de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Le problème avec Martin Amis

Le problème avec Martin Amis

On va finir par croire que Martin Amis cherche les ennuis. Que ce soit par ses livres, le plus souvent de cruelles satires, par ses articles, par ses déclarations et mêmes par ses tweets, le trublion de la vie littéraire britannique ne perd jamais une occasion de se faire des ennemis. Il en faut moins pour y gagner une réputation de provocateur, quitte à passer pour un écrivain connu pour sa notoriété. La dernière fois, c’était à cause des prises de position contre le fondamentalisme musulman et, partant, le lien qu’il établissait entre Islam et terrorisme. Ce fut explosif. Ce qui n’était pas pour déplaire à l’enfant terrible du milieu éditorial, qui ne déteste pas cultiver son côté « Mick Jagger de la littérature ». Puis il s’en prit aux lauréats « solennels, sinistres et bientôt complétement oubliés » du prix Nobel de littérature, José Saramago et JMG Le Clézio. Cette fois encore, les risques de dérapage ne sont pas exclure de part et d’autre, mais pas avec les mêmes.

Reprenons : Gallimard, éditeur de la plupart de ses livres en français avec Christian Bourgois, a refusé en avril dernier d’acheter les droits de son nouveau roman The Zone of Interest. La décision, difficile à prendre eu égard à l’importance de cet auteur-maison, a été prise par Antoine Gallimard après différents rapports de lecture. On croit savoir que c’est autant pour des « raisons déontologiques », du malaise ressenti à la lecture qu’à cause de contre-vérités historiques que recélerait son manuscrit. Son éditeur allemand Hanser a réagi de même, et d’autres également, sans se concerter ; mais à Londres (Jonathan Cape) et à New York (Alfred Knopf), on a tenu bon, ainsi qu’à Madrid.  Son agent, l’américain Andrew Wylie, l’a aussitôt proposé à d’autres éditeurs français. Calmann-Lévy l’a emporté pour ce livre-ci et pour les suivants du même auteur. A ce stade-là, l’incident est assez banal, les divorces entre auteur et éditeur étant money courante. Sauf que cette fois il s’agit de toute autre chose.

Zone of Interest, qui a aussi un tout autre sens en droit américain, était l’euphémisme (Interessengebiet ou la zone d’intérêt au sens économique et marchand du terme) par lequel, pendant la guerre, les Allemands désignaient une partie du complexe d’Auschwitz, en l’espèce 40 km2 aux mains du SS. Auschwitz n’est pas nommé mais l’histoire d’amour sombre et violente que raconte Amis se passe dans un camp d’extermination nazi. Tout est vu à travers trois narrateurs : le commandant du camp, son neveu qui est un officier hostile au régime et amoureux de la femme de ce dernier et un déporté juif requis au Sonderkommando. Le but avoué du romancier est de démonter l’insensé et l’absurde au cœur du génocide en action. Soucieux de ridiculiser les nazis, il revendique le droit de se servir des armes de la comédie et de la satire, avec ce qu’il faut de cynisme, de grotesque et d’humour, pour y parvenir. Autant dire, comme il nous en prévient déjà, que ce ne sera pas du Elie Wiesel.amis

On y trouve des personnages caricaturaux et des archétypes, comme dans la plupart de ses romans ; le genre relève également de la fable avec la référence à un miroir magique qui reflèterait l’âme d’un roi mais pas son visage ; enfin, le ton de la comédie n’en est pas absent. Ce qui fait penser à La vie est belle, le fim de Roberto Benigni, référence qui n’est pas venue à l’esprit de Deborah Kaufmann, qui dirige la littérature étrangère chez Calmann-Lévy :

« Vraiment pas. C’est avant tout un grand livre qui invite de bout à bout à une réflexion sur le langage et la capacité de l’humain à supporter les situations abjectes ».

Par le passé, Amis, (né en 1949) s’était déjà intéressé à l’univers concentrationnaire nazi (Time’ Arrow : on the nature of the offense/ La flèche du temps, 1991). Il présentait même Lionel Asbo ou l’état de l’Angleterre (2013) comme « un roman nazi » ; il est vrai que le commandant d’Auschwitz était l’un des narrateurs. Autant dire que, de son propre aveu, le sujet l’obsède depuis un certain temps. Il a donc replongé dedans malgré les injonctions de George Steiner et de Cynthia Ozick : « N’y allez pas ! » Il est vrai aussi que la littérature sur la shoah a été écrite par des victimes ou des témoins, ou par des contemporains tel Robert Merle (La mort est mon métier) et que rares sont ceux qui s’y sont risqués dans la génération d’écrivains nés après la guerre. A quoi Amis répond imperturbablement que le roman étant le lieu de la liberté de l’esprit, il peut tout se permettre. En ce sens, selon lui, cela ne peut rien avoir d‘ »obscène » d’essayer de comprendre le mal à l’oeuvre en cet endroit-là à ce moment-là, comme l’assure Claude Lanzmann. Ni de méditer sur la conscience de son innocence dans un univers aux valeurs inversées.

L’auteur, qui s’est beaucoup documenté (en s’appuyant notamment sur les travaux de Martin Gilbert et sur les souvenirs de survivants réunis dans The Journey Back From Hell d’Anton Gill), publie une bibliographie à la fin de The Zone of Interest, comme Philip Roth (Le complot contre l’Amérique) et contrairement à Jonathan Littell (Les Bienveillantes). Comme pour l’instant, seuls des éditeurs ont pu lire le manuscrit, il est difficile de juger sur pièces. Mais Martin Amis n’étant jamais avare de confidences, on peut en savoir plus en le suivant à la trace. Et puis un blurb signé Richard Ford, c’est une caution rêvée, Amazon ne se l’est pas fait dire deux fois :

The Zone of Interest is a tour de force of sheer verbal virtuosity, and a brilliant, celestially upsetting novel inspired by no less than a profound moral curiosity about human beings.  It’s stunning.” —Richard Ford

On jugera donc sur pièce en anglais septembre 2014 et en français un an après. On imagine que l’éditeur historique du Journal d’Anne Frank et de la collection « Mémorial de la Shoah » ne manquera pas d’arguments pour défendre le livre, le cas échéant. Et on ne doute pas qu’il y en aura aussi pour se souvenir qu’il y a huit ans, Calmann-Lévy, par la voix de son directeur éditorial Ronald Blunden, avait publiquement explicité son refus de publier le roman controversé de Jonathan Littell au motif que l’empathie du lecteur risquait d’aller au bourreau et non aux victimes, lequel lecteur aurait eu à assumer l’abjection au nom d’une appartenance commune à l’humanité. Il s’agissait des Bienveillantes publié par… Gallimard.

(Photo D.R.)

Cette entrée a été publiée dans Littérature étrangères, vie littéraire.

745

commentaires

745 Réponses pour Le problème avec Martin Amis

Higgs boson dit: 24 août 2015 à 1 h 38 min

Je suis arrivé sur cet article par Google en aout 2015, ayant tapé « zone of interest », après avoir lu un article sur la prochaine sortie de ce roman après son rejet par Gallimard il y a donc un an. Dès les premières lignes de l’article, on apprend que la dernière fois qu’Amis Jr s’est fait des ennemis c’est pour ses positions contre le fondamentalisme musulman. Incrédule, j’ai cherché la date de la chronique. Juillet 2014. Il vaudrait peut-être mieux demander à exercer le fameux droit à l’oubli avant juillet 2016.

AMÉDÉE dit: 22 août 2015 à 16 h 58 min

DANS TOUS LES CAS nul besoin de se fatiguer à faire de la pub pour le livre, bon ou mauvais, historiquement fautif ou non, tous les critiques s’en sont chargé(e)s (et pas seulement P.A.) depuis des mois. Bravo Amis, magnifique coup de pub.

patrice dit: 13 juillet 2014 à 21 h 55 min

TKT ce serait trop long et compliqué de poursuivre. Rapidement: quelqu’un a dit ici que hitler avait été au suffrage universel j’ai juste précisé que c’était faux, le s u, n’existait pas.
La situation explosive en allemagne menaçait l’ordre établi, les socialistes, moscou et les gros industiels n’avaient pas intérêt à ce qu’il change
Les premiers pogroms avaient commencé en russie (tsariste)

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 17 h 16 min

Enfin, Thierry …. ! Le populisme bourgeois : c’est l’avenir de l’Europe blanche*
*çàd judéo-chrétienne… !

TKT dit: 13 juillet 2014 à 16 h 45 min

Patrice, la République de Weimar avait un gouvernement élu par le parlement. Comme la France d’avant le suffrage universel. Avant l’élection du NSDAP en 1933, les partis majoritaires étaient les socialistes et les communistes. Donc, on ne peut pas dire que les Industriels manipulaient le pays. Le parlement était bien élu par tous les électeurs, non par un collèges ou un club de gens riches. Le NSDAP fut élu avec une relative majorité, moins de 40% et le Président fut bien obligé, à contre-cœur, d’appeler Her Hitler, au Kanzleramt.
Rapidement ce qui était une démocratie, devient une dictature.
En 1922, c’est une minorité qui soutint Hitler. Parmi ses admirateurs des classes supérieures, surtout des femmes. Les gros industriels, se rallièrent quand ils comprirent que les Affaires allaient de nouveau marcher. Je pense que vous vous trompez, Hitler a bien été élu par la majorité des électeurs, pas par Siemens-Krupp-Thyssens et IG Farben.
Pour ce qui est du suffrage universel, est-ce une panacée contre les déraillements ? Tous les électeurs sont manipulables, spécialement ceux qui n’ont rien à perdre, les pauvres, les chômeurs ou, ceux qui ont tout à gagné. En l’occurrence quand Hitler prit le pouvoir, il fit renaitre les industries d’armement, attirant derrière lui les nantis. En économie tout se tient, refondre l’armée allemande, fit faire des affaires à tout le monde.
Le traité de Versailles est le grand responsable de la réussite du NSDAP. Je ne crois pas, en dehors de quelques excentriques, que les nantis Allemands désiraient Hitler et ses voyous.
Pour ce qui est de l’antisémitisme, cela marchait très bien partout en Europe, inutile non plus de prendre des leçons du coté des Russes.

Si le FN était élu, si Marine Le pen devenait Présidente, je la vois mal remettre en marche une industrie d’armement ou aviatrice, dans une France retirée sur elle-même. Et puis, partirait-elle en guerre contre nos voisins ?
Un peuple qui amène un Jean-Marie Le pen au deuxième tour, est-il mûr pour le suffrage universel ?

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 15 h 45 min

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 11 h 54 min
« il est vrai que ça gratrouille tous les petits bourgeois qui ont toujours courbé l’échine devant les puissants. Comment peut-on être si limité? »

Tu devrais savoir, mon bon ! Il suffit d’être con …

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 15 h 10 min

uejicé dit: 13 juillet 2014 à 15 h 05 min

les gens étaient heureux du temps de la monarchie

A la RDL, il nous manque un Joseph Lebon.

guagua dit: 13 juillet 2014 à 15 h 08 min

« Le degré de méconnaissance des Français cultivés sur leur propre histoire révolutionnaire est souvent confondante »

heureusement que ueda est là pour nous instruire (nous sauver )

uejicé dit: 13 juillet 2014 à 15 h 05 min

les gens étaient heureux du temps de la monarchie ,pas de massacre pas de terreur (ou si peu !) que du bonheur cqfd !

patrice dit: 13 juillet 2014 à 15 h 01 min

TKT
oui j’oubliais, vous avez raison, les dirigeants du mouvement ouvrier avaient été assassinés,l’alternative (l’opposition)éliminée donc était ouvert un boulevard pour les nazes
bon week-end

patrice dit: 13 juillet 2014 à 14 h 55 min

TKT
« Patrice, vous semblez confondre aide financière depuis les années 20, et élection de 1933. »

merci
hitler n’a pas été élu au suffrage universel (inexistant!)
mais par les représentants politiques des gros industriels grosses fortunes
L’antisémitisme était une « tradition » de la russie tsariste, poursuivie sous staline et ses successeurs

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 14 h 51 min

Une grande partie même de la production historique de tout le XIXe siècle est de très haut niveau, bien supérieur souvent à ce qu’on a dû ingurgiter depuis les annales.
Ce pauvre Bloomy répète les lieux communs mitterrandiens à qui il ne fallait surtout pas parler des crimes de la Terreur. La Révolution, c’était bien, et le misérable Manceron avait même un bureau à l’Elysée où il rédigeait ses maladives sornettes.
(On peut toujours parler de Godechot, si on ne néglige pas d’évoquer le parcours d’un François Furet, très significatif du point de vue de l’historiographie de la révolution depuis 75 ans.)
Le jeune Bloomy, peu expert en lectures révolutionnaires, pourra commencer par « Ecrire la révolution française » de Jean-Joel Brégeon, Ellipses, pas cher pas long, passionnant, et qui lui a valu tant de déboires de la part de la clique de l’imbécile tenancier historique évoqué plus haut.

ueda dit: 13 juillet 2014 à 14 h 42 min

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 10 h 58 min
ueda ou le cirque qui passe.
Evidemment, la Révolution réduite à la Terreur, dégagée de tout contexte, de tout apport libérateur.
Pas étonnant que le texte de référence soit de 1880. La réaction en marche pleine bourre.

Voilà une réaction bien décevante, mais hélas fort répandue.
Le degré de méconnaissance des Français cultivés sur leur propre histoire révolutionnaire est souvent confondante.
En toute bonne foi.
La manière dont se passaient les arrestations, l’atmosphère des sections en 93, la réalité de l’action des commissaire, les relations de voisinage… tout cela dépasse complètement leur imagination.
Il en ont la perception un peu abstraite qu’on récolte dans les ouvrages de synthèse.
Pour prendre la mesure de l’ignominie, de la vulgarité atroce, de la cruauté gratuite des médiocres remontés du fond par le torrent (les Santerre et tant d’autres qui donnent encore leurs noms à des rues), il faut avoir passé des mois à lire les minutes, les procès verbaux, les mémoires laissés par les gens ordinaires…
Je suppose que vous pensez que Billaud-Varennes ou Collot d’Herbois sont des hommes estimables?
Passons.

Cette phrase est navrante:
« Pas étonnant que le texte de référence soit de 1880. La réaction en marche pleine bourre. »
Il faudrait entendre si je comprend bien qu’il est déconseillé, devant un événement historique, d’aller voir ce qu’en pensent les gens d’en face, et par exemple leurs victimes.
Après quoi, on fait l’éloge d’un Leys/ Ryckmans qui avait l’originalité de ne pas prendre à la lettre la folie des discours maoïstes!
Il est temps d’avoir le courage de tourner le couteau contre vous-même, camarade!

Pour le reste, rassurez-vous, la production historiographie du 2nd Empire est de fort bon niveau, et les volumes cités sont surtout des documents d’archives.

renato dit: 13 juillet 2014 à 14 h 40 min

«… insulte l’intelligence, l’honnêteté et la culture… »

Si vous parlez de vous, là, c’est mal parti car pour insulter il faut qu’il y ait matière, et vous « petit chéri », matière nada ; une vanité sans limite, certes, mais ça ce n’est pas de la matière… bien que… c’est vrai que dans les égout on trouve quelque chose de semblable… à propos, toujours de l’opinion que Giacometti était Tessinois ? Et comment écrivez-vous Guggenheim déjà ?

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 14 h 30 min

Et renato, lui c’est le bouquet ! Faut voir ça ! Pareille pourriture, pareille néant ne peut se rencontrer que sur la Rdl. On est affligé ; depuis des années qu’il poste des commentaires, il n’y a pas eu un seul qui mérite quelque attention que ce soit. Un néant sidéral qui vocifère, braille, insulte l’intelligence, l’honnêteté et la culture avec un plaisir innommable. Innommable !

renato dit: 13 juillet 2014 à 14 h 23 min

Bon, Michel, votre “non-pensée” vous en faites ce que bon vous semble… encore que quelque chose puisse vous sembler… la nature humaine étant ce qu’elle est, le génocide derrière lequel vous cachez votre non existence mérite mieux que votre logorrhée. Donc, agrippez-vous à votre litron et voyez, si vous y arrivez, de donner une perspective moins raciste et moins insultante (pour le Juifs aussi) à vos propos.

Alba quelle bonne idée! dit: 13 juillet 2014 à 14 h 23 min

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 14 h 21 min

Commence donc par t’appliquer cette règle salutaire.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 14 h 21 min

Si les imbéciles arrogants qui savent tout mieux que les historiens, les penseurs, les savants de la littérature pouvaient seulement disparaître de la surface de la terre, ce serait déjà pas mal ! Mais faut pas rêver, comme dirait l’autre… Va falloir les supporter comme ça durant des lustres avec leurs commentaires aberrants quand ils ne sont pas carrément ignobles.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 14 h 20 min

renato, il faut croire que ça joue tout de même, peut-être pas pour vous,- peut-être. Il n’y a plus ici (à par moi) que des sexagénaires et des septuagénaires et je trouve que de plus en plus…ça se sent. Remarquez que c’est une leçon pour moi (47). Je m’en vais profiter au mieux de mes dernières belles années, et achever de défricher ce qui doit l’être… Je ne voudrais pas me trouver dans leur état dans quinze ans.

Retour à l'envoyeur dit: 13 juillet 2014 à 14 h 16 min

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 14 h 15 min

Il faut espérer que Michel alba se tire une balle, vraiment…!

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 14 h 14 min

« Ce que je nie absolument, c’est qu’elle soit emblématique de notre temps. » (Sirius)

Dans ce cas c’est autre chose. Vous n’êtes pas une ordure, vous êtes simplement un imbécile. Mais ça ce n’est plus réformable. C’est sans réponse, comme dirait Blanchot…

Y connaît rien, ce pauvre Sirius, et y vient causer de la Shoah ! Typique des imbéciles de la Rdl. Au lieu de faire preuve de modestie , d’écouter ce que disent historiens (Bensoussan, etc.), penseurs (Milner, etc.), critiques littéraires (Bessière, Tadié, etc.), non, il préfère s’enferrer dans sa non-pensée. Il ne sait pas pourquoi il le pense, mais il s’en tient là, comme un âne bâté qui refuse d’avancer. Ah, faut les voir à l’œuvre les bœufs de la Rdl ! Une sacrée engeance ! Voilà où nous mènent vingt-cinq ans de dénégation de la spécificité de la Shoah et de vide sidéral de pensée politique française (Sartre a tout de même écrit La Question juive durant cette période), de politique d’oubli gaulliste puis mitterrandienne. Voilà où on en est en France, au statut Sirius de l’âne bâté qui ne comprend rien à rien, qui a le cerveau farci de stupidités (du genre : « Certains sont plus marquants que d’autres et je vous accorde que la Shoah est dans les sommets du classement…Elle descendra progressivement au fur et à mesure que le temps passera »). On ne sait plus quoi dire devant tant de bêtises ! On en reste quoi ! On se dit, Voilà, c’est là où le pays où je vis, c’est ça la France, cet amoncellement de sottises et d’ignominies. C’est terrible !

renato dit: 13 juillet 2014 à 14 h 10 min

«…bouguereau qui fait régner sa petite terreur et emmerde tout le monde. »

Enfin ! si un rien suffit pour vous terroriser, je ne veux même pas imaginer ce que vous ferriez en cas de vraie ‘terreur’… que sais-je… les élucubrations de D. se révélant vraies… ou une invasion de moustiques fédérés à je ne sais pas quel califat…

Le petit célinien participe comme tout le monde… à vous de faire le tri… après, si vous n’y arrivez pas, demandez à votre analystes ; même si lacanien, il saura vous répondre.

Le vrai niveau de bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 14 h 01 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 34 min

je n’trolle pas cheuloux, jamais,

C’est pas ce que disait assouline il y a quelques temps.

Erreur dit: 13 juillet 2014 à 13 h 32 min

Bébert dit: 13 juillet 2014 à 13 h 31 min

Heu…non 4 et qui fonctionnent. Pas comme tes deux petits pruneaux secs.

Bébert dit: 13 juillet 2014 à 13 h 31 min

qui fesse qui dit: 13 juillet 2014 à 13 h 28 min
Qui me fesse. dit: 13 juillet 2014 à 13 h 25 min
Deux mecs qui ont des couilles ça gène les autres. Normal

Effectivement, deux burnes.

qui fesse qui dit: 13 juillet 2014 à 13 h 28 min

Qui me fesse. dit: 13 juillet 2014 à 13 h 25 min

Deux mecs qui ont des couilles ça gène les autres. Normal.

Qui fait quoi. dit: 13 juillet 2014 à 13 h 25 min

L’homme en réponses dit: 13 juillet 2014 à 13 h 04 min
Chaloux est le seul qui monte au créneau pour affronter cette fiente de bouguereau qui fait régner sa petite terreur et emmerde tout le monde

Ben non, yak Chaloux qui emmerde tout le monde (bon ok Pablo aussi) avec son outrecuidance de cultureux raté.
Un intermittent de la culture, très, mais très intermittent, nano-intermittent quoi.

En direct de l'hospice dit: 13 juillet 2014 à 13 h 15 min

La directrice est très mécontente. Ce midi, pendant le déjeuner, le pensionnaire bouguereau (73 ans et plus une dent)a balancé sa purée.

Tout bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 13 h 09 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 48 min

allez..chte laisse respirer mon cheuloux..c’est pour rire..enfin.. »on »

…Bouguereau te « laisse respirer » mais c’est lui qui bat en retraite…Tout lui…

Bébert dit: 13 juillet 2014 à 13 h 07 min

Va savoir… dit: 13 juillet 2014 à 12 h 57 min
Cucul dit: 13 juillet 2014 à 12 h 55 min

Du Chaloux type.
Falsificateur mais dissimulé.

L'homme en réponses dit: 13 juillet 2014 à 13 h 04 min

Chaloux est le seul qui monte au créneau pour affronter cette fiente de bouguereau qui fait régner sa petite terreur et emmerde tout le monde.

L'homme en question. dit: 13 juillet 2014 à 12 h 59 min

Questions dit: 13 juillet 2014 à 12 h 14 min

Chaloux se pose des questions, c’est bien.
Sûr lui ?
Ah non, trop content de lui-même.
Il s’aime.
A la folie.

des journées entières dans les arbres dit: 13 juillet 2014 à 12 h 59 min

Martin Amis is owner of PhotoBookStore, one of the leading online outlets for the very best contemporary photobooks from around the world, alongside a selection of rare, signed and out of print titles. His photographic work has been selected for Jen Bekman Gallery’s « Hey, HotShot! » , PDN Photo Annual and Magenta Foundation’s Flash Forward. You can view his personal website here.
http://notthatmartinamis.tumblr.com/post/91151703825/araki-all-from-ararchy-photobook-mania

Bébert dit: 13 juillet 2014 à 12 h 55 min

SMUR dit: 13 juillet 2014 à 12 h 47 min
Chaloux va faire claquer boudegras.

A part ses fesses Chaloux n’a jamais rien claqué.
Même ses enfants rigolent.

Questions dit: 13 juillet 2014 à 12 h 14 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 45 min

quand on voit comment tu traites par exemple les femmes (hier cette pauvre Rose, Clopine, Christiane etc…)

..tu vois tu fais la raclure de flic..un homme cheuloux, redresse toi

Question. Est-ce que Chaloux fait le flic ou est-ce qu’il se contente de commenter ce qu’écrit cette vieille lavasse de bouguereau?

Autre question. Est-il interdit de commenter ce que poste cette vieille lavasse de bouguereau?

Troisième question. La RDL est-elle la Corée du Nord de cette vieille lavasse bouguereau?

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 12 h 00 min

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 11 h 54 min

Les « sans-grade », pauvre Bloomy; qu’est ce que c’est cette imagerie? Est-ce tu crois qu’ils ont attendu 1789 pour entrer dans l’histoire? C’est trente ans de lecture qui te font défaut (et j’ai 15 ans de moins que toi…).

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 11 h 54 min

Apport libérateur : L’Empire, La Restauration, Louis-Philippe, une république morte-née, Napoléon III, la troisième république.

Pauvre jivaro qui ne raisonne qu’en termes français:Jacques Godechot, la Grande Révolution.
Sans parler de l’intrusion des sans-grade sur la scène de l’histoire – il est vrai que ça gratrouille tous les petits bourgeois qui onttoujours courbé l’échine devant les puissants.
Comment peut-on être si limité?

Sirius dit: 13 juillet 2014 à 11 h 54 min

« Sirius est un négateur de la Shoah, absolument ! En voulant relativiser la Shoah, il est négateur de la Shoah.

Je répète : Sirius négateur de la Shoah ! Un gros con de négateur même. »

Merci WG/ML. Je ne nie nullement la spécificité de la Shoah ni aucun des traits monstrueux que vous citez et qu’il appartient à des spécialistes de commenter. Tous les faits historiques sont spécifiques. Certains sont plus marquants que d’autres et je vous accorde que la Shoah est dans les sommets du classement…Elle descendra progressivement au fur et à mesure que le temps passera.

Ce que je nie absolument, c’est qu’elle soit emblématique de notre temps. Elle n’est qu’un des nombreux massacres collectifs que notre histoire (humaine) a connu, avec les moyens industriels du 20ième siècle, évidemment. Des atrocités comparables, avec volonté exterminatrices d’une population entière pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle fait, sont déjà survenues depuis: Ruanda, Cambodge; ethnique dans le premier cas, politique dans le second.

Le véritable fait emblématique de la modernité techno-industrielle, c’est la possibilité réelle que l’humanité entière disparaisse, sans guerre et sans haine (sauf guerre atomique), sans distinction de race ni de religion… Voir un de mes posts précédents. C’est véritablement et radicalement nouveau.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 50 min

De toute façon, bouguereau, étant donnés ton âge et ton mode de vie toujours être carré devant ton écran, tu dois plus faire de mal à une mouche… Des mouches, par contre, doit y en avoir…

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 46 min

Non bouguereau, c’est toi qui fliques tout le monde ici. Ta méthode, reprocher aux autres ce qui fait ton fond de commerce. Bien un truc d’empaffé comme toi.

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 45 min

quand on voit comment tu traites par exemple les femmes (hier cette pauvre Rose, Clopine, Christiane etc…)

..tu vois tu fais la raclure de flic..un homme cheuloux, redresse toi

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 43 min

des journées entières sous le marbre dit: 13 juillet 2014 à 11 h 42 min

J’ai aussi déjà donné mon avis sur toi, pauvre chose.

Sant'Angelo Giovanni dit: 13 juillet 2014 à 11 h 39 min


…un caca de mouche!,…avec un  » u « ,…O.K.!,…au microscope électronique!,…

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 37 min

Pauvre bouguereau, tes leçons de morale à quat’balles, quand on voit comment tu traites par exemple les femmes (hier cette pauvre Rose, Clopine, Christiane etc…) tu ferais vraiment mieux de la fermer. Une bonne fois.

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 36 min

Amusant cependant cette façon que tu as de te rapprocher de lui dès que tu es en difficulté… Même sac

que veux tu..je hais l’alali, les gens faut leur laisser un périmètre, c’est comme ça..sois un homme cheuloux et t’auras l’tien

Sant'Angelo Giovanni dit: 13 juillet 2014 à 11 h 35 min


…c’est le deuxième ou troisième étage de la fusée Apollo ,…qui vient de se déclencher du problème – post avec Martin-Amis,…

…la Lune pour bientôt,…avec un caca de moche dans l’espace intergalactique,…sons & lumières!,…0yez-Oyez!,…matelots,…suivant au fût du prince!,…Ah!,…Ah!,…Oh!,…
…etc!,…

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 34 min

ton post. Vidédérangé, tout le monde ici sait que c’est Alba

je n’trolle pas cheuloux, jamais, chacun fait cquil lui plait mon couillon..même de prende tes intimes convictions de flic pour démonstration..mais « tout le monde »..laisse s’il te plait chacun aprécier..c’est courtois pour eux

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 30 min

Richard Ford …

tsais rénateau on sdoute que l’gazier il s’est pas tout paluché à la pogne..rien de plus pisteux qu’une chaine de caractère et une photo..

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 29 min

@bouguereau
Flic? gros con, c’est toi qui fliques tout le monde ici, pas moi. La preuve, ton post. Vidédérangé, tout le monde ici sait que c’est Alba.
Amusant cependant cette façon que tu as de te rapprocher de lui dès que tu es en difficulté… Même sac.

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 25 min

Moi qui croyais que c’était déjà une baleine…

ça va bien..chacun sa tronche, tranche de cake de défacé de chaloux, lui au moins c’est etché homo voilà tout..c’est qu’un blog ici, tu rnaudes avec tes méthodes de flic

renato dit: 13 juillet 2014 à 11 h 20 min

Richard Ford … mais si on se met à recenser tous les livre qui n’ont pas été chroniqués sur la RdL, on a pas fini de rire…

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 18 min

faut reconnaitre que l’abimael c’est du spectacle..et dracul aussi..faut savoir avoir de la reconnaissance..et robespierre donc !

des journées entières dans les arbres dit: 13 juillet 2014 à 11 h 16 min

« D’abord, je vais raconter le hold-up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produits plus tard. C’est le hold-up qui compte le plus, parce qu’il a eu pour effet d’infléchir le cours de nos vies à ma sœur et à moi. Rien ne serait tout à fait compréhensible si je ne le racontais pas d’abord.

Nos parents étaient les dernières personnes qu’on aurait imaginées dévaliser une banque. Ce n’étaient pas des gens bizarres, des criminels repérables au premier coup d’œil. Personne n’aurait cru qu’ils allaient finir comme ils ont fini. C’étaient des gens ordinaires, même si, bien sûr, cette idée est devenue caduque dès l’instant où ils ont bel et bien dévalisé une banque.

Mon père, Bev Parsons, était un gars de la campagne, né dans le comté de Marengo, Alabama, en 1923 ; il avait quitté l’école en 1939, brûlant d’entrer dans l’armée de l’air, ce corps qui est devenu l’Air Force. Il a intégré Demopolis, fait ses classes à Randolph, près de San Antonio, et il voulait à tout prix être pilote de chasse mais, n’en ayant pas les capacités, il a appris à piloter un bombardier. Il pilotait les B- 25, les Mitchell poids léger, qui ont servi aux Philippines, puis à Osaka, où ils faisaient pleuvoir la destruction sur terre – frappant l’ennemi comme l’innocent. C’était un grand gaillard sympathique, souriant, bel homme, de plus d’un mètre quatre- vingt (il tenait tout juste dans l’habitacle du bombardier), avec un visage large et carré tourné vers autrui, des pommettes saillantes, une bouche sensuelle et de longs cils de fille, superbes. Il avait des dents d’une blancheur éclatante et des cheveux noirs coupés court dont il était très fier, comme il était fier de son prénom, Bev. Capitaine Bev Parsons. Il n’a jamais voulu reconnaître que Beverly était un prénom féminin pour la plupart des gens. C’était d’origine anglo-saxonne, disait- il. « Très courant en Angleterre, il y a des hommes qui s’appellent Vivian, Gwen et Shirley, là- bas. Et on ne les confond pas avec des femmes pour autant. » C’était un causeur impénitent, l’esprit ouvert pour un sudiste, des manières affables et obligeantes qui auraient dû le mener très loin au sein de l’Air Force, mais qui ne l’ont mené nulle part. Ses yeux vifs, noisette, parcouraient la pièce où il se trouvait pour y découvrir un auditoire – ma sœur et moi en général. Il racontait des blagues ringardes avec un cabotinage typiquement sudiste, il connaissait des tours de cartes et des tours de magie, il arrivait à détacher la première phalange de son pouce et à la remettre en place, il savait faire disparaître et revenir un mouchoir. Il jouait du boogie-woogie au piano et parfois il nous parlait « dixie », ou bien comme dans Amos ’n’ Andy (1). Il avait perdu un peu d’audition en pilotant les Mitchell et il était susceptible sur ce chapitre. Mais il était rudement chic avec sa coupe d’« honnête » GI et sa tunique bleue de capitaine ; en somme, il dégageait une chaleur sincère qui faisait que ma sœur jumelle et moi, on l’adorait. C’est d’ailleurs sans doute ce qui avait attiré ma mère (même s’ils étaient aussi différents, aussi désassortis que possible, tous les deux) qui était par malchance tombée enceinte dès leur première rencontre, expéditive, après une soirée en l’honneur des aviateurs rentrés du front, non loin de l’endroit où il se recyclait en directeur de l’approvisionnement, à Fort Lewis, en mars 1945, ses services de largueur de bombes n’étant plus requis. Ils s’étaient mariés dès qu’ils s’en étaient aperçus. Ses parents à elle, des juifs polonais émigrés qui habitaient Tacoma, n’étaient pas ravis. Gens instruits, professeurs de mathématiques, musiciens semi-professionnels – ils donnaient des petits concerts très courus à Potsdam, qu’ils avaient quitté en 1918 pour s’installer dans l’État de Washington via le Canada –, ils étaient devenus, hasards de la vie, concierges d’école. Être juifs ne voulait plus dire grand- chose pour eux à l’époque, ni pour notre mère, et renvoyait surtout à un mode de vie étriqué, vieillot et contraignant qu’ils n’étaient pas fâchés d’avoir laissé derrière eux en émigrant dans un pays apparemment exempt de juifs. »

ce livre n’a pas été chroniqué sur la RDL. Sauras-tu en reconnaître l’auteur ( talentueux) ?

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 15 min

une grenouille verte et jaune du Costa Rica*, voulant se prendre pour une baleine.

jolie vontraube..il fait penser a abimaele guzman dans sa cage..mais zouzou qui est un esthète kiffe pas mal avec une pinacolada..c’est loin et exotique..

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 15 min

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 10 h 58 min
Evidemment, la Révolution réduite à la Terreur, dégagée de tout contexte, de tout apport libérateur.

Apport libérateur : L’Empire, La Restauration, Louis-Philippe, une république morte-née, Napoléon III, la troisième république.

Pauvre Bloomy.

TKT dit: 13 juillet 2014 à 11 h 08 min

Begebenheit: Auschwiz I fut construit en 1941.
Vérité historique, les premiers KZ furent construits dès 1933, pour y mettre les prisonniers politiques et les homosexuels. Bien entendu sur le territoire hérité de la République de Weimar.
Donc Michel Alba, vous déformez l’Histoire, Auschwitz ne pouvait exister avant l’invasion de la Pologne. Le fait que ce fut une ancienne caserne polonaise ne change rien au discours. Argument débile ou enfantin. Et puis, vous faites avec raison, d’Auschwitz le paradigme du camp d’extermination, tout en venant écrire que le KZ fut créé pour enfermer des soldats russes et des Politiques. Vous devenez ridicule, Alba, vous oubliez que Hitler et Staline étaient alliés. Et que cela ne serve pas votre discours ponctuel, mais tant pis, IG Farben fut le grand profiteur d’Auschwitz. Dans une région occupée, vaincue, il est facile de saisir des terrains. Il y est plus pratique d’y enfermer les Juifs de l’Est et d’y construire des usines. D’autre part, les nazies ne tenaient pas trop à ce que la population allemande civile soit au courant de ce qui se passait dans les KZ.
Pour ce qui est des Politiques, emprisonnés dès 1933, l’arrière-pays berlinois était facile d’accès. Ou voudriez vous dire, que les nazis attendirent l’invasion de la Pologne, pour mettre les gens dans des camps ? J’ai certainement moins lu de livres que vous, je n’ai pas votre vocabulaire académique, votre QI est haut, mais franchement, des gens plus IQté que vous tombant dans la démence, peuvent dire de plus grandes conneries que vous. Bref, je crains que vous ne lisez pas les livres en réfléchissant, si vous les lisez vraiment. Vous êtes intelligent, mais mauvais gestionnaire de votre IQ. Bref, vous investissez fort mal vos capacités. Votre but, vous prendre pour l’homme le plus cultivé, le plus belesen, le seul qui comprenne quelque chose, bref, vous êtes une bulle de savon, une grenouille verte et jaune du Costa Rica*, voulant se prendre pour une baleine.
Ces grenouilles sont venimeuses, ce que vous n’êtes pas, vous n’êtes même pas irritant.
MàC, s’y connait mieux que vous sur la période et si je dois être corrigé, je le prie de venir le faire. Vous, Alba, pour dire vrai, vous êtes moins cultivé que vous voudriez l’être. Vous êtes un bluffeur

Terreur dit: 13 juillet 2014 à 11 h 05 min

Bloom bave, et regarde la Révolution Française comme on regarde une petite courtisane de Kyoto, séduisante, attirante, mignonne … Erreur tragique ! La révolution française est une sale pute qui a installé ses enfants pour longtemps. Hélas, nous n’avons pas suivi l’exemple de nos amis anglais !

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 04 min

on peut lire aussi les tesques de vauban zouz..sur la frankreich..c’est assez chouette..mais attation necessité fait loi hin zouz..pas d’alternative..c’est écrit en gros en haut de toutes les bourses

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 11 h 03 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 11 h 02 min

himmler perçait sous robespierre zouzou

Comme bouguereau perce sous sa couche?

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 59 min

Que La Terreur ait été le laboratoire politique des horreurs des deux siècles suivants est une évidence. Et cet historien à la con qui vous raconte (aujourd’hui, en 2014) qu’il n’y a pas eu de Terreur parce que le XVIIIe siècle est globalement violent, nous prépare les deux siècles qui viennent.

Bloom dit: 13 juillet 2014 à 10 h 58 min

ueda ou le cirque qui passe.
Evidemment, la Révolution réduite à la Terreur, dégagée de tout contexte, de tout apport libérateur.
Pas étonnant que le texte de référence soit de 1880. La réaction en marche pleine bourre.

Jacques... Jacques Brêle dit: 13 juillet 2014 à 10 h 51 min

Quel beau dimanche pour la saison!
J’vous ai apporté des bonbons…

Les gens me regardent de travers
Y en a même qui rient derrière moi
Le monde est plein de polissons
J’vous ai apporté des concons !

Oh oui! Alba, est moins bien qu’vous
Oh oui! Djedla, elle est moins belle
C´est vrai qu’Chaloux a des ch’veux roux
C´est vrai qu’Daaphnée, elle est cruelle

Ça, vous avez Bougueureau fois raison
J’vous ai apporté des bonbons

ueda dit: 13 juillet 2014 à 10 h 50 min

« On n’a jamais assez médité X » !

On aura toujours raison, faut méditer, faut méditer…
Il faut parfois changer l’X, malgré tout.

Pour les Français méditer la terreur n’est pas si facile.
Il ne la connaissent pas dans les coins, ce qu’on apprend à l’école est une légende honteusement euphémisée, les bons livres ne s’achètent pas en librairies, il sont épuisés.

Rien ne vaut les archives publiées quelques décennies après le Désastre (appelons le comme ça, ça va faite envie aux métaphysiciens et aux essayistes à la française s’il y a une majuscule)…

Voyez la variété des fonctionnements locaux de l’ingénieux petit engin démontable de Guillotin (la Technique!) de Guillotin, par ex. « La guillotine et les exécuteurs des arrêtés criminels pendant la Révolution » de G. Lenotre (1906)

Par ex. le Conseil général de la commune d’Arras, séance du 24 ventose 93 s’inquiète de l’évacuation des tonneaux de sang après exécution, surtout quand elles sont collectives.

Science et hygiéniste: « On propose, par mesure de bien général, d’inviter l’accusateur public de faire faire plusieurs paniers doublés de toile cirée pour transportait ceux qu’on transporterait au cimetière, aussitôt après l’exécution, ainsi qu’une charrette qui servirait à les y conduire, motivée de ce que, les corps restant sur la guillotine le sang qui s’en échappe pourrait occasionner le mauvais air et causer des maladies ».

Les exécutions multiples, ça permet à des exécuteurs un peu esthètes de faire des expositions de corps des deux sexes qui obtiennent un grand succès chez la canaille, qui peut naturellement garder leurs vêtements comme souvenir.
J’aime bien aussi les farandoles de types encordées conduits devant des fosses…
Ou à Rennes, où on n’arrive plus à tuer tout le monde, cette « compagnie d’enfants pris dans la bourgeoisie aisée et que l’on appelait l’Espoir de la Patrie. Pour donner d’avance le goût du sang à la future génération, on employait ces enfants à fusiller, dans le cimetière Saint-Etienne, les infortunés ramassés par les colonnes mobiles. On procédait par quinze ou vingt à la fois. La plupart, mal atteints par les jeunes apprentis-bourreaux n’étaient pas tués sur le coup »…

A Arras, il est clair que la pollution n’est pas que physique, elle est déjà un mélange idéologico-racial. La bête nommée « aristocrate » doit être traitée avec énergie:
« 26 ventose. Le Conseil général devant veiller à la salubrité de l’air; considérant que les aristocrates, après avoir exhalé le poison de l’aristocratie, empoisonnent encore nos concitoyens de leurs sang quand le glaive de la loi frappe leur tête coupable, a délibéré de vous faire fabriquer plusieurs paniers doublés d’une toile cirée, etc »…

Heureux Français, il auront bien mérité du destinal et de l’épocal!
La technologie de mort, le dépouillement de tous les droits, le flicage quotidien, la langue de bois obligatoire sous peine d’arrestation (on l’a eu, notre LTI)…
Nous avons inventé une matrice totalitaire pour deux siècles!
Les dingues de tous les pays nous l’ont envié, ils ont absolument voulu l’expérimenter en russe, en chinois, en swahili, en khmer…

Et cette atroce culture politique, devenue inconsciente ou bonne-consciente remplit encore aujourd’hui les cerveaux simples d’idéologues qui s’endorment en souriant de ce « rêve héroïque brutal »: s’ils pouvaient!
Gloire à la révolution française!

Mais est-ce qu’on veut vraiment s’intéresser au quotidien, à la terreur ordinaire de tous les jours?

Plutôt que de blanchotiser sur la « communauté introuvable », lisez les volumes « Paris en 1793, Paris en 1794, Histoire de la rue, du club, de la famine », 1868 -et tant d’autres.

Français!
Laisse les Allemands un moment tranquilles!
Remonte plus haut que le fascisme éternel du père Sternhell!
Retourne à tes sources si tu ne veux pas mourir idiot!

(Pourquoi ne réédite-t-on pas en poche les deux volumes de Mortimer-Ternaux, Histoire de la terreur (1868)?
Ça vaut cent romans de rentrée…)

renato dit: 13 juillet 2014 à 10 h 48 min

Il y eut à Rome des tentatives pour arrêter ou du moins mettre un frein aux vexations subies par les juifs, ainsi Annibale Rucellai, gouverneur général de Rome, le 15 janvier 1595 édite — et fait notifier par affichage publique — ça (pas envie de traduire mais les ‘Cousins’ savoir faire un petit effort) :

Che non si debbano molestare, né dar fastidio alli Hebrei.

Volendosi provvedere agli scandali, & inconvenienti che sogliono nascere dalle molestie, e beffe, che s’intende darsi giornalmente a gli Ebrei. Per questo Il molto Ill.o, & Rever.mo Mons. Anibale Ruccellai, Vescovo di Carcassone, & dell’Alma Città di Roma, & suo distretto General Governatore, & Vicecamerlengo, per ordine espresso de la Santità di N.S. per il presente Bando ordina, proibisce, & comanda, che nessuna persona, di qualsivoglia stato, grado, condizione, & preminentia, ardisca, ne presuma in modo alcuno diretto, o indiretto, dar fastidio o impedimento di nessuna sorte ad alcun ebreo, maschio, o femmina, putti, o putte, ne schernirli, toccarli, o offenderli in qual si sia modo, in parole, o fatti di giorno, ne di notte, occultamente, ne palesemente, sotto pena a gli uomini Cristiani di tre tratti di corda, & alle donne, e putti della frusta, & di più alla pena, alle quali sarebbero tenuti, se avessero offeso un Cristiano, dichiarando, che li padroni di casa saranno tenuti per li loro servitori, li padri per li figliuoli, e maestri per li discepoli, & se ne farà esecuzione rigorosa, riserbandosi esso Mons. Reverendiss. Governatore l’arbitrio d’aumentare e diminuire le pene secondo la qualità del fatto, e delle persone, & ognuno si guardi di non contravvenire.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 46 min

Je vous laisse à vos élucubration d’abrutis patentés ! J’ai assez perdu mon temps avec ce genre de sinistres connards.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 40 min

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 37 min
« quand t’auras contribué comme je le fais à l’intelligence des problèmes évoqués »

Michel Alba, Dieu nous en garde.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 40 min

Ben évidemment que t’as rien à ajouter ! T’as un peu regardé ton néant intellectuel ? Ueda c’est idem. Il suffit de comparer la teneur de mes commentaires depuis des années, et les vôtres ! Ya pas photo, je remporte le prix du meilleur contributeur haut la main, avec des commentaires toujours pertinents, intelligents et d’une culture approfondie.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 37 min

Et cesse une bonne fois pour toutes de nous faire chier avec tes commentaires de merde sur tel ou tel !

Toi, c’est pareil que l’autre minable d’Elseneur, quand t’auras contribué comme je le fais à l’intelligence des problèmes évoqués, tu pourras l’ouvrir. Pour l’instant, tu n’a fais que polluer ce blog avec tes commentaires qui puent et ta mentalité de petit con prétentieux.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 31 min

Surtout, quand les petits marquis voudront bien s’apercevoir à quel point ce que lâche (on ne peut pas dire « écrit ») bouguereau est bête et haineux, ils auront appris à lire (le couplet à propos des « cornes » des dames, hier, était un morceau de choix).

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 30 min

Toi aussi tu nous les casses, gros connard d’Elseneur ! Si t’es pas content, contribue comme je le fais à la réflexion du blog ! Là, t’auras le droit de l’ouvrir, pauvre minable !

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 10 h 29 min

« que ceux qui supportent ce connard lève le clavier bien haut, qu’on voit un peu les courageux »

Je supporte totalement Bouguereau, génie de la bouteille à encre passoulinienne !
(entre tordus, faut s’entraider…)

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 27 min

Contrairement à ce que raconte cet ignare de Kron, Auschwitz I est une caserne polonaise à la base. Ce camp n’a pas du tout été créé. Cette caserne a simplement été transformé en camp de concentration et a commencé par accueillir des prisonniers politiques allemands. Pauvre trou du cul !

Auschwitz II, autrement dit Auschwitz-Birkenau a été créé à la base par Himmler pour servir de ferme modèle ! Ensuite pour y accueillir les prisonniers russes après Barbarossa. Les premiers gazés furent précisément des Russes en octobre ou novembre 1941 à Auschwitz I. Ensuite il y a eu la Buna ou Auschwitz III. Lire le livre d’Annette Wieviorka sur l’histoire d’Auschwitz qui détaille cette histoire dont je ne fais que tracer les grandes lignes.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 24 min

Pour que la RDL ait quelque chance de faire revenir des gens qui méritent d’être lus, il faudrait en effet faire déguerpir ce gros con (comment l’appeler autrement?) de bouguereau et Alba qui pollue avec ses fixations maladives d’un type qui n’a pas eu de vie. Ce serait en effet très simple (bouguereau 48 heures chrono).

Elseneur dit: 13 juillet 2014 à 10 h 20 min

Chaloux dit bien haut ce que tout le monde pense tout bas à propos de bouguereau, on ne saurait mieux dire mais beaucoup se déballonnent… on finira bien par l’avoir malgré pléyel ! que ceux qui supportent ce connard lève le clavier bien haut, qu’on voit un peu les courageux

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 20 min

Contrairement à ce que raconte ce gros salopard, cette ordure finie de Kron, cette merde en col blanc, les ouvriers de Berlin ont manifesté contre Hitler dans le quartier ouvrier de Berlin.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 10 h 17 min

Sirius est un négateur de la Shoah, absolument ! En voulant relativiser la Shoah, il est négateur de la Shoah.

Je répète : Sirius négateur de la Shoah ! Un gros con de négateur même.

TKT dit: 13 juillet 2014 à 10 h 10 min

Patrice, vous semblez confondre aide financière depuis les années 20, et élection de 1933.
Les grands industriels, soit, ceux de l’industrie d’armement, les machines, la chimie, soit, avec le traité de Versailles, il faut quand même dire que leurs industries avaient été muselées.
Parmi son soutien les hommes du peuple, anciens communistes, socialistes, croyant en une possible remontée économique de l’Allemagne. Ces gens firent partie de ses troupes, plus nombreux, les pauvres sont toujours en majorité, sans eux qui pourrait affirmer que Herr Hitler ait pu devenir Kanzler ? Il eut les deux, le peuple et le financement venu des riches. En 1933, certains Entrepreneurs, qui ne se sentaient pas particulièrement nazi ou antisémite, rejoignirent le parti au pouvoir. Pas vraiment quelque chose de particulier quand une dictature s’installe. Les Aryens mariés à des Juives, divorcèrent, dans le meilleur des cas envoyèrent leurs anciennes épouses avec les enfants, en Amérique du Sud. Certains pour des raisons professionnelles devinrent de vrais profiteurs, n’hésitant pas à demander de la main d’œuvre gratuite. Des journaliers prisonniers de guerre, pour 50 sociétés industrielles, un KZ à usage privé. On y retrouve IG Farben, Siemens, Krupp, Thyssens, la liste exhaustive se trouve en allant chercher sur Google. Hugo Boss tellement décrié, ne fait pas partie de cette liste. Je ne crois pas que les Entrepreneurs Français, sous Vichy, aient refusé de travailler. Hermès peut-être ? Je n’ai jamais pu mettre les mains sur un livre traitant de l’utilisation dans les KZ sur sol français, des déportés. Rien à ce sujet sur le Strutthof, KZ qui fut aussi un camp d’extermination.
Les grands camps comme Auschwitz furent crées là en même temps que des usines, IG Farben par exemple. En effet dans une région qui aujourd’hui est polonaise.
Entre Berlin et Stralsund, la route est une sorte de route des KZ, souvent construit, comme à Ravensbrück, dans une contrés idyllique, chateaux et lacs. En fait tout le pays avait ses KZ, dire que la Shoah se passa uniquement sur le sol polonais est vrai en nombre, est vrai pour la statistique, mais faux, aucune exclusivité de la Pologne. Ne pas oublier non plus, les Juifs tués aux bords des routes dans les pays faisant partie de l’URSS. La spécifié de la Shoah, l’industrialisation de la mort, donne raison aux propos de Langue Moisie, c’est unique pour l’époque.

Traduisons, heu... essuyons le bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 10 h 08 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 10 h 03 min
« ..bon j’ai pléyel.. »

Traduction : l’infirmière arrive…
(Petites misères de l’accident vasculaire cérébral.)

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 10 h 03 min

@BOUGUEREAU
Non, gros con

..ha tu vois jicé..mit uns!..il ne peut pas ne pas..bon j’ai pléyel..mais je reviens ! hold dze line christian

Supplique d'un voisin de monsieur Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 03 min

Pitié ! Nous exigeons des commentateurs de la RdL un peu de cette qualité littéraire qui fondait ce blog prestigieux.

Il y a urgence.

Notre voisin, le grand pianiste Chaloux aux Doigts d’Argent, nous casse les oreilles ce matin en massacrant le Miserere de Palestrina … La Mairie est au courant.

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 10 h 03 min

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 58 min

il ne fait que copier

ton « style » de dérisoire petit copieur de Céline
J’avais répondu sans le savoir…

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 9 h 59 min

@BOUGUEREAU
Non, gros con, je constate ce que, avec ton langage de chartier, tes idées courtes, ta bêtise et ton perpétuel contrôle de ce qui est dit, tu as largement contribué à faire de ce blog, une poubelle à glaviots pour vieux hémiplégiques frustrés dans ton genre, rien d’autre. Il y a encore quelques temps, on pouvait encore parler un peu littérature mais tu as contribué par ton omniprésence -démente, est-ce que tu n’as vraiment rien d’autre à foutre du temps qui te reste ?-, ta grossièreté, et surtout ton immense connerie bien dissimulée derrière ton « style » de dérisoire petit copieur de Céline, à faire partir les gens intéressants. Le pouvoir, je m’en fous, mais je peux tout de même te dire que tu devrais te casser.
Tu te prends pour « la mascotte » de la RDL, mais tu n’es qu’un minable qui ne parvient qu’à salir, polluer et dévaluer.
Ce pouvoir-là, je te le laisse.

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 58 min

Chaloux, votre place est parmi nous !

mais il va revenir jicé..il copie dédé..il ne fait que copier

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 55 min

..et proche de la fiasque

il me faut absolument une raison keupu..en plus d’ête trave antisémite et grand spetuagénaire

Non à l'exclusion des séniles ! dit: 13 juillet 2014 à 9 h 51 min

Chaloux, votre place est parmi nous ! Séniles de tous les pays, unissez-vous …

Elseneur dit: 13 juillet 2014 à 9 h 51 min

Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne ce Widermachib commence à nous pomper l’ordi, faut te calmer bonhomme, déjà qu’on a bouguereau de plus en plus frappadingue, toujours à côté de la plaque et proche de la fiasque

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 50 min

..plus ou moins il faut dans un lobby comme chez les mabouls un calif.. »qui parle au nom de »..qu’il dise des conneries et qu’il pontifie est accessoire..accessoire dans le sens barnum, baton, plaque de granit, et barbe : comme le nez rouge pour un clown c’est indispensable

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 46 min

« Négateurs de la Shoah »? A quel moment avons nous nié un seul des éléments factuels cités par Widergänger sur l’ampleur et l’atrocité de l’extermination des juifs par les nazis?

qu’il ai le pouvoir de l’insulte suprème et que tu aies a t’en défendre..c’est -uniquement- ça qui compte..même pour lassouline

Chaloux dit: 13 juillet 2014 à 9 h 44 min

Ce blog est vraiment devenu le crachoir à usage exclusif de quelques vieux frustrés en état de démence sénile plus ou moins précoce, bouguereau, Michel Alba, – et de quelques autres variétés de crétins dont je me dispense de faire le détail.
Affligeant. Plus aucun intérêt.
Bon dimanche…

A la vérité ..... dit: 13 juillet 2014 à 9 h 43 min

« Thierry Kron n’est pas aussi crétin que vous le laissez entendre, Michel. »

Il exagère, mais il y a du vrai.

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 42 min

Du bon vieux Barrès qui tache, avec lequel on baptise les parkings

dis donc kabloom..combien de site saint qui n’ont pas été baptisé au sang de quelques paien et gentil..sans déconner! ..byo faut qutu piges un truc bien profond : les juifs sont innocent jusqu’à l’os, les autres coupable jusqu’à fond c’est ça l’origine du monde..mais passons, tout ce que l’un dira de l’autre sera soit la vérité absolue, soit de la perfidie, et tout ce qu’il diront d’eux même sera soit de l’humour soit de l’histoire, je te laisse distribuer les roles..et ceux qui consolideront cette état de fait, en bien et mal évidemment travailleront a l’ordre du monde..même de dire que l’homme heureux n’a pas d’histoire est un blasphème..kabloom : vu à planter des jalons,comme les autres

De quoi parle t on ? dit: 13 juillet 2014 à 9 h 41 min

Si l’on parle de problème de paradigme de l’époque moderne, Sirius a parfaitement raison !
Si on parle du problème juif d’Alba, Sirius est complètement à côté de la plaque…

D. dit: 13 juillet 2014 à 9 h 41 min

Thierry Kron n’est pas aussi crétin que vous le laissez entendre, Michel. Il est de mon devoir de le souligner.

Sirius dit: 13 juillet 2014 à 9 h 37 min

« Négateurs de la Shoah »? A quel moment avons nous nié un seul des éléments factuels cités par Widergänger sur l’ampleur et l’atrocité de l’extermination des juifs par les nazis?

Comme il a tout lu sur le sujet et a une excellente mémoire ou d’excellentes fiches, je me garderais bien de le contredire sur des points d’histoire.

Ce que je conteste, c’est l’interprétation délirante et essentialiste qu’il en donne.

Il y a eu d’autres exterminations de masse dans l’histoire, tout aussi atroces, systématiques et intentionnelles, mais dans des contextes et avec moyens différents. Onésiphore a raison de dire que quand la Shoah s’éloignera dans le temps, que tous les survivants de cette époque auront disparu depuis une ou deux générations, la Shoah rejoindra la longue liste des horreurs de l’histoire.

Tiens Widergänger, si tu veux absolument du paradigme, je pense que, plus que la tentative d’extermination des juifs, trois évènements, EUX absolument nouveaux et liés à la société techno scientifique méritent d’être mentionnés comme paradigmatiques de l’époque moderne:

-Hiroshima ou la possibilité nouvelle d’éradiquer rapidement toute vie humaine, peut-être toute vie tout court, de la planète Terre!
-la maîtrise de la reproduction, ou la perspective d’un génocide doux de l’humanité par refus de se reproduire (ça commence en Europe et au Japon). Puisque tu adores citer des noms, lis Rémy Brague sur le sujet.
-la destruction possible d’un environnement compatible avec toute vie humaine sur terre

C’est du lourd, ça mon bonhomme, de l’hyper lourd et du vraiment neuf! Du paradigme comme on l’aime…

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 27 min

À un moment, quand je ne me rappelle pas, la Papauté décida que les juifs devaient survivre afin de démontrer au monde la vérité des Évangiles…

dracul frait bien en synagogue aux noeils bandé

renato dit: 13 juillet 2014 à 9 h 24 min

Mais enfin, petit chéri, ce n’est pas le cas de me chanter votre arbre généalogique fantasmé, j’ai vu assez de ruines dans ma vie pour en reconnaître une lorsqu’elle apparaît. Bonne journée.

P.S., pour le « petit chéri », je ne savez pas que vous et ML en aviez acheté le ©…

bouguereau dit: 13 juillet 2014 à 9 h 22 min

Vous êtes comme ces alcooliques

comme les texan avec 12 sig et 15 colt..les lobbies ont des mauvais fruits vontraube mais c’est eux en premier qu’il faut défendre..évidemment

patrice dit: 13 juillet 2014 à 9 h 21 min

« N’oublions pas qu’Adolf Hitler fut porté au pouvoir par le suffrage universel… »

Mais non! ce sont les gros industriels qui l’ont porté au pouvoir, et, ce, pour le plus grand soulagement des pouvoirs des autres pays européens, qui n’ont pas levé le petit doigt pour aider la République espagnole

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 9 h 21 min

Avant de vous quitter quasi définitivement …

« Dans le monde de la culture et de la communication, le journaliste Jean-Pierre Elkabbach est promu commandeur. L’économiste et journaliste Bernard Maris ainsi que le journaliste sportif Gérard Holtz sont nommés chevaliers. »

Ce gland mou d’ELKABBACH !
Ce gros nul de MARIS !
Cette couille molle d’HOLTZ !….

Et le bac à tout le monde…Yeah !

TKT dit: 13 juillet 2014 à 9 h 18 min

Michel Alba, quand on lit un de vos commentaires, on ne sait pas qui vous insultez. Vous êtes comme ces alcooliques que l’on croise dans les rues, qui insultent tout le monde perdu dans leur monde largement médicamenté et parfaitement perdu dans l’alcool.
Je vous souhaite un joyeux dimanche !

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 9 h 15 min

Je vous rappelle, Renato mio, qu’élevé, nourri au sein par Marilyn Monroe, habitué aux plus jolies nounous indigènes thaïs, couru et entretenu par des femmes d’affaires splendides, longtemps photographe personnel de liliane B., je n’ai aucune raison d’être votre « petit chéri ».

Ne faites pas votre Michou ! Vous y gagnerez en réputation. Et bon dimanche entre Amis !

TKT dit: 13 juillet 2014 à 9 h 13 min

Michel Alba, vous vous emportez, vous êtes colérique, c’est mauvais pour la pression sanguine, vous atteignez l’âge où il faut faire attention.
Même au moyen-âge, Alba le messhugge, il y avait des Juifs qui réussissaient. J’aime assez observer votre suffisance, vous allez éclater monsieur le prof de 5ème. Vous rêvez de discourir au Collège de France et d’être le Grand Esprit de votre génération. Vous lâchez des citations, vous citez des livres, des noms d’Auteurs, de Penseurs, vous pensez sérieusement être le seul à comprendre vos lectures. Si vous étiez vraiment génial, Michel Alba, vous seriez une Gloire Nationale, que dis-je internationale, on vous encenserait partout où dans le monde il y a une vie universitaire juive. Votre tirade sur Montréal est grotesque. Pensez vous sérieusement impressionné quiconque parmi nous ? Vous devriez descendre à Grasse, et prendre des leçons de littérature chez John Brown.
Pour ce qui est de Bigorneau de Bellerente, si j’ai bien compris, il vit encore par l’esprit dans les années 30.

Sant'Angelo Giovanni dit: 13 juillet 2014 à 9 h 11 min


…@,…J.C.,…

…la vieillesse n’y est pour rien si elle vient!,…avant ou après l’heure!,…
…c’est, les convenances qui n’en sont pas, qui parlent,…dans les bals, tous le monde est là!,…présent, en famille!,…
…tout , le monde danse et se met à rire de bon coeurs!,…on ne laisse pas les jeunes convoler seuls, pour n’être que la marchandise de ruffians-marchandises à  » histoire d’Ô « , sur commande, d’institutions corporatistes à exclusions sectaires!,..

…conditions ententes – mutuelles entre hiérarchies & strates,…pour exactions,soumissions,…de complaisances genre syndrome de Stockholm!,…
…à virtualiser une différence par les entrées sélectives,…cravates-bleu, cheveux gris,…( rappel,…liberté,…chacun son genre,…pas d’endoctrinement au sélectif-privé ou public!,…),…
…et donc!,…
…contrairement aux bals du village,…les jeunes en errances-privée, par les snobs-rentiers!,…
…Oui!,…votre contrat!,…des fruits-vierges ( notion très exagérer… pour les,…émirs, maquereaux, ou plus rares les châtelains de mon culs à lécher!,…version Mon Oncle Benjamin !,…Jacques Brel,…)

…si, j’ai des filles,…& jeunes,…engluées dans des clans à bordels du samedi-soir pareils!,…a quoi servent les guerres et révolutions, pour se faire baiser par les mêmes  » tordus vicelards à pognons, pour ne savoir faire que l’extrême-débauché en face du monde!,…

…ou sont les notions de patries, morales, usages et coutumes européennes, non-cow-boy’s de grand-chemins faisant fonctions de racoleur pour Ô’truie!,…
…genre ,…Blanche-neige, au trou,…Cendrillon vient pour ta fessé !,…etc!,…

…tout les rendez vous, de rencontre avec les parents, aussi!,…
…ma fille vous plait,…clochard à la pomme!,…allez, Charlotte!,…entourlupinez-moi!,…ce ringard!,…vite fait, bien fait!,…
…les travaux aux champs, l’écurie d’Augias,…çà vous tente!,…Ah!,…Ah!,…
…vous devez avoir un cul de première mon garçon!,…en public,…mon cow-boy!,…vous y savez faire à lustrer les bottes!,…
…çà ou autre chose!,…
…manger à tout les ratelliers & châteaux sans toitures-restaurées!,…tout pour ne pas s’ennuyez!,…en €uropa-cons!,…d’endoctrinés aux Paretto-débiles!,…sans A.D.N.,…d’indépendances aux structures d’états coercitifs!,…de stratifications corporatistes!,…mon échiquier!,…ton rôle!,…etc!,…
…Ah!,…Ah!,…Ah!,…merci!,…gratuit!,…encore un point de vue!,…

renato dit: 13 juillet 2014 à 8 h 57 min

«…exclure des propos non-formatés » ?!

Mais il n’y a rien de plus formatés que vos propos petit chéri !

Sirius dit: 13 juillet 2014 à 8 h 48 min

Widergänger: « il met les pieds dans le plat, comme je me suis efforcé de le faire face à deux négateurs de la Shoah, Sirius et le père Prébois, qui n’en est pas à sa première saloperie : »

Ainsi parce que nous refusons de croire que la Shoah serait « le paradigme pour dire le monde d’aujourd’hui », nous serions des négateurs de la Shoah!

ML, tu atteints ici les sommets de la mauvaise foi.

renato dit: 13 juillet 2014 à 8 h 46 min

Et si on préfère le modèle Aubrey au modèle Gibbon ? Plus confortable, se porte en toutes occasions… etc.

Sirius dit: 13 juillet 2014 à 8 h 34 min

« Non, la Shoah n’a pas eu lieu en Allemagne mais en grande partie en Pologne et dans l’Est de l’Europe. Vous êtes en plus inculte en histoire » Widergänger.

Comme si je l’ignorais!!! Vous vous foutez du monde WG en faisant semblant de ne pas comprendre ce que je voulais dire, un peu trop elliptiquement peut-être.

renato dit: 13 juillet 2014 à 8 h 21 min

En Europe, hors des grands centres urbains, jusqu’à ‘avant-hier’ la majorité des gens était pauvre…

Cela dit, l’antisémitisme comme on le connaît en terre chrétienne prend origine dans la lutte de pouvoir qui eut lieu dans l’empire romain lorsqu’il s’agit de trouver une religion plus fédérative que le culte de l’empereur. L’antisémitisme est la conséquence de la propagande faite par les premiers chrétiens dans le but de remporter la mise : inutile d’aller chercher du côté des sous, de la réussite, de l’intelligence…

Tenir en compte que le christianisme était vu dans l’empire comme une secte juive déviante ; et aussi que les juifs (avant 66) jouissaient d’un statut fiscal privilégié : ils étaient exonérés du payement du tribut à l’état lors de l’année sabbatique, et ils étaient autorisés à envoyer leur contribution à Jérusalem (pour le temple) — notices in Cicéron, en défense de Flaccus ; et en deux Satires d’Horace.

Avec l’édit de Milan et la proclamation de la tolérance religieuse, les chrétiens passèrent de persécutés à persécuteurs, et ils gratifièrent les juifs des calomnies dont ils faisaient l’objet à l’époque du culte de l’empereur… L’homicide rituel, par exemple, (se rappeler que l’homicide rituel était prohibe chez les romains) fut longtemps une bonne excuse pour persécuter les juifs (voir Agobard de Lyon)…

À un moment, quand je ne me rappelle pas, la Papauté décida que les juifs devaient survivre afin de démontrer au monde la vérité des Évangiles…

Enfin ! tout vient de ce conflit de pouvoir… comme quoi la religion est la plus grosse merde dans la quelle l’humanité est tombé…mais on me fait travailler, là, et je déteste ça.

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 8 h 14 min

Autre caricature :

Si j’écris Pierre Assouline = Paul Edel, tout le monde comprendra que je fais allusion à la capacité de CENSURE d’iceux, destinée à exclure des propos non-formatés, au nom de leur insignifiance… Comme si l’insignifiance n’était pas partagée par tous !

Alors, pourquoi moi ! Du coup, je les remets :

JC….. dit: 13 juillet 2014 à 7 h 04 min
..Amis…Amennemis….. Amen….amis….
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 7 h 02 min
… MARTIN ! …MAR..Tin… Martin… Mar…tin…Mart… mA… ma…mmmmm …
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 7 h 01 min
…. Ah!,…Ah!,…Ah!,…Bip!,…Bip!,… bobards!,…etc!,…envoyez!,… !!!….
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 56 min
… Brésil, un pays jeune….enfantin ….
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 50 min
… manger, ou être mangé…..
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 49 min
…mêmes causes, mêmes effets….
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 47 min
…. ce qui se passe à Gaza se produira autrement en Europe…
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 45 min
….femme voilée = femme violée …
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 25 min
….ce matin…grand soleil…léger mistral qui se lève…. ciel bleu ….elle tourne !
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 23 min
…tu vieillis, Gianni…. tu vieillis ….!
JC….. dit: 13 juillet 2014 à 6 h 22 min
Euh …. ! Et à part shoah….ça va ?….!

JC..... dit: 13 juillet 2014 à 7 h 53 min

D’un autre côté, camarade ueda, la caricature a du bon : elle frappe. Qui a vu Daumier sur les avocats ne peut plus voir un baveux de la même façon, n’est-il pas vrai ?

Lorsque j’écris « femme voilée = femme violée », la caricature devrait fonctionner.

On se souviendra mieux qu’un long discours qu’emballer une femme dans un sac poubelle noir, la nier, c’est la violer, violer sa personnalité, violer sa liberté !

ueda dit: 13 juillet 2014 à 7 h 46 min

Habituelle purée de pois métaphysique sur la « Shoah »…

Désastre humain? Non. Désastre historique? Non.
— Désastre « épocal »! Désastre destinal! Désastre historial!
Qu’il faut « penser »!

WG de plus en plus caricatural.

Widergänger dit: 13 juillet 2014 à 7 h 09 min

Bihoreau, encore un qui se révèle pas net du tout ! Avec un cerveau en état de déconfiture avancé. Ah ! j’ai l’air malin, tiens, avec mes bouquins, mes arguments, mes citations, mes analyses. C’est le grand luxe, une véritable orgie intellectuelle, et dire qu’ils ne doivent pas y comprendre le tiers du quart de ce que j’écris, tous ces bœufs ! Quelle misère ! Et puis, mesquins, et vindicatifs et méchants avec ça ! Quel pays ! Quelle époque ! Si Baudelaire avait connu les blogs, mais, le pauvre, il ne serait pas mort à 46 ans, ils l’auraient rendu fou bien avant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*