de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Ce que résister veut et voulait dire aussi

Ce que résister veut et voulait dire aussi

Le beau mot « Résister » barrait la une de Libération samedi. Il résonne différemment en chacun de nous selon nos valeurs, notre éducation, notre expérience. Nos lectures aussi. Pour moi, c’est Premier combat de Jean Moulin où il ne figure pourtant pas, en tout cas pas suffisamment pour être mémorable, tout en courant dans tous les interstices du texte ; c’est l’un des poèmes du recueil Fugue de mort Paul Celan, celui qui commence par Stehen et invite à tenir autant qu’à se tenir, se dresser, résister ; c’est enfin La chèvre de Monsieur Seguin, au cœur des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet, admirable invitation à se battre jusqu’au bout quelle qu’en soit l’issue redoutée.

Et ces jours-ci Le Voyant (184 pages, 17,50 euros, Gallimard), lumineux récit dans lequel Jérôme Garcin exalte la haute figure méconnue d’un héros un peu particulier de la Résistance : un jeune aveugle du nom de Jacques Lusseyran. Il avait perdu la vue à l’âge de huit ans, un camarade de classe l’ayant bousculé si fort que la branche de ses lunettes lui fut fatale. Il en développa ce qu’il appelait « le regard intérieur ». Ce qui n’en était pas relevait d’un trompe l’œil. Il détestait la banalité, la frivolité. Il voulait rayonner On pourrait ne voir dans le récit de cette vie à part qu’une illustration du concept de résilience tant ce héros parvient à sublimer sa cécité. On n’ose écrire : son handicap tant il en fait un atout dans la vie, trouvant à chaque fois les mots, notamment dans son livre Et la lumière fut, pour dire combien cela lui est un supplément d’âme, un atout même. On aurait aimé savoir ce qu’en pensait Jean Guéhenno, son professeur en khâgne au lycée Louis-le-Grand, auteur d’une des plus dignes chronique au jour le jour écrite sous l’Occupation (Journal des années noires).

Un visage léonin à la Kessel, une présence charismatique, un grain de voix qui séduit et en impose, une personnalité qui subjugue, un ascendant indiscutable. Et c’est lui, ce fin germaniste qui rêve d’approfondir ses études de langue, de littérature et de civilisation allemandes, qui ne peut marcher dans la rue sans mettre la main sur l’épaule d’un camarade, qui, en 1941 à dix-sept ans, sans rien y connaître mais persuadé d’y voir mieux que d’autres, fonde un mouvement d’adolescents Les Volontaires de la liberté puis entre à Défense de la France du catholique Philippe Viannay et envoie des jeunes gens fabriquer des faux-papiers, d’autres effectuer des repérages sur des terrains d’aviation, ou exfiltrer des aviateurs alliés. Dans le journal clandestin Défense de la France, il signe Vindex. Il y écrit pour ouvrir les yeux de ses compatriotes. Arrêté, incarcéré à Fresnes, il est déporté à Buchenwald qui sonne encore à ses oreilles comme une forêt de hêtres.cabu Jedem das Seine : « A chacun son dû », c’est écrit au-dessus du portail à l’entrée du camp, humour noir local qu’il ne voit pas mais qu’on lui lit. Au camp il apprend à aimer la vie et à détester une langue qu’il chérissait. Désormais il ne parlera plus jamais allemand, même s’il l’écrit encore derrière les barbelés, tous les jours, pour être écrivain public des cartes adressées par les déportés à leur famille.

Après la guerre, il passe une licence de philosophie, soutient une thèse de Lettres sur « Le syncrétisme religieux dans l’œuvre de Gérard de Nerval » aidé dans ses recherches par sa femme qui lit à la Bibliothèque nationale les livres qui ne sont pas en braille. Il aimerait entrer dans la haute fonction publique, passer par l’Ecole normale et l’ENA mais n’en a pas le droit car il est aveugle, en vertu d’une loi signée Abel Bonnard et toujours en vigueur.

« Il ne comprend pas pourquoi, avec la liberté, il recouvre un statut d’invalide que, paradoxalement, la Résistance et la déportation avaient réussi à faire disparaître. La société se reconstruit sans lui, au prétexte qu’il est handicapé ».

Les choses se gâtent dans cette solitude parmi les hommes plus désespérante e que sa nuit. Et malgré l’ardeur et le talent de son biographe à nous le faire aimer, cette dernière partie de son tombeau nous laisse à quai. Il est vrai que, après avoir fondé le groupe Unitiste, secte occultiste et mystique proche de la Rose-Croix, Lusseyran rencontre un certain Georges Saint-Bonnet, gourou qui exerce un véritable empire sur lui et d’autres. J’avoue que là, j’ai pris mes distances avec le héros. Il écrit beaucoup, ne trouve pas d’éditeur mais on sait que nombre d’inédits gagnent à le rester. Il se remarie puis s’exile dans une université américaine pour y enseigner, tombe amoureux d’une de ses étudiantes, ce qui scandalise l’Amérique puritaine du côté de Cleveland, d’autant que les amants s’enfuient face au scandale et se marient au loin. Quant à ses enfants de différents mariages, ils sont « l’angle mort de sa vie », les grands absents de ses textes autobiographiques. PHO06886468-97f9-11e4-a1d4-039b03f34ee1-480x453

Biographe de Jean Prévost  et défenseur de la mémoire de Jean Prévost, l’auteur a voulu faire de Jacques Lusseyran son frère d’armes. Pourquoi pas ? A ceci près que l’œuvre littéraire du premier est sans commune mesure avec celle du second, et que le destin de celui-ci ne serait peut-être pas aussi marquant sans sa cécité. Il est mort à 47 ans d’un accident de la route aux côtés de sa troisième femme. Et pourtant, comme l’auteur, il nous regarde. Du moins Jérôme Garcin s’y emploie. Mais on s’en doute, ce n’est pas pour ses errements théosophiques que l’écrivain s’est lancé sur les traces de cet homme. C’est pour creuser le même sillon de livre en livre, et en confier l’aveu en quelques lignes fichées en haut de la page 180, comme pour mieux explorer les étranges concordances et les résonances inattendues que l’activité littéraire nous réserve :

 « Une fois encore, une fois de plus, je pense à mon père, né à Paris quatre ans après Jacques Lusseyran, passé lui aussi par la khâgne de Louis-le-Grand, fou de littérature, amoureux de la langue du XVIIIème, éditeur accompli, mais écrivain empêché, dont la mort accidentelle en pleine nature, au printemps de 1973, à l’âge de quarante-cinq ans, dessine une ligne droite que je n’aurais jamais fini de vouloir prolonger dans des livres brefs peuplés de jeunes morts qui continuent de lire, de vivre, et d’écrire ».

« Résister » court tout le long d’Un Candide à sa fenêtre (Gallimard, 390 pages, 21 euros), deuxième tome des « Dégagements » de Régis Debray, quelqu’un qui prend des notes de manière compulsive. Tout le temps partout en lisant en écoutant. Son petit carnet ne le lâche pas. Quelques lignes suffisent à faire une entrée de cet anti-dictionnaire, pour nous apprendre quelque chose ou pour nous raviver la mémoire, ce qui revient au même car c’est réapprendre que de se souvenir longtemps après :

« Dans les archives de la Commission française d’occupation de la Ruhr (1923), on a trouvé une fiche de police sur Hitler, Adolf, avec ces mots : « seulement dangereux sur le plan intellectuel ». Ces messieurs de la Sûreté n’avaient aucune idée de ce qu’est un intellectuel. »PHO90f19536-97e3-11e4-a1d4-039b03f34ee1-332x453

C’est de la France qu’il s’agit de bout en bout quels que soient le sujet, le thème, l’entrée. Et la formule car on sait l’auteur friand de mots lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois et produisent des étincelles de sens. La France vue par un esprit ultra-républicain, ce dont on ne saurait trop le louer en un temps où certains prennent de Gaulle pour un aéroport et où des collégiens de Seine Saint-Denis refusent de respecter la minute de silence à la mémoire des dessinateurs de Charlie-Hebdo « parce qu’on ne les connaissait pas » ou encore « parce qu’ils avaient offensé le prophète ». Tel qu’il l’entend, l’esprit de résistance lui est consubstantiel. De manière diffuse ou plus explicite. Ainsi dans l’évocation de l’ethnologue Boris Vildé, co-fondateur du réseau du musée de l’Homme.

Debray part d’une réflexion de Saint-Exupéry en 1943, selon laquelle une politique n’a de sens qu’à condition d’être au service d’une évidence spirituelle, pour s’interroger sur nos intelligences sans caractère en regard de celle de Vildé, avec son grain de folie dans le sacrifice, qui lisait Pascal, saint Augustin, Bergson à Fresnes à la veille d’être exécuté par les nazis. Cet homme d’origine étrangère, qui chantait la Marseillaise en se dirigeant vers le poteau, appartient-il vraiment à une Atlantide engloutie ? On veut croire que non. Debray n’en observe pas moins que Boris Vildé n’est guère célébré par nos institutions (rues etc) car n’appartenant à aucune religion, aucun parti, aucun mouvement, pas même à une famille d’esprit, il n’entrait dans aucune case. Comme, probablement, bon nombre de ceux dont le nom est inscrit, parmi mille cent autres, sur une plaque commémorative au Mont Valérien :

« Un bon tiers au moins d’étrangers dont à prononcer les noms sont difficiles. Effet d’eau froide sur les passants ».

Plus loin, il rappelle l’importance de la foi catholique dans l’exceptionnel esprit de résistance des Polonais au nazisme. La place du Tout-Puissant dans tous les serments militaires comme dans ceux des agents clandestins. Et Debray de conclure :

« On frémit en pensant aux effets moraux et physiologiques de la déchristianisation de l’Europe sur nos capacités de résistance. Et si la « mort de Dieu » était la mort du type coriace et la prospérité du veule, on aurait l’air fin, nous les nietzschéens de quatre sous… »

PHO08b2ecfe-97e5-11e4-a1d4-039b03f34ee1-350x453Résister, donc. Une simple question de mots ? Mais cela suffit à gouverner et ordonner une vie. On peut résumer un combat en un mot. Y réduire un engagement dans toute son ampleur. Erri de Luca en fait l’expérience depuis quelques temps pour avoir usé et abusé du verbe « saboter ». Un bref texte en est né La parole contraire (La parola contraria, traduit de l’italien par Danièle Valin, 40 pages, 8 euros, Gallimard). Il y met son crédit d’écrivain  au service d’une petite communauté montagnarde menacée de désastre environnemental et écrasée par « la violence de l’Etat ».

L’affaire remonte à 2013 : à la suite d’une interview qu’il avait accordée au Hufftington Post italien; la Lyon-Turin ferroviaire, entreprise française chargée de la construction de la ligne, portait plainte contre lui. Il lui est reproché d’avoir « incité » au sabotage. Erri de Luca, dont la conscience politique est née avec la lecture d’Hommage à la Catalogne de George Orwell, flirta avec la lutte armée dans les années 70/80 lorsqu’il était l’un des responsables du groupe Lotta continua. Et comme il ne renie rien, son livre est lu à la lumière de cette fidélité. On en veut pour preuve le fait que, invité à commenter l’affaire du val de Suse, le procureur général du parquet de Turin renvoie immanquablement Erri de Luca aux années de plomb et à son absence de remords.

Il est vrai qu’aujourd’hui encore, l’écrivain substitue systématiquement l’expression « lutte armée » à « terrorisme », terme qu’il récuse au motif qu’au moment de son enlèvement, Aldo Moro était entouré de gardes du corps armés… Même s’il ne se dit plus révolutionnaire, et repousse toute idée de continuité entre son activisme d’autrefois et son action d’aujourd’hui, il n’en démord pas : « Je referais tout ce que j’ai fait, mais je le referais mieux » a-t-il déclaré au Nouvel Observateur.

Des mots tout cela, et des nuances entre eux ? Certainement mais qu’y a-t-il de plus important pour un écrivain ? Le respecter, c’est le prendre au mot, pour le meilleur et pour le pire mais jamais l’un sans l’autre. Rendez-vous au tribunal le 28 janvier prochain. On voudrait être là pour voir la tête des juges lorsque Erri de Luca leur expliquera que Goethe ne pouvait être tenu pour responsable de la vague de suicides chez les jeunes européens à la suite de la publication des Souffrances du jeune Werther. Ou quand il s’étendra sur les différentes et larges acceptions du verbe « saboter » en italien : entraver, faire obstacle, empêcher…

 « L’accusation portée contre moi sabote mon droit constitutionnel de parole contraire. Le verbe « saboter » a une très large application dans le sens figuré et coïncide avec le sens d’ »entraver ».

Lui qui entend refuser les prix littéraires se dit déjà fier de recevoir le prix de la déclaration la plus dangereuse d’Italie. Celui de la parole contraire. Ne lui restera plus qu’à poursuivre l’Etat pour sabotage de sa liberté de parole au nom de l’article 21 de la Constitution.charlie-3044338-jpg_2649429_652x284 Dans la même livraison du Nouvel Observateur, Michel Houellebecq s’épanche. Comme d’habitude, il dit tout et son contraire. Parfois même dans la même phrase, allant jusqu’à revendiquer sa « neutralité » au motif qu’il n’exprimerait que sa « vision du monde », pas davantage ! Ses thuriféraires, qui refont le coup de la farce et invitent à seulement rire de Soumission, sont rappelés à l’ordre par l’auteur : tout en se voulant comique, il demande à être pris au sérieux puisque lui-même prend tout cela au sérieux. CQFD.

Ce qui nous ramène au « Résister » barrant la une de Libération de samedi. Ce qui s’est passé le lendemain dans les rues de toute la France est le plus cinglant démenti apporté aux prédictions du mage Houellebecq dans son roman et dans ses interviews (mais oui, l’auteur et le narrateur ne font qu’un avec lui, cela fait des années qu’il l’illustre à chaque prise de parole, je n’est pas toujours un autre) ; face à l’islamisme radical etc militant, il voit, annonce, prédit les Français à son image comme résignés, apathiques, soumis. On connaît la suite.

Cette entrée a été publiée dans Essais, Histoire.

680

commentaires

680 Réponses pour Ce que résister veut et voulait dire aussi

Rhinocerose dit: à

Voltaire et la tolérance ? On va en avoir besoin plus que jamais puisque on commence à pouvoir se faire condamner pour des paroles ou absence à la minute de silence obligatoire.

Extension possible du domaine du silence obligatoire.

Car pour rester debout la république ne doit pas reculer devant les mesures exigées par l’état de siège.

D. dit: à

Jean Saint-Ange, votre touche . doit être ien usée à force.

D. dit: à

Daaphnée, je trouve votre retour raté. Vous êtes passé à côté de quelque chose.

D. dit: à

Et d’abord qu’avez-vous contre les API Windows ?
Il suffit de leur donner de bons paramètres et elles deviennent très dociles.

D. dit: à

Ne détournez pas la conversation, Sergio.

la vie dans les bois dit: à

… à propos de votre morale analytique, j’y repensais tout à l’heure, cette question un peu kafkaïenne:  » que feriez vous dans le métro, si , etc ? »
J’y pense d’autant plus fort que la question : « qu’auriez vous fait à la place de Lassana Bathily ? » va déranger beaucoup de membres de l’akadémie, un peu gras/ses du verbe, qui résistent un peu trop confort ici…

candie dit: à

Sergio dit: 15 janvier 2015 à 18 h 43 min
PEUT ETRE sans trait d’union après jubilation, Trommelfeuer !

C’est comme pour Agca, normalement un drôle de sourire se balade sur le g

Sergio dit: à

parce que le bon android quand même dit: 15 janvier 2015 à 19 h 03 min
oué, c’est comme si Ginola programmait Windows

Mais… Personne ne programme Windows ! C’est… Euh… Stochastique…

D. dit: à

Enfin, vis-à-vis des victimes potentielles menacées sur le territoire, qui elles se tiennent à carreau (pour le moins), cela me semble parfaitement juste.

Daaphnée dit: à

[[[[[[[[[[((((( et le nom de plume n’y fait rien, le Boug’ n’a pas besoin de se teindre les cheveux en bleu …))))))]]]]]]

Daaphnée dit: à

Je parie que je vais être dé-modéré illico presto.

Heu … pas sûr.
J’avais juste dit, hier, bordeldedieu et nomdedieu et je me suis retrouvée à Sainte-Trappe . Pffff !

[[[[[[[[((( peut-être qu’en chuchotantaucreuxdeloreille ..))))]]]]]]]]

rose dit: à

Je pense aussi que nous avons de quoi nous faire du souci.
Résister c’est impératif. Et ne suffira pas.

D. dit: à

– Sortie de l’espace Schengen, donc de l’Europe.
– Contrôle des frontières

dé plous en plous simple, comme vous voyez.

Pinpin dit: à

Je parie que je vais être dé-modéré illico presto.

Heu … pas sûr.
J’avais juste dit, hier, bordeldedieu et nomdedieu et je me suis retrouvée à Sainte-Trappe . Pffff !

[[[[[[[[((( peut-être qu’en chuchotantaucreuxdeloreille ..))))]]]]]]]]

rose dit: à

aux soi-disant « partenaires sociaux ».

D. dit: à

Bon, concernant ces chers petits qui dès le CM2 font l’apologie du terrorisme.
La réponse est simple et je ne doute pas que le prochain Président de la République, à savoir Marine Le Pen, l’appliquera :

1) suppression du droit du sol.
2) demande de nationalité française effectuée à la majorité de l’enfant. Examen du dossier disciplinaire + enquête de moralité (où le bambin pratique-t-il ? Est-il en approche de fondamentalistes ? Quels sites visite-t-il régulièrement sur la toile ? etc… etc…
3-a) si pas de problème, nationalité accordée provisoirement, révocable dans les 10 ans à venir.
3-b) si problème : refus de la nationalité française et expulsion du territoire français vers le pays d’origine.

C’est pourtant assez simple et parfaitement juste.

rose dit: à

et c’est ce que je pense et en filigrane, même si c’est infâme j’ai le droit de l’exprimer. Je pense qu’il faut s’intéresser de près aux soutiens scolaires.

Sergio dit: à

Non mais le problème de obtus, c’est que ça dépend comment hon le regarde !

rose dit: à

Joachin Du Balai dit: 15 janvier 2015 à 17 h 57 min
[…]Où l’on voit que les efforts de la pédagogie se heurtent au mur de l’imbécillité.

pire que cela : lobotomie/embrigadement => soumission.

C’est ce qui est suggéré, la soumission : avec en exergue, ce soir le rajout suivant « et c’est ce que je pense » ou approchant.
Comme en Belgique maintenant et ailleurs, Allemagne Angleterre etc on va comprendre ce que signifie se serrer les coudes.

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…moi,!…je ne sais pas ce que c’est,… même sur Charlie Coulibaly,!…je bande encore, toujours,!…
…je vais jeter un coup d’oeil, sur le nouveau catalogue  » Troie suis-je « , pour une nouvelle  » escort-girl  » du tonnerre de Brest,!…déjà une voisine au plus court en porte à porte pressé,!…
…vos références s’il vous plait,!…
…certificat médical,!…c’est bon,!…vous venez de finir la légion,!…
…toutes ces Cléopâtre en herbes,!…
…çà nous en fait des vaches,!…à lait,!…
…etc,!…envoyez,!…
…juste pour une mise en plis,!…les poils retords,!…etc,!…

Bab el-oueda dit: à

Je suis modéré, quelle joie.

Mais Pierre Assouline est grand!
Je parie que je vais être dé-modéré illico presto.

Bab el-oueda dit: à

Il y a malentendu sur cette histoire de double standard.

Naturellement qu’on ne peut pas mettre sur le même plan les intentions de Dieudonné et celles de Charlie.
L’un peut servir des formes modernes de totalitarisme, l’autre non.

Le problème est purement pragmatique et politique.
Quand on a un ennemi (un ennemi c’est celui qui vous a déclaré tel, et qu’on est donc forcé de reconnaître tel), on ne lui fournit pas des armes.

Ce recours judiciaire contre Dieudonné est une erreur tactique, sans parler de l’attitude personnelle de Valls, qui pour sa propre micro-politique, semble avoir choisi de faire du cas Dieudonné son litmus test.

C’est vraiment offrir sur un plateau d’argent à la jeunesse musulmane marginalisée le contre-héros, le symbole guerrier, dont elle peut facilement s’emparer.
« Je suis Dieudonné »: inévitable.
Sur fond de remake ré-islamisé des révoltes de 2005?

Ce n’est pas comme ça qu’il faut combattre Dieudonné.
Il faut en faire une critique politique et radicale.
Pour tout démocrate c’est un adversaire depuis qu’il a choisi de devenir un des éléments d’une alliance faite de démagogie « diversitaire » (tiens, je viens d’inventer un jargon), sur un fond d’antisémitisme à la United Colours of B.
Cette alliance est dangereuse.
Son liant idéologique est fourni par Alain Soral (1/2 ancien gauchiste, 1/3 extrême droite, 1/3 musulman, comme il le dit lui même). Naturellement, le fond de sauce de cette tambouille est l’antisémitisme.

Soral est doué, courageux, possède une réelle culture politique acquise à la base.
Son discours idéologique fumeux doit être pris avec sérieux.
Allez voir certaines vidéos, il est redoutable!

Pour le reste, une provocation non suivie d’action reste une provocation.
Dieudonné ne fait pas l’apologie de Daesh ou du meurtre djihadiste.
– Evidemment, ça peut changer. On verra.

parce que le bon android quand même dit: à

oué, c’est comme si Ginola programmait Windows

Héraclite-Oris dit: à

c’est du propre, v’la le pochtron qui refait surface

berliolio dit: à

Wiwi emmailloté sur la paille ..
Comme le petit Jesus ???
Seigneurmariejoseph !

Blasphème!

Pinpin dit: à

les robots, c’est con.

gerard dit: à

« abdel tu l’aimes ton Dieudonné. »
On a beau le prévenir que dindono fait esclave du borgne, qui l’oblige (ça le flatte) à racoler pour sa grosse gamelle …

« la tubulure musicale d’une mémé sénile ravie d’avoir copieusement gouté au cassoulet »
JC s’est torturé les méninges pour torcher une phrase pareille, on craint pour sa santé

« l’interdiction d’injurier des individus en raison de leur origine ethnique ou de leur appartenance religieuse. »
c’est trop compliqué à comprendre pour abdel, à partir d’un certain point il ne peut plus, a décidé d’être obtus

pas vu-pas pris dit: à

achtung, Göring, le robot n’a pas encore vu que azul = bouguerototo

Daaphnée dit: à

..je veux.sinon y’a bien longtemps qutu srais serré à l’hombre drachul..sur la paille humide mal lavé tu srais moche la liberté t’avantage..on peut pas dire

Oulala !
Notre Wiwi emmailloté sur la paille ..
Comme le petit Jesus ???
Seigneurmariejoseph !

Bab el-oueda dit: à

Allez, une parole du grand Maxime Rodinson:

« Certains musulmans donnent l’impression d’adorer l’islam plutôt que Dieu ».

Comment te dire que tu m'as vu à un balcon dit: à

est-ce que les obus qui dépassent, ça compte?

Sergio dit: à

PEUT ETRE sans trait d’union après jubilation, Trommelfeuer !

Sergio dit: à

azul dit: 15 janvier 2015 à 18 h 17 min
en esthète..l’art c’est au dela du bien et du mal..

Le bien et le mal c’est contractuel, c’est le ciment de la société : d’ailleurs même les bêtes témoignent de ce contrat, de la notion d’injustice, sauf peut-être le croco qui s’en tape et qui est de toutes manières largement seul dans son marigot.

D’ailleurs même en art, en littérature, il arrive que l’on commette des trucs que l’on n’ose pas montrer, même et justement réussis. Est-ce que la jubilation peut-être de produire des choses, disons, malades ? Le problème c’est que tout est lié ; la seule défense c’est l’oubli, quelques instants…

azul dit: à

..y’en a c’est l’contraire..sade par exempe..c’est dégueulasse pour lui mais je parle en esthète..l’art c’est au dela du bien et du mal..y srait daccord tu crois sergio?

azul dit: à

Ne vous inquiétez donc pas ! Cette infame brute épaisse va encore s’en sortir

..je veux.sinon y’a bien longtemps qutu srais serré à l’hombre drachul..sur la paille humide mal lavé tu srais moche la liberté t’avantage..on peut pas dire

Sergio dit: à

Joachin Du Balai dit: 15 janvier 2015 à 17 h 57 min
ces petits casseurs de banlieue qui croient possible de s’y soustraire. Où l’on voit que les efforts de la pédagogie se heurtent au mur de l’imbécillité.

C’est un mur qui sépare deux sociétés ; c’est comme les planètes, l’attraction immédiate est la plus forte, même si en son for intérieur inside soi-même en personne hon voudrait bien… Pour vouloir pas bien il faut s’échapper physiquement, ce qui est une autre paire de manches…

azul dit: à

Les profs bénéficient d’une « boîte à outils pédagogique »

on tfais des braz beurré comme des quenelles quand t’as l’dos tourné drac’hûl..c’est un rétro qui te faudrait

la plume de mon oncle dit: à

Joachin Du Balai, c’est vous l’ancien de Birmandreis? l’autre jour j’étais un maquereau, aujourd’hui je suis un casseur de banlieue… c’est tous les jobs qu’un arabe est qualifié a faire de par chez vous?

azul dit: à

tu vois drackhul..les bons profs c’est que des gros kon de lourd qu’aime pas la nov lang sms et qui font kollabo sanz umour..juridiquement il est bon..sinon chte fais un procés..azbine

azul dit: à

azul dit: Votre commentaire est en attente de modération.
15 janvier 2015 à 17 h 58 min
et rien pour ce pauvre Coulibaly qui s’est fait sauvagement agresser par une horde de juifs

bo le crobard avec le cagoulé qui roule une pelle a charlie ça nous fait bien koulibali charlie..en moins bien..les deux sont mauvais note mais les zumourisse peuvent fourguer dla mhherde..ils ont une fenête de tir..c’est pas si souvent

azul dit: à

azul dit: Votre commentaire est en attente de modération.
15 janvier 2015 à 17 h 58 min

lassouline fais pas confiance a ses machines..ça fait comme un vieux bruit

la plume de mon oncle dit: à

hors sujet hein…je suis allé voir un comédien Standup français il y’a quelques temps avec un pote… sa comédie consistait a se moquer des noirs, des chinois, des arabes et a emprunter leurs accents…bref il se moquait de tout ceux qui n’étaient pas comme lui…et la salle était morte de rire…sauf mon pote Karim et moi…j’ai dis a Karim que j’avais plus rigolé durant ma derniere visite chez le dentiste…il y’a très peu de comédiens anglais qui reprendraient cette routine (crime contre le bon gout au pays de Pythons et d’Eddie Izzard), mais c’est encore légal apparemment…oui je sais, c’est une question de gouts et de couleurs,…

azul dit: à

et tu aimerais qu’il y en ait des centaines comme lui.
pour créer en France un climat de haine et de violence

hof c’est l’alibi fastoche..l’agité imbécile qui cherche plus bete que lui et qui en trouve toujours plein fidèle au poste..pas vrai einzwei?

2 poids 2 mesures dit: à

des centaines de Dieudonné pour que la France ressemble à un pays arabe ou à l’Iran ou à l’Afghanistan.
pas de bol abdel, en France il y a des lois et la France ne ressemblera jamais ni à l’algérie ni à l’iran !
même que ça explique le sens de l’immigration…

2 poids 2 mesures dit: à

abdel tu l’aimes ton Dieudonné.
et tu aimerais qu’il y en ait des centaines comme lui.
pour créer en France un climat de haine et de violence parce que tu n’aimes pas beaucoup ce pays.

et bien tu sais ce qu’elle te dit la France !

Joachin Du Balai dit: à

la plume de mon oncle dit: 15 janvier 2015 à 17 h 47 min
Vous avez le droit le plus strict de n’être pas d’accord avec l’institution judiciaire française telle qu’elle est constituée. Quant à moi je me félicite qu’elle soit ce qu’elle est. J’ai simplement tenté de vous expliquer certaines choses la concernant. Vous me faites penser à ces petits casseurs de banlieue qui croient possible de s’y soustraire. Où l’on voit que les efforts de la pédagogie se heurtent au mur de l’imbécillité.

JC..... dit: à

Abdel ne supporte pas le pet de joie échappé de la tubulure musicale d’une mémé sénile ravie d’avoir copieusement gouté au cassoulet de Karim le Toulousain …. ?

Où on va, là ?
Où on va…

Widergänger dit: à

Ne vous inquiétez donc pas ! Cette infame brute épaisse va encore s’en sortir, il a de bons avocats. Mort aux vaches !

azul dit: à

tsais lassouline y’a des plugs aussi pour les proxys..tu vas finir transhumaniss comme schwartsi avec mais faut cqui faut

azul dit: à

et puissent être distingués d’un point de vue juridique

..si tu veux dire que des collabos pouvaient avoir de l’humour et une bonne plume et que des resistants pouvaient ête chiant c’est une preuve qul’monde est plus grand que ton petit esprit étriqué dapprenti bedeau c’est réussi..

Widergänger dit: à

Les profs bénéficient d’une « boîte à outils pédagogique » pour parler des attentats et on leur promet un « livret de laïcité ».

Ah ! On respire, mes petits chéris ! Nous voilà quasiment sauvés !

la plume de mon oncle dit: à

‘…ll n’est sans doute pas facile, hors de France, de comprendre que la satire façon Charlie hebdo et l’humour (?) façon Dieudonné ne se placent pas du tout sur le même plan et puissent être distingués d’un point de vue juridique…’
desole, j’ai arrete de lire apres ca…quand la justice doit faire la distinction entre l’humour d’un tel et d’un autre, ben je me dis que cette satire ne va etre tres marrante… un appel au meurtre est un delit criminel et doit etre traite en tant que tel et la justice a amplement d’outils pour le faire…quand quelqu’un dit ;je suis Charlie Coulibaly’ et que la justice le poursuive, je me dis que la justice n’a aucun sens de l’ironie se son acte (l’ironie qui est un ingredient majeur dans toute satire)…ceci etant, comme je l’ai deja dit, ni CH ni D ne m’ont jamais fait rire…ou alors un rire jaune…comme quand une mamie senile pete dans un repas de fete…

Widergänger dit: à

Blabla et hihan sont en attente de modération…

JC..... dit: à

W, tu es un incorrigible féministe avec ton « blablabla » de Najat !

Lorsqu’elle parle sa novlangue, j’entends, moi, un épouvantable : « hihan hihan hihan ! »

Widergänger dit: à

Tous les anciens ministres de l’Education invités rue de Grenelle

Najat Vallaud-Belkacem doit recevoir mercredi ses prédécesseurs pour réfléchir aux réponses que l’Ecole peut apporter après les attaques de la semaine dernière.
________

Blablablablablablablablabla…………………Blablablablbla…………. !

JC..... dit: à

« Que des citoyens français qui ont forcément un peu usé leurs pantalons sur les bancs de l’école ne les aient pas intégrées est navrant. »

Point n’est besoin d’écouter, de comprendre, à l’école … Pas besoin d’USER quoique ce soit à l’école : c’est seulement la garderie obligatoire à s’enfiler quelques années durant …!!!

L’école : seulement le moment où c’est plus difficile de se connecter aux réseaux…un mauvais moment à passer dans une jeunesse devenant adulte bien plus vite.

Adulte, sans avoir besoin d’elle.

Joachin Du Balai dit: à

la plume de mon oncle dit: 15 janvier 2015 à 11 h 48 min
« …ce que j’essaie de vous dire, et que certains ici ont du mal a saisir, c’est que la liberté d’expression ne doit jamais être a géométrie variable… »

Vous faites bien de préciser « ici ». Car, en effet, il n’est sans doute pas facile, hors de France, de comprendre que la satire façon Charlie hebdo et l’humour (?) façon Dieudonné ne se placent pas du tout sur le même plan et puissent être distingués d’un point de vue juridique. Non, la justice ne pratique pas le « deux poids, deux mesures ». D’abord, elle sait parfaitement faire la distinction entre ce qui relève d’une longue pratique de la caricature, d’une longue tradition républicaine donc et ce qui rappelle notamment les sinistres années 40 et 44. Ensuite, la justice française sait parfaitement faire la distinction entre le droit (de Charlie hebdo) de se moquer des religions et de leurs symboles, de les caricaturer par conséquent, et l’interdiction d’injurier des individus en raison de leur origine ethnique ou de leur appartenance religieuse. La loi (française)ne met pas sur le même plan d’un côté des dogmes et leurs symboles, d’un autre des gens, des vivants, des êtres de chair et de sang. Pour simplifier, pour elle, le sacré est dans la personne humaine. Qu’un étranger puisse ne pas saisir ces subtilités, ces spécificités, est compréhensible. Que des citoyens français qui ont forcément un peu usé leurs pantalons sur les bancs de l’école ne les aient pas intégrées est navrant.

faut suivre dit: à

17 h 09 min

Le baby boom c’est l’après-guerre
et c’était pas calme les décennies suivantes

dan dit: à

Sergio 16 h 58 min
on est bien d’accord

boum ! quand mon fait boum! dit: à

un gamin demande à son père : il parait qu’il y a 30 ans la France était encore un pays paisible…
le père : oui, nous étions la génération du baby boom…
le gamin : ah bon ? nous aussi…

choc des cultures dit: à

le ministre de la défense a dit tout à l’heure : « notre difficulté tient au fait que les extrémistes musulmans ne représentent qu’1% de la communauté musulmane, autant chercher une aiguille dans une botte de foin… aussi j’invite tous les musulmans à devenir extrémistes, pour nous faciliter les recherches… »

2 poids 2 mesures dit: à

plein d’hommages pour des dessinateurs et rien pour ce pauvre Coulibaly qui s’est fait sauvagement agresser par une horde de juifs alors qu’il faisait tranquillement ses courses dans une épicerie casher…
la communauté noire a décidé de boycotter les épiceries casher…

Sergio dit: à

dan dit: 15 janvier 2015 à 15 h 56 min
Trudi le saint-pê a peur pour son emprise

Bé non les Muslims ils l’aident ! Ils sont collègues… Corporés corporatifs… Leur seul désert c’est quand on s’en hoccupe plus…

JC..... dit: à

FLASH

Le Pape : « En matière de liberté d’expression, il y a des limites »

Un Porquerollais : « En matière de liberté d’expression, il n’y a aucune limite hormis l’appel direct au meurtre »

…ça fait plaisir de ne pas être d’accord avec le danseur de tango du Vatican….

JC..... dit: à

Ma comprenette est éclectique, Phil ! Comment est la vôtre…?

Phil dit: à

Vous n’y êtes pas, jc (la chaleur, sans doute). En France, les libres penseurs sont une minorité active et auto-protectrice (un peu comme ceux que David Vincent poursuivait, si vous avez la comprenette plutôt tivi).

Sergio dit: à

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: 15 janvier 2015 à 14 h 38 min
Et voilà, on voit maintenant les camps se dessiner, rien qu’en lisant les titres du Figaro ou du Monde:

« Le CFCM juge « inadmissible » les nouvelles caricatures de Mahomet »

« Pape François: « La liberté d’expression a des limites »

Et ces putains de vieux croutons enculeurs d’enfants de coeur vont sans doute nous les fixer, les limites.

Ben houi : on va acheter des indulgences par Paypal…

Sergio dit: à

Si ça trouve il est pas représentable parce qu’il a une gueule de tangon ! Avec un billet de logement…

Sergio dit: à

Lave-vaisselle, lave-vaisselle… Les assiettes faut les lancer… Poule ! Mais pas le Barnery, hein, naturellement…

JC..... dit: à

Hollande à l’Institut du Monde Arabe :

« La France protègera les Musulmans ! La France protègera les Juifs ! La France protègera les Chrétiens ! »

Euh ! Qui protègera les Agnostiques, qui sont tout de même la majorité de nos compatriotes ?

Personne ? Ah ! Bon …..

dan dit: à

Trudi le saint-pê a peur pour son emprise, il ne fait que montrer son vrai visage derrière son masque de clown et ses tremblotis de sainte-nitouche

Héraclite-Oris dit: à

15 h 36 : achtung ! les microbes reviennent, gare !!!

bérénice dit: à

sans ma tenue de scaphandrier

djà que nous sont interdits les cendriers!

la plume de mon oncle dit: à

certes Troudi dear, vous avez les idees fixes…mais pour ce qui est de vot’lave-vaisselle, vous pouvez siffler…perso, je ne vais nulle part pres de chez vous sans ma tenue de scaphandrier et mon harpon et une prime danger…c’est une equipe de Darty qu’il vous faut…

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Que voulez-vous, mon petit abdelkaderounet, sans doute que Daniel n’apprécie pas les antisémites chafouins. C’est ce que je vous ai toujours dit, mon petit abdelkaderounet, assumez!

bérénice dit: à

14h20 votre analyse d’hier rappelait qu’en tant qu’irreprésentable le prophète en question n’accédait pas à la représentation dans un graphisme quel qu’il soit, ainsi en dessinant un support à une légende écrite, Charlie ne faisait en quelque sorte que se représenter lui même pour transmettre une critique parmi d’autres, laquelle trouve à s’adresse aussi aux représentants de tous ordres qu’ils soient politiques, religieux…

JC..... dit: à

JE REVIENS !

Trop de sensibilités fines, élégantes et languides, amicales et tendres, critiques mais enchantées, m’ont supplié : « Reviens, veux-tu, cher JC ! »

Comment résister à tant de nobles cœurs …

la plume de mon oncle dit: à

ah Troudi dear…j’aime assez ce nouvel avatar…je vais le roder pour un moment avant de le lacher dans la nature…
Daniel my brother: con, c’est possible mais comment peux-tu me traiter de lache? je t’ai laisse tout seul dans une bagarre avec les skinheads? j’ai parle derriere ton dos? je t’ai pique ta meuf? je ne sais meme pas qui tu es…tu vois que tu n’es pas juste…voila maintenant, va voir chez Troudi si j’y suis…

frère brother dit: à

mon zeus mon zeus, restent les gémissemenments du Widerquisvide à venir, vite

Phil dit: à

déashdéash, toujours agréable à lire, oublie de mettre les accents. peut-être à bankoque sans clavier made in france, saluons tkt au passage.

sœur soupir dit: à

mon dieu mon dieu, les élucucubrations d’Azertyty ont disparutes, quels dommages

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Ben alors, mon p’tit abdelkaderounet qu’est-il advenu de votre pseudo? Les modérateurs ne laissent plus passer les antisémites chafouins?

rol dit: à

13h01 emprunter le nom du maître des lieux pour dire , en plus, une connerie dégueulasse …, on voit à l’œuvre l’étendue de la perversité des adeptes du borgne

la plume de mon oncle dit: à

‘…dans un etat de droit ,c’est la loi qui definit les delits…’

nan…sans blague? je ne savais pas…s’cusez-lui, on m’a jamais rien appris par coeur…
sinon, quand le meme magazine retire un dessin sur Sarko Junior et vire le dessinateur coupable du dit-dessin, personne ne crie ‘a la censure!’…un appel au meurtre reste un appel au meurtre…vot’copain l’unijambiste a la chemise brune n’en faisait pas moins, il y a quelques jours, appellant a jetter sur le bucher des centaines de milliers de ses concitoyens…est-ce que vous concevez que vu du 9 3, d’Oran ou de la Philadelphie, ceci pourrait passer possiblement pour un double-standard? comment? non, j’ai pas d’etendard, ni simple ni double…si, une fois…y’a tres longtemps…c’etait un enorme slip, type Y-Front rouge et blanc, que j’avais mis en etendard a Knebworth, c1978, pour un concert en plein air de Led Zeppelin…

rol dit: à

« On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas se moquer de la foi!  »

Quel fo q, ce clown! !
La foi religieuse, tout comme l’absence de foi religieuse, est une affaire personnelle . il a pas encore compris ça

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…errata,!…à 13 h 19 min,!…
…à la connivence des sexes les églises-unis des  » banques « ,!…

roland dit: à

DHH dit: 15 janvier 2015 à 14 h 13 min

bravo pour pour la patience

quel exemple pour la jeunesse dit: à

c’est très choquant il ne faudrait absolument pas montrer ce genre de dessins (qui ne correspondent à rien dans la réalité comme chacun sait – onpas étonnant que les âmes sensibles et pieuses soient révoltées http://rjcpatriote.r.j.pic.centerblog.net/0c02efec.jpg

DHH dit: à

@jambrun (14H 26)
vous avez raison .
autant(au temps?) pour moi ;ma tête à fourché ;je voulais dire que ce texte avait eté vulgarisé et non galvaudé par l’enseignement secondaire.
nous le faisions effectivement apprendre par coeur

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Il faudrait que ce pape relise d’urgence le Nouveau Testament.

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

« Il faut avoir cette liberté, mais sans offenser. Car il est vrai qu’il ne faut pas réagir violemment, mais si M. Gasbarri [responsable des voyages du Pape, à côté du Pape pendant l’interview, ndlr.], qui est un grand ami, dit un gros mot sur ma mère, il doit s’attendre à recevoir un coup de poing! C’est normal… On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas se moquer de la foi!  »

Ben voilà, les frères Poichiches sont excusés, par le pape en personne. C’est normal, comme il dit.

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Et voilà, on voit maintenant les camps se dessiner, rien qu’en lisant les titres du Figaro ou du Monde:

« Le CFCM juge « inadmissible » les nouvelles caricatures de Mahomet »

« Pape François: « La liberté d’expression a des limites »

Et ces putains de vieux croutons enculeurs d’enfants de coeur vont sans doute nous les fixer, les limites.

Phil dit: à

je me demande si nous n’avons pas affaire à un robot (jambrun)

la vingtaine, ipodé, partiellement décaleçonné, confond gaiment Beaumarchais avec le Bon Marché.

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Oups, c’est vrai que maintenant M’sieur Assouline n’est plus sur un blog du Monde. Ben alors, M’sieur Assouline, qui fait votre modération? Des p’tits n’enfants francophones en Afrique?

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Ben oui, jambrun, c’est simplement un programme qui réagit à des mots-clés, voyons. Et ensuite un gars passe et fait le ménage et la vaisselle, sans doute pour plein de blogs du Monde. Vous croyez vraiment que M’sieur Assouline paie des gars postés derrière leur écran pour filtrer à la seconde près nos élucubrations sur son site?

Jambrun dit: à

ce texte, si galvaudé dans l’enseignement secondaire (DHH)

On ne peut pas galvauder un texte pareil. Comment diable pourrait-on s’y prendre? J’ai un peu honte de n’avoir jamais fait l’effort de l’apprendre par coeur : l’occasion ne s’est pas présentée.

Sur la question de la modération, je me demande si nous n’avons pas affaire à un robot, qui réagit peut-être simplement à la présence de certains mots. Assouline nous devrait bien un brin d’explication à ce sujet.

Zemoumour dit: à

JC, je t’aime, reviens-moi svp

bérénice dit: à

On me rapportait qu’ici jeudi soir une femme en Niquab accompagnée de jeunes enfants s’était manifestée en criant nique Charly ou quelque chose du genre. Bien que tentant de rester respectueuse de la pluralité des confessions et des cultes, je vois que le vêtement autorisé par ailleurs est déjà un signe de radicalisation en ceci qu’il était tombé en désuétude et qu’il ressort en simple mode alors qu’il faudrait peut-être y lire une volonté de se démarquer et de s’identifier à un autre système de valeur référent et prédominant en rapport avec celui qui fut longtemps adopté y compris par des gens de confessions diverses.

Jambrun dit: à

C’est drôle tout de même que certains aient jugé insultant pour l’Islam et les Musulmans la Une du récent Charlie Hebdo. Je ne sais pas si cette caricature représente Mahomet (j’ai dit ce que j’en pense hier soir), mais ce qui est sûr, c’est qu’elle montre un personnage compatissant et capable de pardonner les offenses : un saint, en somme. Ce n’est pas une insulte, c’est un hommage.

DHH dit: à

@jambrun(14 h 06)
contrairement à vous je considerais comme une evidence(14 h 01) que les commentateurs avaient reconnu ce texte, si galvaudé dans l’enseignement secondaire et que seule une moderation debile pouvait ignorer.
A vais -je tort ?

DHH dit: à

@la plume de mon oncle
le pourquoi d’une action penale contre dieudonné alors qu’on ne poursuit pas charlie pour ses caricatures est simple .
dans un etat de droit ,c’est la loi qui definit les delits.
notre legislation ne prevoit pas pour l’instant de delit de blaspheme ,donc pas de possibilité de poursuivre sur cette base ,tandis qu’il existe un delit (loi marchandeau )d’appel à la haine raciale qui sert de base à la plainte actuelle contre Dieudonné comme la reference à la loi Gayssot(delit de negationnisme) a permis de le poursuivre pour son sketch metant en scene faurisson

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

M’enfin, jambrun, nous prenez-nous pour de complets incultes???

Jambrun dit: à

Concernant mon commentaire de 13h31, et vu le caractère potentiellement scandaleux de ce texte d’un auteur heureusement à peu près oublié aujourd’hui, je crois préférable de citer ma source :

Beaumarchais, « Le Mariage de Figaro » ( acte V, scène 3). C’est Figaro qui parle, bien sûr ( cette précision à l’intention de ceux qui croiraient que c’est Bazile ).

DHH dit: à

@jambrun
du temps où j’etais prof tout enseignant de premiere faisait etudier ce monologue de figaro à ses eleves .
si les choses n’ont pas changé ,les gamins d’aujourd’hui sont en mesure de faire le rapprochement qui s’impose avec la situation actuelle et d’en tirer des enseignements

bérénice dit: à

Nous avons su amoindrir le pouvoir de nos Eglise pour enfin aboutir à une séparation des pouvoirs politiques et religieux, les valeurs défendues par la religion n’entrent pas dans le cercle des décisions politiques même si liberté est ouverte à chacun d’y trouver des orientations s’il décide des les y chercher pour éclairer les choix spirituels interférant avec son comportement au sein d’une société laïque. Je ne vois pas pourquoi on devrait autoriser les extra systoles de ces illuminés qui à terme ont pour but de nous imposer une Loi, la loi coranique, qui n’est pas celle des démocraties occidentales.

bérénice dit: à

12h57 oui et puisqu’il n’existe plus de contrôle aux frontières à l’intérieur de la CEE. Pensez-vous que ces dangers potentiels laissent un choix, un seul, à leurs victimes? Encore trop bons de les accepter pour les emprisonner et leur permettre d’ensemencer la fragilité des esprits en prison. Le mieux serait que l’Europe avant de se fasciser soit en mesure de surveiller ses frontières et de tomber d’accord sur cette menace qui risque de déstabiliser le mode démocratique en cours.

Jambrun dit: à

@ Les modérateurs

Merci, et sans rancune. J’en ris encore.

Jambrun dit: à

@ Pierre Assouline

Vous en ferez ce que vous voulez, mais si la Une de Charlie Hebdo est, selon certains, une insulte à l’Islam et aux Musulmans, le fait que mon commentaire de 13h31 ait été mis « en attente de modération » est, lui, une insulte caractérisée à la littérature !

sauce nantua dit: à

Arsenal n’est-ce pas le club où ceux qui marquent un but font une quenelle ?

Jambrun dit: à

Cette Une de Charlie Hebdo, insulte à l’Islam, selon certains dirigeants d’Etat musulmans, moi, ça me fait bien rire. Comme s’il n’existait pas des précédents autrement scandaleux. Tiens, par exemple :

 » Je broche une comédie dans les moeurs du sérail ; auteur espagnol, je crois pouvoir y fronder Mahomet sans scrupule : à l’instant un envoyé de… je ne sais où se plaint que j’offense dans mes vers la Sublime Porte, la Perse, une partie de la presqu’île de l’Inde, toute l’Egypte, les royaumes de Barca, de Tripoli, de Tunis, d’Alger et de Maroc : et voilà ma comédie flambée pour plaire aux princes mahométans, dont pas un, je crois, ne sait lire, et qui nous meurtrissent l’omoplate, en nous disant :  » Chiens de chrétiens ! »  »

Hein, comme c’est bien dit. On s’y croirait. Quant à la conception de la liberté de pensée, de parole et de publication telle qu’elle prévaut ici ou là dans le monde et telle qu’elle prévaudra sans doute bientôt chez nous, la voici définie en ces lignes :

 » […] on me dit que, pendant ma retraite économique, il s’est établi dans Madrid un système de liberté sur la vente des productions qui s’étend même à celles de la presse ; et que, pourvu que je ne parle en mes écrits, ni de l’autorité, ni du culte, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni des corps en crédit, ni de l’opéra, ni des autres spectacles, ni de personne qui tienne à quelque chose ; je puis tout imprimer librement, sous l’inspection de deux ou trois censeurs.  »

Comme c’est beau. Euh, enfin non… comme c’est scandaleux, inacceptable. Celui qui a écrit ces lignes devait être une façon de Charlie de son époque. Exactement le genre de texte qu’un professeur ne doit en aucun cas soumettre à ses élèves, dont il convient de respecter les susceptibilités idiosyncrasiques et cuculturelles.

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…ce que résister veut et voulait dire aussi,!…
…avec un grain de distanciation,! of course,!…etc,!…

JC..... dit: à

Jambrun va te retirer sous ta tante et laisse tomber JC

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…mais, ce qui reste tout autant, de cons-abrutis,!…
…c’est d’imaginer,!…
…des gens intelligents, ou trop,!…qui pour les faire taire et s’approprier leurs silences et raisons,!…
…se retrouvent toute la journée, comme des cochons en cages, à ne faire que  » baiser « ,!…logées et nourris comme des putes,!…
…chacun avec cinq femmes insatiables,!…
…tous heureux comme reproducteurs du même genre,!…à la connivence des sexes les églises-unies,!…points d’espace Schengen,!…Ah,!Ah,!…etc,!…
…envoyez,!…

Pierre Mortez dit: à

Relire de toute urgence Le déclin du courage d’Alexandre « Zemmourovitch » Soljenitsyne. Texte brûlant d’actualité, disponible facilement sur le Net.

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…gag sur gag,!…

…en plus d’être trop sévère, dans mes choix et critères,!…il y a plus de quarante,!…
…je peux l’écrire,…je ne savais pas, que je n’étais pas instruit des  » choses  » de la vie,!…même très loin vraiment encore,!…

…Oui,!…j’étais disons frigide de l’esprit,…mais mes interlocutrices de même,!…
…et je disais, des  » choses « impossible à réaliser,!…qui m’ont préserver,…

…et j’exigeais que pour accepter les avances matrimoniales de ces demoiselles hardies,!…elles devaient être  » vierges « ,!…
…somme toute, chose impossible,!…
…d’être enjouée et provocante, sans une éducation de base,…base des sens, de la quelle,…la virginité,…n’a plus de sens que d’être absente,!…
…et au fond, vivre dans un handicap-ridicule de la pensée,!…et aujourd’hui m’identifier à un con – abrutis, qui reste à dégrossir,!…
…ce qui du reste, comme con – abrutis, de préciosités de d’hymens,… » m’a permis de passer toute la période du fameux risque du Sida,!…sans peines,!… »,…etc,!…
…( diversion facile ),…à suivre,…

Pierre Mortez dit: à

Pardon, je voulais signer Pierre Mortez…

Jambrun dit: à

Ce que résister veut et voulait dire aussi (Pierre Assouline, né en 1953, 61 ans)

Papy fait de la résistance.

Jambrun dit: à

sans appel et sans retour possible vers l’espace Schengen (Bérénice)

Quitter l’espace Schengen, c’est quitter la Communauté européenne.

Jambrun dit: à

nous sommes en différents littéraires (JC))

en différends littéraires

Même quand il annonce solennellement qu’il va se retirer sous sa tente, Achille JC n’arrive toujours pas à écrire correctement le vrounzé.

JC..... dit: à

Milena et Dora,

Dans un désir de mettre fin à nos disputes, j’aimerai vous présenter deux amis de la RdL qui devraient vous plaire :

Abdel, qu’est khon
Gengis qu’est khan

Merci qui ?

JC..... dit: à

JE NE METTRAI PLUS LES PIEDS ICI !!!

Déjà, nous sommes en différents littéraires, moi-lecteur et Passou, (Reinhard, Buisson, Zemmour..) mais il me sucre vulgairement la liste de mes épouses locales, analysées à la Sainte-Beuve par mes soins !!!

Viser l’Académie Française n’excuse pas l’incivilité…
C’est définitif !
Adieu ….

Ano bats du pavé dit: à

Je dois vous confier avoir craint quelques fois de faire partie d’une expérience sous cloche.

Milena et Dora dit: à

marrant les pubs dans la colonne de droite : après Zemmour… Trompe-la-mort : une relation équivoque ?

bérénice dit: à

Pour éviter d’autres recrues pourquoi ne pas légiférer dans le sens du choix: rejoindre un front djihadiste ou être français, sans appel et sans retour possible vers l’espace Schengen .

prospero dit: à

« la plume de mon oncle dit: 15 janvier 2015 à 11 h 47 min
être Charlie c’est se réclamer des humoristes (ce que Dieudonné n’est plus depuis belle lurette) et par là d’avoir droit à la liberté d’expression et d’échapper à la loi qui poursuit les appels à la haine raciale.

pas besoin d’aller plus loin, vous venez de demontrer votre vacuite intellectuelle… »

si c’est de la vacuité intellectuelle alors c’est que vous pensez que l’inverse de ce que je dis est vrai, à savoir que Dieudonné est un humoriste qui du fait d’être un humoriste doit échapper à la loi….

ce que pensent aujourd’hui 90% des gamins du 93 !
je ne sais pas si c’est ça c’est de l’intelligence mais si c’est le cas alors nous sommes très mal barrés.

la question est : comment en est-on arrivés là ?

bérénice dit: à

Quel charivari! jusqu’à se demander ce qui pouvait bien occuper les esprits sans qu’on s’ennuie avant que ce débat théologique importé ne s’impose comme une évidence. C’est consternant.

la plume de mon oncle dit: à

quand on veut éteindre le débat, on accuse son interlocuteur d’antisémitisme…M’Bala M’Bala n’a jamais été ma tasse de thé…ce que j’essaie de vous dire, et que certains ici ont du mal a saisir, c’est que la liberté d’expression ne doit jamais être a géométrie variable…elle s’étend aussi, et surtout, a celui que vous avez dans le nez…sinon, c’est du n’importe quoi, la tète du client, le beurre de la crémière et le trouduc de Troudi (euh…pardonnez moi pour cette inexcusable image)…la police ne devrait pas se mêler a des histoires de délit d’opinion, a moins que la loi française n’ait été violée et c’est a un juge d’en décider, pas a un flic…(j’avoue que je ne suis pas trop familier avec le code pénal français,, mais j’utilise ce qui me reste encore dans la tète des mes études)
bref, restons dans le vif du sujet:
1 – qui a financé ces meurtriers? Il faut suivre les pistes et assumer les conséquences…s’il se trouve que ce sont les saoudis, il faudrait avoir le courage de ses convictions…
2 – qui les a convertis a cette forme particulièrement pernicieuse de l’Islam? (je ne suis même pas sur que ca a un lien avec l’Islam, mais bon)
3 – les prisons françaises sont un milieu très fertile a ce genre de prosélytisme : il y a bien peu de chapelains musulmans ‘modérés’ formés en France et payés en conséquence…en ce moment, c’est du volontariat…un article dans le Nouvel Obs en parlait il y a quelques jours…
4 – les jihadistes ne se recrutent pas a Central ou dans les autres grandes ecoles
5 – les petits délinquants, qui forment la majorité de ces jihadistes, a leur sortie de prison, disent qu’il y a 2 possibilités pour eux : dealer ou partir en Syrie ou au moins, ils seront payés…la France se doit de prendre au sérieux ses responsivités envers la réinsertion sociale et au delà, envers une plus grande intégration de cette sous-classe de jeunes musulmans marginalisés, précarisés et appelés a jamais a faire des petits boulots, a un ou deux pas du récidivisme…il faut comprendre que le plus ces jeunes sont négligés et marginalisés par le système, le plus vulnérables ils deviennent pour le premier prêcheur qui passe…
6 – c’est votre bled, c’est a vous de voir…j’ai l’avantage du recul et de la distance et je vous dis les choses telles que je les vois d’ici…ca peut ou pas vous plaire, mais je m’en tâte, a vrai dire…
7 – j’ai du changer de pseudo, pour la première fois depuis que je viens ici, a fin de poster ce dernier commentaire, vu qu’ils ne passaient pas sous mon pseudo habituel…voila, je prends des vacances de ce blog…ciao et vogue la galère…bon courage a vous la vie et a Fons…

la plume de mon oncle dit: à

être Charlie c’est se réclamer des humoristes (ce que Dieudonné n’est plus depuis belle lurette) et par là d’avoir droit à la liberté d’expression et d’échapper à la loi qui poursuit les appels à la haine raciale.

la plume de mon oncle dit: à

être Charlie c’est se réclamer des humoristes (ce que Dieudonné n’est plus depuis belle lurette) et par là d’avoir droit à la liberté d’expression et d’échapper à la loi qui poursuit les appels à la haine raciale.

pas besoin d’aller plus loin, vous venez de demontrer votre vacuite intellectuelle…pour ce qui est d’Arsenal, de bien plus intelligents que vous et moi sont aussi supporters…et je ne vois pas ce que Arsenal vient faire ici…ca passe pour un argument ca?

P.S. il semble que je suis interdit de sejour…

prospero dit: à

le plus marrant c’est qu’actuellement, en France, des dizaines de profs expliquent ça à des gamins de 16 ans au collège :

– m’dame m’dame : c’est du deux poids deux mesures ! pourquoi Charlie il a le droit de dessiner le prophète et pourquoi Dieudonné il est en gzrde à vue ?

– parce que Dieudonné fait partie des 60 types poursuivis après l’attentat de Charlie et de l’épicerie pour avoir fait l’apologie des crimes.

– m’dame m’dame mais les juifs aussi ils ont tué des palestiniens c’est normal qu’on les tue…

– c’est bon, vous avez gagné… j’ai comme un léger coup de pompe, je vais prendre 2 mois de congés maladie…

et voilà pourquoi tous les profs sont en congés maladie parce qu’ils finissent par péter un plomb à répéter à des gamins ce qu’est le loi en France.

cette loi française elle vaut ce qu’elle vaut, elle n’est certainement pas parfaite, mais quand on en arrive à une telle fracture c’est forcément qu’on s’est loupé dans les politiques d’immigration.

la plume de mon oncle dit: à

la plume de ma tante dit: Votre commentaire est en attente de modération
wtf

prospero dit: à

« abdel dit: 15 janvier 2015 à 10 h 39 min
La liberte d’expression est sacro-sainte et s’etend tous aussi bien a Charlie Hebdo qu’a Dieudonne, dans le cadre de la loi… l’incitation a la haine ou l’appel au meurtre sont des crimes presque partout…vous ne m’avez toujours pas explique ‘Charlie Coulibaly’ »

explication d’expression : que signifie pour Dieudonné être « Charlie Coulibaly » ?

1- être Charlie c’est se réclamer des humoristes (ce que Dieudonné n’est plus depuis belle lurette) et par là d’avoir droit à la liberté d’expression et d’échapper à la loi qui poursuit les appels à la haine raciale.

2 – être Coulibaly c’est faire l’apologie de ceux qui tuent des gens uniquement du fait de leur appartenance religieuse.
ce « je suis Coulibaly » dément de suite la proposition précédente de vouloir « être Charlie », les deux termes sont incompatibles : on ne peut pas être à la fois Charlie et Coulibaly, c’est pas possible.

il aurait pu dire « je suis Coulibaly Charlie » ce qui, au final reviendrait au même, mais comme il est malin il a préféré dire le cvontraire : mettre le Charly en premier plan dans l’intention de faire passer la pilule sur le deuxième terme.

2 possibilités :

1 – soit on est attentif aux mots, on essaie de comprendre pour ne pas se laisser enfumer par ses manigances.

2 – soit on est un gogo avec le qi d’un supporter d’Arsenal et dans ce cas le mieux c’est juste d’aller voir les matchs de foot.

Polémikoeur. dit: à

Nos principales limites (frontières) entre nous :
– ligne de croyance en dieu(x) de toutes sortes,
– ligne de priorité à la possession matérielle,
– ligne d’indifférence à l’autre,
– ligne de conduite morale,
– ligne de bien-être,
– ligne de savoir…
(Il doit bien en manquer une ou deux).
Elles peuvent se croiser, se confondre,
elles n’en restent pas moins clivantes,
à de rares exceptions près.
D’où réduction radicale du catalogue
des sujets de conversation praticables
et fragilité structurelle inévitable
d’un commentarium largement cogéré.
Catégrossièriquement.

la plume de ma tante dit: à

testing

Il aura poussé le vice dit: à

C’est pas Je me sens … : à quand la détonation?
quand même. Combien? 6 mois dont 2 fermes?

Phil dit: à

lavie, je tâche d’éclairer votre lanterne, en toute modestie bien sûr. comme on dit dans les eaux minérales, il faut croiser les sources.

la vie dans les bois dit: à

Phil, vous avez des zobsessions un peu pénibles, today

daniel dit: à

disait qu’Atatürk était homossessuel. Votre TE Lawrence était gidien.

les on-dit..

Jambrun dit: à

« je suis Charlie Coulibaly »

On aimerait que Dieudonné nous fournisse une explication plausible de cette étrange association.

Phil dit: à

laviedanslesbois, chaque pays est responsable de ses prophètes. Un chauffeur de taxi d’origine turque, qui ne prend pas des lanternes pour des prophéties, me disait qu’Atatürk était homossessuel. Votre TE Lawrence était gidien.

daniel dit: à

« dieudonné sra élargie par note bonne justice françoise »

ya des limites quand même

la vie dans les bois dit: à

Phil, que vous fassiez le jeu des prophètes de malheur n’engage que. vous… Si Houellebecq est sous protection policière , des « bien pensants’ feraient bien de se regarder dans une glace, pour un examen de conscience approfondi…

Milena et Dora dit: à

açébu revient, au secours !

bouguereau dit: à

l’incitation à la haine raciale est un délit au regard du droit français.

les kons sont toujours a abuser de leur impunité et du manquement gauliss au « vaste programme »..

daniel dit: à

« dieudonné sra élargie par note bonne justice françoise »

arrête! ça suffit déjà comme ça avec le mickey et ses casseroles

vaut mieux ne pas les lire dit: à

prospero
l’extrême-droite, raciste et antisémite, se sent pousser des ailes depuis quelques jours leur madone se voyant déjà aux commandes nationales

bouguereau dit: à

je mets ma thune chez le même book que gaga..dieudonné sra élargie par note bonne justice françoise

precision dit: à

le maître à penser (dont la fille est le modèlede) de la tabasse est le parrain d’un gosse du pseudo humoriste

precision dit: à

10 h 39 min

apologie de terrorisme

daniel dit: à

troudeuxballes
ça a dû leur faire un choc, aux 68ards,

Mais qu’elle est c. o.n!! A ce point là ça en devient marrant

abdel dit: à

La liberte d’expression est sacro-sainte et s’etend tous aussi bien a Charlie Hebdo qu’a Dieudonne, dans le cadre de la loi… l’incitation a la haine ou l’appel au meurtre sont des crimes presque partout…vous ne m’avez toujours pas explique ‘Charlie Coulibaly’

Milena et Dora dit: à

mieux un 68-tard attardé qu’un zemoumourien d’aujourd’hui

tête en l'air, indiscipliné dit: à

en attendant que l’eau coule sous les ponts

Phil dit: à

Trudi, pensez à écrire un livre sur l’avenir de la France. Welbeck n’est pas très en forme et la promotion de son livre en Allemagne risque de sonner le glas de sa faible constitution. Une place est à prendre.

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

En tout cas, ça a dû leur faire un choc, aux 68ards, de voir le peuple français applaudir la police et brandir le drapeau français. Ben oui, « CRS=SS » et « le drapeau c’est facho », c’est fini, enfin.

Héraclite-Oris dit: à

10 h 09 : petite provoc’ inutile, les » soixante-huitards attardés » ne se tairont pas, ils n’iront pas non plus dans la mortaise bafouilleuse

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

prospero, pour l’avoir déjà pratiqué il y a quelques années, notre petit abdelkaderounet est l’antisémite chafouin de ce blog, le tariq ramadan sauce pasu. Ses pseudo-étonnements naïfs concernant Dieudonné sont tout à fait dans la ligne de ses déclarations antérieures.

Pierre Mortez dit: à

Après Redeker, Zemmour et Houellebecq menacés de morts ont été placés sous surveillance policière.
« Tout est pardonné », titre Charlie Hebdo, qui se couche déjà devant les islamistes.
L’autocensure va maintenant être la règle. Les dessinateurs satiriques iront se réfugier sur Internet pour publier dans l’anonymat leurs dessins les plus sulfureux, aucun journal n’acceptera de prendre de trop gros risques après le massacre de Charlie. Les livres dérangeants ou critiques sur l’islam seront publiés sous le manteau ou sous pseudonymes, comme ceux de Laurent Obertone, afin d’échapper aux menaces de mort.

Fin de la liberté d’expression en France. Ou plutôt fin de l’usage illimité, mortifère et nihiliste que les soixante-huitards attardés en ont fait. Les journalistes de Charlie Hebdo avaient oublié que la liberté a un prix, habitués à en jouir comme des pourceaux depuis toujours. Nos amis musulmans viennent de nous le rappeler. Ce n’est peut-être pas plus mal. Il va falloir désormais se surveiller et peser chacun de ses mots. Nous allons voir enfin qui sont les courageux, qui sont les résistants.

prospero dit: à

« Abdelkader dit: 14 janvier 2015 à 23 h 30 min
je suis en train de vous dire que vu d’ici, le traitement de Dieudonne par la police est un double standard…le Telegraph, qu’on ne peut accuser d’être pro-musulman, a remarqué que le dessinateur Sine fut licencie par Charlie Hebdo pour un dessin sur Sarko junior, qu’ils avaient trouve antisémite… »

incroyable de retrouver sur ce blog les mêmes discussions avec des « adultes » que les profs ont dans les collèges du 93 pour expliquer les lois de la République.

l’incitation à la haine raciale est un délit au regard du droit français.

pour ce qui est de l’Angleterre, après les attentas contrairement à ce qu’ils disent dans les journaux ça m’étonnerait qu’on puisse y croiser beaucoup de Dieudonné prêcher à Hyde Park.

dernier point : mettre sur le même plan Cabu, Wolinski et Dieudonné, sans que personne ne réagisse sur ce blog (au contraire avec les applaudissements du public) est la chose la plus puante qu’on puisse lire ici !!!

quelles sont belles vos larmes de crocodiles bande de faux derches que vous êtes tous !

Phil dit: à

Jack Lang est le huitième pilier de TE Lawrence.

Jambrun dit: à

Mais lors, un Alcoran illustré par les morts de Charlie (JC)

Reconnaissons que la couverture du dernier Charlie Hebdo, c’était pas très malin. Charlie Hebdo, journal bête et même pas méchant.

Phil dit: à

Les piliers de TE Lawrence ne sont pas de nature à apaiser les esprits charlihebdoïsés. Tous à vos chameaux

JC..... dit: à

Bonne idée, Abou !
Mais lors, un Alcoran illustré par les morts de Charlie (dispense d’accès facile à obtenir du Chef…)

Jambrun dit: à

Une soumission à Flammarion pour le jour où les ventes de « Soumission » fléchiront : offrir en prime à tout acheteur un exemplaire gratuit du Coran.

JC..... dit: à

Un ami démographe me disait avoir lu dans Le Point, un titre bandant :
« Le sursaut dans la rue, dans les kiosques… et dans les urnes ? »

Il ajoutait : « La natalité étant la clé de l’invasion intérieure indigène à équilibrer … le sursaut doit être dans les urnes, mais surtout dans les burnes ! »

Comment ne pas suivre les conseils de ce démographe nataliste …?

la vie dans les bois dit: à

Merci Abdel pour votre post de 23h07

Incidemment j’ai pensé à ça:

« The Beduin could not look for God within him: he was too sure that he was within God. He could not conceive anything which was or was not God, Who alone was great; yet there was a homeliness, an everyday-ness of this climatic Arab God, who was their eating and their fighting and their lusting, the commonest of their thoughts, their familiar resource and companion, in a way impossible to those whose God is so wistfully veiled from them by despair of their carnal unworthiness of Him and by the decorum of formal worship. Arabs felt no incongruity in bringing God into the weaknesses and appetites of their least creditable causes. He was the most familiar of their words; and indeed we lost much eloquence when making Him the shortest and ugliest of our monosyllables. »

C’est extrait de  » Seven Pillars of Wisdom » de T.E. Lawrence.

JC..... dit: à

La Résistance, Jambrun ? Quoi que c’est ?…

Des sans-dents pouilleux qui assassinaient de beaux soldats teutons, bien propre, bien blanc peau de lait, bien beaux, bien grands, bien habillés Hugo Boss…

Mirlitaires que leurs femmes, les sarlopes adoraient… ça changeait un peu des nains du Front Popu ! Ah ! des jaloux, ces Résistants. Pas étonnant qu’il y ait eu des culs-bénis de droite frustrés et des cocos envieux dans leurs rangs !…

Jambrun dit: à

Admirable Houellebecq. Il a compris que la démocratie était soluble dans l’Islam, avec du sucre ! Je vois d’ici notre Widergänger sirotant sa potion matinale d’islamisme modéré. Ce sera un peu amer au début, mais il s’y fera, comme quelques autres ici, et ils finiront même par la trouver bonne. Le changement de paradigme se fera dans la douceur et bientôt chacun ne saura même plus ce que pouvaient bien être les valeurs républicaines qui, paraît-il, prévalaient au temps d’un président désormais oublié, un certain François Hollande. C’était quoi, la résistance ?

daniel dit: à

@Abdel « l’opinion generale est que c’est un autre ‘double-standard’ (Deux poids et deux mesures)  »

Pas du tout. D’abord vous exagérez en parlant au nom des Brit. en général. Ensuite vous n’avez pas bien suivi : ce soi-disant comédien, proche du borgne au passé que vous n’ignorez pas, et qui recrute pour le borgne et sa fille (maître des troude-pq) auprès de gens qu’ils ne pourraient tenter de ‘séduire’, applaudit aux assassinats
(pas la peine de répondre )

Bloom dit: à

A l’est du nouveau: « Le Pet Humain », le spectacle à haute teneur en méthane de l’amuseur reptilien est en difficulté à Metz et carrément annulé à Strasbourg. N’est pas Charlie qui veut.

JC..... dit: à

Rose,
voudriez-vous m’épouser ?

Dans une relation polygamique de qualité, bien entendu : toutes mes épouses sont diplômées haut niveau

Il me semble que cela nous ferait du bien à tous les deux …

rose dit: à

allez, courage, ma bibounette.

rose dit: à

moi aussi je l’ai mangé.
Avec des blettes

rose dit: à

C’est le merlan.

rose dit: à

Non je ne tiens pas à être conseiller auprès de x ni délégué auprès d’y.
Non, je ne construis pas une carrière.
Mais là, si on met des mèches aux grenades dégoupillées -pour l’instant elles sont à la maison les mèches, et la poudre pour remplir les grenades aussi, cela ne sera plus « o peucheure le pauvre c’est pas de sa faute » teinté d’un mépris absolu et d’une déshérence rare.

rose dit: à

Ce qui me tue, c’est l’intelligence de cette môme. Non, elle n’est pas décérébrée. Non, elle n’est pas illettrée. Elle a même une certaine finesse littéraire ce à quoi bien peu d’entre eux accèdent, sauf benjaminou l’an dernier, mon ‘ti doudou.

Ce qu’elle pense est perverti. Elle raisonne faux.
Non, je n’ai pas peur.
Ce matin j’y retourne.

rose dit: à

Comment je me réveille ? Désemparée.
Portrait : un lion en cage. Sa crinière léonine est tout ce qui lui reste de superbe. Devant lui un dompteur, gaillard encore avec un fouet à la main. Costume de parade chamarré. Épaulettes, brandebourgs moustaches relevées tout y est. Tout le toutim.
Son fouet claque au sol. Schlac ; schlac ; si je n’obtempère pas ce sera sur les cuisses, pire sur le museau. Ses chefs à lui sont pire dans un bunker coupé du monde.
Tous les ordres tombent « tu ne fous rien branleur ». Pauvre petit prof.
Quand le spectacle sera fini chez Bouglione, Zavatta, mon ami tu as rendu le flambeau depuis quelques lustres, on me fera passer dans un tunnel grillagé jusqu’à ma cage qui mesure 2m50 sur quatre. Faut que j’amuse le bon peuple, moi le lion.

Quand je serai bien vieux et bien fatigué, je retournerai chez moi dans la brousse, dans mon pays. J’en aurai traversé des cercles de feu. J’aurai fait semblant de ne pas être un lion.

JC..... dit: à

C’est ce que j’aime chez Abdelkader, son côté Buster Keaton : il enchaine connerie sur connerie en gardant son sérieux ……

Impayable comique de blog !

JC..... dit: à

J’imagine mal le pitre et minable Dieudonné en taule sachant le nombre de pitres et de minables appelant du haut de leur chaire, au meurtre, dehors !

Bloom dit: à

Deus-Datum, le favori des cerveaux reptiliens, devra rendre compte de ses provocations à deux trous de balle devant la justice.
A l’horizon, plusieurs années de résidence créative à Fleury ou la Santé. Heureux co-détenus.

JC..... dit: à

Dans mon référentiel, l’élégance cède toujours le pas à la vérité.
(chez vous, j’ai entendu dire que c’était à la Bêtise, n’est ce pas…!)

JC..... dit: à

Il manque beaucoup plus que 700 ans aux islamistes pour se livrer à ce que les autres religions ont réalisé : SE REMETTRE EN CAUSE.

Abdennour Bidar a raison : à ce prix, elle trouvera sa place spirituelle dans le cœur des croyants, pas dans le temporel qui ne la regarde pas, ici.

En attendant, laïcité ! Vos gueules les mouettes ….

JC..... dit: à

La place des crabes aux grosses pinces qui font mal ? A la mer …

Abdelkader dit: à

Trudi Dear, ce que vous pensez de l’Islam, des arabes et des musulmans ne changera rien à rien…vos amis pensent comme vous et vos ennemis vous ignorent et ne penseront jamais comme vous….vous prêchez aux convertis…comme un pet de lièvre dans le brouillard profond et glacial qui règne dans la forêt…acceptez ça et gardez un œil sur vos gamines, qu’elles ne fréquentent de sales muzzies ou même des musulmans Black…votre Karma n’en sera que plus épanouie…enfin, c’est la théorie hein…vot’Karma, elle est dans le caniveau ou elle se sent très a l’aise…

B comme BERLIN dit: à

« La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et la nuit peu à peu
Et le temps arrêté
Et mon cheval boueux
Et mon corps fatigué
Et la nuit bleu à bleu
Et l´eau d´une fontaine
Et quelques cris de haine
Versés par quelques vieux
Sur de plus vieilles qu´eux
Dont le corps s´ensommeille

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et mon cheval qui boit
Et moi qui le regarde
Et ma soif qui prend garde
Qu´elle ne se voit pas

Et la fontaine chante
Et la fatigue plante
Son couteau dans mes reins
Et je fais celui-là
Qui est son souverain
On m´attend quelque part
Comme on attend le roi
Mais on ne m´attend point
Je sais depuis déjà
Que l´on meurt de hasard
En allongeant le pas

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom

Il est vrai que parfois près du soir
Les oiseaux ressemblent à des vagues
Et les vagues aux oiseaux
Et les hommes aux rires
Et les rires aux sanglots
Il est vrai que souvent
La mer se désenchante
Je veux dire en cela
Qu´elle chante
D´autres chants
Que ceux que la mer chante
Dans les livres d’enfant
Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu´aux femmes
Et d´entre elles les connes
Ne ressemblent qu´aux connes
Et je ne suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu´elles soient l´avenir de l´homme

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et vous êtes passée
Demoiselle inconnue
A deux doigts d’être nue
Sous le lin qui dansait »

https://www.youtube.com/watch?v=9LlLUlkbMuM

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

Mon petit abdelkaderounet, je ne résiste pas à cet extrait de la page http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/14/01016-20150114ARTFIG00448-l-islam-de-france-refuse-d-etre-un-bouc-emissaire.php

« Mais avant de mettre les gens dehors, Mme Taubira pourrait s’occuper de ceux à l’intérieur et de mettre en cage les éléments dangereux pour la communauté »

C’est tout simplement fantastique, ha ha, qu’en pensez-vous mon petit abdelkaderounet?

Abdelkader dit: à

Oui ça va merci à vous…j’ai arrêté de fumer, et suis devenu végétarien…yoga, eau pure et encens de l’Himalaya…je vous l’avais dit: ma ‘vieillesse’ est bien plus douce que vot’jeunesse…et vous? Toujours aussi friande de chair humaine?

Abdelkader dit: à

Trudi Dear, ma vieillesse est bien plus agréable que jamais ne le fut votre lointaine jeunesse…sinon, vous avez changé votre style…ça ne vous va trop bien, à mon avis…une mante religieuse se doit d’utiliser la langue la plus châtiée, justement parceque que ses actions sont abominables…

marl0we dit: à

A part gagner d’écouter Quand la ville dort…

Trudi Braut von Apfelkorn und Sauerstoff dit: à

C’est pas moi c’est lui, et gnagnagna, mon pauvre abdelkaderounet, votre vieillesse est sans nul doute un naufrage, mais ça ne doit pas trop vous changer de votre jeunesse. A propos, toujours aussi courageux? Avez-vous prévu de manifester devant l’ambassade saoudienne prochainement?

Abdelkader dit: à

Ah Trudi Dear…how Nice…parano, moi? Nan…sociopathe peut-être et jamais antisémite…non madame, ce truc c’est juste bon pour les rôtweilers qui vous accompagnent…sinon, d’après la rumeur, vous seriez devenu maquerelle? Ça doit changer un peu des relations humaines….

Sant'Angelo Giovanni dit: à


…à mon sens,…dans son imaginaire poétique,!…çà peux vouloir dire,!…encore,!…encore quoi,!…?,…

…Oui,!…il y a exaction,…par une personne, médiatique qui se prend au dessus des convenances,…
…et projette une haine constante commerciale de  » prestige pour son égocentrisme « ,…à porter l’état institutionnel en dérision par ses propos liberticides à provoquer l’anarchie morale dans la société,!…

…vous me mettez tout çà au net,!…pour demain-matin,!…plus concis encore,!…
…combien de coups de fouet  » démocratiques « ,!…un W.C., de libre,!…etc,!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*