Joyce ?

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 40 min

..si ya un truc qui m’énnerve c’est que le palestinien ça fout rien et ça mange quand même..quand c’est qu’on en sra libéré dla multiplication des pains baroz..hévidemment tu réponds pas comme dab

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 38 min

jdonne pas mon pti avis sur le pape les mosquée ochvitz les musulman lecole dans la même journée..je me tais..et moi c’est gratos baroz

gontrand dit: 29 juillet 2016 à 13 h 38 min

T’as rien dit Jibé mais ton commentaire était lourd de sous-entendus…

En attendant rien ne s’est passé au point 1000. On nous encore trompé!

Jibé dit: 29 juillet 2016 à 13 h 34 min

c’est pas demain la veille que je pourrais demander : « Et le silence de bouguereau, qu’est-ce que vous en pensez ? » Faut toujours qu’il la ramène !

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 28 min

En tous cas la pourriture vaticane de Pie XII a été , un peu, réparée

..toute la banque ambrosiano y est passé

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 27 min

Eh bien moi, au risque de faire gueuler certains, ce dont je me fous impérialement

..on tond pas un oeuf..même d’autruche bergueune

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 26 min

Mon pauvre Lacenaire…

jdirai qule pape devrait louvrir quand quy la ferme et versa vice a sa place..hou halors c’est 1000 boules

berguenzinc dit: 29 juillet 2016 à 13 h 25 min

Eh bien moi, au risque de faire gueuler certains, ce dont je me fous impérialement, je trouve très digne que François se soir abîmé dans sa prière silencieuse, même si Pascal avait dit que les saints n’étaient pas silencieux.
j’y suis allé à Auschwitz, et , à Birkenau , on ne peut pas parler. Impossible. Les mots nous font l’effet d’une bouche sèche mourant de soif et où la salive est devenue du cuir.
Et puis quoi, il y a eu Lustiger qui , lui aussi se tut…et tant de gens…Oh, bien sûr, la question est essentielle: ne fallait-il pas laisser Auschwitz se dissoudre dans le temps qui passe? En tous cas la pourriture vaticane de Pie XII a été , un peu, réparée.
Je vais regarder « Amen », tiens…et « Le métis de Dieu ».

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 23 min

et delaporte il a du déjà havoir son chèque..dracul lui pour donner sa bénédiction ubitétorbite faut un zéro dplus..ct’une pointure dracul

bouguereau dit: 29 juillet 2016 à 13 h 19 min

N’est-ce pas ce qu’on demande à l’Eglise, qu’on soit d’ailleurs croyant ou non ?

dracul veut un chèque merde..

Jibé dit: 29 juillet 2016 à 13 h 15 min

gontrand, je n’ai rien dit sur le silence du pape. Perso, je pense que c’est la meilleure chose à faire et c’est ce qui lui était en effet demandé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*