de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

La mémoire du colonel de La Rocque

Le descendant d’un personnage historique est-il fondé à faire corriger les erreurs manifestes qui entachent la réputation de son aïeul dans des articles, des films ou des livres ? C’est peu dire que la jurisprudence ne lui est pas favorable. Autant convenir tout de suite que la question se pose moins sur le terrain du droit que sur celui de la morale, des principes, de l’usage, voire, pourquoi pas, des règles du savoir-vivre. Un cas parmi d’autres illustre le problème : l’affaire La Rocque.

Le colonel François de La Rocque, qui fut ,entre les deux guerres, le chef de la ligue d’anciens combattants des Croix-de-feu devenue en 1936 le Parti social français (Psf), classés à droite sinon à l’extrême-droite par ses adversaires politiques, a longtemps été présenté comme « collabo » et « fasciste », de même que les mouvements de masse qu’il animait. Outre le journaliste du Monde Jacques Nobécourt, qui lui avait consacré une biographie de référence, des historiens comme Philippe Machefer, Serge Berstein, Michel Winock (ici le débat que son article dans L’Histoire avait suscité) et René Rémond avaient pourtant bien montré que nationalistes et autoritaires, les Croix-de-feu et le Psf n’étaient pas pour autant fascistes : nul projet expansionniste, nulle dimension révolutionnaire, nulle volonté de créer un homme nouveau.
 Lors des émeutes du 6 février 1934, il fut de ceux qui empêchèrent leurs troupes d’attaquer le Palais-Bourbon et exigèrent un retrait d’une manifestation qui dégénérait – l’extrême-droite le lui reprocha assez pour qu’on s’en souvienne. Son fils Gilles de La Rocque ne se fit pas seulement un devoir de faire respecter la sa mémoire. : il s’employa à démentir vigoureusement ces allégations en poursuivant inlassablement, au besoin devant les tribunaux, les auteurs qui portaient atteinte à sa mémoire soit par légèreté et méconnaissance du dossier,  soit innocemment par un effet d’entrainement panurgien, soit sciemment par idéologie. Et il gagna, s’appuyant notamment sur les travaux de René Rémond (La République souveraine), ce qui ne manqua pas d’inciter à la prudence, la mesure et la vérification, tous ceux qui devaient mentionner dans un texte ou un commentaire le nom du colonel de La Rocque. Dans son Histoire de la Résistance qui vient de paraître (chez Perrin), Olivier Wieviorka précise qu’il fut bien au début du régime de Vichy fidèle à la personne du maréchal Pétain tout en rejetant la collaboration et que, si les vichystes ont bien emprunté des idées au PSF (la devise « Travail, famille, patrie » entre autres) et si il fut bien membre du Conseil national, il ne cessa d’exprimer ses réticences (sur l’antisémitisme et le projet de parti unique, notamment) jusqu’à la rupture en 1942 ; en juin de cette année-là, il fonda le réseau Klan qui fournissait des renseignements militaires aux services britanniques, ce qui lui vaudra un an après d’être arrêté par les Allemands, interné puis envoyé en Autriche avec d’autres otages de marque (Daladier, Jouhaux etc).

Sur son lit de mort, Gilles de La Rocque fit promettre à son fils de reprendre le flambeau. C’est ainsi que , depuis l’été 2011, un bras de fer oppose Hugues de La Rocque, cadre à France Télécom né en 1958, au comité de rédaction de la Revue d’Histoire moderne et contemporaine (RHMC). Celle-ci a en effet accueilli dans ses colonnes un long article de l’historienne américaine  Laure Lee Downs intitulé « Nous plantions les trois couleurs » et consacré à l’action sociale féminine des Croix-de-feu et du PSF de 1934 à 1947. L’estimant truffé d’erreurs factuelles (professions, liens de parenté, jusqu’à la date de naissance du colonel), de citations inexactes ou inventées et de commentaires abusifs, voire choquants lorsqu’ils lient les idées du colonel aux théories racistes, l’héritier du nom a donc demandé un droit de réponse. Qu’il n’a pas obtenu.  « C’était plus facile du temps de mon père : rien qu’à la télévision, il en avait obtenu vingt-cinq ! ». Ce qui ne l’a pas découragé, jusqu’à faire envoyer une lettre par son avocat. Pour, à défaut, bénéficier d’une mise au point. Rien n’y a fait, comme ce fut le cas dans ses demandes du même ordre auprès de Pierre de Gaulle ou Daniel Cordier. Si dans sa réponse, son comité de rédaction reconnaît l’existence d’erreurs « bien dommageables », il juge qu’elles ne remettent pas en cause le travail analytique de l’historienne.

« La démarche de M. de La Rocque est sans fondement juridique, d’autant qu’il n’est pas personnellement mis en cause. Et de toutes façons on ne passe pas ce genre de choses : en cas d’erreur dans un article, on envoie la lettre de réclamations directement à l’auteur. Si on la publiait, on n’en sortirait pas surtout lorsque, comme c’est le cas, cela glisse très vite vers l’interprétation» explique Caroline Douki. Cela dit, la rédactrice en chef de la Revue convient que « le descendant qui se prévaut de manière insistante d’être le dépositaire d’une mémoire et d’une vérité » pose un vrai problème historiographique. C’eut été l’occasion d’en débattre, justement, sans en venir à des gros mots tels que « droit de réponse ». D’autant que la RHMC assure viser à « promouvoir le dialogue autour des enjeux de l’écriture de l’Histoire » entre les historiens et ceux qui les lisent. Y compris les héritiers d’un nom illustre. Car une faute publique ne peut recevoir de correction que publique. N’est-ce pas la vertu du bon vieux courrier des lecteurs ?

« Nous payons encore la propagande du Front populaire qui avait désigné le colonel de La Rocque et les Croix-de-feu comme l’incarnation du fascisme » estime son petit-fils. S’il renonce à poursuivre la RHMC, il ne jette pas l’éponge et demeure vigilant. Quant à l’accès aux Fonds La Rocque aux Archives nationales et à Sciences Po, il continuera à accorder des autorisations à tout le monde. Sauf à une certaine historienne américaine…

(« Les émeutes du 6 février 1934 place de la Concorde à Paris », photo D.R ; « Défilé de la Ligue des Croix de Feu avenue des Champs-Elysées, 14 juillet 1935 » photo Gaston Paris ; « François de La Rocque à son bureau avenue d’Iéna, siège du PSF »,; » photos Archives Centre d’Histoire Sciences Po)

Cette entrée a été publiée dans Histoire.

564

commentaires

564 Réponses pour La mémoire du colonel de La Rocque

C.P. dit: 29 janvier 2013 à 15 h 05 min

DHH, je crois que vous dites parfaitement juste, et c’est à mes yeux une conclusion « ouverte » à ce que, moi, je voulais dire ici, issu de parents aisés, qui avaient eu vingt ans en 1940, mais que la guerre avait séparés pour presque cinq ans.

Thierry Kron dit: 29 janvier 2013 à 13 h 59 min

@ La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 31:
« pendant la guerre la Gestapo s’est aussi servi d’un Juif dans le camp de Drancy pour aller rechercher d’autres juifs à Paris ! Il y a de nombreux juifs qui sont antisémites. « : L’homme dont vous parlez, ML, ne voulait pas terminer son séjour à Drancy, en partant par un prochain convoi. Cela n’en fait pas un antisémite, mais un lâche, un salaud, un opportuniste. Mon père eut un associé, juif alsacien, né en 1893, qui arrêté et emprisonné à Drancy, passa les années de l’Occupation à trier les prisonniers de Drancy: Il établissait, d’après des listes, de nouvelles listes de ceux qui devaient faire partie des prochains convois. Cela n’en fait pas un antisémite, mais quelqu’un dont sa propre vie passe avant celles des autres. Sauver sa peau, moralement ce n’est pas reluisant, c’est honteux, mais qui sommes nous pour juger de ceux qui passèrent à travers de dilemmes, que nous n’avons jamais eu à passer ? Qui peut dire avec certitude, ce qu’il aurait fait comme interné à Drancy ou dans un camp ? Avez vous jamais eu le courage de partir en Israël, et de combattre le temps d’un conflit ? Comme par exemple, Arno Klarsfeld ou quelqu’un d’autre, que je ne nommerais pas, mais qui lira mon commentaire.
Collaborer pour sauver sa vie, n’a rien à voir avec un quelconque racisme. je sais aussi qu’en période de dictature, pour certains, faire une carrière prime sur la morale.
Je ne défends aucunement les délateurs ou les Kapos.
Au finish, vous mauvaise langue, vous êtes un héros sur papier, bien tranquille dans votre appartement parisien.
Si je suis moi aussi, bien tranquille dans mon appartement de Zürich, je ne juge pas le comportement de gens qui ont eu un vécu si différent du notre.
Vous êtes un fanatique de papier, que des mots.

Benoit Seize dit: 29 janvier 2013 à 12 h 10 min

Pour Régniez Philippe, associer « argent pourri » et TKT qu’il hait, quand on connaît les origines de celui-ci, ça dénote quelque chose du genre : chassez le naziturel, il revient au galop. Disons, si ce n’est pas assez clair : un refoulé du goulot antisémite.

Régniez Philippe, ne jamais oublier que c’est la crapule expatriée qui a pu écrire ici « il n’est de crime de guerre que de la perdre » sans qu’aucune modération ne lève le plus petit clavier.

D. dit: 29 janvier 2013 à 11 h 53 min

» Toute discussion se réduit à donner à l’adversaire la couleur d’un sot ou la figure d’une canaille »

Je crois que c’est de Schopenhauer.

DHH dit: 29 janvier 2013 à 10 h 26 min

A mediter pour Daphnée et ML,cette citation dont je ne me souviens pas l’origine: » Toute discussion se réduit à donner à l’adversaire la couleur d’un sot ou la figure d’une canaille »
Citation que vous devriez faire mentir en echangeant des arguments et non des injures
Un eclairage interessant pour vos debats:le documentaire « Décryptage » de jacques Tarnero ,qui existe peut-être en DVD

DHH dit: 29 janvier 2013 à 10 h 19 min

@CP
Ce que vous dites ne me surprend pas .
L’attitude générale des juifs installés en France avant la deuxieme guerre mondiale etat d’occulter leur qualité de juif, des lors qu’ils étaient hors de la sphère strictement familiale, au point même de ne jamais détecter reconnaître ou évoquer cette appartenance commune quand ils se rencontraient dans un cadre professionnel.
A cela s’ajoute une sorte d’omerta sur la traversée de la shoah pour ceux qui avaient été frappés directement ou à travers les leurs
Les choses ont changé avec l’arrivée des juifs d’Afrique du nord, qui se sont affichés juifs aussi dans l’espace public, et dont l’attitude a gagne par contagion tous les juifs de France.
De Raymond Aron, on ne parlait pas comme d’un penseur juif, alors que c’est aujourd’hui le cas pour BHL ou Finkelkraut
A cela s’ajoute, je pense, dans le cas de Memmi que vous avez connu, une volonté de rappeler son origine, qui tient au caractère obsessionnel des déchirements que lui inspire sa double appartenance ,à son malaise d’être tiraillé entre son personnage d’agrégatif nourri de culture classique et ce Mardochéee Benillouche ,fils de bourrelier né dans une famille judeo arabe deTunisie
Tout ceci magnifiquement rendu et peut être exorcisé par deux de ses romans ;la statue de sel et Agar

C.P. dit: 29 janvier 2013 à 6 h 37 min

François Delpla, merci, je vous retrouve avec intérêt.

alec, j’ai le même sentiment, mais il est un peu flou, même avec l’aide précieuse, justement, de François Delpla, alors que je vais m’arrêter de commenter ce billet.
J’ai dit une bêtise : l’archive (à l’authenticité discutée) dont je parlais est celle qui est arrivée tardivement au Mémorial par l’intermédiaire de Klarsfeld, et qui a intéressé Paxton, s’il s’agit bien de la main de Pétain remaniant un document-projet sur le statut des juifs vivant en France.

Enfin, et parce que mon cas n’est certainement pas unique, ceci :
Quand je suis arrivé en France, encore enfant, mes parents s’installaient rue Saint-Merri (à Paris, 4e). J’ai joué dans le quartier puis fréquenté au lycée des Azoulay et des Gershel dans l’ignorance totale de la question juive. Silence là-dessus de mon grand-père Charles qui cependant me parlait des années 30, et de mes parents qui avaient pour amis une famille Thaler (et moi pour copains les deux fils), dont j’ai appris plus tard qu’elle avait été protégée par des paysans tourangeaux durant l’Occupation. A la fin de mon adolescence, Albert Memmi est venu habiter notre immeuble, et lui m’a dit quelque chose…

François Delpla dit: 29 janvier 2013 à 5 h 41 min

 » François Delpla a été assez net sur 1940-41, mais bref  »

La Rocque est aussi inintéressant, et aussi intéressant, que Staline, Roosevelt et Pie XII dans la galerie de ceux qui ont joué le jeu de Hitler en se croyant autonomes.

Il convient d’écrire l’histoire, enfin, à partir de lui et de ses manigances. Ce que ne fait guère Annie L-R et que je m’efforce de faire à propos de la prise du pouvoir, en ces jours anniversaires : http://www.facebook.com/Ferrand.Europe1/app_7146470109?filter=1 .

Sur 40-41, comment développer ? Hitler est pendant un an, de la campagne de France à celle de Russie, au bord d’un triomphe total et durable, à une condition : que Churchill soit renversé.

Rien n’atteste que La Rocque ait posé une minute la question en ces termes. Il partageait l’accablement général (qui était aussi celui des trois personnalités précitées) et la conviction qu’on ne pouvait attendre une amélioration que de petits arrangements avec Hitler.

court dit: 29 janvier 2013 à 4 h 09 min

un mot pour dire que l’analyse de la synarchie telle qu’elle est présentée par Bete qui fache est extremement classique, et déjà défendue dés les années 1980 moins peut etre les éléments sur lr groupe des veilleurs. La référence àSaint yves d’Alveydre, qui a ttrouvé un bon biographe en
Jean Saunier, s’impose d’elle meme.
Je crois d’ailleurs qu’il serait plus riche d’enseignement de s’intéresser à Uriage, qui elle à bien existé.
CP, DHH, je n’ai eu qu’un accès par le livre aux cours de la chère Diva.
Alec, Eugene Green , c’est Achille Talon voulant jouer le Cid à défaut d’Hamlet.
Bien à vous.
MC

hildenstein dit: 29 janvier 2013 à 0 h 49 min

D, merci .
ce billet me frappa par son introduction qui invitait à penser  » que la question se pose moins sur le terrain du droit que sur celui de la morale, des principes, de l’usage, voire, pourquoi pas, des règles du savoir-vivre »
je n’ai pas bien compris celles du vivre sur ce blog si ce n’est que chacun y est regardé comme paranoïaque . j’en conclus que ce n’est pas nécessairement faux, mais que cela ne m’intéresse pas,de si haut que vienne la consigne ou l’exemple .

alec dit: 29 janvier 2013 à 0 h 49 min

C.P, je crois que l’on peut difficilement se passer du commentaire de Paxton (que vous venez de rappeler) lorsqu’il s’est agi pour lui de mettre en balance le véritable poids de la représentativité politique de La Rocque dans l’année qui suit la défaite et l’entrée en collaboration. je pense qu’il sentait que le temps de son action politique appartenait au passé (avant de devenir une pétaudière, Vichy s’est piqué d’essayer d’élaborer un management administratif pointu, inspirée par Darlan et ses jeunes technocrates), l’heure était aux grands affrontements politico-politiciens, accompagnés de tous leurs cortèges de règlements de comptes, les nuances n’étaient plus guère au rendez-vous, tout devenait tout noir ou tout blanc, la plus extrême des noirceurs s’arrangeant même pour griser les bordures de la candeur d’âme de quelques uns de ceux qui se voulurent les chevaliers blancs de la lutte contre l’occupant (je pense à ceux qui attendirent juin 1941 pour officiellement se réveiller d’un fameux pacte). s’il faut à tout prix, pour certains esprits, constamment remette le couvert au sujet de son engagement réel ou supposé aux côtés d’un fascisme français, son attitude en février 34 plaidera toujours pour lui, à mon avis. bien d’autres leaders, vrais têtes pensantes fascistoïdes celles-là, tenteront d’imiter l’aventurisme de Mussolini et son coup de la marche sur Rome, avec succès (et en changeant les modalités) mais pas du premier coup ( pour Hitler), en se plantant misérablement (plus ou moins en connaissance de cause) pour un Oswald Mosley par exemple. le cas de ce dernier montre bien toute la différence qu’il pouvait y avoir entre un fasciste convaincu et le chef du PSF. Mosley, pour sa part, a sans doute été stipendié par Hitler (sa femme Lady Diana était reçue en amie sûre dans la plus grande intimité fraternelle dans le repère du Führer) et avait, tout le laisserait supposé, des arrière-pensées de prise de pouvoir, vers ’36 (Cable street ne devait être qu’une répétition), son antisémitisme (bien que de construction intellectuelle purement opportuniste) était virulent et agissant. tout cela nous met notre colonel à une bonne année lumière de la galaxie nationale-socialiste.

La mauvaise langue dit: 29 janvier 2013 à 0 h 33 min

Une citation de Max Frisch avant d’aller se coucher, une ou deux tiens !

Jedermann erfindet sich früher oder Später eine Geschichte, die er für sein Leben hält
(Tout le monde s’invente tôt ou tard une histoire, qu’il prend pour sa propre vie)

Et aussi celle-là :

Ich probiere Geschichte an, wie Kleider !

J’essaie des histoires comme on essaie des vêtements !

Sur ce, bonne nuit à tous ! Et n’oubliez pas que la nuit porte conseil…

La mauvaise langue dit: 29 janvier 2013 à 0 h 17 min

Mais si, Abdel, tout le monde le sait ici. Votre ami le commissaire du peuple vous l’a assez démontré ! Vous êtes un antisémite de premier ordre.

La mauvaise langue dit: 29 janvier 2013 à 0 h 16 min

Mais ce n’est pas parce que vous le dites que c’est vrai…! Je peux aussi penser que vous dites n’importe quoi. Et avec raison, en plus.

D. dit: 29 janvier 2013 à 0 h 15 min

renato, j’ai longuement réfléchi.
Je pense que si vous avez choisi de partir, c’est à cause d’une fierté exacerbée. Ce n’est pas très sain. On est davantage admiratif devant abnégation et patience exemplaire que devant fierté et colère.

abdelkader dit: 29 janvier 2013 à 0 h 14 min

C’est vous le rigolo, pas moi. Et un rigolo antisémite, ce qui est assez rare…
Je crois que c’est assez clair…je ne suis pas antisemitiste et vous n’êtes pas rigolo…je ne tire pas sur les ambulances, ML, mais pour vous, je ferais volontiers une exception…alors et le Sterne, bordel ?

Mais comment lui dire dit: 29 janvier 2013 à 0 h 11 min

ML vous êtes tellement obtus que vous arriveriez à rendre abdel sympa.
Je ne vous félicite pas

D. dit: 29 janvier 2013 à 0 h 10 min

Je précise que je ne suis pas modérateur, je n’ai pas reçu de mandat particulier pour m’exprimer au nom d’un ensemble d’usager, mais j’ai un esprit naturellement pratique et pragmatique. S’il n’y a personne pour accepter vos excuses individuellement, je souhaite le faire au nom de tous, sans trop me tromper je pense.

D. dit: 29 janvier 2013 à 0 h 04 min

Il y avait aussi la petite Rosalie, la fille du vétérinaire, qui accompagnait son père en tournée des fermes. La petite Rosalie m’impressionnait terriblement quand elle me regardait, et je vous assure qu’elle me regardait d’une façon… J’en étais gêné.

La mauvaise langue dit: 29 janvier 2013 à 0 h 02 min

Abdel, vos arguments se limitent à des insultes et à racontez n’importe quoi sur les gens. Et après vous voulez qu’on vous prenne au sérieux… C’est vous le rigolo, pas moi. Et un rigolo antisémite, ce qui est assez rare…

hildenstein dit: 29 janvier 2013 à 0 h 01 min

ce qui est très étrange , c’est qu’à se tortiller sans la cerner autour de la qustion du fascisme et de De la Rocque ; on passe à côté de tout l’aspect du « droit de réponse  » le gros mot », les héritiers de la mémoire
C’est un peu dommage, parce que chacun sur ce blog est plus ou moins dans cette position de dépositaire ou transmetteur de mémoire , au point que je me souviens qu’un même personne a été prise pour un gamin par un commentateur qui prétendait parler pour lui, et un vieux par un autre, alors qu’elle n’était ni l’un ni l’autre .
Je comprends de mieux en mieux pourquoi Pontalis dit un our , dans une rencontre: « avec moi, c’est pas dangereux », ce qui me sembla un peu étrange !

D. dit: 28 janvier 2013 à 23 h 58 min

Ma tante Flore-Aline élevait des percherons. Ce sont des bêtes impressionnantes, puissantes.
Elle avait bien du courage qu’en j’y pense.
Je la revois les bouchonner vigoureusement un à un. Il y en avait un qui avait un drôle de mouvement avec la patte arrière gauche, on a jamais su ce que ça voulait dire, mais on le voyait sans cesse faire ça. Quand j’étais tout jeune, je faisais de petits dessins assez réussis sur un carnet à reluire en peau de taupe. J’ai immortalisé ce canasson dont je ne me souviens d’ailleurs plus du nom. Enfin je ne sais pas trop pourquoi je vous raconte tout ça, c’est déjà un passé lointain.

D. dit: 28 janvier 2013 à 23 h 48 min

Je ne sais pas si ça vous a déjà fait ça, Michel ? C’est vrai que vous n’avez peut-être pas d’armoire à glace de votre Tante Flore-Aline.

abdelkader dit: 28 janvier 2013 à 23 h 46 min

ML, pourquoi Assad serait mon copain? a cause qu’il est arabe? parce que je serais un communautariste? comme vous? euh…mais comme le remarquait Daaphne, z’etes meme pas juif…regardez plutot the Big Lebowski des freres Coen…le personnage de Walter Sobchak est fascinant…z’etes un pov’type, au raisonnement bancal et je vous plains, parfois…enfin, pas trop souvent quoi, hein…

D. dit: 28 janvier 2013 à 23 h 46 min

Ça m’a fait d’abord chaud au cœur, W., ce que vous avez écrit sur moi. Mais après je me suis demandé si vous ne m’aimiez pas d’abord pour mon corps qui il faut bien le dire vaut le coup.
Souvent je me suis regardé nu devant une glace en pied d’une armoire que j’ai héritée de ma tante Flore-Aline qui habitait un petit village d’Eure-et-Loir où j’allais séjourner enfant. Je n’ai jamais eu d’érection, mais j’ai senti que c’était très limite. Ce n’est pas que je sois narcissique, j’ai horreur de ça, simplement je peux m’impressionner moi-même.

Joseph dit: 28 janvier 2013 à 23 h 42 min

Je suis étonné que sur cette question du fascisme français, on s’obstine à vouloir faire de La Rocque le bouc émissaire « fasciste » comme on le vociférait dans l’ardeur des manifestations Front Populaire (évidemment, à l’époque c’est lui qui rassemblait les foules qu’on retrouvera ensuite au RPF puis au MRP) et qu’on néglige totalement Doriot, chef du PPF(ne pas confondre avec le PSF!), fasciste avéré avant guerre, collaborateur mort sous l’uniforme allemand ? Quoi de comparable avec un La Rocque libéré par les Américains, dont les services ont été reconnus dans la Résistance par De Gaulle ?

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 41 min

Mais c’est bien mieux, W. C’est un espace publique. Une soirée, c’est privé.

C’est pour ça que je trouve dommage pour la démocratie que cet espace soit si souvent utilisé pour y répandre des imbécilités infantiles, immatures. Quand on parle de choses sérieuses, ça n’a rien à voir avec les soirées de nos adolescence justement. C’est ce qui aliment et fait partie du débat publique sur le monde. Internet a ouvert cet espace. Mais les gens ne sont pas assez mûrs, assez mâtures pour savoir s’en servir. C’est dommage quand on voit que le savoir sur les grands sujets du monde actuel est finalement très mince, comme chez Daaphnée, sur Israël, et qu’elle est bourrée de préjugés. L’école ne lui a pas permis d’avoir l’esprit ouvert ni de savoir penser par elle-même. Elle est pensée par les autres, elle n’est finalement que le réceptacle de la manipulation des esprit par la propagande insidieuse et infernale qui sévit en Europe contre Israël.

W dit: 28 janvier 2013 à 23 h 21 min

Les blogs servent à prolonger le temps des soirs adolescents,on va refaire le monde en modifier la trajectoire changer nos essences…

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 18 min

JB non plus ! Ça me fait penser à une sacrée bonne réplique de Gerbier dans l’armée des ombres quand il quitte le camp au début ; il se retourne et lance : « Tous des gens foutre ! »

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 16 min

Votre copain Assd qui bombardent les camps palestiniens dont vous vous foutez commed e l’an 40 ! Hein, Abdel…! On vous entend plus là…!

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 12 min

Abdel, parlez-nous plutôt de votre copain Assad, le même que celui de JB… Vous faites la paire tous les deux. Est-ce un hasard ?…

abdelkader dit: 28 janvier 2013 à 23 h 10 min

Et je sais très bien lire. Je suis même un professionnel de la lecture, je l’enseigne même…!
z’heureux de l’apprendre quoique vos eleves ont toute ma sympathie…alors le Sterne, z’avez lu ou pas? si oui, que pensez vous de la page marbree? si vous ne l’avez pas lu, pourquoi en parlez vous alors? hmm?

John Brown dit: 28 janvier 2013 à 23 h 08 min

« Vous ne savez pas aligner des arguments pour démontrer quelque chose ; ça part dans tous les sens avec vous. Et je sais très bien lire. Je suis même un professionnel de la lecture, je l’enseigne même…! » (rédigé par LML)

Eh bé ! quel sinistre bonhomme ! je plains ses élèves.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 07 min

Et vous n’avez rien répondu au fait que c’est justement Israël, en 1967, qui a SAUVÉ (c’est votre mot !) les religions à Jérusalem, parce que les Arabes, eux, ils avaient détruit les synagogues qui se trouvent à l’est. Et rendaient volontairement l’accès au Mur des Lamentations quasiment impossible avec des construction devant !

VOUS VOUS GARDEZ BIEN D’EN PARLER !

W dit: 28 janvier 2013 à 23 h 03 min

La mauvaise langue figurera dans ce débat comme un piton dans la roche ,il fait corps avec le minéral,rien ni personne quelqu’en soit la qualité ne viendra altérer cette solide immuable accroche ,seul il restera immobile débitant son sermon par dessus l »abyme , héroïque et tragique.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 03 min

Paxton a fait ses recherches sur des archives allemandes qui se trouvent aux Etats-Unis. Les archives françaises n’ont été ouvertes qu’après. Si vous écoutiez, CP, les vidéos de ALR vous le sauriez…

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 23 h 01 min

Je ne vois pas le rapport, Daaphnée. Vous tenez le discours antisémite d’aujourd’hui par excellence, que je sois papou ou pas, ça ne change rien à la réalité de votre discours.

En plus, je l’ai souvent remarqué sans le souligner. Mais là je me permets de le souligner fortement : Vous tenez la plupart du temps des propos irrationnels sans queue ni tête, sans suivi, sans logique. Vous ne savez pas aligner des arguments pour démontrer quelque chose ; ça part dans tous les sens avec vous. Et je sais très bien lire. Je suis même un professionnel de la lecture, je l’enseigne même…!

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 22 h 48 min

Il y a comme mebre du Likoud, un Français Israélien, professeur de Sciences politiques à Jérusalem, et qui vit dans les implantations précisément, en Judée-Samarie.

Si ce n’est pas un argument, ça!
La supposée brebis blanche au milieu des moutons gâleux!
Dites ML, avec votre « Mais uniquement de Daaphnée. Elle nous tient le discours antisémite de base », vous ne vous prendriez pas pour, vous à vous tout seul qui n’êtes même pas juif, comme l’incarnation du « peuple élu » ? Si ???
Mais il faut vous faire soigner, mon petit.
De toute urgence.
Sans compter, que vous ne savez même pas lire. Pour un prof de lettres ne serait-ce qu’en collège, cela fait chiffon.

C.P. dit: 28 janvier 2013 à 22 h 45 min

moonrise,en effet, et vous êtes précis ! alec avait déjà cité Sternhell. C’est une question de savoir si l’anti-parlementarisme évident de de La Rocque peut être assimilé au fascisme, ou à une collaboration avec lui que certes il favorise. On en revient à la situation de 1940-1941.
Quelqu’un, alors que mon exemplaire du livre de 1973 est dans une maison de province, me dit que Paxton trouve D’ABORD de La Rocque politiquement insignifiant. Ce qui favorise quoi, de la part du PSF ?

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 37 min

Non, le likoud n’est pas du tout un ramassis de mafieux. Il y a comme mebre du Likoud, un Français Israélien, professeur de Sciences politiques à Jérusalem, et qui vit dans les implantations précisément, en Judée-Samarie. Vous êtes bourrée de préjugés, Daaphnée. Vous n’êtes pas libre.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 31 min

Oui, CP, je ne l’ignore pas. Mais cela ne constitue aucunement un argument, Cohen. pendant la guerre la Gestapo s’est aussi servi d’un Juif dans le camp de Drancy pour aller rechercher d’autres juifs à Paris ! Il y a de nombreux juifs qui sont antisémites. C’est comme ça. Mais je n’ai jamais dit que vous l’étiez.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 29 min

Oui, on l’appelle une « pétroleuse » comme elle dit dans le milieu des historiens. C’est plutôt flatteur, dit-elle…

Je n’ai pas parlé de vous, CP, quand j’ai parlé d’antisémitisme. Mais uniquement de Daaphnée. Elle nous tient le discours antisémite de base contre Israël aujourd’hui, sous le nom d’antisionisme. C’est tout à fait clair.

C.P. dit: 28 janvier 2013 à 22 h 23 min

Mauvaise Langue, j’avais dit « parfois »…
Annie Lacroix-Riz, qui articule et répond abondamment, est tenace, et souvent agressive, sinon « furieuse »…
Sur le PSF, je n’ai toujours pas plus de certitude que sur le fascisme français. J’ai lu les articles opposés à Michel Winock.
Je sais aussi la réaction de Paxton à la découverte, par Azema je crois, d’un document prouvant sans doute que Pétain n’était malheureusement pas indifférent à la question juive. Mais de La Rocque ? Vous pouvez évidemment penser que ses textes n’ont pas été suivis d’effet dans ses actes avant 1942.
J’ai trois fois dit mon trouble -et alec m’a rejoint-sur la question des « deux critères » que vous avez rappelée avec raison.

Tout cela ne me fait pas grand mérite. Il reste que vous ne pouvez pas un instant faire de Daaphnée et de moi (pas plus que d’autres ici) les complices -par idiotie- d’un antisémitisme que vous croyez voir progresser. Sans trop abuser de la « vie privée », je vous rappelle qu’une de mes petites-filles est une Cohen, que mon petit-fils est un Braunschweig. Mais… vous le savez.

Hé, j’ai plus de « balais » que Daaphnée ! Mais ça danse encore, quand je ne boite pas trop. Voulez-vous bien sourire ?

La bête qui fâche dit: 28 janvier 2013 à 22 h 18 min

Allons ML, ce n’est pas le temps que l’on passe sur un travail qui en fait sa valeur!
Vous le professeur, le savez mieux que quiconque!Un élève besogneux demande plus de temps que d’autres pour comprendre un problème..

moonrise dit: 28 janvier 2013 à 22 h 17 min

Est-il inutile de renvoyer aux analyses , précises et nuancées, de Z. Sternhell(Ni droite ni gauche, l’idéologie fasciste en France, Folio histoire n°203,4ème édition augmentée, préface de 2012, (pages 91, 99, 105, 123-126, 128-136,139-142)?
citation: »Le comportement exemplaire [de La Rocque] face à l’ennemi ne change rien ni à ses idées ni à son engagement politique des années trente »

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 10 min

Le plus navrant, je trouve, ce sont les gens comme vous ! De pauvres diables, de braves gens qui donnent toujours raison à leurs bourreaux. Le masochisme de la France sans doute.

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 22 h 09 min

 » Oui, Israël est devenu le Juif des nations !  »

Vous n’y êtes pas du tout. Vous n’avez rien compris!
Jerusalem est le lieu UNIQUE où les grandes religions peuvent se retrouver, en paix. C’est cela qui est à sauver.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 07 min

Qu’est-ce que je peux vous répondre ?

Vous avez d’un côté une historienne qui passe sa vie dans les archives et qui analyse à partir de ces archives un phénomène qu’elle appelle la synarchie avec preuves à l’appui.

De l’autre, vous avez un historien qui ne fréquente pas les archives comme nombres d’historiens à la Winock et à la René Rémond, et un journaliste ébahi qui ne connaît strictement rien aux archives, qui n’y fourre jamais le nez et qui rédige un article dénoué de tout intérêt.

Qu’est-ce que je peux dire de plus. C’est navrant, cet article. C’est tout. Il n’instaure absolument aucun débat. Il se contente de nier ce qu’une historienne professionnelle a mis cinq ou six ans à mettre au jour. C’est ça la France ! Le néant intellectuel. Le néant absolu.

La bête qui fâche dit: 28 janvier 2013 à 22 h 00 min

Alors ML, qu’en pensez-vous de cet article?
Par ailleurs, le visionnage intégral de la vidéo proposée par vous hier au soir, nous montre une « historienne » en pays de collusion politique. Il est significatif qu’elle se lâche devant un public conquis à ses thèses conspirationnistes.
Son discours est plus idéologique qu’historien lorsqu’elle énonce: » l’histoire économique s’est prostituée au grand capital ».
Elle va nous dire « ce que représente la bonne histoire », elle a « rencontré des horreurs » ce ne sont pas des morts dont elle parle, ce sont des archives!
« ce que l’on nous raconte » qui est ce on?
En faisant allusion aux 127 télégrammes de La Roque, elle s’écrie: » les biens pensants, pourquoi ils n’ont pas été les chercher? »
Ailleurs, elle s’exclame; » La clique Halifax et la clique de la banque d’ Angleterre ont négocié tout le temps ».
De la clique au ploutocrate cela signe une sémantique bien connue, en convenez-vous, vous le fin analyste du style de Faubert?
Plus précisément, que pensez-vous de ce discours face à la rigueur nécessaire du récit historique?

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 22 h 00 min

Oui, Israël est devenu le Juif des nations ! Voilà la situation où on se trouve. C’est d’ailleurs la conclusion de J.-Cl. Milner dans « Les penchants criminels de l’Europe démocratique » si je ne me trompe !

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 21 h 58 min

A  » 40 et quelques ballets », priez que je vous lance une bouée, ML.
Priez.
Mais vous êtes au chaud à Paris et l’angoisse du naufrage ne vous étreint pas les tripes.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 21 h 53 min

Et c’est CP qui trouve que vous n’êtes pas « furieuse »…! Ben mon vieux ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire sur la Rdl… Vous avez des propos de bébé, Daaphnée. Un bébé de 40 et quelques ballets ! Voilà où en est le débat sur Israël en France avec tous les Daaphnées de la terre…

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 21 h 50 min

ML, vous êtes dépassé par les événements.
Votre alibi d’ « anti-sémitisme » n’a plus aucune validité. Nétanyahou se fout bien de vos vieilles lunes, en cela il n’a pas tort.
Sa seule préoccupation est de rester sur le pont. A n’importe quel prix.

Vous, seriez jeté à la mer. Shalom, vous êtes dénué d’instinct de survie.

Giovanni Sant'Angelo dit: 28 janvier 2013 à 21 h 49 min


…franchement,…se faire aidé par les uns et les autre,…
…demandez l’autorisation diplomatique à l’O.N.U.,…un vote en accord,…
…se faire aider par les pays locaux d’entraide,…et par la logistique du ravitaillement en l’air,…
…de plus dans un Q.G.,…à la Clémenceau,…très Britich,….
…pourvu,…
…les effets de la mondialisation des paradis fiscaux se fait sentir,…
…quelle force de frappe indépendante,…
…surtout avec tout les chômeurs,…la mentalité d’un genre de guerre du capital,…contre un conservatisme religieux de monastère à gérer ses moutons,…
…au retour a l’arc de triomphe,…
…çà été,…les vacances d’hiver au soleil de Tombouctout,…quel souvenir de prestige,…d’efficacité,…
…encore un peu,…et on paye une armée à l’O.N.U,…avec une assurance,…collective,…pour faire l’ordre dans nos frontières,…en nos Banques et escroqueries,…
…une armée de métier,…pour une pub présidentielle,…à la flagada de génie,…

…situation sociale tu garde les mêmes qu »avant,…et tu fait la révolution Mittérant bis en alcôve à Mazarin,….de Honfleur,…
…etc,…jamais content,…il y a de quoi,…

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 21 h 47 min

En tout cas, CP, je n’ai rien lu de vous sur les positions de Winock concernant le fascisme en France.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 21 h 44 min

Le mot « furieux » est un miroir où ceux qui l’emploient aiment à se mirer… Moi je trouve aussi, à ce compte là, que ceux qui nous servent la soupe à la Daaphnée depuis des lustres sur Israël doivent être traités en effet de « furieux ». Je ne me sens, quant à moi, rien de furieux. Je cherche simplement à rétablir des vérités oubliées, déformées, scandaleusement perverties par l’antisémitisme des années 2000 en Europe, et qui ne fait que progresser d’après les dernières statistiques. Le furieux, CP, je vous le renvoie !

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 21 h 38 min

Les archives sont têtues face aux accusation de complot. ALR répond à cette accusation d’être une paranoïaque dans bien des vidéos en ligne. Vous pensez quand même qu’une historienne de la dimension de ARL, qui n’est pas la première venue mais au contraire une de nos grands historiens d’aujourd’hui ne s’avance pas sans biscuits pour porter sur la scène publique une telle accusation contre les Années Trente. Il faut être naïf comme vous pour penser qu’une ALR n’aurait pas de quoi se défendre d’une telle accusation qu’elle est la première à voir venir avant même que les sbires dont vous parlez ne s’en émeuvent.

Comment faut il appeler, Daaphnée l’infâme salade que la presse occidentale nous sert depuis des lustres sur Israël ? Et quand je dis « conneries », je fais preuve de modération. En réalité je devrais parler d’antisémitisme tout court !

C.P. dit: 28 janvier 2013 à 21 h 38 min

Mauvaise Langue, je vais vous dire ce que je pense, en espérant que vous ne le prendrez pas mal :

Vous avez en effet essayé d’alimenter un débat, mais en revenant obstinément à Annie Lacroix -Riz, dont d’autres que moi, -dont Marc Court-, vous ont dit qu’elle était quelque peu monolithique. Pour ma part, j’ai tâché de participer en écoutant et en intervenant… et les questions posées par le billet se sont pour moi plutôt obscurcies qu’éclairées, si je pense bien spécialement à de La Rocque et au PSF, puis au fascisme et à l’antisémitisme dans la France de 1930 à 1944. Car outre les documents consultables, François Delpla a été assez net sur 1940-41, mais bref ; alec et Joseph, par exemple, n’ont pas rien dit ; John Brown a été plus attentif que provocant ; de nota (m’) a ramené à des liens intéressants donnés par le billet, etc., et…vous vous êtes débarrassé bien vite de Michel Winock.

Votre sujet parallèle, et en réalité recroisant : Jerusalem juive et l’indignité palestinienne, vous a attiré de Bloom des remarques sages et de Daaphnée quelques vives observations que vous lui (et si vous le permettez : nous) avez renvoyées sans trop les examiner, ou en leur accordant avec mépris le statut moisi d’une bofitude française. Comme Daaphnée a du sang-froid et,

telle la Chabraque,
de la défense
et d’l’attaque,

elle le prend bien. Tandis que VOUS prenez parfois des allures de furieux.

Sur un point enfin, même s’il est moins important, je veux vous soutenir : je crois parfaitement que vous pouvez corriger des copies, préparer des cours ET revenir à un ordinateur pour lire et répondre à des messages. J’ai moi-même, quand je suis à Paris, deux ordinateurs constamment en marche, et si je veux de temps en temps arrêter de travailler pour venir sur un blog, je change d’écran sans avoir le sentiment d’une distraction coupable, bon dieu ! Et ne crois pas être le seul avec vous dans ce cas.

Scoop de dernière minute dit: 28 janvier 2013 à 21 h 27 min

Le père de viagra est mort. Même en string-option-couche-culotte, ML ne s’en remettra pas.

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 21 h 07 min

Le seul problème, ML, et vous venez d’en faire la démonstration sans appel, c’est que vous ne répondez à la moindre, même aimable, tentative de dialogue, par la grossièreté.
Votre « tissu de connerie », je vous le laisse pour vous en torcher le fondement, mon cher.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 20 h 57 min

Vous diriez que vous êtes mal informée, Daaphnée, je pourrais engager un débat avec vous. Mais là, vous fermez la porte d’emblée à tout débat. Qu’est-ce que je peux répondre à vos allégations sinon qu’elles ne sont qu’un tissu de conneries ? Je ne vois pas. Il n’y a pas de débat possible avec les gens comme vous, qui êtes une masse énorme en France. France pays moisi… C’est bien vrai.

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 20 h 52 min

(Sérieusement, ML, vous ne voyez pas ce qu’il y a de sauvage, barbare et archaÏque dans l’attitude d’Israël, l’expansion territoriale à tout crin ? Vous êtes probablement bien intentionné mais plutôt aveuglé, je trouve. Bref, je sais la polémique infructueuse avec vous . C’est bien dommage .)

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 20 h 46 min

Faut bien éduquer un peu les sauvages Daaphnée. C’est le minimum quand même. Quand on voit ce que sont capables de faire toutes ces brutes antisionistes.

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 20 h 44 min

en plus on lui lance des boulettes, que même le Boug’ y m’a piqué tous mes bic pour en faire des sarbacanes.

de nota dit: 28 janvier 2013 à 20 h 40 min

en tant que,euh… délégué,délégué de la classe de quatrième du collège de la rdl,je dis à toute la classe que le prof principal il est vénère parce que,euh, on participe pas a son cours ah pi aussi on dit trop de conneries,qu’on fait que rigoler même quand c’est trop trop grave comme par ésemple quand on a fichu napoleon en prison,alors si ça continue,l’a dit le prof principal,jamais on passe en troisième et qu’on finira au proxi market derrière une caisse,voilà ce qu’il a dit!le prof principal.

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 20 h 38 min

 » C’est moi qui quasiment à moi tout seul entretient le dialogue  »

C’est certain, ML, si vous n’étiez pas là pour venir nous saouler avec votre sionisme obsessionnel, on se demande qui le ferait !

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 20 h 35 min

(tiens, je me souviens d’une discussion sur la poésie où je citais Valery au Collège de France, et je viens de tomber sur ceci concernant Raymond:
 » De Baudelaire au surréalisme est unanimement saluée. Le livre sera republié en 1940 et restera disponible de manière permanente. Raymond y développe l’idée que la poésie est un acte plénier et que le poème jouit d’une vie propre. Le lecteur doit aller jusqu’à s’oublier pour permettre au poème de respirer en soi. Il incite l’amateur de poésie à se former un regard qui soit à la fois proche et lointain, et à écouter le cœur de l’œuvre, d’où le sang circule. »

Bien évidemment, aucun rapport avec le sujet.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 20 h 20 min

Certains se plaignent du blog ou prétendent qu’il faut être c.n pour poster sur le blog.

J’aimerais dire à ceux-là qu’il ne tient qu’à vous que le blog soit un peu plus intéressant. Beaucoup ici ne postent que des inanités même pas sonores. Certaines prétendent aussi que je n’auraient pas de copies à corriger, que je passerais un temps considérables sur le blog. Je veux certifier à ceux-là qu’il n’en est rien. J’ai de nombreuses copies à corriger et je ne passe pas le temps qu’ils s’imaginent que je passe sur le blog. Je travaille sur mon ordi et de temps en temps, je regarde la Rdl et je poste ou pas. Ce ne sont en réalité que quelques minutes au total. Et comme le lundi je n’ai pas de cours…!

Il faut tout leur expliquer…! Ils ne comprennent rien, mon pauvre Passou !

Le blog pourrait en résumer être plus passionnant (c’est vrai qu’on s’y ennuie terriblement à lire de trop nombreuses conneries sans aucun intérêt). Je tiens tout de même à remercier les Bloom, CP, et autres qui ne passent pas leur temps à essayer de chercher la petite bête qui fâche, à injurier leurs congénères et à essayer de réfléchir sur la littérature avec les autres commentateurs. Malheureusement ceux-là sont trop peu nombreux. Les discussions tournent vite court (pardon Marc… ! Ce n’est pas volontaire). Vous avez un sujet en or, le fascisme dans les années trente, et on voit à quel point il vous indiffère. C’est moi qui quasiment à moi tout seul entretient le dialogue alors que c’est une controverse très importante et très grave (je trouve) chez les historiens d’aujourd’hui qui grosso modo prétendent qu’il n’y a pas eu de fascisme français, ce qui est énorme ! Et vous êtes là à bailler au corneille au lieu d’en débattre. On dirait que vous n’avez pour la plupart aucune idée sur rien, aucune valeur à défendre, aucun point de vue sur rien. Le monde se réduit pour vous à une vaste blague où il s’agit de dire le plus de conneries possibles à la minutes. Vous donnez de la France, des débats en France une idée lamentable en tout cas. C’est assez triste.

Benoit Seize dit: 28 janvier 2013 à 20 h 18 min

« veda, vous savez bien que je pense que les femmes devraient être à la cuisine, »

Bien entendu, cette conception de la femme bonniche n’est pas celle d’un « gros porc ».

Daaphnée dit: 28 janvier 2013 à 19 h 54 min

aucun rapport avec le sujet:
Sur « Réplique », samedi dernier, entretien avec Starobinski au sujet de son « Accuser et séduire : essais sur Jean-Jacques Rousseau  » qui a l’air pas mal .. Au passage, il fait l’éloge de cours faits par Marcel Raymond, auxquels il assistait et où le texte prédominait toujours sur le commentaire .
A méditer ..

W dit: 28 janvier 2013 à 19 h 13 min

System votre s pour indiquer un pluriel? sinon j’imagine que vous disposez de la réponse ou que vous distillez dans votre alambic le gout du mystère ,je m’exerce à poncer system s tel que je le vois ,c’est fatigant!tutoyez-vous toujours comme ça sans qu’il soit évident de savoir qui quoi?Pour Clopine j’ai pensé à un essai de sevrage en raison du pouvoir addictif lié à l’usage du net,sage décision ,non?

soyons sincères dit: 28 janvier 2013 à 18 h 34 min

non, jc est trop c.n

Pour poster ici, faut être c.n, de toute façon. Ça vaut pour toi, ça vaut pour moi, pour lui, pour nous tous.

system s dit: 28 janvier 2013 à 18 h 30 min

Mais, comme dit ueda, il ne suffit pas de mettre des bigoudis pour être dafné. Ça aide, mais ça fait pas tout.

system s dit: 28 janvier 2013 à 18 h 29 min

On a perdu Clopine aussi, mais ça, ça te dérange moins, on dirait. Du coup, tu t’es même mis des bigoudis.

ben mon colon dit: 28 janvier 2013 à 18 h 10 min

rénato n’a pas estimé indispensable de rendre publique sa nouvelle adresse …oubli?volonté ?

..a minuit au cloque derrière l’arbre rouge cherche l’imper,mets une ptite culotte camélia pouqui te reconaisse..té une coquine toi itou, c’est patent.

JC dit: 28 janvier 2013 à 18 h 07 min

Mali : «Nous sommes en train de gagner cette bataille», déclare Hollande

remi 17:47, la délicieuse sensation de ne pas se sentir seul….
(et vous, ça va mieux ?)

W dit: 28 janvier 2013 à 17 h 48 min

D bon séjour en rénanie ,rénato n’a pas estimé indispensable de rendre publique sa nouvelle adresse …oubli?volonté ?une perte pour ce blog .

W dit: 28 janvier 2013 à 17 h 34 min

ML pour répondre à votre question,rien, j’avais juste envie de vous taquiner et puisqu’il faut joindre l’utile à l’agréable y passer correctement ma mauvaise humeur ,comme vous vous obstinez à faire preuve de bonne foi .Voilà c’est fait,je connais vos arguments ,vos nombreux arguments ,je vous ai fait part des miens,c’est la guerre .

bouguereau dit: 28 janvier 2013 à 17 h 30 min

renfield est à cours de blatte et il se rabat sur les croquettes « chat chatré »..ça croque sous la dent mais ça a pas le même gout c’est certain

jamais un autre dit: 28 janvier 2013 à 17 h 21 min

ML et JC même combat.

Je ne crois pas, non. Ce sont tous de vaillants combattants, mais ils ne sont pas dans le même tranchée.

tilt dit: 28 janvier 2013 à 17 h 12 min

le coryphée en chef s’ étant emmêlé dans ses adresses de contact , il nous reste les jicérémiades blablatesques et les roucoulis de tanguer la verdure .
Bonne fin de journée!

Je m'étonne... dit: 28 janvier 2013 à 17 h 12 min

… que Tkt (qui s’y connaît en pipeuls) n’ai pas mentionné le rôle du parfumeur milliardaire Coty dans la création des Croix de Feu.

tilt dit: 28 janvier 2013 à 17 h 09 min

l’autre erreur de M.Langue ,c’est qu’il ne participe pas à la rataploufade ambiante,et les contrits buteurs à roulettes ne le luipardonnent pas .

Dur, dur de vieillir dit: 28 janvier 2013 à 17 h 02 min

Sympa ce regroupement des aigris.
ML et JC même combat.
Les pleureuses s’en donnent à coeur joie.
Se veulent aigris de la République, ne sont aigris que d’eux-mêmes.
L’un vient de s’apercevoir qu’il voudrait être Sterne et ne sera à jamais que bon (parfois très bon) lecteur, l’autre après avoir tant hésité entre Newton et Séguéla doit se rendre à l’évidence, il ne sera rien de plus que cassandra et fluck sur la rdl, même son scooter manque de puissance.

La preuve, vontraube s’en aperçoit.

rectorat de paris dit: 28 janvier 2013 à 16 h 51 min

Cette ML qu, s’il faut en croire certains n’ayant pas le statut d’agrégé, est redevable d’au moins 18 h hebdomadaires en présence d’élèves. Etant donné le temps qu’il passe à canoter sur le présent canal, ou bien il se fait porter pâle, ou bien il est prof d’EPS et n’a pas de copies à corriger.

tilt dit: 28 janvier 2013 à 16 h 41 min

l’erreur de M.Langue, mais elle ne lui est pas totalement imputable, c’est une tentative de sérieux , comme lecteur des billets de P.Assouline , sur ce blog dont la couleur générale est l’hypocrisie d’autant que l’on y apprend-c’est à peu près le plus sûr de ce qu’on peut apprendre de ce qui est écritdans les commentaires , à part quelques noms, pour pousser une recherche, que tel(xx) a pris contact avec tel autre(sz) ,etc : grand bien leur fasse à ceux qui -se- cherchent à ce point ainsi .

lkqjre dit: 28 janvier 2013 à 16 h 30 min

En Laponie, ça caille. Au Mali, ça mitraille. L’Italie, ça botte, mais à Rome, y a Paul Edel, à Milan y a renato, à Naples y a des poubelles.

lkqjre dit: 28 janvier 2013 à 16 h 26 min

En Angleterre, y a du brouillard et une formidable concentration de xénophobes au mètre carré ; en Autriche, c’est comme en Suisse : trop de vaches à cloches. Au Maroc, y a DSK, en Algérie, y a Gilga, en Tunisie, y a Baroz… Non, vraiment, on sait plus où aller. Singapour ? Des Zürichois à tous les coins de rue. En Chine, y a Zhu, au Japon, y a ueda, en Indochine, y a Bloom… Finalement, je crois que je vais rester ici.

lkqjre dit: 28 janvier 2013 à 16 h 18 min

Pour le climat, la Californie du sud, c’est presque idéal, mais la terre tremble et il y a plein d’Américains.

JC dit: 28 janvier 2013 à 16 h 16 min

Se retirant de la ville, les islamo-terroristes brûlent de rarissimes manuscrits pré-islamiques à Tombouctou : la Foi des Creux, comme dirait le colonel.

lkqjre dit: 28 janvier 2013 à 16 h 12 min

c’est n’importe quoi en France,

En Belgique aussi. Quant à l’Andorre, c’est joli, c’est vallonné, mais on s’ennuie.

encore moi dit: 28 janvier 2013 à 16 h 09 min

J’arrive trop tard. Dommage, parce que j’avais un témoignage à apporter sur La Rocque et des choses à dire sur les Croix de feu. Tant pis.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 16 h 04 min

Mais vous allez voir que tous les tkt au bulbe creux vont demander à Sollers d’aller s’installer dans un kiboutz, ce qui serait assez drôle, ma foi.

Bref, c’est n’importe quoi en France, surtout avec les expat en Suisse…

Thierry Kron dit: 28 janvier 2013 à 16 h 00 min

ML, qu’est-ce qui vous retient ? Votre statut de fonctionnaire ? Vous n’avez pas envie de vivre dans un kibboutz, de préférence dans une région dangereuse afin, de montrer que vous avez du courage et de la logique ? Moisie, vous employez les mêmes mots que Teignez.

la colite sur son pliant dit: 28 janvier 2013 à 15 h 40 min

contre-vérités assénées avec l’absolue certitude d’avoir raison, allergie rageuse à toute contradiction, arrogance hystérique, mépris bovin pour ses interlocuteurs , haine affichée pour tous ceux qui ne pensent pas comme lui

..vla qui se présente l’éructé du bulbe, i cherche une ham soeur..hé ça t’va comme une moufle à deux doigt jean marron, ‘mande à popaul..

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 15 h 33 min

Tiens, quand on parle du loup :

Shoah : selon des documents inédits, la Suisse savait depuis 1942
Selon des révélations faites dimanche par la télévision suisse alémanique, à l’occasion de la journée internationale dédiée à la commémoration des victimes de l’Holocauste,les autorités suisses savaient depuis 1942 que les Juifs étaient poursuivis et exterminés dans les camps de concentration nazis. Des diplomates suisses ont en effet récolté à ce sujet des centaines de lettres, télégrammes et rapports détaillés qui ont été adressés au gouvernement suisse à Berne. Malgré ces rapports, le gouvernement suisse avait décidé en août 1942 des renvois en masse de réfugiés étrangers civils, mettant leur vie en danger. Quelques-uns de ces documents diplomatiques sont à présent disponibles sur Internet.
——————

Et à Sankt Moritz, il y avait des nazis affiliés à un parti pro-nazi. Est-ce que la Suisse se lancerait elle aussi à son tour dans le repentir ?

D. dit: 28 janvier 2013 à 15 h 23 min

renato a voulu me photographier de profil mais, comme je pensais à vous à ce moment-là, une partie de moi dépassait du cadre.

D. dit: 28 janvier 2013 à 15 h 18 min

mes ennemis finissent tôt ou tard à s’en prendre à ma sexualité

A qui le dites-vous ! Un certain citoyen zürichois m’agresse sans cesse à ce propos.

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 15 h 07 min

Vous devriez consulter… Qu’est-ce que ça peut vous foutre (c’est le cas de le dire…).

Inénarrable.

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 55 min

En tout cas dimanche hier donc si vous l’avez fait ça a été du vite fait bien fait entre deux post ,vous ne souffrez d’aucun trouble pourtant ,vous ne seriez pas ici à vous répandre pour y trouver solussion

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 14 h 48 min

Je ne sais pas pourquoi, mes ennemis finissent tôt ou tard à s’en prendre à ma sexualité, qu’ils ignorent complètement pourtant. Ça doit être des obsédés.

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 43 min

Jérusalem …savez-vous ML qu’il existe de bons sites de rencontre ouverts à des hommes qui comme vous souffrent de leur célibat et qu’en guise de perfusion ,de produits de substitution à l’obsession_ Jérusalem l’éternelle_propose de changer de position toutes les heures trois ou quatre fois dans la nuit pour des excursions zérotiques et sexuelles tout à fait satisfaisantes,ludiques,joyeuses,non remboursées par la sécu,l’homme joue au généreux et la femme est libérée.

C.P. dit: 28 janvier 2013 à 14 h 41 min

DHH, juste comme ça : certainement ! J’arrivais de Cornell, j’étais en khâgne à H IV, et j’allais écouter…

JC dit: 28 janvier 2013 à 14 h 40 min

Il est con, cet adjectif « fasciste », tout le monde traite l’autre de fasciste, c’est ridicule. On ne pourrait pas se traiter d’humaniste, plutôt ? … ah ! bon… « humaniste » je le voyais pas comme ça…

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 14 h 36 min

Vous vous méprenez, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. D’ailleurs vous ne lisez que ce qui vous conforte dans votre propre fascisme… Je n’ai pas écrit que ça.
Jérusalem est une ville qui appartient entièrement à l’histoire juive, depuis l’origine. Ce n’est pas une ville arabe. D’ailleurs le Coran n’a pas un mot sur Jérusalem !

La mauvaise langue dit: 28 janvier 2013 à 14 h 34 min

Justement je suis en train de traduire un passage de Frisch où son héros est tout nu dans un parc de Zürich. Il sort d’un hôpital de fou. Mais ce n’est pas Tkt.

John Brown dit: 28 janvier 2013 à 14 h 34 min

« Jérusalem est exclusivement une ville juive. » (rédigé par La Mauvaise Langue)

Dire cela d’une ville dont la population est constituée, pour un tiers, d’Arabes palestiniens, cela n’a pas l’ai de gêner LML . Il est vrai que pour lui ces gens-là comptent pour du beurre. Il est vrai aussi que LML n’est pas à une énormité près.

Pour savoir ce que c’est qu’un fasciste, je n’ai pas besoin de consulter une biographie de Déat ou de Brasillach. Il me suffit de lire les posts de LML : les traits les plus gros de l’esprit fasciste s’y trouvent condensés : contre-vérités assénées avec l’absolue certitude d’avoir raison, allergie rageuse à toute contradiction, arrogance hystérique, mépris bovin pour ses interlocuteurs , haine affichée pour tous ceux qui ne pensent pas comme lui et, bien entendu (ce qui relève plutôt du syndrome hitlérien), adoration et défense fanatique du Peuple élu, jusque dans ses pires errements.

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 31 min

excepté D qui nu mérite la photo je ne me déplacerais pour aucun,vous ignorez la peur chère frétillante ou vous bravez l’ennemi…

Sergio dit: 28 janvier 2013 à 14 h 28 min

une romantique, écervelée, ambitieuse et frétillante mais délicate dit: 28 janvier 2013 à 14 h 21 min

tout nu

Bon mais ici avec de la graisse de phoque, alors…

une romantique, écervelée, ambitieuse et frétillante mais délicate dit: 28 janvier 2013 à 14 h 21 min

,sans maître,sans gourou,sans pantalon!

Bonne idée !!!!
Chaloux, tout nu.
Ueda, tout nu.
Court, tout nu.
Le Boug’, tout nu.
Sergio, tout nu.
D., tout nu.
Alec, tout nu.
ML, tout nu ..

Oh non, pas ML ni Jaunibruni!

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 13 min

impossible d’étaler toutes les thèses ,pas le temps ni la place ,il faut brûler tous les livres et passer à la civilisation fâchée du numérique pour tous,que chacun choisisse seul à seul les mensonges auxquels il va adhérer ,sans maître,sans gourou,sans pantalon!

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 09 min

La réforme n’avait-elle pas prévue de supprimer ces enseignements histoire géo philo et passer par les armes tous ses dispensateurs parasites participant à la moisissure,au vert de gris,à l’effondrement du sentiment patriotique?

W dit: 28 janvier 2013 à 14 h 01 min

13h58
m’est avis qu’il ne se tâtera pas longtemps pour prendre position sur l’austère ligne de front qu’est la république des livres,je tremble pour lui.

John Brown dit: 28 janvier 2013 à 14 h 00 min

Au plus fort de ses délires, LML doit se prendre pour le Léon Bloy de la RdL. Tiens, dans mon mot croisé du jour, j’avais à trouver « expulsion violente » :eh ben c’était « éructation ». C’est en pensant à LML que je l’ai trouvé !

Tous des amoindris, sauf Mimi! dit: 28 janvier 2013 à 13 h 58 min

ML qu’est pas un amoindri de la dernière heure, se tate pour savoir ce qui fait le plus couleur locale: partir en charentaises en Israël ou rester en babouches à Panam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*