de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Ce que Michael Haneke a fait de l’éthique du mal

Ce que Michael Haneke a fait de l’éthique du mal

Le mal, le mal, le mal… Avec ou sans majuscule, il n’y a pas à en sortir, on n’arrête pas de tourner autour de cet infracassable noyau de nuit qui résiste à toutes les analyses. Tous les arts s’en sont emparés et continuent d’en creuser l’énigme. Au cinéma, Michael Haneke (Munich, 1942) en a fait l’objet de sa quête depuis ses débuts, avec ses moyens, sa vision : montrer ce que c’est que de faire le mal, montrer le mal qui survit à ceux qui le font, jusqu’à provoquer chez le spectateur une jouissance de l’insupportable.

Sarah Chiche, psychanalyste et écrivain, s’y est attaqué dans un essai sur son cinéma, au titre aussi poétique que mystérieux Ethique du Mikado (229 pages, 19 euros, Puf). En soixante et onze fragments, la moindre des choses quand on pense à l’importance du fragment comme « morceau de doute », l’inachevé, l’ouverture aux choix du spectateur dans le cinéma de Haneke. Autant d’explosions de pensées et de fusées à partir d’un thème, d’un nom, d’un titre, d’un mot, couronnés par un entretien qu’elle a mené en 2013 avec le réalisateur. Elle s’emploie à démonter les mécanismes de sa machinerie, les rouages de son univers fantasmatique, la logique interne de ses films, leurs références revendiquées ou inconscientes, leurs soubassements et tout ce qui y est à l’œuvre.

Ce faisant, elle élargit notre réflexion sur les limites de la puissance d’illusion du cinéma ; ce qui l’a toujours retenu de montrer les rapports sexuels dans ses films, non par puritanisme mais par souci de ne pas trahir l’illusion propre au cinéma. La démonstration est convaincante, mais il est préférable d’avoir vu tout ou partie des films en question pour apprécier – et d’éprouver également une certaine empathie, voire de l’admiration, pour ce cinéaste hors pair, parfois déroutant, souvent fascinant.amour_de_michael_haneke

Un artiste si autrichien dans sa haine du monde qui l’avait vu naître, protestant élevé dans un environnement catholique, s’inscrivant ainsi dans une longue tradition dite de « la mélancolie autrichienne » qui va de Georg Trakl à Elfriede Jelinek en passant par Karl Kraus, Joseph Roth, Ingeborg Bachmann, Thomas Bernhard, Peter Handke, famille d’esprit qui ne fut jamais une école, et qui se caractérise par un humour grinçant, un goût de la parodie, de la satire, de la dérision tous azimuts qui n’épargne aucune des institutions politiques et morales de leur pays. Il n’est que de se souvenir de la charge d’une violence inouïe lancée par La Pianiste, adaptée d’un roman de Jelinek, contre le culte viennois, quasi sacré, de la musique.

On connaît mal Haneke, en France aussi alors qu’il est le plus francophile des cinéastes, depuis sa fugue à Paris lorsqu’il était lycéen jusqu’à son choix de tourner plusieurs films en français. Cet essai nous fait découvrir un créateur agnostique qui n’en place pas moins L’Adoration de l’Agneau mystique, polyptique de Gand des frères Van Eyck, comme son tableau de chevet ; un grand lecteur qui dit beaucoup devoir à l’influence du philosophe Adorno et au Docteur Faustus de Thomas Mann ; un obsédé de la patine sur les costumes ; un ennemi farouche de la psychanalyse ; un cinéaste qui pousse ses acteurs à bout non pour perversité, comme Pialat, mais pour leur faire atteindre la note vraie, telle Emmanuelle Riva nourrie à la becquée par son mari dans Amour. Alors « l’acteur joue si bien qu’il ne joue plus » écrit Sarah Chiche, accédant à son tour, par la plume, à la note juste.

funnyPeut-être d’autres, plus cinéphiles le savaient, mais j’avoue ignorer que le Ruban blanc, le film qui fait comprendre comment l’autorité et l’obéissance sont inscrits dans « l’Adn » des Allemands et des Autrichiens via l’éducation, scolaire et familiale, avait été tourné en couleurs mais projeté en noir et blanc afin de créer une distanciation et de se rapprocher plus encore des portraits du photographe August Sander qui lui paraissaient être un idéal esthétique à atteindre.

Certaines séquences de ses films, et parfois même certains de ses films, ont la réputation d’être insupportables (Funny Games, Benny’s Video) ou oppressant par leur intense noirceur (Le Temps du loup) ou l’acuité dans la manière d’exposer l’incommunicabilité (Caché). Ce n’est pas tant la faute des personnages, des gens qui se sentent coupables alors qu’ils ne le sont pas, ou d’autres qui sont coupables mais ne se considèrent pas tels ; pas non plus la faute à la capacité de certains de faire endosser leur culpabilité par d’autres, ou encore à la question de la culpabilité qui hante ses films ; c’est la faute à des situations intolérables.

Encore que la violence n’est pas toujours celle qu’on croit dans ses films où l’on humilie, on abaisse, on avilit, on se mutile, on torture, on tue beaucoup (et encore, nous n’avons pas vu ses dix films pour la télévision, inédits en France pour des histoires de droits). Souvent un détail suffit. Il contient à lui seul le mal dans ce qu’il a de plus inadmissible, par exemple, dans la chronique de la désagrégation d’une cellule familiale ou dans l’incapacité d’exprimer toute souffrance psychologique. Ce qui a horrifié certains spectateurs du Septième continent, au point de s’enfuir de la salle au festival de Cannes, ce n’est pas la mort d’un enfant ni l’agonie des poissons rouges, c’est, après la destruction de tous leurs objets du quotidien par une famille, un plan fixe de deux minutes pendant lequel des mains enfoncent des billets de banque dans la cuvette des cabinets puis tirent la chasse :la-pianiste-michael-haneke-isabelle-huppert-benoit-magimel-analyse-vidéo-film-mk2-diffusion-620x310

« C’est aussi inadmissible que, au Moyen-Âge, cracher sur un crucifix » se souvient Michael Haneke.

Sarah Chiche estime qu’il y a une éthique dans la contre-éthique de Haneke, et que ses films peuvent aider à nous rendre meilleurs :

« La confrontation à l’horreur peut aussi donner envie de se comporter de façon plus noble » écrit-elle.

L’intéressé en doute mais n’en dit pas davantage.  Ce n’est pas à lui de le faire. Quant à l’explication du titre, il faut se reporter à quelques fragments semés au hasard :

« Nous ne perdons pas au Mikado parce que notre adversaire est meilleur que nous. Nous perdons de notre propre fait, parce que, à tout moment, si nous tremblons, si nous nous hâtons trop, si nous sommes maladroits, chaque petite baguette peut faire bouger l’autre »

Pas de place pour le hasard dans ce jeu-là (le jeu est partout dans les films de Haneke : backgammon, Mikado, quizz…). Tout pour l’adresse, l’habileté, la chance aussi, qui est peut-être l’autre nom du hasard quand on ne sait pas le nommer. Quant à la signification de l’épître dédicatoire « A Georges et Anne », on aura compris, grâce à cet essai aussi perspicace dans ses analyses qu’érudit dans ses analogies, qu’il s’agit des prénoms que portent les parents dans presque tous les films de Michael Haneke. Quelle plus belle dédicace que ce salut aux personnages !

 (« Michael Haneke » photo D.R. ; photos de plateau de « Amour », Funny Games » et « La pianiste »)

Cette entrée a été publiée dans cinéma.

619

commentaires

619 Réponses pour Ce que Michael Haneke a fait de l’éthique du mal

la vie dans les bois dit: à

« c’est juste une histoire pour ceux qui ont grandi là, au quartier des Borels »

C’est plus belle la vie, sur france 3, quoi. Avec un nouveau casting.

Widergänger dit: à

Phil dit: 16 juin 2015 à 14 h 30 min
Très drôle !

JC..... dit: à

Bonne soirée les amis : je me tire ailleurs …

JC..... dit: à

L’Estaque ! …les vendeurs de cade !…
le petit port…Pagnol … qui a dit ce que personne n’aurait pu exprimer » littérairement »…

la vie dans les bois dit: à

Tu fais trop dans le pathos, avec une conjugaison erronée du verbe détester.
Je te rappelle que cette notion de pathos, philosophie grecque, est éminemment éthique, à la base.

La mort dans les bois dit: à

J’ai essayé de vivre dans les bois…..
Et j’ai clamsé rapido.

JC..... dit: à

Si réellement la vie dans les bois devait vivre dans les bois …. elle clamserait rapido !

D. dit: à

Vous êtes parfaitement inconnu à Marseille, Puck.

puck dit: à

JC, mon ami, vous savez pourquoi Maurice Desborels ? parce que les Borels c’est le quartier où j’ai grandi à Marseille, j’ai envoyé cette histoire à mes frères des Borels, et quand j’ai lu leurs réponses, j’ai pleuré comme un gamin, c’est juste une histoire pour ceux qui ont grandi là, au quartier des Borels, une histoire pour tous mes frères des Borels, eux ils savent.

D. dit: à

C’était quand même bien, du temps où on avait le droit d’écrire ta gueule keupu.

D. dit: à

C’est vous, le vrai D. ? Ravi que vous soyez là. Je vous laisse la main.

D. dit: à

Celle qui déteste vraiment Ueda, c’est la vie dans les bois. Mais elle déteste tout le monde, alors ça ne se remarque pas vraiment.

D. dit: à

Pas tant que ça quand même. Là par exemple, c’est le vrai D. qui vous parle.

D. dit: à

Je vous comprends.
Si j’étais Ueda ou JC, je me mettrais des baffes à longueur de journée.

Ueda dit: à

Moi, par exemple, je ne suis pas Ueda. Mais je n’en fais pas une maladie.
Au contraire, je m’en félicite.

JC..... dit: à

Personne n’est D., personne n’est JC….. Les pseudos, ça va, ça vient, ça s’échange.

D. dit: à

Personne n’est D.
Puck, non, je ne témoignerai pas à votre procès, votre cause est indéfendable : vous ne pourrez jamais prouver que vous êtes puck.
C’est comme Ueda qui n’arrête pas de dire que ce n’est pas lui qui a écrit ceci ou cela. Evidemment, il ne s’appelle pas Ueda en réalité.
Vous voulez savoir son vrai nom ?
Parce que je vous assure qu’il ne s’appelle pas du tout comme ça. Ueda ça peut être n’importe qui.

JC..... dit: à

Les croutons à l’ail c’est important ! Cela permet de passer les péages d’autoroute sans payer …

la vie dans les bois dit: à

« de la publicité pour la conserverie de la Belle Iloise, mais reconnaissons que c’est une excellente maison. »

Bien sûr, mais pour cela, il faut prendre la route, direction le Morbihan.
Et puis, et puis.
Ce serait trop long, à expliquer.

JC..... dit: à

Il est évident que je serai à vos côtés devant des magistrats en cas de besoin.

Je les connais bien, les magistrats – dans une autre vie – ce ne sont pas des gens méchants, ils pensent qu’en rendant la justice pour les autres, ils verront clairs en eux-mêmes….. uhuhuhu !

puck dit: à

D. c’est ça, allez manger votre soupe de poisson, mais dite-vous bien une chose, quand vous prendrez une cuillère de soupe pour l’amener à votre bouche : tous ces poissons sont nés à terme ! à maturité, tous ces poissons sont nés à l’âge auquel ils devaient naitre, mais si vous mangiez une soupe d’humain ce ne serait pas le cas ! ça il faut vous l’imprimer dans le ciboulot…
parce que, voyez-vous D. le monde des poissons c’est le monde des poissons, mais le monde humain, ça c’est le monde humain ! c’est totalement différent et tous vos croutons à l’ail ne pourront rien changer à cette réalité !!!

D. dit: à

J’en parle bien que je ne sois pas D.

D. dit: à

Je précise que je ne suis pas là pour faire de la publicité pour la conserverie de la Belle Iloise, mais reconnaissons que c’est une excellente maison.

D. dit: à

Je me demande ce que je vais manger avec ma soupe de poissons de la Belle Iloise. Est-ce que des croutons frottés à l’ail conviendraient ?

puck dit: à

D. si vous allez sur la page « comment se procurer le livre » vous trouverez le moye nde vous le procurer.

mais croyez bien que ce n’est pas là de l’auto promotion ou de la promotion commerciale !

non, c’est jsute parce que j’ai envoyé le bouquin à Luc Besson et que je n’aimerais pas me faire enfumer, j’ai besoin d’accumuluer des preuves et des témoins comme quoi j’ai eu le premeir l’idée d’utiliser la gestation in vitro pour faire naitre des humains à maturité.

Je sais qu’en cas de grabuge avec Besson, JC viendra avec moi au tribunal, pour plaider en ma faveur, mais vous D. ? le ferez-vous ? est-ce que je peuc compter sur vous ? vous viendrez témoigner ? dire oui, effectivement, c’est puck qui nous en a parlé le premier ?
le ferez-vous D. ou bien vous défilerez-vous encore comme vous en avez l’habitude ?

si le procès se passe à los Angeles (parce que je l’ai aussi envoyé à Spielberg je vous paierez les billets d’avion en 1ère, sympa non ?

la vie dans les bois dit: à

C’est dommage que la modération n’ait pas l’italien dans ses native languages.
Cela m’aurait évité, entre autres cose, de repenser à Platon et son ornithorynque entrent dans un bar.

puck dit: à

D. je n’ai pas copié collé ces phrases sur le blog pour la simple raison que je les connais par coeur pour la simple raison que ce blog c’est le mien !
D. quand ferez-vous l’effort de devenir adulte nom d’une pipe !

puck dit: à

JC non ! les autres mammifères naissent à terme, regardez un petit cheval, ou un petit chiot, ou une petite baleine qui sort du ventre de sa mère ?
est-ce qu’ils sont repliés sur eux-mêmes, attendant un signe de leur entourage ?
non ! ils se mettent sur leurs petits pattes arrières, pour les singes pas pour les baleins ni les chiots, et ils sont ouverts au monde !

l’homme est le seul mammifère néoténique, c’est pour cette raison qu’il est incapable de voir ce qui l’entoure, l’homme c’est le Réel et son double !
un mammifère qui s’invente des fables pour se donner l’illusion d’une maturité qu’il n’aura jamais ! la plus grosse illusion, c’est la culture.

Relisez tout l’article de monsieur Assouline et dites-moi ce qui cloche dans ces histoires sinon l’immaturité des hommes ?

D. dit: à

Je me demande même si je ne suis pas Ueda, finalement.

D. dit: à

Cela dit, je ne suis pas vraiment D., bien sûr. Il n’y a plus de vrai D. Tout fout le camp.

la vie dans les bois dit: à

En V.O. c’est plus clair:
«I social media danno diritto di parola a legioni di imbecilli che prima parlavano solo al bar dopo un bicchiere di vino, senza danneggiare la collettività. Venivano subito messi a tacere, mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l’invasione degli imbecilli».

D. dit: à

Toutes les phrases que vous copiez-collez, cher puck, je les ai lues sur le blog que vous avez indiqué.

puck dit: à

mais D. nous sommes tous des précoces !
lisez N.A.T.I.V. et après on en reparle, j’ai horreur de parler des livres avec les gens qui les ont pas lus.

JC..... dit: à

Dexter !

Ne pensez vous pas que la majeure partie des mammifères reproducteurs peuplant ce monde ne sont pas « réellement nés » ?

Au sens où nous l’entendons évidemment !

puck dit: à

vous avez d’autres questions ?

puck dit: à

25 ans ?

non, le zoologiste Adolf Portmann, en comparant le développement embryonnaire des humains à celui des pongidés (chimpanzés, gorilles, orangs-outans) en arrive à la conclusion que la gestation chez les humains devrait durer vingt et un mois.

ce qui signifie que dans un milieu amniotique approprié l’homme peut passer le cap des neuf mois les doigts dans le nez !

D. dit: à

Mais je l’ai lu, cher Puck, dès que vous avez donné la référence.
Ce blog offre un excellent exemple de néoténie en la personne de Ueda. Vous le connaissez ? C’est un commentateur un peu enfant qui croit que je suis vous et qui nous voit partout.

puck dit: à

et comme l’écrit François Châtelet dans un article (l’Express 1971) : « toute institution est dérisoire, l’homme, être prématuré, est condamné à ne jamais devenir adulte ».

sinon vous pouvez aussi Agamben et Gombrowizc il en parle très bien.

sauf qu’ils n’avaient pas prévu qu’avec la gestation in vitro, fini la néoténie ! l’homme va enfin pouvoir naitre à l’âge où il doit naitre.

futuris dit: à

« l’âge auquel nous devrions tous naitre. »

25 ans

D. dit: à

JC….. dit: 16 juin 2015 à 18 h 39 min

La preuve est faite : JC est bien JC.

puck dit: à

D. vous êtes né à quel mois ? 9 mois ? c’est trop précoce.

comme l’écrit Freud dans un de ses premiers textes (l’Esquisse pour une psychologie scientifique), après avoir décrit la relation au monde du nouveau-né, écrit : « l’impuissance originelle de l’être humain devient ainsi la source première de tous les motifs moraux » (la Naissance de la psychanalyse – puf p336)

mon pauvre D. votre problème n’est pas que vous n’êtes pas moi c’est que vous n’êtes qu’un petit mammifère néoténique.

vus savez quoi ? lisez N.A.T.I.V. (le sigle signifie : Naissance A Terme In Vitro) est vous n’aurez plus à vous cassez la tête avec ces histoires de religions et de philosophie qui ne sont que des plâtres sur des jambes de bois.

D. dit: à

puck dit: 16 juin 2015 à 18 h 36 min
D. dit: 16 juin 2015 à 18 h 36 min

La preuve est faite : je ne suis pas puck.

JC..... dit: à

« JC m’a confié adorer la Pastèque »

Je suis fou de Cécile Duflot, elle structure ma pensée écologiste… !

D. dit: à

D. dit: 16 juin 2015 à 18 h 35 min

C’est un faux. Encore une facétie de Ueda.

puck dit: à

en fait le mot « néoténie » est un mot magique parce qu’il explique tout !

exemple je prends le premier paragaraphe écrit par Monsieur Assouline :

Le mal, le mal, le mal… : néoténie

Avec ou sans majuscule, il n’y a pas à en sortir, on n’arrête pas de tourner autour de cet infracassable noyau de nuit qui résiste à toutes les analyses : normal c’est lié à la naissance trop précoce de l’homme.

Tous les arts s’en sont emparés et continuent d’en creuser l’énigme : normal c’est la néoténie, les hommes ont inventé l’art et la culture pour compenser ce déficit intial.

Michael Haneke (Munich, 1942) en a fait l’objet de sa quête depuis ses débuts, avec ses moyens, sa vision : montrer ce que c’est que de faire le mal, montrer le mal qui survit à ceux qui le font, jusqu’à provoquer chez le spectateur une jouissance de l’insupportable : et là c’est quoi ? la néoténie, si Peter Haneke était né à terme il n’aurait pas tous ces problèmes.

je vous le dis c’est un mot miracle qui explique tout !

D. dit: à

En tout cas je tiens à préciser que je ne suis ni Dexter, ni Puck, ni surtout Hamlet.

futuris dit: à

 » l’âge auquel nous devrions tous naitre. »

25 ans?

D. dit: à

JC m’a confié adorer la Pastèque mais très modérément le melon.

D. dit: à

Je ne connais pas ce « hamlet ».

hamlet dit: à

à qui il parle, le faux dexter ?

hamlet dit: à

eh, puck, t’as lu le truc sur la résurrection d’un roman macédonien ? c’est dingue.

dexter dit: à

je ne suis pas ton ami, dugland

puck dit: à

JC, je sais, en fait tout le monde ignore le mot néoténie.
parce que c’est le genre de truc que les gens préfèrent ne pas savoir.

je peux vous faire une confidence ? en fait c’est moi qui ait écrit cette petite fable. mais il faut pas le répéter sinon je vais faire matraquer.

puck dit: à

Sloterdijk c’est tout « sauf » la moitié d’un imbécile.

JC..... dit: à

puck dit: 16 juin 2015 à 18 h 19 min
« salut JC, vous étiez au courant de la néoténie chez l’homme ? »

Mon ami Dexter, on me cache tout !

J’ignorai jusqu’au mot « néoténie » ! On m’attache à mon infirmière, une chinoise lubrique qui n’est au courant de rien de dérisoire, me parle de Confucius , de Sun Tse… on me fait signer des chèques pour des branleurs à Bercy, on m’inscrit au NPA, On pense à moi pour des remake de Dracula … Que voulez-vous ! à 92 ans, adorant Bach et Chucho Valdès, je dérange…

Bien à vous !

puck dit: à

il est où mon pote U. ?
lui peut comprendre cette histoire de néoténie.

comme l’écrit Pater Sloterdijk dans « Tu dois changer ta vie » : « l’homo sapiens est constitutivement un infirme de la prématurité, une créature destinée à une immaturité éternelle et qui, compte tenu de cette caractéristique que les biologistes appellent néoténie (la conservation des traits juvéniles ou fœtaux), ne peut survivre que dans les incubateurs de la culture. »

et Sloterdijk c’est tout la moitié d’un imbécile.
sauf que Sloterdijk n’avait pas prévu qu’avec l’ectogenèse il serait possible de contourner la néoténie.
comme quoi, personne n’est parfait….

puck dit: à

Rose, vous étiez au courant qu’avec la gestation in vitro ce sera possible de faire naitre un humain à terme ?
le type imagine à quoi ressemblera cette naissance à terme, en fait ça ressemblera à la naissance des autres petits mammifères, mais avec quand même des spécificités humaines.
En fait des spécificités véritablement humaine, parce que comme nous naissons avec plusieurs mois d’avance du coup nous n’avons aucune idée de ce à quoi ça ressemble un vrai petit humain.

Conseil d'ami dit: à

Planque-toi, puck, Ueda arrive, il va te démolir.

puck dit: à

salut JC, vous étiez au courant de la néoténie chez l’homme ?
il parait que l’homme vient au monde trop tôt, et du coup, comme il est pas fini à la naissance ça explique que le monde n’a jamais tourné très rond.
il faut visiter son site : natinvinfos.com
je dis pas que j’ai tout compris mais ça a l’air très bien expliqué.

la vie dans les bois dit: à

Quel bel homme.
J’ai souri, beaucoup, à la lecture de cette charge d’U.E., merci à Guillemets !
( Ce serait bien de revenir, une autre fois sur « cet infraccassable noyau de nuit », peut-être le jour du bac philo ? mais pas sur un billet psy ou à la portée d’une armée d’obsédés sexuels !)

Eco sorride: «non c’è più religione, neanche una standing ovation». La risposta è immediata: tutti in piedi studenti, professori, autorità.

http://www.lastampa.it/2015/06/10/cultura/eco-con-i-parola-a-legioni-di-imbecilli-XJrvezBN4XOoyo0h98EfiJ/pagina.html

puck dit: à

justement puisqu’il est question de ça, il y a justement un type, un certain Maurice Desborels qui vient de sortir un petit bouquin d’une centaine de pages sur la néoténie chez l’homme, dans ce petit livre fort bien fait il explique comment avec la gestation in vitro il sera possible de faire naitre un humain à l’âge auquel nous devrions tous naitre.

il explique que comme l’homme né trop tôt, immature et inachevé, du coup, résultat des courses, en conséquence, son monde est lui-même immature et inachevé.
il explique tout ça sur un site : nativinfos.com

JC..... dit: à

Haneke dans son couloir, avec sa gueule de danger public bien élevé, ne nous invite guère à lui demander de découper le gigot à table ….

Son regard fou d’intello insatisfait, de spécialiste des tiques et du mal, fait peur.

Il peut, après avoir raisonné en vain, déraisonner grave, et découper l’hôtesse, le majordome, la cuisinière ou même le chat !!!

le tonton dit: à

il y en qui sont phalanges et légions à eux tout seuls les pôvres

JC..... dit: à

« malgré le temps qui nous saccage, nous meurtrit, nous blesse, nous déprime, nous assassine, … »

Le Temps nous protège, nous polit, nous patine, nous épargne les excès, nous caresse de son aile aimable, nous donne le sommeil des justes, l’éternelle quiétude ….

Il est notre compagnon fidèle, notre ami, ne nous quittant jamais, paradoxe de Langevin (1911) compris.

Sergio dit: à

Giacomo dit: 16 juin 2015 à 16 h 51 min
des légions d’idiots

Ca dépend y a aussi des phalanges… C’est plus affûté !

Sergio dit: à

Hon va se faire gronder, non ? I nous regarde drôle, dans son couloir…

Sergio dit: à

D. dit: 16 juin 2015 à 16 h 44 min
Enfin, c’est ce que j’en pense, vous faites comme vous voulez.

Ha mais j’ai une meilleure idée ! Quand la barre est trop lourde je mets des ballons… Ca monte tout seul !

fréquence 49.3,74 dit: à

D 16h44: Où avez-vous déniché cette littérature scientifique, citez vos sources SVP car je suis vieillie déjà et pour conserver le volume initial sans faire de sport considérant qu’un kilo de graisse occupe un volume supérieur à un kilo de muscle, j’ai du consentir à réduire mon alimentation de moitié car comme vous ne l’ignorez sans doute pas la chute des sécrétions hormonales transforme hommes et femmes en tissu adipeux avec ou sans motif, au choix, pois, losanges, motifs fleuris, carreaux, rayures horizontales ou verticales, pointillés etc etc, je choisis par goût pour la simplicité de rester unie, neutre, orange. Mon coiffeur a complété en sabotant mon désir et ma volonté de paraitre en toutes circonstances, malgré le temps qui nous saccage, nous meurtrit, nous blesse, nous déprime, nous assassine, discrète.

Giacomo dit: à

guillemets dit: 16 juin 2015 à 16 h 41 min
Umberto Eco (Turin, le 15 juin) : les réseaux sociaux donnent le droit à la parole à des légions d’idiots

Et il suffit d’un seul légionnaire comme le pseudo « La vie dans les abois » pour détruire la civilisation ou simplement l’écologie d’un blog.

D. dit: à

Sergio, je vous conseille la pasteque compte tenu de votre âge car elle contient de la citrulline.

Des données récentes de la littérature montrent que la L-citrulline est largement impliquée dans la régulation de l’homéostasie azotée avec, notamment, une action directe de la L-citrulline sur la synthèse protéique musculaire, ceci a fait l’objet de plusieurs brevets déposés par l’université Paris Descartes. La citrulline, échappant à la séquestration splanchnique, représente une stratégie nutritionnelle intéressante pour préserver la masse musculaire lors du vieillissement, au cours duquel la séquestration splanchnique augmentée des acides aminés induit une diminution de la synthèse protéique musculaire postprandiale. Ainsi, des travaux de recherche chez l’animal et chez l’homme ont été menés pour vérifier la pertinence d’une telle stratégie.

Chez le rat âgé sain, une complémentation en citrulline pendant 3 mois induit une augmentation de la masse maigre de l’ordre de 8 % (et en particulier une augmentation de la masse musculaire de l’ordre de 25 %), associée à une diminution de la masse grasse cutanée (- 14 %) et intra-abdominale (- 42 %)[32], suggérant qu’une complémentation en citrulline permet de corriger les effets du vieillissement sur la composition corporelle. Dans un travail princeps réalisé chez des rats âgés dénutris, un apport oral de citrulline permet d’augmenter de plus de 20 % le contenu protéique musculaire et de plus de 90 % la synthèse protéique musculaire. Sur ce même modèle, une complémentation orale en citrulline permet d’augmenter la force musculaire de 37 %.

Chez l’adulte jeune, la consommation de 2, 5, 10 ou 15 g de citrulline est très bien tolérée et induit de manière dose dépendante une augmentation de l’argininémie et du bilan azoté. Les auteurs de la pharmacocinétique préconisent la dose de 10 g en utilisation clinique, en tant qu’adjuvant des traitements de la dénutrition et de la sarcopénie par exemple. Une étude chez le volontaire sain soumis pendant 3 jours à un régime hypoprotéique montre qu’une complémentation en citrulline induit une augmentation de 25 % de la vitesse de la synthèse protéique musculaire. Pour des raisons méthodologiques, la citrullinémie de ces sujets devait être stable. Elle était comprise entre 800 et 1 000 µM. La pharmacocinétique indique que pour obtenir une telle citrullinémie, une dose de 3,5 g de citrulline doit être ingérée.
Enfin, c’est ce que j’en pense, vous faites comme vous voulez.

guillemets dit: à

Umberto Eco (Turin, le 15 juin) : les réseaux sociaux donnent le droit à la parole à des légions d’idiots

à propos de Sergio dit: à

Allez faire un tour sur son blog. Ça vaut le coup d’œil, ils sont tous devenus fous.

Sant'Angelo Giovanni dit: à


… » tout est perdu quand les méchants servent d’exemple et les bons de risée. »
…Pythagore ( -580/-500 env. )

… » un trésor de belles pensées vaut mieux qu’un amas de richesses. »
…Isocrate ( -436/-334 )

… » Il faut se défier des maximes générales. »
…P. Nicole ( 1625/95 )

radioscopie dit: à

Wiedergänger dit: 16 juin 2015 à 12 h 32 min

« … nous pomper l’air avec votre « infracassable noyau de nuit » ? Tout le monde sait que c’est de Breton… »

En effet ! A ceci près qu’il s’agit de Thierry Breton (et non de l’autre) et qu’il a parlé de « l’infracassable noyau de … noix ». Et ce à l’occasion d’une villégiature automnale en Périgord.

Anselme dit: à

Des intellectuels se mobilisent pour les langues anciennes et les humanités comme arme contre les intégrismes religieux. Ils écrivent à la ministre de l’Education nationale.

L’argumentation des signataires ne manque pas d’intérêt ! elle nous change, en tout cas, des banalités sur la question. Cependant, ils me semblent proposer de l’antiquité pré-chrétienne une vision passablement édulcorée et iréniste. Quant à la filière « arts et lettres » telles qu’ils la définissent, luxueuse, luxurieuse et alléchante certes, elle risque fort, si on la met sérieusement en place, c’est-à-dire dans tous les lycées ( et non pas seulement dans une poignée d’établissements privilégiés des grandes villes), de mettre le budget de l’éducation nationale dans le rouge et pour longtemps. Mais enfin, il est doux de rêver.

Sergio dit: à

Malin comme un singe dit: 16 juin 2015 à 10 h 57 min
Le Sergio de 9h21 n’est pas Sergio.

Forcément c’est expliqué je suis à la muscu !

expressions entéres dans l'Histoire dit: à

il faut aussi des guillemets à « si yen a que ça les démange « ,  » Allez, c’est pas grand-chose. » etc

au nom du droit d'auteur dit: à

Phil dit: 16 juin 2015 à 14 h 30 min
sociologues qui n’ont jamais le mot juste.

C’est du Ueda, ça. Guillemets svp !

au nom du droit d'auteur dit: à

Phil dit: 16 juin 2015 à 14 h 30 min
ces histoires d’emprunts

si vous ne voulez pas être accusé de plagier Raymond Barre, mettez au moins des guillemets.

le tonton dit: à

…et la bio de Benito maintes fois relue sur la table de nuit, ne manque plus que la photo, celle où Madame Pétain tricote et que Monsieur Pétain coud

Mailicorn dit: à

Guillemets à « le mogul a raison », Phil ! Emprunt à Kipling !

Droit de citation dit: à

Phil, vous auriez dû mettre des guillemets à « il est temps de tourner la page », c’est une citation de Charles de Gaulle.

le cousin dit: à

14h03

Bien vu !
Celui qui disait : « C’est une formulation peut-être excessive… » , ajoutait discrètement (quasi inaudible) : « mais si originale, hilarante, et fort intelligente »
(et celui qui avait ‘une tête de cadre commercial et portait un T-shirt marqué « Club nautique de Porquerolles ‘ avait ses rares cheveux en brosse, et, tatoué sur chaque joue, « maman » avec un cœur transpercé d’une flèche coiffés en brosse

Al Ternatif dit: à

ma belle-sœur a bien raison, elle voit juste

Phil dit: à

le mogoul widergänger a raison, ces histoires d’emprunts à guillemets sont ridicules; M. passou ne va pas pondre des notules pleines de guillemets comme ces articles de sociologues qui n’ont jamais le mot juste. il est temps de tourner la page, la vision du Haneke en berger corse anoréxique devient crispante.

Ma belle-sœur dit: à

J’étais l’autre jour à une terrasse de café et j’ai surpris la conversation suivante. L’un parlait avec un faux accent chinois, l’autre avait une tête de cadre commercial et portait un T-shirt marqué « Club nautique de Porquerolles ». (L’orthographe est arrangée à cause de la m.dérat.on)

Le faux Chinois : Premier blanc sec.
Le Porquerollais : Toutes les naigraisses ressemblent à des gu.nons mais certains ont un beau c.l.
Le faux Chinois : Hi hi hi hi.
Le Porquerollais : T’as vu cette fio.te aux cheveux ras ? C’est pas Baroz ? Je dis souvent qu’il faurait c.astrer tous les paidais, mais ça sert à rien, ils se reproduisent pas entre eux, c’est des zoophiles.
Le Chinois (baissant les yeux): Je…
Le Porquerollais : Franchement, Léon Blum était plus criminel que Goebbels, non ?
Le faux Chinois : C’est une formulation peut-être excessive…

Chaloux dit: à

cavalcanti 2 dit: 15 juin 2015 à 20 h 03 min

Un nouveau pédant de village?

(Euh non… « Pédant de village ».)

Cordialement!

Polémikoeur. dit: à

C’est son origine, qui est suspecte !
Hautement.

(Merci pour le coup d’œil).

Lisette dit: à

Widergänger dit: 16 juin 2015 à 13 h 40 min
Vous n’êtes que des ignares et des gens malfaisants.

Pourquoi dites-vous ça ? Vous êtes vilain.

un pour tous... dit: à

Vous n’êtes que des ignares et des gens malfaisants.WGG.

Cela, tout le monde le sait, bien évidemment…

Widergänger dit: à

Vous n’êtes que des ignares et des gens malfaisants.

D. dit: à

Il est lisible, mais hautement suspect, donc potentiellement dangereux. Il vaut donc mieux passer et lire le suivant.

Polémikoeur. dit: à

Est-ce qu’un commentaire « en attente de modération »
(11 h 24) est néanmoins lisible par la grande famille
du commentarium ?
Logiclement.

La fille qui a failli dit: à

C’est d’ailleurs la force de l’expression « tout le monde ». Elle opère exactement l’inverse de ce qu’elle proclame : à savoir qu’elle trace une frontière entre « tout le monde »… et « l’autre » (qui ne sait pas, qui ne suit pas, qui n’est pas… comme « tout le monde »). Car il y en a toujours un !

La fille qui a failli dit: à

W;, non, « tout le monde » ne le sait pas – et même s’il n’y a effectivement pas lieu de faire un fromage de son utilisation par notre hôte, j’ai été contente, moi, de l’apprendre…

Al Ternatif dit: à

les vieux sages du village pensent que Uedada et JC sont de « grands couillons cong »

JC..... dit: à

Al Ternatif dit: 16 juin 2015 à 12 h 13 min
« Je suis comme tout le monde ici pour trouver ce JC vraiment hargneux et profondément débile grave »

Paille.
Poutre.

Effectivement !
Comme tout le monde …

JC..... dit: à

Résumons :
Le mal, ça se soigne. Cependant certains pervers ne souhaitent pas guérir. Alors,… qu’ils crèvent !

Wiedergänger dit: à

Vous avez pas fini de nous pomper l’air avec votre « infracassable noyau de nuit » ? Tout le monde sait que c’est de Breton et aura rétabli les choses dans sa tête sans en faire tout un fromage.

Wiedergänger dit: à

Les pontes de l’université se mobilisent contre la Réforme de Belcassetout. Tant mieux. Mais ce pays manque cruellement d’esprit unitaire de lutte. Seul un vaste mouvement peut contrer cette réforme réactionnaire : les syndicats d’enseignants (qui sont nuls), les pontes de l’université et les parents d’élèves. Il faudrait un esprit unitaire qui, hélas ! n’existe plus depuis longtemps dans ce malheureux pays sur la voie du déclin et de la suffisance.

Ueda dit: à

Al Terminatif dit: 16 juin 2015 à 12 h 13 min

Mais non, il peche parfois par modérantisme, voilà tout!

Al Ternatif dit: à

Je suis comme tout le monde ici pour trouver ce JC vraiment hargneux et profondément débile grave

Polémikoeur. dit: à

Bref, il y aurait quelque chose
du traitement administré au cher Alex
dans « Orange mécanique », de la saturation
par surdosage.
Pas très loin d’une psychanalyste qui attaquerait
le sujet d’un « ennemi farouche de la psychanalyse ».
Vous reprendrez bien un peu de complexité !
Camisolablement.

christiane dit: à

Malin comme un singe dit: 16 juin 2015 à 10 h 57 m

chut !

Malin comme un singe dit: à

@ christiane

Le Sergio de 9h21 n’est pas Sergio.

La faille qui a filli dit: à

Dites, notre hôte, écrivez irréfragable et n’en parlons plus, ahaha… Vous me ferez plaisir.

LABAT dit: à

demandez-moi à qui il l’a empruntée.

Passou se prépare des nuits blanches et fauves jusqu »à la fin des temps

christiane dit: à

@ Quel foutoir – 9:21
des fragments de deux lettres signées Destouches que… Céline en 1932 à Léon Daudet :
« Vous connaissez certainement, Maître, l’énorme fête des Fous de P. Brughel. Elle est à Vienne. Tout le problème n’est pas ailleurs pour moi…
Je voudrais bien comprendre autre chose. Je ne peux pas autre chose. Je ne peux pas. Tout mon délire est dans ce sens et je n’ai guère d’autres délires.
Je ne me réjouis que dans le grotesque aux confins de la Mort. Tout le reste m’est vain… »

« J’écris comme je sens. On me reproche d’être ordurier, de parler vert. Il faut alors reprocher à Rabelais, à Villon, à Brughel, à tant d’autres… Tout ne vient pas de la Renaissance. On me reproche la cruauté systématique. Que le monde change d’âme, je changerai de forme. »

La fille qui a failli dit: à

Passou de 8 h 37 , « infracassable » n’existe pas, en plus. C’est donc une invention de Breton, non de vous (comme je l’ai cru) ?

Sergio dit: à

Yo Brother ski

JC..... dit: à

Quittons nous sur une note pleine d’espoir et de fraicheur, en parlant mal de cette vieille p.ute ridée-jeune : l’Europe.

Les Grecs vont en sortir, nous en sortirons aussi, les nations vont renaitre avec cet aspect sympathique : pouvoir, à nouveau, haïr les Allemands sérieux, les Anglais faux-culs, se moquer des Ritals chanteurs et fainéants et autres tarés, bons à décimer.

Les guerres vont redevenir possible, ça manque, ça, les guerres ! Avec une bonne guerre, bien des problèmes structurels non-réformables, le deviennent illico !

A mort, Europa !!!

Seigneur ! Exauce nos voeux ! Brise ce carcan européen qui nous esclavagise tous ! Liberté ! Liberté ! Pogroms, 49.3, frontières, gendarmes…

JC..... dit: à

Quittons nous sur une note pleine d’espoir et de fraicheur, en parlant mal de cette vieille pute ridée-jeune : l’Europe.

Les Grecs vont en sortir, nous en sortirons aussi, les nations vont renaitre avec cet aspect sympathique : pouvoir, à nouveau, haïr les Allemands sérieux, les Anglais faux-culs, se moquer des Ritals chanteurs et fainéants et autres tarés, bons à décimer.

Les guerres vont redevenir possible, ça manque, ça, les guerres ! Avec une bonne guerre, bien des problèmes structurels non-réformables, le deviennent illico !

A mort, Europa !!!

Seigneur ! Exauce nos voeux ! Brise ce carcan européen qui nous esclavagise tous ! Liberté ! Liberté ! Pogroms, 49.3, frontières, gendarmes…

JC..... dit: à

Tripotons nous joyeusement l’éthique du mal-naître, en supprimant le droit du sol, fissa !

Instaurons un questionnaire – en français de souche – pour déterminer qui est digne d’endosser cette délicate nationalité française parmi les envahisseurs qui nous submergent comme le Tsunami de la Diversité qui explose.

A la question : « Est il important d’être blanc de peau, blond aux yeux bleus, instruit, athée tolérant, intelligent et travailleur ? », ceux qui répondront : « Ben, non … », ceux là seront remis dans les canots type TITANIC et basta retour à l’envoyeur ….

Passou dit: à

Très très bas de plafond de 23.33, Il s’agissait de citations d’un mot ou d’une expression. Le droit d’auteur concerne bien évidemment le texte.

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…la folie des grandeurs,!…bien sûr,!…

…et, les autres assis,!…assis,!…c’est Cinéma,!…24/24,…les cloches please,!…

…of course, etc,!…Da,…Da,…Da,…

JC..... dit: à

GRAND PRIX DE L’HUMOUR

Il est attribué ce matin au chef spirituel des Sarrazins, Dalil Boubaker, qui déclare avec humour : « Français, on va faire de vos églises vides, des mosquées… » !

Un Prix largement mérité….

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…depuis 17 ans, que j’ai acheté  » Wall Street Trader 98 « ,…je viens de l’installer hier,!…

…faut pas, me demander, l’intérêt pour la chose dite  » la Bourse et les offshoreleaks « ,!…les plans pour se faire son fromage en corruption et connaissances des délits d’initiés,!…
…enfin,!…il n’est jamais trop tard, en restant maigre de corps,!…avec un bon esprit,!…
…ce remettre aux affaires, si l’art nous semble un marché de dupe,!…

…l’objectif,!…devenir très riche,…et faire ce que je veux sur cette toile sur terre,!…
…Ah,!Ah,!…j’arrive,!…la course aux milliards, avec zéro sous,!…etc,!…

dot her dit: à

L’originale :

“Journalism is not a profession or a trade. It is a cheap catch-all for fuckoffs and misfits — a false doorway to the backside of life, a filthy piss-ridden little hole nailed off by the building inspector, but just deep enough for a wino to curl up from the sidewalk and masturbate like a chimp in a zoo-cage.”

dot her dit: à

Tant pis … thompson et ses affidés incultes attendront l’année prochaine ou une autre pour connaître des dessous de la presse, cinquième ou je ne sais plus quel pouvoir, qu’on ne saurait réduire à une « misérable fosse à pisse donnant sur les prétendus dessous de la vie » …

la presse est ainsi faite dit: à

Thompson, qui n’est un modèle de rien, bien qu’un exemple pour certains qui n’hésitent pas à traduire ainsi la « misérable fausse à pisse » que fut un temps le journalisme :

La presse n’est fait que d’une bande de tantouzes brutales. Le journalisme n’est ni une profession, ni un métier. Ce n’est qu’un attrape-connards et un attrape-imbéciles à deux sous – une fausse porte donnant sur les prétendues dessous de la vie, une misérable et écœurante fosse à pisse condamnée par les services de reconstruction, juste assez profonde pour qu’un poivrot s’y terre au niveau du trottoir pour s’y masturber comme un chimpanzé dans une cage de zoo

source : http://owni.fr/2010/08/01/le-journalisme-selon-hunter-s-thompson/

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…enfin, tour de taille, niveau slip,!…Small Slazenger,!…

…Oui,!…mais quels reliefs,!…un scoop,!…
…etc,!…et la pression intérieure,!…
…un ventre plat,!…mes abdominaux,!…
…Non, je rêve pas,!…

…incroyable, réussir à la volonté de maigrir,!…avec sa science collectée,!…

…encore, 5 Kg, à perdre et deux fois rien,!…vite fait bien fait,!…

Sergio dit: à

D. dit: 15 juin 2015 à 23 h 51 min
Un gang de motards arrêté dans le Nord.

Surtout que dans le Nord faut pas y aller, hein ! Ca caille bien trop…

D. dit: à

Vous avez vu, Sergio ? Un gang de motards arrêté dans le Nord.

Sergio dit: à

Passou dit: 15 juin 2015 à 23 h 16 min
demandez-moi à qui il l’a empruntée.

Euh… Le tout premier mec ? En cunéiforme… Aux trois quarts bègue…

Par exemple Babylone brisée, Babylone outragée etc…

Et effectivement, onomatopeia signifiant « formation de mots », au début on n’a même pas emprunté aux bêtes, on a emprunté au son !

Comme quoi la création est toujours une copie qui a foiré…

D. dit: à

Demain ce sera de la soupe de poisson La Belle Iloise.

D. dit: à

Ce soir j’ai mangé du poulet froid avec un restant de salade grecque de samedi.

bas de plafond dit: à

Passou dit: 15 juin 2015 à 23 h 16 min
Cavalcanti de 20.03, Je l’ai su il y a longtemps, je l’ai oublié, merci de me le rappeler. Pour autant, je n’y mettrais pas de guillemets (en mettez-vous à « lieux de mémoire » ? entre autres ). Car il me faudrait en mettre à tout ce que j’écris, toute littérature n’étant que réappropriation de ce qui a déjà été écrit. Chaque fois que vous avez la tentation de faire brèveter une citation d’un écrivain admiré, demandez-moi à qui il l’a empruntée.

L’emprunt et le droit d’auteur ne me concernent pas

Passou dit: à

Cavalcanti de 20.03, Je l’ai su il y a longtemps, je l’ai oublié, merci de me le rappeler. Pour autant, je n’y mettrais pas de guillemets (en mettez-vous à « lieux de mémoire » ? entre autres ). Car il me faudrait en mettre à tout ce que j’écris, toute littérature n’étant que réappropriation de ce qui a déjà été écrit. Chaque fois que vous avez la tentation de faire brèveter une citation d’un écrivain admiré, demandez-moi à qui il l’a empruntée.

la vie dans les bois dit: à

Sauver le soldat Jelinek ! ( au moins elle, de : ce mal, ce mal, ce mal
qu’aucun antalgique ne vient calmer !)

Comme déjà lu, ou, en substance: on n’entre pas chez Jelinek, comme dans un moulin.
Surtout pour ceux qui ont une tendance naturelle à l’identification.

la vie dans les bois dit: à

« Souvent on croit entendre Georges qui susurre à Anna : »Ach, tu fais moins ta Gemahlin, hein maintenant, Anna…) » »

l’autre hymne à l’amour ( et au Don ! autre fleuve du territoire russo-soviétique!) de tonton chat (que je n’avais pas pris le temps de lire)

la vie dans les bois dit: à

Erreur de ma part.
Sarah, always a student.

Sergio dit: à

Dans le tiroir de droite, la montre.

la vie dans les bois dit: à

Bien sûr, les scènes d’inceste, tout ça, la cruauté, comme exemple pédagogique, bien sûr Sarah est enseignante à paris Sorbonne, et biberonnée aux thèses sickanalytiques, bien sûr, tout cela. Pour la mater dolorosa qui travaille du chapeau.

Mais on est loin de l’Autriche.

christiane dit: à

Le blog de Sarah Chiche est intéressant. Elle cherche en croisant, écoutant l’expression du mal-être de ses patients, des créateurs (des scènes de leurs films) qu’elle questionne – dont ceux d’Haneke – à pointer ce moment où le mal pourrait faire basculer certains êtres dans une perte de repères de l’humain, par un choix toujours possible d’une autre issue ou d’imaginer qu’il aurait fallu si peu pour que cela arrive. Elle semble côtoyer et analyser un monde désespérant, le nôtre, avec une certaine espérance. Son approche de la culpabilité (bien pointée dans le billet) est également d’une grande précision.
Ce billet donne à réfléchir sur l’œuvre d’un cinéaste, à le redécouvrir (par ce livre de Sarah Chiche) mais comme certains lecteurs, ici… dans le paragraphe du billet évoquant de grands écrivains autrichiens la fin de la phrase ne me parait pas juste.
Dans les deux films d’Haneke que j’ai vus il y a des échappées de tendresse en plein cœur de la violence et de la perversion (même dans « Le ruban blanc ». Je pense à une scène dans l’escalier, d’une grande douceur, entre le jeune garçon et sa sœur – dialogue sur la mort de la mère. A une autre, dans l’appartement-cage isolé du reste du monde, dans le film « Amour » où les personnages interprétés par J-L. Trintignant et E. Riva vacillent entre torture et partage au nom d’un grand amour qui ne veut pas renoncer ( pour lui) qui veut renoncer ( pour elle). Alors, certains gestes, regards,les oiseaux et les fleurs… sont des respirations.
Certainement un livre étrange, paradoxal où surmonter un a priori négatif pour mieux comprendre une œuvre.

la vie dans les bois dit: à

Quelle mémoire !
Je dis cela pour l’archiviste.

Hugo de Michet dit: à

Je ne fais que passer.

cavalcanti 2 dit: à

Monsieur Assouline,
Rendez à André Breton ce qui lui appartient et n’oubliez pas, comme vous l’aviez déjà fait le 2 août 2008, pour votre article sur Van Gogh,de mettre l’expression:
 » l’infracassable noyau de nuit  » entre guillemets !…
Cordialement

la vie dans les bois dit: à

« Alors « l’acteur joue si bien qu’il ne joue plus » écrit Sarah Chiche, accédant à son tour, par la plume, à la note juste. »

Je ne sais pas si Sarah joue du piano ?
Parce que des « note juste », ici il s’en distribue à la pelle.

la vie dans les bois dit: à

Il parait que Sarah Chiche lit tout ce qu’on écrit sur elle.

Alors Sarah, encore un effort, et vous pourrez mettre une plaque en cuivre gravée à votre nom, au bas de l’immeuble: « accepte viennoiseries contre remboursement »

la vie dans les bois dit: à

« la mélancolie autrichienne »…formule bréhaigne indigne des Roth, Kraus, Jelinek.

Vous l’aviez fort bien dit, Phil.
Brehaigne: stérile, comme le cinéma d’Haneke.
Il y aurait beaucoup à dire sur Haneke; las en confier la tache à une psychanalyste, c’était couru d’avance, que la perversité maladive du personnage passerait à l’as.

vocabluaire dit: à

Composé de en- et de l’ancien français desver (« devenir fou »)[1] → voir enrager pour le sens. Apparenté à rêver.

bébert dit: à

On aurait retrouvé la chienne de Javert, mais on ne connait pas son vrai nom, même en chaleurs, elle veut donner que son pseudo

pierre rabhi dit: à

en dix ans on peut passer du statut de plouc à celui d’agroécologiste décroissant, rien n’est jamais perdu en ce bas monde.

Sergio dit: à

Sur la coalition JC/Giovanni dit: 15 juin 2015 à 18 h 04 min
Voyons ce que donnerait un post de JC arrangé par Giovanni :

Au moins ça serait plus marrant que toutes ces traductions condamnées d’avance, puisque c’est impossible !

Ou peut-être pas, finalement, mais avec tellement de paramètres…

D. dit: à

Je suis incontestablement un petit plouc. Plus les années passent et plus j’en ai conscience. J’ignore si je vais à un moment évoluer. Il faut bien reconnaître qu’en dix ans je n’ai rien produit de bon.

Sur la coalition JC/Giovanni dit: à

Voyons ce que donnerait un post de JC arrangé par Giovanni :

…Rêve caféiné,!… je n’ai malheureusement qu’un sauf-conduit,!… un seul …

…Voulez-vous dire qu’un seul des deux survivrat ?,…Oui,!… C’est insensé,!… C’est comme celà : le fascisme à de bon côté,!… et la nuit venue,!… de mauvais,!…Bip! Bip,!…

… Décider vous,!… Haneke ou Pessoa,!… Ah,!… Ah,!… Envoyez,!…Pessoa, bien sûr,!…etc,!… Me prenez vous pour un imbécille ?,… On va tué Haneke,!…

…Tuez le,!… je vous en pris,!…
…etc,!…

Ça marche. La preuve est faite. C’est une attaque collective concertée.

Martin Serig dit: à

Giovanni Sant’Angelo se serait-il coalisé avec JC pour faire endêver le monde ?

Doigts dans la confiote dit: à

et, personne pour me corriger,!… (12.56)
A coup de fouets, St Ange, tu veux dire ? c pas l’envie qui mancré déjà pour les fotes

cavaliers fringanrs dit: à

15 h 38 à D. : je n’aime pas quand des petits ploucs essaient de faire la loi…. hue !

mikis dit: à

15 h 28 min

c’est que Ueda est très déprimé depuis l’éloignement de cette merveilleuse daaphnée il compense comme il peut pour ne pas flancher

la vie dans les bois dit: à

Javert, j’aurais bien une autre idée, plus à ton niveau. Mais une autre fois, et pense aux croquettes pr ta chienne.

Sergio dit: à

Crucifix, crucifix, faut encore pas le louper, hein ! C’est comme la pomme de machin, là…

Dans les doigts dit: à

mon pseudo précédent avait pour nom des journées entières dans les branches, mais on m’a reproché de trop sentir sa Marguerite, d’où ma nécessité d’aérer les vieilles branches. Voilà tout.

D. dit: à

La Vie dans les bois, quel est la raison du choix de ce pseudonyme fort original. Car dans chaque choix il y a un peu de raison.

cavaliers fringanrs dit: à

Uedada et JC : les deux font la paire pour les impairs et manques

cavaliers fringanrs dit: à

14 h 07 : me prenez-vous pour un imbécile ?
réponse : OUI
la preuve tous les jours

la vie dans les bois dit: à

Théoriser sur le selbsthass, Phil, il faut laisser cela aux disciples du bon docteur viennois, même si vous leur offrez de nouvelles perspectives avec un théoricien de la même farine.
Cela leur permet de passer par pertes et profits des déviances psychatriques, qui n’ont rien à voir avec la religion catholique, sauf à lui vouer, comment dire, une relation Passion.
(Merci de cet éclairage sur le film funny games. )

JC..... dit: à

Rêve caféiné

– Je n’ai malheureusement qu’un sauf-conduit, un seul …
– Voulez-vous dire qu’un seul des deux survivra ?
– Oui…
– C’est insensé !
– C’est comme cela : le fascisme a de bon côté, et la nuit venue, de mauvais. Décidez vous !!! Haneke ou Pessoa ?
– Pessoa, bien sûr ! Me prenez vous pour un imbécille ?…
– On va tuer Haneke !
– Tuez le…. je vous en prie.

Phil dit: à

lavie, il vaut sûrement mieux lire Weininger que regarder Haneke pour théoriser sur le selbsthass. Quinze festivals de Cannes à primettes n’y changeront rien.
Reste que « Funny games », premier opus qui fit connaître Haneke, est bien d’essence autrichienne. Rien de prussien dans cette crisette d’une république jivarisée par les anticléricaux d’avant quatorze, qui n’en finit pas d’étouffer avec ses Sissi à banqueroutes grecques.

Nous tous dit: à

Bon après-midi, la vie dans les bois. Revenez-nous vite, pour le plus grand plaisir de JC et de son alter ego Ueda.

la vie dans les bois dit: à

J’ai oublié: bon après-midi !

la vie dans les bois dit: à

« Michael Haneke est un cas qui relève plus de la psychiatrie que de l’analyse filmique pure. »

D. dit: à

10h 55 si c’est en ces termes que vous parlez de celle qui m’aimé, sachez que je désapprouve fermement.

JC..... dit: à

« L’Etat pose les bases du dialogue avec l’islam » (Le Monde)

Concentration oblige, il y a beaucoup plus de c.ons au Monde, que dans le monde …

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…0 h 37 min,…

…rectificatif plus explicite,!…auto-correction,!…

…l’or à 18 carat,!…est calculé sur la proportion de 24/24 carat,…et pas en % pourcentage,!…

…donc, sur 96 gr. à 18 carat, ce là nous fait,…72 gr. d’or pur à raffiné,!…avec 24 gr. d’autres résidus en métal,!…( eau régale , manipulations très dangereuses ),…
…etc,!…c’est dit,!…
…et, personne pour me corriger,!…

la vie dans les bois dit: à

« C’est aussi inadmissible que, au Moyen-Âge, cracher sur un crucifix » se souvient Michael Haneke.

Il a de drôles de souvenirs, ce réalisateur de cinéma.

la vie dans les bois dit: à

à 12 h 44 min
Peu importe qui ton pseudo et ce que croient ou non les autres.
Ta capacité de nuisance est intacte. Après toutes ces années. Je ne te félicite pas.

Mon oncle dit: à

Ueda dit: 15 juin 2015 à 12 h 44 min

Quel donneur de leçons, ce grand dadais.

D. dit: à

Ne m’appelez pas Dexter, la vie dans les bois, Ueda croit que je suis hamlet.

Ueda dit: à

L’Etat pose les bases du dialogue avec l’islam (Le Monde)
La lutte contre la radicalisation n’est pas au programme. Le ministère a précisément voulu mettre de côté pour cette journée le volet sécuritaire, vécu par beaucoup de musulmans comme une stigmatisation.

Jouissez de vos libertés restantes, mes amis, à défaut de savoir les défendre!

la vie dans les bois dit: à

« parapsychologie électromagnétique »

Dexter, tu as constaté comme moi cette perturbation informatique, tout à l’heure ?
C’était une intention de nuire, à ton avis ?

D. dit: à

Elle est trop forte pour moi, la vie dans les bois. Elle nous cloue le bec. Mais question parapsychologie électromagnétique, elle accuse quelques faiblesses.

En l'absence de Ueda..... dit: à

« Quel enfant, ce JC. »

Pépèpe.

Il a gardé l’esprit frais et des neurones fougueux.

zoologie littéraire dit: à

Quel enfant, ce JC.

JC..... dit: à

Le vit dans les doigts ! Ne suce pas ton pouce, tu sais bien qu’il n’est pas propre…

cavalière dit: à

impuissant, dépressif, vous pouvez ajouter goujat suprême à ce portrait de JC…..

la vie dans les bois dit: à

J’ai rêvé, ou il y a un renvoi sur un billet du 25 juillet 2013 ?

la vie dans les bois dit: à

Dexter, va moins vite, tu vas te faire une hernie au cerveau.
Tu as vu que ta chienne est toujours en chaleur ?

JC..... dit: à

Les chats sont infiniment moins responsables de nos dérives sociétales que les chattes…

zoologie littéraire dit: à

Pas de chats policiers, peut-être, mais des tas de chats espions ! C’est pire.

Cocteau J. dit: à

pas de chats policiers ?…
Voire !… une bonne illustration dans les polars de Fred Vargas…

ZEUS..... dit: à

« d’une agitation baryonique qui ne serait profitable à personne. »

Un peu comme l’agitation macronique actuelle ?….

qu'est-ce que c'est dit: à

Le vocabulaire anal du 8h18

Si je ne m’abuse nous avons affaire à un phallus qui par conséquent nous hisse, quand bien même n’en serait suggéré que l’aspect onaniste, au stade du même nom, phallique donc à moins que par une contorsion nous réunissions orifice et officiant dans un élan commun, la discipline correspondant n’est toutefois pas inscrite dans le guide des records, l’organe bien qu’extensible ne supportant pas l’élongation jusqu’au but défini, au trou si j’ose dire qui si nous respections les bases d’une vie saine et chrétienne ne devrait servir qu’à nous débarrasser des matières fécales ou en cas de rétention de ces dernières à y injecter lavements ou suppositoires qui comme chacun sait éloignent des suppositions autant qu’ils nous délivre du mal plus communément connu sous le terme constipation. Le vit dans les doigts est une manière de masturbation ou d’exhibition voire d’examination.

( http://www.hebdo.ch/les-blogs/le-blog-de-pmg/actu-q-onanistique-dissip%C3%A9-r%C3%A9chauff%C3%A9 )

D. dit: à

Ma préoccupation principale reste cependant la possibilité ou non de prélever à l’infini des Quantas gravitationnel au vide ambiant sans affaiblir sa structure a l’excès ce qui pourrait conduire non pas a un effondrement type trou noir comme on se limagine trop facilement, mais tout bonnement à la brutale contraction de tous les univers allant jusqu’à l’abolition et du temps et donc de l’espace, le tout inévitablement accompagné d’une augmentation de la température ainsi que d’une agitation baryonique qui ne serait profitable à personne.

ZEUS..... dit: à

Europe ? Déguisé en taureau bien blanc, je l’ai niquée en Crète comme il le fallait, la petite Europe ! A l’ancienne… Elle m’a donné trois fils : Minos, Rhadamanthe et Juncker. Ce dernier, malheureusement, débile.

D. dit: à

La Grèce va enfin sortir de la zone Euro, c’est une grande chance pour elle parce qu’elle va enfin pouvoir sevretablir économiquement puis retrouver sa souveraineté.

JC..... dit: à

Revenons au sujet ! il le mérite, posant des questions sans réponses satisfaisantes…

coup de froid dit: à

8 h 45 : le PQ de Porquerolles dans sa fange quotidienne, plouf

JC..... dit: à

La vie dans les bois : c’est celui qui dit qui y est, ma grosse flatulence ! Sors du divan : tu baves et tu me le salis tout plein avec ton tutu crasseux de vieille star du rire …

En outre, tu es si basse, ma choute, que personne ne peut plus rien pour ta vieille mentule sèche… ahaha !

(tu nous fais bien rire : surtout ne sort pas du bac à sangles passoulinien, on en mourrait de désespoir…)

la vie dans les bois dit: à

Le vocabulaire anal du 8h18 , encore une fois, masquera difficilement cette envie qu’il réprime, post après post, jour après jour, depuis longtemps, de ce côté-là de son corps. Problème sexuel, dû à son impuissance. Et à un état dépressif.
C’est un diag psy de première intention, qui peut se renouveler ad nauseam.

Bonne journée, j’ai du taf sur la planche.

JC..... dit: à

Ne rêvons pas : les données personnelles sont publiques.

JC..... dit: à

Un malfaisant dirait ce matin : « Les échanges entre SERGIO et le VIT dans les DOIGTS, c’est du Bouvard et Pécuchet de Corrèze ! Viens donc à Tulle, que je t’em…brasse

la vie dans les bois dit: à

Sergio, ce que vous évoquez à 23h58 illustre un autre aspect du même sujet:

L’utilisation qui est faite- par un tiers ( au sens large)- de données personnelles.

la vie dans les bois dit: à

Sergio, à 23 h 58 min, vous êtes en plein délire, mon ami.
Hou, hou, revenez parmi nous. Vous avez atteint le point godwin de l’identification.

Vous n’aviez pas fait copain-copain avec Dexter, vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*