de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Revenez à la source !

Revenez à la source !

Avez-vous entendu parler du conflit Bicholim qui a vu s’opposer les dirigeants portugais de Goa et ceux de l’Empire Maratha dans les régions du nord de Goa, et particulièrement dans celle de Bicholim, au cours des années 1640-1641 ? Inutile de vérifier sur Wikipédia. Car si ce point d’histoire y a officiellement existé de juillet 2007 à décembre 2012, toute trace de son existence a été depuis effacée par les administrateurs du site. Il s’agissait d’un canular massif par sa durée, dont l’auteur demeure à ce jour inconnu, d’autant plus élaboré qu’il citait des sources universitaires précisément référencées à l’appui. Sauf qu’elles étaient tout aussi imaginaires.

Avez-vous jamais entendu parler de Gaius Flavius Antoninus ? Il avait pourtant sa page sur Wikipédia. Et pour cause : après avoir assassiné Jules César, il fut occis à son tour par un prostitué stipendié par Marc-Antoine, rien de moins ! Un autre canular passé à la trappe depuis, après avoir tenu pendant huit ans.

Et l’Unité 773 dont les membres développaient des armes biologiques secrètes destinées à l’armée impériale japonaise qui les utilisèrent durant la seconde guerre mondiale dans la ville chinoise de Songo ? Canular encore ! Plusieurs pages désormais effacées et qui restèrent en ligne durant  plus de cinq ans. Et le groupe de trombonistes nazis créé par Joseph Goebbels à des fins de propagande ? idem… Mais vous connaissez peut-être John Seigenthaler Sr, vrai journaliste faussement accusé par Wikipédia durant quatre mois et demi en 2005 d’être un suspect ayant trempé dans l’assassinat de John puis de Bob Kennedy ? Même sort. Quant à la notice sur l’armateur anti-esclavagiste  Louis-Robert de l’Astran, né de l’imagination d’un “vandale” de l’encyclopédie, elle est restée suffisamment longtemps en ligne pour tromper Ségolène Royal qui en fit usage lors de sa campagne électorale à la Rochelle… La liste est longue.

Qu’on y soit favorable ou hostile importe peu : l’encyclopédie collaborative règne désormais après avoir tué une à une les encyclopédies traditionnelles. Apparaissant systématiquement en tête sur la première page des moteurs de recherche, elle représente la référence dominante pour le savoir et la connaissance, souvent même avant le site des personnes ou des sociétés concernées. Outre le grand public, experts, intellectuels, créateurs, intellectuels, chercheurs, enseignants et étudiants s’y rapportent en permanence. Il s’en trouve même parmi eux pour la citer comme « source » alors que le texte de chacune de ses entrées, fruit de multiples plumes, est anonyme ! Le débat sur la fiabilité de Wikipédia, qui dure depuis des années, est probablement à l’origine de l’augmentation des références académiques dans les articles. Les contributeurs de l’encyclopédie, militants de l’intelligence des foules et des vertus de la science ouverte,  constituent une telle communauté que Wikipédia est devenue son propre réseau social.

Puisque son succès algorithmique l’a rendue indispensable à (presque) tous, autant s’employer à dominer l’outil pour ne pas l’être par lui. Un enseignement dès le lycée de la lecture critique de la Toile, et notamment de Wikipédia et de ses intouchables principes de neutralité du point de vue et de recherche du consensus, pallierait également son principal défaut : l’absence de hiérarchie des informations. Leur mise sur un plan d’égalité, l’important y frayant avec le secondaire, le crédible y côtoyant l’improbable, l’avéré y voisinant avec l’invérifié, est le fléau du numérique récemment dénoncé par l’historien Roger Chartier dans une contribution au site « Les grands débats ». En attendant, il faut aller plus loin et encourager l’usage du Wikiscanner. Disponible depuis 2007, il a été mis au point par un jeune hacker américain, Virgil Griffith. Cet outil permet d’interroger une base de données publique qui fait le lien entre des millions de modifications anonymes sur Wikipédia et les adresses IP des ordinateurs des organisations, institutions, entreprises d’où ces modifications ont été postées.

Puisqu’il est ainsi possible de “désanonymiser” partiellement les notices, et de confondre parfois les faussaires, les historiens devraient s’y mettre aussi. Et suivre à titre d’exemple le cas de la désinformation médicale, de la manipulation du savoir scientifique et de la manière dont les grands laboratoires exercent leur influence. Du moins pourraient-ils le faire à travers la lecture de Big Pharma (Les Arènes) ouvrage coordonné par le philosophe Mikkel Borch-Jacobsen. On y découvre notamment l’usage pratique qui peut être fait du WikiScanner. Le résultat est accablant pour les manipulateurs. Il y a là un modèle d’enquête dont les historiens gagneraient à s’inspirer afin de permettre une utilisation plus rigoureuse de Wikipédia. Puisqu’il faut et qu’il faudra bien faire avec elle, persistons encore et toujours à revenir à la source.

Cette entrée a été publiée dans La vie numérique, web/tech.

904

commentaires

904 Réponses pour Revenez à la source !

des journées entières dans les arbres dit: 8 janvier 2014 à 21 h 27 min

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 21 h 20 min
900, comme la porsche.

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 21 h 20 min

le blog n’arrive pas à me convaincre de faire part des échos de souvenirs ou de recherche, alors que chcun de nous , et P.Assouline , au premier chef est débordé de « sollicitations » à questionner découvrir , comprendre le monde, les autres et soi-même

des journées entières dans les arbres dit: 8 janvier 2014 à 20 h 11 min

Dr Lecter, je vous reconnais bien là.
Les empêcheurs de tourner en rond.

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 20 h 06 min

il faut toujours en revenir je crois au contraste entre « la « science dite moderne et l’é vénement rare que constitue une « réussite expérimentale », dont on peut dire que Galilée a découvert la possibilité. répond-elle

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 19 h 59 min

comme toujours, il y a de nombreuses facettes dans ce billet : se limiterait-on à la « pulsion » de canulars » , son histoire, et à l’orientation des lecteurs par des « modèles », comme stratégie pédagogique .
et bien sûr le paramètre du temps (je viens de resurvoler l’article dans lequel I.Stengers * raconte qu’elle et fille d’historiens , et choisit » les sciences pour échapper à la normalité familiale, « échapper à une vision historique du monde »: geste qu’elle « assimile à celui de réfugiés politiques »
bonsoir
* phlomag avr 2012

des journées entières dans les arbres dit: 8 janvier 2014 à 19 h 16 min

Je tiens à féliciter Thierry G. des Echos.
Très bonne approche du majordome. Soft et tout.
Cela me rappelle les épisodes de Downton Abbey, où la table est dressée. Impeccable.
On ne sait pas trop ce qu’il y a dans l’assiette; mais le personnel est au petits soins.

des journées entières dans les arbres dit: 8 janvier 2014 à 19 h 08 min

« et pour mieux vous contrarier, puisque c’est bien connu je n’ai pas d’humour »

la modération, non plus.
Ca va être dur de dire autre chose que  » ce livre est à vous recommander chaudement », en cherchant ses mots.

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 17 h 22 min

parallèlement à la célébrité de Mikkel Borch-Jacobsen par ses regards sur le monde psy, je signale d’un article que je retrouve sur papier dans le mag philo, un article sur « démons me turlupinant  » de Patrick Ddeclerck pour ceux qui soulignent les séductions de P.Assouline sur les amateurs d’invérifiable

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 16 h 23 min

eh bien , attendons les commentaires éclairants sur ce qui est crédible et vérifiable
en voici un plus intéressant que les censeurs des « coms » de la RdLhttp://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/ce-vaccin-contre-le-cancer-qui-ne-sera-pas-commercialise-08-01-2014-1777963_445.php

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 15 h 18 min

c’est d’ailleurs à une rencontre organisée avec un philosophe aujourd’hui défunt que j’entendis R.Chartier qui assura son interlocuteur qu’il le isait -sans beaucoup de précisions de citations-
bizarre que nul ne revienne sur le mot pharmakos
et les problèmes de notices selon les destinataires (ont-elles donc des signatures ? serait-ce en pseudo ou en chiffres ?)

new Reader duvirage dit: 8 janvier 2014 à 14 h 33 min

surement est-ce une confusion de ma part de m’arrêter sur le mot « neutre » et en même temps sur la suggestion « deal with IT », et non she comme she -cat (première année) au temps du it bag, it blog à it billets!

Giovanni Sant'Angelo dit: 7 janvier 2014 à 23 h 51 min


…bérénice,…vos talents de cuisinière,…c’est une chose,…

…bon,…l’universalité de notre passé,…se doit de répéter avec exactitude,…
…et le en vapeur déjà en casse-rôle,…
…et les statuts de remplacements aux confins identiques,…si pas de choux on y mettra des petits pois,…
…et les certitudes dans les préparations,…si c’est une pâtisserie,…c’est pas des lasagnes ou un lapin de garenne,…ou une salade de fruits à la Macédoine,…
…un minimum,…de respect,…dans la réplique des copies aux histoire,…humours & manipulations d’esprits ou exclusions en juges & partis compris,…
…l’exactitude est tout,…en demeurant usuels-pratique,…
…ne pas liquidé, la préciosité dans les relever de transmissions,…
…comme des dérogations aux pouvoir de l’argent,…pour soudoyez des alibis a des paternités à conquérir ou à usurper, le droit inclut, et déjà par les nombreuses révolutions et faux arbitraires pour déposséder dans l’arbitraire,…etc,…les vrais par des faux,..
…coupables pour faux en écriture et autres falsifications – fabulations pour profits en groupe ou personnels,…
…pour le Roman,…Oui !,…
…mais et les renseignements pour l’administration n’est pas du mythe,…la propriété privé y est publique aussi pour en garder ses égards à ses mémoires,…etc,…

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 23 h 31 min

pour taquiner un ps eu P.Assouline et les succès algorithmiques, je précise que j’ai trouvé très reposant du « cohérent » de toutes les critiques, la conclusion que « les caractéristiques d’ une mnémotechnique » sont « l »ordre et la saillance »
(source :lespremiers ledgers, autobioraphie picturales des Indiens des plaines , et exemples océaniens » bonsoir ! je n’ai pas cherché dans wiki)

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 23 h 25 min

« il y a sans doute des raisons très fortes pour dissuader de nouveaux commentateurs de trouver le mot qui porte ses questions , et d’en faire part.
les limites sont peut-être celles du dispositif , mais il ne s’agit plus de « divisions » mais je ne me lancerai pas dans l’exponentiel »
ne s’agit-il pas là d’un présupposé?

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 23 h 17 min

Duvirage bien que vous vous répandiez en soliloque que j’ose interrompre en vous reposant la même question/ Dans quelle direction évoluez-vous, quel sens attribuer à vos interventions? Nous avons tous compris que Wikipédia n’était pas infaillible et ne devait en aucun cas remplacer l’arbre fourni des références multiples qui viendront en support de toutes assertions, monstrations, démonstrations et énoncés se revendiquant comme étant crédibles et porteurs d’une vérité, d’une exactitude, qu’ils touchent à la science à l’histoire ou à tout autres domaines.

« l’absence de hiérarchie des informations. Leur mise sur un plan d’égalité, l’important y frayant avec le secondaire, le crédible y côtoyant l’improbable, l’avéré y voisinant avec l’invérifié, est le fléau du numérique »

je ne comprends pas très bien qu’à votre niveau de conscience et de lucidité, le nouvel outil que constitue internet, puisse ressembler à une angoisse qui sourdrait dans votre utilisation du terme « fléau », chaque progrès recèle en lui-même des désavantages, des défauts, des dangers. La presse papier ou l’édition moins accessibles présentent les mêmes, à considérer que le Savoir ou l’Information portent une signature, ont une origine, les sources peuvent en être effectivement classées de façon hiérarchique, sérieux pas sérieux, resterait à définir selon quels critères . Les sectes par exemple n’auront pas une approche analogue à la votre ou à la mienne concernant la théorie de l’évolution, l’urgence et l’important diffère selon les lieux les temps les milieux.

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 23 h 06 min

il s’agit de Ramanujan(Srinivâsa Aiyangâr Râmânujan) dates wiki(22 décembre 1887 – 26 avril 1920)

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 23 h 00 min

Glloq dit: 7 janvier 2014 à 18 h 25 min
« JC, si Chaloux n’était pas un affidé de Daaphnée, et donc un protégé de votre camarade U, diriez-vous qu’il est pire que Bloom ? »

Pourquoi …..?

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 22 h 31 min

la jeunesse du mathématicien, et que toute l’histoire ne prend sa consistance que de « Godfrey Harold Hardy, L’Apologie d’un mathématicien »
Comme ils eussent été en mal de nommer leur source !
quant à l’essentiel de cette histoire de mon point de vue que j’ai découverte il y a plus de quinze ans, je ne m’y risquerai pas

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 22 h 20 min

l’absence de hiérarchie des informations. Leur mise sur un plan d’égalité, l’important y frayant avec le secondaire, le crédible y côtoyant l’improbable, l’avéré y voisinant avec l’invérifié, est le fléau du numérique
n’ayant évoqué l’exemple bien connu de Ramajunan que parce qu’il était impossible à imaginer-la jeunesse du mathématicien s qu’il n’est vérifié que par l’autorité

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 22 h 00 min

il y a sans doute des raisons très fortes pour dissuader de nouveaux commentateurs de trouver le mot qui porte ses questions , et d’en faire part.
les limites sont peut-être celles du dispositif , mais il ne s’agit plus de « divisions » mais je ne me lancerai pas dans l’exponentiel

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 21 h 27 min

, l’avéré y voisinant avec l’invérifié,
et peut-être même l’invérifiable(quand on prend pour modèle le champ thérapeutique)

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 21 h 05 min

s’adresser en priorité aux historiens mais suit le fil du « nous » , du « we « , tous, et deal with it « la passion n’exclut pas la rigueur

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 21 h 02 min

très très habile dans la manière dont il n’emploie pas le mot « professionnel » par exemple mais semble s’adresser en priorité , et suit le fil du « nous » , du « we  » et deal with it

des journées entières dans les arbres dit: 7 janvier 2014 à 20 h 57 min

Analogie de circonstance dit: 7 janvier 2014 à 20 h 45 min

Je ne pratique pas l’art du ventriloque.
Vous souhaitez vous adresser à Bouguereau ?
Faites donc.

Analogie de circonstance dit: 7 janvier 2014 à 20 h 45 min

des journées entières dans les arbres dit: 7 janvier 2014 à 20 h 21 min

« Oui, enfin, Pivot, c’est mettre l’apostrophe au bon endroit. »

C’est comme pour Bouguereau.
Suffit de lui mettre le pied au bon endroit.

Giovanni Sant'Angelo dit: 7 janvier 2014 à 20 h 42 min


…l’intelligence par le sexe,…

…touchez-pas aux fruits de l’arbre du  » milieux « ,…vous connaîtriez le bien et le mal,…
…et retournerez sur terre,…le jeux de l’oie,…
…tu triche,…moi je trime et toi tu t’éclate,…on change,…
…Stop !,…c’est pas bourgeois,…mais elle dit que je triche,…et tu crois la première de la légion au pot au lait,…enfin,…laisse dire,…mais si, tu ira au paradis en T.G.V.! …par la Soeur-bonne de pied-ferme,…
…l’arrondissement des culottés décalottés,…elle chausse du combien,…au moins du vingt-pieds,…çà nous fais combien en pouces,…
…c’est fini,…la révolution est passée par là,…on ne ri plu de ces chose là,…c’est vieux jeux de limiers de jeux de paume,…
…au Saloon ce soir,…la cuisine Western,avec Calamity-Elvis en Gay’s viril du manche-queue,…et les gadgets d’inspecteurs !
…encore un film policier de débauche gourmande,…Nymphomaniac- Théâtre, tome 26,…verset Dallas – Pharaon’s II,…de Molière Tartufe la cerise sur le gâteux,…
…la crème, la crème, la scène, la cène à Mona Lisa du Rubicon,…au bras trop long!,…
…etc,…
…c’est déjà le dégel,…Oui,…calme toi !,…

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 20 h 19 min

Pivot président de l’académie Goncourt, ça ressemble un remerciement.
disons plutôt un hommage: à un homme uiq n’a pas seulement distrait mais qui suscita aussi des vocations (etc)le couronnement d’une carrière dans son champ :une histoire publique

D. dit: 7 janvier 2014 à 20 h 06 min

TKT dit: 7 janvier 2014 à 18 h 00 min

JC, nous n’avons plus. ni vous, ni moi, l’âge de partir pour Mars.
Quant à moi, en dehors de mon âge, que ferais-je dans un envirronement inhabituel ? Y trouverais-je des restaurants de Sushi ?
_

Vous avez une très grande capacité d’adaptation.
Je pars pour Orion le 17 janvier et si vous voulez je vous emporte. Je vous brieferai de quelques détails auparavant. Environnement avec un seul r et deux n.

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 19 h 27 min

passion pour ce séducteur d’Assouline
c’est assez juste de dire P.Assouline séducteur ,c’est bien l’opinion des Goncourt et de beaucoup d’autres.Mai quand la chose est dite,de là à en conclure beaucoup plus , cela me semble risqué , même pour lui qui a sans doute conscience des limites que d’autres se sont reconnues. (ce que je lisais justement dans une lettre d’un historien de formation qui se retrouva non seulement traducteur, mais philosophe -et il est connu comme tel -(son prénom Franz )

Chaloux dit: 7 janvier 2014 à 18 h 39 min

Pivot président de l’académie Goncourt, ça ressemble un remerciement. Ils lui doivent tous quelque chose.
Et puis, suivez mon regard, devinez qui sera le président suivant…Un bon ami à nous…

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 18 h 38 min

Il s’agissait d’un canular massif par sa durée, dont l’auteur demeure à ce jour inconnu, d’autant plus élaboré qu’il citait des sources universitaires précisément référencées à l’appui. Sauf qu’elles étaient tout aussi imaginaires.
il serait intéressant de savoir depuis quand les hommes s’amusent à monter des canulars, de faire une carte qui permette d’apprécier si le phénomène s’est accéléré , et accéléré avec la toile ?

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 18 h 35 min

Il s’agissait d’un canular massif par sa durée, dont l’auteur demeure à ce jour inconnu, d’autant plus élaboré qu’il citait des sources universitaires précisément référencées à l’appui. Sauf qu’elles étaient tout aussi imaginaires.
il serait intéressant de savoir depuis quand les hommes s’amusent à monter des canulars, d’

ucifer dit: 7 janvier 2014 à 18 h 35 min

Il me semble que c’est la première fois, dans l’histoire de l’Académie Goncourt, que le président n’est pas un écrivain.

Le choix est pour le moins curieux
mais l’intention est peut-être de laisser les écrivains s’adonner à l’écriture 7 k sur 7 et 24h sur 24

daaf lunic dit: 7 janvier 2014 à 18 h 32 min

U. qui a pour projet d’ouvrir un temple shintoïste faisant restaurant et salon de massage bondage après 23h.

quelle horeur ! cela ne se peut

Glloq dit: 7 janvier 2014 à 18 h 31 min

Il me semble que c’est la première fois, dans l’histoire de l’Académie Goncourt, que le président n’est pas un écrivain.

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 18 h 27 min

Plusieurs pages désormais effacées et qui restèrent en ligne durant plus de cinq ans.
c’est éloquent, ce temps qu’il faut pour en revenir , dans les questions d’écriture et du « c’est écrit »

Glloq dit: 7 janvier 2014 à 18 h 25 min

JC, si Chaloux n’était pas un affidé de Daaphnée, et donc un protégé de votre camarade U, diriez-vous qu’il est pire que Bloom ?

Marcel dit: 7 janvier 2014 à 18 h 25 min

Effectivement, JCtounet, on en est 1400 avec Naboléon, le 1400 ème étant de Diagonale. New Reader détient le record de 21 posts d’affilé.
Ceci-dit, je n’ai pas compris où se trouvait l’option « recherche » pour accéder à tous les billets passés. Je n’ai réussi à accéder au billet sur Bonaparte qu’avec des mots clés dans la boîte de dialogue de Google ?

Aide à la recherche pour le classement des bousiers dit: 7 janvier 2014 à 18 h 25 min

Voyons le Boug tel qu’il est dit: 6 janvier 2014 à 15 h 20 min

Chaloux dit: 7 janvier 2014 à 18 h 16 min

JC, je ne sais pas si je connais le peuple, mais je vois que Le Boug dès qu’il fait l’économie de son vasouilleux charabia l’espace de cinq minutes, c’est pour dire des imbécilités.
Classons-le dans la catégorie adéquate et basta.

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 18 h 10 min

TKT dit: 7 janvier 2014 à 18 h 00 min
« JC, nous n’avons plus. ni vous, ni moi, l’âge de partir pour Mars. Quant à moi, en dehors de mon âge, que ferais-je dans un envirronement inhabituel ? Y trouverais-je des restaurants de Sushi ? »

Il me semble que vous partez, si les dociuments sont corrects, avec U. qui a pour projet d’ouvrir un temple shintoïste faisant restaurant et salon de massage bondage après 23h.

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 18 h 06 min

Désolé, mais mon coach fitness fait les deux : il passe l’aspirateur, chez lui, la bonne assise sur la bête vorace à roulettes offrant au dieu Priape les élégies pulpeuses de son avide et prolixe parole …

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 18 h 05 min

« cela tombe sous le sens… » J’trouve pas c’est une question d’énergie et un mâle puissant surpuissant comme l’exige la définition en cours dans ce genre d’édition devrait ne pas souffrir d’avoir à fournir dans tous les sens, sur tous les plots, dans tous les départements qui l’appelleront pour illustrer l’homme du défi extrême.

TKT dit: 7 janvier 2014 à 18 h 00 min

JC, nous n’avons plus. ni vous, ni moi, l’âge de partir pour Mars.
Quant à moi, en dehors de mon âge, que ferais-je dans un envirronement inhabituel ? Y trouverais-je des restaurants de Sushi ?

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 18 h 00 min

Marcel,
Pour changer à Napoléon, tu tapes dans « recherche », et tu tombes sur le billet qui est à 1400 commentaires. Tous plus Achéens, pardon HachéRéens que nécessaire.

John Brown dit: 7 janvier 2014 à 17 h 55 min

les hommes qui font du ménage et s’adonnent aux travaux ménagers font moins l’amour Bérénice)

Cela tombe sous le sens. On ne peut pas tout faire à la fois.

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 49 min

J’ai lu sur un site d’extrême droite que les hommes qui font du ménage et s’adonnent aux travaux ménagers font moins l’amour, ont moins de rapports sexuels que les affreux machos ou les riches bourgeois qui entretiennent, il est vrai femmes et maîtresses, à grands coups aussi de petro-dollars importés des émirats, j’en conclus TKT que vous êtes un des happy-few qui en dehors des heures de bureaux ou des vols Munich Shanghai, œuvrent à surpeupler la planète.

Marcel dit: 7 janvier 2014 à 17 h 48 min

Monsieur Assouline, pour l’amour du ciel, remettez votre billet sur Naboléon. New Reader du dérapage, qui s’y complaisait à soliloquer, y trouvait là son beau rôle et n’était pas réduit à venir s’entretenir avec lui-même, au milieu des doctes personnages échangeant moult suaves réflexions, intempestivement interrompus par ses discours sans queue ni tête.

Chaloux dit: 7 janvier 2014 à 17 h 48 min

bouguereau dit: 7 janvier 2014 à 11 h 46 min

« ..sans déconner bloom..et si qu’on virait tous les keufs qui ont fait une blague vaseuse aux sauvageons..combien il en resterait ? »

Il parait même que les 16 et 17 juillet 42, « les blagues vaseuses » fusaient dans les rangs de la police.

Mais qu’est-ce que c’est que ce type?

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 17 h 46 min

Glloq dit: 7 janvier 2014 à 17 h 39 arrêtez un peu de me prêtez des suggestions et interprétations qui ne me correspondent pas .
je disparais donc , meême si ce n’est pas si bourba-col-chic

D. dit: 7 janvier 2014 à 17 h 45 min

Idem, je ne remercierai jamais assez Pierre Assouline pour m’avoir appris à parler et à écrire correctement.

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 17 h 41 min

HR,
Il faudrait vous inventer, si nous n’avions pas la chance de vibrer à chacun de vos justes propos ! Je vous admire, je vous aime, et je tremble de vous perdre un jour sur les chemins qui ne mènent nulle part… Je suis jaloux de votre passion pour ce séducteur d’Assouline !

Marcel dit: 7 janvier 2014 à 17 h 39 min

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 20 min
Marcel pensez-vous que PA conciliant, modéré, souple accepte une cohabitation avec JC, cet étranger venu de Belgique?

JC, un étranger venu à pied par la Belchique ? Comme c’est étrange !

Glloq dit: 7 janvier 2014 à 17 h 39 min

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 17 h 36 min
il me semble que je dirais que , « pour moi », P.Assouline est devenu quelqu’un de trop…

Vous suggérez de l’éliminer ?

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 17 h 36 min

il me semble que je dirais que , « pour moi », P.Assouline est devenu quelqu’un de trop… fabuleux
pour me permettre « mes questions » possibles, et les impossibles , n’ezn p

JC..... dit: 7 janvier 2014 à 17 h 35 min

on aura tout vu dit: 7 janvier 2014 à 17 h 06 min
« JC s’est porté volontaire pour aller coloniser mars »

J’irai, non pas pour coloniser mais pour évangéliser les Martiens et convertir les Martiennes au libertinage spirituel.
TKT partira un mois avant moi, pour monter un musée de l’art pauvre, accompagné d’Abdelkader qui ouvrira une banque pour les échanges commerciaux.
(il est clair que si je n’arrive pas à me libérer de mes tâches actuelles…euh, je trainerai encore un peu, ici. Ils sont assez grands pour faire du bon boulot ensemble. Sans compter que le retour…)

Marcel dit: 7 janvier 2014 à 17 h 32 min

ucifer dit: 7 janvier 2014 à 17 h 11 min
bérénice après avoir subi l’ignoble droite extrême décomplexée, on est sous le centre-droit

Et on n’a encore rien vu. Les grands froids vont arriver et les pauvres bougres sans logement vont encore souffrir. Pour pallier cela, le président, qui décide tout seul de la conquête du monde, est bien capable d’envoyer ses troupes en Sibérie – où paraît-il y a encore des dissidents – pour bien montrer qu’il y a encore des endroits plus climatiquement hostiles que notre douce France. De quoi donc, se plaindront les SDF ?
Les leçons de Machiavel n’auront pas fini de nous laisser baba.

Sergio dit: 7 janvier 2014 à 17 h 31 min

Edmond Lavarié dit: 7 janvier 2014 à 17 h 19 min
Eh bien, ça sent la fin de billet

Boh y a un beau gosse dans un billet de banque, pour le coup, ça devrait allumer les taupes, non ?

Zhu Geliang dit: 7 janvier 2014 à 17 h 30 min

TKT dit: 7 janvier 2014 à 16 h 12 min
Un Chinois devient musulman, change de prénom et patronyme

Jamais !

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 26 min

Revenez à la source !
Revenez à la source !
LE 3 JANVIER 2014
Avez-vous entendu parler du conflit Bicholim qui a vu s’opposer les dirigeants portugais de Goa et ceux de l’Empire Maratha dans les régions du nord de Goa, et particulièrement dans celle de Bicholim, au cours des années 1640-1641 ? Inutile de vérifier sur Wikipédia. Car si ce point d’histoire y a officiellement existé de juillet 2007 à décembre 2012, toute trace de son existence a été depuis effacée par les administrateurs du site. Il s’agissait d’un canular massif par sa durée, dont l’auteur demeure à ce jour inconnu, d’autant plus élaboré qu’il citait des sources universitaires précisément référencées à l’appui. Sauf qu’elles étaient tout aussi imaginaires.

Avez-vous jamais entendu parler de Gaius Flavius Antoninus ? Il avait pourtant sa page sur Wikipédia. Et pour cause : après avoir assassiné Jules César, il fut occis à son tour par un prostitué stipendié par Marc-Antoine, rien de moins ! Un autre canular passé à la trappe depuis, après avoir tenu pendant huit ans.

Et l’Unité 773 dont les membres développaient des armes biologiques secrètes destinées à l’armée impériale japonaise qui les utilisèrent durant la seconde guerre mondiale dans la ville chinoise de Songo ? Canular encore ! Plusieurs pages désormais effacées et qui restèrent en ligne durant plus de cinq ans. Et le groupe de trombonistes nazis créé par Joseph Goebbels à des fins de propagande ? idem… Mais vous connaissez peut-être John Seigenthaler Sr, vrai journaliste faussement accusé par Wikipédia durant quatre mois et demi en 2005 d’être un suspect ayant trempé dans l’assassinat de John puis de Bob Kennedy ? Même sort. Quant à la notice sur l’armateur anti-esclavagiste Louis-Robert de l’Astran, né de l’imagination d’un “vandale” de l’encyclopédie, elle est restée suffisamment longtemps en ligne pour tromper Ségolène Royal qui en fit usage lors de sa campagne électorale à la Rochelle… La liste est longue.

Qu’on y soit favorable ou hostile importe peu : l’encyclopédie collaborative règne désormais après avoir tué une à une les encyclopédies traditionnelles. Apparaissant systématiquement en tête sur la première page des moteurs de recherche, elle représente la référence dominante pour le savoir et la connaissance, souvent même avant le site des personnes ou des sociétés concernées. Outre le grand public, experts, intellectuels, créateurs, intellectuels, chercheurs, enseignants et étudiants s’y rapportent en permanence. Il s’en trouve même parmi eux pour la citer comme « source » alors que le texte de chacune de ses entrées, fruit de multiples plumes, est anonyme ! Le débat sur la fiabilité de Wikipédia, qui dure depuis des années, est probablement à l’origine de l’augmentation des références académiques dans les articles. Les contributeurs de l’encyclopédie, militants de l’intelligence des foules et des vertus de la science ouverte, constituent une telle communauté que Wikipédia est devenue son propre réseau social.

Puisque son succès algorithmique l’a rendue indispensable à (presque) tous, autant s’employer à dominer l’outil pour ne pas l’être par lui. Un enseignement dès le lycée de la lecture critique de la Toile, et notamment de Wikipédia et de ses intouchables principes de neutralité du point de vue et de recherche du consensus, pallierait également son principal défaut : l’absence de hiérarchie des informations. Leur mise sur un plan d’égalité, l’important y frayant avec le secondaire, le crédible y côtoyant l’improbable, l’avéré y voisinant avec l’invérifié, est le fléau du numérique récemment dénoncé par l’historien Roger Chartier dans une contribution au site « Les grands débats ». En attendant, il faut aller plus loin et encourager l’usage du Wikiscanner. Disponible depuis 2007, il a été mis au point par un jeune hacker américain, Virgil Griffith. Cet outil permet d’interroger une base de données publique qui fait le lien entre des millions de modifications anonymes sur Wikipédia et les adresses IP des ordinateurs des organisations, institutions, entreprises d’où ces modifications ont été postées.

Puisqu’il est ainsi possible de “désanonymiser” partiellement les notices, et de confondre parfois les faussaires, les historiens devraient s’y mettre aussi. Et suivre à titre d’exemple le cas de la désinformation médicale, de la manipulation du savoir scientifique et de la manière dont les grands laboratoires exercent leur influence. Du moins pourraient-ils le faire à travers la lecture de Big Pharma (Les Arènes) ouvrage coordonné par le philosophe Mikkel Borch-Jacobsen. On y découvre notamment l’usage pratique qui peut être fait du WikiScanner. Le résultat est accablant pour les manipulateurs. Il y a là un modèle d’enquête dont les historiens gagneraient à s’inspirer afin de permettre une utilisation plus rigoureuse de Wikipédia. Puisqu’il faut et qu’il faudra bien faire avec elle, persistons encore et toujours à revenir à la source.

Cette entrée a été publiée dans La vie numérique, web/tech.
Comment les mots de Cortazar ont traduit les dessins de Cedron »« 2014 : Voeux à volonté !810COMMENTAIRES
810 RÉPONSES POUR REVENEZ À LA SOURCE !

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 20 min
Marcel pensez-vous que PA conciliant, modéré, souple accepte une cohabitation avec JC, cet étranger venu de Belgique?

Edmond Lavarié dit: 7 janvier 2014 à 17 h 19 min
Eh bien, ça sent la fin de billet, et il n’y a pas de quoi en être fier. John Brown a beau dire, y a pas que la rigolade dans la vie.

Dommage hein? qu’est-ce qu’on se marrerait sans les choses sérieusement sérieuses

lucein pirere dit: 7 janvier 2014 à 17 h 23 min

béraince vous avze trot ed croire quelaes chqoes vont ainsi vous deveria variefier ou plutôt vous avsserure que vous ne vous coureaz aucun danger à dirae des billevéesés.

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 20 min

Marcel pensez-vous que PA conciliant, modéré, souple accepte une cohabitation avec JC, cet étranger venu de Belgique?

Edmond Lavarié dit: 7 janvier 2014 à 17 h 19 min

Eh bien, ça sent la fin de billet, et il n’y a pas de quoi en être fier. John Brown a beau dire, y a pas que la rigolade dans la vie.

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 17 h 18 min

ucifer votre sens de l’orientation est incontestablement plus performant que le mien, vous voyez les choses ainsi? C’est rassurant.

Marcel dit: 7 janvier 2014 à 17 h 08 min

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 17 h 03 min
c’est étrange, la coïncidence, parce u’une lecture l’autre, j’aais imaginé non une présidence mais un triumvirat du livre l’un des trois étant p.Assoulline

Les deux autres étant New Reader et Dugivré.

new Reader duvirage dit: 7 janvier 2014 à 17 h 03 min

c’est étrange, la coïncidence, parce u’une lecture l’autre, j’aais imaginé non une présidence mais un triumvirat du livre l’un des trois étant p.Assoulline

Gertrude Hermesse dit: 7 janvier 2014 à 17 h 02 min

Germaine Lancel dit: 7 janvier 2014 à 16 h 32 min
Ayant excité ma curiosité, j’y suis allé…C’ est pire que nul, c’ est à chier!

Sergio dit: 7 janvier 2014 à 17 h 02 min

On a what, Trommelfeuer !

Corboeuf Passou maintenant qu’il est superpuissant et même comme un archiduc il pourrait bien nous la mijoter, cette fonction « edit »…

Sergio dit: 7 janvier 2014 à 16 h 59 min

bérénice dit: 7 janvier 2014 à 16 h 37 min
si la gauche échoue en dérivant loin de ses lignes de programme

Ha mais non ! Et non ! on a what millions de place à Nancy pas une baraque qui luit sur des parsecs carrés on peut très bien installer tout un tas de kolkhozes ! Des kibboutz pour ceux qui veulent c’est pas dérangeant on n’a rien d’occupé de toutes manières…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*