de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
93 rue Lauriston : de la révision à la négation

93 rue Lauriston : de la révision à la négation

Il y a comme ça des noms maudits. Les principaux concernés le vivent comme une fatalité. Le cas d’espèce ne concerne pas les noms de famille, catégorie à part, mais les noms de rue ou de ville. Les habitants de Vichy n’y peuvent rien si ce n’est se plaindre s’en relâche : même des historiens spécialisés sur la période confondent encore « vichyste », qui désigne un partisan du régime du maréchal Pétain et de la Révolution nationale, et « vichyssois », réservé en principe aux seuls habitants de la ville quelle que soit l’époque. Sous leur plume, ils apparaissent souvent comme tous vichyssois ! A Paris, au chapitre des rues maudites, il en est une dont la seule évocation fait remonter à la surface le pire de la collaboration mondaine des années 1940-1944, avec son cortège de collaborateurs véreux, de trafiquants du marché noir, de trafiquants d’influence, de receleurs de biens juifs, de tortionnaires patentés, de comtesses de la Gestapo et de putes de luxe : la rue Lauriston, une longue artère à sens unique du XVIème, arrondissement très « occupé » dans ces années-là, qui prend naissance tout près de la place de l’Etoile (ah, Modiano…) pour finir une centaine de numéros plus loin dans l’avenue Raymond-Poincaré. Au numéro 93, un petit hôtel particulier, sans charme et sans cachet, y fut pendant l’Occupation le siège de ladite « Gestapo française » connue comme La IMG_3920Carlingue, surnom d’un groupe d’auxiliaires français des polices allemandes mené par l’agent de l’Abwehr Henri Chamberlin alias Lafont et l’ex-inspecteur principal de la PJ Pierre Bonny. Les deux ont été jugés et passé par les armes peu après la Libération de Paris. Sous leur direction, outre de nombreux assassinats, des centaines de résistants ont été torturés avant d’être livrés aux Allemands pour être déportés.

C’est peu dire que le 93 rue Lauriston est marqué à jamais. Une plaque a longtemps rappelé ce passé tragique sur la façade, bien en vue des passants. Une telle publicité ne faisait pas l’affaire des occupants successifs. Parmi eux, la Chambre de commerce franco-arabe qui y eut longtemps son siège. En 2009, son président, l’ancien ministre Hervé de Charrette, estimant que cette plaque était préjudiciable à l’image de son organisation, fit demander que l’on rebaptise l’immeuble « 91 bis », la plaque ne concernant plus qu’un fantomatique 93…. Le maire UMP du XVIème Claude Goasguen fit adopter un vœu en ce sens au conseil d’arrondissement avant de le présenter au Conseil de Paris, qui le rejeta, toutes tendances politiques confondues. Aussi la chambre de commerce franco-arabe décida-t-elle de déménager vers le boulevard Saint-Germain pour n’avoir plus à souffrir de cette « adresse de la honte ». Les gestionnaires de l’immeuble en ont profité pour lui refaire une beauté.

IMG_3921En ravalant l’immeuble, ils ont, dans un premier temps retiré la plaque pendant quelques temps ; puis ils l’ont subrepticement « ravalée » elle aussi au motif qu’elle avait été endommagée par les ouvriers du bâtiment. Ils l’ont réécrite en douce. Ce qui n’est pas sans risque car la minimisation des crimes contre l’humanité est déjà condamnable selon la loi Gayssot. On sait qu’il est administrativement aussi long et compliqué d’apposer  une plaque que de la retirer. La modifier est exceptionnel. Les plaques appartiennent toutes à la Ville et on ne sache pas qu’elle ait autorisé un quelconque changement dans le texte de celle-ci. C’est l’agence Barnes International qui s’occupe de la gestion de cet immeuble. Son représentant a crânement expliqué au Parisien que cet immeuble de bureaux avait vocation à être loué à des sociétés commerciales, « une plaque contenant des termes très violents alors que l’objet même de cet immeuble est de recevoir de la clientèle » serait de nature à déplaire… (environ 10 000 euros du m2). Le promoteur immobilier craint-il à ce point que le souvenir du martyr qu’ont enduré tant de résistants entre ces murs décourage les locataires ? A-t-il peur que les caves et les salles de bains retentissent encore de l’écho des tortures ? Ils ont dpi passer une mauvaise soirée quand le téléfilm de Denys Granier-Defferre écrit par Jean-Claude Grumberg 93 rue Lauriston a été diffusé. On devrait leur envoyer le dernier livre que David Alliot.

Dans le même arrondissement, les copropriétaires du 180, rue de la Pompe refusent toujours qu’une plaque signale les crimes qui y furent commis en 1944 par une autre équipe d’auxiliaires français de la Gestapo et que soit évoqué le sort des nombreux résistants qui y ont été torturés à mort ; or, sans l’accord des co-propriétaires, il est légalement impossible à la municipalité d’apposer une plaque sur la façade.

Ces plaques dont Paris n’est pas avare jouent un rôle essentiel pour la mémoire de la capitale. Faut-il y écrire « Allemands » ou « nazis » ? On en discute encore… Toujours est-il que celle-ci apparaît désormais bien édulcorée, et même incompréhensible au simple passant qui doit se demander pourquoi cet endroit de la rue tient absolument à rendre un hommage aux Résistants.

Ainsi va l’Histoire : de la révision à la négation, avant l’oubli, il n’y a qu’un pas.

(Photos D.R. et Passou)

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Histoire.

1341

commentaires

1 341 Réponses pour 93 rue Lauriston : de la révision à la négation

luc dit: 28 octobre 2014 à 17 h 12 min

JC….. vous ne manquez pas d’humour là où vous incriminez le « laisser-faire anglais » : les passagers de l’Exodus et autres bateaux dont certains étaient rescapés des camps de la mort mais se retrouvèrent parqués par la puissance mandataire dans des camps (!) à Chypre, apprécieront ! Que cela vous plaise ou non -et quel que soit le jugement que l’on puisse porter sur la politique israélienne : il y eut bien, une guerre d’indépendance.

CELINE dit: 28 octobre 2014 à 14 h 25 min

Cher Jacques Barozzi, je ne passe pas souvent. Quand je le fais, je suis attentive à votre avis sur les films qui « sortent », puisque vous allez décidément beaucoup au cinéma.
Je travaille ces jours-ci à une mise en scène en province. Hier soir, je me suis donné le temps de revoir « La Peau douce », le seul film de Truffaut que j’avais tout à fait oublié, et j’ai eu l’impression d’un vieux et gris navet. J’ai trouvé en outre Jean Desailly ici affligeant.
Je sais bien qu’il y a sur ce film des jugements aussi positifs que le vôtre (y compris dans la critique officielle), mais celui des comédiens qui m’entouraient et qui sont à peu près du même âge que moi était le même que le mien. Comment expliquer cette divergence ?

luc dit: 28 octobre 2014 à 11 h 40 min

JC….. vous êtes mal renseigné : ce que vous appelez « création marketing » était au contraire présent -à égalité- dans la résolution de l’ONU qui créa l’Etat d’Israël. Mais oubliez bien sûr ce qui précède, si votre commentaire n’était que du second degré…

Deneb de La Tour Mamelles, Vilaingrenelle dit: 28 octobre 2014 à 11 h 34 min

Mon Mimi écrit D.ieu pour faire plus intellectuel-chic, il fait ainsi partie du sérail d’un Dieu qui s’écrivant D.ieu en devient élitiste.
Il méprise tous ceux qui écrivent Dieu, les ignares !
Moi, Deneb, je suis au dessus de Mimi, oui oui, je suis catholique de Rome version Tradition.
Je suis un catholique tradition, comme il y a des cuvée de Kiravi JC tradition, des foies gras tradition Aldi etc…

Jacques Barozzi dit: 28 octobre 2014 à 11 h 23 min

Hier, j’ai revu l’un des plus beaux films de Truffaut, sur Arte, « La peau douce ». Et que vis-je à la fin, quand l’impétueuse épouse italienne s’apprête à tuer son infidèle mari ? Elle s’arme d’un fusil et s’enveloppe d’une… gabardine !
Pour François, éros et thanatos s’habillent en gabardine ou ne sera pas !

luc dit: 28 octobre 2014 à 11 h 22 min

Wiedergänger (27/10 à 22:27) : j’ignore tout, de ce que vous appelez « D.ieu ». Mais si cette chose affreuse veille à ce qu’un Etat palestinien ne voit jamais le jour eh bien moi je lui fais pipi et même caca dessus, à cette affreuse chose que vous appelez « D.ieu ».

JC..... dit: 28 octobre 2014 à 11 h 18 min

La Logique et la Foi ont une qualité première, l’huile d’olive et l’eau de source aussi : ne pas se mélanger !

D. dit: 28 octobre 2014 à 11 h 07 min

C’est parce que pour les juifs ou les judaïsants il est interdit d’écrire ou de prononcer le nom de Dieu. Mais là où cela devient ridicule c’est que Dieu n’est précisément pas le nom de Dieu. Il est donc permis de l’écrire. C’est encore plus ridicule aux yeux des non-juifs quand on pousse l’hypocrisie jusqu’à écrire D.ieu comme si cela changeait quelque chose: tout qui lit le texte lit bien Dieu et non dé-point-hieu !
A supposer que certaines lettres en hébreu ait une valeur cachée (kabbale) et que le nom de Dieu ait une valeur particulière ou sacrée, de toute façon cela ne s’applique pas aux lettres utilisées en d’autres langues que l’hébreu.

Une apostrophe D’ieu, un point D.ieu ou même simplement D.
C’est dû à ce commandement :
 » Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain »

je signe D. depuis des années, car en vérité je vous le dis, je me prends pour l’être suprême. Je suis Dieu, juge de tous les hommes et de toutes les femmes.

Mimi-mon-héros pense « Ja weh, es tut mir weh mur der genialste Mensch zu sein. »

JC..... dit: 28 octobre 2014 à 10 h 24 min

Mon pauvre Deneb ! mélanger les Dieux des Juifs, Chrétiens, Musulmans, mais … c’est criminel ! Relisez les textes…

Deneb Todt M dit: 28 octobre 2014 à 10 h 17 min

« Heureusement D.ieu veille et il ne verra jamais le jour. »
nous dit l’illuminé
D.ieu, votre D.ieu personnel ?

Dieu devrait vouloir la paix, même celui des musulmans qui est le même

François Delpla dit: 28 octobre 2014 à 9 h 12 min

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 06 min

oui, enfin c’était au temps de des journées entières, M. Delpla. Mon avis sur votre propagande hallucinée n’a pas varié d’un iota.
la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 00 min

D’un autre côté, on ne peut sauver tout le monde. Delpla historien ? humm.
http://larepubliquedeslivres.com/aimer-la-resistance-sans-aimer-tous-les-resistants/
===============================================

« j’ai raison parce que j’ai raison et qu’il y a x années j’avais raison » : en voilà, un argument !

Fons dit: 27 octobre 2014 à 22 h 33 min

@ ‘vie’ 22:22

Alors bonne prise de champ! Comme je vous ai dit chez Kafka je vais partir quelques jours. Je vais emmener l’aviateur, Modiano et le nouveau ‘Magazine littéraire’ que j’ai acheté surtout á cause de ‘Aristote, comment il nous aide aujourd’hui’ pour mieux comprendre. Il y a aussi un dossier Sade, mais je crois que qu’il ne soit un peu hard pour mes yeux sensibles.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 22 h 27 min

La résolution de la sénatrice écologiste Esther Benbassa souhaite « que le gouvernement français reconnaisse sans délai l’État palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux États ». Elle « invite la France à tout mettre en oeuvre pour faire aboutir sur le terrain la solution négociée de deux États indépendants contigus ».
__________
La haine de soi dans toute sa splendeur ! Qu’a de démocratique l’Etat palestinien ? Rien. Une élite palestinienne totalement corrompue vivant comme les Arabes d’avant le nationalisme arabe des pillages de nos impôts et de la violence infligée au peuple palestinien. Une dictature corrompue, voilà ce que serait le futur Etat palestinien si le diable voulait qu’il voie le jour. Heureusement D.ieu veille et il ne verra jamais le jour.

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 22 h 22 min

Fons, oui, pardon, un peu d’émotion devant l’impuissance, et puis, non, ce blog n’est pas indiqué pour en faire état.
Bonsoir à vous. Je vais prendre un peu de champ.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 22 h 21 min

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 22 h 19 min
_______
Achète-toi d’abord des neurones avant de poster, sous-merde !

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 22 h 20 min

Les USA appellent leurs alliés à combattre l’EI sur internet

Les alliés contre l’EI cherchent à combattre la propagande extrêmiste diffusée sur les réseaux sociaux

Les Etats-Unis ont appelé lundi à porter le combat contre le groupe Etat islamique (EI) sur le terrain d’internet, alors que leurs alliés membres de la coalition ont promis d’augmenter leurs efforts pour contrer la propagande djihadiste diffusée sur les réseaux sociaux.

Le coordinateur américain de la coalition internationale, le général à la retraite John Allen, a qualifié cette propagande de « guerre horrible (…) destinée à recruter et à pervertir des innocents », lors d’une réunion à Koweït dont le but était de « discuter des moyens de vaincre la communication de l’EI et de faire face à son activité (…) en ligne ».

Devant des émissaires de Bahreïn, Grande-Bretagne, Egypte, France, Irak, Jordanie, Liban, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Emirats arabes unis, John Allen a estimé que l’EI ne serait « véritablement vaincu qu’une fois que la légitimité de son message aux jeunes vulnérables sera niée ».

Il a aussi souligné que « la menace posée par l’EI nécessite une approche globale et coordonnée aux niveaux international, régional et local, combinant action militaire, application de la loi, renseignement et moyens économiques et diplomatiques ».
__________
Artémise a intérêt à se tenir tranquille s’il ne veut pas finir à Guentanamo. Les Amerloques le surveillent via la NSA.

Mort à la peste verte islamique !

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 22 h 19 min

Cette histoire de nazis récupérés par les USA n’est pas nouvelle, sauf pour les révisionnistes.

Fons dit: 27 octobre 2014 à 22 h 16 min

@vie 21:26

Là vous je vous entends très inquiet. Je comprends si vous ne voulez pas en raconter trop en public. Anyway, je souhaîte bon courage à vous et à vos proches.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 22 h 14 min

1000 anciens nazis utilisés commes espions par les USA pendant la guerre froide

Selon des documents déclassifiés, le FBI aurait recruté des criminels de guerre pour espionner la Russie

Des agences américaines d’espionnage auraient eu recours à au moins 1.000 anciens nazis pour espionner la Russie pendant la guerre froide, a rapporté le New York Times dimanche.

Le nouveau livre de Eric Lichtblau « Les nazis Next Door » rapporte la manière dont l’Amérique est devenue un refuge sûr pour les hommes d’Hitler et dont la CIA et d’autres agences américaines ont embauché d’anciens nazis au cours des années 1990 en les protégeant de l’expulsion et de poursuites.

Lichtblau fonde ses conclusions sur des documents et des entrevues récemment déclassifiés, qui prétendent que le FBI et la CIA auraient volontairement recruté de hauts responsables du Troisième Reich et les auraient parfois récompensés avec la citoyenneté américaine.

Apparemment, certains de ceux qui ont été recrutés comme espions étaient coupables de crimes de guerre, notamment de participation au massacre de dizaines de milliers de Juifs en Lituanie pendant la Seconde Guerre mondiale. Un autre aurait travaillé directement avec Adolf Eichmann.

Selon le livre, les responsables américains ont fait prévaloir la qualité de travail des anciens nazis dans la guerre froide contre les Russes sur les considérations morales liées à leur service dans l’Allemagne nazie.

Le livre de Lichtblau affirme que les responsables du FBI ont refusé de coopérer avec l’équipe de chasseur de nazis du ministère de la Justice en 1980 sur le sort des 16 ex-nazis, car ils travaillaient tous comme informateurs.

Le New York Times a précisé qu’aucun des espions mentionnés dans le livre sont en vie aujourd’hui.

(AFP)

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 22 h 08 min

@Mais quel cirque! dit: 27 octobre 2014 à 21 h 47 min
dites, la rue du cirque ce n’est pas tout à fait le même arrondissement de Paris ? Assumez ce que vous avez à dire à JB. Avec votre propre haine.
( JB, je vous salue)

Giovanni Sant'Angelo dit: 27 octobre 2014 à 22 h 03 min


…la démocratie,!…une suggestion,!…

…un exploiteur exploité, ou un , exploité exploiteur,!…au choix,!…deux côté de la glace sans teint,!…
…rendre grâce au seigneur devant son miroir,!…

…ne reste pas planté,!…avance,!…encore du bâton de berger,!…c’est de l’hard-propre,!…
…Ah,!Ah,!…les soumises aux emplois du temps,!…secrétaire particulier,!…c’est un début,!…pour les oeuvres charitables,!…
…je me disais aussi,!…elle à de la cuisse,!…
…encore,!…etc,!…
…le chômage, chouette,!…une vache à lait pour l’état,!…tournez le moulin,!…etc,!…

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 21 h 57 min

Sirius dit: 27 octobre 2014 à 21 h 54 min
_______
Vous insultez les milliers de Juifs persécutés par l’Inquisition précisément parce qu’ils étaient Juifs, salopard.

Sirius dit: 27 octobre 2014 à 21 h 54 min

« Je ne vais pas perdre mon temps à réfuter cette somme d’insultes au peuple juif et de contre-vérité historiques. C’est tout simplement n’importe quoi ! »

Il n’y a aucune insulte au peuple juif dans mes propos.

Mais quel cirque! dit: 27 octobre 2014 à 21 h 47 min

Je sais pas. Mais Ml je le vois bien tapiner rue Lauriston pour sauver sa peau.

Plutôt Jeanbrun/artémise avec un plug par-dessus tête en guise de casque à pointe et léchant le cul des puissants!

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 21 h 26 min

Fons, oui, de très mauvaise nouvelles, de proches qui n’ont plus accès au centre ville, qui ont du faire des provisions pour tenir…

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 21 h 25 min

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 21 h 09 min
________
Tu crois ça malin comme commentaire, espèce de sous-merde fasciste !

Fons dit: 27 octobre 2014 à 21 h 24 min

Mais ‘vie’! Qu’est-ce que vous avez dit, que monsieur Wieder s’énerve encore? À 5000 km vous dites??? Je n’ai pas trop suivi le sujet de la plaque, excusez donc mon ignorance.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 21 h 24 min

Les invraisemblables confusions de quelques intervenants de ce blog à propos de Sade.

1°) Lire Sade n’a jamais signifié l’approuver. J. J. Pauvert le premier. Ils confondent tout ces pauvres diables d’erdéliens. Affligeant.

2°) Ce n’est pas parce que Sade est une authentique ordure que ses livres se réduiraient à être des romans d’une authentique ordure. La portée des romans de Sade dépassent de beaucoup la personne de Sade.

3°) La lecture des œuvres de Sade depuis le 19ème siècle est extrêmement multiples. Le lire, en parler, le porter aux nues n’a jamais signifié qu’on le prenait au pied de la lettre. Lire par exemple le dernier bouquin d’Eric Marty : Pourquoi ont-ils pris Sade au sérieux ?, Seuil.

4°) L’œuvre de Sade est symptomatique de son époque, de son siècle, d’une caste sociale, d’un genre littéraire. Il est aussi un jeu avec le genre du roman libertin, un jeu sadien avant d’être sadique.

5°) Enfin, le sadisme de Sade pose de multiples problèmes d’ordre philosophique et humain : Qu’est-ce que le désir ? Ne révèle-t-il pas la réalité de la violence caché du désir au cœur même des codes de la civilité et de l’héritage courtois qu’il prétend démolir ? Sade est-il profond ? Ou bien n’est-ce qu’un jeu sans consistance ? L’homme Sade, criminel de toute façon, suffit-il à réduire ses romans à l’expression de penchants pervers et criminels ?

Autant de questions parmi tant d’autres encore que pose l’œuvre de Sade. L’indignation morale contre son œuvre a certainement un sens et une valeur. Mais elle ne peut épuiser à elle seule le contenu et la portée de son œuvre, quel que soit le jugement qu’on porte à son égard. Son œuvre pose des problèmes de fond que la morale ne saurait nous empêcher de poser.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 21 h 06 min

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 52 min
________
Ecris-plutôt à la Mairie, fais quelque chose, au lieu de râler, sous-merde. Rends-toi utile, ça te changera. Ta réflexion est tout simplement digne d’une buse dans une démocratie. Mais sais-tu seulement ce qu’est une démocratie ?

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 21 h 03 min

Pat Etik dit: 27 octobre 2014 à 20 h 58 min
_________
Il ne s’agit pas de ça. Il s’agit d’être militant. Vous êtes tout simplement pathétique. Et vous confondez tout, comme dit Daaphnée.

Pat Etik dit: 27 octobre 2014 à 20 h 58 min

J’ai écrit à Attali pour lui demander d’être candidat ! J’ai écrit à Goasguen pour lui dire tout le mal que je pensais de lui ! J’ai écrit à Jospin ! Je suis un homme important !

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 57 min

uuhuh et daaafnée vont mettre en ptratique le kamasutra. C’est peut être interessant pour la communauté. Va savoir.

Daaphnée dit: 27 octobre 2014 à 20 h 54 min

J’ai vu U., votre remarque sur ce texte – je ne connaissais pas – qu’on attribue à Sade, écrit sous pseudonyme et inspiré de lettres de missionnaires, saint-François Xavier et d’autres :

Observations critiques et philosophiques, sur le Japon, et les Japonais, anonyme, mai 1780

Chap VIII des plaisirs des japonais
 » ….
Le grand nombre de concubines insinue ou que le climat est favorable aux plaisirs des sens ou que les Japonais naissent avec une dose de lubricité plus forte qu’on ne la trouve ailleurs. Cependant ces hommes si voluptueux savent faire céder leurs passions aux affaires ( … ) si l’on doit appeler décence les égards que l’on conserve dans l’accès , dans l’ivresse de la passion, personne ne la pousse plus loin que les Japonais.  »
etc, etc
par comparaison une critique des moeurs françaises .. – on connaît le procédé – beaucoup de choses : les moeurs, Le rapport aux lois, à l’empereur etc ..
L’avez-vous lu ?
Bref, lisible en ligne ..

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 52 min

Ml a écrit aux services anonymes de la mairie de Paris, ça c’est le courage du pauvre mec qui se cherche encore une raison d’exister. Vos petites histoires bourgeoises me gonflent particulièrement, ce soir. J’ai reçu de très mauvaises nouvelles, d’une actualité à 5000 kms de vos petits inconforts à côté de la plaque.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 20 h 51 min

Sirius dit: 27 octobre 2014 à 18 h 43 min
________
Je ne vais pas perdre mon temps à réfuter cette somme d’insultes au peuple juif et de contre-vérité historiques. C’est tout simplement n’importe quoi !

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 20 h 45 min

Je ne me lancerai pas dans un procès contre Widergänger ni contre Assouline pour cette histoire, j’ai d’autres chats à fouetter. (artémise)
________
Le comique ! Il a trop peur de le perdre, tiens, pardi ! T’es bidon, t’es bidon ! Un minable fanfaron de blog !

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 20 h 41 min

david dit: 27 octobre 2014 à 20 h 08 min
_______
Notre reine Artémise de l’infamie roubignolesque a l’indignation sélective. Tout juste présentable aux guignols de l’info comme incarnation du Mal. Il veut anéantir la seule démocratie du Proche-Orient et s’indigne qu’on veuille anéantir les fascistes arabo-musulmans qui commettent les pires crimes contre les populations chrétiennes. Voilà où en est rendu la racaille propalestinienne qui sévit en France et qui se drapent dans la charte des droits de l’homme… Une farce si ce n’était une horreur.

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 26 min

(Et aussi la colère à la lecture de cet éclat de biographie sous le prisme de roubignolesco est intacte. Elle le sera encore bien longtemps !)

david dit: 27 octobre 2014 à 20 h 08 min

artemise john brown dit:les cris de haine et de mort n’ont pas de place sur ce blog.Tres grands progres pour un qui voulait aneantir israel a l’arme nucleaire et decapiter tout ce qui bouge 50 km a la ronde.

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 20 h 06 min

oui, enfin c’était au temps de des journées entières, M. Delpla. Mon avis sur votre propagande hallucinée n’a pas varié d’un iota.

luc nemeth dit: 27 octobre 2014 à 19 h 36 min

Artémise (de 19:17) j’abonde dans votre sens et je déplore qu’Internet soit aujourd’hui un espace de non-Droit, comme ne manquent pas de le rappeler les réacs -à qui il peut arriver d’avoir raison, à l’insu de leur gré. Voilà même qui nous ramène, à ce qui fait l’objet de cet article. Tout ce que la France peut compter d’insulteurs et de délateurs dans « l’âme » a trouvé un outil à la hauteur de son talent : Internet -et l’anonymat qui l’accompagne !

ueda dit: 27 octobre 2014 à 19 h 25 min

Artémise dit: 27 octobre 2014 à 19 h 17 min
On ne peut pas séparer les hommes des idées qu’ils portent, justement parce qu’ils les portent. Et où voulez-vous qu’ils les portent ? Dans leur chair, tiens, et nulle part ailleurs. On ne peut pas séparer leurs idées de leur sang.

Les femmes nous le disent tous le jours, nom de dieu.

« – Germaine, j’t’aime très fort, tu sais.
– Alors pourquoi tu le montres pas ».

Ah, l’abstraction elle ont compris.

Artémise dit: 27 octobre 2014 à 19 h 17 min

Widergänger (pour lequel je n’ai aucune tendresse particulière) attaque une religion, une idée, qu’il juge néfaste. Il souhaite sa disparition et il en a parfaitement le droit.

On peut, par exemple, souhaiter la disparition de l’islam ou du bouddhisme sans souhaiter la disparition (physique)) des musulmans ou de Mathieu Ricard en tant qu’êtres humains.

Il s’agit simplement de faire la distinction entre les hommes et les idées qu’ils portent. (Explication de texte)

Tel qu’il est formulé, le message de Widergänger, « Mort à la peste verte islamique », est en infraction avec la loi : j’ai pris conseil à ce sujet auprès des personnes les plus compétentes pour en juger, vous pouvez m’en croire. Ne le serait-il pas qu’il serait encore en infraction avec une autre loi, à laquelle nous obéissons tous, vous, moi et Widergänger, je pense, tout le premier. Ceci dit, votre argument pourrait être soumis à un tribunal : on verrait bien le résultat.
Vous dites qu’il faut faire la distinction entre les hommes et les idées qu’ils portent. Votre affirmation me fait sourire, tant elle porte en elle-même sa propre contradiction. On ne peut pas séparer les hommes des idées qu’ils portent, justement parce qu’ils les portent. Et où voulez-vous qu’ils les portent ? Dans leur chair, tiens, et nulle part ailleurs. On ne peut pas séparer leurs idées de leur sang. Vous savez aussi bien que moi que la meilleure façon de tuer des êtres humains est de les transformer en abstractions. Ce fut le cas avec les Vendéens en 93, puis avec les bourgeois du temps de Lénine/Staline, puis avec les Juifs. Aujourd’hui les uns crient leur haine de l’Islam, les autres d’Israël (je pense à moi), en oubliant que, derrière ces abstractions, il y a des êtres de chair. Il se trouve que j’ai des amis musulmans, des gens que j’estime, des gens pleins d’humanité, de générosité. Je mesure à quel point un pareil cri de haine peut les blesser. On peut toujours prétendre que le cri « Mort à la peste verte islamique! » s’attaque à une idée et non à des êtres humains : mais son ambiguïté même (soigneusement calculée ? je me refuse à le croire) le condamne. Je ne me lancerai pas dans un procès contre Widergänger ni contre Assouline pour cette histoire, j’ai d’autres chats à fouetter. Mais à la place d’Assouline, ce message, qui à l’heure qu’il est figure toujours parmi les commentaires de ce blog, je l’effacerais. Si, peut-être, il est défendable juridiquement, je le juge indéfendable humainement. Les cris de haine et de mort n’ont pas leur place sur ce blog. Salut.

luc nemeth dit: 27 octobre 2014 à 19 h 07 min

conformément à une pratique de sa part constante, à chaque fois qu’il sent le sol se dérober sous ses pieds, le nommé Delpla tente de botter en… touche, le 27 octobre 2014 à 17h13, vers un site où il a déjà préalablement déposé sa crotte.
Mes commentaires ici concernent un article sur le 93 rue Lauriston : je n’ai pas à répondre à ses propos à côté de la plaque.
Mais puisque cet imposteur se livre ici encore et sans fin à des manoeuvres peu dignes de qui se pare des plumes de l’historien (et lui valent une plainte en cours auprès de la CNIL) je donne ci-dessous la référence exacte de la discussion qui s’était déroulée en… 2008 et m’a amené à lui mettre le nez dedans pour des raisons toutes autres que littéraires -comme il l’écrit sans que son nez s’allonge.

http://www.nonfiction.fr/article-3113-claude_lanzmann_contre_yannick_haenel_suite_et_fin.htm

Sirius dit: 27 octobre 2014 à 18 h 55 min

« Viols, conversions forcées, utilisation « en première ligne » lors des combats : des jeunes filles qui avaient été enlevées au Nigeria par la secte islamiste Boko Haram ont raconté leur calvaire à l’ONG Human Rights Watch. Dans son rapport, HRW compile une trentaine de témoignages d’ex-otages et fait état des nombreuses séquelles physiques et psychologiques. »

Une petite pièce au dossier…

Au passage, les médias se sont montrés d’une incroyable complaisance à l’égard de Hollande qui s’est une fois de plus couvert de ridicule en annonçant la libération de jeunes filles enlevées avant même le Gouvernement nigérian (de quoi se mêlait-il?), obligé de rétropédaler à moitié une heure plus tard et aujourd’hui…toujours rien!

Sirius dit: 27 octobre 2014 à 18 h 43 min

Pas de pot, WG, jamais les juifs n’ont été tués en tant que juifs pour des raisons religieuses. L’Inquisition poursuivait les juifs qu’elle estimait faussement convertis au christianisme et pratiquant leur religion en secret. Les juifs déclarés et assumés n’ont été nulle part plus en sécurité au Moyen Age que dans les Etats du Pape.

Par ailleurs les juifs n’étaient pas les petits saints que vous dites. Ils ont contribué aux persécutions des chrétiens par les romains au premier siècle (la mort de Stéphanos par exemple et la chasse aux disciples de Jésus qui a suivi et qui explique leur dispersion vers Damas, Antioche, Chypre…), sans parler bien sur de la condamnation de Jésus lui-même. Vous pourrez toujours nous dire qu’il ne s’agissait pas encore d’un conflit de religions mais d’un conflit interne au judaïsme. N’empêche, cela n’indiquait pas une très grande ouverture d’esprit…sans compter les massacres décrits dans l’Ancien Testament.

L’Islam tient sans doute la palme du plus grand éliminateur de religions (pour raisons religieuses, je souligne) que la terre ait porté et vous ne le citez curieusement pas. Cela commence avec les juifs de Médine et atteint un paroxysme quand Tamerlan éradique le bouddhisme et l’hindouisme de l’Afghanistan et du Pakistan actuels. Le génocide arménien et d’autres chrétiens d’Orient est dans cette ligne (je rappelle que les turcs offraient la vie sauve en échange de la conversion à l’Islam, il s’agit bien d’une affaire de religion même si des facteurs politiques ont joué). Aujourd’hui, le « Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde », qui vient de sortir, montre que 150 à 200 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde. Dans la liste des 10 premiers pays les plus intolérants, seule la Corée du Nord n’est pas un pays musulman…Bizarre, bizarre…

luc nemeth dit: 27 octobre 2014 à 18 h 35 min

la France-qui-pue attribue à autrui un peu de sa propre turpitude en la personne de « explication de texte » qui le 27 octobre 2014 à 15:21, ayant perdu jusqu’au sens du ridicule, me traite de lâche en s’abritant… derrière l’anonymat !

TKT dit: 27 octobre 2014 à 18 h 32 min

@ Widergänger dit: « ……….. »
Michel Alba devient D’Madame Soleil.
Il aurait dû ajouter comme son débile D’copain: « Quand je fais des prédictions, je ne me trompe jamais. »
Michel Albagaga nous a prédit que la religion juive allait devenir la religion universelle, Sans préciser si cela serait fait par la force, pour concurrencer l’E.I. ou après un référendum démocratique.
D., lui. prédit un monde entièrement « catholique de la Tradition ».
Mazette et le tout avec des frontières nouvelles redéfinies par Washington. Les cartes sont déjà imprimées 16 ans à l’avance, ajoute Widermeshugge.

François, pope de père en fils..... dit: 27 octobre 2014 à 18 h 25 min

Si on ne peut plus se haïr franchement, s’entretuer fraternellement, se détester en masse, s’embûcher à la poix brûlante, s’empaler à la sodomite, s’égorger comme moutons soumis au nom de son dieu, – le seul le vrai les autres, c’est des glandus, des dieux de pacotilles des bons à rien – voulez vous me dire à quoi ça sert d’avoir la Foi ?

Tuez les tous ! Dieu reconnaitra les miens …

ueda dit: 27 octobre 2014 à 18 h 17 min

« Stratégie secrète et efficace. Elle est simplement visible dans le fait que le Pentagone a déjà édité des cartes avec les nouvelles frontières vers 2030″…

Mais bien sûr, que de conversation sur les plans sur le Moyen Orient par les néo-conservateurs aux débuts de l’administration de Junior.

« Ils sont intelligents, tu sais…
Certains sont juifs, et anciens trotskistes!
Ils parlent les langues, ils ont des brain trusts, ils ont un plan! »…

Vous êtes, mon cher, le gogo de toutes les ek-stases du temps et de leur dépassement (c’est hamlet qui m’a appris ces mots).
Vous êtes le gogo du passé, le gogo du présent, le gogo du futur…
Vous êtes le gogo de l’éternité!

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 18 h 16 min

Celse a écrit aux premiers siècle de notre ère un Contre les chrétiens. Celse était épicurien, il défendait sa boutique, logique.
Aujourd’hui Monsieur Edoui Plenel écrit un Pour les musulmans, qui aurait pu s’intituler Plaidoyer pour l’obscurantisme. Vous me direz : Edoui Plenel est trotskyste, logique !

chantal dit: 27 octobre 2014 à 18 h 14 min

merci closer, c’est courageux d’avoir écouté l’émission, moi je n’en avait pas envie du tout, je suis trop émotive pour trouver çà « génial ».

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 18 h 12 min

Pour ne pas heurter la sensibilité éruptive de Widerganger, disons que certains Juifs, sans doute un peu trop à cheval sur la Loi, ont accueilli un peu froidement Notre Seigneur Jésus Christ, Paul, et quelques autres qui se réclamaient de son enseignement… Même Carrère sait ça; mais est-ce bien utile de rappeler cette histoire?

ueda dit: 27 octobre 2014 à 18 h 05 min

L’intérêt des plans géostratégiques grandioses (nous allons vers la Guerre absolue de la Civilisation contre la Barbarie, de l’Humanité contre l’Inhumanité), c’est qu’ayant vissé sur son oeil un télescope, on peut prétendre ne pas voir en toute bonne foi en bas de sa terrasse la situation merdique créé de toutes pièces à Jérusalem Est.

On te fout hors de ta ville?
Enjoy your Tragic Joy!

Do you now Rosset?
Not know Rosset?
Rosset big French philosophe.

closer dit: 27 octobre 2014 à 18 h 03 min

Je me suis farci 20 minutes de plus de l’émission recommandée par Barozzi sur Sade…Complaisance insupportable vis-à-vis d’un psychopathe qui a torturé et probablement tué des femmes et des enfants…Sous prétexte qu’il avait un talent d’écrivain, il faudrait gémir sur son incarcération dorée à la Bastille…Autrement dit, si Dutroux ou Fourniret avaient été des écrivains de talent, on aurait du les libérer et les laisser continuer leurs exploits.

L’intervenant se contredit d’ailleurs formellement en laissant entendre qu’il avait été incarcéré interminablement en raison de ses hymnes à la liberté et de son athéisme (comme s’il était le premier) tout en reconnaissant son activité de tortionnaire et sans doute d’assassin.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 17 h 57 min

« Les Français construisent à Paris, les Britanniques à Londres et Israël construit à Jérusalem. La violence à notre encontre n’est pas la conséquence des constructions à Jérusalem », a expliqué Netanyahou.

Voilà un garçon qui aime les idées simples.

C’est comme Kait Ahmed
« A chaque Algérien son mouton.
Quinze millions d’Algériens, quinze millions de moutons ».

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 17 h 52 min

« Les Palestiniens exigent de nous la création d’un Etat palestinien sans paix et sans sécurité. Ils exigent notre évacuation, l’entrée de réfugiés et la division de Jérusalem. Ils ne sont pas prêts à accepter les conditions fondamentales à la paix entre les deux pays, à savoir la reconnaissance mutuelle. Ce qui nous est nécessaire au cours de cette bataille politique, c’est cette même responsabilité, cette même force, cette même unité car ici aussi il y a ceux qui veulent nous imposer des conditions qui mettent en danger notre sécurité et notre avenir et qui éloigneront la paix que nous souhaitons. Nous combattrons tous ceux qui nous imposeront ces conditions », a déclaré Benyamin Netanyahou.

Le Premier ministre a également évoqué les constructions à Jérusalem-Est. « Nous construisons comme l’ont fait tous les gouvernements israéliens et il faut qu’il y ait à ce sujet un consensus aussi large que possible. Il existe au sein du public un large consensus selon lequel Israël a le droit plein et entier de construire dans les quartiers juifs de Jérusalem et dans les quartiers des blocs (d’implantations). Même pour les Palestiniens il est clair que ces lieux resteront sous souveraineté israélienne », a précisé Netanyahou.

« Les Français construisent à Paris, les Britanniques à Londres et Israël construit à Jérusalem. La violence à notre encontre n’est pas la conséquence des constructions à Jérusalem », a expliqué Netanyahou.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 17 h 49 min

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 17 h 39 min
C’est un commentaire très osé, très risqué, très intelligent aussi, il ne se mouille pas et retirera tout bénéfice idéologique d’avoir prévu les lointains pour ne pas être démenti par le proche.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 17 h 39 min

Le Liban est-il la prochaine ligne de front de l’EI?
Réponse : Oui, à 84% (sondage i24News)

C’est la stratégie américaine non déclarée. Ils veulent tout casser au Proche-Orient, qui, à cause de l’Islam, est embourbé. Au lieu d’y envoyer les troupes américaines, ils font faire le travail par les fascistes verts islamiques. Une fois que ces ordures auront tout détruit, les Aémricains les détruiront à leur tour. C’est une politique très osée, très risquée, très intelligente aussi, ils ne se mouillent pas, et retireront tout bénéfice idéologique d’avoir le moment voulu anéanti la peste verte islamique qui provoque la répulsion du monde entier qui leur en sera gré.

Stratégie secrète et efficace. Elle est simplement visible dans le fait que le Pentagone a déjà édité des cartes avec les nouvelles frontières vers 2030 (avec 15 ans de retard sur ce qui était prévu par les stratèges du Pentagone, mais peu importe), qui montrent qu’il s’agit bel et bien d’une guerre de civilisation : le capitalisme américain contre les arriérés mentaux de l’islam arabe qui va ressortir anéanti de cette guerre et non seulement par les Américains mais par les Arabes eux-mêmes tels que l’Egypte qui se bat sans le dire au côté déjà des Américains contre la racaille islamique fasciste d’Egypte et de la bande de Gaza, qui vont aussi faire les frais de l’alliance implicite des Américains et des Iraniens. Le Hamas vit ses dernières années au pouvoir.

Chaloux dit: 27 octobre 2014 à 17 h 31 min

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 25 min
allez c’est pas l’tout

T’as raison chapon, sauve-toi, c’est encore ce que tu fais le mieux…

Chaloux dit: 27 octobre 2014 à 17 h 29 min

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 25 min
..voilà..c’est lui..le courageux..

Maurice Chapon est celui qui donne ses rendez-vous chez les autres. Très « courageux », en effet… pauvre boumou, t’es rin qu’un bout mou…

Chaloux dit: 27 octobre 2014 à 17 h 24 min

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 18 mi
attation! pas de familliarité avec mon scrétaire !

Secrétaire du chapon… Qui est tenté?

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 23 min

Les trois monothéismes souhaitent la disparition des deux autres, et c’est, ma foi, bien naturel…

..je me demande bien qui a osé écrire ça..

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 21 min

Il ne faut pas généraliser abusivement ce qui n’appartient qu’au christianisme

a bas la calotte..au chiotte la peste verte..tout l’reste c’est dl’antisémitisme et du négationisme..passible!..taisez vous! sinon j’appelle l’officier..

radio keupu dit: 27 octobre 2014 à 17 h 20 min

quand bouguereau écrit à la kommandantur c’est pour dénoncer JC qui dépose des crottes partout, c’est de l’inflation comme dirait Hermann

radio keupu dit: 27 octobre 2014 à 17 h 16 min

il n’y a pas qu’ici où JC dépose ses crottes, maintenant chez la gentille Sophie, quel gougnafier !

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 17 h 16 min

à la rubrique « contacts ».

dracul quand qui l’écrit à la kommandantur c’est pour protèger les siens pour qu’ils prennent plus de pains..

François Delpla dit: 27 octobre 2014 à 17 h 13 min

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 15 h 21 min

Monsieur nemeth donne dans la francophobie et le French-bashing : c’est sa spécialité à lui, son petit racisme de lâche qui ne coûte rien.
==================================================

Je crains qu’il n’y ait méprise : Luc, sauf prestation antérieure que j’ignorerais, n’est venu ici que parce qu’il poursuit quelqu’un de sa vindicte sur tous les sites possibles. Vindicte née d’un désaccord littéraire :
http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-delpla/280110/karski-haenel-et-lhistoire

Il flatte de plus en plus sa cible en lui faisant des reproches de plus en plus insignifiants; ainsi cette histoire de délation, loin de tout french bashing, a pour origine une particularité technique que je déplore souvent ici : quand on tape un a en actionnant aussi la touche voisine de gauche, le message part et s’affiche immédiatement et sans recours. Ainsi un mien texte s’est terminé par « Appelé p » et Luc, dont la vindicte personnelle aveuglait la prudence d’historien, a conclu que je voulais le dénoncer à Pierre Assouline !

Cela se passait à 11h 52.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 17 h 10 min

Explication de textes continue à raconter n’importe quoi !

Le Judaïsme n’a jamais voulu éliminer quelque religion que ce soit. Au contraire jusqu’aux temps messianique inclus, il admet l’existence de 178 nations toutes utiles par ce qu’elles ont de meilleur à la venue du paradis sur la terre.

Il ne faut pas généraliser abusivement ce qui n’appartient qu’au christianisme qui a voulu souvent convertir de force les Juifs avant de les assassiner ou de les brûler en place de grève.

Widergänger dit: 27 octobre 2014 à 17 h 07 min

Réponse de la Mairie de Paris à mon courriel :
Monsieur,

Nous avons bien reçu votre message adressé à la Maire de Paris.

Vos observations relatives à la plaque commémorative du 93, rue Lauriston ont été portées à la connaissance des services de la Direction de la Voirie et des Déplacements.

Cordialement,

LE CABINET DE LA MAIRE DE PARIS

Merci de ne pas répondre à ce mél.
Si vous désirez nous contacter à nouveau ou bien exprimer une opinion, veuillez utiliser les formulaires du site internet de la Ville de Paris, à la rubrique « contacts ».

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 17 h 05 min

Ne faites pas l’enfant, Renato. Les trois monothéismes souhaitent la disparition des deux autres, et c’est, ma foi, bien naturel…

AP-HP dit: 27 octobre 2014 à 17 h 01 min

L’un de nos tous premiers greffés du cerveau, radio keupu, se porte mal, l’opération ayant échoué la boite crânienne étant trop étroite.

La famille a été indemnisé à hauteur du préjudice : sept euros cinquante…

ueda dit: 27 octobre 2014 à 16 h 44 min

les gares avec ses relais « H ».

C’était autant de Joints Français, Phil.

Ah la bonne herbe
Pas la joie du bocage, c’est sûr, mais parfois des animaux paisibles.

Office de Tourisme de Porquerolles dit: 27 octobre 2014 à 16 h 36 min

Ici, dans notre île, on vit. On ne meurt pas. Ce n’est pas comme sur le continent où on agonise longuement…

Phil dit: 27 octobre 2014 à 16 h 35 min

La pieuvre verte désignait en France le groupe Hachette qui envahissait les gares avec ses relais « H ». Vite repeints en rouge pour échapper à la comparaison aquatique. On rigolait bien à l’époque et sans se faire prier. Si ça peut donner des idées.

radio keupu dit: 27 octobre 2014 à 16 h 31 min

il parait que JC est employé à la morgue de Porquerolles, étonnant non ?
de même, bouguereau gardien de cimetière où est enterré son pote goering ?

renato dit: 27 octobre 2014 à 16 h 27 min

« Widergänger (pour lequel je n’ai aucune tendresse particulière) attaque une religion, une idée, qu’il juge néfaste. Il souhaite sa disparition et il en a parfaitement le droit. »

Bien, vous admettez par là que les croyants d’une autre religion peuvent juger néfaste le christianisme, par exemple, ou le judaïsme. Intéressant!

Donc, moi, je peux attaquer toutes religions et puisque je les juges néfastes, souhaiter qu’elles disparaissent.

Que des perspectives qui s’ouvrent!

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 15 h 52 min

buse, j’ai retrouvé le lien sur la littérature et l’effroi à propos de Sade , vous cassez pas le bonnet, restez couché: il s’agit de l’ouvrage d’un docteur, féru de droit et de philo, peut-être pas à votre portée: Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, in « Sade moraliste ». Dites à uhuh si vous le croisez que daaphnée le réclame sur le trottoir, je dois quitter maintenant.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 15 h 47 min

Comme c’est un bon test, le visage, la voix, la grimace, le timbre des critiques!

La stature de Sade en ressort grandie.
C’est bien embêtant, il était assez remarquable comme ça.
Ça suffisait bien…

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 15 h 43 min

Tant que j’y suis, mettons encore une fois les points sur les i.

Gueuler Mort à la peste verte islamique ou A bas la calotte n’a rien de répréhensible au regard de la loi, pas plus que de déclarer que l’islam est la religion la plus con du monde comme l’a montré l’affaire Houellebecq.

Il s’agit d’une image assimilant la religion islamique à une maladie qu’il faudrait éradiquer. Il n’a jamais été question, pour ce faire, d’éradique les malades, c’est-à-dire les croyants, ici les musulmans, ce qui traduirait une curieuse conception de la médecine.

Mort à la peste verte islamique ne signifie donc pas mort aux musulmans, qui serait là un appel au meurtre caractérisé, donc un délit.

Widergänger (pour lequel je n’ai aucune tendresse particulière) attaque une religion, une idée, qu’il juge néfaste. Il souhaite sa disparition et il en a parfaitement le droit.

On peut, par exemple, souhaiter la disparition de l’islam ou du bouddhisme sans souhaiter la disparition (physique)) des musulmans ou de Mathieu Ricard en tant qu’êtres humains.

Il s’agit simplement de faire la distinction entre les hommes et les idées qu’ils portent.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 15 h 38 min

Centenaire aidant, nous aurons droit à un billet sur Sade, Jacques.

« Sans se pousser du col ».

Réception de Sade ici, réception là…
Les académiques ont de quoi s’occuper.

Le Sade chez les Nippons, c’est quelque chose bon sang!
Il a des admirateurs fanatiques!
Mais il faut tenir la distance, pas sûr d’en avoir envie.

J’ai vu que la notice de Wikipedia en français lui attribue des Observations philosophiques sur les Japonais (qui sont signées Le Jeune).
Ce n’est pas complètement impossible, vu que Sade comme d’autres était un compilateur frénétique, mais ça paraît quand même douteux.
M. Court va faire la lumière.

C’est égal, la préface du livre est très drôle.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 15 h 30 min

Mon Dieu le vilain brin de fille que cette Djedla.

Pourquoi cet empressement à dévoiler la noirceur de son âme et la médiocrité de son esprit?
C’est bien mystérieux.

Au paradis sadien, rien ne se perd.
Pour les 120 Journées, pourquoi ne pas vous recruter comme « Historienne »?
Allez-y voir, vous serez saisie!

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 15 h 25 min

Quelle buse! dit: 27 octobre 2014 à 14 h 59 min
buse, j’ai pas tout compris votre commentaire ni n’ai cherché à le comprendre, ni ce qu’il y a de génant à vous demander un effort, si ce n’est de lecture, so, si vous pouviez remettre ici le lien que j’avais donné en commentaire à propos de la littérature de l’effroi concernant Sade sur le billet de la RDL consacré à l’éditeur Pauvert ?
je dois vous quitter, je ne saurai donc pas ce que vous avez retiré à titre personnel de cette lecture, je vous avoue que je ne reviendrai pas m’en enquérir.

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 15 h 21 min

Monsieur nemeth donne dans la francophobie et le French-bashing : c’est sa spécialité à lui, son petit racisme de lâche qui ne coûte rien.

explication de texte dit: 27 octobre 2014 à 15 h 17 min

une spécialité bien française : la délation.

Monsieur luc nemeth (pas de majuscules pour un homme aussi miniscule, insignifiant que vous l’êtes), vous êtes un con et une concierge à la pensée de caniveau. Apparemment cela vous amuse; tout cela n’est qu’un petit jeu pour vous. Pour moi, c’est une affaire d’honneur, un mot dont le sens vous échappe apparemment.

Cette spécialité, comme vous dites, n’a rien de française; on la retrouve dans tous les pays occupés par l’Allemagne nazie mais aussi la Russie communiste, de l’Allemagne de l’Est à la Pologne en passant par les Pays-Bas ou la France. La délation n’a rien que de très banal, il suffit que les circonstances s’y prêtent, sauf à penser que les Français y ont plus de prédispositions que d’autres; ce qui ne peut être que l’effet d’un préjugé aussi sot que malveillant.

Sergio dit: 27 octobre 2014 à 15 h 13 min

Jacques Barozzi dit: 27 octobre 2014 à 13 h 50 min
tenez-en vous à la comtesse de Ségur !

Pour Cadichon ? Alors là c’est… Comment dirais-je… Un gros morceau !

la vie dans les bois dit: 27 octobre 2014 à 14 h 12 min

Tiens une nouvelle question du jeu « faut-il sauver ? »
La question  » faut-il sauver le divin marquis ? » est une question de philosophie, c’est très juste. J’avais donné un lien sur la littérature de l’effroi, il y a peu sur le billet consacré à Sade
A la barre, R.P. Droit est très instructif, aussi.
Extrait de l’article du Point:
« Sade est en vente libre. Il est passé de la Bastille à la bibliothèque de la Pléiade. Au lieu d’être exécré, jugé infâme, diabolisé, il est célébré, proclamé génial, et les travaux qui lui sont consacrés forment une bibliothèque considérable. Et pourtant, Sade demeure énigmatique, controversé et scandaleux. Car il parle du sexe, et de sa puissance sans limites, comme personne d’autre ne l’a osé. Au-delà du « sadisme » et des relations « sado-maso » dont l’appellation dérive de son nom, qui était-il ? Retour sur le parcours sans équivalent d’un auteur hors-norme, qui mêle toujours intimement pornographie et philosophie, horreur et humour, désir et transgression. »

http://www.rpdroit.com/index.php/le-point/90-sade

très bon article, sauf pour les vicieux, les pervers et les voyeurs.Donc pour très peu, appelons-les: les intelligents.
(daaphnée et barozzi, bien sûr que je vous compte pas dans la liste)

pipole dit: 27 octobre 2014 à 14 h 11 min

Barozzi, ne vous laissez pas maltraiter par cette bande de ploucs et surtout méfiez-vous de votre ami bouguereau, c’est un retors comme dirait JC qui en connait plus d’un rayon

Pedophobe anti-sadien révulsé dit: 27 octobre 2014 à 14 h 10 min

De nos jours, un fumier comme Sade serait un inconnu interné, un fou criminel, une ordure pédophile, une merde à enterrer vivant, une saloperie de classe, dont les salauds ne parleraient pas comme un écrivain « ouvrant des portes jusqu’alors fermées ».

L’humanité progresse … D.ieu soit loué !

closer dit: 27 octobre 2014 à 13 h 55 min

Si finalement, il est drôle Baroze dans sa dénégation devant l’inacceptable. Qu’est ce que cela remue en lui qu’il tienne tellement à minimiser ce type de crimes?

Jacques Barozzi dit: 27 octobre 2014 à 13 h 45 min

Il s’attaque à Sade, Onfray !
D’un hédoniste l’autre, il pond plus vite que son ombre, après Freud, Camus, et quelques autres. C’est pas sérieux et forcément bâclé !

closer dit: 27 octobre 2014 à 13 h 42 min

Au fait, ils ont lu deux extraits de lettres de Sade avec l’intimation de s’extasier sur leur style. Quand on a lu si peu que ce soit la prose des 17ième et 18ième siècles, je ne vois pas ce que ces deux extraits ont de particulièrement remarquable…

closer dit: 27 octobre 2014 à 13 h 36 min

Pour faire plaisir à Barozzi, j’ai commencé à écouter l’émission de France Inter sur Sade…Au bout de 14minutes, j’ai stoppé au moment où est évoquée l’affaire des « petites filles » de Lacoste (?) C’est à donner la nausée…Les parents ont récupéré leurs enfants mutilées…La meilleure amie de Sade a affirmé qu’il y avait eu des morts…Cette histoire de meurtres n’es donc pas une pure invention et si la famille de Sade a essayé de faire disparaître le dossier, c’est probablement que l’horreur était telle qu’elle aurait rejaillie sur le reste de la famille.

Je ne sais pas si je reprendrai l’écoute, tellement le ton des participants est insupportablement lénifiant…Au fait pourquoi n’ont-ils pas invité Onfray qui vient de sortir un bouquin sur le sujet?

Jacques Barozzi dit: 27 octobre 2014 à 13 h 28 min

Oui, le boug, mais dans le film de Pasolini on retrouve le théorème de base de Sade : donnez les pleins pouvoirs à une petite élite et qu’en fait-elle ? Et puis on retrouve les historiennes maquerelles conteuses, empruntées à Paul Vecchiali, un régal !

Chaloux dit: 27 octobre 2014 à 12 h 46 min

Et puis, Jacques, ma bibliothèque doit maintenant avoisiner ou même dépasser les 6000 volumes. Je vous assure qu’il y a tout autre chose que Yourcenar et Quignard.

ueda dit: 27 octobre 2014 à 12 h 45 min

Bon ben moi pour mon café je vais quitter les généralités et savourer cette bonne petite chose qu’est le recul de En Nahda en Tunisie.

De sacrée belles femmes du côté des laïques
Les autres je ne sais pas, elle se montrent moins.

luc nemeth dit: 27 octobre 2014 à 12 h 45 min

Phil (27/10 à 12:13) vous n’avez pas tort de rappeler que dans les territoires germaniques la délation est parfois une vertu civique : et, sans vouloir alimenter de faciles clichés, on pourrait sans doute en dire autant des territoires du Far-West… Mais je me plaçais avant tout, du point de vue de la période de l’Occupation. Et il me paraît difficile de nier que ce fut une période faste, pour ce qu’il faut bien appeler, une certaine France…

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 12 h 38 min

sauf herritlère phil ! aspergé dessence comme un métaleux viking.. »il en avait qu’une mais une grosse » que le petit personnel a dit a vontraube

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 12 h 35 min

Après s’être ficelée comme un saucisson pour Kafka

ha c’est vrai..mais non hé c’est le cafard qui fait du pédalo sur le dos et sans culotte..tu suis pas dafnoz..tu suis pas

Phil dit: 27 octobre 2014 à 12 h 34 min

dear baroz, vous avez sûrement remarqué, Pasolini ou Visconti, les fascistoïdes finissent toujours en partouze. ave cesar, enc… te salutant.

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 12 h 32 min

le film posthume de Pasolini est assez fidèle à l’esprit du livre de Sade

pas daccord baroz..le film est librement inspiré..sade se prête trés mal a l’illustration qui ne serait pas sublimé à mon humble avis, il n’est pas « rétinien » comme aurait dit un certain

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 12 h 28 min

ha ils ont ressorti dutroux, vraiment pour moi c’est le paradigme du mal

..haut et court ?..toi aussi fais nous peur chantal

bouguereau dit: 27 octobre 2014 à 12 h 27 min

Nemeth, bien nommé, intéressez-vous à la délation

pas pour lui..c’est un courageux sans peur..mais pour protéger les siens
..s’il se met a couiner françois tu reconnaitras son cri..il est famillier

chantal dit: 27 octobre 2014 à 12 h 17 min

ha ils ont ressorti dutroux, vraiment pour moi c’est le paradigme du mal, quel atroce manipulateur, avec sa comparse absoute qui se promène sur la digue au zoute et se paye des coiffeurs, puis rentre chez les soeurs à Malonne. Monseigneur Tartuffe. Toute une génération de parents traumatisés, obligés de conduire leurs enfants jusqu’à l’intérieur des classes. Fini les rangs pour aller à l’école. Les braves gens obligés sous sécuriTate. Et maintenant PaF 30% pour la culture en moins. Avec nos poires en surplus on fait du sirop .. de Liège.

Jacques Barozzi dit: 27 octobre 2014 à 12 h 13 min

Quoiqu’ayant transposé le film à l’époque de la République de Salo, le film posthume de Pasolini est assez fidèle à l’esprit du livre de Sade. Remarquable, depuis le premier plan du « casting » des victimes jusqu’à la scène finale où deux garçons rescapés dansent entre eux tandis que le régime fasciste vient de tomber et que Mussolini va être pendu à un crochet de boucher !

Phil dit: 27 octobre 2014 à 12 h 13 min

sur une spécialité bien française et qui a pour nom : la délation

Nemeth, bien nommé, intéressez-vous à la délation dans les territoires germaniques, qui parfois est une vertu civique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*