de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

Actualité

Ethique de responsabilité et/ou éthique de conviction

804

commentaires

« Nous en arrivons ainsi au problème décisif. Il est indispensable que nous nous rendions clairement compte du fait suivant : toute activité orientée selon l’éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées. Elle peut s’orienter selon l’éthique de la responsabilité [verantwortungsethisch] ou selon l’éthique de la conviction [gesinnungsethisch]. Cela ne veut pas dire que l’éthique de conviction est identique à l’absence de responsabilité et l’éthique de responsabilité à l’absence de conviction. Il n’en est évidemment pas question. Toutefois il y a une opposition abyssale entre l’attitude de celui qui agit selon les maximes de l’éthique de conviction […]

lire la suite .../ ...
Réactivation de la machine à fantasmes

365

commentaires

Le jour de 2008 où il a été recruté par la banque Rothschild, et même quatre ans plus tard lorsque l’expert en fusion-acquisition qu’il était devenu y a été promu associé-gérant, le jeune Emmanuel Macron n’avait peut-être pas pris toute la mesure de la légende attachée à ce nom. Qu’il se soit alors rêvé un destin national ou pas, il n’imaginait probablement pas que cela lui serait un jour reproché de manière insidieuse. Il n’est certes pas le premier à être passé par la prestigieuse banque familiale : avant lui, Georges Pompidou y avait exercé les fonctions de directeur général, et […]

lire la suite .../ ...
Pas de côté

Pas de côté

1160

commentaires

Il doit sa réussite à sa capacité à amuser et à faire le show, sa réussite médiatique est la clef de son succès, sa rhétorique est celle d’un télé-évangéliste, on ne compte plus ses outrances et ses approximations, il n’a de cesse de faire appel au bons sens de ses auditeurs, son charisme de tribun est indéniable, il a ce quelque chose de tapageur auquel on se plaît à s’identifier, il n’y a pas meilleur vendeur, son culte de la personnalité n’effraie même plus, il fait de l’audience, il faudrait être aveugle pour ne pas déceler dans ses discours les […]

lire la suite .../ ...
Le camp des siens

Le camp des siens

1106

commentaires

Les commentateurs ont été si préoccupés par la capacité d’écrivains (Sinclair Lewis, George Orwell, Philip Roth) à anticiper la société qui s’annonce dans l’Amérique de Trump qu’ils ont négligé de s’intéresser aux penseurs que celle-ci instrumentalise pour mieux s’en inspirer. Deux italiens notamment : Antonio Gramsci (1891-1937) et Julius Evola (1898-1974). Nul n’avait prévu leur retour dans l’actualité la plus chaude. Du premier, philosophe marxiste et membre fondateur PCI, on a voulu surtout récupérer et détourner le concept d’hégémonie culturelle devenu furieusement tendance depuis quelques temps. Parvenir à la domination non plus seulement par la force mais par du consentement cuirassé […]

lire la suite .../ ...
Identité, vos papiers !

Identité, vos papiers !

847

commentaires

Y a-t-il quelqu’un dans la salle qui pourrait nous expliquer pourquoi le beau mot d’ « identité » est devenu maudit ? Le phénomène monte depuis quelques années. Il a désormais atteint son acmé au point que nul ne peut le prononcer sans qu’il soit entendu dans une acception systématiquement péjorative qu’elle soit présentée comme heureuse (Alain Juppé), malheureuse (Alain Finkielkraut), meurtrière (Amine Maalouf). A croire qu’un écho subliminal s’y est perfidement accolé et que toute identité est nécessairement nationale pour ne pas dire nationaliste. On se retrouve aussitôt voué aux gémonies réactionnaires. Comme si ne pouvait exister une identité plurielle, diverse, cosmopolite ! Cela […]

lire la suite .../ ...
La vérité n’est qu’une option parmi d’autres

468

commentaires

Loué soit Donald Trump ! Grâce à lui, 1984 et La Ferme des animaux, deux livres majeurs de George Orwell, viennent de faire un retour remarqué au sommet des listes des meilleures ventes du New York Times et d’Amazon, et sur celles des chaines de librairies Barnes& Noble comme du côté des indépendants de Indies. Inespéré d’autant que, si le président Obama provoquait bien un même effet sismique sur la librairie chaque fois qu’il disait du bien d’un livre, il en était de même jusqu’à présent avec le président Trump à chaque fois qu’il insultait l’auteur d’un livre. Cette fois, la donne […]

lire la suite .../ ...
Le Goncourt et le Renaudot font le choix des femmes

507

commentaires

( Dépêche AFP)  La jeune romancière franco-marocaine Leïla Slimani a décroché jeudi le plus convoité des prix littéraires en obtenant dès le premier tour de scrutin et en moins de dix minutes de délibérations le prix Goncourt pour son roman Chanson douce (Gallimard). Elle a obtenu six voix au premier tour contre deux voix pour Gaël Faye (Petit pays, Grasset) et une voix chacun pour Catherine Cusset (L’autre qu’on adorait, Gallimard) et Régis Jauffret (Cannibales, Seuil). Le jury du Renaudot a choisi également d’honorer des femmes en attribuant son prix à la dramaturge Yasmina Reza pour son roman Babylone (Flammarion) et, côté essai, […]

lire la suite .../ ...
Le bras d’honneur des Nobel à la littérature américaine

1119

commentaires

Des années qu’elle attend sa consécration. Des années que sont régulièrement consignés les noms de Philip Roth, Don De Lillo, Cormac McCarthy, Russell Banks et quelques autres et non des moindres. Des années que l’Académie suédoise laisse faire, laisse dire, laisse écrire. Une règle : ne jamais démentir les rumeurs (son point commun avec la CIA). Une seule fois, il y a huit ans, Horace Engdahl alors secrétaire du comité Nobel, légèrement escagassé que l’on reproche à sa bande de copains engoncés d’ignorer les susnommés, ne supportant plus cette pression insistante en leur faveur, laissa éclater son humeur américanophobe non sans […]

lire la suite .../ ...
La mémoire immédiate du 13 novembre

533

commentaires

Le Bataclan, la Belle équipe, le Petit Cambodge, c’était hier. Et pourtant, ces noms de théâtre et de cafés parisiens sont déjà entrés dans l’Histoire. Celle de la France en 2015, annus horribilis du terrorisme islamiste. S’emparant du concept tout neuf de « mémoire immédiate » en résonance avec celui d’ « histoire immédiate » cher à Jean Lacouture, l’historien et documentariste Christian Delage, professeur à Paris 8 et directeur de l’Institut d’histoire du temps présent,  a mobilisé une équipe de cinq doctorants pour travailler dès maintenant sur ces attentats. Des chercheurs d’autant plus impliqués que la plupart habitent dans les Xè et XIème arrondissements […]

lire la suite .../ ...
PAGE123