de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Michel Houellebecq, subversif et irresponsable comme jamais

Michel Houellebecq, subversif et irresponsable comme jamais

Donc, Houellebecq. Impossible de le contourner, de faire l’impasse ou de passer par-dessus. Quoi qu’on pense de lui ou de ses livres, il est là, occupe le terrain et domine la scène littéraire française depuis près de vingt ans. A l’étranger, il est « le » romancier français par excellence, le plus traduit, le plus commenté, fût-ce souvent pour de mauvaises raisons, étant celui par qui le scandale arrive. Précédé par sa légende, chacun de ses romans est un événement avant même d’être publié, phénomène qui lui vaut le statut de phénomène de société. Soit, mais ce qui compte, c’est le texte –et à la rigueur, ce que l’auteur veut en dire par ailleurs.

Soumission (320 pages, 21 euros, Flammarion), roman de politique fiction et de légère anticipation qui sera mercredi en librairie mais qui est déjà disponible gratuitement depuis une semaine en téléchargement illégal sur différents sites, se situe dans la France de 2022. François, le narrateur, est un universitaire de 44 ans, maître de conférence de littérature du XIXème siècle à Paris III puis professeur des universités, auteur d’une thèse en Sorbonne sur « Joris-Karl Huysmans, ou la sortie du tunnel » exalté en naturaliste chrétien. Il n’aime pas les jeunes, estime avec Nabokov que la somme de ses livres suffit à retracer la biographie intellectuelle d’un écrivain, perd des points sur son permis et met onze jours à se remettre d’une rencontre avec une jolie jeune fille qui réussissait à fantasmer sur Jean-François Copé. Il fait souvent l’amour mais sans fatigue et sans plaisir, las même quand il encule. Sa petite amie, de plus en plus mal à l’aise dans une société où la parole antisémite se banalise, le quitte pour émigrer en Israël, ce qui le rend très triste et esseulé : « Il n’y a pas d’Israël pour moi » lui avoue-t-il après un dernier baiser d’adieu, et c’est probablement l’une des phrases-clés du roman.

Il crève de solitude. Sa vie d’homme est structurée par l’assurance maladie et les services fiscaux. Il n’a pas vu ses parents depuis des années. Lorsqu’il apprend la mort de son père, il se rend compte qu’ils ne se sont jamais parlés ; à l’annonce de celle de sa mère, il découvre qu’elle est promise au carré des indigents ; on n’est pas plus misérable. Il touche le fond à Rocamadour, et c’est une scène-clé du roman, lorsqu’il rejoint le parking de la chapelle Notre-Dame avec un sentiment d’abandon spirituel après avoir prié en vain la Vierge noire : il avait échoué à s’incorporer à un rite, lui qui aurait tant voulu appartenir. Lorsqu’il ne navigue pas du côté de Péguy, ses références sont toujours dignes d’une beauf franchouillard, qu’elles héroïsent Thierry Lhermitte dans Les Bronzés, David Pujadas dans le Journal télévisé, Stéphane Bern en ses palais, jusqu’à François Bayrou, ridiculisé en collabo en chef. Mais à travers des détails minuscules, l’auteur a le don d’esquisser des comparaisons d’une drôlerie inattendue mais toujours dans le réel et sans pathos. Michel Houellebecq - Portrait

Mohammed Ben Abbes (X, Ena promotion Mandela) est président de la République Française. Le gouvernement est constitué de l’ alliance d’un parti de centre-droit et de la Fraternité musulmane, les deux s’étant ligués lors de la campagne électorale pour faire barrage à l’extrême-droite. Celui-ci ne considère par la France comme une terre d’impiété, contrairement aux salafistes, mais comme faisant potentiellement partir du Dar-al-Islam. Magnanimes, les grands vainqueurs abandonnent volontiers les portefeuilles régaliens aux centristes afin de mieux conserver entre leurs mains le nerf de la guerre : le ministère de l’Education nationale. Car c’est bien là que ça se passe, et non plus du côté de l’Economie ; c’est là l’essentiel avec les questions démographiques. Ce qui est bien vu : qui contrôle la transmission des valeurs façonne les esprits avant de contrôler les âmes. Islamisé, l’enseignement renvoie les filles à la maison (tâches ménagères, mariage) et demeure réservé aux garçons. Cantine halal, programme adapté aux enseignements du Coran, cinq prières quotidiennes, des pantalons à la place des jupes. Ce qui devrait passer sans problème dès lors que tout enseignant se doit d’être musulman, par la naissance ou la conversion. Résultat : baisse de la délinquance, fin du chômage etc

De toute façon, dans ce pays-là à ce moment-là, les catholiques ont pratiquement disparu. Ils sont réduits au statut inférieur de dhimmi, citoyens de seconde zone, comme tous les gens du Livre (ahl-al-kitab, juifs et chrétiens) depuis des siècles en terre arabe où la religion musulmane figure dans la Constitution. Mais l’ennemi des nouveaux princes, ce ne sont ni les uns ni les autres : c’est la laïcité, le sécularisme, les sans-Dieu militants. Autrement dit la libre pensée. Le président de la République, qui a l’habileté de passer pour modéré, est animé d’une vaste ambition portée par un grand projet historique : convertir tout ce monde à l’Islam. Il se verrait bien premier président musulman de l’Europe, accréditant pour le coup les prémonitions de l’essayiste britannique Bat Ye’or qui n’a de cesse de dénonce « le complot Eurabie ». A ceci près que, dans l’esprit de son auteur, Soumission n’est pas le roman du « suicide français » mais celui de la résistance française au suicide européen. Peut-être, n’empêche qu’à la fin, le héros se convertit à l’Islam, ce qui est de sa part la forme la plus achevée de la résignation.

La résistance s’incarne dans un mouvement baptisé « Les Indigènes européens »., premiers habitants du vieux continent, qui se regroupent pour faire front contre la colonisation musulmane. C’est peu dire qu’ils se préparent à la guerre civile (des bureaux de vote sont pris d’assaut par des bandes armées). Ils forment le camp des Blancs (à côté, le Camp des saints, roman pour lequel Jean Raspail fut voué aux gémonies en 1973, et tout autant lors de sa réédition augmentée de la préface Big Other en 2011, semble une bluette). Par leur activisme, ils opposent un cinglant démenti au narrateur qui s’était convaincu que les Français étaient résignés et apathiques, à son image.

Soumission a tout d’un page turner à l’américaine. Entendez qu’il se lit bien,  qu’il est très bien fait, qu’on ne le lâche pas, même si l’on est progressivement envahi par un certain malaise face au monde qui s’y dessine page après page. Qui en France peut avoir envie d’une telle France ? La réponse du narrateur est claire : les musulmans. Fi des modérés, des éclairés, des nuancés ! Ils sont essentialisés en un bloc homogène par l’auteur. Et celui-ci, qu’en pense-t-il ? On n’en saura rien. La fiction est un paravent bien commode et en l’espèce, vu le contexte crispé qui se développe dans notre pays sur les questions identitaires, assez lâche. Michel Houellebecq se veut décalé, insaisissable, impassible face à la catastrophe annoncée, comme si elle ne le concernait pas. Il observe passer les cadavres au loin sur le fleuve, tirant sur sa clope d’un air goguenard, secoué d’un ricanement même pas nerveux. De cette attitude il tire une puissance comique et littéraire qui fait la singularité de sa signature. C’est pourtant au final un livre dont on émerge triste, sombre, désenchanté, du moins si l’on consent à le prendre au sérieux, en tout cas nettement moins heureux qu’à la sortie de l’Athénée-Louis Jouvet où se donne actuellement une formidable Grande Duchesse d’Offenbach.

houeDe son propre aveu, il ne faut pas y voir la moindre provocation, non plus que dans la situation exposée par Soumission. Observateur aigu, choqué de constater combien la France avait changé en revenant y vivre après ses séjours irlandais et catalan, il se dit simplement accélérateur de particules historiques, condensant ce qui doit advenir (on lira ici avec profit la seule interview qu’il ait accordée à ce jour à Sylvain Bourmeau, ici dans son intégralité en anglais ou là en résumé en français). Ce qui ne l’empêche pas de jouer avec les peurs des Français au mépris des conséquences que le succès de son livre, effrayante extension du domaine de l’Islam, pourrait avoir sur les esprits. Un roman ! dira-t-ton. En effet, Les versets sataniques aussi. Puissance de la fiction. C’est un comique basé sur un humour froid, détaché, euphémistique, dépourvu de la moindre générosité contrairement à celui de Huysmans. Certaines pages sont d’un comique irrésistible, digne de ses récentes performances d’acteur de cinéma. On le voir et on l’entend lorsqu’il écrit :

« Les hommes de Cro-Magnon chassaient le mammouth et le renne ; ceux d’aujourd’hui avaient le choix entre un Auchan et un Leclerc, tous deux situés à Souillac ».

Rien à sauver de son nihilisme. On en a connu et on en connaît d’autres parmi les créateurs ; mais un Serge Gainsbourg était sauvé par sa tendresse, et une Virginie Despentes l’est par son empathie pour ses personnages. Lui, rien d’autre qu’une misanthropie revendiquée, avec une misogyne de plus en plus marquée :

« Une femme est certes humaine mais représente un type légèrement différent d’humanité, elle apporte à la vie un certain parfum d’exotisme ».

C’est plus éclatant encore dans Soumission que dans ses précédents livres. Au fond, il ne prend même pas partie, se réfugiant dans une neutralité que l’on croirait héritée de la charte de Wikipédia. Il fait preuve d’une étonnante capacité à se payer la tête de ses contemporains, tous sans exception à commencer par ses thuriféraires habituels. A les lire ou les écouter ces jours-ci, on les sent gênés aux entournures tant ils ont du mal cette fois à le cerner, si préoccupés qu’ils sont de le mettre à distance de toute zemmouritude : est-il dans tel personnage ou tel personnage, encore tout simplement dans celui de Huysmans ? A moins qu’il y soit partout et nulle part tant il s’en fout, plus habile comme jamais, avant tout soucieux d’adresser un grand bras d’honneur crypté à la France et à la société.

Houellebecq se montre en parfait dégoûté de l’humanité. Mais il a fait d’indéniables progrès depuis l’époque (septembre 2001) où il décrétait que « la religion la plus con, c’est quand même l’islam… quand on lit le Coran, on est effondré… effondré!”  Son discours est désormais plus articulé : la soumission, qui donne son titre au roman et on ne peut oublier qu’elle se dit islam en arabe, lui procure une certaine jouissance car c’est un sommet du bonheur humain : celle de l’homme à Dieu, celle de la femme à l’homme, celle de plusieurs femmes à un même homme. Le tout badigeonné de nietzchéisme à la sauce Michel pour dire combien l’Europe dégénérée, en décomposition pour avoir renié ses valeurs fondamentales, se retrouve désormais dans la situation d’agonie  de l’Empire romain vers 476. Foin des précautions de langage : ce n’est pas d’islamisme mais bien de l’Islam qu’il s’agit. L’expression « grand remplacement » chère à Renaud Camus n’y est pas, mais bien l’idée, la notion, le principe. A la fin du roman, après la France, la Belgique tombe puis d’autres pays d’Europe sont promis à la douce férule de la charia.

Les pages sur J.K. Huysmans sont fortes ; elles révèlent un ancien et intime commerce avec l’auteur d’En route, d’En ménage et d’A rebours (si au moins cela pouvait inspirer un volume aux responsables de la Pléiade…). Il s’identifie avec cet esprit hanté par le catholicisme, mais il le fait en athée prompt à récupérer des parcelles de spirituel à des fins politiques. Car il ne faut pas s’y tromper : Soumission est moins un roman à thèse qu’un livre politique, et des plus subversifs, bien davantage que La Carte et le territoire, où il s’était gardé de toute radicalité afin de ne pas effrayer le jury Goncourt. Cette fois, c’est du lourd. Avec des pages de pure géopolitique à la clé ou de mythologie grecque pour expliquer la signification du mythe de Cassandre, non sans lourdeur par leur côté pédagogique.

Il y en aura pour s’interroger sur sa sincérité, d’autres pour dénoncer son esprit calculateur et opportuniste. Quant à son désespoir, accentué par une vraie mélancolie et une physique de plus en plus délabré (quand on pense qu’il est né en 1958…), on ne sait pas si c’est du lard ou du cochon. A croire qu’il cultive une certaine ressemblance avec Antonin Artaud qui, lui, avait l’excuse des électrochocs. Michel Houellebecq se fiche pas mal du style. Traiterait-on le sien de relâché, de familier, ou de digne du cardinal de Retz que cela lui serait équilatéral. On peut compter sur les houellebecquiens canal historique qui ne manquent pas dans les médias, ceux-là même dont l’auteur moque la cécité idéologique, pour trouver du génie à ce qui serait impardonnable sous toute autre plume : « un regard brutalement inquisiteur » etc A ses yeux, un écrivain n’a qu’un devoir : être présent dans ses livres. Lui l’est bien, et à toutes les pages. Et qu’on ne lui parle pas de sa responsabilité, la sienne propre comme celle de tout écrivain, il revendiquera aussitôt l’irresponsabilité de tout artiste. Qu’y a-t-il de plus irresponsable que de jouer avec le feu sur le fantasme de la guerre civile dans la France d’aujourd’hui ?

Et s’il advient qu’Eric Zemmour et Michel Houellebecq soient bientôt voisins de palier, les deux en tête des listes des meilleures ventes chacun dans sa catégorie, l’un en fiction l’autre en documents, y en aura-t-il encore pour n’y voir qu’une coïncidence insignifiante et nier qu’ils ont le mérite de présenter un saisissant reflet des peurs, des fantasmes, des haines, des lâchetés, des dénis et du désarroi de la société française ?

(photos Denis Rouvre et D.R.)

Cette entrée a été publiée dans Littérature de langue française.

588

commentaires

588 Réponses pour Michel Houellebecq, subversif et irresponsable comme jamais

Les Disparus de saint Passou dit: à

Depuis quand la RDL est-elle devenue la RPP (la République du Pervers Polymorphe) ?

J.-C. Azerty dit: à

Quand j’aurai été nommé Président de la nouvelle République française-musulmane, une de mes premières mesures sera de faire enfoncer un manche à balai dans le fion de tous les Court : ça les rallongera.

burntoast dit: à

>J.-C. Azerty dit: 7 janvier 2015 à 10 h 32 min
Entièrement d’accord. Ce sont hélas les mêmes moralisateurs qui se pâment d’amour devant Céline. Le monde littéraire est schizophrénique. (Je mets Passou hors des moralisateurs schizos, bien sûr).

J.-C. Azerty dit: à

S’il se trouve un Munich intérieur à signer, on peut penser qau’on trouvera autour de la table tous les Azerty (Court)

Je crois que Court n’a pas compris de quel côté de la table je me trouverai (étant bien entendu qu’il ne s’agira pas d’une table ronde).

J.-C. Azerty dit: à

Plutôt amusant aussi de voir tous ces commentaires moralisateurs sur une oeuvre de fiction. Passou n’y échappe d’ailleurs pas. Personne ne sait par quel bout prendre ce travail, et c’est très bien comme ça. (Tu la mettras tous les jours)

Passou me paraît aller dans ce sens beaucoup moins loin que certains de ses confrères et que certains de ses commentateurs, dont le péché mignon est de s’envoyer derrière la cravate un godet de moraline dès qu’il s’agit de causer de littérature. Quant à savoir par quel bout il faut prendre ce travail, la réponse me paraît être : par le seul qui vaille, littéraire et artistique. Dire d’un écrivain et d’un artiste qu’il est amoral, irresponsable, misogyne ou misanthrope ne fait en rien avancer les choses s’il s’agit de savoir ce que vaut son travail en tant qu’oeuvre d’art. Les gens qui condamnent une oeuvre d’art au nom de critères moraux sont des gens qui n’ont jamais rien compris à l’art : c’est même à ça qu’on les reconnaît.

élève en quête de savoir dit: à

« Verra-t-on un jour un Arabe président d’Israël ? »

Arabe est une nationalité?

robert dit: à

JC….. dit: 7 janvier 2015 à 8 h 20 min

Vous vivez dans un pays musulman?

J.-C. Azerty dit: à

S’il se trouve un Munich intérieur à signer, on peut penser qau’on trouvera autour de la table tous les Azerty. Réconfortante perspective…
MC

Le Court matinal est toujours aussi court, ou toujours aussi long : au choix.

J.-C. Azerty dit: à

Attention là : on est en train de déraper vers du très mauvais Houellebecq, et bien entendu, c’est encore la faute à JC.

tu la mettras tous les jours dit: à

Plutôt bon le Wellbeck ce matin sur France Inter. Il désarçonne son monde en refusant de se placer sur le terrain de la morale. Et puis il est plutôt drôle : « J’ai pensé à une happy-end un moment, mais je n’ai pas pu aller en Israël pour des questions d’hébergement. Du coup je suis parti sur autre chose. »
Plutôt amusant aussi de voir tous ces commentaires moralisateurs sur une oeuvre de fiction. Passou n’y échappe d’ailleurs pas. Personne ne sait par quel bout prendre ce travail, et c’est très bien comme ça.

Court dit: à

S’il se trouve un Munich intérieur à signer, on peut penser qau’on trouvera autour de la table tous les Azerty. Réconfortante perspective…
MC

J.-C. Azerty dit: à

« J’ai visité Auschwitz il y a quelques décennies. Il faisait froid et c’était assez ennuyeux. »

Nos parents y ont résidé dans les années 40, mauvaise literie, chauffage défectueux, bouffe exécrable, toujours le même orchestre… Mortel ! (Famille Rosenblum)

On en était encore à des formes expérimentales très défectueuses du tourisme de masse. N’oublions pas que le Club Méditerranée n’a été créé qu’en 1950 par Gérard Blitz (Krieg).

Parlons chiffres dit: à

Et moi à la baisse,
L’Azerty est encore plus stupide que je l’imaginais.

J.-C. Azerty dit: à

Quant au 10% de sympathisants je suppose que vous avez quelques données valables pour étayer ? (Parlons chiffres)

J’ai révisé mon estimation à la hausse : 20% de sympathisants à l’horizon 2017.

Famille Rosenblum..... dit: à

« J’ai visité Auschwitz il y a quelques décennies. Il faisait froid et c’était assez ennuyeux. »

Nos parents y ont résidé dans les années 40, mauvaise literie, chauffage défectueux, bouffe exécrable, toujours le même orchestre… Mortel !

J.-C. Azerty dit: à

Ce n’est pas Mohammed Ben Abbes (X, Ena promotion Mandela) qui sera candidat élu président de la République Française, mais notre Calife Abou-al-Azerty (X,Y,Z) pro-palestinien convaincu, qui certainement créera en France des camps d’entrainement militaire pour les libérateurs de la Palestine, et des camps de vacances pour les juifs français indisciplinés et autres sionistes malfaisants … uhuhu ! (JC)

Tiens c’est une idée celle-là qu’elle est bonne. Moi qui avais pratiquement renoncé à une carrière politique à la hauteur de mes ambitions, ça m’ouvre des perspectives. Une de mes premières mesures consisterait à faire effacer Israël de toutes les cartes du Moyen-Orient dans tous les manuels de géographie. Ah! que vienne le temps où des touristes venus de tout le monde arabe (j’y compte la France, puisque j’aurai institué l’arabe comme langue officielle de l’Etat et des échanges intra-familiaux, intercommunautaires et commerciaux) viendront photographier quelques familles de Juifs orthodoxes se livrant à leurs rituels archaïques, conservés derrière leurs murs et leurs grillages à titre de témoins d’un temps révolu. Tu imagines le dialogue entre un père et son fils : « –Qui c’est ceux-là, papa ? — C’est les énergumènes qui vivaient là avant la grande guerre de libération. — Et ça, papa, qu’est-ce que c’est ? — C’est les éléphants, mon fils, une espèce en voie de disparition, elle aussi.

Pierre Mortez dit: à

Verra-t-on un jour un Arabe président d’Israël ?
Comme à Bloom, comme à Bernard Kouchner, comme à BHL, comme à Claude Askolowitz, comme à Alain Finkielkraut, comme à Pierre A., c’est mon vœu le plus cher, car je suis foncièrement contre toute forme de discrimination.

Parlons chiffres dit: à

« Si l’on considère qu’à l’heure actuelle, 10% des citoyens français sont musulmans et que 10 autres % sont des sympathisants (je m’honore d’en faire partie), on arrive à 20%. »
Azerty

Ah il est fort l’Azerty pour donner du grain à moudre à ses adversaires (enfin c’est lui qui le dit)
Les musulmans (supposés) ne représentent que 7,5 % de la population, athées compris.
d’autre part l’Azerty, estimer que ces 7,5% voteraient unanimement pour un même candidat se définissant comme musulman est une attitude un brin disons…..colonialiste et péjorative.
Quant au 10% de sympathisants je suppose que vous avez quelques données valables pour étayer ?

J.-C. Azerty dit: à

1,5 millions de visiteurs à Auschwitz en 2014. Un record.

Chiffre à relativiser. Rien qu’en 2010, le Louvre a reçu 8,5 millions de visiteurs. Quid de Disneyland ? J’ai visité Auschwitz il y a quelques décennies. Il faisait froid et c’était assez ennuyeux. La visite d’Auschwitz peut-elle être comptée au nombre des divertissements pascaliens possibles? Peut-être, mais alors nettement moins efficace que le divertissement de la chasse.

JC..... dit: à

Tout se tient dans ce roman de Michel Houellebecq (que comme tout le monde qui cause je n’ai pas lu) hormis une grossière erreur prospective.

Ce n’est pas Mohammed Ben Abbes (X, Ena promotion Mandela) qui sera candidat élu président de la République Française, mais notre Calife Abou-al-Azerty (X,Y,Z) pro-palestinien convaincu, qui certainement créera en France des camps d’entrainement militaire pour les libérateurs de la Palestine, et des camps de vacances pour les juifs français indisciplinés et autres sionistes malfaisants … uhuhu !

Tyneth. dit: à

Editeurs Réunis dit: 6 janvier 2015 à 23 h 25 min

Euh,
J’ai bien une idée mais vous me semblez sûrement bien trop au courant du monde de l’édition.

JC..... dit: à

« En 2022 il y aura des plats de spaghetti en lieu et place des Mariannes dans les mairies. »

En Willaya, remplacer le buste de Marianne par le Mollah Homard, ce serait savoureux.

Pour ceux qui n'ont rien compris dit: à

« Dans le réel : ça ne marchait pas, ne marche pas, ne marchera jamais ! »

Voyons, les politiques s’obstinant à perdre contact avec la base ou ne sachant plus le retrouver ont organisé avec les autoproclamés gardiens de la démocratie un complot ayant pour objectif un temps de fuite des réalités maximal chez les électeurs dans l’espoir vain qu’ils atterriront virtuellement dans une agora virtuelle.

Vous pouvez jouez aux fléchettes à ventouse avec Google Earth centré sur l’Australie si ça vous chante.

En 2022 il y aura des plats de spaghetti en lieu et place des Mariannes dans les mairies.

JC..... dit: à

Je sens que « La vie » n’est pas contente de son faciès … Ah ! le flicage ! les flics ! quelle racaille !

la vie dans les bois dit: à

s’cusez-moi, mon outil informatique a des voyelles aléatoires.
Bonne journée.

la vie dans les bois dit: à

Il était vraiment bien ce JT de 20H avec David Pujadas. Plus c’est énorme, plus ça passe inaperçu..
Et des motifs d’inquiétude ne manquent pas: google qui a des « rêves » d’immortalité, et puis tous ces informaticiens français -de talent- qui inventent des nouvelles technologie de reconnaissance faciale, pour qui vous puissiez tranquillement fliquer ce qui se passe chez vous.

JC..... dit: à

Soit on accorde du prix à la diversité, soit on nivelle pour aboutir à un illusoire homme nouveau et parfait, communiste, musulman, ou autre.

Naturellement « l’égalité » entre les hommes est une imbécillité notoire, faite pour amuser les universitaires infantiles et les rêveurs bas de plafond …

Dans le réel : ça ne marchait pas, ne marche pas, ne marchera jamais !

J.-C. Azerty dit: à

On peut tourner en rond longtemps, pourtant rien n’y fera. Obama est métis : père kenyan noir comme nègre dans un tunnel, mère américaine, blanche comme votre maman… ! (JC)

Qu’il soit métis, noir ou blanc, on s’en fiche absolument. Il y a vraiment de quoi désespérer de l’humanité quand on pense qu’il y a tant de gens qui se croient intelligents et qui attachent de l’importance à ces différences. Le triste Richard Millet a fourni une expression emblématique de ce genre de préjugés (qui continuent de structurer des sociétés entières) en crachant son mépris pour les Français « coupables » d’avoir fait d’un Yannick Noah leur personnalité préférée de l’année. Tout le monde devrait tout de même savoir que ces différences de la couleur de la peau ne sont, à l’origine, qu’une question d’adaptation à l’intensité du rayonnement UV . Darwin, au secours !

JC..... dit: à

Me font marrer les intelligents qui parlent de « l’humanité » comme d’un tout !

JC..... dit: à

robert dit: 7 janvier 2015 à 8 h 06 min
« Les Français musulmans, qui vivent en paix dans un pays laïc, ça énerve les beaufs »

Les Français chrétiens, qui vivent en paix dans un pays musulman actuel, euh …. euh … vaut mieux ne pas être minoritaire.

« Robert ! C’est à vous, vous êtes à l’antenne ! »

J.-C. Azerty dit: à

On peut tourner en rond longtemps, pourtant rien n’y fera. Obama est métis : père kenyan noir comme nègre dans un tunnel, mère américaine, blanche comme votre maman… ! (JC)

Qu’il soit métis, noir ou blanc, on s’en fiche absolument. Il y a vraiment de quoi désespérerde l’humanité quand on pense qu’il y a ta

la vie dans les bois dit: à

« I y en aura pour… » ceci, cela.
Il y en aura pour lire ce livre; tout simplement.
Je ne reviendrai pas, après, essayer de démonter toutes ces peurs, « fantasmes, haines »: vous vivez très bien avec.

robert dit: à

Les Français musulmans, qui vivent en paix dans un pays laïc, ça énerve les beaufs, auteurs de procès d’intention et leurs admirateurs

JC..... dit: à

Chloé 1:39, la vie sera prolongé dans des proportions inimaginables ! La greffe cérébrale de connecteurs remote à des Data Base de savoir est envisagée, possible dans un futur proche. Bientôt, le truchement computer sur le bureau ne sera plus utile : connexion directe de l’homme à des serveurs nuageux…

Qu'est ce qui lui prend ? dit: à

 » La Turquie remodelée par Mustapha Kemal a démontré depuis près d’un siècle que oui. La Tunisie est en train d’en faire autant. »

La Turquie de Kemal est morte, la Tunisie de Bourguiba aussi ! Révisez vos fiches Azerty, vous délirez grave. L’islam n’est pas soluble dans la démocratie. La démocratie est soluble dans la théocratie islamique.

Quoté dit: à

Mais n’importe quoi est soluble dans la démocratie: suffit de la casser en petits morceaux.

la vie dans les bois dit: à

 » Et c’est l’intersection des multiples émotifs
Dans un noyau de vide indicible et bleuté
C’est l’hommage rendu à l’absolue clarté
La racine de l’amour, le coeur aperceptif »

Ça c'est vrai ! dit: à

JC….. dit: 7 janvier 2015 à 6 h 02 min

gardez vos injures… elles n’apportent rien au débat.

Si c’est lui qui le dit, il faut le croire.

J.-C. Azerty dit: à

L’évolution d’un parti musulman modéré politiquement très visible et influent dans une société qui reste massivement de tradition laïco-catho (comme dit Bloom) serait des plus intéressantes à suivre. On se demande depuis longtemps si l’Islam est soluble dans la démocratie. La Turquie remodelée par Mustapha Kemal a démontré depuis près d’un siècle que oui. La Tunisie est en train d’en faire autant. On oublie aussi que des pays d’Europe (Bosnie, Kosovo, Albanie) sont peuplés majoritairement de Musulmans adeptes depuis des siècles d’un Islam n’a pas grand’chose à voir avec le salafisme saoudien. Ne restons pas stupidement fascinés par les violences des intégristes d’une religion dont les expressions sont largement aussi diverses que celles du Christianisme.

robert dit: à

Ce qui est affligeant, hallucinant de connerie, mais pas étonnant, c’est la soumission croissante des serviteurs de la médiocrité –notamment ces journalistes qui utilisent pour se faire valoir -faire du fric- un pauvre type nihiliste, au bout du rouleau, auteur de livres provocateurs comblant d’aise l’ambition de l’extrême-droite et sa manie des phobies pour se hisser au pouvoir.
Comme si provocation équivalait à génie

Hello World dit: à

Non. Concours d’hommes-sandwich. Des vraies vaches y’en a plus.

JC..... dit: à

« L’avenir a toujours été, est et sera aux hypocrites. » (Révérend Abou-al-Azerty)

Sauvés….!

cqfd dit: à

Révérend
« Je crois que Houellebecq se fout de la connerie et des cons. »

Il se fout de lui-même…

Bonjour l'ambiance basquaise dit: à

L’arrière-garde se bat à coups de pets !

J.-C. Azerty dit: à

Parmi les éléments de la fiction houellebecquienne, le moins vraisemblable n’est certainement pas celui de la création d’un parti musulman modéré qui pèserait rapidement d’un poids décisif sur les résultats des prochaines échéances électorales. Si l’on considère qu’à l’heure actuelle, 10% des citoyens français sont musulmans et que 10 autres % sont des sympathisants (je m’honore d’en faire partie), on arrive à 20%. L’arrivée au pouvoir d’un tel parti, avec le soutien d’autres formations politiques, n’st donc nullement une hypothèse farfelue. Les choses pourraient se passer dans la douceur, et rien n’interdit — au contraire — d’imaginer une solution à la tunisienne ou à la turque. Houellebecq pense que le peuple (surtout les femmes, c’est moi qui l’ajoute, en misogyne affirmé que je suis) a besoin d’une religion. Il ne fait que réaffirmer sur ce point une conviction qui était déjà celle d’un Balzac. Dans l’état de déconfiture du judéo-christianisme, l’Islam est prêt à prendre le relais. Quelle serait la situation des athées (dont je suis) dans une pareille situation ? Houellebeq pense que l’athéisme est difficile à vivre. Je pense le contraire et suis bien persuadé que l’Islam collectif — religion sans prêtres ni institutions centralisées — est la religion la plus compatible avec la pratique individuelle de l’athéisme. Il y a belle lurette que le Dom Juan de Molière a expliqué à un Sganarelle ébaubi la façon de gérer ses petites affaires dans une société apparemment acquise à la cause de dieu. Tout est affaire de simagrées et Paris vaut bien une messe. On pourrait même imaginer une franc-maçonnerie athée qui noyauterait au plus haut niveau les institutions d’une société musulmane. Le tout est de s’y prendre avec délicatesse, avec un apparent respect confit pour les illusions des croyants et un mépris complet pour leurs croyances naïves. L’avenir a toujours été, est et sera aux hypocrites.

robert dit: à

« Qu’il se présente comme noir est une gâterie pour son électorat black … ça fait « bien » auprès des amateurs de spectacle d’illusionnistes. »

Aux USA « métis » n’existe pas: les métis sont classés dans la catégorie coloured people

« père kenyan noir comme nègre dans un tunnel, mère américaine, blanche »
S’il avait été descendant d’Afro-américains, il n’aurait probablement pas été élu

JC..... dit: à

Je veux bien, Bloom !

Un âne peut enfiler une Jehanne aux dires du grand Arouet, et un singe, animal malin, peut même rendre la Justice !

Cela ne change rien à la question concernant Obama…..

Bloom dit: à

PQ est métis: moitié âne, moitié singe.

JC..... dit: à

Obama est un métis, fils d’une américaine du Kansas, blanche d’ascendance irlandaise.

Qu’il se présente comme noir est une gâterie pour son électorat black … ça fait « bien » auprès des amateurs de spectacle d’illusionnistes.

On peut tourner en rond longtemps, pourtant rien n’y fera. Obama est métis : père kenyan noir comme nègre dans un tunnel, mère américaine, blanche comme votre maman… !

Bloom dit: à

Ne jamais contrarier les fous. Oui, obama est blanc et jaune à pois verts.

De  » la bouche du cheval »:

« President Barack Obama says some people « really dislike me » because they don’t like the idea of a black man occupying the Oval Office. But, he admits, that’s not the whole story.

« Now, the flip side of it is there are some black folks and maybe some white folks who really like me and give me the benefit of the doubt precisely because I’m a black president, » Obama told The New Yorker in an interview published Sunday.

La suite sur http://www.newsmax.com/Newsfront/barack-obama-black-race-president/2014/01/19/id/547916/

JC..... dit: à

JC….. dit: 7 janvier 2015 à 5 h 27 min
Bloom, Barack Hussein Obama n’est pas noir…

Dans un souci de comprenette, compte tenu de la déformation du message liée à la distance du réceptacle expatrié, nous répétons à l’intention de notre cher ami Bloomie :

« BLOOM, BARACK HUSSEIN OBAMA N’EST PAS NOIR »

Bloom dit: à

Le bonnet d’âne va bien au papier Q. Cancre las.

JC..... dit: à

Blommie, ne faites pas votre Tariq Ramadan : vous n’avez pas le monopole de la compréhension du monde ! Et gardez vos injures… elles n’apportent rien au débat.

Notre grand Fourbe Onctueux islamique Tariq vient de déclarer :
« Houellebecq est au roman ce que Zemmour est à l’essai »

Comme on dit dans les JT, merci pour cet « éclairage », monsieur Ramadan. On voit clair …

Observatoire des commandeurs des croyants dit: à

Robert Bidochon et tout le monde sera content.

Ah zut c’est déjà fait…

Bloom dit: à

Pauvre ignorant de PQ: aucune compréhension du monde. 1/8 de sang noir pour être esclave ou ségrégé, bouffon.

JC..... dit: à

L’évolution technique humaine croit à toute vitesse, sans cesse !

C’est la raison pour laquelle une religion morte, mortifère car figée, comme l’islam est responsable des immenses désordres orientaux et africains. Une prison, où les détenus s’entretuent, un espace où l’on ne crée pas puisque tout est déjà écrit.

La colonisation économique par les occidentaux n’était déjà pas une merveille mais c’était essentiellement « matériel »….

La colonisation des esprits par un fanatisme morbide, arrêté, exclueur, tyrannique, tueur d’évolution, étouffeur de la différence, rouleau compresseur de la platitude … c’est tout autre chose…

Quelle Soumission !!!

JC..... dit: à

Chloé, bien entendu, le vieillissement va régresser ! Et dans des proportions inimaginables aujourd’hui.

De même, une prothèse, ou plusieurs, pourront être greffées directement comme organe artificiel du cerveau humain.

Même l’éthique, la morale « anti-transfusion sanguine », le « on ne touche pas au corps humain » des temps anciens ne pourra interdire, non plus les Google-glass, mais les Google-eyes ! Et toutes les prothèses de savoir directement disponibles, sans besoin de la quincaillerie numérique actuelle type computer, servant de truchement entre l’homme et les Data Base de savoir.

JC..... dit: à

Bloom, Barack Hussein Obama n’est pas noir…

Bloom dit: à

Et le roman de Welbeck posait la question se savoir si un musulman français peut un jour devenir Président de la république. La France peut-elle avoir un président autre que laico-catho? Un président juif? Affaire DSK. Un président protestant? Éreintement de Rocard.
Les US ont mis 150 ans avant d’élire un président noir…

Chloé dit: à

Physiologiquement ce n’est pas possible, si on comprenait les mécanismes de proliférations cellulaires, ce serait un immense pas pour que ne soient pas abréviées des vies, de plus en plus de centenaires en bon état et sans logique apparente autre qu’une meilleure médecine et bien qu’on ne puisse éliminer des processus de vieillissement l’usure due au travail quand il est pénible et quoique les dégénérescences cérébrales atteignent comme une loterie ou une roulette russe. Pensez-vous sérieusement que les scientifiques solutionneront ces problèmes qui les occupent depuis si longtemps? En ajoutant ceux qui naissent de nos nouveaux modes de vie.

Widergänger dit: à

Je pense aussi comme Azerty que ça ne pose aucun problème majeur d’être athée. D es centaines de millions d’occidentaux le sont et en sont très heureux comme ça. Être croyant ne donne pas plus de sens à la vie, contrairement à ce qu’il croit. Le sens, même et surtout pour les vrais croyants, est à inventer chaque jour que D.ieu fait. Et cela ne peut pas ne pas être difficile. D’autant qu’avec la révolution technologique, les possibilités qui s’offrent à nous sont en passe de devenir gigantesques, avec l’homme bioonique. Google est en train de le réaliser. Dans moins d’un siècle, l’homme aura la possibilité de vivre des siècles, mais oui, des siècles ! Avec une pensée assistée par ordinateur. Et là, croyant ou pas, il va bien falloir inventer chaque jour sa propre vie pour trouver la joie de vivre plusieurs siècles sans s’ennuyer ! Sacrée révolution ! Et puis l’homme va entrer en contact bientôt avec d’autres civilisation extraterrestres, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Il relativisera encore bien davantage sa vie. Il se rendra compte que l’histoire n’est pas finie, qu’il n’est pas la fin de l’histoire, que des êtres supérieurs à lui existent dans l’univers et qu’il est appelé à voyager dans l’univers pour peupler les innombrables planètes habitables mais encore inhabitée dans la Voie Lactée. C’est un magnifique projet d’avenir tout ça ! Le vingtième/vingt-et-unième siècle apparaîtra dès lors comme une simple petite déprimette dans un courant ascendant où l’humanité a à vivre encore bien des odyssées avec bien des Ulysse qui nous mèneront vers les confins de notre univers.

Chloé dit: à

J’ai hâte de lire les passages du livre où Houellebeq parle de Huysmans. Assouline en dit grand bien ; ça m’excite.

J’ai remarqué ce changement d’attitude, depuis un certain temps dont visiblement vous n’avez pas idée, vous abandonnez le sérieux l’agressivité au profit d’une excitabilité de lycéen, vous saisissez tous prétextes même les plus futiles pour perturber le cours des choses qui se disent ici.

Editeurs Réunis dit: à

@20.20 La nouvelle tendance marketing chez Gallimard (sûrement valable chez les autres) le bandeau rouge médiatique.

POL renvoyant l’ascenseur à Flammarion et inversement ? En quoi Gallimard est-il dans ce coup-là ?

mort métrique dit: à

Les affinités électives et la chose publique

mort métrique dit: à

Sergio dit: 6 janvier 2015 à 22 h 29 min
Oui. Une croyance c’est surtout bien lorsque l’on n’y pense pas : c’est là que cela marche le mieux !

Concentrique. Maintenant que vous m’y faites penser. On croit par cercles concentriques. Mais on décroît en euros

Sergio dit: à

Oui. Une croyance c’est surtout bien lorsque l’on n’y pense pas : c’est là que cela marche le mieux !

pathos dit: à

J.-C. Azerty dit: 6 janvier 2015 à 21 h 58 min

C’est dur d’être athée, dit-il ! (Widergänger)

Personnellement,athée conséquent depuis l’âge de neuf ans, j’ai tiré de cette position, tout au long de ma vie, des jouissances considérables. C’est merveilleusement facile de devenir athée et de s’y tenir. Houellebecq n’est bon que dans ses romans. Interrogé par un journaliste, il multiplie les âneries.

exactement comme Céline qui racontait des conneries dans ses interviews

plateforme dit: à

Il a l’air un peu con a manger son quartier de galette des rois le Zemmour.

On vous rend votre agité …

J.-C. Azerty dit: à

C’est dur d’être athée, dit-il ! (Widergänger)

Personnellement,athée conséquent depuis l’âge de neuf ans, j’ai tiré de cette position, tout au long de ma vie, des jouissances considérables. C’est merveilleusement facile de devenir athée et de s’y tenir. Houellebecq n’est bon que dans ses romans. Interrogé par un journaliste, il multiplie les âneries.

plateforme dit: à

selon lui Henri V s’est bien converti au catholicisme pour avoir le trône de
France et de Navarre, Napoléon si cela avait arrangé ses affaires se serait converti facilement à l’islam lors de la campagne d’Egypte … donc selon lui un homme habile ( les politiques ne sont pas des gens comme nous ) peut très bien par le dialogue faire de l’islam une forme de religion de pouvoir … on sent qu’il a lissé son produit au maximum pour le JT de 20 h.

Différence de style avec Mr Zemmour qui vient chez nous donner des leçons de démocratie … on se demande bien qui communique le plus sur la frousse.

http://mobile.lesoir.be/750327/article/actualite/belgique/2015-01-06/pour-zemmour-bruxelles-est-vouee-violence

Pour ma part je n’ai pas trop d’avis … à vrai dire je préfère méditer.

Widergänger dit: à

C’est dur d’être athée, dit-il !

Comme si c’était plus simple d’être croyant…!

Il est vraiment nul !

plateforme dit: à

présenté comme une fiction sur un ton monocorde et détaché, en effet cela ne semble pas très subversif, à croire MH c’est même une perspective douce au regard de l’expérience historique, il confie c’est dur d’être athée. Et en toute modestie ne voit pas ce qu’un roman peut entrainer comme changements …

sur ce je vais dormir jusqu’en 2022 …

la vie dans les bois dit: à

« La grâce immobile,
Sensiblement écrasante,
Qui découle du passage des civilisations
N’a pas mort pour corollaire »

Vivement demain!

Marcel dit: à

Burntoast dit: 6 janvier 2015 à 19 h 51 min
J’entendrai donc toujours là-bas cet aboiement!
Un chien maigre perdu par des landes sans borne
Vers les nuages fous galopant au ciel morne
Dans l’averse et la nuit ulule longuement…
(Jules Laforgue, « Une nuit qu’on entendait un chien perdu »)

..La lune est privée d’eau, le sol de cendre grise
Brise les pas, use les pas, la démarche s’amenuise
Sous le clair de la Terre, loin de la vie charnelle,
Quelque chose désespère et se change en tunnel..
(M. Houellebecq, « Leurs têtes sont aveugles »)

Houellebecq de cane, poète ?
Privée d’eau (- cinq points)
Le deuxième alexandrin a 15 pieds (- vingt points)
Terre, e non élidé (-dix points)
vie charnelle (- cinq points)
quatrième « vers » treize pieds (- dix points).

Le jury Goncourt n’est pas bégueule !

Widergänger dit: à

Un truc grotesque et infantile en vérité !

Widergänger dit: à

Modéré avec des femmes ramenées au fourneau, y a de quoi rire ! Et des profs de fac à dix mille euros ! Y a de quoi rire !

Widergänger dit: à

Subversif avec un islam modéré… Y a vraiment de quoi rire !

Widergänger dit: à

La notion de « consistance romanesque » a-t-elle vraiment du sens ? Est-ce que les romans de Marc Lévy et la collection Harlequin n’ont pas de consistance romanesque ?

Marcel dit: à

Comment on réinvente la signification de la subversion.

Widergänger dit: à

Le mot islam va devenir tabou…

Widergänger dit: à

Mourad al-Sorbonni dit: 6 janvier 2015 à 19 h 59 min
C’est bon à lire !

Widergänger dit: à

Y a pas que lui d’ailleurs qui soit lobotomisé ici…!

Widergänger dit: à

Mourad al-Sorbonni dit: 6 janvier 2015 à 19 h 59 min
C’est bon à lire !

Houellebecq et son islam modéré… Quelle foutaise ! Il est dans le consensus mou, ce brave Houellebecq. Fait vraiment pitié. Même lui, ils ont réussi à le lobotomiser avec sa gueule à la Antonin Artaud…!

Mais il est pas à la hauteur non plus d’Antonin Artaud ! Finalement il aura tout raté, ce brave Houellebecq. Pas un seul modèle qui qui sied.

Tyneth dit: à

P’tain d’appareil qui part plus vite que son ombre.

Suite

Jusqu’à présent c’était réservé aux polars où Connelly ou Coben nous disaient tout le bien d’un livre qu’il n’avaient pas lu.
La technique fait des petits.
Merci à passou de ne pas (trop) jouer le jeu
(ok je fayote mais vu les risques d’attente modérée faut faire gaffe)

Tyneth dit: à

Emmanuel Carrère sur Houellebecq : « Un roman d’une extraordinaire consistance romanesque »

La nouvelle tendance marketing chez Gallimard (sûrement valable chez les autres) le bandeau rouge médiatique.
Jusqu’à présent

Bihoreau baron de Bellerente dit: à

«Quelques cours particuliers donnés dans l’espoir d’améliorer mon niveau de vie m’avaient très tôt convaincu que la transmission du savoir était la plupart du temps impossible ; la diversité des intelligences, extrême ; et que rien ne pouvait supprimer ni même atténuer cette inégalité fondamentale. -Soumission»

De quoi renoncer à vivre…

Mourad al-Sorbonni dit: à

Rendons à Causeur ce qui est à Causeur:

On se souvient que Houellebecq avait déclaré en 2001, lors de la promotion de son roman Plateforme, que «la religion la plus con, c’est quand même l’islam». À l’époque, cela avait provoqué un tel scandale que Claude Lévi-Strauss avait pris la défense de l’écrivain. Dans une interview parue le 10 octobre 2002 dans Le Nouvel Obs, l’ethnologue avait évoqué pêle-mêle le procès fait à Michel Houellebecq et la montée de l’intégrisme religieux :

«J’ai dit dans Tristes Tropiques ce que je pensais de l’islam. Bien que dans une langue plus châtiée, ce n’était pas tellement éloigné de ce pour quoi on fait aujourd’hui un procès à Houellebecq. Un tel procès aurait été inconcevable il y a un demi-siècle; ça ne serait venu à l’esprit de personne. On a le droit de critiquer la religion. On a le droit de dire ce qu’on pense. Nous sommes contaminés par l’intolérance islamique. Il en va de même avec l’idée actuelle qu’il faudrait introduire l’enseignement de l’histoire des religions à l’école. J’ai lu que l’on avait chargé Régis Debray d’une mission sur cette question. Là encore, cela me semble être une concession faite à l’islam: à l’idée que la religion doit pénétrer en dehors de son domaine. Il me semble au contraire que la laïcité pure et dure avait très bien marché jusqu’ici».

Claude Lévi-Strauss était conscient que sa liberté de ton ne serait plus possible aujourd’hui. En 1955, dans l’avant-dernier chapitre de Tristes Tropiques, il avait des mots très durs pour l’islam. Il expliquait notamment que les musulmans étaient «incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui: le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite». Aujourd’hui, ces quelques pages lui vaudraient sûrement d’être cloué au pilori. Les nouveaux inquisiteurs lui reprocheraient d’être islamophobe -le plus grand des crimes. Et en y réfléchissant, le fait qu’on ne puisse plus avoir aujourd’hui d’opinion critique sur l’islam, comme si cette religion était devenue sacrée pour tout le monde, même pour les non-musulmans, est peut-être le signe que, sans attendre 2022, notre pays est d’ores et déjà soumis.

nationale 20 dit: à

WGG ne fait pas le poids face à Houellebecq, ça c’est sûr aussi.
Et Souillac se meurt depuis l’ ouverture de l’ autoroute, c’est sûr encore.

Burntoast dit: à

J’entendrai donc toujours là-bas cet aboiement!
Un chien maigre perdu par des landes sans borne
Vers les nuages fous galopant au ciel morne
Dans l’averse et la nuit ulule longuement…
(Jules Laforgue, « Une nuit qu’on entendait un chien perdu »)

..La lune est privée d’eau, le sol de cendre grise
Brise les pas, use les pas, la démarche s’amenuise
Sous le clair de la Terre, loin de la vie charnelle,
Quelque chose désespère et se change en tunnel..
(M. Houellebecq, « Leurs têtes sont aveugles »)

Widergänger dit: à

Houellebecq ne fait pas le poids non plus face à Huysmans.

Widergänger dit: à

La poésie de MH ne fait pas le poids face à Laforgue. Mais on ne comprend pas très bien en quoi il se sent proche de Baudelaire. D’esprit, il est bien plus proche de Laforgue sans en avoir l’envergure.

Téléspectateur du Jité sur Antenne 2 dit: à

Ca vaut le coup d’observer ce soir sur la télévision david interroger le michel sur le passage du bouc où il cause de pujadas en prenant l’apéro comme si c’était du (jp) pernod. Un sumac de la télé pour les archives de Lina. Va-t-il être autorisé à fumer ? En ppe, non, mais onséjamé. Closer (Causeur ?) dit qu’il y a eu des coupes claires dans le pré-enregistrement.

Sergio dit: à

lassoulo dit: 6 janvier 2015 à 19 h 03 min
les beatles pas un caramel sur scène

Je voulais parler de tous les titres avec « come back » dedans inside ; sinon c’est sûr que des MAPAD sur scène…

J.-C. Azerty dit: à

Houellebecq a entièrement raison quand il revendique son irresponsabilité à l’égard des hommes et du monde. Un écrivain, un artiste, un romancier, n’a de comptes à rendre, en définitive, qu’à lui-même. L’écrivain Céline, quand il écrit ses romans, laisse au vestiaire le costume d’antisémite qui était celui de l’homme. Houellebecq, lui, s’arrange habilement pour laisser ses opinions d’homme au vestiaire; Hoeullebecq n’est pas Zemmour, n’est pas Finlielkraut, n’est pa C’est un romancier, un artiste. Il n’a de comptes à rendre, en définitive, qu’à ce que qui vus savez nommait : « la reine des facultés. Et à cette reine es facultés, chaque livre de Houellebecq rend un signlé hommage.

Sergio dit: à

JC….. dit: 6 janvier 2015 à 17 h 50 min
qu’est ce qu’on fera quand on aura plus une goutte de pastis ?

Ben hon en distillera, en tapinois… Chais pas, moi… Ha ben oui, au Revier !

lassoulo dit: à

dabord y’a pas d’auchan a souillac jean marron..deuz les beatles pas un caramel sur scène sergio..mais pour pas faire chauffer les proxy de la terre j’irai sur ton blog voir si tu dis du bien de moi..et puis j’ai des annonces a faire cette année..un truc marrant..enfin j’espère..je teste à l’étranger dabord..chez dédé et les auvergnats

JC..... dit: à

« Soumission » débarque à Porquerolles, lundi 12 janvier, livré par Amazon le libraire idéal.

Je vous dirai ce que peut en penser* un primate comme votre serviteur. Bonne nuit les petits choux !

* je sais, le mot est fort …

J.-C. Azerty dit: à

J’ai hâte de lire les passages du livre où Houellebeq parle de Huysmans. Assouline en dit grand bien ; ça m’excite.

J.-C. Azerty dit: à

Ce ‘grand génie du siècle’, adulé par les buzzers, qui se fout de tout et de tout le monde, devrait consulter (
Qu’il se foute de tout et de tout le monde n’est pas en soi, littérairement parlant, un défaut. Il n’est d’ailleurs pas sûr que Houellebecq se moque de tout et de tout le monde bien qu’il soit certain qu’il se moque de beaucoup de choses et de beaucoup de monde. Je crois que Houellebecq se fout de la connerie et des cons. Là-dessus, depuis le début de son oeuvre, il est intarissable. Je ne me rappelle pas m’être ennuyé un instant en lisant Houellebecq. Parce que, enfourchant un de ses dadas favoris, il est toujours drôle, juste, féroce Qui en France raconte des histoires qui tiennent la route, comme lui, ezt qui cha. Un raconteur d’histoires comme on n’en voit plus guère en France et ailleurs.

JC..... dit: à

300
Beauté de la numérotation décimale …

adieu Kloug! dit: à

laçouline dit: 6 janvier 2015 à 17 h 08 min
..et moi je sais me casser quand je dérange

pas trop tôt.
Au revoir!

Polémikoeur. dit: à

Macagna Mac, c’était plutôt les îles Philippines
qu’il a quittées que les îles Salomon (Guadalcanal) !
Histrioriquement.

Simone de Beauvois dit: à

« moi je sais me casser quand je dérange »

Première à ne pas aimer ma voix je n’apprécie pour autant guère les brouhahas, allez comprendre…

Hihihi dit: à

Court dit: 6 janvier 2015 à 14 h 46 min

Je suppose que vous avez deviné sur quel engin motorisé se déplace le gazier en question…

JC..... dit: à

Sergio,
les Chinois ont débarqué en Afrique, ils nous ont pris le business de nos ex-colonies heureuses … ils sont dans l’espace !

Un jour ils débarqueront par millions en traversant Mare Nostrum . Bon ! On résistera… mais qu’est ce qu’on fera quand on aura plus une goutte de pastis ?

On est fou-tus !

il se répand partout dit: à

Ce ‘grand génie du siècle’, adulé par les buzzers, qui se fout de tout et de tout le monde, devrait consulter, à moins que son cas soit (trop) désesépéré faut voir

Sergio dit: à

alors hein dit: 6 janvier 2015 à 17 h 30 min
sauf que le 14 juillet 1989 l’armée russe soi-même a défilé dans Paris

Non mais hon prend tout le monde ! On n’est pas assez… Faudrait tourner en rond comme oncle Wolf avait fait une fois… Potemkine…

Sergio dit: à

laçouline dit: 6 janvier 2015 à 17 h 08 min
moi je sais me casser quand je dérange

Le mieux c’est comme Mac Arthur à Guadalcanal… Il leur a dit, hein ! Et il est revenu comme les Beatles…

alors hein dit: à

Quand on regarde bien tout le monde dit personne vient… Hon nous ignore !

sauf que le 14 juillet 1989 l’armée russe soi-même a défilé dans Paris

Sergio dit: à

Y avait les Chinois, qui devaient envahir… Péril jaune ! On a fait comme Drogo on a hattendu, ils sont passés communistes puis ressortis puis rerentrés dans le truc-là, mais finalement ils ont toujours pas fait un mètre en direction de l’Europe… Quand on regarde bien tout le monde dit personne vient… Hon nous ignore !

laçouline dit: à

..même pas capabe de me dire proprement de me tirer..allez vamos laçouline, tout a une fin ..et moi je sais me casser quand je dérange

eric dit: à

« probablement un problème de référentiel non synchronisé … »

ou un coup des vaillants extra-terrestres

laçouline dit: à

meuh non je censure pas.si vous croyez que jme sens menacé par un robinet d’eau tiède..il est parti tout seul..cte blague..sapré lassouline..pour ête webmastère faut des nerfs et la tête frouade au lieu d’maniper les ip dans l’camboui..minabe tout ça..minabe

JC..... dit: à

Bachelet est un chanteur français que je ne connaissais pas, ok ! J’ai écouté la chanson. Rien compris. Restons en là : probablement un problème de référentiel non synchronisé …

C.P. dit: à

Pierre Mortez, voyez Houellebecq à La Closerie des Lilas, avec quelques amis (et une éditrice de Flammarion que je connais bien et aime beaucoup) … Baudelaire, soit, MAIS Laforgue, oui ! Ce document traîne partout.

JC, ce n’est qu’un refrain de Bachelet. Ecoutez quand même la chanson ?

Observatoire des poux de langue dit: à

Question : y a t il message ? Si oui, lequel ?

Une enveloppe vide ne fait pas assez message personnel pour vous ? Comique !

déprofondis dit: à

« La radio qui vous encule par les oreilles »

sans les yeux ça peut faire très club de dépendants aux simulatrices et simulateurs..

JC..... dit: à

Pour JC :
« La la la pleure pas Boulou
La la la on changera tout… »

CP 13:18
J’ai utilisé la vieille ENIGMA qu’Alan Türing avait laissé à la famille : impossible de décoder votre message.

Question : y a t il message ? Si oui, lequel ?…Bàv !

Sergio dit: à

Phil dit: 6 janvier 2015 à 15 h 14 min
La peur des communiss agitait la littérature des années 60, aujourd’hui les islmamiss.

L’intérêt avec ces gars-là, mais naturellement faut faire vite, c’est que s’ils implosent, cousus d’or du pétrole comme tonton Cristobal dans Giant, y aura pas besoin d’envoyer le FMI ça nous coûtera pas un flèche…

Burntoast dit: à

Avec Renaud Camus comme rempart de l’Occident Chrétien, on a atteint le fond. J’avais entendu dire qu’il faisait collection de Santons. Il devrait se recentrer sur cette saine activité.

Phil dit: à

indeed toutankamus, à plieux de rire (mal aux lèvres gerssées)

Sergio dit: à

Gnondpom dit: 6 janvier 2015 à 0 h 51 min
« qui a lu » (enfin souvent, parcouru jusqu’à la page 30)

Henfin ça dépend faut voir, s’pas, parce que la page trente du Finnegans, c’est comme le vélo, au début, quand on enlève les roulettes que d’un seul côté…

Pierre Mortez dit: à

Bloom, vous vouliez sans doute parler du Grand Dérangement. Etes-vous bien sûr que Renaud Camus ait voulu faire un approchement avec cet évènement ? Ne serait-ce pas plutôt le fruit de vos… fantasmes ?

Toutenkamus dit: à

Pileux n’est pas dans le Massif central, Phil…

eric dit: à

Cité par Le Point et Libé: «Je ne suis pas un intellectuel. Je ne prends pas parti, je ne défends aucun régime. Je dénie toute responsabilité, je revendique l’irresponsabilité même, carrément.»

Pierre Mortez dit: à

Le poète préféré de MH est Baudelaire, il le répète suffisamment, et le pastiche souvent dans ses poèmes.
Je vous trouve fort impertinent dans vos commentaires, C.P.

Observatoire des pompes à essence dit: à

Qui a vu » Violence et passion » Visconti hier sur Arte

L’avoir vu dans une autre station-service il y a des lustres est-il encore permis ?

Passou dit: à

A Gilles Klein de 10.03, C’est pourtant facile à comprendre : sans être au futur, la phrase est formulée de manière à être tournée vers l’avenir…

Agité du bocal dit: à

Michel Houellebecq, écrivain et martyr.

Fatwa dit: à

Il la cherche, il l’aura, in Allah !

Phil dit: à

Renaud Camus a le muscle crémaster distendu. L’affaire sera cuite dans une dizaine d’années, première étape du grand remplacement. Baroz rachètera la tour du massif central avec ses droits des goûts.

C.P. dit: à

Fons, pas indispensable… En revanche, le poète préféré de Houellebecq est Jules Laforgue : autre Arlequin lunaire.

Phil dit: à

La peur des communiss agitait la littérature des années 60, aujourd’hui les islmamiss. Les homossessuels font le consensuss.
Huysmanns a fini comme une crêpe à rebours chez les oblats.
Zemmour et Wellbeck ont le même perruquier. Les bons écrivains chez nos amis belges ont toujours été des Flamands qui ne le parlaient pas.

Court dit: à

Hihihi
Excellent!

Bloom dit: à

Oui, CP, Wellbeck tout en paradoxes, « à rebours » des certitudes molles du temps: le suicide, décadence, déclin, grand remplacement – calqué de façon scélérate sur le Grand déplacement des Acadiens, véritale réalité historique et non fantasme à 2 balles…
LA HANTISE DU DECLIN – LA FRANCE 1920-1960 (Belin), de Robert Frank, plus que jamais d’actualité.

eric dit: à

outre son infantilisme

eric dit: à

« sa quête de sens  »

plus exactement son angoisse devant ce qui lui est encore inconnu

de quincey dit: à

Compasse avec le temps qui pose.

Pierre Mortez dit: à

l’impérialisme rêvé et la religion (je n’en ai point) composent avec le temps qui passe.

Cette phrase est suffisamment plate et vague pour être exacte. Beaucoup de choses composent avec le temps qui passe, ajouteraient même certains, l’air profondément recueilli. Il semble néanmoins que les religions perdurent à travers les siècles, et que dans sa quête de sens l’humanité ait du mal à se passer d’un discours qui lui explique le monde clé en main. C’est tout le propos de Houellebecq, semble-t-il.

de quincey dit: à

Assez étrangement, ces trois photos sont mal classées, elle ont été prises à de courts intervalles.
Ce sont des photos de mariage.

Photo 2: avant
Photo 3: pendant
Photo 1: après.

de quincey dit: à

Quand je croise quelqu’un qui tient son clope entre le majeur et l’annulaire, je ressens une sympathie qui reste vigilante.

De même lorsque le foyer du clope est orienté non vers l’extérieur mais vers la paume de la main, sauf environnement anti-tabac ou climat venteux.

Si je me souviens bien, la manière de cloper de Godard n’est pas très catholique.

Légendes dit: à

Photo 1 : tel qu’en lui même l’éternité l’a changé
Photo 2 : l’ex gendre idéal
Photo 3 : en habit de partouzard

Chloé dit: à

qui annonce La Soumission

Le titre d l’œuvre en débat se passe de l’article correspondant, ce n’est pas comme pour signifier les dix commandements par exemple, les aurait-on respectés sans cela, je réfléchis pour trouver une seconde idée qui modifierait le tout. Patience. Il y a bien aussi les éloges qui se passent de l’apostrophe…

C.P. dit: à

Bloom, en effet : c’est à Villiers que des Esseintes songe, en appliquant « fumisterie » à un « esprit de goguenardise singulièrement inventif et âcre dans ses CONTES », esprit qui n’en est pas moins « grave et acerbe »…

Sur Houellebecq : consensus touchant une « farce », c’est-à-dire un mélange plus ou moins assaisonné. Au fond, l’article de Pierre Assouline dit bien cette diversité de SOUMISSION : triste ET comique, politique ET facile, subversif ET irresponsable…

J’espère y rire un peu, comme avec la première et la troisième partie de « La Carte et le Territoire ».

Je ne crois guère à un appel sérieux aux peurs d’une société fatiguée, appel qui d’ailleurs me dégoûterait, et ne crains pas tellement pour mes petits-enfants : l’impérialisme rêvé et la religion (je n’en ai point) composent avec le temps qui passe.

Pour JC :

« La la la pleure pas Boulou
La la la on changera tout… »

Court dit: à

J’avais pensé à cette confusion , Chaloux!De Maurice Yvain, lire ses Mémoires fort droles intitulés « Ma Belle Opérette ».
Pour le reste, Huysmans à l’antériorité du titre, et, plutot que Là-Haut, j’avoue préférer chez Yvain la série des « Bouches »…L’homme qui a su concevoir l’increvable finale du Quai Malaquais et mériter l’estime d’Honneger n’est pas un mauvais musicien…

Je commence à comprendre dit: à

En tout cas, pas idiot ce brouillage autour de son œuvre

Fons dit: à

va ‘arriver’ à temps

Fons dit: à

Est-ce que selon l’avis rdlien, le fait de ne jamais avoir entendu parler de Huysmans avant de lire le billet assoulien actuel, va être un grand handicap pour suivre la Soumission à partir de demain, si jamais elle va à temps?

En tout cas il y a la première chaîne commerciale, nommée dans la citation Cro-Magnon du billet, qui annonce La Soumission chez nous à partir de demain pour le prix de 16,8 au ieu de 21. Conséquence de product placement?

Maurice Yvain dit: à

Chaloux dit: 6 janvier 2015 à 11 h 32 min
@M. Court
Je croyais que « La-haut » c’était une opérette

Certes, mais M. Court a fort bien compris que mon Là-haut était une relecture de son Là-bas.

Je commence à comprendre dit: à

Ah oui voilà, quand on va se redécider qui est chef, on aura compris

DHH dit: à

Ci-dessous mon post d’hier à 16 h 22 qui est resté « en attente de moderation pour apparaître aujourd’hui:
« Il n’y a pas que dans les manuels scolaires destinés aux enfants du Moyen-Orient qu’Israel a disparu de la carte
Il en va de même sur l’immense carte qui happe le regard des qu’on arrive dans le hall d’entrée de l’institut du monde arabe.
Or cet établissement public parisien à vocation culturelle accueille à longueur d’année des enfants des écoles en visite sous la houlette de leurs profs , bénéficie de subventions de l’Etat et c’est un ancien ministre de la République Jack Lang qui en est le président »
j’aimerais que l’on m’explique ce qui dans ce texte pouvait donner lieu à doute de la part du moderateur

Chaloux dit: à

Le Kloug semble en forme….

@M. Court
Je croyais que « La-haut » c’était une opérette!

Bouguereau Industries..... dit: à

Chloé, nous transmettons immédiatement votre demande d’éléments de ponctuation à notre filiale spécialisée : Bouguereau Alphabetics and Comma….. Cordialement.

Chloé dit: à

Bouguereau bien sûr je refuse votre proposition d’envoi en retour je vous transmets une demande puisque vous savez rythmer vos phrases, j’ai besoin de virgules bien placées, éventuellement aussi de points-virgule tombés en désuétude néanmoins toujours en cours d’usage.

Chloé dit: à

Bon de toutes manières je suis pauvre, un sachet à poisson rouge avec fuites associées bien que ça ne puisse faire statuts pour une start-up.

Chloé dit: à

Bouguereau vous parlez ceinture alors que je regrette de ne pas rencontrer en réalité des personnes de cette qualité, un peu comme ces personnages de théâtre qui vous hantent et vous éclairent cependant les jours sombres pour continuer de stationner en verticale.

Bouguereau Industries..... dit: à

Chloe, nous vous faisons parvenir un prototype de gode multiple. L’explication viendra toute seule. Notre slogan : « Vous enrichir, nous enrichit ! »

Chloé dit: à

10h11 je ne vous comprends pas, si vous pouviez vous diluer en explications afin que je m’enrichisse de votre pensée.

bouguereau dit: à

tu t’enlaidis tous les jours laçouline..toi c’est pas huysmans c’est dorian gré..bon açé rigaulé

bouguereau dit: à

bouguereau dit: Votre commentaire est en attente de modération.
6 janvier 2015 à 10 h 08 min
Arte, une des rares chaînes gratuites à proposer du cinéma

roo.. »pirhate baï »..en plus le goncourt n’est pas effrayé daller chercher ses mots clefs dans les plugs du marché..

Bouguereau Industries..... dit: à

Si les conclusions de Monsieur Wellbec se réalisent, nous sommes prêts à servir un marché important, domestique et international, terriblement exigeant.

Notre prototype de gode-ceinture à têtes multiples vibrantes a donné d’excellents résultats auprès de 50 polygames : 96% des épouses ont éprouvé une sensation de bien être partagé, 56% sont arrivées à éprouver un orgasme coranique, quelques unes ont même lancé quelques laudes bruyantes à leur dieu.

Félicitations à nos ingénieurs !

Chloé dit: à

( Contrairement à JC qui pense avec l’enclume et le marteau.) Il a du s’en mettre un coup par inadvertance.

bouguereau dit: à

Je ne comprend pas

continue a effrayer le jury goncourt..petit paiteux

Reine des cartes dit: à

Qui a vu  » Violence et passion » Visconti hier sur Arte, une des rares chaînes gratuites à proposer du cinéma. Pleurer sans amour ne serait pas pleurer.Trouvez moi ce Conrad ou je vous coupe la tête.

gilles klein dit: à

Je ne comprend pas, ce livre n’est PAS encore en vente. La sortie est prévue pour le 7 janvier. Et déjà dans cet article et dans la presse, il est annoncé comme un BEST-SELLER !!! ??? Stratégie de com d’un excellent attaché de presse, de la maison d’édition ?

Je cite : « Et s’il advient qu’Eric Zemmour et Michel Houellebecq soient bientôt voisins de palier, les deux en tête des listes des meilleures ventes chacun dans sa catégorie, […] »

bouguereau dit: à

où il s’était gardé de toute radicalité afin de ne pas effrayer le jury Goncourt

surman l’avé peur de tes philtres çémantiques..tâte toi la groçe tét laçouline

Bloom dit: à

Le Wellbeck de l’époque de Karl-Joris H. était Villiers de l’Isle Adam: l’analyse chimique du dernier soupir est poilant comme du MH.
L’intersigne mériterait d’être un conte poesque.

Chloé dit: à

compte tenu de la crise

Ah la Crise !
Belle entité qui permet à ses créateurs

Parce que vous y verriez une œuvre d’art? Il y a de toute évidence, en collectant tel un sonar les données de natures différentes, des causes ainsi que des hommes utilisant les facteurs de causalité en connaissance mais de là à leur attribuer ce substantif, une imprécision qui confine au mélange des genres multiples alors même qu’un tri dans tout ce qui se produit et trouve à s’exposer au nom de l’art devrait pouvoir bénéficier des services compétents à classer les objets comme des affaires. Des instigateurs désolidarisés de l’intérêt du grand nombre dont on se demande s’ils ont, somme toute, tout bien calculé.

l' éveil de la pensée dit: à

renato dit: 6 janvier 2015 à 9 h 21 min

Mais que cherche t-il à nous dire, précisément?

( Contrairement à JC qui pense avec l’enclume et le marteau.)

C.P. dit: à

Oui encore, John. Je n’ai fait d’ailleurs qu’évoquer brièvement une tonalité majeure que souligne bien mieux que moi Marc Fumaroli dans sa présentation de « A Rebours ». Cela n’ôte rien à la « Préface » (postérieure) de Huysmans qui laisse finalement la parole à Barbey, jugeant qu’il est à peu près le seul à avoir compris son entreprise.

fastoche dit: à

Dur dur de vivre dans l’ombre du grand petit homme.

ça dépend si on est riche et célèbre

les zurgences dit: à

Twit colonne de droite
« Après Valérie Trierweiler, Danuta Walesa règle ses comptes.  »

Elles devraient créer un syndicat

renato dit: à

« … elles « déconstruisent », c’est-à-dire détruisent, le sujet occidental, la modernité, au nom d’une libération qui reste cependant sans réciprocité car elle exige tout de l’Occident et des modernes, mais rien du reste de l’humanité. »

C’est évident que « elle exige tout de l’Occident et des modernes »: il ne peut en être autrement car on ne voit pas ce que « elle » peut bien exiger qu’ils déconstruisent les non modernes…

JC..... dit: à

That’s all folks. Terminé pour aujourd’hui : je vous laisse à vos Trollympiades, chère Tyneth ….

Tyneth dit: à

JC….. dit: 6 janvier 2015 à 8 h 35 min
L’intelligence des Tyneth, on connaît : ça se nettoie à la balayette

Belle preuve d’humour JC,
votre côté Bigard à la sauce marseillaise ?

Après le très convaincant
« Celui qui regarde dans le rétroviseur n’est pas celui qu’on pense »
vous faites très fort aujourd’hui.

Evolution en cours dit: à

Polémikoeur. dit: 6 janvier 2015 à 8 h 44 min

Polé comme dit « La vie » finira comme Phil,
vieux barbon.

Tyneth dit: à

Suite
Ils ne dérangent pas les autruches ils caressent les lamantins qui enamourés mais en pleurs reprennent leurs jérémiades.

Polémikoeur. dit: à

Pour des quotas !
Des quotas de participation
à ce commentarium : nul(le)
ne devrait pouvoir poster
au-delà d’un pourcentage
donné, à la fois en nombre
d’interventions et en cumul
de longueur de ces dernières.
Une sorte de permis de commenter
à points comptabiliserait les excès
et réduirait d’office l’ouverture
du clapet des contrevenant(e)s.
Au fond, il ne serait peut-être
pas mauvais d’imaginer un système
équivalent de limitation du bruit
médiatique pour les parutions dopées
à la marketine concentrée !
Promophobiquement.

JC..... dit: à

L’intelligence des Tyneth, on connaît : ça se nettoie à la balayette.

JC..... dit: à

Ce que dit Houellebecq est une observation assez juste de la situation française, voire européenne : mort de l’athéisme, mort de la laïcité, mort de la République.

Qui gagnera la guerre des idées nouvelles ?…. Forcement des religieux. Rest à savoir lesquels.

J’ai ressorti une croix que portait un de mes ascendants durant WWI !

zen dit: à

Gnondpom
Faites pas attention à ce malade obsédé par son besoin de se croire intelligent

Tyneth dit: à

JC….. dit: 6 janvier 2015 à 6 h 08 min
compte tenu de la crise

Ah la Crise !
Belle entité qui permet à ses créateurs de faire la quête pour penser la prochaine en buvant à notre santé.
Notre cher JC voudrait tant en être.

JC..... dit: à

Gnondpom dit: 6 janvier 2015 à 8 h 14 min

Je vous en supplie, mon ami, laissez une chance aux autres de gagner le concours…..

Celui qui regarde dans le rétroviseur n’est pas celui qu’on pense !

Tyneth dit: à

JC….. dit: 6 janvier 2015 à 5 h 53 min

JC en réalité est pour le mariage inter-espèces, sont rêve est d’épouser son lamantin adoré.
Ils appelleront leurs enfants « pleureuse » et « stérile ».

JC..... dit: à

de nota,
lorsque l’on fait de la prospective politique, on risque de se tromper ! Lourdement… La certitude démographique, l’exigence du Livre sont une bonne base de départ, solide, pour le reste du récit qui, forcément, va rester « romanesque ».

L’important n’est pas qu’Houellebecq ou Zemmour ou Camus disent « vrai ». L’important est qu’ils dérangent les autruches qui, tête bien enfoncées dans le bac à sable humaniste -nous sommes tous frères, nous pensons tous aux mêmes valeurs universelles- ne voient rien venir du tsunami en cours.

Volatiles confiants …idiots….utiles…!

Gnondpom dit: à

JC….. 5h42

Mais mon cher JC je ne suis ni humaniste ni islamophile, juste lucide sur les motivations des acheteurs du package des best-sellers français.
J’essaie de ne pas me laisser entrainer sur cette pente où des hommes (peu de femmes) dépassés par le rythme du monde se laissent glisser pour se vautrer en gémissant.
Vous qui parlez toujours d’avenir, cessez de regarder votre rétroviseur, soyez logique et arrêtez de pleurer.

de nota dit: à

« Les musulmans sont, sur le plan ‘sociétal’ comme on dit de nos jours, plus proches de la droite, voire de l’extrême-droite. Qui, en même temps, les rejette avec violence. Donc ils sont dans une situation intenable. Qu’est-ce qu’ils peuvent voter, les musulmans de France ? »

Propos tenu par Houellebecq dans un entretien donné au nouvel obs.

Il me semble intéressant de lire, en contre point, ce que Gilles Kepel peut nous apprendre sur le vote de « l’électorat musulman ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140418.OBS4429/le-ps-a-largement-perdu-l-electorat-musulman.html

C’est une chose d’apprécier ou pas Houellebecq comme écrivain, mais c’en est une autre de considérer qu’il dirait « le vrai » sur la société française, sans même essayer de savoir si ses affirmations sont valides ou pas?

JC..... dit: à

« le rouge coûte cher » (mézigue)

Je pensais à Le Paon, en train de perdre ses plumes…

JC..... dit: à

C’est en ce sens que vous êtes odieux, mon Réverend, vous êtes un humaniste qui n’aime pas les humains, j’adore les humains. Par contre les humanistes m’insupportent ! Ô dieux …

J.-C. Azerty dit: à

Quand, dans « la Cathédrale », Durtal assiste, ébahi,à la procession des Chartrains, invraisemblable collection de guignols spécialement sortis de leur naphtaline pour la circonstance, ou à l’étalage hideux de spécimens d’art sacré contemporain à Notre-Dame de la Salette, on se dit que, somme toute, le christianisme serait parfaitement supportable s’il n’y avait pas les chrétiens (certains d’entre eux, du moins). Avec Houellebecq, une fois relu l’ensemble de son oeuvre, depuis « Extension du domaine de la lutte » jusqu’à « Soumission », on franchit un pas de plus : on se dit que, somme toute, l’humanité serait parfaitement supportable s’il n’y avait pas les humains ! Parmi les passages burlesques signalés par C.P. dans « A rebours », mention spéciale à la visite de Des Esseintes chez l’arracheur de dents ( nommé, si je me souviens bien, « Gatonax » !), ou comment se guérir du spleen en un coup de tenailles !

JC..... dit: à

Pour en terminer, une dernière petite annonce non-matrimoniale, le prestige du blog de l’ami Passou n’aura pas à en souffrir.

Si vous avez envie d’entendre le ronronnement chuintant et fauve d’une MASERATI Gran Turismo en excellent état, faites moi signe : j’ai un copain qui en cède une…

Cadeau : le dernier Eric Reinhardt* sera oublié dans la boite à gants. Cela ne se refuse pas !
*Musso, Lévy, Salvayre, possibles, sur demande

JC..... dit: à

…voir ce pauvre Hollande incanter dans le vide sur les media, c’est imaginer « Hercule chez les traders » tourné par Sergio Leone avec Bourvil dans le rôle-titre….

…en plus, compte tenu de la crise, pas sûr qu’on puisse le tourner avec toutes les couleurs … le rouge coûte cher !

JC..... dit: à

… lorsque je pense aux milliers de lever de soleil que j’ai vu, j’ai envie de me recoucher …..

JC..... dit: à

JC AZERTY et moi-même sommes très proches car nous avons un énorme point commun : nous partageons, en effet, l’immense et fraternel avantage de n’être en accord sur rien de sérieux …

Je passe sous silence les faveurs dont sa Josette m’accable, ce qui lui permet de convertir quelques jeunes commerçantes à ses idées révolutionnaires au plan affectif, culturel, et politique.

JC..... dit: à

Bloom, savez vous que le gouvernement qui vous emploie -à je n’ai pas trop compris quoi faire, au juste- va autoriser le Mariage pour Tous Inter-espèces ?

En conséquence, ne vous moquez pas des zoophiles qui pourront bientôt épouser leurs chattes, leurs chiennes, leurs gazelles comme on dit dans nos quartiers…

…. Bien entendu, les enfants seront achetés aux pauvresses de vos pays d’adoption …

JC..... dit: à

Gnondpom dit: 6 janvier 2015 à 0 h 51 min

Excellente nouvelle pour vous, cher ami ! Vous avez toutes les chances, perspicace comme vous l’êtes la tête enfouie dans votre bac à sable hbumaniste, de remporter notre grand concours qui désignera demain :

« ROI ET REINE DES AUTRUCHES ISLAMOPHILES 2015 »

Nombreuses participations à prévoir en RdL !Le royal vainqueur recevra une ceinture farcie de romans explosifs de la rentrée, la gagnante une burka en laine, mohair, et soie plastique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*