de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Dans le labyrinthe avec Mohamed Mbougar Sarr

Dans le labyrinthe avec Mohamed Mbougar Sarr

« Je vais te donner un conseil : n’essaie jamais de dire de quoi parle un grand livre. Ou, si tu le fais, voici la seule réponse possible: rien. Un grand livre ne parle jamais que de rien, et pourtant, tout y est. Ne retombe plus jamais dans le piège de vouloir dire de quoi parle un livre dont tu sens qu’il est grand. Ce piège est celui que l’opinion te tend. Les gens veulent qu’un livre parle nécessairement de quelque chose. La vérité, Diégane, c’est que seul un livre médiocre ou mauvais ou banal parle de quelque chose. Un grand livre n’a pas de sujet et ne parle de rien, il cherche seulement à dire ou découvrir quelque chose, mais ce seulement est déjà tout, et ce quelque chose aussi est déjà tout ».

Justement, La Plus Secrète Mémoire des hommes (461 pages., 22  euros, Philippe Rey /Jimsaan) est un grand livre. Alors qu’est-ce qu’on fait ? Rien ou presque. Plus que jamais, un roman est irréductible à ce qu’il raconte. Ce qui compte vraiment, c’est que ce qu’il dit d’autre que ce qu’il raconte. Rien de mieux que d’en citer des extraits pour en donner la couleur, le ton, l’esprit.

Quatrième roman (les précédents portaient sur le djihadisme, les migrants, l’homosexualité) de Mohamed Mbougar Sarr (Dakar, 1990), il inspiré d’une histoire vraie.  Inspiré, sans plus. Celle du malien Yambo Ouologuen. En 1968, son roman Devoir de violence étant couronné du prix Renaudot, il est fêté comme « le Rimbaud nègre ».  Puis accusé de plagiat. Mais qu’importe la citation, l’emprunt, l’intertextualité avec lesquels on confond si souvent la contrefaçon dès lors que le tout tisse une grande œuvre. Les critiques tant français qu’africains lui tombent dessus et c’est la baston. Un scandale s’ensuit comme le milieu littéraire aime en mitonner un, histoire de chauffer la rentrée. De quoi le scier à jamais. Ce qui fut le cas. Il est le dédicataire de ce livre, et pour cause, sa légende fascine l’auteur, mais il n’en est pas le sujet. Ce n’est en rien sa biographie. Juste le premier souffle.

Au départ, la découverte de cette affaire aiguillonne Mbougar Sarr non vers un roman mais vers une thèse universitaire sur la naissance du roman postcolonial dans la littérature africaine francophone à travers livres parus en 1968 : ceux d’Ahmadou Kourouma (les Soleils des indépendances), de Malick Fall (la Plaie) et bien entendu de Yambo Ouologuen le proscrit. De la thèse il glisse vers le roman. On y découvre Diégane Faye, qui lui ressemble comme un double et ne vit que pour écrire « le » livre, son grand roman total. Comme si, sans préjuger de son avenir dans les Lettres, il n’avait qu’un livre à écrire (on pense au Dernier des Justes d’André Schwarz-Bart). Le voilà lancé en 2018 à la poursuite du spectre d’un certain T.C. Elimane, auteur du Labyrinthe de l’inhumain (1938), œuvre mythique qui hante toutes les pages de ce livre. En un brillant paradoxe, il avoue que, loin de l’enrichir, sa lecture l’appauvrit car elle l’a dénué en lui ôtant son superflu. Ce qu’il appelle un enrichissement par soustraction

« Je m’assis sur un banc, sans autre ambition que de m’en relever le moins abattu possible, voire de m’en relever tout court. Ensuite, j’inspirai profondément et m’enfonçai sans difficulté, comme un suppositoire, dans le trou du cul déjà lubrifié du monde – on a les expériences pascaliennes qu’on peut.

Tous ceux qui ont approché cet écrivain ont été troublés au-delà de ce qu’on imagine puisqu’ils en sont morts. Ceux qui avaient critiqué le livre ? Une crise cardiaque et six suicides. Voilà qui interroge. Le narrateur se livre à une enquête policière à la recherche du secret d’un disparu. « Il se peut qu’il ait disparu par amertume ».Une enquête oscillant entre l’exactitude du contexte et la vérité de la narration. Ses résultats nous parviennent au fur et à mesure par morceaux, dans le désordre car ce roman bannit la chronologie. On la dirait menée et écrite par un « black Borges », érudition, chausse-trappe, litotes et humour compris. C’est diablement intelligent et si séduisant qu’on se laisse emporter dès l’entame par la fluidité du récit.

Outre le récit, justement, la forme emprunte au roman épistolaire et au Journal et ne se refuse aucun retour sur ses pas. Le mystérieux T.C. Elimane, personnage à l’érotique affirmé, qui joue d’une aptitude naturelle à la séduction, est raconté par des femmes. D’où ce roman choral, polyphonie de voix : à chacun(e) sa vérité. Toute reconstitution aboutit à une mosaïque dès lors qu’il s’agit d’une vie. Doué de voyance, l’incroyable Elimane avait une aptitude au surréel. Si doué pour explorer l’invisible qu’il n’avait pas vu ce qui allait lui arriver. Sa vie irrigue cette histoire qui se déploie dans trois villes sur trois continents : Dakar, Paris, Buenos Aires. C’est une histoire pleine d’écrivains (notamment Gombrowicz et Sabato, mais aussi Borges et Ocampo sans oublier Roberto Bolano, son écrivain de chevet, celui qui a modifié sa vision du monde et s’est révélé assez récemment comme son maitre à écrire), de désir, de mythes, de sensualité, de souvenirs et surtout de femmes, aimées, aimantes, amantes.

La Plus Secrète Mémoire des hommes (titre piqué chez Bolano, justement) refuse de se laisser enfermer dans une catégorie, d’obéir à une assignation ethnique ou raciale. Elle est d’un jeune écrivain qui a la liberté de dire non. Il sait déjà qu’on risque le rhume à trop fréquenter l’air du temps. Alors non aux thématiques imposées (le retour de l’exilé au pays etc) . Non à toute aliénation qu’elle soit coloniale, néocoloniale, postcoloniale ou décoloniale. Il suit sa trace, creuse son propre sillon en ignorant les injonctions des héritages accumulés sur les épaules de tout romancier-africain-d’-expression-française. Il y a du règlement de compte dans l’air. Ambiance :

«… ah, nos aînés tant salués tant célébrés tant récompensés, tant décrits comme le sang neuf de la littérature francophone, ah, ces aînés, génération dorée mon cul : on mettait leur œuvre sous la lumière crue, on la rapprochait du feu et sitôt alors le précieux métal fondait et coulait faux, contreplaqué, boue poisseuse entre les doigts, et on voyait que nombre de leurs livres valaient moins que ce qu’on en avait dit ou espéré, on voyait que ceux qui résisteraient au temps se compteraient sur les doigts de la main de Maître Yoda, on voyait qu’ils n’avaient publié que les bons petits livres qu’on attendait d’eux, on découvrait qu’ils avaient fait de nous des héritiers sans testament, qu’ils avaient tous écrit en se croyant libres quand de robustes fers enserraient leurs poignets leurs chevilles leurs cous et leurs esprits, ah, ces glorieux aînés, ah, ah, mais étaient-ils les seuls coupables ?..

Ce roman est un mille-feuilles de romans. La mise en abime est parfois vertigineuse mais on s’y retrouve dans ce labyrinthe. La réflexion récurrente sur l’écriture est puissante, enchâssée dans de multiples narrations au sein d’une intrigue certes complexe mais vivante, charnue, sensuelle, incarnée. Son kaleidoscope de significations est d’une telle richesse qu’il ne se laisse pas épuiser à la première lecture. L’auteur a ceci de diabolique qu’il désamorce toutes les critiques qu’on pourrait lui adresser puisque le narrateur se les adresse déjà à lui-même et qu’il y répond. Car l’enquête brasse large. La moindre des choses avec un projet aussi ample et ambitieux que celui de Mbougar Sarr. Paradoxes, ambiguités, contradictions, il n’élude rien non seulement de la situation de tout écrivain-africain-d’expression-française mais de la sienne propre. La leçon de toute cette histoire prend la forme d’un avertissement :

« Cet avertissement nous disait, à nous écrivains africains : inventez votre propre tradition, fondez votre histoire littéraire, découvrez vos propres formes, éprouvez-les dans vos espaces, fécondez votre imaginaire profond, ayez une terre à vous, car il n’y a que là que vous existerez pour vous, mais aussi pour les autres.

Voilà aussi pourquoi La Plus Secrète Mémoire des hommes, surprise en forme de pépite, fait de son auteur la révélation de cette rentrée littéraire. Le secret de l’énigmatique T.C. Elimane, c’est que cet homme fut tout à la fois mystificateur, assassin et tout le reste, un palimpseste d’identités, recouvert par la seule qui dise sa vérité pleine et entière : la littérature. Le pays natal peut s’avérer un pays fatal. Il faut le trahir pour honorer sa patrie intérieure. La seule qui vaille ?

(Photo Oumar Ly ; « Mohamed Mbougar Sarr » photo Passou)

Cette entrée a été publiée dans Littérature de langue française.

1164

commentaires

1 164 Réponses pour Dans le labyrinthe avec Mohamed Mbougar Sarr

Jean Langoncet dit: à

@toi le spécialiste d’Israël et la solution finale tu penses quoi de la ressemblance entre Zemmour et Netanyahu ?

Au point où on en est, je prône le vote en aveugle totale à toutes les élections (piocher au hasard et les yeux bandés un bulletin dans une série de piles placée devant soi et le glisser dans l’urne), voire le tirage au sort. Incidemment, cela permettrait de régler le problème des financements occultes qui caractérise les droites aussi bien française qu’israéliennes. Une ressemblance majeure.

bouguereau dit: à

une lecture non corrompue de ce fasciste

les antifa a pas cher..zemmour n’est -pour le moment- hévidemment pas un fachiss.. »tout ce qui est exagéré est insignifiant »..vous êtes son armée

puck dit: à

« piocher au hasard et les yeux bandés un bulletin dans une série de piles placée devant soi et le glisser dans l’urne »

arrête ça m’excite. c’est la pleine lune que vous êtes tous branchés cul ?

puck dit: à

« piocher au hasard et les yeux bandés un bulletin dans une série de piles placée devant soi et le glisser dans l’urne »

attacher à la tringle avec des menottes ?

ça c’est un truc pour greubou.

renato dit: à

Donc, bouguereau, selon toi il ne s’agit pas de superstitions ou de survivances d’archaïsmes.

puck dit: à

Jeannot je sais pas où tu vas voté, mais de par chez moi on peut pas rentrer à 2 dans l’urinoir.

puck dit: à

oupss : dans l’isoloir.

puck dit: à

votER

puck dit: à

« bouguereau, selon toi il ne s’agit pas de superstitions ou de survivances d’archaïsmes. »
 »

allez greubou réponds ! sur ce coup je sens que t’es coincé.

bouguereau dit: à

..il emmerde surtout drh et les ceux là qui font mine de mépriser le sérail..enfin bref les républicains qui voudrait garder lexclu d’être gaulliste et cons..ça suffit qu’il dit baroz..comment jvais retrouver mon verre au buffet

bouguereau dit: à

Donc, bouguereau, selon toi il ne s’agit pas de superstitions

je sais qu’on ne nait pas en superstition..j’ai lu beaumarchais

renato dit: à

« … on ne nait pas en superstition.. »

Pourtant… Enfin, à moins d’être né dans une branche accommodante du protestantisme !

puck dit: à

« je sais qu’on ne nait pas en superstition..j’ai lu beaumarchais »
 »

incroyable : greubou il sait causer autrement qu’en espéranto.

lire Beaumarchais et hop ! il y a toujours un miracle au bout.

greubou tu sais si Zemmour il a aussi lu Beaumarchais ?

puck dit: à

« … on ne nait pas en superstition.. »

Pourtant… Enfin, à moins d’être né dans une branche accommodante du protestantisme !
 »

ou simplement d’être un humain ?

puck dit: à

Edmond Beurk lui il dit le contraire de Beaumarchais ?

qui faut-il croire ? Zemmour ?

bouguereau dit: à

Pourtant… Enfin, à moins d’être né dans une branche accommodante du protestantisme !

les petites définition perso pour les mots sont souvent des arrangement havec ses cas de conscience rénateau..y’en a même qui l’ont jésuite

bouguereau dit: à

ou simplement d’être un humain ?

table sur le fait d’être nait con comme un manche keupu..ça c’est du solide

puck dit: à

Sasseur j’ai lu ton article : c’est nul.

ils se focalisent sur Zemmour (alors que le phénomène Zemmour ne concerne pas Zemmour (comme pour Trump)) et ils ne parlent pas du contexte actuel : la politique c’est comme le jeu d’échec ça a horreur du vide, quand on a un vide le premier débile venu peut faire l’affaire pour le remplir.

et actuellement la politique c’est un immense vide, la preuve personne ne peut tenir face au discours de Zemmour.

c’est chiant ce genre d’article : taper sur Zemmour sans jamais remettre en question l’environnement je trouve ça débile et sans intérêt.

je sais pas si Beaumarchais le dit, mais l’esprit humain est fait de telle sorte que plutôt que se remettre en question on préfère taper sur le clown de service.

Marie Sasseur dit: à

puck dit: à

Sasseur j’ai lu ton article : c’est nul.

_____

Le grelé, ce n’est pas  » mon » article, c’est un travail de fond.

Jean Langoncet dit: à

@La France n’a pas dit son dernier mot

Incidemment, Jean-Pierre Foucault est au tirage du loto. L’idée d’un tirage au sort électif prend racine.

Jean Langoncet dit: à

un > une

renato dit: à

Enfin, bouguereau, on nait dans un milieu de vie qui est peut-être singulier mais subit l’influence d’un environnement, donc de croyances, opinions, et ainsi de suite. Et si dans cet environnement l’on croit qu’un personnage a créé le tout en 6 jours pour avoir le dimanche de libre, on peut tabler sans peine sur une survivance — donc mythes et rites avec tout ce qui va avec, et ça sans se demander qu’en est-il de son soi-même d’avant sa naissance ?

renato dit: à

« … qu’en est-il de son soi-même » du personnage qui par un tour de force nous a mis à disposition un immense espace de jeu…

Jean Langoncet dit: à

@la preuve personne ne peut tenir face au discours de Zemmour.

Pas du tout mon impression. Même Mélenchon le cabot l’a confondu et réduit à l’inanité de ses fantasmes. Zemour de La Télé ne peut briller qu’entre pairs de la télé et sans contradicteurs.

puck dit: à

« ce n’est pas » mon » article, c’est un travail de fond. »

pas étonnant que j’aime pas : les truc de fond c’est pas trop mon truc, je préfère plus la forme et le style.

puck dit: à

Sasseur arrête avec tes noms insultants ça rappelle trop quand pedro t’appelait la Grosse Blatte Nazie de Blog.

rassure-moi ma chérie tu vas pas prendre sa suite.

puck dit: à

@la preuve personne ne peut tenir face au discours de Zemmour.

Pas du tout mon impression.
 »

c’est ce qu’ils disent dans le travail de fond à Sasseur : t’as qu’à le lire !

Marie Sasseur dit: à

il est possible que bientôt le grêlé n’ait plus personne à qui causer… à part a ses nombreux avatars.
Et plus personne à harceler.

A plus Passou, rdv sur ce livre de MMS, le jour où il aura gagné un prix litteraire; avec quatre ? nominations, ce serait bien le diable s’il n’en gagnait pas un.

D. dit: à

J’ai suivi de bout en bout le débat Zemmour-Mélenchon. Des contradictions chez Zemmour et une inconséquence gravissime chez Mélenchon.

bouguereau dit: à

la soluce serait que tu te présentes dédés..j’ai vu ça dans les astres..térezoune catholique te seconde.. »c’est la place des salopes d’être en second merde! »..tu dis que tu l’as lu dans un livre de finkie

D. dit: à

Des moyens spéciaux aeriens et de sécurité civile actuellement envoyés à Nantes en prévision d’une situation possiblement gravissime.

Jean Langoncet dit: à

@J’ai suivi de bout en bout le débat Zemmour-Mélenchon. Des contradictions chez Zemmour et une inconséquence gravissime chez Mélenchon.

Magister dixit (NTS : pour donner un semblant d’épaisseur historique à Zemour de La Télé, s’aviser de convoquer Charoulette pour la juste diction et Mr. Synthérique, dit Court, pour les intersections avec Thomas d’Aquin, la démocratie et Aristote).

D. dit: à

Les axes routiers de Loire Atlantique, y compris les plus importants, seront-ils pratiquables demain ? Rien n’est sûr à l’heure actuelle.

Jean Langoncet dit: à

Synthérique > Synthétique (un hystérique à ses heures, il est vrai)

D. dit: à

J’aime bien le mot gravissime.

D. dit: à

C’est Dylan ? J’laime pas. I m’énerve Dylan.

D. dit: à

Il fait à cause du prix du gaz pas chaud.

D. dit: à

Tous ces fléaux climatique, c’est à cause de l’athéisme des Français. Et je sais ce que j’écris. Ce n’est pas une plaisanterie.
Dieu est infiniment bon, juste et miséricordieux mais si plus personne ne veut de Lui alors il nous laisse à nous-même et à ce que nous faisons de sa Création.

Jibé dit: à

DHH
« Des bulles qui sont les indices du malaise d’une societé »
de ce point de vue, oui, incontestable. C’est un des symptômes de l’anxiété ambiante, il est le médecin aux réponses simples et immédiates et qui, dans le même temps, accentue la douleur, façon de racoler plus large parmi ce « peuple » qui est sa référence. La démocratie produit régulièrement ce genre de populiste, comme en Italie ou aux Etats Unis récemment, recyclant les mêmes lunes (différentes selon les cultures locales -nous, en occident, c’est la patrie et la famille, la terre et le sang, ……)

Alexia Neuhoff dit: à

DHH dit @renato
« quel est le sens du rapprochement selectif que vous faites entre Sarah Knafo et Margarita Sarfatti? N’y a ‘t’il pas en arrière plan de ce rapprochement teinté d’humour qui les met en parallèle l’une dans son rôle auprès du Duce , l’autre auprès de Zemmour , cette idée implicite: « De nouveau une figure de femme ju.ve derrière un facho ».

Autrement dit, n’y aurait-il pas, chez renato, dans le tréfonds de la pensée de renato, un vieux relent d’antésimitisme, possiblement résiduel, voire inconscient ? Doit-on s’interdire de porter un jugement négatif sur les actions ou les déclarations publiques d’une personne juive pour ne pas encourir de tels soupçons ? Est-ce à dire qu’une personne juive est par essence irréfutable, un parangon de vertu et de perfection ?

Marie Sasseur dit: à

@ça rappelle trop quand pedro 

Ton harcèlement rappelle trop celui de l’espingouin, quand il n’avait pas encore fait sa cure de désintoxication alcoolique.

Marie Sasseur dit: à

@Est-ce à dire qu’une personne juive est par essence irréfutable, un parangon de vertu et de perfection ?

Arendt über alles

Jibé dit: à

Zemmour n’est pas un fasciste au sens politique du mot, il n’est pas assez « socialiste » pour ça, pas assez « étatiste ».
C’est un monomaniaque de l’identité. Autoritarisme et arguments d’autorité. C’est pas un fasciste mais un facho, oui, au sens usuel du mot.

Marie Sasseur dit: à

« quel est le sens du rapprochement selectif que vous faites entre Sarah Knafo et Margarita Sarfatti?  »

Deux hetaïres de carnaval.

Madame Sarfati ?

https://youtu.be/Yh3sP1kBsa0

et alii dit: à

alexia,si vous croyez qu’il n’y a qu’une manière d’être juive ! (ou juif!) ce n’est pas renato qui a découvert que M.S était juive ! on a bien de la chance que renato vienne sur ce blog, lui aussi alors qu’il n’est pas froggy ;
je viens de m’occuper de mon testament, et de faire un don à ma belle fille qui n’est pas juive!

et alii dit: à

ma belle fille n’est pas intello non plus! et je l’aime beaucoup

Alexia Neuhoff dit: à

et alii dit: à

alexia,si vous croyez qu’il n’y a qu’une manière d’être juive ! (ou juif!) ce n’est pas renato qui a découvert que M.S était juive ! on a bien de la chance que renato vienne sur ce blog, lui aussi alors qu’il n’est pas froggy ;
je viens de m’occuper de mon testament, et de faire un don à ma belle fille qui n’est pas juive!

Où est la cohérence dans cet exposé ?

et alii dit: à

si vous appelez une banale info un « exposé », il est certain que les discours sur les converations sur ce blog sont surfaits;
bon dimanche; je vais ailleurs

et alii dit: à

Tapie est mort

D. dit: à

Pour saluer Bernard Tapie, notre attachant et combattif menteur national, qui plusieurs fois dans sa vie fit preuve d’un courage dont peu son capables au final.

D. dit: à

comme Terraillon.

Jazzi dit: à

Vous croyez qu’il va avoir droit à des obsèques nationales, Tapie ?

D. dit: à

Internationales et monétaires, célébrées par Christine Lagarde.

Janssen J-J dit: à

1 – @ Patrice Chasseur dit à « JJJ : Sur la Toile , la personne qui porte ce prénom et ce nom est indiquée décédée »
Exact, Platero 1er vient de mourir… Mon maître, Juan Jamon, il a mourrut en 1958 ; les ânes survivent beaucoup plus longtemps à leurs maîtres…
2 – On décompte plusieurs manières d’être antisémite au cours de l’histoire sainte : le général Boulanger n’aurait-il pas été un brin dreyfusard, par hasard ?
3 – Thomas Pesquet donne de ses nouvelles tous les samedis vers 13.20… après 5 mois à tourner en rond, et confectionné son album de photos pour les éditions Dargaud, il en aurait un peu marre… A encore un mois à tenir… Reste une énigme dont personne ne nous parle jamais icite : comment et combien de fois se masturbe-t-on dans une capsule ? Et où récupère-t-on le semence pour de futures analyses de la fécondité dans l’espace ? – D ? Auriez pas des connaissances à ce sujet ?… Merci de nous en informer.
4 – Rôz est partie en voyage de découvertes pour préparer ses nouveaux cours de littérature… Elle a bouclé son Grangeon, et a dit qu’elle reviendra nous voir dans un mois. Cette fille est géniale, mais sa mère ne le sait pas.
5 – Je ne fais pas de testament, vu que je n’ai pas de bru juive.
6 – Personne ne parle jamais d’Antoine Volodine sur cette chaine. C’est pourtant un grand liquidateur du soviétisme. Il fait un retour triomphal en cette rentée, à la différence de Modiano (pas tricks), un très petit jet (post covid-ïtus) à Chevreuse
7 – Je n’M pas mes mauvais jeux de mots et autres calembredaines, ducon. Inutile de me les reprocher, duconne !…, sous ma jupe, mon julpien. T’as des lettres, toi, qui te colle à la piel.
@ RM… En 2007, quel était votre premier pseudo ?…. Peut-être vous ai-je interpellé à cette époque, et vous ai-je dit des mots sympathiques. Si c’est le cas, je continue à les formuler.
Bon, à présent, je file m’acheter des huitres au marché… Me prépare un bon déjeuner pour niquer la pluie, arrosé d un Pouligny-Montrachet bien au frais. Au final, une Pavlova.. Bàv, c dimanche.
(3.10.21@10.21)

Janssen J-J dit: à

Bon alors encore une mauvaise nouvelle, décidément on peut pas être tranquille deux minutes sur cette chaine !
Allez, mettez-moi cette image sous le Tapis !… et pax à son âme… soyons charitab’ comme avec tous les défunts, hein !

Phil dit: à

le Montrachet est-il affordable dans vos domaines, dear jjj ? Woody A. en a fait le critère bourdieusien dans son Matchpoint, film favori du considérable TKT, juif nez Bugatti.

puck dit: à

« rapprochement selectif que vous faites entre Sarah Knafo et Margarita Sarfatti? »
 »

c’est vrai que Zemmour ressemble à Mussolini de face et à une Bugatti de profil.

puck dit: à

def : quand on reproche aux étrangers de venir voler le pain des français on appelle ça du « boulangisme ».

si on leur reprochait de voler la viande des français on appellerait ça du bouchérisme, sauf que c’est pas possible parce qu’ils mangent la viande casher et hallal.

du coup on préfère le mot boulangisme.

puck dit: à

Phil t’en penses quoi des références littéraires de Zemmour : Taine, Renan, Maurras, Daudet etc…

il donne presque l’impression de se foutre de Finkielkrault : le combat des réactionnaires juifs est titanesque.

Janssen J-J dit: à

@ affordable en mes terres, le Puligny ?
Pas vraiment… c’était un cadeau de Sophie, ma dijonnaise, pour mes 60 balais… Il est grand temps de me le boire…, le garder plus de 6 ans… ai peur de le gâcher Divul… Donc l’RM aurait été le fameux TKT de Zurich ?… J’y croive pas trop, phil !… je me perds… Vous, peut-être ?

puck dit: à

@ affordable en mes terres, le Puligny ?
Pas vraiment…
 »

ah bon ? le Montrachet n’est pas un vin de Loire ?

sinon le Puligny Montrachet c’est pas vraiment du Montrachet Montrachet.

puck dit: à

comme me disait un ami oenologue : le Puligny Montrachet est au Montrachet ce que Flaubert est à Tchekhov.

renato dit: à

Pour la Bugatti : mon bon père, qui avait le droit de ne pas porter une chemise noire — double nationalité —, en avait attaché une, acheté exprès, à la sienne — façon « Just Married » — et roulé de Milan à Stresa : amusante son imitation des policiers qui l’ont finalement arrêté lorsqu’ils ont vu son passeport.

Incidemment, l’RM n’est pas le fameux TKT (Traube) de Zurich.

puck dit: à

@renato le parallèle entre Zemmour et Mussolini aurait été plus pertinent si la maitresse de Zemmour était une jeune musulmane mélanchoniste.

Janssen J-J dit: à

On dit que la Magda Goebbels l’éghérie, aurait eu du sang juif avant de virer sa cuti… Atroce !… – Je suis charentais, pas ligérien, voyons, dextère ! – Y’a des gens qui s’entendent à nous mélanger les pseudos historiques… c pas très grave-leux, mais quand même ! – hein ! En réalité, vous vous prenez pour le Du Camp de Flobère, pas pour son Tchitchikhov, ducon, dla Lhune.. Bàv

renato dit: à

Dexter : pas de parallèle entre Zemmour et Mussolini mais entre Sarfatti et Knafo, il y a évidemment des différences entre les deux femmes, je ne crois cependant pas opportun de les souligner ici.

Cela bien à part, et à propos du mot « égérie », le Vaurien fut une création du couple Sarfatti, même économiquement.

Marie Sasseur dit: à

Hop hop hop, un bouquin de la rentree qui passera encore inaperçu sur la rdl ( dans mon top six de cet automne)

« Mais qu’est-il advenue de Charlotte Beradt et des recueils de rêves de dirigeants nazis et de leurs femmes ? « C’est assez incroyable. Pendant la guerre, elle était devenue coiffeuse. Elle coiffait tous les gens de l’immeuble, les voisins. Elle était juive, donc elle avait une vie très retirée et elle avait soigneusement caché chaque page de son livre », précise le romancier. « Des pages qu’elle a pu récupérer après la guerre. » »

https://www.europe1.fr/culture/pourquoi-jean-chritophe-grange-explore-les-cauchemars-des-nazis-dans-les-promises-4067841

renato dit: à

« On dit que la Magda Goebbels l’éghérie, aurait eu du sang juif… »

Il semble que Magda était en fait la fille naturelle de Richard Friedländer, riche industriel juif avec qui sa mère se mariera en second mariage.

Égérie ne me semble pas un mot pertinent pour Magda Rietschel et Eva Braun.

Marie Sasseur dit: à

@je ne crois cependant pas opportun de les souligner ici.

Bien sûr, il vaut mieux lancer des zidees en l’air, il y aura toujours du monde au filet, pauvre crétin illettré.

Marie Sasseur dit: à

Ce fasciste de zemmour a la même approche historique que renato, le flou artistique de gramchie grave dans la colle.

Faut il y voir un parallèle, une orthogonale, une secante, bref, un truc pas droit ?

Soleil vert dit: à

>JJJ :Personne ne parle jamais d’Antoine Volodine sur cette chaine.

Et ici aussi. J’en suis un peu responsable lui qui avait été détecté dés 1985 par Elisabeth Gilles et publié à ses débuts dans la collection Présence du futur.

> Ouf ! Bernard Pivot de retour sur le JDD avec un compte-rendu de Enfant de salaud de Sorj Chalandon. L’écriture est toujours aussi fluide et attrayante.

renato dit: à

C’est surtout à Margherita Sarfatti (née en 1880 dans un splendide palais du XVe siècle dans le Ghetto Vecchio de Venise) que Benito Mussolini doit sa légitimation décisive en tant que leader. Grâce à elle et à son salon bourgeois du Corso Venezia, le leader du fascisme est sevré et rendu acceptable pour la classe aisé.
Les deux deviennent amants en 1913 et leur relation, émaillée de trahisons mutuelles, se poursuit même lorsque le BM accède au pouvoir.
MS a été décrite comme anticipatrice du fascisme, mais d’un fascisme bourgeois qui aspirait à une révolte éthique et individuelle. Elle y adhère dans l’espoir de créer un style national dans l’art et la littérature, domaines qui l’intéressent au premier chef.

Marie Sasseur dit: à

Ah oui, cherchez la femme, il dit le milaniais.

puck dit: à

renato : « MS a été décrite comme anticipatrice du fascisme, mais d’un fascisme bourgeois qui aspirait à une révolte éthique et individuelle. Elle y adhère dans l’espoir de créer un style national dans l’art et la littérature, domaines qui l’intéressent au premier chef. »

c’est là où votre comparaison ne tient pas la route.

dans le cas de Zemmour on a une jeune juive qui s’allie à un juif, tous deux paranos vis à vis du devenir des juifs dans une France « islamisée ».

dans le cas de Mussolini on a une juive avec un goy.

Sarfati serait plus proche d’Arendt (qui elle aussi était assez conservatrice et réactionnaire) qu’à la poulette de Zemmour.

ce n’est pas parce que vous av ez devant vous un oiseau gris et un chat gris qu’il faut en déduire qu’un chat et un oiseau c’est la même chose.

puck dit: à

« En réalité, vous vous prenez pour le Du Camp de Flobère, pas pour son Tchitchikhov, ducon, dla Lhune.. Bàv »

c’est possible, n’empêche que votre Sophie elle vous a enflé en vous refilant du Puligny comme étant du Montrachet.
BàV.

Marie Sasseur dit: à

Renato est zemmourcompatible.
Leur approche hygiéniste est la même.

Mais bon, ce vieux crétin, son pere, sa mère,
font honte à l’Italie , alors le reste…

B dit: à

Comment on fait pour passer de Mbougar Saar, brillant immigré nominé au Goncourt à Zemmour, force centrifuge oblige, au mixeur pas de refuge. Est ce que revenir sur ce cas médiatique horripilant vous apaise? De qui, de quels lobbys serait-il l’instrument car à côté de ses compétences faiblardes qu’il cherche à renforcer , de quelle garde bénéficie t il? Appellerait il tous les jobards à gouverner s’il réussissait son coup? Quel conseil des ministres pour un Z président, une mauvaise farce pour la France, un pantin entouré d’ambitieux racistes incompétents .

DHH dit: à

Je ne sais rien de sur sur l’ascendance juive de Magda ;j’ai seulement lu que le mari de sa mere etait juif
En revanche ce qui est largement attesté c’est la longue liaison qu’elle a eue avec un juif Alozorof avant son premier mariage avec l’industriel Quant pere de son fils aîné , qu’on connaît par la lettre testamentaire qu’elle lui a dressée avant de mettre à mort ses 6 autres enfants
Cet Alozorof vivait avant la guerre en Palestine ,où il a ete assassiné sans qu’on sache qui etaient l’auteur et le commanditaire de ce meurtre
Certains y ont vu l’action des services secrets hitlriens ,le pouvoir en place craignant des rencontres entre Magda et son ancien amant qui,connues, auraient terni l’image de cette égerie du regime ,celle de la bonne aryenne abonnée au KKK, largement exploitée par la propagande hitlérienne

B dit: à

MS, et vos parents, ont ils été impliqués, touchés de quelque façon par la collaboration, le régime de Vichy, la guerre, les déportations, le travail volontaire, le travail obligatoire, vos grands parents peut-être ?

Marie Sasseur dit: à

J’ai beaucoup ri à la rencontre , entre un animiste, Diegane , et Jesus qui descend de la croix.

C’est sûr que c’est que c’est autre chose que ce fils de lucette immigrée du bled bobonne a la cuisine, qui espère obtenir sa nationalité catho intégriste,

Marie Sasseur dit: à

Tara mégot, ce vieux sac d’os, alcoolique, érotomane, syndicaliste de la main dans la culotte des petites filles, voudrait en savoir plus sur cinq siècles de background. Gosh, en voilà un os.

Marie Sasseur dit: à

Tata mégot, ce vieux déchet du syndicalisme vert dehors, caca pedocriminel dedans.

B dit: à

MS, vous diffamez, de mon côté je n’éprouve aucune envie de visiter vos archives ou alors avec des gants.

Marie Sasseur dit: à

Tata mégot, ce vieux sac d’os ménopausée, prétend ne pas avoir d’historique sur ce blog.

B dit: à

5 siècles, la famille tient une comptabilité généalogique sans trous, et reste à supposer que l’arbre n’offre aucune consanguinité ainsi que ce qui s’y rattache habituellement. ( les maladies)

Marie Sasseur dit: à

Un arbre à faire envie chez les cannibales, hélas.

B dit: à

A votre âge, vous ne devez pas non plus être trop loin de cette période stérile, soit devant, soit derrière. 50 ans, c’est l’âge, ding ding! Vous êtes en manque de quelque chose? Ma question n’avait rien d’inquisiteur, il arrive que la dignité saute une génération comme l’indignité, d’ailleurs je ne sais pas si c’est transmissible.

B dit: à

Pour Jean, entendu ce matin un bruit de casserole. Modèle récent. Hier, belle exposition de véhicules de collection d9 t j’ai fait rapidement le tour. Dommage qu’ils consomment tous plus de 15 litres au cent. Une vielle jaguar, c’est 17l/100. Voiture du dimanche polluante.

Marie Sasseur dit: à

J’ai l’impression que cette vieille goudou vert-brun , ne vient commenter ici que pour moi, depuis que son gourou est parti ad patres ?

Janssen J-J dit: à

Bon alhors attendons de voir ce soir ce qu’en dit la télé; de magda goebbels annoncé par la télérama… Anéfé, on nous parlait d’égérie du nazisme… On en causera après…
Non Sofie ne m’a pas eu, gros Banania, petit vide grenier : m’a bien offert en 2015, un :
https://www.google.com/search?q=puligny+montrachet&client=firefox-b-d&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwi7tei-oK7zAhWrxoUKHQ7pBB8Q_AUoA3oECAEQBQ&biw=1600&bih=747
… après avoir hésité pour un Chassagne Montrachet, … du coup, ai jamais trop su faire la différence, même si le cépage est le même, le summum ou la quintessence du Chardonnay… Hélas, un brin trop chers pour my budget… Alhors, si on vous en offre une bottle, faites pas vot’chochotte, maxime !… Grosss jalousss…, tum’vénères… hein !
Va cuver ton castelvin…, l’est meilleur sans doutre ! BàT

B dit: à

MS, vous êtes parano en plus d’être méprisante, menteuse, vulgaire, prétentieuse, mégalo, vous devriez objectiver que vous n’êtes qu’une bactérie qui lit, lie et se satisfait par le délit. Je me fiche éperdument de votre présent et regrette toutefois votre pouvoir de nuisance ainsi que l’aveuglement concupiscent qui vous accompagne peut être encore. Quelle bande de nazes que celle qui a composé votre cour.

puck dit: à

3J avant le Puligny Montrachet :

« Bon alors encore une mauvaise nouvelle, décidément on peut pas être tranquille deux minutes sur cette chaine ! »

3J après le Puligny Montrachet :

« Alhors, si on vous en offre une bottle, faites pas vot’chochotte, maxime !… Grosss jalousss…, tum’vénères… hein !
Va cuver ton castelvin…, l’est meilleur sans doutre ! »

3J vous devriez poser votre candidature pour une campagne sur les méfaits de l’alcool.

puck dit: à

B. laissez tomber au début je pesnais que Sasseur avait juste un mauvais carafon, en fait non, elle souffre aussi d’un syndrome de paranoïa : elle croit que le mon dentier la harcèle.

Sasseur faudrait voir un toubib : on pourrait facilement vous stabiliser, je veux dire chimiquement : carbamazépine + lithium + anxyolitiques (faudrait demander à Clopine ce qu’elle prend ?) et hop d’un coup vous verriez le monde en couleurs et fini cette « peur » du harcèlement !

B dit: à

L’exemple exemplaire. Suite fin d’un grand lecteur. Jamais trop su s’il était juriste avant de se mettre à boire ou commissaire.

Marie Sasseur dit: à

Le grêlé, si tu penses faire la pluie et le beau temps sur ce blog, tu te trompes, la vie se passera de toi, comme de beaucoup d’autres, sans problème.

et alii dit: à

Qui a tué Arlozoroff ?
Tobie Nathan
Cette expression, a priori énigmatique (« Qui a tué Arlozoroff ?») est un des plus fameux « Mantra » en Israël, et sert à dire, à propos de n’importe quelle question, qu’il n’y a pas de réponse. Qui était donc cet Arlozoroff ? C’était un personnage politique de premier plan dans la Palestine d’avant la création de l’Etat d’Israël. De gauche, ennemi de la droite sioniste d’un Jabotinski ou d’un Begin, il avait joué un rôle majeur, avant-guerre, lorsqu’il s’était agi de « récupérer » le plus grand nombre de juifs allemands déjà menacés par la montée du nazisme. Or, le 16 juin 1933, soit six mois après l’accession d’Hitler à la chancellerie du Reich, Haïm Arlozoroff est assassiné sur une plage de Tel Aviv. D’où la question : Qui l’a tué ? Le roman de Tobie Nathan s’ouvre sur cet épisode et, de fil en aiguille, nous mène loin, très loin, et plus particulièrement – ce qui devient fascinant – jusqu’à une certaine Magda Quandt, qui va devenir Magda Goebbels (celle-là même qui tuera ses cinq enfants avant de se suicider dans le Bunker d’Hitler) qui fut… la maîtresse passionnée de Haïm Arlozoroff. Ce sont là des faits stupéfiants, mais historiques. Tobie Nathan construit un roman passionnant, allant du passé au présent avec des fuites vers le futur. Arlozoroff a-t-il été assassiné par ses rivaux israëliens ? Par des Palestiniens déjà hostiles aux implantations de peuplement sioniste ? Où, plus probablement, par les émissaires de Goebbels qui tenait, plus que tout, à faire disparaître les traces de la liaison de son épouse, devenue nazie, avec un juif ? Ce roman est bâti comme un « polar » historique. On pourrait en tirer un film extraordinaire.
https://www.grasset.fr/livres/qui-tue-arlozoroff-9782246751311

renato dit: à

Dexter, je ne compare pas les deux femmes mais un état sous-jacent, et en effet toute de suite après je cite Éros et Priape. De la fureur aux cendres, livre que je vous conseille.

Cela dit, le fait que Z ait en ligne de mire les musulmans n’est pas comparable à la politique raciale de M, car avant 38 l’antisémitisme déclaré était limité à de petites parties du monde catholique. Par ailleurs l’Italie était le pays européen plus équilibré avec ses des minorités, si bien qu’entre le début du siècles et 1922 il y eut entre 6 et 19 sénateurs juifs (dont le père de M Sarfatti) et deux ou trois Premiers ministres,

Autre fait non comparable, pour le moment, la doctrine, car le fascisme est un ensemble de concepts relatifs au corporatisme économique, à la centralisation administrative en politique intérieure et expansionnisme impérialiste en politique extérieure. Ce qui ne me semble pas le cas chez Z & Co — des prédateurs plutôt —.

et alii dit: à

Un roman qui résout enfin un détail de l’histoire, jusqu’à ce jour inexpliqué : pourquoi l’assassin d’Arlozoroff lui a demandé dans un mauvais hébreu « quelle heure il est ? » — « kama sha’a ? » — juste avant de l’abattre de deux coups de revolver, ce fameux soir de juin 1933 sur la plage de Tel Aviv.

Qui a tué Arlozoroff?
Paris, Grasset, 2010
Qui a tué Arlozoroff, c’est aussi un roman qui se passe aujourd’hui à Tel Aviv du côté de Sderot Ben Gourion, de Frishman et du Shouk Hacarmel. C’est l’histoire du meurtre d’un vieil homosexuel, survivant des camps où enfant, il servit d’objet sexuel aux pédophiles SS pour survivre et qui est abattu, 75 ans après Arlozoroff, dans les jardins de la résidence de l’Ambassadeur de France à Jaffa. C’est enfin l’histoire d’un journaliste grand reporter d’un quotidien français, maltraité par son rédacteur en chef, qui part mener l’enquête en Israël.
très précisément 16 JUIN,nous connaissons cette date du 16 JUIN (joyce, Bloch

DHH dit: à

je crois avoir lu aussi de Karine TUIL un -tres mauvais -roman dont je n’ai pas grand souvenir sinon celui de son absence d’interêt, qui tourne autour du mystere Alozorof
Qui peut rafraîchir ma mémoire?

et alii dit: à

Le 3 octobre 1940, la loi portant sur le « statut des juifs » en France était promulguée par le régime de Vichy.
Ce texte définissait juridiquement l’appartenance à une prétendue « race juive » et listait les professions interdites aux personnes concernées. Quatre vingt ans après, l’historien Laurent Joly revient sur la genèse et les conséquences de ce texte.

puck dit: à

renato dit: à

Dexter, je ne compare pas les deux femmes mais un état sous-jacent
 »

justement c’est cet état sous jacent que je ne vois pas.

Zemmour et sa jeune maitresse ont un tas de trucs en partage, notamment leur histoire familiale, ils ont dû assister à la même souffrance et traumatisme liés à l’exil : les juifs d’Algérie ont mal vécu à la fois leur départ, leur accueil en France, mais aussi voir l’arrivée massive en France de ceux-là même qui les avaient virés de leur pays.

depuis 2000 ans les juifs ont dû toujours faire des choix à la con entre la peste et le choléra et choisir le camp qui assurerait le mieux leur protection. Là Zemmour, Finkielkrault et bien d’autres etc… font le choix de la « France » et de leur appartenance / reconnaissance à une « identité » et « culture » française pour s’opposer à d’autres qui la rejettent ou simplement ne l’aiment pas basé sur le principe du « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » dans la perspective paranoïaque d’une arrivée au pouvoir d’une gauche pro islamique qui construirait des mosquées salafistes avec des imams qui clameraient la destruction d’Israël et la mort des juifs à chaque coin de rue.

depuis le début du XXè siècle (bien avant la création d’Israël) il y a eu des millions de juifs virés des pays arabes : Irak, Syrie, Egypte etc…

ça n’a rien à voir avec le couple Mussolini / Sarfati, c’est juste une autre histoire.

Janssen J-J dit: à

@ L’exemple exemplaire… Les trois mon générale, et bien d’autres choses encore… Que vous arrive-t-il, béré : les mauvaises haleines conjuguées d’SMS et Pukt ?.. Le DC de BT, ou quoi d’autre ? Respirez d’autres fragrances, je veux….

Jibé dit: à

J’y crois pas, quelqu’un ici a cru que le Montrachet était de Loire?
Ce vin si typiquement côte de Beaune?
L’était bon, JJJ?

Sur le reste du fil de ce jour, déserté par bougro, tiens, je reste perplexe. Magda Goebbels…juive ou pas? Et zemmour dans tout ça? Aurait déjeuné avec la fille de Ribbentrop, si vous voulez en rajouter une couche. En même temps qu’avec JeanMarie Lpen. Ca ne fait pas de lui un facho, mais on s’en approche.

Jibé dit: à

« les juifs d’Algérie ont mal vécu à la fois leur départ, leur accueil en France, mais aussi voir l’arrivée massive en France de ceux-là même qui les avaient virés de leur pays. »
Très juste, toutes ces névroses*… Au bon vieux temps des colonies, les colons étaient des citoyens plus égaux que les autres, et voilà que dans l’amère patrie, non. C’est dire si les « rapatriés » sont détendus -et assez distanciés pour gouverner un pays.
*Névroses qui ne justifient pas les délires nationalistes et pétainistes.

puck dit: à

« Névroses qui ne justifient pas les délires nationalistes et pétainistes. »

névrose ? comme pour Sasseur il s’agit plutôt de psychose paranoïaque fondée sur des délires de persécutions et de mégalomanie, idem pour Finkielkrault.

les juifs ont souvent été obligés de choisir le camp qui les protègerait le mieux : Zemmour voudrait jouer le rôle de l’ami juif de JM le Pen que ça ne serait pas la première fois dans l’histoire que des juifs misent sur le mauvais cheval.

ce qui n’est pas illogique dans la mesure où la paranoïa crée des états de panique qui font que le malade se jettent souvent dans la gueule du loup.

cela dit sans vouloir minimiser les discours antisémites ou des alliances qq peu flippantes qu’on voit surgir par ci par là et qui peuvent légitimer cette paranoïa et que les juifs ont peut-être moins à craindre de l’extrême droite que d’une extrême gauche pro palestinienne.

d’un point de vue « psychologique » Zemmour est probablement le résultat de cette peur mêlée à une histoire familiale traumatisante.

puck dit: à

« Névroses qui ne justifient pas les délires nationalistes et pétainistes. »

tout ça pour dire que si une névrose ne le justifie, à l’inverse une psychose paranoïaque avec délires de persécution et mégalomanie peut tout à fait le justifier, au moins d’un point de vue clinique.

bouguereau dit: à

Sur le reste du fil de ce jour, déserté par bougro, tiens, je reste perplexe

l’ascension de zemmour est un oukaze marketting standard dans la « crise » globalisée des parties..le front national lui même a plus de 40 piges..si zemmour n’est pas du « sérail » -rien- ne dit aujourdhui qu’il soit plus antiparlementariste qu’un degaulle..voilà jubé ce que peut en dire un démocrate..quant à « vos superstitions » bien coupables elles vous font encore plus grimacer s’il était possible qu’il dirait jean marie..et pour lui c’est toujours ça de pris..maitrisez vous

bouguereau dit: à

Par ailleurs l’Italie était le pays européen plus équilibré avec ses des minorités, si bien qu’entre le début du siècles et 1922 il y eut entre 6 et 19 sénateurs juifs (dont le père de M Sarfatti) et deux ou trois Premiers ministres

l’antisémitisme « non déshonorant » du fascisme italien est -aussi- un mythe

renato dit: à

Dexter, votre réponse est insuffisante parce que vous parlé de ce qui est opportunément mis en évidence : pour bien faire il faudrait gratter la surface et, éventuellement, jetez un coup d’œil au livre dont je vous ai donné le titre.

Cela bien à part, pensez-vous que les personnages que vous citez sont misogynes parce qu’ils ont peur d’un gouvernement de femme qui autoriserait la castration par décret ? Non, parce que la proposition « la femme est une proie de l’homme » me semble d’une connerie sans pareil venant de gens qui se prend pour intellectuel.

renato dit: à

Pauvre bouguereau, perdu dans un pack de six.

renato dit: à

gouvernement de femmeS

bouguereau dit: à

je crois avoir lu aussi de Karine TUIL un -tres mauvais -roman dont je n’ai pas grand souvenir sinon celui de son absence d’interêt, qui tourne autour du mystere Alozorof
Qui peut rafraîchir ma mémoire?

t’as surment des trucs plus hintelligents à faire drh..tu peux dmander a sasseur si t’as vraiment la mémoire qui flanche..faut savoir commencer petit et modeste et pas hésiter a rechercher de l’aide..quand on a de telles addictions

bouguereau dit: à

faut pas te vexer rénateau..t’as pas bien compris la portée de tes propos..c’est ça quy faut dire aux juges qu’il te dirait jean marie..éoute le il a l’habitude

renato dit: à

Tu comprends quoi, Petit Célinien, lorsqu’on dit entre début du siècles et 1922 ?

Paul Edel dit: à

Dans les deux volumes très documentés d’Antonio Scurati sur Mussolini (éditions des Arènes) avec un premier volume » L’enfant du siècle », et un second volume « L’homme de la providence « le portrait de Margherita Sarfatti est passionnant à suivre au fil des années… .Dans sa fiche en fin du second volume Scurati écrit ceci : »riche héritière vénitienne, juive, très cultivée, collectionneuse et brillante critique d’art, elle a construit l’image publique du Duce à partir de 1914, conduisant le grossier agitateur politique des émeutes provinciales aux salons de la haute société. Marraine du « Novecento » italien, elle s’emploie à donner au régime fasciste un art moderne et d’État, et à sa propre personne un pouvoir « dictatorial » dans le milieu de la Culture. Elle devient peu à peu un maitresse encombrante, vieillie, couverte de bijoux, et une presque pathétique seconde épouse.

bouguereau dit: à

primo le petit célinien te dirai que ça commence toujours par une bonne segmentation du marché..et deuzio tout l’monde sait qu’y a des maboules qui se rêve en assassin d’hitler au berceau pour se faire martyr de la cause libérale et dla liberté..par allah

renato dit: à

Tu pourrais répéter ça avec des mots, le Petit Célinien ?

bouguereau dit: à

Elle devient peu à peu un maitresse encombrante, vieillie, couverte de bijoux, et une presque pathétique seconde épouse

polo il se dit qu’il suffit dpasser au travers de l’orage dacier bien couvert et qu’au bout il restra toujours un vieux fond de tonneau de grappa a licher..sapré polo

bouguereau dit: à

c’est pas moi qui va tjeter mes vidanges de kro polo..chus trop écolo

B dit: à

Renato, est ce que ça veut dire que ces deux branches du RN ne ciblent pas la même clientèle et que les deux surfent sur une même vague sécuritaire elle même nourrie des attentats islamistes récents et du risque toujours actuel en plus du délitement voire du délabrement du tissu social, du climat, des structures du pays
imputé aux populations indésirables, selon l’un ou l’autre des présumés candidats?

D. dit: à

Je crois que renato n’en sais rien, Bérénice. Posez-moi plutôt la question.

puck dit: à

« (…)riche héritière vénitienne, juive, très cultivée, collectionneuse et brillante critique d’art, elle a construit l’image publique du Duce à partir de 1914, conduisant le grossier agitateur politique des émeutes provinciales aux salons de la haute société(…). »

renato c’est à ça que vous faites référence ?

c’est vrai que SK a un profil incroyable, enarque, elle n’a que 28 ans et elle a déjà un parcours de malade, elle est sans doute bien plus admirable et intelligente que Zemmour (qui lui a 61 ans !), elle peut elle aussi construire son image et en faire le type qu’elle désire : la Sarah est une jeune fille probablement bien plus redoutable que Zemmour, et plus intéressante, pour le coup elle c’est vraiment un personnage de roman et un modèle pour toutes les féministes.

Sarah we love you !!!!!!!!!

renato dit: à

A Process for the Transfer of Energy and Feeling: George Saunders on the Key to Great Storytelling // “What a story is ‘about’ is to be found in the curiosity it creates in us, which is a form of caring.” :

https://www.brainpickings.org

bouguereau dit: à

pour le coup elle c’est vraiment un personnage de roman et un modèle pour toutes les féministes

what else qu’un stéphane plaza pour reconnaite au premier coup d’oeil ce qu’est l’excellence

bouguereau dit: à

y’a pas de donating is loving a la fin rénateau..ça n’aime personne

Avec la « fin des grands récits » diagnostiquée par Lyotard, on imagine que ce qui se produit dans l’histoire, ce n’est plus une mélodie d’événements, mais une rhapsodie d’événements et même plusieurs rhapsodies, puisque tout le monde joue en même temps : une cacophonie.
Le monde comme cacophonie : voilà une définition de notre époque telle qu’elle semble être renfermée dans la proposition de Lyotard

y’a pas de donating is loving a la fin rénateau..ça n’aime personne..

https://www.axiologie.org/notion-de-valeur/crise-valeurs/philosophie/Page-2.html

Marie Sasseur dit: à

« Pratique : Africa Montpellier Festival du mardi 5 au dimanche 10 octobre, Esplanade Charles de Gaulle et dans de nombreux lieux artistiques dédiés : expos, rencontres, débats, DJ, concerts, sports urbains, jeunesse, Food trucks, etc. Entrée gratuite, pass sanitaire obligatoire. Toutes les infos et le programme complet sur http://africa-montpellier.fr »

Et puis le off:

https://www.midilibre.fr/2021/09/19/montpellier-le-continent-africain-fait-saffronter-sommet-et-contre-sommet-9799052.php

D. dit: à

Moi l’Afrique ça ne m’a jamais tenté. Ni l’Amérique d’ailleurs. Je suis plus porté sur l’Europe et l’Asie. Ce sont des subtilités astrologiques.

D. dit: à

J’ai toujours eu le pressentiment que quelque chose me contraindrait un jour à aller quelque part en Amérique. Jusqu’à présent ce n’est pas arrivé.
S’il faut un jour que j’aille en Afrique alors ce sera en Egypte et uniquement pour le sujet historique et archéologique.

D. dit: à

Le continent australien m’intéresse aussi, j’irai peut-être un jouir.

D. dit: à

J’ai des ancêtres égyptiens, numides, nubiens et éthiopiens.

D. dit: à

Je n’ai pas d’ancêtres aborigènes, mais je les aime bien quand même.

Patrice Charoulet dit: à

Langue française

Après le décès de Bernard Tapie, Ségolène est invitée ce dimanche soir sur LCI. On lui demande son témoignage, qui n’est pas sans intérêt.
La journaliste lui pose cette question : « Mais pourquoi tant de socialistes ne l’aimaient pas ? » Réponse de Ségolène : « Mais c’est parce qu’il dénotait ! » Et comme on pourrait croire à un lapsus, elle a répété :  » parce qu’il dénotait. » Preuve que ce n’était pas un lapsus. Chacun aura compris qu’elle voulait dire : « C’est parce qu’il détonnait. »
Je me souviens qu’un jour pendant la présidentielle, elle avait trois fois de suite en cinq minutes dit dans un discours public « une antidote ». Chacun sait que ce mot est masculin.
Cette dame sort de l’ENA.

Marie Sasseur dit: à

Dans la mythologie grecque, Pandore ou Pandora (en grec ancien Πανδώρα / Pandốra) est la première femme humaine, façonnée dans l’argile par Héphaïstos et animée par la déesse Athéna. Elle est associée à la légende de la « boîte de Pandore » — en fait, une jarre.
Wiki

« La nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et ses partenaires, dont la cellule investigation de Radio France, démontre que de nombreuses personnalités fortunées échappent toujours à l’impôt en ayant recours aux paradis fiscaux. »

https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/paradis-fiscaux/pandora-papers-des-milliers-de-milliards-de-dollars-toujours-a-labri-dans-des-paradis-fiscaux_4793443.html

Janssen J-J dit: à

@ » parce qu’il dénotait. » Preuve que ce n’était pas un lapsus. Chacun aura compris qu’elle voulait dire : « C’est parce qu’il détonnait. »

Alors lapsus ou pas laspuce ?… quand charbadabarouroule veut trop prouver, le s’emmêle les ponceaux… ll persiste et soigne ses lap-suce calamiteux…
Tapie dénotait sur la ligne socialissss de l’époque, voilà pourquoi kermitt l’avait choisi… Rien à voir avec le fait qu’il détonnât (sur quoi aurait-il détonné ? il n’était pas dans le ton ?)… PC n’a pas fait l’ENA, l’a fait l’école du PCF seulement, un peu comme Krazuk…

renato dit: à

Nous avons désormais affaire avec un champ avec d’autres limites, bouguereau.

Janssen J-J dit: à

un antisèche ? un antidiot ? un paramessie ? un récipendiaire qui t’fout le feu ?… Bouh, la langue franchie !… Un flambeau à l’oreille, oui… pour sauver la langue…

Janssen J-J dit: à

@ avec un champ avec d’autres limites,
Y’a trop d’avecques, qu’il aurait respondu, jmb/çaroule…

et alii dit: à

antimoine
bonsoir

Patrice Charoulet dit: à

JJJ

Vous êtes fou à lier.

Jibé dit: à

…mes « superstitions »… mouais, j’aurais pas pensé inspirer ce mot là, bougro. Reste que vous avez raison sur zemmour, il est juste monté en neige par les batteurs médiatiques.

DHH dit: à

@JJJ
Pensez vous vraiment, lapsus(?) mis à part, que Segolene voulait direde Tapie qu’il détonnait ,qu’il était en quelque sorte de bombe ?
Ou plutôt qu’il détonait , qu’il n’était pas dans le ton du personnel politique ordinaire?

lmd dit: à

Détoner est un verbe transitif, il ne peut être employé sans un complément d’objet. Donc, sur ce coup, Monsieur Charoulet ne peut qu’avoir raison.

Marie Sasseur semble découvrir ce court métrage — Les statues meurent aussi—, alors que tous les cinéclubs, depuis les années 60, le montraient avec Nuit et Brouillard (Alain Resnais, aussi en collaboration avec Chris Marker). Mais ce que je n’avais jamais noté c’est que ce film a été commandé par la revue Présence Africaine. Catalogue formidable :
https://www.presenceafricaine.com/7-livres-histoire-politique-afrique-caraibes

Janssen J-J dit: à

@ PC /Vous êtes fou à lier/…. Vous voulez dire… : comme Jean-Edern ?…

@ DHH, / sur Ségolaine, je plaisantais bien sûr notre Suffisant dieppois, petit pois 1er… J’aimerais néanmoins vous faire remarquer, que pas tout à fait… Au regard de l’orthodoxie freudienne, un « lapsus » répété deux fois par le même locuteur n’est pas vraiment un lapsus… s’il prétend signifier autre chose… il atteste juste de la persistance d’une inversion peut-être fautive de deux syllabes dans un qualificatif… Et peu importe que la locutrice s’en soit ou non aperçue…
Je ne suis pas l’interprète des éventuelles « fautes » de syntaxe de Mme Royal…, ni son psychanalyste !…, à la différence de M. Charoulet, grand expert des erreurs de la gauche, et grand ignorant de celles de la droite…
Tout ça pour faire Tapie-sserie et combler le vide abyssal de sa pensée politique devant sa télévision.
***Je pense souvent au très vraisemblable malheur des générations d’élèves massacrées par les enseignements scolaires de M. Charoulet. J’ai eu pas mal de nuls dans mon propre parcours scolaire chaotique, mais des comme lui, je crois en avoir été justement préservé…
Bàv,

Patrice Charoulet dit: à

A plusieurs

Dénoter v.tr. Signifier
Détoner v.i. Faire explosion
Détonner v.i. (parfois) Produire un contraste désagréable.

Comment voir dans ces trois définitions la preuve que j’aurais massacré des générations d’élèves, si l’on en croit le dément JJJ ?
J’ai dit mon ancienne profession et mon vrai nom. Quelle est l’ancienne profession de JJJ ? Aura-t-il la lâcheté de la dissimuler ?

et alii dit: à

Il
faut savoir qu’un pigeon produit en moyenne 12 kg de fientes par an.
Concernant la collecte et la destruction des fientes ou des oiseaux, rappelons que la réglementation en vigueur précise qu’il est strictement interdit de placer dans les contenants destinés aux collectes des déchets ménagers ou collectes sélectives, les déjections animales ainsi que les abats d’animaux.

Janssen J-J dit: à

@ un seul,
Un dément n’a pas de profession, ni ne dissimule sa lâcheté… Un dément sait rester cohérent avec lui-même, à la différence d’un ex-prof de français qui se prend pour un honnête pédophile juché sur son kant à soie. Brrr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*