de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Regarder les hommes tomber, faut-il en rire Hen-ri ?

Regarder les hommes tomber, faut-il en rire Hen-ri ?

Question récurrente : « Comment choisissez-vous les livres ? » Réponse à multiples facettes. Sans oublier celle-ci qui n’est pas la moindre : l’enthousiasme des autres, qu’ils s’agisse de lecteurs anonymes, de libraires, de critiques. Lorsqu’ils forment un halo, voire un chœur, comme ce fut las récemment au Masque et la plume, il faut aller voir de quoi il en retourne, ne fût-ce que pour faire la part de l’emballement, phénomène d’illusion collective par lequel nos contemporains se donnent parfois le mot pour porter aux nues ce qui n’en vaut pas la peine. Ce que j’ai fait pour Le garçon incassable (173 pages, 16 euros, éditions de l’Olivier) de Florence Seyvos sans rien savoir de l’auteur ni du roman. On voudrait en dire très peu, le moins possible, pour ne pas risquer d’écrire une critique plus longue que le livre. Alors disons que ce sont les vies parallèles de Henri, frère « différent » de la narratrice qui l’a accompagnée toute sa jeunesse durant, et de Buster Keaton (1895-1966), acteur-réalisateur-scénariste-producteur sur lequel elle enquête dans la perspective d’une biographie, sans rire.

Son père lui met des raclées pour un oui ou pour un non ; sa mère lui administre des sermons comme si cela désinfectait les plaies. Chez les gens du spectacle, un buster désigne une chute spectaculaire. Voilà pourquoi le petit Joseph sera rebaptisé Buster. Dans les shows de ses parents, il est celui qu’on lance et qui tombe. Un vrai projectile. De quoi se fabriquer un destin dans un monde où tout fait spectacle et où les spectateurs viennent avec des cabas chargés d’œufs. Chez les Keaton en tournée, il n’y a pas que le film qui est projeté. Mobilisé en 1918 dans une usine d’armement, affecté au conditionnement des obus, il ne peut s’empêcher d’écrire sur chacun de ses frères d’arme : « De la part de Buster ». Pas sûr que les Allemands aient apprécié son sens de l’humour. Artiste complet, le créateur de Go west et du Mécano de la Général, de la Croisière du Navigator et du Cameraman, génial mécanicien du gag-éclair, avait inventé son propre langage, obsolète avec l’arrivée du parlant. Sa mélancolie quittait le champ du comique et du burlesque pour s’inscrire hors-écran.

Henri, le frère de la narratrice, est celui dont on dit volontiers qu’il vit une vie pour rien. Il s’exprime, il a sa langue propre, il dit des choses comme « Il faut que je travaille sinon je vais être viré de mon salaire ». Il a le don d’attendre. Un au-delà de la patience. Certains traversent la vie en se faisant des amis partout, d’autres se content de traverser la vie, c’est affaire de tempérament. Lui, le prognathe qui dort avec une mentonnière, et dont les membres sont en permanence menacés d’atrophie, il avance et il tombe, il se relève et il tombe. Souvent on en rit. Lorsqu’il fait la queue au cinéma, il n’arrive pas à aller voir le film car il laisse passer tout le monde de peur d’avancer et de tomber.

La fin de Buster Keaton est pathétique sans pathos. Il sombre, avec alcool et sans argent, beaucoup de films disparus avant d’être retrouvés. Les droits de son autobiographie lui ont permis de s’acheter un Samsuffit qu’il appelait son ranch, question de point de vue. La passion des trains ne l’avait pas déserté ; alors il a monté un chemin de fer qui courrait dans toute la maison. Pour réduire sa consommation de tabac, il plantait une cigarette allumée dans le cheminée dans la locomotive et ne tirait une bouffée que lorsqu’elle passait devant lui. Il croyait souffrir d’une bronchite chronique : c’était un cancer du poumon.

Le rapport entre Henri et Buster ? Elle bien sûr. Mais pour qu’elle soit le trait d’union, faut-il que la recherche de l’un la ramène invariablement à l’autre, et que leurs histoires suivent leur cours aussi naturellement, page à page comme on dirait côte à côte, deux récits juxtaposés sans se toucher ni se rejoindre, il y fallait bien autre chose : une enfance pleine de coups, un caractère insoumis, le goût de la solitude, la passion des trains. Leur secret, c’est leur étrange fragilité et la capacité de résistance qu’ils ont développé face aux infortunes du destin. Un noyau réfractaire en commun. On n’est pas plus déterminé, plus opiniâtre. « Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière… » Regarder les hommes tomber, faut-il en rire Hen-ri ? Buster Keaton, l’homme qui ne riait jamais, a fait rire des millions de gens tant qu’il tombait sans ouvrir la bouche. Puis le cinéma a parlé. Quelle idée !

Cela paraît décousu, comme si la règle n’avait pas eu le temps de corriger l’émotion,  alors que c’est finement construit, pièce après pièce. Une narration en douceur, surtout pour y annoncer les choses les plus violentes. Vérification faite, Florence Seyvos (Lyon, 1967) a du métier. Trois romans, des prix, des livres jeunesse, des traductions, des scénarii pour Noémie Lvovsky. Elle sait faire, en tournant l’air de rien autour du thème si complexe du regard, mais cela ne suffit pas à réussir un roman comme une sensibilité mise à nu. Tant de choses y sont dites en si peu de pages. Le garçon incassable est, dans sa pureté et sa simplicité, l’une des histoires, toute de pudeur, de tact et de discrétion, les plus bouleversantes que j’ai lues ces derniers temps.

(Photos extraites de films de Buster Keaton)

Cette entrée a été publiée dans cinéma, Littérature de langue française.

778

commentaires

778 Réponses pour Regarder les hommes tomber, faut-il en rire Hen-ri ?

Statisticynique dit: 13 août 2013 à 22 h 32 min

Statisticynique 29 juillet 2013 à 15 h 27 min
Numérologiquement parlant, on devrait s’arrêter sur un petit 7×7, cette fois.

777 ! Haha ! Je l’avais bien prédit !

rose dit: 4 août 2013 à 15 h 00 min

Question récurrente : « Comment choisissez-vous les livres ? »
De fil en aiguille.
Ai fini la Conspiration de Nizan suivi de Gabrielle et Lucien du même auteur. La vie des jeunes gens, leurs aspirations, dans les années 36/37.

u. dit: 30 juillet 2013 à 1 h 40 min

« …les connivences de cancres font machines à vapeur,… »

Cette phrase abrupte m’a interloqué.

Elle est excellente, Ange.

Maintenant, il faut voir le vécu (hein) de tes lecteurs.
Certains sont déjà stone, sur le dos, au milieux des cigaloux.

Le théâtre, c’est l’agir ici maintenant (ils ne parlent allemand que si tu n’es pas convaincu).

On va voir, si tu le veux bien, comment ils réagiront demain matin.
Des zombies?
Bien sûr, mais le monde nous les envie, n’oublie pas.

Sacrés français…

Mais permets moi de répéter ta phrase, Gianni.

« …les connivences de cancres font machines à vapeur,… »

C’est tout simplement la meilleure phrase du jour, et André et Robert (Breton/Desnos, hein) seraient à coup sûr de cet avis.

Buona notte.
Euh, buona giornata.

Sant'Angelo Giovanni dit: 30 juillet 2013 à 0 h 38 min


…les connivences de cancres font machines à vapeur,…

…Insultes et réparties,…Excuses bidon et mensonges futés,…dans la même série,…

…çà chatouille toujours ou çà fait du bien,…
…ou la classée celle là,…intimité cérébrale,…encore fraîche,…etc,…

ilve dit: 30 juillet 2013 à 0 h 15 min

j’apprécie que le dispositif blog me permette de dire que je n’ai pas supporté du tout ce billet , d’autant qu’il n’a pas éveillé particulièrement ma curiosité pour l’auteur du livre qu’il présente ,ce que je regrette le plus . Au delà, cela ne peut intéresser personne ce que je regrette aussi .

Sant'Angelo Giovanni dit: 30 juillet 2013 à 0 h 15 min


…Avez-vous déjà eu des relations sexuelles dans un lieu public,…quelqu’un vous a-t-il rejoint ?,…

…qu’est ce qui attire le plus chez un éventuel partenaire ?,…(…………..)

…Techniques d’approche pour dragueurs amateurs,…Les Impertinents Larousse 2013,…
…pour séduire et con clure,…belle série,…

…çà nous éloigne des  » Drones aériens; passé, présent et avenir « ,…
…approche globale,…et la cerise sur le gâteaux,…la crème fraîche succulente,…
…etc,…la biodiversité,…etc,…Bip,…Bip,…Ah,…Ah,…

u. dit: 29 juillet 2013 à 23 h 56 min

« Meilleur que. »

« La première des injustices est de retirer Dieu aux enfants, car c’est leur retirer meilleur que le lait de leur mère et meilleur que leurs mères elles-mêmes. »

Es sieht so komisch aus…

Vous aussi, D., vous n’êtes pas français?

Dans mes bras!

(Enfin, dans ceux de ma copine, c’est pareil)

D. dit: 29 juillet 2013 à 23 h 46 min

La première des injustices est de retirer Dieu aux enfants, car c’est leur retirer meilleur que le lait de leur mère et meilleur que leurs mères elles-mêmes.

D. dit: 29 juillet 2013 à 23 h 44 min

Bérénice, mon amie, vous êtes à côté de la plaque ou bien vous simulez, ce dont je vous crois incapable.
Il est impossible d’établir une justice dans ce monde tant que justice ne sera pas rendue à Dieu de façon totale.

Sant'Angelo Giovanni dit: 29 juillet 2013 à 23 h 40 min


…ce qui doit être stupéfiant pour les divinités créatrices de vies sur terre,…
…c’est que des hommes,…se font si importants qu’ils en arrivent à exploiter d’autres hommes,…atroces,…
…et que tout le monde applaudis, comme dans l’esprit d’une tribut de singe,…

…dans Clichés et Platitudes ( Les Impertinents ),…Larousse avril 2013,…

…La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale !,…

…Une image vaut mille mots.

…la conversation un jeux de mies de pain pour se mouler un bronze,…çà c’est de moi,…la classe !,…
…etc,…

L Sus D'häy dit: 29 juillet 2013 à 23 h 15 min

u. dit: 29 juillet 2013 à 12 h 40 min

Y’a deux façons de faire en Suisse ;
Ou tu montes les parpaings,
Ou t’habilles les parpaings.

Mais c’est partout :
Kif-Kif,

donc,
Grand merci à Aliboron de nous parler de peinture !.

ilve dit: 29 juillet 2013 à 23 h 00 min

et ecore des comment : de psys !
 » Comment penser le handicap dont la définition est de plus en plus malaisée ? Comment le faire entrer dans le champ de l’investigation et du traitement psychanalytiques ? Comment en faire un objet pour la recherche ?

Mais il faut dire que si ce monde-là nous incite à des remises en cause douloureuses, elle ouvre aussi à des innovations passionnantes, où il apparaît, plus que jamais, que la question du handicap, loin d’être une problématique un peu ennuyeuse et très spécifique, est au contraire un paradigme pour les grandes questions psychologiques, sociales, anthropologiques et philosophiques, que nous aborderons avec une démarche résolument transdisciplinaire, même si notre approche est d’orientation psychanalytique.

Il s’agit de créer un lieu où viendraient des penseurs, des praticiens et des chercheurs confrontés aux cliniques de l’extrême, pour présenter leurs réflexions, leurs pratiques, leurs recherches, dans un souci d’échange des réflexions et de partage des difficultés. Face à ces situations souvent inédites, peu abordées, face aux problématiques émergeantes, il faut inventer de nouvelles modalités de prise en charge, construire des modélisations, car nos cadres théoriques et cliniques ne sont pas suffisants, ni pertinents pour y faire face.

Thèmes qui seront abordés :

-Faut-il continuer à utiliser le mot « handicap », qui est actuellement source d’amalgames et de confusions ?
http://nouvelles-psychanalytiques.blogspot.fr/search/label/Handicap

L Sus D'häy dit: 29 juillet 2013 à 22 h 58 min

LML :
je s’rai toi,
sans dec…
Prévenir tes amis que le RAIL,
It’s same-same :
Terribilisss !!! !! !.
Bonne journée sur le Rail !,

Mais sans pétrol, S.V.P … .. .

u. dit: 29 juillet 2013 à 22 h 57 min

Après relecture (dans la fraîcheur… pourquoi allume-t-on un cigare dans la fraîcheur?… c’est manifestement absurde).

« J’épouse, et je mets l’enfant en route. »

La chaîne causale me semble avoir été inverse.
Qu’importe, quant aux conséquences?
On parle ici de « culture ».

La génération présente (la pauvre, c’est épouvantable, bien sûr) a tous les droits de poser sur ces amours tri-continentales la marque noire de la suspicion.
Qu’importe.

« Père, qu’as-tu fait? »
Exprimée en hmong, zulu ou quechua, la question est bonne.

Si le regard posé sur les fils et les filles reste droit, c’est gagné. Ces morveux ont tout à apprendre.
C’est la génération suivante (oh petits-enfants étriqués, qui n’avez pas connu notre bonheur) qui pourra un jour offrir sur ces choses des interprétations neuves, si elle en est capable.
Je n’en suis pas sûr.
Je l’espère seulement.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 22 h 21 min

Il est demandé au rédacteur, à l’aimable rédactrice de 14h30 qui sans scrupule emprunte un pseudo qui n’est pas le sien (pourquoi pas le vélo les enfants le mari la voiture le bateau le cheval la bague de fiançailles Célimène la cousine le tuyau du poêle…?)de bien vouloir se présenter.

Henri Golo dit: 29 juillet 2013 à 22 h 05 min

> faut-il en rire ?

Ah ben ça tu fais comme tu veux mon grand et n’oublie pas d’envoyer le résultat de tes cogitations à l’AFP.

ilve dit: 29 juillet 2013 à 22 h 02 min

ce qui intrigue c’est le pluriel de ce sont les vies parallèles de Henri, frère « différent » , comme si cette différence induisait le pluriel.
(henri ne me semble pas un prénom qui se donne encore souvent en premier et unique prénom faut-il en rire ?)

[email protected] dit: 29 juillet 2013 à 21 h 54 min

The Biodiversity Heritage Library : BHL

[email protected] dit: 29 juillet 2013 à 21 h 40 min

fut-il voir une simple coïncidence à l’inscription BHL des mirabilia et faut-il l’interpréter sauvagement comme un piège et une rigolade monstre du titre ?

Passé, présent, avenir dit: 29 juillet 2013 à 20 h 33 min

court, en correcteur dit: 29 juillet 2013 à 16 h 09 min
Ce serait, bien sur

Serait, serait !
Etait, vouliez-vous écrire ?
Le passé est votre domaine (au combien reconnu), le futur vous est incompréhensible.
Vous êtes un JC sociable, savant (au combien) et agréable, ne faites pas comme lui, fuyez ce futur qui vous est inconnu (et contraire).

JC .... dit: 29 juillet 2013 à 20 h 26 min

Quand on voit la qualité moulante du tissu de la négrillonne, on lui pardonne son béret et ses déplacements scéniques !

Comment peut-on être raciste ? …j’adore la couleur !

u. dit: 29 juillet 2013 à 20 h 18 min

Elle est craquante et son zulu est magnifique.

Moi, dans ces cas-là, c’est: à l’écoute de l’autre.
Je m’enrichis de sa diversité.
Après le show.
Anytime.

J’épouse, et je mets l’enfant en route.
Je réfléchis après.

Bien sûr que c’est un choix de vie.
On finit pauvre, avec toutes ces pensions.

D.ieu que la défaite des adversaires est somptueuse dit: 29 juillet 2013 à 20 h 17 min

JC… dit: 29 juillet 2013 à 15 h 02 min
Evidemment, il faut participer : c’est essentiel. Surtout pour gagner !….Ainsi la victoire sur le plus grand nombre est encore plus délicieuse…

Exactement ce que pense Hollande,
enfoncé le JC.

u. dit: 29 juillet 2013 à 20 h 01 min

« u. dit: 29 juillet 2013 à 19 h 10 min
Ce post n’est pas de moi. »

Mais c’est pas grave.
Tous les u, je les assume.

J’ai été converti au libéralisme digital par JC en 2010, après mûre réflexion (l’alternative étant pire).
Depuis, comme c’est fréquent, le camarade JC a pu dériver, pas toujours fidèle à ses principes.
Je crois être le seul jicéiste conséquent ici.

C’est pourquoi.

Young u, old u.
Male u, female u.
Black u, white u.
Conservative u, liberal u.

You are all my children.
You are all welcome.

À une condition.
Le moment venu, vous chanterez en choeur comme pour Madiba.
Tous ensemble pour Madiba.

http://www.youtube.com/watch?v=h269FLGxopE

Bon, Wycelf je m’en fous un peu, même s’il est né à Croix-des-Bouquets, mais la petite à sa gauche est craquante.

ilve again dit: 29 juillet 2013 à 19 h 49 min

« ENA, OK ? »
On n’écrit plus encore H1N1 sur ce blog ? Donc je n’écris plus en grec lambda (voir lexique argot de F. Villon pour l’interpénétration de lambda : merci => ça me suffit, ces échanges inter cul-turels !)

renato dit: 29 juillet 2013 à 19 h 45 min

Ça alors !

renato dit: Votre commentaire est en attente de modération.
29 juillet 2013 à 19 h 43 min
Si j’ai bien compris l’ENA forme les administrateurs, pas besoins de géographie, donc.

ilve dit: 29 juillet 2013 à 19 h 42 min

’ENA, OK ?
on n’ écritpas encore HEN A1 sur ce blog ?
donc e n’écrisplus en grec d lambda (voir lexiqe argot de Villon pour l’interprétation de lambda :merci=> samsuffit ces échanges culturels !)

renato dit: 29 juillet 2013 à 19 h 36 min

Eh bien, quelques frontaliers ont découvert à leurs frais que l’on peut être en même temps et sympathisant FN en France et le ‘bougnoul’ de quelqu’un ailleurs… tout en un, quoi…

u. dit: 29 juillet 2013 à 19 h 35 min

u. dit: 29 juillet 2013 à 19 h 10 min

Ce post n’est pas de moi.

Cela dit, tous ceux qui connaissent FH depuis l’ENA le décrivent comme intelligent, plein d’humour, informé en économie (JC tousse) et cultivé.
Qu’ils soient de droite ou de gauche.
Je n’invente rien.

Comment ça, « where’s the beef? ».
Ce n’est pas à moi de le dire.

DHH dit: 29 juillet 2013 à 19 h 11 min

« J’ai toujours eu l’impression que ce type était complétement inculte et n’avait jamais rien lu en dehors des lectures strictement nécessaires pour la réussite des examens et des concours…Encore une confirmation »
je ne sais pas si c’est vrai de Hollande lui-même mais c’est le cas de la plupart des enarques ,qui en arrivant jeunes blanc-becs aux dents longues dans leurs premiers postes sont en general moins cultivés et ecrivent moins bien que les fonctionnaires qu’on place sous leur autorité

u. dit: 29 juillet 2013 à 19 h 10 min

@Socialo-communisse dit: 29 juillet 2013 à 16 h 16 min J’espère que la modération va être modérée car on va faillir d’attendre

T’as vu comment qu’ils t’ont coupé dans la promo Voltaire ? On touche pas à l’ENA, OK ?

Morsiphile taré à l'édulcorant .... dit: 29 juillet 2013 à 18 h 46 min

Demain, surboum monstre anti-militariste, anti-progressiste et rétrograde. Venez nombreux !

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 18 h 33 min

Ciel ! Assur à mes yeux !
Merci M. Court.
Excellent
( pour BHL, il faudrait y passer la soirée, mais, même shampouiné de frais, il ne le vaut pas)

jojo dit: 29 juillet 2013 à 18 h 17 min

Bloom
c’est peut-être du pipeau: les Français demandent peut-être à être payés plus (que les autres Européens mentionnés

Bloom dit: 29 juillet 2013 à 17 h 48 min

—-
Le journal cite une PME suisse, active dans le secteur de la construction, qui écarte les Français après plusieurs mauvaises expériences. «Les Français embauchés étaient souvent malades le lundi et le vendredi», se plaint la responsable du recrutement, qui fustige leur attitude revancharde et revendicatrice. «Il y a toujours un problème. Alors que les Espagnols et les Portugais, ça n’a vraiment rien à voir», a-t-elle déclaré sous couvert de l’anonymat.
—-
Quel mauvais esprit! Suffit de lire 2 ou 3 habitués pour se dire que la paresse intellectuelle et l’attitude revancharde est un mythe.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 17 h 12 min

Elles croient toutes que c’est sérieux, mais ce ne sont que des promesses de mariage en l’air ! Tu parles…Hop ! Paniques, comme diraient les antiques grecs.

Socialo-communisse dit: 29 juillet 2013 à 16 h 11 min

@ Watson : D’un point de vue logique : Aristote n’est plus enseigné à l’ENA. D’un point de vue réaliste : la promo Voltaire a fait théâtre, option pitrerie. Vous êtes sûre de vous, là, plante arbustive, qu’ils sont tous des guignols. Pas un(e) pour sauver le reste ?…

Promotion Voltaire (1980)

Raymond-Max Aubert, ancien député et ancien maire RPR de Tulle
Jean-Jacques Augier, éditeur et homme d’affaires
Claire Bazy-Malaurie, membre du Conseil constitutionnel
Marie-Françoise Bechtel, ancienne directrice de ENA (2000-2002), député
Frédérique Bredin, ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée
Jean-Marie Cambacérès, ancien député socialiste (1981-1986)3
Henri de Castries, président-directeur général d’Axa
Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture et de la Communication
Philippe Étienne, ambassadeur, ancien directeur du cabinet de Bernard Kouchner au ministère des Affaires étrangères et européennes
Henri Fissore, homme politique et diplomate monégasque
Michel Gagneux, ancien directeur de cabinet au ministère des Affaires sociales, ancien président de la Sonacotra, président du conseil d’administration du GIP DMP.
François Hollande, ancien premier secrétaire du Parti socialiste, président de la République française, depuis le 15 mai 2012
Sylvie Hubac, directrice du cabinet du président de la République française depuis le 15 mai 2012
Jean-Pierre Jouyet, ancien directeur du Trésor, ancien secrétaire d’État aux Affaires européennes, président de l’Autorité des marchés financiers, puis directeur général de la Caisse des dépôts et consignations
Stanislas Lefebvre de Laboulaye, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, puis ambassadeur en Afghanistan chargé des accords de transit
Pierre-René Lemas, préfet, directeur du cabinet du président du Sénat (septembre 2011 – mai 2012), puis secrétaire général de l’Élysée (mai 2012-).
Pierre Mongin, président de la RATP, ancien directeur de cabinet de Matignon sous Dominique de Villepin3
Claude Revel, essayiste, chef d’entreprise, spécialiste et professeure d’intelligence stratégique internationale
Jean-Maurice Ripert, représentant permanent de la France à l’ Organisation des Nations unies
Yvon Robert, maire de Rouen, ancien Premier Vice-Président du Conseil Général de Seine-Maritime, Inspecteur général de l’Administration de l’Éducation Nationale
Ségolène Royal, présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes, ancienne ministre, candidate du Parti socialiste pour l’élection présidentielle de 2007
Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, député de l’Indre, ancien président PS du conseil régional du Centre
Jean-Ludovic Silicani, major de promotion (voie administration économique), conseiller d’État, ancien commissaire à la reforme de l’État, président de la Réunion des musées nationaux, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)
Jérôme Turot, major de promotion (voie administration générale), conseiller d’État, avocat.
Dominique de Villepin, diplomate, secrétaire général de la présidence de la République française de 1995 à 2002, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien ministre de l’Intérieur, Premier ministre français de 2005 à 2007
Dov Zerah, directeur général de l’Agence française de développement

court dit: 29 juillet 2013 à 16 h 06 min

 » la Promo Voltaire a fait théatre option pitrerie »
Ce sait une assez bonne définition du Théatre dudit Voltaire, fors la mort de César, Zaire, et peut etre Mérope.
Ce devait etre joyeux,Sémiramis, avec l’ombre de Ninus se prenant les pieds dans les chausses des spectateurs alors sur la scène.
Je passe sur la poésie, bien illustrée par la cacophonie
« Non, il n’est rien que Nanine n’honore! »

Allons, cette « promotion » -le mot a pris avec le temps un coté soldes- a l’auteur qu’elle mérite, le BHL- BHV des Lumières….

MC

JC... dit: 29 juillet 2013 à 16 h 02 min

J’ai compris qu’aucun psychologue ne se dévouera pour aider « frédé » le fou furieux.

Un vétérinaire, peut-être ?….

frédé dit: 29 juillet 2013 à 15 h 51 min

un coté Eddy Mercks pour l’endurance et cette habitude à fanfaronner à chaque victoire »

Dans le cas de JC, (caractéristique des fafs, qui admirent la pourriture, il s’agit d’une obsession haineuse tendance serial killer en l’absence de guerre où ce râté exerce ses pulsions morbide

JC... dit: 29 juillet 2013 à 15 h 50 min

Un psychologue dévoué pourrait-il prendre en charge le « frédé » obsessionnel de 15h44 ? Sa famille vous remercie, la sécu paiera le traitement au jet d’eau glacée …

Clopine Trouillefou dit: 29 juillet 2013 à 15 h 47 min

Hulotte, j’aime d’habitude beaucoup votre journal, le plus lu dans les terriers, mais ici je vous trouve un brin acrimonieuse ? L’orage, peut-être ? Vous savez, je crois que Pierre Assouline est surtout occupé, trop pour se soucier vraiment du nombre de commentaires de chacune de ses chroniques. Je crois qu’il a tout vécu de ce qu’un blog peut apporter dans le genre… Le meilleur (si rarement) et surtout le pire (là on n’est jamais déçu par ici). Néanmoins, votre remarque me surprend, à moins que vous ne soyez un ou une habitué(e) des lieux masquée d’un nouveau pseudo. Parce que d’habitude, les nouveaux arrivants, avançant dans la jungle de ce blog, commettent l’erreur de manifester leur adhésion au boulot du patron, voire tiennent à réagir pour exprimer leur admiration ravie et leur reconnaissance… Fatal error, comme me dit souvent mon ordi. Dès qu’on ouvre la bouche, néophyte ou non, l’interprétation la plus malveillante de vos paroles vous est sèchement retournée. C’est pourquoi, oh hulotte de mes amours, je vous crois plutôt un habitué des murs, les rasant simplement d’un chouette pseudo !

frédé dit: 29 juillet 2013 à 15 h 44 min

« un coté Eddy Mercks pour l’endurance et cette habitude à fanfaronner à chaque victoire »

Dans son cas (caractéristique des fafs, qui admirent la pourriture) il s’agit d’une obsession haineuse tendance serial killer en l’absence de guerre où ce râté exerce ses pulsions morbides

JC... dit: 29 juillet 2013 à 15 h 24 min

Les pédaleurs sont à plaindre : personne ne leur fait plus confiance depuis les mensonges de Lance, les yeux dans les yeux pupille dilatée, Armstrong le Cahuzac du dérailleur …

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 15 h 22 min

Uh Uh personne ne va prendre votre place. Vous faites ça très bien, très très bien.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 15 h 09 min

L’idée que je me fait du sport est exactement celle que se fait Putin : un moyen d’en mettre plein la vue aux autres. En littérature, la joie sadique d’un Musso quand il rencontre un confrère ou une consœur qui ne vend pas … Jouissif, mein liebe !

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 15 h 08 min

« J’ai toujours eu l’impression que ce type était complétement inculte et n’avait jamais rien lu en dehors des lectures strictement nécessaires pour la réussite des examens et des concours…Encore une confirmation. »

Watson :
D’un point de vue logique: Aristote n’est plus enseigné à l’ENA
D’un point de vue réaliste : la promo Voltaire a fait théatre, option pitrerie.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 15 h 02 min

Evidemment, il faut participer : c’est essentiel. Surtout pour gagner ! Et qu’il y ait le maximum de participants essentiels. Ainsi la victoire sur le plus grand nombre est encore plus délicieuse…

u. dit: 29 juillet 2013 à 14 h 57 min

La route a l’air plate parce que c’est une politique de fine tuning.

Elle monte quand même, ou descend, de 0,1%.

L’essentiel n’est pas de gagner mais de participer.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 14 h 30 min

Le dernier encéphalogramme de François montrait une courbe curieuse : plate partout, au voisinage de zéro, avec des concentrations de signaux carrés, à certaines périodes, en forme de bulletins de vote …

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 14 h 30 min

@hulotte, c’est pas en lisant votre prose qu’il va se cultiver, le Pauvret : « inculte qui n’a rien lu en dehors des lectures », chercher le lapsus ou l’erreur de géo !

JC... dit: 29 juillet 2013 à 14 h 26 min

« JC a un coté Eddy Mercks pour l’endurance et cette habitude à fanfaronner à chaque victoire! »

Bérénice, pourquoi ferait-on tant d’efforts en compétition s’il n’y avait pas la grande satisfaction d’écrabouiller les perdants et de fanfaronner, l’esprit libre, l’œil calme et l’allure olympienne, avant de regagner son HLM pourri, son boulot débile, sa famille à la con et ses draps pas propres ?

Mon avis est que vous n’avez pas connu beaucoup de ces victoires « prestigieuses » qui réjouissent l’athlète, n’est-il pas vrai ?

hulotte dit: 29 juillet 2013 à 14 h 20 min

LA MACEDONIE!

« Lors d’un déplacement à Ljubljana, en Slovénie, François Hollande a évoqué « l’ancienne République yougoslave de Macédonie », au lieu de la Macédoine.
C’est la troisième fois que le chef de l’Etat commet quelques erreurs d’ordre géographique. Le 4 juillet, à Tunis, alors qu’il était interrogé sur la situation en Egypte il avait répondu : « La France a pris acte de la situation en Tunisie. » Avant de tenter de rattraper son erreur.
Autre lapsus quelques semaines auparavant : en visite au Japon, il avait évoqué le « peuple chinois » à la place du peuple japonais. »

J’ai toujours eu l’impression que ce type était complétement inculte et n’avait jamais rien lu en dehors des lectures strictement nécessaires pour la réussite des examens et des concours…Encore une confirmation.

u. dit: 29 juillet 2013 à 13 h 51 min

« J’ai d’ailleurs l’intention de monter en danseuse le col de la faucille en philosophant avec un marteau. »

Bravo, Donnadieu, philosopher avec la faucille, on l’a déjà fait en 93.

Vous allez faire honte à un rentier de la petite reine si vous le dépassez. Pépère sur ses batteries, rose et rond comme un président, en pilotage automatique pour bouquiner Rosset.

l'ami molette dit: 29 juillet 2013 à 13 h 48 min

des journées entières dans les arbres : 29 juillet 2013 à 13 h 24 min

Je vous félicite pour votre bon goût et les autres photos sont aussi très bien. La comparaison du pont d’Avignon de jour et de nuit révèle sans tous les élucider certains des mystères de la symbolique géfiro-papale.

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 13 h 44 min

Bouguereau, vous savez quoi ? je pense que que vais refaire un peu de vélo. Parait que ça s’oublie pas.
ça va me donner un air con pétant, du plus bel effet. J’ai d’ailleurs l’intention de monter en danseuse le col de la faucille en philosophant avec un marteau.

bouguereau dit: 29 juillet 2013 à 13 h 39 min

’Europe n’est plus le centre du monde

.kabloom est là ou ça dominationne ..il a des cornes a son cax et un collier avec le marteau de tor..c’est le chef du gang des calçons

momo en maillot jaune suisse @ bérangère dit: 29 juillet 2013 à 13 h 26 min

@11.44 L’être compétent qui est le meilleur puisqu’il est compétent est celui qui décide pour le système. Il le domine pour l’utilité et à la satisfaction de tous ceux qui lui appartiennent. @11.55 Le principe d’utilité est souvent supérieur au principe de plaisir sur les blogs, comme Passou ou le Slatker ne cessent de le démontrer sur le leur aux 250 inepties parasitaires.

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 13 h 24 min

L’ami molette,

J’aime beaucoup cette palette.
le N&B 86, particuliérement seyante cette nuance de Gray,
les couleurs de 85 et 91 aussi; et cette touche de couleur vive 89 est du meilleur ton.

renato dit: 29 juillet 2013 à 12 h 59 min

Voyons u, vous embaucheriez un gars qu’en nom de ‘SA liberté’ met en danger la vie d’un maître nageur ? (Je vous rappelle : « 7 morts pour non respect des normes en usage ou alors des innommables incultes sans la moindre idée de la signification d’un drapeau orange ou rouge ».)

u. dit: 29 juillet 2013 à 12 h 40 min

Discriminés à l’embauche parce que Français.

Bravo les Suisses!
Il faut traiter durement le Français pour qu’il consente à percevoir ses défauts.
En temps ordinaire, il ne les voit tout simplement pas, il est sincèrement surpris, il se sent plutôt dans l’progrès.
Et quand il gueule contre ce qui lui apparaît comme irrégulier (au nom du « Ya pas d’raison »), il a le sentiment de porter sur ses épaules de glandeur grognon toute la misère du monde.
C’est pas pour lui qu’il se bat, c’est pour l’principe.

Même son de cloche ailleurs dans le monde.

« C’est désormais au tour des employeurs suisses de s’attaquer aux travailleurs français. Le journal helvétique Le Matin dimanche relève que la mention «Suisse et résident suisse» figure sur de nombreuses offres d’emploi. Et ce, afin de ne pas engager de transfrontaliers et de français. Le quotidien explique alors que les Français sont en effet considérés comme «paresseux» et «arrogants».

Nos amis suisses ont une petite astuce (« connaissance de l’allemand exigée », même lorsque ce n’est pas nécessaire).

Réveillez-vous, bande de jean-foutres!

Sant'Angelo Giovanni dit: 29 juillet 2013 à 12 h 29 min


…le….11 h 01,…n’est pas de moi,…c’est un faux,…

…le contenu est inexacte,…et texte trop dans l’extase,…

…et la France,…la terre ou j’ai aussi vécu,…la plus grande part de mon adolescence,…avant d’être fixer en Belgique, depuis mars 1964,…c’est déjà plus précis,…pour les curieux,…morbides du poux-voir,…etc,…

…y en a qui n’on vraiment rien à foutre,…que d’usurper les noms de blog,…la honte,…
…etc,…

Pois et mesures dit: 29 juillet 2013 à 12 h 24 min

« JC remporte le maillot jaune de cette étape de montagne »

Pour la montagne le maillot est à pois rouges, la couleur préférée du moussaillon, surtout en oriflamme.

carlota dit: 29 juillet 2013 à 12 h 15 min

« il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour y lire Entourloupe. »

oui c’est horrible, injuste, trop injuste

u. dit: 29 juillet 2013 à 12 h 10 min

« JC remporte le maillot jaune de cette étape de montagne, haut la main. »

Ouais.

JC a tellement sucé le sang des pauvres que c’en est devenu du dopage.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 12 h 07 min

Mes inepties vous saluent et attendaient bien que ce soit loin du sujet des stat quoiqu’il en soit si vous comptez bien JC remporte le maillot jaune de cette étape de montagne, haut la main.

Stat is tique dit: 29 juillet 2013 à 12 h 03 min

« Passou en dépit de ses calculs parvient avec peine à engranger plus de 500 commentaires »
bérénice

Vous avez sûrement raison, les 250 supplémentaires (en moyenne) ne semblent être dus qu’à vos inepties.

u. dit: 29 juillet 2013 à 11 h 59 min

« Exclusif. Affaire Tapie.
Me Lantourne, l’avocat de l’homme d’affaires, avait transmis des éléments à Pierre Estoup bien avant l’arbitrage que ce dernier a rédigé dans sa quasi-globalité. »

Ces noms-là, Gustave aurait aimé les avoir trouvés.
Lantourne en cheville avec Estoup, il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour y lire Entourloupe.

M. Ajax dit: 29 juillet 2013 à 11 h 57 min

« des camps de réfugiées parfaitement propres et bien autogérés. »
Zouzou

Des Suissesses propres et des camps autogérés.

Zouzou ne peut cacher ses fantasmes très longtemps, m’étonne pas qu’il soit pote avec TKT.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 55 min

Montaigne c’est plutôt amusant de lire alors que vraisemblablement votre propos désigne la direction opposée que Passou en dépit de ses calculs parvient avec peine à engranger plus de 500 commentaires, que penser du mépris affiché? Provocation? Sentiment personnel? jamais compris le plaisir qu’il y a à fréquenter des lieux que l’on apprécie pas.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 44 min

momo La compétence se poserait comme un sacre ou un droit divin une fois acquise excluant la possibilité d’une orientation délibérément politique dans le sens d’un parti qu’elle soutiendrait, la pluralité des options en concurrence ? L’être compétent n’est-il pas prisonnier du système auquel il participe et qui dans ce cas décide réellement?

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 38 min

Il faut réussir, d’un coté l’argent qui n’a pas d’odeur de l’autre la culture sans se soucier des berceaux et félicitant l’exception, l’aberration trans-générationnelle bien venue.

u. dit: 29 juillet 2013 à 11 h 36 min

À Kouchner, venu avec un sac de riz, le réfugié suisse montre courtoisement mais fermement où se trouve la sortie.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 35 min

JC dans un cas comme dans l’autre il y a jugement de valeur qui repose sur des bases différentes et qui n’accueille pas de stades intermédiaires

u. dit: 29 juillet 2013 à 11 h 34 min

« Bien entendu, il faudrait se livrer à une épuration ethnique de grande envergure : vider la Suisse des Suisses. »

Pas idiot, JC, pour une fois on aurait des camps de réfugiées parfaitement propres et bien autogérés.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 11 h 28 min

Entre
« si t’as pas d’argent, t’es rien ! »
et
« si t’as pas l’agrègation, t’es rien… »
la position américaine, moins sclérosée qu’en France est la meilleure.

Montaigne en maraude dit: 29 juillet 2013 à 11 h 28 min

@hulotte, 10.46 « Je propose que chacun y mette du sien pour accélérer le processus ».

Voulez-vous dire que vous aimeriez changer de sujet en général au bout de quelques jours ou d’internautes en particulier ?…
Vaste dilemme. Quel que soit le sujet abordé, il est épuisé dans les trois heures qui suivent la plantation, et après, les épiphytes ont invariablement repris leurs droits à s’entre-sucer un sang régénéré. Il y faut 5 jours en moyenne, le temps donné à l’arroseur d’une jeune pousse livresque avant qu’elle ne soit totalement dévorée par lesdites épiphytes.
Donc inutile de vouloir faire accélérer le jardinier : depuis 7-8 ans, il a trop bien calculé ses doses de bouquins pour pouvoir réussir le score minimal des 500 baves de loches dont il a besoin dans 90% des cas… C’est clair qu’on a rarement fait meilleur jardinage ailleurs ! Bip-bip

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 21 min

Les Européens veulent être différent des américains qui évaluent systématiquement leur interlocuteur à l’épaisseur de son porte-feuille, si t’as pas d’argent t’es rien, on en est encore à T’es qui en France qui pourrait vouloir dire Qu’as tu créé, est-ce que tu es connu reconnu et pourquoi.

JC... dit: 29 juillet 2013 à 11 h 21 min

Déformatif, t’es vraiment ignoble, mesquin, vulgaire ! T’es qu’un gueux, intéressé par l’argent… Quelle horreur !

Informatif dit: 29 juillet 2013 à 11 h 17 min

JC…..je sais que vous disposez d’un tas de documents d’informations
Bérénice

Il n’a aucun document,
il n’a qu’une théorie, mal apprise, mal comprise, qu’il tente de refourguer aux autres escrocs de la région.

carlota dit: 29 juillet 2013 à 11 h 12 min

Les gens -les gueux, quoi- sont ignobles, mesquins, vulgaire, d’un ignoble mesquinerie sans fond ni fonds-c’est bien simple, ils ne pensent qu’à l’argent.Quelle horreur

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 10 min

JC je croyais vos arguments plus solides et étayés que cette approximation, parce que la compétence doit autoriser et justifie toutes les décisions? Un être compétent a donc raison de tout ce qu’il décide?

momo dit: 29 juillet 2013 à 11 h 08 min

« faire croire que le sujet nous a intéressé. »

il nous a intéressé c’est juste qu’on ne sait pas quoi dire surtout si on n’a pas lu les ouvrages mentionnés et aussi qu’on est nul

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 11 h 03 min

hulotte Passou thésaurise les articles je le soupçonne de les ressortir et de les distribuer après avoir passé toutes ses soirées à les rédiger sadiquement pour nous montrer de quoi il est capable, toujours prêt à nous en mettre plein le panier!

Sant'Angelo Giovanni dit: 29 juillet 2013 à 11 h 01 min


le plus beau pays du monde,…C’est la terre où je naquis,…Au printemps, la rose abonde aux…, abords de ses courtils,…D’elle émane dans la brise un arôme sans pareil,
Au clocher etc,…de ses églises Le coq guette le soleil.On y parle un doux langage,
etc,…le plus beau qu’on ait formé, l’étranger devient plus sage,

quand il se met à l’aimer,…heureux qui reçut la chance De l’ouïr dès son berceau,
Car la langue de la France ,…Est un chant toujours nouveau.

Parfums de fleurs, etc,…chants de cloches,
Bruits d’eaux vives, gais… frissons des tiges qui se rapprochent quand mûrissent les moissons…, Etoiles dans un ciel tendre,
Sourires d’aubes en éveil : Ah…mon pays j’aime entendre (…),ta chanson dans le soleil

JC... dit: 29 juillet 2013 à 10 h 59 min

Bérénice, Christine Lagarde a du cœur ! Elle est compétente et a du cœur … Ceci explique cela.

Pour le Grand Guignol, je l’ai toujours préféré au Petit, sournois, lentement épuisant, bref minable qui nous vide de notre force ancestrale…. En fait, ce qu’il nous faut c’est une bonne guerre ! Cela vaut mieux que faiblesses et atermoiements ! Et c’est bon pour les affaires et la croissance, la gestion des retraites, le rétablissement de vraies valeurs, la fabrication de martyrs, de héros, etc, etc …

Vous auriez tort de ne pas croire à la justesse de mon jugement. Parfaitement étayé par l’étude des ouvrages spécialisés que je vous prêterais volontiers, si vous n’étiez pas si proche de D., un agent des Puissances Galactiques extrêmement habile.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 10 h 59 min

JC? je sais que vous êtes là vous et votre expertise qui se déguise à l’extrême je sais que vous disposez d’un tas de documents d’informations que vous préférez garder au coffre comme un avare aurait définitivement perdu le sens de l’objectivité à moins que vous aussi défendiez ces néo-esclavagistes, répondez vous êtes cerné!

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 10 h 55 min

Grossir grossir jusqu’à pas de pitié comme dans un conflit armé des millions d’hommes sont malmenés maltraités tués pour servir ces appétits qui surement pensent à leur postérité sinon à qui?

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 10 h 51 min

Après La Valse aux Adieux la valse aux milliards on n’a jamais entendu autant de milliards aller et venir se convertir amortir se transformer il pleut et se fabriquent des milliards alors que le système de redistribution de la richesse s’assèche, je ne comprends pas la logique des immensément riches si ce n’est pas une pathologie non recensée.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 10 h 47 min

Pourquoi Christine Lagarde fait-elle cadeau de 2 milliards à la Société Générale par exemple?Cadeau officiel du FMI à un organe bancaire.

hulotte dit: 29 juillet 2013 à 10 h 46 min

Pierre Assouline attend que le nombre de commentaires dépasse celui du précédent billet pour en faire un nouveau. Il avait procédé de la même manière avant de nous débarrasser du Congo. Tout cela pour faire croire que le sujet nous a intéressé.

Je propose que chacun y mette du sien pour accélérer le processus.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 10 h 37 min

JC je vous demande un chiffre, vous interprétez ma question en en faisant une affirmation pour le moment l’état demande à tout ceux qui ne peuvent cacher leurs revenus un effort et bien que nous ne soyons pas imposé à la source comme dans les pays du nord de l’Europe tous les revenus salariés sont concernés, quant aux autres et il me semble que dans ces autres pas les plus pauvres un certains nombre d’entre eux sont équipés de super experts en montages financiers pour contourner le système d’imposition ou pire.Après vous faites du Gra

JC... dit: 29 juillet 2013 à 10 h 22 min

Bérénice, votre analyse, confirmant celles des économistes hollandais voire mélenchoniens qui veulent donner aux pauvres après avoir pris aux riches, est juste !

Si nos forces atlantistes, européennes et chrétiennes avaient envahi les paradis fiscaux Luxembourg, Suisse, iles Caïmans et autres, en se saisissant de l’argent planqué, l’Etat serait riche ! Bien entendu, il faudrait se livrer à une épuration ethnique de grande envergure : vider la Suisse des Suisses.

Idéalement, il faudrait faire pareil au Moyen-Orient et piquer le pétrole qui dort et enrichit les Barbaresques à nos dépends…

Et ne m’accusez pas de simplité : seule la force peut s’opposer à la violence fiancière, religieuse et pétrolière !

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 9 h 47 min

JC 7h57 pourriez-vous nous rappeler quelle est la masse d’argent circulant et exilée qui échappe de justesse à l’imposition, des économistes ont évalué cette part de manque à gagner qui, vague impression ne représente pas rien dans le déséquilibre des budgets puisque le phénomène touche de nombreux états pour ne pas dire qu’il est général la tentative du gouvernement précédent pour éclaircir les zones paradisiaques est restée timide et peut être pas tout à fait effective, un état isolé ne peut pas de toute façon agir seul étant donné le coté arachnoïdien du capital qui ne connait pas de frontières, je ne me souviens plus si ces mesures furent votées par le parlement européen.

bérénice dit: 29 juillet 2013 à 9 h 02 min

D je pense à vous malgré moi, dans mes rêves mon cerveau se soucie de vous je me demande d’ailleurs pourquoi ce n’est pas normal, il devrait distiller d’autres inquiétudes cette nuit par exemple j’ai vu Michel P Thierry L un troisième que j’ai oublié se faire descendre par une mafia d’une balle dans la tête et Gaspard P sortait de sous un pont qui hébergeait un groupe d’aigles après avoir commis je ne sais quel forfait puis nous étions conviés à une soirée de gala, je me demandai si vous étiez toujours en vie…

jissétout dit: 29 juillet 2013 à 8 h 54 min

 » situation effroyable dans laquelle le clan des Hollandais nous a plongé, »

Et dire que tout avait été laissé nickel pour la poursuite des bonnes affaires!
Les banquiers crèvent la dalle les gros entrepreneurs se retrouvent en chemise, bientot obligés de mendier..
Heureusement qu’il reste le pape et lamarine

maurice dit: 29 juillet 2013 à 8 h 50 min

« On sait qu’il ne pense pas ce qu’il dit, mais sait-on s’il dit parfois ce qu’il pense, sous son masque de b.o.f. ?  »

il ne pense pas: il en est incapable

des journées entières dans les arbres dit: 29 juillet 2013 à 8 h 20 min

Ah oui, tiens, cette histoire de frère Obus m’avait échappée:
« Mobilisé en 1918 dans une usine d’armement, affecté au conditionnement des obus, il ne peut s’empêcher d’écrire sur chacun de ses frères d’arme : « De la part de Buster ». Pas sûr que les Allemands aient apprécié son sens de l’humour. »

JC... dit: 29 juillet 2013 à 8 h 19 min

Souvenez-vous comme la vie était douce sous le règne de l’Agité !

Le pays était calme, heureux, pacifié. L’argent des emprunts coulait à flot, les pauvres n’avaient pas besoin de se remuer le cul et vivaient de riches aumônes, peu de friqués s’en allaient paresser en Suisse, les prières de rues animaient nos riantes cités, on bâtissait des mosquées, havres de paix, d’amour et de tolérance … Quel beau pays c’était, cette France postchiraquienne pré-moisie !

Notre héros, BHL, pouvait se promener en Lybie, son beau visage d’engagé volontaire déjecté d’une chemise immaculée aux plis impeccables, ah ! il avait de la gueule dans les ruines… L’ami Ben Ali tenait avec amour la Tunisie entre ses mains de velours, Moubarak ouvrait son pays aux Infidèles de tous les pays, Ghaddafi, le campeur de Marigny, nous commandait des rafales en grande quantité… Bouteflika était vivant… Tout ça est bien fini !

Et ne me parlez pas de PS bashing, je constate la situation effroyable dans laquelle le clan des Hollandais nous a plongé, c’est tout !

JC... dit: 29 juillet 2013 à 7 h 57 min

Alors qu’auparavant le mistral amenait avec lui soleil, beau temps, ciel bleu, il pleut en ce moment des gouttes grosses comme des impôts, les vents de Nord-Ouest soufflent à plus de 130kmh et l’orage zébre un ciel noir d’éclairs menaçants en grand nombre !

Objectivement, il est impossible de ne pas faire la corrélation qui s’impose : depuis que les socialistes sont au pouvoir, plus rien ne marche, climat compris !!!

Sant'Angelo Giovanni dit: 29 juillet 2013 à 2 h 30 min


…des clowns pour les temples du spectacle d’abrutis,…les générations spontanées à nourrir aux dogmes des carottes,…
…soit Beach-Bunny et tait – toi,…Ave – Padre,…il en pleut des souricières,…bénito le seigneur François – Show-Ah,…du Rio – Décameron,…poils aux – culs,…etc,…
…Gracias Bip,…Bip,…Caramba,…etc,…

Philippe Régniez dit: 29 juillet 2013 à 1 h 32 min

Pierre Assouline a parfois de ces tours. Il nous a offert la recension d’une étude sur Apollinaire cinq jours avant la Saint Apollinaire.

A la fin tu es las de ce monde ancien

Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine

Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes
La religion est restée toute neuve la religion
Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation

Seul en Europe tu n’es pas antique Ô Christianisme
L’Européen le plus moderne c’est vous Pape Pie X
Et toi que les fenêtres observent la honte te retient
D’entrer dans une église et de t’y confesser ce matin
Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux
Il y les livraisons à 25 centimes pleines d’aventures policières
Portraits des grand hommes et mille titres divers

Pierre Assouline a parfois de ces tours

Sant'Angelo Giovanni dit: 29 juillet 2013 à 0 h 19 min


…le Hopper,…est au niveau de l’adoration des madones sur autoroute pour personnes pressées,…
…c’est limite,…la pêche aux $ Dollars pour ses filets d’esprit,…la pensée Liberty – Saloon et ses limites vandales sociaux,…

…genre  » les artistes à B.B. et  » starlettes  » de nécessité,…for P.D.G. of course  » King Kong,…etc,…

…presque pas indispensable pour dénouer des conneries,…Merci Bérénice,…pour l’école des singes,…etc,…Bip,…Bip,…Ah,…

D. dit: 29 juillet 2013 à 0 h 16 min

Vous me décevez tounjours et encore, Chaloux. Se satisfaire d’avoir un gros bidon d’hydrocarbure vide dans son jardin…et pourquoi pas des nains et des petits bambis en plastique ?

D. dit: 29 juillet 2013 à 0 h 09 min

D’ailleurs vous pouvez faire marcher votre moto comme ça si vous voulez, mais je vous conseille de bien vous accrocher au guidon et de commencer par une longue ligne droite dépourvue d’obstacle.

D. dit: 29 juillet 2013 à 0 h 07 min

Vous savez, l’effet Hall, ce n’est pas grand chose, Sergio. Ça impressionne quant on en parle mais après tout il ne s’agit que de la déviation de particules chargées dans un champ magnétique.
L’accélération de particules légères et chargées, au sein d’un champ électrique intense, générant un flux gravitationnel isotrope est bien plus intéressant et ne porte aucun nom d’effet en particulier pour l’instant. Je vous permet de l’appeler Effet D. si vous le souhaitez, mais je ne le revendique aucunement.

D. dit: 28 juillet 2013 à 23 h 53 min

Bébert est nice, juriste distingué dit: 28 juillet 2013 à 21 h 53 min

Mais non je suis pas un activiste, j’ai même refusé l’ECG d’effort rien que parce qu’il y avait effort dedans.

Vouas avez eu tout à fait raison. Goscinny l’avait accepté il en est mort.

D. dit: 28 juillet 2013 à 23 h 51 min

Je regrette, Chaloux, mais la preuve de la mort de Dieu fait en toute logique la mort de Dieu.
Seulement cette preuve n’existe pas et vous devriez le savoir. Par ailleurs on ne joue pas de tour à Dieu, c’est impossible. Je m’étonne que vous puissiez tomber dans de tels panneaux. C’est pour le moins stupéfiants.

Chaloux dit: 28 juillet 2013 à 23 h 15 min

Tout doux, John Brown, les preuves de la mort de Dieu ne font pas la mort de Dieu. C’est un tour que Dieu nous joue et qu’il joue à Sollers, lui-même preuve nettement insuffisante malgré sa très nette suffisance.

Bloom dit: 28 juillet 2013 à 22 h 36 min

Trop sérieux ici, un peu de rigolade. tout rapport avec la biture express est purement fortuit:

« Nous partageons avec les autres Européens la même question existentielle : l’Europe n’est plus le centre du monde qu’elle a été pendant un demi-millénaire. Avec les grandes découvertes, puis les empires coloniaux, les Européens ont exporté leurs religions, leurs structures politiques, leurs langues sur toute l’étendue de la planète. Et quand, après les deux guerres mondiales du XXe siècle, l’Europe a perdu la domination stratégique du monde au profit des Etats-Unis, elle en est restée l’épicentre car c’est sur le front européen que se jouait la guerre froide. Cette centralité a pris fin il y a près de vingt-cinq ans. Nous sommes désormais des banlieusards, car ce n’est pas en Europe que se joue le destin stratégique du monde. »

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/07/25/reformer-la-france-sans-arrogance-ni-defaitisme_3453125_3232.html

John Brown dit: 28 juillet 2013 à 22 h 21 min

Sollers est une irréfutable preuve de la mort de Dieu. (rédigé par Chaloux)

Dieu est mort mais Sollers se survit. Il n’a jamais eu d’autre ambition, d’ailleurs. Il se survit depuis près d’un demi-siècle.

Bébert est nice, juriste distingué dit: 28 juillet 2013 à 22 h 02 min

Non c’est un truc d’immannance transcendante télépathique comme D. l’explique parfois.

Bébert est nice, juriste distingué dit: 28 juillet 2013 à 21 h 53 min

Mais non je suis pas un activiste, j’ai même refusé l’ECG d’effort rien que parce qu’il y avait effort dedans.

Nounou de Bébert dit: 28 juillet 2013 à 21 h 50 min

Bébert va te coucher tout de suite, sinon je dis à ta mère que tu es un grave, oui grave, activiste !

Bébert est nice, juriste distingué dit: 28 juillet 2013 à 21 h 43 min

charlatanisme

Le droit est ce qui se situe à l’intersection du pouvoir de quelques uns et du devoir des plus nombreux.
C’est pourquoi la séparation des pouvoirs ne peut être que nécessairement illusoire car sans pouvoir cohérent il ne peut exister de droit.

Carry two's complement dit: 28 juillet 2013 à 21 h 38 min

> fabriquer des philtres d’amour

Mois non plus je n’en fabrique pas par déontologie mais seulement par une recherche effrénée du plaisir maximal. D’ailleurs j’ai arrêté car ça me donnait des ballonnements. C’est pourtant rien que des plantes. Ça m’irritait même les bronches, ce qui a conduit mon ci-devant diplômé de généraliste à suspecter un angor et ni une ni deux à me prescrire un ECG d’effort. Vous pensez si je l’ai envoyé se faire voir chez les Grecs, conseil qui ne se donne jamais qu’à point nommé. Je vous fais pas un dessin animé.

des journées entières dans les arbres dit: 28 juillet 2013 à 21 h 36 min

Chaloux,
Christiane pourrait répondre à votre place. En fait c’est ce que suggérait Ilive.
Enfin, je crois.

des journées entières dans les arbres dit: 28 juillet 2013 à 21 h 27 min

Florence Seyvoz a écrit pour les enfants.
« Nanouk et moi »
Je découvre cela.
C’est à manier avec une extrême prudence.
D’ailleurs il ne me semble pas que ce soit véritablement un livre pour enfants.

ça craint !

ilve dit: 28 juillet 2013 à 21 h 18 min

qui comprend pourquoi la personne qui signait christiane n’intervient plus ?
a-t-elle , elle aussi, été dissuadée… par les commentateurs? quelque chose qui ne saurait se dire ? s’écrire ?

des journées entières dans les arbres dit: 28 juillet 2013 à 21 h 08 min

Ilive, moi c’est la conclusion du billet qui m’inquiète; l’emballement a été  » contagieux »

Watson: Vous avez raison, « Vérification faite, Florence Seyvos (Lyon, 1967) » est plutôt pas mal. Le photographe était bon.

Bloom dit: 28 juillet 2013 à 20 h 59 min

les binge drinkers sont souvent des booze busters hors pair.
à paris où la fête bat son plein le long des plages paradisiaques du canal de l’ourcq (c’est vrai qu’il y a tant à célébrer – la solidité du lien social, l’économie florissante, l’influence tous azimuts…), les bitureurs express s’agglutinent en grappes et vocifèrent une canette de bière qui buste à la main. la grande classe, malgré un léger soupçon d’avachissement…
philippe murray, lui grand prophète.

ilve dit: 28 juillet 2013 à 20 h 52 min

C’est le sens à donner à accompagner qui est très difficile sans avoir lu le livre parce qu’il est dit que le frère est « différent »
Mais différent comment et en quoi ?
C’est assez énigmatique comme dans le billet le jugement de PAssouline  » faire la part de l’emballement, phénomène d’illusion collective par lequel nos contemporains se donnent parfois le mot pour porter aux nues ce qui n’en vaut pas la peine »
On se demande s’il a l’impression de s’être amouraché comme sous hypnose et de quoi et ^peut-être même de qui et d’avoir contribué à la transmission d’une folie

Chaloux dit: 28 juillet 2013 à 20 h 46 min

Non, abruti de 20H28. Merci la RATP et merci Gallimard. Il y a environ dix-sept ans, ladite RATP, sans doute pour calmer les excités dans ton genre, affichait des poèmes dans les rames. Un jour, je lève le nez et je lis le poème que j’ai copié « Le Monde est grand » que je trouve très beau. J’ai acheté le livre (à la librairie Fontaine de Duroc, tout près de mon domicile d’alors), je l’ai lu, et je le relis de temps en temps. Voila pour toi.

des journées entières dans les arbres dit: 28 juillet 2013 à 20 h 39 min

Sherlock Holmes:
Watson vous êtes un âne.
C’est de la littérature psycho française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*