de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Tel Zemmour malheureux comme Dieu en France

Tel Zemmour malheureux comme Dieu en France

Il arrive qu’un livre quitte la rubrique littéraire pour se retrouver propulsé à la « une ,  et durablement, dans les pages d’actualité. Il devient alors un phénomène de société. Le cas du Suicide français (526 pages, 22,90 euros, Albin Michel) du journaliste Eric Zemmour, essai qui aurait pu s’intituler « Malheureux comme Dieu en France ». A sa sortie en octobre, il s’en vendait 5000 exemplaires par jour ; loin de décroître, les ventes n’ont fait qu’augmenter au cours des semaines suivantes, atteignant souvent 15 000 ; elles devraient avoisiner les 400 000 exemplaires d’ici à la fin de l’année. Ce qui est considérable pour un essai touffu de 530 pages. Ce serait une erreur de le traiter par le mépris. S’il vaut qu’on s’y arrête, c’est d’abord parce qu’à ce stade-là, il constitue le meilleur des sondages d’opinion, in vivo et sans filtre. D’autant que les débats de l’auteur en librairie tournent un peu partout en France au meeting politique. Eu égard à son taux de duplication supposé (exemplaires pirates, nombre de lecteurs par exemplaire etc), il y a là de quoi offrir un saisissant reflet des mentalités de bon nombre de nos compatriotes.047

L’auteur a le bon goût de ne pas jouer la carte du polémiste ou du pamphlétaire, même s’il ne déteste pas les formules qui font mouche. Son homophobie, sa misogynie et son islamophobie n’en atteignent que mieux leur cible car elles s’expriment sans violence apparente. Son livre est d’autant plus dangereux qu’il est habile. Sa manière de procéder est éprouvée : il part d’un fait dont la réalité est incontestée, puis le tord de page en page, le truffant d’interprétations qui relèvent toutes d’une logique propre au fil blanc qu’il s’est choisi. Ainsi au chapitre « Black Blanc Beur » : il part de la liesse nationale consécutive à la victoire de l’équipe de France de football aux championnats du monde, embraye sur son fiasco lamentable des années après en Afrique du sud, raconte la grève des joueurs en insistant sur le rôle-clef des « trois caïds musulmans issus des cités » (Ribéry, Aneldka, Evra) pour finir en assurant qu’à cause de leur diktat, les Bleus sont obligés de manger halal…

Retraçant à sa façon la période qui court de 1970 à 2007 à travers une suite de chroniques longues chacune de quelques pages, Eric Zemmour ne se contente pas de raconter l’histoire immédiate comme un reporter ; la référence à l’Histoire est permanente de bout en bout ; il l’instrumentalise avec d’autant plus d’adresse qu’il ne s’embarrasse jamais de sources (ni de précision : il croit que Titus a « expulsé les Juifs d’Israël en 70″). Sauf lorsqu’il consacre tout un chapitre à l’une d’elles, tel l’historien Robert Paxton exécuté en sept pages pour avoir dénoncé les responsabilités directes de Vichy dans sa politique raciale. Ce qui est aussi nuancé que de décréter que depuis 1973, les Rolling Stones ne sont plus des rockers mais des hommes d’affaires. Ou que Dupont Lajoie n’est pas un film sur le racisme mais un film raciste (anti-français, on l’aura compris). On découvrira au passage que les intellectuels français qui ont fait le voyage de Moscou, de Rome ou de Berlin étaient dans « des transes (…) de femelles fascinées par la force brutale et virile ».

Tout tourne autour de deux dates dont il fait le refrain de sa partition décliniste : 1789 et 1968. L’historien royaliste Jacques Bainville, cité dès la toute première page, donne le la ; le philosophe libéral Edmund Burke suit et le monarchiste Maurras ferme la marche de cette introduction. C’est si clair qu’on se demande au bout de ces quelques pages pourquoi tant de gens se demandent encore où se situe l’auteur, alors que sa vision contre-révolutionnaire de l’Histoire s’affirme d’emblée sans ambiguité. Son roman national n’est guère traversé par le doute. Le ton se veut plutôt prophétique, avec une dilection particulière pour le genre apocalyptique, tout de révélation et de dévoilement, mis en paroles par un Ezéchiel qui s’appuierait autant sur les fondamentaux du colbertisme ou l’évolution d’un François Furet que sur les chansons populaires de Michel Delpech et de Nino Ferrer. L’auteur n’hésite pas à forcer le trait jusqu’à la caricature. Comme si les écoles, les lycées et les universités enseignaient que la France commence avec la Révolution ! Et comme si nos contemporains accordaient une égale importance à mai 68 !

IMG_3896Depuis la disparition de Jean-François Revel, la place était vide à droite. Eric Zemmour l’a prise. La différence de gabarit, de dimension, de carrure intellectuelle, et le glissement vers une droite extrême, sont un signe des temps. L’époque a le Revel qu’elle mérite. Armé de bon sens, d’un brin de plume, d’une culture éclectique et d’une certaine acuité dans l’analyse, Zemmour a l’incontestable talent d’expliquer aux lecteurs ce qui leur arrive mieux qu’ils ne sauraient le faire. Il les libère d’un cri qu’il pousse à leur place : sus à l’ennemi intérieur ! car la guerre civile nous guette :

« Il faudrait un implacable Richelieu combattant sans relâche « l’Etat dans l’Etat » et « les partis de l’étranger » pour abattre les La Rochelle islamiques qui s’édifient sur tout le territoire ».

L’incipit de sa chronique présentait la France comme l’homme malade de l’Europe ; plus que pessimiste, la note finale est tragique tendance morbide : « La France se couche, la France se meurt, la France est morte ». Constat de médecin-légiste. Il ne doute pas un instant d’être de ceux qui écrivent les dernières pages de l’Histoire de France. Or Napoléon et De Gaulle, ses deux héros, sont indisponibles. Richelieu, introuvable. Mais dans ce cas, qu’est-ce qu’on fait pour s’en sortir, quand, comment et avec qui ? Les réponses ne se trouvent pas dans le livre, en tout cas pas dans celui-ci. Le prochain peut-être : « La Renaissance nationale » ? « La résurrection » ?..

(Photos Passou)

Cette entrée a été publiée dans Essais.

545

commentaires

545 Réponses pour Tel Zemmour malheureux comme Dieu en France

Selim dit: 22 décembre 2014 à 17 h 11 min

Il y a bien des manières de parler de l’islam. Houellebecq va nous montrer comment dans son prochain roman. En attendant, je recommande un autre roman à la construction originale, très littéraire qui imagine vers la fin de notre siècle une Europe en pleine déliquescence « reconquise » par les troupes d’un califat iranien.
« L’Esclave » de Michel Herland.
Le blog du roman :
https://herlandlesclave.wordpress.com/

l.tristan dit: 19 décembre 2014 à 13 h 09 min

Je prends le train avec quelques jours de retard. Si Zemmour balaye les 40 dernières années en 530 pages, il ne peut y aller que par grandes enjambées et si certains faits historiques sont discutables il faut lui reconnaître le mérite de remonter le temps à rebrousse-poil. Alors ça gratte un peu forcément, mais ce livre est un instantané inouï de l’air du temps. Mieux qu’un sondage, mieux qu’une élection, Assouline a raison et j’attends de pied ferme une chronique sur le prochain livre de Houellebecq annoncé pour janvier.

la mère Denis dit: 10 décembre 2014 à 15 h 55 min

et qu’est ce qu’il a qui vous plaît pas, mon blaze, monsieur delpla ? En plus vous z’oubliez qu’on est ici sur un site d’intellectuels et alors là c’est pas pour dire mais vous tirez pas la couverture vers le haut, vous…

luc dit: 10 décembre 2014 à 13 h 02 min

il n’est pas question de répondre ici aux puériles et sordides menteries du nommé Delpla. C’est bien sur le site http://www.nonfiction.fr, et nulle part ailleurs, que j’ai été amené en… février 2010 à lui mettre le nez dans son ignorance et sa mauvaise foi. Il ne fait que se couvrir de ridicule en me présentant comme… « l’homme des vieilles querelles » là où c’est lui, qui à chaque fois que je suis amené à rectifier… en temps réel une de ses sottises un peu plus grosse que les autres, en profite, comme il vient de le faire, pour tirer les internautes par la manche du côté de son propre site, où il est connu pour « jouer la troisième mi-temps » chaque fois qu’un contradicteur le prend en défaut.

François Delpla dit: 10 décembre 2014 à 5 h 39 min

une variante lors d’une réédition.

Quant aux « sites d’extrême droite » il s’agit sans doute de celui de J-C Durbant http://jcdurbant.wordpress.com/ , ainsi qualifié sans doute pour son bushisme junior. Loin de m’y « réfugier », j’ai été cité par lui et il a la peu bushienne habitude de reproduire intégralement les posts des débats internautiques qui l’intéressent. Et notamment les miens sur le couple Aubrac, ce qui sonne moins droitier encore.

François Delpla dit: 10 décembre 2014 à 5 h 32 min

Clio dit: 9 décembre 2014 à 18 h 49 min
*********************************************

pour celui que cela intéresserait et qui n’aurait pas compris : c’est du Nemeth, l’homme des vieilles querelles, des liens inexistants ou imprécis et des tourniquets de pseudonymes. Ici il essaye aussi de donner le change en n’empruntant aucune métaphore à la partie arrière et inférieure de la digestion humaine.

Tout est bel et bien parti d’un désaccord sur un livre d’Haenel : http://delpla.org/article.php3?id_article=571 .

Le site Nonfiction, excellent à bien des égards, a (ou au moins avait) des pratiques archaïques de modération des commentaires : en cas de querelle, suppression arbitraire des posts d’une des parties sans référence à une charte ni possibilité de communication.

En l’occurrence, il ne s’agissait pas du livre d’Haenel mais de L’Abandon des Juifs de Wyman qui aurait, Luc disant, connu une va

D. dit: 9 décembre 2014 à 20 h 46 min

Docteur Tabuse dit: 8 décembre 2014 à 18 h 45 min

Combien de fois faudra t il dire ici que D et JC sont deux « personnes » différentes, le premier déclarant être « comptable », le second déclarant être « Docteur en maths »…pffff !

J’ai aussi été quelques années pilote de Super Étendard avant de me faire mal au dos et de me reconvertir. Je n’aime pas qu’on occulte ces quelques années de mon existences.

Clio dit: 9 décembre 2014 à 18 h 49 min

le commentateur (comment t’as tort !) delpla est en pleine intoxe, lorsqu’il prétend qu’aurait eu lieu en février 2010 une… querelle littéraire à propos du livre de Yannick Haenel sur Jan Karski : c’est sur le seul terrain historien qu’il s’est fait moucher, sur http://www.nonfiction.fr, lors d’une discussion qui est encore affichée sur le site en question. Pire encore : lorsqu’il a vu qu’il perdait pied il n’a pas hésité à aller se réfugier sur des sites d’extrême-droite… que bien sûr il a ensuite et en toute impudence, dénoncés comme étant d’extrême-droite !

TKT dit: 8 décembre 2014 à 19 h 00 min

Doktor Leeregehirn,
on s’y perd un peu.
Lequel est extraterrestre et vierge de partout, et lequel rêve de vivre à Porquerolles, prenant cette île pour un lieu de drague ?

Docteur Tabuse dit: 8 décembre 2014 à 18 h 45 min

Combien de fois faudra t il dire ici que D et JC sont deux « personnes » différentes, le premier déclarant être « comptable », le second déclarant être « Docteur en maths »…pffff !

JC....... dit: 8 décembre 2014 à 14 h 42 min

Le lieu commun d’une pauvreté affligeante, Delpla, c’est de prendre ses désirs pour des réalités, et l’Histoire pour une science exacte !

Parole de scientifique….

François Delpla dit: 8 décembre 2014 à 13 h 01 min

JC….. dit: 8 décembre 2014 à 11 h 25 min

Vous voyez pourquoi je n’aurais jamais pu faire des études d’histoire, Delpla, c’est le contraire absolu des sciences dures : on éclaire, on trie, on choisit, on interprète des faits incertains, et on donne UNE version du vrai… la sienne

Parmi des dizaines d’autres, toutes aussi honorablement faites ….
**********************************************

C’est là un lieu commun d’une pauvreté affligeante.

L’historien, le vrai, est justement celui qui se conduit à la fois en artiste et en savant. Il trie dans ses matériaux parce qu’il faut bien dégager quelque chose de clair, mais il tient à honneur de ne rien écarter d’important. Mieux : si au moment de mettre la dernière main il rencontre un document qui semble contredire sa thèse, il n’est pas désespéré mais stimulé. C’est même à cela qu’on le reconnaît.

Giovanni Sant.Angelo dit: 8 décembre 2014 à 12 h 40 min


…J.C.,…trop tard,!…je suis le maître absolu de tous les extrêmes,!…
…pour un vrai artiste,!…jamais, & trop tard n’existe pas,!…à la fin du monde,!…tout reste à reconstruire,!…

…anticipons toute les chutes et dogmes, avant de vivre libre de toutes contraintes,!…
…ne nous réfugions pas dans nos titres & châteaux,!…à l’abordage sur tout ce qui se vomis dans la complaisance du Juste Lucre & Haine,!…à l’attaque comme Attila,!…sur l’Attila du commerce,!…en avant les légions lever-vous et maîtrisons nos destins,!…Go,!…nationalisons nos industries, nos savoir faire,!…réorganisons la liberté de nos peuples dans la dignité existentialiste des  » Liberté-Egalité-Fraternité « ,!…etc,!…
…Viva la morte,!…de toute façon tôt ou tard,!…café Battard,!…allez au suivant,!…

JC..... dit: 8 décembre 2014 à 12 h 19 min

Gianni, je reconnais chez toi le génie absolu, tu le sais ! Cependant … porca miseria ! Madonna puttana ! Porco Dio ! arrête la grappa, avant qu’il ne soit trop tard !

Giovanni Sant.Angelo dit: 8 décembre 2014 à 12 h 02 min


…le nazisme reste un parti-pris  » juif-jaune « , dans la collaboration soumise aux capitalismes des extrêmes d’ou qu’ils viennent,!…

…c’est l’évidence même,!…à cela, près que tout est permis aux autres-partis démocratiques, de faire n’importe-quoi avant comme lois,!…même  » rien de moral « ,!…
…pour mettre les peuples en  » échecs « , dans le soucis, de vivre et poussé les gens à se convertir au nazisme-juif d’état,… …puisque avec la démocratie la liberté, est signe de recherches,…pour créer des Stalag 13,…à tout les coins de rue,!…( l’Ange-Bleu ),…suivante pour le casting, à poils les mariages-groupir-orgies,!…en salle commune,  » Goth mit huns « ,!…

…salaud on aura t’a peau de scribe,!…
…Pharaon des nouilles,!…Ah!,Ah!,Ah,!…Go,!…etc,!…

…vive nos Lucres & Haines,…nos Luxeleack,!…nos Suisses à Luxes & Bourres,!…Vives nos nazis-juifs,!…couvert du sang de leurs victimes à la morale & à l’ordre nouveau,!…des poubelles d’esprits dégrossis,!…
…discernements et diversions,!…les lucres et les haines,!…la force nouvelle bancale,!…sinon tous à Stalag 13,…les mirador sont déjà installés par nos pouvoirs de sécurité démocratique précédent,!…Ah,!Ah,!Ah,!…

…faire plus blanc, que blanc,!…la transparence dans les chiottes aux parfums du lucre,!…
…etc,!…peux mieux faire,!…Oh,!…mon château,!…mes domaines,!…gardons les mêmes héritiers à bourre Dieu du profit,!…aux huns des autres encore plus collabos du capitalisme tu meurs en  » Juste « ,!…
… » Justes « ,…à changer son accoutrement aux pouvoirs,!…saison & époque sado-maso-gay,!…j’adore pour donner,!…c’est pas inscrit franco-de-port,!…danse avec les loups,!…Ah,!Ah,!Ah,!,…
…j’adore bouffer du juif-nazis-collabos,!…la crème des crèmes de la participation-collabos huns jour, collabos toujours,!…dure comme fer, à dérouillé,!…etc,!…
…etc,!…les partis-pris,…les mêmes costumes de théâtres d’andouilles, aux pizzas quatre-saisons aux oignons,!…

…Oh,!…du château aux oubliettes,!…ceci n’est pas une pipe d’artiste,!…çà coule de source,!…envoyez,!…d’hun trait,!…

JC..... dit: 8 décembre 2014 à 11 h 25 min

Vous voyez pourquoi je n’aurais jamais pu faire des études d’histoire, Delpla, c’est le contraire absolu des sciences dures : on éclaire, on trie, on choisit, on interprète des faits incertains, et on donne UNE version du vrai… la sienne

Parmi des dizaines d’autres, toutes aussi honorablement faites ….

Trop de Zemmour, trop d’historiens, trop de hasards, trop de chaos, ignorés, trop d’incertitudes, tuent l’Histoire !

François Delpla dit: 8 décembre 2014 à 9 h 37 min

conclusion du débat sur Vichy dans le débat sur Zemmour.
Il se place lui-même dans une opposition simpliste à Paxton, en sorte qu’ils encourent le même reproche : négliger le fait tout bête que Hitler commande partout où il fait régner sa loi.

Le seul acte libre de Pétain est l’armistice.

gilou dit: 8 décembre 2014 à 7 h 53 min

« évidemment que je suis européocentrique, sombre crétin! Je vis en Europe, »

ô beauf éclatant qui se traite de sombre crétin, lumière aveuglante, t’es trop sensible! Européocentrisme = analyse de tous les problèmes d’un point de vue européen, en négligeant le reste du monde.
Dictionnaire de français Larousse

Giovanni Sant'Angelo dit: 8 décembre 2014 à 0 h 58 min


…une satisfaction qui me reste,…relire mes textes dans leurs con-textes,!…pour raviver ma joie,!…à mes esprits-privés,!…etc,!…

D. dit: 7 décembre 2014 à 22 h 52 min

Les gens qui défendent l’immigration à-tout-va, c’est comme pour les architectes : ils n’habitent jamais dans ce qu’ils créent.
Cherchez l’erreur.

burntoast dit: 7 décembre 2014 à 19 h 52 min

Allez, une petite chanson pour Zemmour : « Ein Prosit, Ein Prosit, der Gemütlichkeit / Ein Prosit, Ein Prosit, der Gemütlichkeit / (Cheer!) Eins, zwei, drei, g’suffa! / Zicke, zacke, zicke, zacke, / hoi, hoi, hoi / Zicke, zacke, zicke, zacke, / hoi, hoi, hoi.. »

Giovanni Sant'Angelo dit: 7 décembre 2014 à 19 h 24 min


…je vient de voir une émission sur Arte consacrée sur Jeff Koons,!…

…probablement de l’art superviser par la  » pensée unique  » des facettes à gadgets de la politique de domination américaine « ,!…

…c’est du propre,!…les intellectuels de merde du capitalisme des fondements aux W.C.,!…
…je me disais , c’est une caricature,… Non,…c’est çà son art capitaliste,…à payer des artistes soumis dans le monde, pour faire ses Caca’s à lui, en plus grands,!…

…rien que des copie/collés en diverses matières, de tout objets, qui à un rapport même lointain avec le mot,…à en s’approprier le suivi, par des ajouts sur des oeuvres reproduites en séries aussi,!…

…façon de faire encore plus  » con « , que Andy Warhol ou Roy Lichtenstein,…comme des oeuvres aux désensibilisés-spectacles aux genres  » oranges mécaniques  » de Stanley Kubrick,!…

…le courant  » artistique  » très Sado-Maso, entre l’utilisation de l’argent à des  » fins  » d’exaspérer les valeurs à partager,!…
…sans haines,…le couteau à travers de la gorge de l’Art des sensibilités et du savoir faire des écoles de l’art dans toutes ses variétés,!…
…l’art industriel des cons pour les nullités abrutis du nouveau continent,!…

…un pas encore, à franchir,…agrandir ses véritables  » merdes « ,!…en plus grand et en relief,!…comme le respect, qu’on porter les  » Huns « , ou islamistes, aux oeuvres qui ne sont pas de leurs niveaux,…
…l’art des luxes & bourres-les,!…à l’équivalence des Lucres & Haines,!…

…les quatre chaines de l’A.D.N.,…pour miniaturiser l’électronique,!…fissa,!…

…et pendant cela,…les intello’s américains à se bourré le crâne avec des Con’s de l’art pute à se partager,!…

…Ah,!Ah,!Ah,!…l’art des mafieux d’affaires à se prendre des  » vessies pour des lanternes « ,!…
…un Kons peut en cacher un autre, des cachettes pour faire circuler des drôles, drogues, marsupilami,!…
…quelle horreur la pensée unique des salles de vente,!…la chair de poule,!…

…Ah,!Ah,!Ah,!…enfin quelque chose à me mettre sous la dent,!…etc,!…
…bon appétit,…c’est du con-sensuel,!…etc,!…envoyez,!…

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 18 h 47 min

Hitler était, outre un aquarelliste de génie, un joueur d’hélicon, euh…. mais con ! mais con … !

Staline n’était qu’une bête, un prédateur rusé…. Il y a eu un projet de Conservatoire de l’Hélicon entre Germania et Russia : ça a foiré, on se demande pourquoi.

Certains mélomanes français ne l’ont jamais supporté, tant cela leur paraissait naturel.

T.F.C. dit: 7 décembre 2014 à 18 h 43 min

Et voilà, Delpla, ça vous apprendra à commenter sur un blog fréquenté par des mamie nova, des JC, des TKT et autres andouilles.

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 18 h 41 min

Peut mieux faire : « il est aussi très con sans trique » aurait enrichi ce blog prestigieux d’une saillie, …de valeur négative … (JC)

Exact. Sirius est la reine des couilles molles. Un de ces jours, quelques uns de nos touristes revenus de Syrie pourraient s’en aller toquer à sa porte, histoire de vérifier la chose. C’est là que le Syrius pourrait regretter de ne pas s’être européo-décentré à temps. Croisons les doigts pour que cela n’arrive pas. Après tout, nous avons besoin de guignols et de têtes de turc, pour rire un peu.

luc dit: 7 décembre 2014 à 18 h 37 min

@mamie Nova : on ne peut rien comprendre aux propos incohérents de Delpla, outre la part d’histrionisme, si on fait abstraction de ce que nous appellerons son parcours politique. En fait tout son discours n’est qu’une interminable et fort besogneuse tentative de démontrer que ce Hitler était quelqu’un de très-très-très intelligent, et qui aurait… trompé son monde. Sous-entendu : il aurait réussi à duper le gentil Staline, qui ne demandais qu’à lui faire des mamours ! Ce qui prouve, qu’on peut être agrégé-normalien (comme ce saltimbanque n’en finit pas de nous le faire savoir) et n’en sortir pas moins, des arguties, qui vaudraient à un lycéen une très mauvaise note un jour d’examen…

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 18 h 36 min

Les amis,
Attendons nous à un travail critique du discours de Modiano qui parlerait, parait-il, en ce moment même en Suède, splendide pays au climat glacial et aux jeunes femmes délicieusement belles…

Un malheur n’arrive jamais seul.

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 18 h 32 min

Ah, mes petits chéris ! C’est pas gagné, le passage à l’homo triple sapiens sapiens sapiens avec des JC Azerty… (Widergänger)

Pour une fois que je me soucie de son avenir professionnel. Quelle ingratitude !

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 18 h 30 min

« mamie Nova dit: 7 décembre 2014 à 18 h 23 min »

Dans la même veine, gonflée : « Mamie Nova, n’auriez vous pas travaillé sur le chantier de TP du viaduc de Millau ? »… A la chaîne ?!

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 18 h 26 min

« Il est vrai que Sirius n’est pas seulement européocentrique, il est aussi très concentrique. » (JC Azerty)

Peut mieux faire : « il est aussi très con sans trique » aurait enrichi ce blog prestigieux d’une saillie, …de valeur négative …

mamie Nova dit: 7 décembre 2014 à 18 h 23 min

quel dommage que ce site ait effacé le lien (ci-dessous) de la discussion qui remonte à… 2010 et lors de laquelle Delpla, qui ne s’en est jamais remis, s’était fait ridiculiser par celui qu’il appelle Nemeth. Mais bon, il semble que Delpla dispose de quelque protection sur les blogs, tels ces ivrognes de bistrot qu’on se garde bien de mettre à la porte, car ils font venir la clientèle avec leurs propos scandaleux…

http://www.nonfiction.fr/article.htm?articleID=3113&categ=5&page=23#comments

Widergänger dit: 7 décembre 2014 à 18 h 10 min

A la place de Widergänger, je me ferais du souci pour mon avenir professionnel. (JC AZERTY)
__________
À mon humble avis, avec des JC Azerty sur la planète, la pédagogie a encore de beaux jours devant elle pour lui apprendre à lire en dépit de toutes ses connexions intergalactiques et neuronales…

Ah, mes petits chéris ! C’est pas gagné, le passage à l’homo triple sapiens sapiens sapiens avec des JC Azerty…

Widergänger dit: 7 décembre 2014 à 18 h 05 min

RIEN À VOIR AVEC L’ISLAM : IRAN PENDAISON DE 43 PERSONNES EN 9 JOURS

L’Iran, ce pays respecté par l’extrême droite française, mais aussi par Pascal Boniface qui la trouve très fréquentable, a encore montré son immense cruauté : il y a eu 43 exécutions par pendaison en 9 jours, dont 2 femmes et 3 mineurs.

Mais cela n’a rien à voir avec l’islam, et l’Iran est membre du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.
Quand je parle de cruauté, c’est mon point de vue subjectif : aucun politique n’a dénoncé ces dernières exécutions, il n’y a eu aucune condamnation à l’ONU, aucun vote de sanction à l’Assemblée nationale française, aucun entrefilet dans les journaux.

Pour ces gens là, il existe plus cruel : la construction d’appartements de quatre pièces salle de bain en Judée Samarie par Israël. Là dessus les médias savent hausser le ton, et faire leur grands titres sur ces monstruosités.

Là vous voyez les journalistes montrer comme ils sont aux premières lignes pour la défense des Droits de l’homme.

Les 43 exécutions en Iran : si elles ne sont pas dans les journaux, c’est certainement qu’elles sont humanitaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 17 h 58 min

S’il est un domaine où la comparaison Staline-Hitler est inopérante, c’est bien celui du doigté dans la menace.

Ce que Zemmour, pour ne citer que lui, ne voit pas, c’est que Hitler menace constamment Pétain du pire, pour qu’il se tienne tranquille, accomplisse ses moindres désirs voire les devance, se croie utile, patriote et « bouclier »…

Le premier exemple connu est la fameuse revendication de bases en Afrique du Nord, allant très au-delà de l’armistice, que Hitler présente à Pétain le 15 juillet 1940 (sans jamais prendre aucune disposition préparatoire avec ses collaborateurs : un bluff individuel à l’état pur). Le maréchal va refuser en se demandant avec angoisse de quoi demain sera fait et en redoublant de docilité quand des demandes peuvent être rattachées, même lointainement, à l’armistice. Après la guerre et jusqu’à nos jours, les pétainistes feront de l’épisode une pièce maîtresse dans leur démonstration que Pétain avait, par l’armistice, sauvé l’Afrique du nord et préparé le débarquement allié de 1942 !

Staline, lorsqu’il aura à mater ses démocraties populaires, fera des procès Rajk ou Slansky, de façon que tout le monde tremble toujours et partout. Le pastiche est décevant.

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 17 h 57 min

Faut vraiment être très con, quand on est déjà complètement con, pour prendre le blaze de Sirius. Virus, à la rigueur ? Il est vrai que Sirius n’est pas seulement européocentrique, il est aussi très concentrique. De plus en plus, même : à force de concentration de connerie, il est au bord de l’implosion. Boum ! Vise un peu la géante rouge.

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 17 h 51 min

A la place de Widergänger, je me ferais du souci pour mon avenir professionnel. (moi)

En revanche, pour Sirius-le minus-Simplicissimus, ça ne changerait pas grand chose, vu que, électrifié ou pas, son circuit neuronal est HS , au moins depuis le CE2

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 17 h 47 min

Percée en informatique : les Israéliens créent un fil électrique fait d’ADN (Widergänger)

On rêve aux prolongements futurs d’une pareille découverte : si l’on se rappelle que chacune de nos cellules contient un brin d’ADN, à quand l’ordinateur humain ? Convenablement électrifié et branché, la question de la transmission du savoir (par exemple) ne se poserait plus du tout dans les termes actuels. L’information parviendrait directement aux neurones. ce serait la fin des nuls en maths. Tout un chacun deviendrait capable de réaliser instantanément la synthèse entre mécanique quantique et relativité. Ce serait la fin du système éducatif tel que nous le connaissons. A la place de Widergänger, je me ferais du souci pour mon avenir professionnel.

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 17 h 23 min

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 16 h 40 min
un grand résistant… à des nazis très méchants qui voudraient l’entraîner à des actes beaucoup plus barbares et auxquels il pourrait céder si on ne lui accordait pas ce qu’il demande.

C’était typique de Koba également : il prenait des leçons d’un jeunot de onze ans de moins ! Sauf si c’était l’inverse, naturellement, ou plutôt ça se trouve tout seul…

Widergänger dit: 7 décembre 2014 à 16 h 58 min

Percée en informatique : les Israéliens créent un fil électrique fait d’ADN

La création d’un fil électrique à partir de molécules pourrait conduire à la miniaturisation des ordinateurs

Une équipe de scientifiques israéliens a mis au point un fil électrique qui fonctionne à partir de l’ADN, ce qui pourrait conduire à une percée dans les ordinateurs.

Les scientifiques ont réussi à transmettre de l’électricité le long d’une molécule d’ADN à quatre brins, qu’ils ont créée. La découverte – publiée dans la revue Nature Nanotechnology plus tôt cette semaine, pourrait conduire à la miniaturisation des ordinateurs d’ici quelques années.

« Des scientifiques israéliens ont mis au point un ordinateur capable d’effectuer 330 trillions d’opérations par seconde, soit plus de 100 000 fois la vitesse de l’ordinateur le plus rapide», rapporte le National Geographic.

«Cette recherche ouvre la voie à la mise en œuvre de circuits programmables à base d’ADN pour l’électronique moléculaire, ce qui pourrait conduire à une nouvelle génération de circuits informatiques plus sophistiqués, moins chers et plus simples à produire, » a déclaré le professeur Danny Porath de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui a dirigé le projet avec le professeur Alexander Kotlyar de l’Université de Tel Aviv.

L’équipe comprenait également des scientifiques d’instituts de recherche d’Espagne, de Chypre, d’Italie, du Danemark et des États-Unis.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 16 h 40 min

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 15 h 45 min

autre antienne, plus précise, de l’époque : « c’est toujours mieux qu’un Gauleiter ».

il n’y a pas de phrase plus nazie !

au sens où le truc le plus basique du nazisme est de se faire accepter en jouant de sa propre violence.

Ainsi Hitler se présente constamment, et bien avant la prise du pouvoir, comme un grand résistant… à des nazis très méchants qui voudraient l’entraîner à des actes beaucoup plus barbares et auxquels il pourrait céder si on ne lui accordait pas ce qu’il demande.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 15 h 54 min

Malgré le fait que nous soyons tous, chez Passou, des grandes fripouilles diplômées Bac°10 minimum, il faut reconnaître que Azertyuiop le Grand est le Napoléon du genre ….

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 15 h 49 min

« C’est bien ce que je disais : l’européocentrisme le plus obtus, conforté (si on peut dire) par une inculture historique massive  »

Azerty, faites nous donc bénéficier de votre immense culture historique qui nous démontrera que la démocratie est née en Chine, l’émancipation des femmes dans les déserts d’Arabie et la liberté de penser et d’expression chez les Aztèques; ça intéresserait tout le monde au moins.

Quant à l’européocentrisme dans un sens plus concret, évidemment que je suis européocentrique, sombre crétin! Je vis en Europe, mes enfants aussi et je m’intéresse à leur avenir. Pas de « après moi le déluge » pour moi.

Au fond, l’islamophilie soudaine d’Azerty est une illustration du vieux principe « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Sa haine d’Israël et, en réalité des juifs en général bien qu’il s’en défende, en est la source. Sans doute pour des raisons personnelles qu’il avait laissé affleurer du temps où il s’appelait John Brown.

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 15 h 45 min

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 15 h 18 min
Bref, les dés sont pipés d’un bout à l’autre et l’antienne de Pétain qu’il « nous a évité la polonisation » ne prouve, au choix, que sa naïveté ou sa duplicité.

Les développements qui précèdent sont très probablement d’une grande solidité, dans la mesure où, en tout état de cause, c’est quand même, non pas le vainqueur à proprement parler mais celui qui dispose de la force sur l’instant, qui décide et surtout fait exécuter.

Reste comme autre antienne, plus précise, de l’époque : « c’est toujours mieux qu’un Gauleiter ». On entre alors dans le domaine quantitatif, avec le STO etc., fermer ou non les yeux, ce qui devient fort difficile et incertain ; à moins, j’y pense, de retrouver, d’ouvrir d’autres archives…

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 15 h 42 min

Depuis qu’il a été propulsé à la tête du Califat par le hasard de la religion dominante, Haroun al Azerty de « se sent plus penser »…

Son argumentaire anti-Sirius est distrayant : je crois que c’est tout ce que nous pouvions attendre d’un islamiste pro-palestinien, né Onétrofore Prébois des Charmilles, et, horreur, …vivant de ses rentes !!!

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 15 h 18 min

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 14 h 39 min

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 7 h 25 min
il [Pétain] est sincèrement persuadé [en demandant un armistice] de lui éviter [à la France] un sort pire.

Mais ça, c’est pas impossible : ça a autrement dérouillé, comme dirait Ferdine, dans le reste de l’Europe.
*******************************************

Je rappelle cette prémisse : Pétain et tous ses ministres ne croient pas que la résistance de l’Angleterre se maintienne longtemps; ils ont, ô combien, raison s’il s’agissait de l’Angleterre apaiseuse, mollassonne et faisant exactement où Hitler lui dit de faire du 30 janvier 33 au 10 mai 40. Ils ne veulent pas voir que l’arrivée de Churchill à sa tête change la donne alors qu’ils y auraient le plus grand intérêt.

Ils ne voient pas non plus, corollairement, leur propre responsabilité : la tâche serait infiniment plus légère pour Churchill si la France restait en guerre. D’un point de vue politique plus encore que militaire : si elle abandonne, les appeasers britanniques seront d’autant plus portés à traiter Churchill de fou et à le renverser.

Quant à votre argument des autres pays occupés qui auraient « dérouillé » davantage, il faut bien voir que chaque cas est particulier.

Puisque c’est l’Allemagne qui commande, elle le fait en fonction de ses intérêts, sous la forme bien spéciale que l’idéologie nazie leur imprime.

L’Ouest « aryen » n’a pas le même statut racial que l’Est slave. Il est surtout plus proche de l’Angleterre, que l’Allemagne ménage, même au coeur de la guerre, autant que faire se peut : il la secoue comme un prunier pour faire tomber Churchill, mais épargne au maximum les racines de l’arbre. Il menace, mais n’occupe pas, Gibraltar, Malte, Suez, Chypre et Bagdad. Il occupe la côte européenne de Narvik à Hendaye mais sans avoir l’air de s’y installer à demeure : de la France il ne germanise que l’Alsace-Lorraine, et encore, sans colonisation massive, etc.

Enfin, la France est le seul pays occupé qui dispose d’un grand empire colonial, d’une flotte de guerre imposante et d’une gigantesque industrie d’armement.

Tout cela vaut bien quelques ménagements et, pour remettre le pays au travail, quelques apparences qu’un gouvernement national pourrait y trouver son compte.

Bref, les dés sont pipés d’un bout à l’autre et l’antienne de Pétain qu’il « nous a évité la polonisation » ne prouve, au choix, que sa naïveté ou sa duplicité.

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 14 h 50 min

abdelkader dit: 7 décembre 2014 à 12 h 31 min
restera a jamais un grand rendez-vous raté par l’Occident

Houi, mais le problème évident, là comme ailleurs, c’est que l’Occident existait, mais n’existait pas… Des rivalités terribles ! L’ennemi le plus effroyable, le plus urgent, c’est toujours le voisin… Celui qui est le plus proche dans tous les domaines ; finalement c’est un voisin de Schrödinger !

Sergio dit: 7 décembre 2014 à 14 h 39 min

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 7 h 25 min
il est sincèrement persuadé de lui éviter un sort pire.

Mais ça, c’est pas impossible : ça a autrement dérouillé, comme dirait Ferdine, dans le reste de l’Europe.

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 14 h 30 min

la liberté de pensée, l’égalité des sexes, la démocratie sont nées dans les pays de culture gréco-romaine et judéo chrétienne (Sirius-le-Minus)

C’est bien ce que je disais : l’européocentrisme le plus obtus, conforté (si on peut dire) par une inculture historique massive engendre ce monstre intellectuel véritablement goyesque. Ce n’est plus seulement Sirius-le-minus, c’est Sirius-le-minus-Simplicissimus. Sa poupine cervelle est hors d’état de dépasser ce genre d’approximations burlesques.

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 13 h 23 min

J’attendais l’Inquisition, elle n’a pas tardé! Pas de discussion possible avec cette abruti d’Azerty…Il ne voit pas que la liberté de pensée, l’égalité des sexes, la démocratie sont nées dans les pays de culture gréco-romaine et judéo chrétienne et que, sauf à être crétin inculte comme lui ou Abdelkader (lui a au moins l’excuse de défendre son minaret), il est impossible de ne pas voir un lien entre ces phénomènes historiques…

Quant à l’émir Abdelkader, j’ai un immense respect pour lui. Je n’oublie pas en particulier qu’il a contribué à sauver des centaines de chrétiens que les turcs massacraient avec leur zèle habituel dans ce genre d’exercice (j’écris de mémoire, notre Abdel pourrait donner des détails). Evidemment qu’il y a des musulmans comme l’émir en question et j’espère qu’il y en aura toujours.

L’ennui est que l’évolution va plutôt dans l’autre sens et que, à part la Tunisie (sera-ce durable? on n’en sait rien), l’Islam intolérant et obscurantiste gagne du terrain, notamment en Turquie, que l’on pouvait espérer sur le bon chemin depuis Atatürk.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 13 h 18 min

La qualité du Calife Azerty reste remise en question.

C’est en effet notre cher, notre grand, notre immense ZEMMOUR qui prononça à La Mekke la phrase célèbre : « Au secours, les cons nous cernent ! »

renato dit: 7 décembre 2014 à 13 h 11 min

J.-C. Azerty semble oublier que le massacre est une pratique largement partagée par les humains… les quantités importent peu. Faire le constat des motivations des divers massacreurs est assez amusant. L’analyse des divers massacreurs est aussi amusante, surtout si pour dédramatiser, l’on suit les indications de Lombroso… Bon, le lion (lui afin de limiter le champ d’observation) me semble plus honnête car il élimine une portée à ses fins personnels… et il n’invente aucune légende…

Court dit: 7 décembre 2014 à 12 h 48 min

Entre l’apologie de la dhimmitude par haine du religieux, et les sinistres pitreries carnavalesques que tout le monde connait, on tombe très bas ces jours-ci..Bonne mise au point de Sirius, mais qui s’en soucie?…
MC

abdelkader dit: 7 décembre 2014 à 12 h 47 min

Semblerait aussi qu’a l’intérieur de la métropole, personne ne veuille plus utiliser le subjonctif du plus que machin…dans l’avion qui me menait a Madrid il y’a quelques jours, 2 banquiers français dans le siège a cote…l’un dit a l’autre : le stress test a failée…

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 12 h 47 min

Le point de vue de Sirius-le-minus sur l’Islam est en réalité le point de vue européocentrique le plus borné qui soit. Encore un zélateur de Zemmour. Au secours, les cons nous cernent !

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 12 h 43 min

Sirius-le-minus ferait bien de rafraîchir ses connaissances sur les abominations perpétrées par l’Inquisition, sur le traitement réservé aux Amérindiens par les zélés propagateurs du christianisme, et bien entendu sur le traitement réservé aux Juifs. Quand il aura suffisamment éclairé sa lanterne, on reparlera de l’intolérance de l’Islam. Foutue bourrique ignare.

abdelkader dit: 7 décembre 2014 à 12 h 41 min

Qu’eût-ce été si j’eusse écrit (Francois Delpla)

tain…ils parlent tous comme ca, les Historiens ? et après on s’étonne que plus personne ne veuille parler français en dehors de la métropole…desserrez vot’ceinture voyons…enlevez vos brettelles et respirez un bon coup…

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 12 h 37 min

quelle bêtise, quelle suffisance…surtout venant de celui qui a pris le nom d’une étoile (Abdelkader)

J’opine ! Le point de vue de Sirius est un point de vue de minus.

abdelkader dit: 7 décembre 2014 à 12 h 31 min

Wow ! tant d’air chaud généré ce matin sur l’Islam, par des qui savent, au fond , que dalle…quelle bêtise, quelle suffisance…surtout venant de celui qui a pris le nom d’une étoile et nous éclaire ici du jet de lumière qui sort de son trouduc…aux abris, braves gens !
Ce grand cerveau ignore que les religions, toutes tendances confondues, furent crees par des hommes et pour des hommes…point barre…a partir de la, beaucoup de choses s’expliquent d’elles-mêmes…l’Islam est en train de vivre sa crise, comme les autres religions l’ont fait avant…je viens de finir la lecture de Lettre aux Français de l’Emir Abd el-Kader et sa vision pour l’Islam, de la Science, de la Philosophie (et des autres religions, avec lesquelles il s’identifiait aussi) restera a jamais un grand rendez-vous raté par l’Occident de batir une amitié et une coopération éternelles entre ces 2 pôles…

Imre Perth dit: 7 décembre 2014 à 12 h 29 min

Elle est en poils de cul, votre boule ? Je sais mieux que renato lui-même ce que pense renato. Fin de la discussion, patate.

Boule poils dit: 7 décembre 2014 à 12 h 27 min

Imre Perth dit: 7 décembre 2014 à 12 h 25 min
Bon, Boule de poils vous commencez à m’énerver. Je connais renato comme si je l’avais fait

Tout est dans ce « comme », c’est une illusion. Je suis le meilleur interprète de la pensée profonde de renato ici. Je peux analyser TOUS ses commentaires avec précision et sans risque d’erreur.

Imre Perth dit: 7 décembre 2014 à 12 h 25 min

Bon, Boule de poils vous commencez à m’énerver. Je connais renato comme si je l’avais fait, alors taisez-vous.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 12 h 23 min

Merveilleux blog de prestige que celui de Passou !

Tirons une loi générale : la Gioconda avait des règles douloureuses, et on tente de nous faire croire que c’était le pote nocturne de Leonardo …

Imre Perth dit: 7 décembre 2014 à 12 h 21 min

« … ramener l’effectif de la population mondiale à un niveau raisonnable… »

D’accord avec renato. Mieux vaut supprimer les vieux qu’empêcher les naissances. Rajeunissons le monde.

renato dit: 7 décembre 2014 à 12 h 18 min

« … ramener l’effectif de la population mondiale à un niveau raisonnable… »

Les pratiques de certains philanthropes mondialement connus (Hitler, Stalin & Co) bien à part, la maîtrise individuelle de la fécondité, rien? Bon, inutile de souligner que le lapin est une sympathique boule de poil…

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 12 h 13 min

L’usurpation de pseudo, c’est à dire l’usurpation d’un déguisement, de rien de réel, est la plus grande victoire du rêve, du rire, sur les couillonnades dogmatiques !

Vive la liberté !
(Mouloud Revzani, Guantanamo, en attente de jugement)

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 12 h 12 min

« Je m’ennuie, je m’ennuie, je m’ennuie.

Je ne sais jamais quoi faire le dimanche matin. »

Allez à la messe JC, cela vous occupera et pendant ce temps là vous ne serez pas au bistro!

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 12 h 07 min

« L’Islam ne se présente pas comme le dépassement dialectique des deux religions qui l’ont précédé, il EST ce dépassement dialectique. Sa supériorité théologique sur le judéo-christianisme est éclatante pour tout esprit non prévenu. »

Les âneries assénées en majuscules sans aucun argument continuent. « Pour tout esprit non prévenu »…en effet! Non prévenu au sens de complétement ignare.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 12 h 02 min

MESSAGE PERSONNEL

Cher Passou, dites nous…

Avez-vous parlé de ce pur génie d’Eduardo Mendoza, écrivain catalan ? vous savez « Sans nouvelles de Gurb » l’extraterrestre perdu dans Barcelona qui, pour passer inaperçu, emprunte l’apparence physique de Madonna ….

Je sais, on est loin des Essais… ! mais vous parlez bien de Trierweiler, Zemmour, Reinhardt… on stagne, non ?!

TKT dit: 7 décembre 2014 à 12 h 02 min

Pour la photo citée par D’Fernand, celle du Président Hollande. Le manteau orné de Breitschwantz beige, accompagnée du couvre-chef (couvre-chef-d’État) de la même fourrure (produite par l’extraction des animaux du ventre de leur mère, quand ils sont encore de jeunes bébés, le résultat se nomme Breitschwantz). Le Président François Hollande pourra au mois de février, faire le tour à pied du lac de Sankt-Moritz, sans rougir d’une tenue non adéquate pour la fameuse station suisse. Wiedergänger lui, porte des vêtements pour Hassidim, grand chapeau de fourrure noire, manteau noir doublé de peau de lapin.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 11 h 52 min

Revenons plutôt à Eric Zemmour.

Pourquoi tant de haine ? Alors qu’il n’est pas au gouvernement !!!

Donnons lui une chance : VOTEZ ERIIIIIIC !

Abou Jissé al Porquerolli..... dit: 7 décembre 2014 à 11 h 51 min

Je plaisante, allez. Je ne suis un vrai gros con ni un vrai facho, c’est un genre que je me donne pour amuser le camarade ueda.
J’aimerais être aussi intelligent que le Calife Haroun al Azerty, remarquez, mais je suis bien obligé de reconnaître mes limites. Lui il fait dans la dentelle, moi dans le comique troupier, chacun sa spécialité.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 11 h 31 min

@ JC
ce malheureux gâteux de Pétain fut bien pratique comme bouc émissaire en lieu et place des vrais responsables de la défaite, les politiques et les vieilles badernes de WWI irréformables adeptes de la guerre de position !
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! n’était-il pas un des principaux responsables de l’état de l’armée entre les deux guerres ? N’a-t-il pas tout fait pour que les « responsables du désastre » fussent exemptés de tout tracas s’ils étaient militaires de carrière, à l’unique exception de Gamelin, jugé à Riom avec les politiques car il était considéré comme leur ayant trop cédé ?

@des journées : on dirait Nemeth ! Juste capable de soutenir son point de vue en criant « on a gaaaaagné » à propos d’autres débats sur d’autres fils dont on se garde de donner les liens.
Alors les voici :

-sur Clementine : http://larepubliquedeslivres.com/de-lesperluette-entre-winston-clementine/

-sur Rousso : http://larepubliquedeslivres.com/comment-lhistorien-peut-il-seloigner-de-ce-dont-il-a-lair-detre-proche/

et maintenant daignerez-vous, quand vous serez redescendu parmi nous, dévoiler ce que j’aurais à craindre de ces rappels ?

j’en tremble d’avance…

Abou Jissé al Porquerolli..... dit: 7 décembre 2014 à 11 h 00 min

Sirius, j’ai acheté le sabre de notre ami Calife Haroun al Azerty sur le Bon Coin : il ne serait pas capable, aiguisé* comme il est, de couper en deux une figue molle !!!

*on pourrait appliquer la remarque au Calife lui-même, ce ne serait pas faux…

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 10 h 53 min

L’insondable ignorance d’Azerty éclate à chaque ligne…Jamais l’Islam ne s’est présenté comme un dépassement dialectique de quoi que ce soit! (Sirius)

L’Islam ne se présente pas comme le dépassement dialectique des deux religions qui l’ont précédé, il EST ce dépassement dialectique. Sa supériorité théologique sur le judéo-christianisme est éclatante pour tout esprit non prévenu. Quant à sa prétendue intolérance, elle fut et reste infiniment plus grande que celle de ces dévots prêcheurs d’humilité et de patience dont parle Voltaire. Sa tolérance, relative certes, certes, me paraît d’ailleurs tout-à-fait illogique, du point de vue de l’athée matérialiste que je suis : les idées n’existant pas en dehors du cerveau qui les conçoit, la seule politique logique pour les combattre efficacement est celle de l’EI : la conversion ou la décapitation à l’ancienne (au sabre). Si nous voulons ramener l’effectif de la population mondiale à un niveau raisonnable, compatible avec sa survie, nous ferions bien d’en prendre de la graine, les uns et les autres. La décapitation à l’ancienne (au sabre) apparaît comme l’authentique moyen de dépassement dialectique de la contradiction. Soit dit sans vouloir effrayer Sirius (j’ai revendu le sabre de beau-papa sur le Bon Coin).

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 10 h 48 min

Puisque Zemmour, que Dieu le protège !, nous met le nez dans la politique : mon voisin m’a appris ce matin sur le Port que Martine Aubry était depuis hier soir la nouvelle Miss France, venue du Nord-Pas de Calais.

Je vais vérifier … Ce n’est pas parce qu’elle a certainement bien répondu aux questions que …

J.-C. Azerty dit: 7 décembre 2014 à 10 h 29 min

Qui reconnaît cet antisémitisme admet implicitement qu’il a joué un rôle. Un peu comme de l’huile dans les rouages. Que l’on sache, le moteur tire d’ailleurs son énergie. Ôtez le carburant, submergez d’huile la mécanique, vous n’irez pas très loin. (François Delpla)

On ergote, Delpla, on chipote. Ce n’est pas en oignant d’huile (de vidange) que vous sauverez votre malencontreuse assertion. A Canossa, Delpla, avec ou sans huile !

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 9 h 45 min

Puisque l’orthographe intéresse l’abruti de service de 9:32 … on écrit « Buster Keaton » quand on fait le comique de lieux d’aisance prout-prout !

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 9 h 40 min

« JC, vous me rassurez sur l’intégrité de votre pétainisme. Le maréchal est un oblat qui a pris sur lui les péchés de la République au risque de ternir sa pure gloire de la guerre précédente, et qui n’a pas joué le moindre rôle dans l’incapacité de l’armée française à se réformer, c’est bien cela ? »

Delpla ! Vous me navrez ! Je ne suis ni pétainiste, ni gaulliste … je regarde. Point barre.

Mais avouez que ce malheureux gâteux de Pétain fut bien pratique comme bouc émissaire en lieu et place des vrais responsables de la défaite, les politiques et les vieilles badernes de WWI irréformables adeptes de la guerre de position !

Et que de Gaulle fut coupable d’un énorme mensonge : le dédouanement de l’irresponsabilité de la majorité des Français de l’époque qui furent ravis d’être attentistes, collabos, et que la guerre s’arrête !

Je ne parle pas des résistants, des vrais, ceux qui ne connurent pas la libération du pays par les Alliés : ceux-là moururent avant, en héros véritables.

Pas en retourneurs de vestes, 3 mois avant l’armistice de 1945 … les plus nombreux !

Buztère Quitonne dit: 7 décembre 2014 à 9 h 32 min

On peut, on doit chercher ses mots, les peser; alors j’écris que le commentaire de JC à 7 h 35 démontre l’ignominie de ce personnage qui va chercher ses arguments dans le vocabulaire de l’idéologie fasciste
http://www.jclerepugnant.org

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 9 h 24 min

Delpla, aucune obscurité, sauf celle de votre oubli. Ceux qui ont suivi reprendront les billets en lien avec le sujet de Clementine Churchill ou de M. Rousso et les résistants. Perso, je sais à quoi m’en tenir.
Je dois quitter pour prendre de la hauteur, bon dimanche.

bérénice dit: 7 décembre 2014 à 9 h 20 min

pendant que la radasse continue de claviarder au hasard de sa morgue,

Je ne suis pas nécrophile mais peut-être qu’au hasard de vos indénombrables relations, ce contexte de morgue mort fin de vie vous procure quelque inspiration?

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 9 h 09 min

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 8 h 33 min

Mon cher François, vous êtes tombé du lit de la pire manière. Pourquoi rappeler ces terribles joutes où vous mîtes en danger, ici même de manière quichottesque, votre réputation, qui n’en sort de toute façon pas grandie. Remember Clementine ?
********************************************

entre vous et Bloom, un concours d’obscurité allusive ?

bérénice dit: 7 décembre 2014 à 9 h 05 min

Et ce n’est pas moi qui irait déflorer le secret des forets. Vous oui m’a t-on rapporté, quelques dérapages.

bérénice dit: 7 décembre 2014 à 9 h 03 min

Oublier un tel monument, vous voulez rire, il me semble qu’exceptés les habitués qui rêveraient de renouveler leurs charentaises, vous vous posez en incontournable, vous oublier conduirait au fatal accident ou au crime de lèse majesté, il ne faudrait tout de même pas aggraver le climat.

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 9 h 00 min

Polé, la source de ces expériences était soit une source lumineuse monochrome pour Young, et plus tard un  » canon » d’électrons.

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 8 h 56 min

Si la coiffeuse pour pitbulls pouvait m’oublier 2 minutes, et se consacrer à sa fin de vie, triste, bête et méchante, elle me ferait des vacances.

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 8 h 53 min

JB, vous m’avez fait brasser ma bibli, comme vous savez le faire faire. Et un grand désespoir s’est abattu d’un coup d’un seul: tout oublié du calcul des interfranges en optique physique.

Fernand dit: 7 décembre 2014 à 8 h 51 min

ça vous a plus mon scénariste? C’est le coup à y passer trois heures pour retenir que c’est le mec qui prend pas son iphone.
Ils sont là mes canadiens?

bérénice dit: 7 décembre 2014 à 8 h 50 min

La vie, quichottesque? Couchez-vous toujours chez Chaloux qui est un grand fan de Cervantès, ce vocable me le rappelle ? Si oui vous disposez d’un beau récipient, vaste, brillant, réversible, composant instable, un peu puant mais si vous n’êtes pas trop sensible vous pouvez l’endurer. En plus il adore les sports d’hiver et les ikebana, comme la saison s’y prête vous en feriez en fleurs desséchées entre une rouge et une noire revisiteriez Stendhal et négocieriez les tarifs à Tarifa pour rejoindre les contingences.

bérénice dit: 7 décembre 2014 à 8 h 40 min

D 0h58 Ce garçon n’a aucun amour propre ou peut-être est-il persuadé que désir et possibilité sont inséparables. Rien d’autre pour nous changer du refrain Vichy Pétain Céline c’était bien?

la vie dans les bois dit: 7 décembre 2014 à 8 h 33 min

Mon cher François, vous êtes tombé du lit de la pire manière. Pourquoi rappeler ces terribles joutes où vous mîtes en danger, ici même de manière quichottesque, votre réputation, qui n’en sort de toute façon pas grandie. Remember Clementine ?

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 8 h 25 min

Bloom dit: 7 décembre 2014 à 6 h 37 min

F Delpla, je ne suis pas convaincu par votre façon de raisonner. L’histoire étant avant tout interprétation de l’histoire, je ne suis pas d’accord avec votre interprétation, à laquelle je préfère celle d’Henry Rousso, par exemple, qui me semble plus proche de la vérité.
**********************************************

argument d’autorité dans la pire tradition, si vous en restez là.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 8 h 10 min

JC, vous me rassurez sur l’intégrité de votre pétainisme. Le maréchal est un oblat qui a pris sur lui les péchés de la République au risque de ternir sa pure gloire de la guerre précédente, et qui n’a pas joué le moindre rôle dans l’incapacité de l’armée française à se réformer, c’est bien cela ?

Quant au génocide de 1915 contre les Assyro-chaldéens, certes il est bon de le faire connaître.
Je signale au passage que la phrase de Hitler « qui se souvient du massacre des Arméniens ? » est apocryphe : explications dans mon livre, p. 292-93.

En revanche, il est sot, dangereux et criminel d’instrumentaliser ce souvenir pour prétendre que le chaos moyen-oriental actuel doit être traité par toujours plus de frappes aériennes et de charges contre l’islam.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 7 h 47 min

Delpla, vous qui êtes de ce milieu des faiseurs d’histoires, que penser du travail de Yacoub sur le génocide ottoman des chrétiens d’orient décrit dans son livre « Qui s’en souviendra ? »

(« A cette date, note l’auteur, les troupes turco-kurdes font une incursion dans la plaine d’Ourmiah, une région frontalière située en Perse, et dévastent plusieurs villages, assassinent leurs habitants. » Il s’ensuit une année terrible, au cours de laquelle, sur l’ensemble du territoire turco-persan, des centaines de milliers d’Assyro-Chaldéens (selon plusieurs estimations, environ 60 à 70 % de la population totale) ont été massacrés ou sont morts de soif, de faim, d’inanition ou de misère, voire d’épuisement, sur les routes de l’exode et de la déportation.)

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 7 h 35 min

Delpla, je me suis mal exprimé. Ce n’est pas Vichy qui a perdu la guerre, bien évidemment, mais le gouvernement précédent !

C’est la France aveugle socialo-communiste des congés payés, l’Angleterre de l’Apaisement, la Russie du tyran occupé par ses pbs intérieurs, l’isolement voulu des USA, qui sont coupables de ne pas avoir arrêté plus tôt ce fou de Dolfie et de l’avoir laissé dérouler son programme bien connu !

Pétain, vieux héros perdu, n’est que celui qui paie pour les fautes des gouvernements français des années 30…. Lâcheté bien française : recherche du bouc à sacrifier.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 7 h 25 min

« coupable essentiellement d’avoir perdu la guerre » ?

Voyons, JC !

Tout d’abord vous vous mettez à dos les vichystes pur sucre pour qui Pétain a géré bravement une catastrophe due à ses prédécesseurs, de préférence les plus à gauche, et en rien à lui-même, qui avait probablement dirigé l’armée française jusqu’en 1931 sur une autre planète, puis avait couvert de son autorité son impuissance à moderniser ses tactiques en étant séquestré et torturé par Léon Blum.

Pour ma part, je suis historien et non procureur, les coupables ne m’intéressent pas et les dupes, ou les mauvais calculateurs, bien davantage.

L’acte libre de Pétain, le seul, a consisté à prendre la tête du gouvernement pour signer un armistice qui donnait tout pouvoir sur son pays à l’individu le moins fiable et le plus anti-français qui fût. Car on avait en juin 1940 le recul suffisant pour mesurer et l’infidélité de Hitler à tout traité signé de lui, et sa fidélité, en un autre sens du mot « traité » : la conformité de ses actes à Mein Kampf était tout aussi patente. Car ce délirant réquisitoire contre un peuple juif mythifié accusait la France d’être « enjuivée » d’une façon qui n’avait rien de rassurant.

L’armistice, c’est le contrat de Shylock, à ceci près que la livre de chair est payable dès le début, et tous les jours, sous des formes variées et déterminées par le prêteur.

Pétain n’est pas traître à sa patrie pour autant : il est sincèrement persuadé de lui éviter un sort pire. Le postulat implicite (du moins publiquement : il est explicité début juillet 40 devant l’ambassadeur américain Bullitt) est que la guerre est finie : à quoi bon faire encore couler le sang et irriter plus encore le fauve vainqueur ?

Contrairement à de Gaulle, Pétain ne croit pas que Churchill soit décidé à prendre tous les risques pour régler le compte de Hitler. Ou il croit que, si c’est le cas, Winston sera prestement renversé par les Anglais « raisonnables ».

La vieillesse est un naufrage.

JC..... dit: 7 décembre 2014 à 6 h 39 min

Delpla, nous savons tous que vous avez raison sur la responsabilité partagée inéquitablement entre forces d’occupation nazie responsables de la Shoah, et gouvernement fantoche, collaborationniste, de la France, coupable essentiellement d’avoir perdu la guerre !

Par souci d’humanité, qualité qui est vôtre, pourriez vous épargner notre Calife Haroun al Azerty ? Il fait, comme nous tous, ce qu’il peut, croyant faire ce qu’il doit …

N’écrasons pas les ivrognes idéologiques titubants ! Disant cela, nous éviterons de nombreux morts, moi le premier …

Bloom dit: 7 décembre 2014 à 6 h 37 min

F Delpla, je ne suis pas convaincu par votre façon de raisonner. L’histoire étant avant tout interprétation de l’histoire, je ne suis pas d’accord avec votre interprétation, à laquelle je préfère celle d’Henry Rousso, par exemple, qui me semble plus proche de la vérité.

François Delpla dit: 7 décembre 2014 à 5 h 52 min

eh bien la nuit n’a pas porté conseil !
quant à moi j’ai bien dormi et suis en forme pour nettoyer la casse des noctambules.

Soit la phrase contestée :

« je ne nie absolument pas l’antisémitisme de Vichy, je doute qu’il ait été en quoi que ce soit déterminant. En d’autres termes, le pouvoir était allemand. »

Qu’eût-ce été si j’eusse écrit :
« je nie absolument l’antisémitisme de Vichy car le pouvoir était allemand. » ?

Qui reconnaît cet antisémitisme admet implicitement qu’il a joué un rôle. Un peu comme de l’huile dans les rouages. Que l’on sache, le moteur tire d’ailleurs son énergie. Ôtez le carburant, submergez d’huile la mécanique, vous n’irez pas très loin.

La méconnaissance de l’adjectif « déterminant » révèle un gros besoin de petit Larousse.

Et l’historien des deux d’Azerty ne se risquera pas à supputer combien il y en a, en fait.

Polémikoeur. dit: 7 décembre 2014 à 2 h 45 min

Ne serait-ce pas plutôt
en balançant un seul électron,
mais à répétition, qu’apparaîtrait
petit à petit la même figure d’interférences
que celle obtenue par l’émission en nombre ?
Que se passe-t-il néanmoins lors de la traversée
du filtre ?
La nature corpusculaire de la matière ne suffit
évidemment pas à expliquer le phénomène.
Peut-être bien qu’en collant là-dedans
un peu de probabilité, de la fonction d’onde…
Bref, joker, il serait intéressant de connaître
exactement les conditions expérimentales,
en particulier les caractéristiques très précises
de la source qui bombarde le filtre et, pendant
que nous y sommes, celles de ce dernier.
Tamisoledeforcément.

D. dit: 7 décembre 2014 à 0 h 16 min

Bérénice, j’ai remarqué que quand je vous observe, vous restez la même, sans multiplier les fentes. J’en conclus que vous êtes 100 % matérielle et 0 % ondulatoire.

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 0 h 11 min

« L’Un n’a pas d’âme,pas de désir,ni de pensée,il ne s’intéresse à rien du monde où nous sommes, mais l’Un veille comme une lumière dans la nuit… »

WG, voilà une transcendance qui n’est pas écrasante et ne fait pas chier le monde! L’Un de Plotin…

D. dit: 7 décembre 2014 à 0 h 09 min

Cette Virginie n’est pas mal, mais vous avec infiniment plus de charme, Bérénice. Que ce soit dit et médité.

Sirius dit: 7 décembre 2014 à 0 h 01 min

Dictionnaire des idées reçues :
La transcendance est toujours écrasante.

Non justement, elle ne l’est pas toujours WG. Trouvez autre adjectif si ça vous fait plaisir, mais vous voyez très bien ce que je veux dire à propos de l’Islam…

Sergio dit: 6 décembre 2014 à 23 h 27 min

Sirius dit: 6 décembre 2014 à 23 h 12 min
Le christianisme comme polythéisme camouflé?

Ha mais on a nos intégristes cycliques ! Cathares, protestants, jansénistes…

Sirius dit: 6 décembre 2014 à 23 h 12 min

« rappelons que l’Islam se présente comme un dépassement dialectique de ce qui l’a précédé, du judaïsme enfermé dans son ethnicité, et du christianisme, qui n’est guère qu’un polythéisme aménagé. L’Islam, religion authentiquement universelle »

L’insondable ignorance d’Azerty éclate à chaque ligne…Jamais l’Islam ne s’est présenté comme un dépassement dialectique de quoi que ce soit! L’Islam s’est toujours présenté comme l’ultime Révélation enfin dévoilée après que le message des 24 prophètes ayant précédé Mahomet ait été oublié ou falsifié. Le Coran est la parole de Dieu incréée, existant de toute éternité et non susceptible de la moindre critique ou interprétation. La période de très relative tolérance de l’Islam s’est arrêtée au 10ième siècle à Bagdad et a connu un prolongement jusqu’au 12ième en Andalousie. Une date charnière est celle de la crucifixion du soufi al Hallaj en 922. Ensuite, fini, acabado, geschlossen, stopped…Quant à l’Islam religion rationnelle, c’est à mourir de rire, puisque précisément sa caractéristique principale est de refuser depuis mille ans de soumettre la Parole de Dieu à la moindre analyse critique rationnelle, au contraire du judaïsme et du christianisme qui n’hésitent pas à soumettre la Bible à tous les types de critiques textuelles, littéraires, linguistiques ou historiques…

Azerty atteint des sommets de conneries, quand il parle de l’Islam pacifique et tolérant. L’Islam est né dans la guerre dès l’époque du Prophète, s’est répandu par la guerre et ne tolère les non musulmans qu’humbles et soumis, ou éventuellement massacrés s’ils sont vraiment trop récalcitrants.

La civilisation européenne en général et la française en particulier peut se caractériser par quelques points très simples et très évidents: un, la place des femmes, unique dans l’histoire de l’humanité, des centaines de femmes ont laissé un nom dans l’histoire de l’Europe, cela commence avec Homère il y a près de trois mille ans; deux, le refus d’une transcendance écrasante comme celle d’Allah ou de Yahvé; cela aussi commence avec Homère, chez qui les dieux et les déesses s’aiment, se cocufient, éventuellement avec des humains et s’engueulent copieusement (la parité existe déjà dans l’Olympe, autant de dieux que de déesses, voir le premier point); trois, l’acceptation du cosmos tel qu’il est: tout est bon dans la création; l’idée qu’il puisse exister des choses impures (non hallal en clair) apparaît complétement grotesque à l’esprit européen, ce qu’elle est effectivement. Les objets que nous présente la nature sont comestibles ou non, utiles ou nuisibles, point. Aucun dieu ne perd son temps à nous dire le contraire, surtout après les avoir créés lui-même!

Le christianisme comme polythéisme camouflé? Cela me plaît bien cette idée. Elle contient évidemment une part de vérité, qui vient de l’empreinte grecque dès sa naissance. Elle explique qu’il s’est accommodé des trois caractéristiques que j’ai relevées précédemment et en fait la moins conne des trois religions monothéistes. Houellebecq a été condamné par un tribunal français au 20ième (21ième?) siècle pour avoir dit quelque chose de très proche.

L’Islam s’oppose frontalement, point à point et comme aucune autre grande culture dans le monde, à ce qui fait notre singularité depuis que l’Europe existe: place des femmes (la moitié de l’humanité au cas où Azerty ne l’aurait pas remarqué); transcendance relative du divin et donc ouverture sur la libre discussion et la liberté de penser; refus de diviser le monde entre le pur et l’impur…Ce n’est pas rien et Azerty s’en rendra compte s’il vit assez vieux pour voir les conséquences pratiques de l’islamisation de la France dans sa vie quotidienne.

« une société plurielle et multiculturelle qui me convient parfaitement; elle durera bien autant que moi, et après moi le déluge. »

Mais oui Azerty « après moi le déluge ». C’est la seule déclaration sensée de ton commentaire.

Sergio dit: 6 décembre 2014 à 23 h 01 min

Buztère Quitonne dit: 6 décembre 2014 à 21 h 29 min
les miliciens étaient allemands ?

Non, et en plus c’étaient pas des boeufs des gueux, il y avait même des grandes familles, des gars savants, etc… C’est terrible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*