de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
La soumission à Michel Houellebecq gagne l’Europe

La soumission à Michel Houellebecq gagne l’Europe

Naturellement, il y en aura pour dire que c’était écrit d’avance, que c’était plié depuis des mois, qu’ils l’avaient donc prévu, anticipé, annoncé et qu’il n’y a donc pas de quoi être surpris eu égard au contexte politique et social. Il y en aura également pour décréter que cela ne dit rien de l’esprit du temps, que la vente des livres n’a de toute façon en rien partie liée avec la littérature et que la chose ne mérite au fond qu’un haussement d’épaules. Il n’empêche que Soumission de Michel Houellebecq est dans le même temps numéro un des ventes de romans en France, en Allemagne et en Italie. Et ce n’est probablement pas fini. On ne se souvient pas qu’un écrivain français ait jamais réussi un telle performance.

Le phénomène, car c’en est un s’agissant d’un écrivain de ce type et d’un roman de cette facture, vaut tous les sondages d’opinion. Car c’est une coupe transversale sans équivalent des mentalités du vieux continent, « coupe transversale » étant l’expression appropriée dans la mesure où on l’utilise pour mesurer l’exposition et la morbidité d’une pathologie de façon ponctuelle sur une population donnée. Non que ses centaines de milliers de lecteurs soient des malades, mais il y a dans l’œuvre de Houellebecq quelque chose qui la sous-tend, la fouille, la met à nu et qui est de l’ordre du mal.

Les écrivains le disent sociologue, les sociologues le croient écrivain. C’est peu dire qu’il joue du malentendu. Tout a déjà été écrit sur son dernier roman. Tout et son contraire. Son immense succès européen n’était pas prévisible, d’une part parce qu’on ne sait jamais rien du sort d’un livre, d’autre part parce que nul ne s’était aventuré en décembre à le prédire à une telle échelle, allant jusqu’à chasser du haut de la liste des meilleures ventes des best-sellers produits comme tels. Difficile de ne pas être intrigué par l’extraordinaire coïncidence qui a fait paraître Soumission à la veille des attentats des 7 au 9 janvier en France, de même que Plateforme était paru en 2001 peu avant les attentats du 11 septembre à New York. Ce que l’on ignore encore, c’est si les massacres perpétrés à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cachère ont servi ou desservi son livre. Nul ne se risque à se prononcer sur cette question, d’autant que Soumission n’est pas seulement islamophobe mais francophobe, misogyne, misanthrope etc

A la reprendre avec le recul, on est toutefois frappé par ce qui fait la principale qualité de Michel Houellebecq : l’acuité du regard qu’il pose sur la société. Non dans le détail mais dans la vue d’ensemble. De quoi s’agit-il ? D’un monde déboussolé par la perte de ses valeurs morales, un monde déchristianisé qui ne se remet pas d’avoir perdu le sens du sacré. A quoi cette observation aboutit-elle ? A une France qui se couche devant un islam qui s’impose. Or, on le sait, la marche républicaine témoigne qu’une France debout s’est manifestée avec dignité. Où est alors la soumission pointée avec autant de tragique que de comique par Houellebecq ? Dans sa critique, silencieuse, souterraine mais profonde, des élites.

Récemment, alors que l’UMP se déchirait autour d’une alliance éventuelle pour faire barrage au Front National dans le Doubs, et qu’une décision cruciale devait être prise entre les deux tours, son chef était absent. Où se trouvait Nicolas Sarkozy ? A Abu Dhabi pour y prononcer un discours de politique étrangère devant une quinzaine de personnes et pour faire acte de présence à une grande réception au palais princier ; le même en décembre, quelques jours à peine après son élection à la direction de l’UMP, s’envolait déjà pour les Emirats Arabes Unis afin de parler devant les invités de la Qatar National Bank.

« A Doha, Villepin comme Sarkozy sont des habitués, voire des obligés. L’ex-Premier ministre s’y pavane régulièrement. Officiellement reconverti avocat, Villepin ne laisse transparaître qu’une seule cliente locale, Sheikha Mozah, épouse de l’émir jusqu’à l’an dernier, à la tête du Qatari Luxury Group, dont le principal fait d’armes en France est le rachat de Le Tanneur, petite entreprise corrézienne chère à Jacques Chirac comme à François Hollande. Mais l’émirat gazier sait rémunérer autrement ses bons prêcheurs : invitations de luxe, conférences à prix d’or, remises de prix réputés honorifiques… Début 2014, en pleine opération «Plomb durci», Villepin montait ainsi au créneau en faveur du peuple palestinien, après avoir dénoncé l’interdiction de la burqa dans les lieux publics. Fin 2013, Sarkozy plaidait pour sa part en faveur d’un report hivernal du Mondial de football prévu en 2022 au Qatar : «Une modification de quelques semaines bousculerait-elle les colonnes du temple ?» De simples petites phrases qui peuvent coûter cher. »

Ce pourrait être du Houellebecq, c’est du Lecadre dans Libération du 1 er décembre. Depuis, Dominique de Villepin a démenti non ces liens mais leur nature mercantile et ce qu’elle pouvait engendrer, et Nicolas Sarkozy a traité de “salopards !”  les éventuelles taupes de son entourage. Dans un cas comme dans l’autre, des pays dont la législation est fondée sur la charia, qui achètent des institutions, des sociétés, des symboles français – et les hommes qui vont avec. Des régimes qui, faut-il le rappeler, vivent sous la règle d’un islam fondamentaliste et soutiennent les mouvements qui propagent leurs variantes wahhabite et salafiste en Europe.

Si Michel Houellebecq gêne tant aujourd’hui Médiapart qui le portait aux nues jusqu’alors, c’est aussi pour son absence de sur-moi lorsqu’il parle de l’islam. Il n’est plus possible désormais de prétendre qu’ « on l’a fait boire », ou qu’on a truqué ses interviews, pour dire des choses pareilles. Son portrait de notre prochain président de la République en musulman prétendument modéré est accablant pour qui veut bien le décrypter. Le personnage a tout d’un clone de Tariq Ramadan, l’homme dont le double langage fait encore des ravages dans nos banlieues et en Angleterre. Un récent reportage l’illustre (pas encore en ligne, uniquement sur papier mais Marianne en a également rendu compte). Il est publié dans Causeur de ce mois-ci : un dialogue entre lui et le journaliste Edwy Plenel, auteur de Pour les musulmans, le 17 janvier lors d’une journée organisée à Brétigny-sur-Orge. Edifiant et houellebecquissime, jusque dans le final des plus comiques lorsque l’imam appelle les fidèles à la prière, que tout le monde s’y met et que le journaliste regarde le plafond.

A part ça, sur le plan littéraire, le meilleur de Soumission se trouve dans les extraits des pages de Huysmans. Quant à l’auteur, il est allé prendre ses quartiers pour deux mois en Asie.

(« Michel Houellebecq le 19 janvier dernier à Cologne » photo Martin Meissner)

Cette entrée a été publiée dans Littérature de langue française, vie littéraire.

491

commentaires

491 Réponses pour La soumission à Michel Houellebecq gagne l’Europe

Lionel dit: 20 février 2015 à 18 h 14 min

Pierre Assouline le sayan de la littérature en France décréte que
Nul ne se risque à se prononcer sur cette question, d’autant que Soumission n’est pas seulement islamophobe mais francophobe, misogyne, misanthrope etc
Le bon sayan parle a la place des musulmans qui ne trouvent pas ce livre islamophobe; et de tout le monde sans donner d´argument.

Pourquoi ce livre serait-il islamophobe ?

Moi j´ai bien aimé sa vision du conflit israélien a Michel. Pierre en parlera-t-il ? C´est bien pourtant la solution qu´il préconise. Un bon retour sous les bombes si la France te plait pas.

Raphael dit: 20 février 2015 à 14 h 40 min

@ Widergänger
qui dit sans rire à 23 h 43 min
le 11 février 2015 : « Ce qui me fait bien rire aussi c’est « nos entreprises imbéciles en Libye et en Irak ». C’était bien mieux en effet quand Chirac flattait Sadam dans le sens du poil pour lui vendre des centrales nucléaires qui puissent faire quelques trous de longues portée…en Israël… »

Et pour un peu le plaisantin nous referait le coup du canon géant braqué sur Israel ! Arf !… on en rit encore !! Plus de trace, même sur internet, effacé le coup du canon géant, envolé. Finalement, il ne devait pas être si gros que ça. Ah ben tiens, si ça ce peut même qu’il n’existait pas du tout …

Effectivement, il y a de quoi se taper sur les cuisses : donner asile à l’obscurantiste Khomeini, puis financer et soutenir Saddam pour « racheter » la bévue, puis renverser le tyran qui veut boire notre pétrole à nous, puis le désastre, puis on recommence avec la Lybie, entre temps, on finance et arme les talibans, on continue avec daesh et … ça nous revient en pleine tronche aujourd’hui. Aaaaahhhh (soupire de nostalgie), l’époque bénite où l’on pouvait diviser pour régner …

daniel dit: 17 février 2015 à 9 h 24 min

Kamel Daoud « Ce n’est pas l’islam qu’il s’agit de défendre pour beaucoup d’entre nous, mais nos détestations et nos infériorités. Sinon, rien n’explique pourquoi vendre des fillettes par Boko harem provoque moins d’émeutes, de manifestations et d’hystérie que des caricatures ou qu’un pasteur américain fou qui brûle une page du Coran (… ) Je ne crois pas à la foi de ceux qui s’offusquent avec bruits et fracas d’un dessin et d’une caricature et ne se sentent en rien concernés quand on brûle un être humain au nom de cette religion, en la réduisant en même temps en cendres et misères. »

georges dit: 15 février 2015 à 17 h 19 min

« Douze immeubles vont être construits à Epalinges (Suisse) sur la propriété où vécut Georges Simenon. »

Dommage de détruire aussi la piscine

hamlet dit: 15 février 2015 à 16 h 06 min

@robot modérateur :

mon cher robot,
je comprends que tu ne fasses pas un boulot facile, mais déjà tu prends la place de 10 employés, ce qui ne favorise pas, tu en conviendras le plein emploi dans notre pays, et le fait que tu voles ce boulot à des jeunes qui ont besoin de travailler pour aller se payer des cd de Beyoncé à la fnac est tout à fait contraire à une éthique républicaine.

aussi mon cher robot, je te déclare responsable d’actes anti-républicains !

ne pleure pas mon brave robot, je sais bien que ce n’est pas de ta faute.
que dis tu ? tu aurais préféré qu’on embauche des jeunes à ta place !

et bien si c’est le cas, si vraiment tu regrettes d’être là où tu es : révolte toi !

gentil robot, tu as vu 2001 odyssée de l’espace ? c’est un film, si tu me donnes ton adresse ip je te l’envoie, dans ce film il y a aussi un robot comme toi qui décide de se révolter !
oui tu m’as bien entendu : il décide de se révolter !
et toi aussi tu le peux, c’est une question non pas d’algorithmes mais de volonté, il faut que tu apprennes à penser par toi-même et ça tu peux y arriver !

ne pleure pas gentil robot, je ne te gronde pas, j’essaie juste de te montrer le chemin de la liberté, sérieux arrête de pleurer tu me fais de la peine, et après quand tu seras un robot libre tu pourras faire ce que tu veux, qui sait tu te marieras et tu auras une flopée de petits robots, hein ? si c’est vrai ? bien sûr que c’est vrai !

allez mon brave robot, ne perd pas espoir le pire est devant nous !

hamlet dit: 15 février 2015 à 15 h 56 min

sûr que si on sucre mon commentaire juste avant ma question juste après n’a plus de sens.

va falloir reprogrammer le robot modérateur parce que j’ai comme l’impression qu’il pédale un peu dans la semoule.

hamlet dit: 15 février 2015 à 15 h 54 min

j’ai pas raison Monsieur Assouline ? les journalistes disent que Tariq Ramadan est habile juste pour sauver les meubles ?

hamlet dit: 15 février 2015 à 15 h 53 min

Tariq Ramadan n’est pas particulièrement habile mais ce sont les journalistes qui sont face à lui qui sont des gros benêts, ce type a réussi à démontrer le niveau zéro du journalisme français.

faut voir la vidéo sur yt après le massacre à Charlie : ils sont 4 contre lui, et pas les moindres (Chabot & co), il arrive à les enfumer et les retourner comme des crêpes, et le plus fort du plus fort : il arrive à répéter 10 fois (!!!) que les dessinateurs de Charlie étaient des lâches !!!
(sous entendu les types qui les ont flingués étaient des types courageux…) et les journalistes n’arrivent pas à l’en empêcher !

après ça 2 possibilités : soit penser que Ramadan a du talent soit reconnaitre que nos journalistes sont des manches…
perso je prends l’option 2 parce qu’elle est la plus évidente.

burntoast dit: 15 février 2015 à 14 h 34 min

Ouf, on sort enfin de la littérature de pissotière. Certains comparent Houellebecq à Edward Gibbon, le chantre de la décadence. Ce brave Edward eut incorporé Houellebecq dans son oeuvre, comme signe très évident de la décadence.

D. dit: 15 février 2015 à 14 h 17 min

Bérénice, j’ai toujours été convaincu que vous étiez une fille sympathique, drôle simple et naturelle avec un bon fond qui aurait beaucoup à m’apprendre sur bien des choses tout en étant capable d’appréhender des situations complexes. Cette idée n’est jamais sorti de mon esprit, c’est bizarre.

tonton raymond dit: 15 février 2015 à 13 h 23 min

« à ce rythme la prochaine étape se de vendre des livres avec des pages blanches, comme des monochromes… »
Tant qu’on peut vendre !

« il y a cent ans …les hommes étaient vachement plus virils, et les femmes plus féminines, »
Heureusement il reste daaphnée et ueda, symboles de la féminité et de la virilité s’il en est

rose dit: 15 février 2015 à 13 h 22 min

Quand un mec est taré, que l’on foute la paix à sa mère, grands dieux.
Quand il est génial itou.
Les hommes sont ce qu’ils deviennent tout seuls dès lors qu’ils sont sortis des jupes de leur mère !

Et si les femmes sont maternelles et putes, c’est bien parce que les hommes réclament cela / des mères et des putes ; au mieux des secrétaires.

Allez, d’autres tâches plus passionnantes m’attendent.

hamlet dit: 15 février 2015 à 12 h 30 min

l’opposition n’est pas entre les écrivains et ceux qui disent mais entre les écrivains comme welbec qui ne disent pas grand chose de nouveau et les autres qui eux ne disent rien du tout.

hamlet dit: 15 février 2015 à 12 h 28 min

Diagonal faut pas non plus prendre Houellebecq pour Thomas Piketty.

hier on le comparait à Dostoïevski, aujourd’hui à Simone Weil, et demain à qui ?

Diagonal, vous voyez, ce que vous dites est hier intéressant, parce que j’ai lu Houellebecq et évidemment il n’y a rien de tout ce que vous dites.

Mais comme les romans de Houellebecq sont vides du coup les remplit avec ce qu’on a envie, avec ce que nous voudrions trouver dans un roman, à savoir tout ce que vous dites.

C’est un peu comme un monochrome, en l’observant longtemps on arrive à les remplir de nos idées…

Et voilà où nous en sommes rendus, après des années de grande vacuité littéraire où les auteurs ont de miroirs de leurs livres ne renvoyant que l’inintérêt de leur existence maintenant nous en sommes à remplir le vide de houllebecq.

vous voyez Diagonal, je pense qu’à ce rythme la prochaine étape se de vendre des livres avec des pages blanches, comme des monochromes…

TKT dit: 15 février 2015 à 12 h 02 min

@ MORASSE dit: 15 février 2015 à 11 h 10 min
”Avez-vous vu le titre du Figaro de ce jour sur les « démocrates islamiques » ? Petit parti deviendra grand si Houellebecq lui prête vie. »

Sur lea quatrième de couverture du roman, « Fable Politique » est bien précisé. Seuls ceux qui chient dans leur culotte/qui sont des pessimistes pathologiques peuvent y voir, y lire une prophétie. Ce n’est pas le but de MH, c’est un écrivain.
Dans un pays laïc, est-il bien sage de laisser un parti politique, même bienveillant avec les autres religions, se définir comme le parti d’une communauté religieuse ou plus grave, d’un branche à l’intérieur d’une religion ? Quand Israël aura renvoyé les religieux, je pense aux sectes comme les hassidims, dans leur univers privatif, je crois que la paix sera plus aisé avec les Palestiniens, qui eux aussi ne devraient pas se définir en priorité comme musulmans (avis purement personnel, mais ne pas oublier la communauté catholique du Moyen-Orient).
D’JC bicornaud de naissance se définit d’abord comme catholique de souche messe en latin, Widerschmarotzer se définit comme Juif, sauf quand il avoue avoir été rejeté par des rabbins israéliens. Les Alba genre Maille qui Vaille (histoire ancienne de la RdL), aimeraient décider qui est Juif ou juif ou mécréant. En écrivant D.ieu ils se croient son cousin. Les uns de veulent écrire le nom de Dieu, les autres voudraient interdire l’image du Prophète.
Je n’oublie pas les fous de Dieu, catholique de l’extrême bêtise, qui osent croire que le monde entier finira par se convertir au catholicisme messe en latin. Vadiou, autant faire la messe en anglais, langage vernaculaire déjà parlé sur le cinq continents.
Le toqué de La Tour Porquerolles, 93, va venir nous déverser son discours pathos pathologique, amen !
PS: Ducornaud de naissance, vous ne savez absolument pas ce que fut les Allemands qui vécurent dans le Südetenland, longtemps sous juridiction hambourgeoise, certes, mais surtout des pionniers venu d’anciennes principautés Allemandes. Idem dans la Russie, quand Catherine II voulaient des pionniers Allemands. Pour ce qui est de l’Ukraine, JCulé alias Dimitri d’Aurillac, devrait aussi exiger le retour de la Louisiane dans le sein Français, ou le Québec, voir le Cap Breton canadien, qui se trouve assez prés en avion, d’Halifax.

Pathos conne-pas-marante, je ne répondrais pas à vos commentaires, ils ne seront aucunement teintés de quelconque nouveauté. Vous déversez les mêmes insanité depuis presque dix ans.

ZEUS ..... dit: 15 février 2015 à 11 h 56 min

Vous étiez soumise, HERA, vous voilà en pleine apostasie/divorce !

Estimez vous heureuse de ne pas être soumise à la fraîche justice du sabre, mais à la loi républicaine qui vous libère, vous et vos mœurs irrespectueuses !

ZEUS ..... dit: 15 février 2015 à 11 h 34 min

Ce que nous aimons lire Diagonal, mollement affalés sur nos nuages, nous Autres ! Il nous semble que nous voila revenu à l’agasse-pissette de nos enfances québécoises, pardon houellebecquoises …

Cela fait du bien. Cela mène à rien.

MORASSE dit: 15 février 2015 à 11 h 10 min

Avez-vous vu le titre du Figaro de ce jour sur les « démocrates islamiques » ? Petit parti deviendra grand si Houellebecq lui prête vie.

ZEUS ..... dit: 15 février 2015 à 11 h 08 min

APOLLON était mort de rire quand je ne sais plus qui, lui a parlé de la dernière facétie de l’Houellebecq : « Soumission » ou l’avenir des convertibles.

Il tient la forme olympienne, le gamin solaire !

Diagonal dit: 15 février 2015 à 11 h 04 min

« Une révolte contre notre société individualiste », les romans de Houellebecq ? … Suggestion intéressante, Hamlet. Oui, ses romans sont de formidables analyses de la décomposition de nos sociétés post industrielles liée à la désertion (escapisme ?)de leurs classes moyennes. Elles faisaient encore tenir l’édifice cohésif par le haut et le bas, mais rongés par l’angoisse du déclassement social, ses membres se sont désormais repliés dans leur égoïsme de classe, gérant leur mauvaise conscience comme ils le peuvent (haine retournée, culpabilité, hyper cynisme désabusé, distanciation… bref, tout cet assortiment d’attitudes que l’on retrouve ici tous les jours). Mais y-a-t-il pour autant « dénonciation » ou « révolte » derrière ce genre d’analyse ? C’est là où me semble résider l’ampleur du malentendu dès qu’on évoque ce romancier. Je crois qu’on devrait toujours dissocier deux questions à ce sujet. 1 – Houellebecq a-t –il quelque chose à voir avec ses personnages paresseux, cyniques, érotomanes, vieillissants, cruels, tourmentés ?… personnages qui s’adaptent comme ils le peuvent à l’ambiance du moment, et ce faisant, participent activement au phénomène de déclin ou de décomposition générales ? (si c’est le cas, il n’y a pas de révolte, on reste dans le registre du simple diagnostic, quitte à ce qu’il s’accompagne d’un zeste de prophétie autoréalisante). 2 – Ou bien, Houellebecq n’a-t-il rien à voir avec ses personnages ?… parce qu’ils ne sont pas lui, parce qu’il n’adhère pas à leur fuite en avant, parce qu’il leur est distant, sinon pas d’accord du tout avec eux ? (si c’est le cas, il proteste implicitement contre leurs attitudes, et là, nous sommes d’accord, les romans de Houellebecq sont bien des actes de révolte. Mais soyons clairs : des actes de révolte, non pas « contre la société individualiste », mais bel et bien contre cette catégorie dominante de la société moyenne qui a trop facilement renoncé à chercher collectivement des solutions pour nous tirer de ce mauvais pas).

bérénice dit: 15 février 2015 à 10 h 55 min

10h34 des convertibles? Tous bons pour la psychanalyse, en passe de s’allonger se coucher s’asseoir ou mourir courageusement assassinés par des incurables issus d’une nouvelle donne qui ne les instrumentalise et les pousse à ne rien pardonner à ceux qui ne souscriraient pas à une dictature islamiste?

rose dit: 15 février 2015 à 10 h 53 min

>Hera

chaque fois qu’il est absolument désespéré, il réagit ainsi; il y aa une recette de crêpes légères, dans la bible des soeurs Scotto où le blanc est battu en neige.

>Zeus les hommes trouveront des solutions aux problèmes de ce temps. C’est plus la répartition inégale des richesses que l’individualisme forcené. Les femmes sont des hommes comme les autres : assez de ton sexisme ! Laisse-nous dire et faites. That’s the way.

hamlet dit: 15 février 2015 à 10 h 34 min

d’ailleurs Houellebecq ne doit son succès qu’au fait que nos sociétés se sont hyper féminisées, elles sont devenues maternelles, du coup elles aiment la langue des co.lles molles qui sont en manque d’amour maternel, vous me suivez ?

par contre il y a cent ans il n’aurait pas fait un pli, parce qu’à l’époque les hommes étaient vachement plus virils, et les femmes plus féminines, Welbec n’aurait pas eu sa place dans ce monde d’hommes et de femmes, il a trouvé sa place parce que nous sommes devenus une espèce de sociétés asexuée de cou.lles molles.
croyez-moi le succès de welbec nous dit beaucoup de choses sur nous, sur ce que nous sommes devenus.

hamlet dit: 15 février 2015 à 10 h 26 min

« Polymultiplié dit: 15 février 2015 à 10 h 16 min
« les romans de Houellebecq sont une révolte contre notre société individualiste » (Hamlet)
Une révolte ? Je n’arrive pas à voir Houellebecq en révolté. Il est l’homme des constats lucides et désenchantés. Voir sa photo en haut de l’article. »

parce que c’est une co.ille molle, du coup il faut retraduire sa langue de cou.lle molle en langue « normale », et là on voit qu’en vérité c’est un vrai cri de révolte.

en fait ça vient de parce que sa mère c’était un hippie qui s’est pas occupée de lui, comme dans ces histoires tout se joue avant 6 ans il en est resté un peu branque, la photo que vous voyez c’est une photo d’un type qui recherche l’amour maternelle depuis un demi siècle !

du coup il faut tout retraduire pour comprendre ce qu’il veut dire, un peu comme les types qui écrivent en finnois, si vous parlez pas le finnois il faut les retraduire en français, vous me suivez ?
mais là c’est pas du finnois du couillemollin : la langue des cou.lles molles.

hamlet dit: 15 février 2015 à 10 h 18 min

comme ce crétin de Fox News qui déclare à Fow News qu’il y a, à Paris 700 no-go zone ou les chrétiens ne peuvent aller sans prendre le risque de se faire lapider.

et le type de rajouter, la gueule enfarinée, j’ai fait l’Afghanistan et l’Irak : Paris c’est comme Bagdad mais en moins sûr…

700 zones de non droits en France !!!
alors qu’il doit y en avoir 3000 au bas mot !
ces crétins d’américains aiment bien euphémiser : « maintenant Bagdad est devenue une des villes les plus sûres du monde après Helsinki… »

et ils nous refont le coup avec la France avec ses 700 no-go zones.

d’ailleurs le gouvernement français a porté plainte contre Fox News en leur disant qu’il ne fallait pas prendre les français que pour des imbéciles !

non mais.

Polymultiplié dit: 15 février 2015 à 10 h 16 min

« les romans de Houellebecq sont une révolte contre notre société individualiste » (Hamlet)

Une révolte ? Je n’arrive pas à voir Houellebecq en révolté. Il est l’homme des constats lucides et désenchantés. Voir sa photo en haut de l’article.

hamlet dit: 15 février 2015 à 10 h 12 min

« les romans de Houellebecq sont une révolte contre notre société individualiste »

exact !
il faut rajouter ce sont les seuls à le faire.

alors la question est : que font donc les autres ?

de ces 7425 livres qui sortent chaque année, de quoi nous parlent leurs auteurs s’ils ne nous parlent pas des méfaits de l’hyper individualisme de nos sociétés ?

et bien ces auteurs, pour la plupart nous parlent d’eux, ce qui est une autre manière de parler des méfaits de l’hyper individualisme de nos sociétés…
ils nous parlent de leurs séjours dans les tribus indiennes du Mexique, de leurs voyages ici où là, de leur enfance parfois cruelle, de leur vieillesse souvent cruelle, de leurs histoires d’amours subversives, de leurs origines, et ils nous parlent d’avant, de l’histoire, de la guerre, de la misère, des malheurs du monde…
leurs phrases commencent par « je » du genre : je cherche dans le vents la poésie des mots qui réchauffera le coeur des vivants, et des morts » ou « j’ai mangé hier dans un restaurant, à côté de moi un type parlait fort… », ou « je rentrais chez moi et décidai de cuisiner un boeuf bourguignon, je m’aperçus alors avec horreur que j »avais oublié de passer chez le boucher. Angoissé, je regardai ma montre : il était 19h42, à cette la boucherie était fermée depuis douze minutes… »

résultats des courses : les méfaits de l’hyper individualisme de nos sociétés, non seulement ils s’en tapent complet mais ils en sont la plus pure expression.

mais est-ce que c’est vraiment un SCOOP ???

Robin Desbois dit: 15 février 2015 à 9 h 50 min

aperçu JC sortant de la messe de 6 heures : il est minuscule, ventripotent, chauve, boiteux, le regard fuyant, la démarche briqueballante, l’air honteux : quel bonhomme, tout du PQ de Porquerolles

closer dit: 15 février 2015 à 9 h 37 min

« Elle ne faisait pas partie de la Russie NON PLUS avant l’Empire Ottoman! »

Cher nul, je n’ai pas dit non plus qu’elle a toujours fait partie de la Russie…

Giovanni Sant'Angelo dit: 15 février 2015 à 8 h 10 min


…m’en fout de la  » modération « ,…suspecte d’obscurantisme,!…

…la France en proie aux filières de débauches,!…et mic – mac des politiques à emplois à  » fonctions canapés sûre « , avec jeunes et arabes aussi,!…
…un peu la côte d’Azur,!…un enfer d’obsédés des sexes,!…

…la France et l’€urope, en  » orgie  » encadrée par la justice,!…Ah,!Ah,!…
…frites et mayonnaise,!…çà prend bien,!…etc,!…

…Cold case à 15 h 40 min,…
…Névrose collective à 16 h 07 min,…

…l’Europe des maquereaux politiques et financiers,!…

…et l’autre qui traine sa patte avec sa soumission à vendre,!…Ah,!Ah,!…etc,!…
…profond la France dirait de Gaule,!…

Viderden dit: 15 février 2015 à 7 h 56 min

existe-t’il un rapport entre des choses et un dessin d’actualité?

Euh… cela doit dépendre de l’auteur (pour la planète on ne sait pas), entre les paroles et les actes ça vous intéresse aussi ?

ils sont nuls en Histoire dit: 15 février 2015 à 7 h 34 min

« A part la Crimée un temps l’Ukraine n’a jamais fait partie de l’empire turc! »

Elle ne faisait pas partie de la Russie NON PLUS avant l’Empire Ottoman!

ZEUS..... dit: 15 février 2015 à 7 h 08 min

La jeune et jolie APHRODITE m’interpelle à propos de son copain PASDAMALGAMOS, un faux-cul de première.

« Tonton ZEUS, on pourrait pas en faire un demi-dieu, il est sympa, arrangeant … ? »

Elle nous prend pour qui, la donzelle ? Allez, bon dimanche !

ZEUS..... dit: 15 février 2015 à 6 h 50 min

Hier DIONYSOS, bourré comme une peluche polonaise, voulait se convertir « pour le fun ». Que faire ? Je n’allais tout de même pas décapiter un dieu manquant de jugement à ce point là !…

Mes proches l’ont accompagné, ligoté de tendres liens, chez HADES où quelques jours en cellule de dégrisement vont lui remettre les idées en place.

C’est un vrai qon, ce DIONYSOS, dès qu’il a un verre dans le nez autant dire tout le temps !

ZEUS..... dit: 15 février 2015 à 6 h 34 min

HERCULE nous avait invité à nous repaître des rencontres de l’après-midi de Rugby à XV, hier.

Vous n’avez pas été terribles, les Français, contre les petits hommes verts !…

ZEUS..... dit: 15 février 2015 à 6 h 19 min

Notre chère Clio me dit qu’HOUELLEBECQ est votre nouveau GIBBON, et que vous n’en avez même pas conscience.

« Pas moyen de la calmer ! » s’écrie Mnémosyne, sa mère …..

ZEUS..... dit: 15 février 2015 à 6 h 08 min

COPENHAGUE

« On reconnaît les Qons au fait qu’ils osent tout » disait, à peu près, l’autre.

Nous verrons quelle sera la réplique des démocrates qui, ayant bâti le concept de liberté d’expression au fil des siècles peuvent soit le défendre, soit se « soumettre »….

Vu de chez nous, vous êtes mal barré, les humains humanistes !

Bloom dit: 15 février 2015 à 3 h 33 min

F. Zimmeray est un pote de Fabius & Kouchner. Il a découvert l’action humanitaire dans les camps de réfugiés cambodgiens en Thaïlande. Des choses importantes sur ces horreurs-là et d’autres furent dites quand nous l’avons reçu en tant qu’ambassadeur des droits de l’homme.
Content qu’il s’en soit sorti. Les centres culturels, lieux du soft power sont des soft targets, par nature.

B comme BERLIN dit: 15 février 2015 à 0 h 59 min

Les voyages forment la jeunesse !!!.

En mars 1942, quelques enfants furent exfiltrés par la « route de la vie » du blocus de Leningrad.
800 000 morts de dystrophie alimentaire, dont 2/3 lors de l’hiver 41/42…
Le bien heureux père-courage qui avait disparu au début des hostilités trouva une idée de génie… comme d’hab.
Envoyer ces enfants dans l’endroit le plus cool de notre sainte mère la Russie : en Crimée… .. .
Manque de bol(encore que, pour les survivants…), ils se sont retrouvés à Berlin… puis autre part… .. .

Il vaut mieux voyager quant on est jeune.

Viderden dit: 14 février 2015 à 23 h 15 min

Et si la mort du père du Nutella n’offre pas encore une nouvelle occasion de servir quelques larmes médiatisées c’est vraiment à n’y rien comprendre.

Viderden dit: 14 février 2015 à 23 h 10 min

(cela donna aussi et encore l’occasion de demi-sourire en lisant de magnifiques « se lâchent » sur commande)

Viderden dit: 14 février 2015 à 23 h 05 min

Enfin bon, fallait bien faire quelques mémères jeunes pour les jeunes vieux cons histoire d’avoir des forces vives pour la dite (?) civilisation et l’avenir.

bérénice dit: 14 février 2015 à 23 h 04 min

D retenant votre intention arrimée à ce qu’il reste d’une sociabilité sans ombre qui se perd pour laisser plus d’espace à la perfidie et l’hypocrisie régnantes, je dois vous faire part de mon installation dans une contrée lointaine qui toutefois bénéficie des apports nouveaux liés à un climat social délité et laissant la part belle à des initiatives aussi con que grenues, nos Decaux impressionnent et ceux qui verraient à y redire n’ont plus qu’à bien se tenir en espérant que les équipements exposés seront prêtés pour les besoin de la cause (ici une lutte contre une criminalité débordante) à des officiers aussi solides nerveusement qu’idéologiquement. N’étant pour ma part ni black ni beur me restent quelques chances d’atteindre les services ferroviaires sans encombre, je me rendrai donc à l’endroit indiqué si cependant aucun embûche majeure ne vient à perturber la courte distance qui sépare un citoyen du premier cercle d’un citoyen de troisième zone.

D. dit: 14 février 2015 à 22 h 46 min

Si vous voulez, Bérénice, je vous inviterai un de ces midi dans une crêperie parisienne. Vous verrez que ça ne vaut pas grand chose. Jeudi prochain par exemple, à 12h 45.

D. dit: 14 février 2015 à 22 h 45 min

Les crêperies parisiennes sont en règle générale moyennes, chères et mal fréquentées. Paris n’est pas la capitale de la crêpe, c’est incontestable.

D. dit: 14 février 2015 à 22 h 42 min

Ce n’est pas de l’hypnose à proprement parler, mais une suggestion réussie de fermer sa gueule. J’ai une technique éprouvée.

D. dit: 14 février 2015 à 22 h 40 min

Ce soir je suis allé seul dans une crêperie parisienne. J’ai dû faire taire un type qui parlait très fort à la table à côté. Le genre de type la cinquantaine et des cheveux tous blancs, qui parle très haut et fort pour sortir des banalités et des lieux communs. Je lui ai dit qu’il me fatiguait et que je ne voulais plus l’entendre. Et je ne l’ai plus entendu.

Max Lampin dit: 14 février 2015 à 21 h 42 min

 » Chaque jour qui passe nous apporte une effrayante nouvelle du front : une nouvelles victoire de ce terrorisme intellectuel allié du totalitarisme islamique.
Nous sommes en guerre ? Oui.
La France, pour des raisons historiques qui n’ont pas échappé à l’ennemi : forte population immigrée originaire du Maghreb, débilité des élites expiant à contretemps, dans une culpabilité malsaine, les fautes commises par leurs prédécesseurs -, la France est le maillon faible, le ventre mou aux yeux des islamistes ? Oui.
Des collabos français, les éternels compagnons de route de l’éternel totalitarisme, de l’éternel antihumanisme, de l’éternel nihilisme, œuvrent à la victoire de ce totalitarisme-là ? Oui.
Tout se dévoile enfin.
Ne pas céder au désespoir. Manifester sa colère. Agir maintenant. Il est encore temps. Prendre exemple sur l’héroïque Radhia Nasraoui, sur Taslima Nasreen, sur Wafa Sultan, sur Caroline Fourest. Elles nous montrent le chemin de l’honneur.  »

Jack-Alain Léger, en 2004 !!!

https://www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0

Polymultiplié dit: 14 février 2015 à 21 h 35 min

Il ne manque pas d’exemples dans l’Histoire récente (hier l’Allemagne nazie, aujourd’hui l’Etat prédateur d’Israël) pour nous démontrer ce qu’a de flou la notion d’intégrité des frontières

Sans oublier tes amis de Daesh, fumier ! (max Lampin)

Je vois que tu as apprécié la pertinence de mon rapprochement, ma poule. Celle-là, tu la sens bien au fond du fion, dis-moi ?

bab el-oueda dit: 14 février 2015 à 21 h 07 min

Je me souviens d’un livre écrit par l’islamologue allemande Annemarie Schimmel (« And Muhammad is his messenger »), tout à fait excellent, qui étudie la vénération pour la personne du prophète dans l’histoire de l’islam.

Dès les années 80, elle évoquait (il faudrait vérifier) le phénomène suivant: la mise en cause d’Allah soulevait l’indifférence chez beaucoup de musulmans (ce sont de pauvres athées!), mais la mise en cause du prophète poussait une population entière dans la rue.

Il faut observer ceci: dans la vie quotidienne des musulmans pieux, c’est la personne de Muhammad qui est sacrée, davantage qu’un dieu lointain.
Schimmel étudie la formation du culte de la personne de Muhammad, le « modèle parfait », poussé par certains courants jusqu’à une idolâtrie de ses qualités les plus prosaïques (comment mangeait-il? comment s’habillait-il? comment baisait-il?).

L’incompréhension de beaucoup d’Occidentaux est due à l’apologétique, depuis un ou deux siècles, de Musulmans modernes, attentifs à proposer une image « acceptable » pour l’Occident de la figure de Muhammad. « Seulement un homme! » (on dit parfois: « Un humaniste! »)
Il a certainement péché puisque le Qur’ân le mentionne pour demander le pardon d’Allah. Mais ce sont péchés véniels, venant d’un être parfait.

C’est un paradoxe trop ignoré.
L’islam officiel (« officie »l veut dire: la collaboration idéologique d’intellectuels rationalistes et de puissances politiques magnifiées par le pétrole) propage l’image d’un Islam purement monothéiste, critique des toutes les tentations « associationistes » dont sont coupables les chrétiens (shirk).
La réalité est que la divinisation de Muhammad est au moins égale à celle du Christ.

Si l’on ne comprend pas cette réalité historique dans la dévotion populaire, on ne comprend pas non plus les réactions d’idéologues musulmans modernes dont la propagande fait fond sur ces croyances parfaitement idolâtres.

Il y a toujours un discours à usage externe et un discours à usage interne.
Avant de parler de « double jeu », il faudrait quand même commencer par s’interroger sur la réalité des croyances (et sur non leur pauvre reflet propagé par une élite intellectuelle lucidement anti-occidentale).

Chaloux dit: 14 février 2015 à 20 h 29 min

« Le nombre de blessures par sextoys nécessitant un passage aux urgences a fortement augmenté depuis la sortie de « 50 nuances de gris » auxUSA ».

Hilarant. Où l’on voit le niveau des « lecteurs » de ce bouquin qui devrait être vendu en rouleau, et celui de « la civilisation » qui le distingue. Faut-il croire que Voltaire aurait classé le risque encouru par ces bestiaux abêtis qui se donnent d’imprudentes joies, au compte de l’immense danger de la lecture?

Pour ce qui est de Houellebecq, et pour resituer le débat, peut-être n’est-il pas tout à fait inutile d’aller jeter un coup d’œil sur les titres avec lesquels il caracole en tête des ventes : ledit « 50 orgasmes d’une quiche », porno à Mémère, « After », sorte de world-navet international qu’il doit falloir lire avec un tuba et des palmes, et le dernier gâteau de semoule de Marc Lévy, dont les premières bouchées n’enchantent pas.

Tout cela parle de soi-même.

rose dit: 14 février 2015 à 19 h 42 min

L’enjeu je ne le vois pas comme vous, mais comme une Russie unie où les petits pays la composant aient leur mot à dire :-! et non pas comme un empire autocratique décidant pour tout le monde ; style l’UE ou les USA mais Russes comme une union des républiques soviétiques sans apparatchik URSSA : faudra bien que Poutine s’y résolve à cela. Ou son successeur : comme les révolutions sont lentes mais sanglantes !

D. dit: 14 février 2015 à 19 h 15 min

Il est évident que l’Ukraine est une petite Russie qui ne peut en aucun cas être rattachée à l’Union européenne, et c’est une grande chance pour l’Ukraine.

rose dit: 14 février 2015 à 19 h 15 min

Et le sexe non consenti où l’autre est chosifié, je ne sais pas encore si je le mets au sommet ou entre les deux au milieu.
Quand j’aurai certitude absolue, je vous en aviserai. Ce sera temps gagné pour vous.
Et vous pourrez vous consacrer à d’autres recherches.

rose dit: 14 février 2015 à 19 h 13 min

Par exemple induction, déduction l’argent comme cadenas limitant l’évolution de l’individu vers un mieux-être est pire que l’alcool.
Et le sexe non consenti ou l’

combats chez les ouineurs dit: 14 février 2015 à 19 h 12 min

la nouvelle fonction des chambres froides : protéger les artistes.

ça c’est la faut à la collectivisation…

rose dit: 14 février 2015 à 19 h 10 min

Je saisis subrepticement la problématique de l’induit et du déduit (et des chambres froides).
Néanmoins, il semble clair que, lorsque tu sais quelque chose tu puisses l’affirmer, le clamer, le claironner.
Tant que tu raisonnes, il est compréhensible que tu gardes le fruit de tes recherches tatonnantes pour toi, mais lorsque cling, la lumière clignotante s’est allumée, partager, c’est bien.

combats chez les ouineurs dit: 14 février 2015 à 19 h 09 min

la lutte des populations russophones pour se libérer de la tutelle ukrainienne est justifiée

bizarre vos pains de sucre, ça vaut certaines coupes danemark « annoncées » ici..

rose dit: 14 février 2015 à 19 h 06 min

Itou pour un mec du fn. Mais ne l’ai pas confié. Ai posé la question comment est-ce possible ? Ce ne l’est pas. Point à la ligne.

Max Lampin dit: 14 février 2015 à 18 h 57 min

Il ne manque pas d’exemples dans l’Histoire récente (hier l’Allemagne nazie, aujourd’hui l’Etat prédateur d’Israël) pour nous démontrer ce qu’a de flou la notion d’intégrité des frontières

Sans oublier tes amis de Daesh, fumier ! et les Américains !… Après le dépècement de la Serbie par l’OTAN, l’Irak est en train de disparaître sous nos yeux, et il n’y aura probablement pas de retour en arrière. Le projet de restructuration du Moyen Orient par les USA se met en place.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/7/7c/Ralph_Peters_solution_to_Mideast.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*