de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

vie littéraire

Ordre du jour : le Goncourt à Eric Vuillard

393

commentaires

J’ai suffisamment écrit ici  pour ne pas y revenir tout le bien que je pense des livres d’Eric Vuillard, l’un de nos rares écrivains d’Histoire, d’une originalité et d’une singularité incontestables, d’un souci de l’écriture qui confère à la relation du passé une touche d’exactitude poétique qui est devenu sa signature, l’un de ceux qui ont le mérite de creuser le même sillon depuis des années en donnant des récits sur des événements connus de tous mais revisités à travers un montage de détails qui les mettent soudainement en lumière comme si nous les découvrions pour le première fois. Son parcours autant […]

lire la suite .../ ...
Les écrivains lisent-ils encore ?

716

commentaires

Un écrivain est d’abord un lecteur. Ainsi formulé cela paraît évident. On connaît peu de cas de vocations innées qui n’aient pas été d’abord enracinée dans un commerce ancien, dès le plus jeune âge, avec la littérature romanesque. Mémoires, biographies et journaux intimes nous ont suffisamment renseigné sur l’infini compagnonnage de tout écrivain bien né avec les livres des autres pour qu’on en doute. Encore faut il distinguer les classiques des contemporains. Certains ne lisent que les premiers, d’autres n’en ont que pour les seconds, plus rares sont ceux qui vont des uns aux autres. On en connaît même tels […]

lire la suite .../ ...
Monsieur Macron, les auteurs sont des actifs comme les autres !

Monsieur Macron, les auteurs sont des actifs comme les autres !

La Société des Gens de Lettres

0

commentaire

Le gouvernement vient d’engager une réforme des cotisations sociales permettant de redonner du pouvoir d’achat à l’ensemble des actifs. Il semblerait cependant qu’en mentionnant « l’ensemble des actifs », l’Etat ait oublié que les auteurs le sont tout autant que les salariés ou les travailleurs indépendants. On apprend que l’augmentation de la CSG de 1,7%, prévue au 1er janvier 2018, serait compensée la même année par une diminution des cotisations sociales de 3,15%, dont 2,40 % au titre de la cotisation chômage et 0,75 % au titre de la cotisation maladie, soit une augmentation du pouvoir d’achat de 1,45%. Or, pour les auteurs, […]

lire la suite .../ ...
Nobel à Ishiguro, le vertige d’un jour

796

commentaires

Pas si sûr que, « si l’on mêle Jane Austen et Franz Kafka, on obtient Kazuo Ishiguro » comme le croit dans une formule rapide Sara Danius, secrétaire perpétuel de l’Académie suédoise, pressée tout à l’heure de définir les qualités du nouveau lauréat du prix Nobel de littérature. Ce genre de rapprochement façon cocktail, toujours hasardeux, étonne de la part d’une universitaire. Il est vrai qu’elle a fait d’autres depuis un an qu’elle s’est mise en tête de défendre bec et ongles, avec parfois les moyens les plus saugrenus, l’attribution l’an dernier de la fameuse récompense à un chanteur populaire. Bref, Kazuo Ishiguro […]

lire la suite .../ ...
Remâcher le passé

Remâcher le passé

1010

commentaires

On pourra encore déplorer la misère de l’édition de livres d’histoire en regard de son âge d’or, et depuis plusieurs années, on ne s’en prive pas. Mais curieusement, on n’a guère prêté attention au fait que, par un étrange phénomène de vases communicants, ce qui disparaissait d’un côté réapparaissait de l’autre : l’Histoire était simplement passée en partie de son champ naturel au champ d’à côté, celui de la fiction. Il ne s’agit pas des romans historiques, genre de longue date installé dans un domaine aux frontières bien balisées tant par ses auteurs que par ses lecteurs. C’est du roman littéraire […]

lire la suite .../ ...
Ca se lit comme un roman

Ca se lit comme un roman

761

commentaires

C’est l’entrée manquante à la lettre « C » de l’indispensable Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert. A placer entre « Coffres forts » et « Commerce ». Les éditeurs gagneraient d’ailleurs à réactualiser en 2018 l’édition originale posthume de 1913 à la lumière de l’évolution des mœurs dans les Lettres ; l’auteur les y invitait puisqu’il laissa inachevé son « Catalogue des opinions chics » ainsi qu’il l’intitulait également. Suggérons donc : « Comme un roman : expression courante reflétant bien la vanité de l’époque, se dit de n’importe quel livre dans la folle illusion de le faire vendre, généralement précédé de « ça se lit ». Voir également à « V » comme […]

lire la suite .../ ...
Pour saluer Montaigne à cheval

Pour saluer Montaigne à cheval

1156

commentaires

Jamais je n’aurais imaginé que j’aurais un jour à adresser un salut amical et fraternel à un internaute disparu. Je ne l’ai jamais rencontré et pourtant, par moments, je croyais bien le connaitre à force de le fréquenter, de le lire ci-dessous, au fond plus déroutant, déconcertant, déstabilisant que prévisible. Celui-ci n’était pas n’importe lequel. Aussi connu et populaire que contesté parmi les commentateurs réguliers de la « République des livres » depuis une dizaine d’années, en dépit de ses absences et de ses réapparitions sporadiques ces derniers temps sous d’autres pseudonymes, Jean-Philippe Goldschmidt, alias Montaigne à cheval, a succombé hier soir […]

lire la suite .../ ...
Du racontage de mézigue au journal extime

771

commentaires

Ce qu’Alexandre Dumas a dit de l’Histoire, on peut le dire de la langue française : il est permis de la violer à condition de lui faire de beaux enfants. C’est affaire de sonorité, d’accommodement, de goût ; mais s’agissant d’ « extime », il semble que les lexicographes de nos meilleurs dictionnaires prennent leur temps pour l’admettre en leur sein. Des néologismes autrement plus rugueux à l’oreille se sont pourtant imposés dans leurs pages. Patience… Michel Tournier ces jours-ci pléiadisé, à qui l’on doit l’invention de l’expression « journal extime » jusqu’à ce que l’on découvre un jour peut-être qu’un autre l’avait précédé, l’a consacrée en intitulant […]

lire la suite .../ ...
Bonsoir tout le monde !

Bonsoir tout le monde !

1194

commentaires

I’m not there ? En effet. Comme prévu, Bob Dylan aura donc brillé par son absence samedi aux cérémonies de remise du prix Nobel de littérature à Stockholm. Il avait un autre engagement au même moment (la twittosphère a persiflé qu’il avait piscine). Son attitude est dans le droit fil de la désinvolture avec laquelle il n’avait pas daigné décrocher son téléphone pendant deux semaines à l’appel du comité Nobel chargé de lui annoncer la nouvelle, puis entretenu le suspens sur sa venue en Suède. Samedi, c’était donc le grand jour. Point de récipiendaire. Point de discours non plus. Les Suédois […]

lire la suite .../ ...
Ce que « cervantiser » veut dire

Ce que « cervantiser » veut dire

Juan Goytisolo

5

commentaires

D’une manière générale, il existe deux sortes d’écrivains, ceux qui conçoivent leur tâche comme une carrière et ceux qui la vivent comme une addiction. L’écrivain qui appartient à la première catégorie prend soin de sa promotion, se dépense pour assurer sa visibilité médiatique et aspire au succès. Ce n’est pas le cas pour celui qui appartient à la seconde. Pour ce dernier, réaliser son propre épanouissement lui suffit amplement, mais si toutefois il arrive que son addiction lui procure quelques gains matériels, alors il passe de la catégorie des toxicomanes à celle des dealers ou des revendeurs. J’appellerai ceux de […]

lire la suite .../ ...
PAGE12345...Last »