de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline
Du silence de Pascal Quignard « Deo Soli Gloria »

Du silence de Pascal Quignard « Deo Soli Gloria »

Qui d’autre que Pascal Quignard imagine-t-on prononcer une conférence sur « Les ruines de Port-Royal » en la cathédrale de Coutances, un soir de l’été dernier, en compagnie de Jean-François Détrée à l’orgue puis au clavecin ? Pour ceux qui n’en étaient pas, un éditeur attentif a pensé à la publier, non sans la réunir à d’autres prises de parole du même, mais improvisées celles-là, sous le titre Sur l’idée d’une communauté de solitaires (75 pages, 8 euros, Arléa).

Est-ce dû à leur oralité première, fût-elle corrigée après coup ? Toujours est-il que ces paroles souvent lumineuses sont plus accessibles, en tout cas moins hermétiques, que Mourir de penser, le plus récent volume (IX) de son ambitieux cycle Dernier royaume dont l’ample dessein lui était apparu tout armé par un froid sec de 1997 alors qu’il était convalescent « dans un état de lassitude post mortem ». Les citations latines ou grecques y sont rares, et lorsqu’elles interviennent, elles permettent par exemple de déployer un mot tel que « requiem » dans une citation fameuse de L’Imitation de Jésus-Christ :

Quaesivi in omnibus requiem, et nusquam inveni nisi in angulo cum libro / « J’ai cherché partout dans le ce monde le repos/un abandon/une halte, et je ne l’ai nulle part trouvée que dans un coin avec un livre ».

Pourquoi Port-Royal des Champs ? Parce que cet écrivain se sent une dette envers les ruines depuis son enfance havraise passée dans un paysage de décombres suite aux bombardements de la Libération. Parce que Port-Royal fut une ruine sans ruines, Louis XIV ayant exigé la tabula rasa jusque sous la terre, ayant ordonné l’exhumation de trois mille corps qui furent déchirés par les crocs des animaux avant d’être jetés, coupables à jamais de lui avoir fait de l’ombre en osant l’orgueil de réserver leur conscience. Et parce que l’abbaye fut par excellence le lieu où s’inventa une communauté de solitaires dans l’acception janséniste du terme.

C’étaient des hommes de la société civile, et non des religieux, qui choisissaient de se plier à des règles conventuelles, dont le silence, sans pour autant s’y lier par des vœux. Gloire à Sainte-Beuve qui leur éleva son monument de papier, ces solitaires qui inventèrent de se regrouper autour de leur désir de fuir.

On y retrouve le ton, le rythme, la cadence de certains de ses Petits traités, et l’ombre portée de toute une réflexion sur le langage et le non-dit entamée depuis des tous premiers livres au début des années 70, sous l’influence du vénéré Bavard de Louis-René des Forêts (en 1978, Quignard avait signé la quatrième de couverture de sa réédition dans « L’Imaginaire « ). Il substitue le silence de la théosigie au discours de la théologie. La musique est partout, souterraine, jusques et y compris dans l’apologie des silences. Il n’est pas le premier à composer de la littérature en palimpseste d’une composition musicale, allant jusqu’à nommer des parties ou des chapitres sur le modèle d’une partition, comme Claude Lévi-Strauss entre autres le fit dans ses Mythologiques afin de creuser plus encore l’analogie entre mythe et musique.port_royal1

L’arrière-petit-fils de l’organiste d’Ancenis (Loire-Atlantique) confesse avoir composé le plan de Villa Amalia sur la ligne mélodique de O Solitude de Purcell, et le premier tome du cycle Dernier Royaume sur celle des Ombres errantes de Couperin ; quant à la première page de Tous les matins du monde, elle doit tout à deux lignes mélodiques tressées dans le plan mixte du récit, mais davantage de la suite française pour violoncelle en ut mineur de Bach que la pièce en mineur pour deux violes concertantes Les Pleurs de Sainte Colombe :

 « C’est comme si j’avais eu besoin de m’assurer que Sainte Colombe était un grand musicien, dont la musique souffrait la comparaison avec celle de Bach et qu’il me fallait le prouver. Qu’elle la souffrait si bien qu’elle pouvait s’y mêler. »

Quignard reconnaît ne pas penser par arguments mais par images et débris de rêves, et pour tout dire : par fugues. Il suffit de le lancer sur un mot étrange et captivant, tel « languissamment » chu de la partition des Ombres errantes, justement, s’échapper à son tour. Là, c’est le petit-fils du grammairien, maître des étymologies, qui se manifeste en lui. Il est à son meilleur, souvent étincelant, en improvisateur. Tel Froberger louant « l’instant extemporaire », il oublie la ligne, lâche la partition, se défait de la règle, lui aussi :

« On s’envole soudain dans le ciel comme l’oiseau qui exulte. On plonge dans la nuit du cosmos comme un plongeur dans la mer Tyrrhénienne. On cesse d’être « contemporain », on devient « extemporain ».

Que les quignardophobes passent leur chemin, que les autres se procurent sans tarder ce petit livre lumineux prolongé par un autre qui paraît ces jours-ci et lui renvoie ses propres silences en écho. Il est vrai que le poète Alain Veinstein, auteur des Ravisseurs (284 pages, 19 euros, Grasset), est l’un de ses amis de longue date. Celui qui fut longtemps la voix la plus magnétique de France-Culture y raconte l’aventure artistique par laquelle se constitua non un collectif mais une famille d’esprit autour de la revue L’Ephémère lancée par la Fondation Maeght ; une vingtaine de cahiers entre 1967 et 1972, regroupant Gaëtan Picon, Yves Bonnefoy, Louis-René des Forêts, André du Bouchet, bientôt rejoints par Michel Leiris et Paul Celan, autour  de Jacques Dupin.

TousLesMatinsDuMondeDiscrets parmi ces discrets et prestigieux aînés, Veinstein et Quignard y faisaient figure de petits jeunes. Le premier, qui y fit connaissance du second, le décrit comme un solitaire absolu, se tenant à l’écart de tout, toujours prêt à se retirer du trafic, totalement mutique, tenant la désocialisation comme une condition de l’écriture, « peut-être une sorte de Bartleby, quelqu’un avec qui le dialogue n’était pas des plus faciles », délicieuse litote. Et quand il parlait enfin, c’était pour récuser le qualificatif de « solitaire », puisqu’il se voulait, et se veut toujours, d’abord et avant tout un lecteur : « Or, lire, pour lui, c’est le contraire d’être seul, même s’il faut être seul pour lire ».

On trouve dans ces pages inspirées, mais baignées d’une profonde mélancolie, l’idée d’une oralité silencieuse comme étant le propre de la littérature, et le rappel d’une distinction qui fait rêver entre le langage de gorge et la voix qui sert des lèvres. Nul doute en lisant Les Ravisseurs que ces deux hommes sont au diapason.

Un mot encore à propos d’un autre livre récent, où Pascal Quignard n’est pas cité mais où son ombre errante est repérée, à la page 99 de Solitude du témoin (167 pages, 17 euros, Léo Scheer), titre-programme qui dit déjà l’essentiel du projet de Richard Millet. C’est un bref tombeau de Louis-Isaac Lemaître de Sacy, touché par la grâce poétique et spirituelle lorsqu’il fut maître d’œuvre de la traduction de la Bible à Port-Royal-des-Champs, mais aussi des Confessions de saint Augustin et de l’Imitation.

L’auteur évoque la pérégrination de sa dépouille à travers Paris à la demande de la duchesse de Lesdiguières jusqu’à l’abbaye. « Il me semble que le corps de Sacy continue de traverser la nuit parisienne, que c’est ce cortège dont j’entends, ce soir, non loin de la rue de Lesdiguières, la rumeur traverser la langue française » écrit Richard Millet en regrettant que nul écrivain n’ait encore songé à faire le récit de ce voyage.

On aimerait être celui qui s’en emparera, ne fût-ce que pour le pur plaisir d’y mettre le mot « Fin » à la manière de Bach et de Haydn au terme de leurs partitions : « Fine/DSG ». Autrement dit : Deo Soli Gloria/ « A la gloire de Dieu seul ». Ce que Pascal Quignard commente : « A la gloire de Dieu et seulement lui c’est-à-dire à l’adresse de personne ».

(« Pascal-Quignard-aux-Champs » photo Passou ; « Oratoire qui se dresse à la place du choeur de l’ancienne abbaye, construit en 1891 en style néo-gothique » photo D.r. ; « Jean-Pierre Marielle de Sainte Colombe dans Tous les matins du monde » photo D.R.)

991

commentaires

991 Réponses pour Du silence de Pascal Quignard « Deo Soli Gloria »

JC..... dit: 8 avril 2015 à 5 h 54 min

Si nous taisons nos affres et nos tourments, le prix de nos joies et de nos triomphes baisse inévitablement …

rose dit: 7 avril 2015 à 19 h 57 min

>bérénice
Les liaisons dangereuses ne sont que manipulations de cour, à proscrire absolument.
Quant aux issues tragiques, réservons-les à nos spectacles cathartiques et à nos lectures antiques, cela devrait nous suffire à expurger notre hubris, puisse-t-on l’espérer.

bonne soirée

rose dit: 7 avril 2015 à 19 h 31 min

Merci au jeune photographe allemand auteur de ces photos
>bérénice
la fuite du temps est bien inéluctable
http://www.blindbild.com/berlin-markisches-museum-dezember-2015/maerkisches-museum-zeit-ruhm/

elle n’opère pas sur l’amour pareil au bronze qui se patine et pour qui seul un séjour prolongé en les profondeurs marines atteint la structure gravement. cf les cargaisons antiques retrouvées qui furent corrodées par sel et algues marines.
Le marbre semble mieux résister aux attaques du temps (mais pas des hommes).

bérénice dit: 6 avril 2015 à 7 h 19 min

rose 22h31 Si la vie est un songe pourquoi l’amour s’inscrirait sur d’autres nuages que rêvés? Puis, on n’est pas là pour déballer nos affres et nos tourments, l’amour aux abonnés absents irrémédiablement, quant aux femmes, elles ne ravissent que ceux qui se présentent et consentent à répondre à leur désir ou à leur ambition. Quel homme ne profiterait d’une opportunité plaisante s’il n’est pas gravement ( l’amour nous aggrave) impliquée dans une histoire de cœur qui lui importe plus? Des tas de candidats pour participer à « l’intrigue » quoique nous voguions assez loin des liaisons dangereuses et de l’issue tragique.

renato dit: 6 avril 2015 à 0 h 33 min

Et puis quoi? le serpent vaguait en suivant ses affaires, il s’en foutait pas mal des états d’âme et de goût des deux cons… trois si on comte le propriétaire du jardin… et quatre si on compte le personnel de service… c’est par ailleurs, pour cette simple raison (l’indifférence du serpent) que je peux dire (à propos de la pseudo empiriste): « Harnaché de manière ridicule pour ce monde ».

Cela dit, Jimi returned as a white girl from Australia:

http://youtu.be/mK6tcgsKgps

renato dit: 6 avril 2015 à 0 h 03 min

« D’autres, artistes, non plus. »

Harnaché de manière ridicule pour ce monde, aurait dir Kafka. OK, pas de mulots ni de lapins sur les arbres, mais les nids oeufs et oiselets n’importe quel serpent se contentera…

rose dit: 5 avril 2015 à 22 h 31 min

bérénice dit: 5 avril 2015 à 9 h 29 min

Comme de voler le mec dont une est amoureuse.
Cela vous dit quelque chose ?

oui bien sûr beaucoup ne sont pas maîtres de leurs pulsions et se croient souverains alors que l’aliénation les enferment dans une logique destructive, peut-être Est-ce que les cerveaux de ces mouvances assassines canalisent mieux que les institutions officielles ces énergies qui de plus poussent sur des terres de misère incultes et intolérantes, plus facile de laver des esprits à peu près vides et des estomacs creux que des mentalités qui trouveront avant d’obéir ou se soumettre à opposer un questionnement, une réflexion et qui parce qu’elles ne souffrent pas de l’inconfort de la grande pauvreté ne se saisiront pas d’un motif religieux pour se venger de ceux qui s’en sortent autrement sans violence et sans désirer anéantir les populations qui défendent d’autres croyances ou modes de vie .

Franchement magnifique !
D’affaire minime individuelle vous faites affaire collective voire universelle.
Bravo et chapeau !
Pas de quoi en faire un pataquès…

Acheté ou pas, le dit mec, peu me chaut, et cela ne change nulle donne, as de pique, pioche et passe.
——-
Quant au serpent et à l’hypothétique hypothèse du pauvre ho peucheure qui pourchasse innocemment un mulot ou un lapin : z’avez déjà vu, vous des mulots et des lapins grimper à la verticale aux arbres ? Moi jamais. D’autres, artistes, non plus.

FOURIER..... dit: 5 avril 2015 à 17 h 11 min

Gérontophiles, vous êtes dans le vrai : les petites vieilles sont craquantes !
(nouveau monde amoureux, mais hélas manque de calcium …)

On peut toujours rêver... dit: 5 avril 2015 à 16 h 16 min

qui paie ses dettes s’enrichit

s’il fallait faire rembourser tous ceux qui se paient les têtes qu’ils n’ont pas…

PRIAPE..... dit: 5 avril 2015 à 16 h 11 min

Il est injuste de poursuivre et condamner les vieillards pédophiles qui agressent tendrement des petites filles charmantes, et de ne pas faire subir le même traitement aux étudiants fauchés nécrophiles qui entreprennent des vieilles dames rassies, aux portes du tombeau !!!

Pédophiles, Nécrophiles, même punition !

rien d'étonnant dit: 5 avril 2015 à 15 h 18 min

bérénice dit: 5 avril 2015 à 14 h 20 min

ce n’était pas le pire mais sûrement pas celui pour lequel on cherche à le faire passer

Je compte, donc je suis..... dit: 5 avril 2015 à 15 h 15 min

A cette allure folle, nous dépasserons Les Mille de Jean Jacques Roussette, avant le coucher du soleil !

renato dit: 5 avril 2015 à 14 h 56 min

Bon, ça doit être la croyance en une survivance quelconque que lui empêche toute évolution au crétin…

hervé dit: 5 avril 2015 à 14 h 49 min

« le silence est-il toujours nécessairement complice? »

c’est un filou.
Silence éloquent de sa part même longtemps après !
(en revanche il ne s’est pas privé de
farouchement critiquer les peines à perpète pour les assassins en chef à l’issue de procès pour crime contre l’humanité (excusez donc du peu) ..)

bérénice dit: 5 avril 2015 à 14 h 46 min

Taire l’humus du blog pour lire l’éclosion d’une pensée neuve débarrassée des chaînes d’une conscience par trop empêchée par les lois de la pesanteur qui rive l’homme à sa terre parcourue des fossés, des fosses, des trous obscurs et profonds, des sillages et sillons qu’il a su abreuver de tant d’inconsistance, de son incohérence, de cette inconscience qui sépare les génies de l’application des fruits de leur recherche frénétique.

bérénice dit: 5 avril 2015 à 14 h 20 min

12h57 ne faudrait-il pas en certaines circonstances savoir sauver sa peau pour continuer à essayer de sauver celle d’autres, le silence est-il toujours nécessairement complice?

Giovanni Sant'Angelo dit: 5 avril 2015 à 13 h 53 min


…la musique du silence,!…fidèle,!…

…Msn ‘ actualité,…
…’ la Grèce se prépare à nationaliser son système bancaire et à introduire une monnaie parallèle ‘
…un Scoop,…à nos U.N.E.S.C.O.,…des misères,!…etc,!…

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 13 h 00 min

Nous avons tous connu des « progressistes » puis nous les avons perdu de vue … on se lasse vite.

bernadette admiratrice reconnaissante dit: 5 avril 2015 à 12 h 58 min

« Citez, par opposition, quelqu’un que vous considérez comme un non-opportuniste. »

Nicolas S

en effet dit: 5 avril 2015 à 12 h 57 min

« Ce brave homme était à la botte des colonels argentins qui se débarrassaient des progressistes en les jetant des avions. »

il leur a fait allégeance (pour sauver l’occident chrétien) discrètement
et reste courageusement discret sur les vols de bébés (aussi sur les centaines de milliers de bébés volés pendant des années en Espagne ) c’est bien simple il ne savait rien
Mais ya pire que lui c’est sûr ueda n’a pas tort

renato dit: 5 avril 2015 à 12 h 51 min

« Philosophe, chercheur en sciences humaines et sociales, pédagogue, expert en dialogue interreligieux, en éducation, en science de la communication et de l’étude comparée des civilisations et des religions. »

Un type bien travaillerait… lui non il se fabrique un C.V. sans aucun épaisseur… et pour ce rien on leur passe un salaire, même!

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 12 h 38 min

Marcel dit: 5 avril 2015 à 12 h 32 min
bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 11 min
Le pape François m’est très sympathique.
En effet. Ce brave homme était à la botte des colonels argentins qui se débarrassaient des progressistes en les jetant des avions.

Vous êtes de toute évidence très mal informé.

Marcel dit: 5 avril 2015 à 12 h 32 min

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 11 min

Le pape François m’est très sympathique.

En effet. Ce brave homme était à la botte des colonels argentins qui se débarrassaient des progressistes en les jetant des avions. Sympathique en effet.

voir la vérité en face dit: 5 avril 2015 à 12 h 31 min

Tout le monde n’a pas le courage d’un JC de Pécul pour faire barrage avec ses petits poings et son 1/4 de neurone au mal du siècle

Duflot Célice..... dit: 5 avril 2015 à 12 h 25 min

arthur dit: 5 avril 2015 à 12 h 22 min
« Citez, par opposition, quelqu’un que vous considérez comme un non-opportuniste. »

Placé ?….

arthur dit: 5 avril 2015 à 12 h 22 min

« Citez, par opposition, quelqu’un que vous considérez comme un non-opportuniste. »

en religion et politique il le sont quasiment tous c’est vrai ! Mais certains le sont plus que d’autres. (Pas ‘tous pareils’ ..)
Le mode d’aujourd’hui résulte de celui d’hier (le 20ème siècle n’est pas loin). Les islamo fascistes font le jeu des extrêmes-droites, dont ils sont le pendant. c’est un siècle vicieux. Que proposez-vous

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 12 h 16 min

Hélas,
Ne faites pas honte à votre maman : elle a souffert pour mettre au monde la larve que vous êtes devenu.

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 12 h 13 min

Ceux qui ont subi, côtoyé, fricoté, travaillé, palpé, de près l’UNESCO savent bien que le Carlton de Lille est un Purgatoire, au regard de cet Enfer international pavé de bonnes intentions financières corrompues.

La Fédération Internationale de Football Association peut donner une idée, réduite, minimale, des mœurs de l’organisme UNESCO, à la condition d’avoir l’imagination perverse, et le sens de la démesure !

arthur dit: 5 avril 2015 à 12 h 11 min

Citez, par opposition, quelqu’un que vous considérez comme un non-opportuniste.

en religion et politique il le sont quasiment tous c’est vrai

hélas dit: 5 avril 2015 à 12 h 09 min

ZEUS….. dit: 5 avril 2015 à 11 h 54 min

vous êtes l’idiot utile rêvé des intégristes de tous bords

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 12 h 08 min

arthur dit: 5 avril 2015 à 11 h 34 min
« Le pape François m’est très sympathique. »
un opportuniste, qui sait manoeuvrer sans état d’âme

Citez, par opposition, quelqu’un que vous considérez comme un non-opportuniste.
C’est le seul moyen de comprendre ce que vous voulez dire.

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 12 h 05 min

hélas dit: 5 avril 2015 à 11 h 48 min
bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 11 min
le monde chrétien n’est pas en reste en matière de fascisme, crimes et massacres au nom de la croix ou la bible pendant des siècles

Mon cher ami, le « monde chrétien », c’était hier.
Le monde islamique, c’est aujourd’hui et demain.
Cette comparaison souvent faite est politiquement sans objet.

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 12 h 02 min

auberges préférés > auberges préférées
en diverses langue > en diverses langues

(c’est renato qui m’a passé ce tic)

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 12 h 00 min

L’Unesco est devenu depuis longtemps, une des auberges préférés de ces bonimenteurs internationaux (en général bien défrayés).

Voici un exemple de prose diffusée en diverses langue de ce philosophe ancien ministre:

La conduite du musulman, notamment durant le Ramadhan, au lieu de tomber dans des travers, devrait être façonnée par le concept de justice. L’insistance du Coran sur ce thème, son orientation constante, qui est de mettre l’accent sur la justice, sur l’équité, sur l’égalité, rendent les musulmans extrêmement sensibles à ces dimensions qui apparaissent comme premières dans les relations sociales.
Le caractère, l’esprit, le comportement des musulmans ne peuvent être que profondément marqués par l’impératif de justice. Un musulman n’est pleinement croyant que s’il applique la justice et l’équité. Etre un homme juste, voilà une donnée coranique d’une importance majeure. En droit, le monde de l’Islam est censé être le monde de la justice: Islam et justice sont théoriquement synonymes. La justice, selon le Coran, est participative de la piété: «La justice est proche de la piété.» Le Coran précise encore: «Dis: mon Seigneur prescrit l’équité», et encore: «Vous qui croyez, témoignez de l’équité: que la rancune contre un autre peuple ne vous vaille pas de tomber dans l’injustice. Soyez justes.» »

Au fait, la justice c’est quoi?
La justice, c’est le mot justice. Tu le mets dans des phrases et tu répètes en changeant un peu (Justice vos beaux yeux d’amour mourir me font)
A la fin du laïus, tu empoches.

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 11 h 54 min

Hélas,
êtes vous un Terrien vivant dans le présent ou un peseur-juré histrion historien historique ?

hélas dit: 5 avril 2015 à 11 h 50 min

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 44 min

faudrait laisser les intégristes chrétiens et islamos se battre entre eux, s’entretuer- on serait enfin pénard

hélas dit: 5 avril 2015 à 11 h 48 min

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 11 min

le monde chrétien n’est pas en reste en matière de fascisme, crimes et massacres au nom de la croix ou la bible pendant des siècles , récemment encore entre autres dans le pays du pape (où il a fait une brillante carrière..). Les intégristes, les fascistes peuvent se donner la main. On n’est pas sorti de l’auberge

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 44 min

Mustapha Cherif est un penseur algérien de renommée internationale (‘Tain…), spécialiste du dialogue interculturel et interreligieux. Il s’adresse à la jeunesse en particulier (hein) en tant que pédagogue. Il développe le principe du dialogue fondé sur l’interconnaissance, l »authenticité et progrès », la pensée de la voie médiane (Perso…) . Philosophe, chercheur en sciences humaines et sociales, pédagogue, expert en dialogue interreligieux, en éducation, en science de la communication et de l’étude comparée des civilisations et des religions.

Il est lauréat de plusieurs prix internationaux et membre de forums mondiaux sur le dialogue des cultures et inter-religieux, de plusieurs associations méditerranéennes et internationales culturelles. Auteur d’une centaine d’articles scientifiques, et de onze d’ouvrages, au profit surtout de la jeunesse (hein), portant sur les thèmes du dialogue, de la culture, de l’éducation, et l’articulation valeurs constantes et évolutives, le dialogue des religions et des civilisations, et de l’éthique (‘Tain… Perso…).

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 11 h 43 min

Daaphnée dit: 5 avril 2015 à 11 h 30 min

Hercule, notre intellectuel, éructe illico :

-la fraternité universelle ? Difficile …
-qui exclut toute discrimination ? Souhaitable …
-dans un cadre islamique ? impossible ! la soumission est la règle…

VOTEZ et FAITES VOTER pour le Panthéisme Olympien.

Daaphnée dit: 5 avril 2015 à 11 h 38 min

Pendant ce temps, les gros tarés de l’EI :
« L’Etat islamique met en scène la destruction de la cité antique d’Hatra »
Voir Le Monde

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 11 h 36 min

Daaphnée,
vous n’ignorez pas que nous sommes, en permanence, à la recherche de personnalités de qualité destinées à devenir nos relais sur Terre.

Rien à voir avec les pitreries UNESCO, rassurez-vous !

Accepteriez vous, à cet effet, un entretien à la Cahuzac càd les yeux dans les yeux ? BàV !

ici Londres dit: 5 avril 2015 à 11 h 35 min

bravo à rénatoto qui renouvelle son vocabulaire, bientôt il va ressortir le tablier de sa moman, on dirait du JC pareil pitre

arthur dit: 5 avril 2015 à 11 h 34 min

« Le pape François m’est très sympathique. »

un opportuniste, qui sait manoeuvrer sans état d’âme

Daaphnée dit: 5 avril 2015 à 11 h 30 min

« Prophète, qui prône une fraternité universelle excluant toute discrimination. »
Celui qui écrit ça est soit un idiot soit un salaud.

A mon avis, les deux.

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 11 h 22 min

Il va sans dire que le Bab a raison : le monothéisme est porteur de toutes les morts.

Essayez de revenir vers nous !

Nos dieux spécialisés, nos déesses compétentes, vous consoleront de vos monstres divins … si parfaits, si parfaits, … si imparfaits.

Giovanni Sant'Angelo dit: 5 avril 2015 à 11 h 13 min


…j’en suis, encore; à tout ces mondes et civilisations disparus,!…

…Allo,!…Cnossos,!…vous me recevez,!…
…calme, ta joie,!…les communiantes aux abîmes,…faut un chèque en blanc,!…
…un bon à Ferrari ,!…sur carte en or,!…
…un concours,…de femmes à vendre,!…
…en quels défilés de saison à la motte de chez-nous,!…
…Cnossos,!…annulez la commande,!…vos seins trop lourdes,!…
…tout ces crétois,!…encore libres,!…aux éssais de promotion,!…encore aux tests payant de bienvenus à nos réserves d’accordailles,!…
…tout ces sado-maso,!…en culture,!…
…le jardin des paradis,!…à l’U.L.M.,!…
…transport,!…il est à tes manivelles standard,!…çà passe,!…etc,!…

…etc,!…aux leurres,!…et faucons,!…

bab el-oueda dit: 5 avril 2015 à 11 h 11 min

Oeucuménisme…
Voici un texte accablant

« L’appel du Vatican aux musulmans est ambigu »

Par Mustapha Cherif (Philosophe, membre du Forum Mondial-Islamo-Catholique, lauréat 2013 du prix UNESCO pour le dialogue des cultures)

« L’Occident doit savoir que Saint François d’Assise, Gandhi ou Martin Luther King pourraient aussi bien être musulmans. La culture humaniste de l’islam, le respect d’autrui, la liberté de conscience et du dialogue que le Prophète a léguée est trahie par les extrémistes. Il est inadmissible que l’on puisse s’en prendre à des citoyens en raison de leurs convictions. Les chrétiens ont droit à une protection, en fidélité aux principes coraniques et aux recommandations du Prophète, qui prône une fraternité universelle excluant toute discrimination. »

C’est un garçon dont les papiers sont en règle, et probablement un des meilleurs dans sa petite catégorie: philosophe, partisan du dialogue, couronné par l’Unesco (bien que cette dernière distinction soit un peu infamante).

Comment en quelques lignes asséner tranquillement autant de contre-vérités?

« la liberté de conscience et du dialogue que le Prophète a léguée »
Il se fout du monde?
La mort si tu nous quitte.

« Les chrétiens ont droit à une protection »
Pas à l’égalité: au statut de Protégés, par la bienveillance des Soumis.

« Prophète, qui prône une fraternité universelle excluant toute discrimination. »
Celui qui écrit ça est soit un idiot soit un salaud.
L’islam EST fondé sur la discrimination entre les Soumis à Allah et les autres, les non encore Soumis.

Le pape François m’est très sympathique.

ZEUS..... dit: 5 avril 2015 à 11 h 10 min

Diadem dit: 5 avril 2015 à 10 h 27 min
« Je ne sais pas exactement de quel parti est JC »

Ce n’est pas notre style de trahir un secret terrestre, malgré la facilité qui serait nôtre puisque nous savons tout, ici, sur tout, tous et toutes …

Par contre une confidence, c’est possible.

Le bonhomme JC n’a jamais fait partie d’aucun Parti. Comme tout mégalomane, comme tout survivant dans cette société corrompue, corrosive, courtisane, étouffante et rigide, … il n’en a jamais fait qu’à sa tête et change d’opinion au cas par cas. Pas le genre partisan…

PS : Confidence…en Olympe, nous détestons cette nullité guyanaise à laquelle vous faisiez allusion. Plus faux, plus trompeur que cette vieille négresse boulotte jouant la victime, cela nous semble impossible : votre Président est foldingue d’employer des repoussoirs aussi visible !

La vie des poires dit: 5 avril 2015 à 11 h 07 min

Bon, les garçons se tirent les cheveux .. quelle époque !
Tiens, mieux vaut aller voir BIRDMAN de Inarritu – celui qui avait fait Amores perros – excellent !
Un acteur, ex-vedette super-héros, décide d’adapter dans un prestigieux théâtre de Broadway, une nouvelle de Carver
Un rythme d’enfer sur une bande son batterie et une distribution d’acteurs … Naomie Watts, Edward Norton ..

Autre chose, donné au CINEMA LE BALZAC, Paris 8°, larges fauteuils cuir type avion première classe, tapis au sol, le directeur vient saluer le public avant la projection … décollage garanti !

renato dit: 5 avril 2015 à 10 h 33 min

Magnifique, revoilà le crétin… ah ! c’est vrai que la maternelle n’assure pas le service aujourd’hui.

Diadem dit: 5 avril 2015 à 10 h 27 min

Je ne sais pas exactement de quel parti est JC, mais je sais en tout cas que ma sensibilité est proche de la sienne, sauf lorsqu’il insulte la Ministre de la Justice, que je n’apprécie pas spécialement soit dit en passant, mais est-ce une raison pour s’en prendre à elle de la sorte ?
Sauf également au sujet du Christianisme, la France étant et devant restée la fille aînée de l’Église.
Sauf aussi concernant le libéralisme sans limite qu’il semble affectionner. Il causerait plus de dégâts qu’autre chose.
Sauf pour la sexualité étalée aussi.
Sinon on est semblable.

renato dit: 5 avril 2015 à 10 h 27 min

La rédemption? C’est quoi ça? Bon, évidemment, il y en a qui se nourrissent de survivances comme le sacrifice rituel du roi pour fertiliser les terres et autres balivernes… pauvres gens!

Diadem dit: 5 avril 2015 à 10 h 21 min

renato, vous avec toujours eu un problème avec la Rédemption. Je sais pourquoi : parce ce que ce n’est pas à vous qu’on a demandé de sauver les hommes, et votre fierté en a pris un coup.
C’est un péché d’orgueil.

bérénice dit: 5 avril 2015 à 10 h 02 min

C’est un rien incestueux mais que vivrions nous sans transgresser, rien de palpitant , il faut donc en passer par le crime, du menu larcin jusqu’à l’épouvantable tuerie, le tout bien sûr devra trouver un dérivatif dans le processus de la sublimation en visitant l’œuvre qui nous délivrera du Mal.

bérénice dit: 5 avril 2015 à 9 h 58 min

JC vous avez raison mais nous serions dans ce cas nombreuses à rechercher le père dont nous n’avons pas bénéficier, l’homme idéal en quelque sorte et à ce tarif pourquoi ne pas préférer le fils et en poussant le fils du seigneur ou du soleil, ce dernier est trouvable dans un récit de Jack London.

JC..... dit: 5 avril 2015 à 9 h 53 min

Avant de vous quitter définitivement, un souhait et une remarque :

-le souhait que Bérénice devienne un jour adulte, je sais… difficile !

-la remarque concernant Ieschoua de Nazeret, cet agitateur juif a fini comme il devait finir. Je suis du côté des Romains : la Loi et l’Ordre avant toute religion !

bérénice dit: 5 avril 2015 à 9 h 45 min

rose, ces grévistes sont des tarés complets !…

Je n’ai pas encore remarqué un article de presse qui détaillerait les coupes budgétaires et mentionnerait les suppressions d’emplois et les mesures envisagées quant aux conditions salariales, vous oui?

ça s'arrange pas dit: 5 avril 2015 à 9 h 39 min

 » ces grévistes sont des tarés complets !… solidaire avec ces glands ?! Vous avez de la sentimentalité à perdre. »

dixit JC le taré complet le gland qui se veut oenseur

Giovanni Sant'Angelo dit: 5 avril 2015 à 9 h 37 min


…faire la fête,!…plier en quatre,!…
…après un pillage en différents groupes,!…
…personne n’a rien vu, tout est comme avant, la  » crise « , à deux Baal,!…

…vous avez, une listes de christ’s,!…
…déjà avant, les forfaits à commettre,!…

…des accords, comme ceux de Napoléon III,!…avec la famille régnante juive de Sardaigne en 1859,!…
…l’union de l’Italie,…pour  » évaporer « , les bourbons des Deux-Siciles,’…
…Oh,!…mes milles,!…
…gagner, les batailles, déjà, des pots de vin,!…toujours çà, de reprendre, par la suite en régnant,!…
…les milles pour des hécatombes,!…transparences,transparences,…des faux-héritiers en accordailles,!…
…depuis, des siècles des siècles,!…
…Ah,!Ah,!Bip,!Bip,!…Go,!…etc,!…

hervé dit: 5 avril 2015 à 9 h 37 min

le vieil aigri de pq tel adolf le borgne et sa descendance est content de pouvoir crâcher sur les autres

renato dit: 5 avril 2015 à 9 h 35 min

Voler le mec dont une est amoureuse est un drôle de concept… ça fait très roman-photo… évidemment… si le mec a été acheté la donne change…

bérénice dit: 5 avril 2015 à 9 h 29 min

Comme de voler le mec dont une est amoureuse.
Cela vous dit quelque chose ?

oui bien sûr beaucoup ne sont pas maîtres de leurs pulsions et se croient souverains alors que l’aliénation les enferment dans une logique destructive, peut-être Est-ce que les cerveaux de ces mouvances assassines canalisent mieux que les institutions officielles ces énergies qui de plus poussent sur des terres de misère incultes et intolérantes, plus facile de laver des esprits à peu près vides et des estomacs creux que des mentalités qui trouveront avant d’obéir ou se soumettre à opposer un questionnement, une réflexion et qui parce qu’elles ne souffrent pas de l’inconfort de la grande pauvreté ne se saisiront pas d’un motif religieux pour se venger de ceux qui s’en sortent autrement sans violence et sans désirer anéantir les populations qui défendent d’autres croyances ou modes de vie .

JC..... dit: 5 avril 2015 à 9 h 26 min

rose, ces grévistes sont des tarés complets !… solidaire avec ces glands ?! Vous avez de la sentimentalité à perdre.

renato dit: 5 avril 2015 à 9 h 20 min

C’est comme l’histoire du Serpent. Il est évident que c’est ce con d’Adam qui a volé le fruit (pomme ou orange? peu importe); mais lorsque le Propriétaire du Jardin arrive furax (ne pas oublier « personnage horrible: sadique et vindicatif »), il dit que c’est la faute à Elle… et Elle (ils n’avaient pas encore d’enfants) après un rapide repérage des lieux, n’a rien trouvé de mieux que ce Serpent qui passait par la par pur hasard… qu’il suivait peut-être un mulot… ou un lapin… et voilà des millénaires de légendes et de peintures à cause d’un con dont le sens de la responsabilité individuelle étais on ne peut plus limité.

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 19 min

La paix c’est pas gagné pour moi, mais j’ai trois potes et ils m’aiment bien comme je suis c’est déjà ça de gagné.

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 18 min

JC….. dit: 5 avril 2015 à 6 h 20 min

La grève démontre une évidence : on peut se passer de Radio France sans problème.

Pas du tout : je les écoute tous les matins par solidarité absolue. Or, ils ont une programmation de grève magnifique. Pas mal le Brésil et aussi l’Afrique noire et aussi des petits bijoux inconnus du commun des mortels. Je les remercie ici. Merci de votre programmatin magnifique dans votre temps de grève que l’on soutient à fond. Et on veut voir les palissandres de votre roitelet intronisé par frederic mitterand ce qui n’est pas une référence cette famille de traites à la France. Bande d’.
Avec ses voyages en Thaïlande.

JC..... dit: 5 avril 2015 à 9 h 16 min

Rose,
grave erreur : qui paie ses dettes ne s’enrichit pas, il se prive de crédit facile, et enrichit son banquier …

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 13 min

je peux vous parler de la poussée des fleurs au printemps, hormis de ce qui sort de sous la neige.

Violettes crocus
Cognassier du Japon
Tulipes, narcisses, jonquilles muscaris
Forsythia

et après c’est le grand tralala
premier iris

jaune rouge bleu et vert tendre c’est quand même the first one.

Bonnes Pâques à vous

bises à vous DHH je ne sais pas si Pessah a les mêmes dates que nous cette année, quoiqu’il en soit bonjour affectueux DHH

j’ai fait une mouna tunisienne c’est la première fois

>salut à vous JC et remboursez vos créanciers, car qui paie ses dettes s’enrichit.

renato dit: 5 avril 2015 à 9 h 09 min

Le Seigneur du Château est un personnage horrible: sadique et vindicatif; son Fils est un pauvre garçon qui fait n’importe quoi pour contenter son Père — mourir de mort violente, même; la Mère pleure tout le temps; le Personnel de Service raconte des histoires sadomaso à mourir debout… Et pas que dans les Châteaux voisins ce soit la fête… Enfin ! la télé-réalité peut vanter des extraordinaires antécédents.

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 09 min

Non bérénice.
Il est juif jesus christ. Les juifs ont dit notre religion nous l’interdit et ils ont transféré la responsabilité aux marchands du temple aux pharisiens, qui eux, commerçants étaient dénués de scrupules.

Comme de voler le mec dont une est amoureuse.
Cela vous dit quelque chose ?

Mais certains ne vivent que comme ça.

Pas autrement.

Que la paix soit sur vous deux.
Vous formez couple, grand bien vous fasse.

Dimanche prochain, ce sera Pâques pour les orthodoxes. Du latin ortho = droit et la doxa dont nous avons longuement disserté auparavant.

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 05 min

>JC je ne suis pas alarmée je perds le sommeil

Maintenant quand tu casses ta maison et tes œuvres d’art celles qui t’appartiennent et que tu publies les photos de tes actes ignominieux c’est que tu es azimuté.

Et cessons de dire désespéré ou malade mental.
Quand tu es désespéré tu t’entraînes toi-même dans la mort.
Et quand tu es malade mental, tu vas subir péniblement ta douzaine d’électro-chocs et tu fous la paix à ceux qui ne t’ont rien fait jamais, qui mènent leur vie paisiblement.

Ras le bol.

bérénice dit: 5 avril 2015 à 9 h 04 min

rose c’est surtout la faute à ce Pilate, après que la mort du Christ ait été marchandée pour le salut des âmes fut d’une opportunité sans précédent.

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 02 min

C’est une histoire de ratio :
un, jesus christ (et toi pas) pour des milliers
un/deux, quatre pour tuer des centaines de nous

rose dit: 5 avril 2015 à 9 h 00 min

Je ne vous fais pas Gianni l’arioste, je vous souhaite à tous de bonnes Pâques, avec mon cœur tendrement, pour vous.
Et que la religion, par pitié ne vous empêche pas de vivre heureux.
Le pacifisme me semble bien plus ardu que le féminisme ou l’écologie mais si vous êtes quelque peu talentueux, essaimez.

bérénice dit: 5 avril 2015 à 8 h 59 min

JC tout le monde sait que vous êtes l’unique adhérent à votre parti, n’essayez pas de nous refiler des cartes même gratuites on prend pas, débrouillez vous avec vos créanciers.

rose dit: 5 avril 2015 à 8 h 58 min

>JC les étudiants kenyans et alii / 2h43 je pense au christ et à eux avec leurs kalachnikovs et je ne dors plus.

rose dit: 5 avril 2015 à 8 h 56 min

je lui disais donc : comment est-on passé de Jésus Christ qui a donné sa vie, crucifié sur la croix pour sauver des milliers de gens à de sombres individus épouvantablement individualistes, leur petit moi en avant, et les cent mille vierges aussi sûrement y sont pour quelque chose, qui pour eux-mêmes tuent dix sept, trente deux, quarante quatre, cent quarante neuf , deux mille douze personnes à lui seul, eux deux eux quatre.

Comment est-on passé de un qui donne sa vie pour nous à eux qui nous empêchent dans leur stupide mort soi-disant héroïque ?

Qu’avons-nous fait à nos enfants ?

bérénice dit: 5 avril 2015 à 8 h 55 min

En plus il porte le nom de feu mon père. 15h15 Bloom

Ce qui expliquerait que vous soyez bancal ou alors assez vieux pour vous en passer.

JC..... dit: 5 avril 2015 à 8 h 55 min

Rose, je ne comprends pas ce que vous dites ! Vous prenez des leçons chez Gianni l’Amoroso ?…

En quoi les malheurs du monde vous donnent-ils de l’insomnie… ?

rose dit: 5 avril 2015 à 8 h 51 min

J’ai pu enchaîner mais elle a écouté d’une oreille distraite ; je suis kenyanne, tunisienne, touriste, lycéenne allemande, je suis du et au Yémen en arabie saoudite au Mali, en Palestine, en Israël etc. Et traumatisée.

Je l’étais déjà me direz-vous, ce en quoi vous n’aurez pas tort.
Néanmoins, rajoutez une plaie à tant de cicatrices, c’est tâche ardue.

JC..... dit: 5 avril 2015 à 8 h 49 min

Je ne voudrai pas abaisser le débat mais … un bras, une jambe, on finit à 50% … or, il y a des membres plus singulier dont la redoutable unicité rendrait sa perte définitive, tragique.

rose dit: 5 avril 2015 à 8 h 48 min

Deo soli gloria

je ne suis pas prosélyte.

Bonjour à tous,

hier matin au petit déj. je dis à ma fille aînée
« Jésus Christ »

elle rit, magnanime, répondant « eh ben tu attaques fort au petit déj. »
Pas du tout.
Je venais de me taper une insomnie à partir de 2h43 jusqu’à…plus soif. Et je me réveillais hagarde, donc.

renato dit: 5 avril 2015 à 8 h 20 min

Peur de perdre un bras ou une jambe, oui car après il faut vivre avec ce manque; mais la mort est inéluctable…

JC..... dit: 5 avril 2015 à 8 h 06 min

Renato, je ne suis pas touché par la vieillesse… mais j’ai peur de la mort. « Pas de mourir » comme disait l’autre faignasse, l’Eyquem du sud-ouest

renato dit: 5 avril 2015 à 7 h 37 min

… “vieilles plumes” peut-être bien, mais encore largement sortables; “fatiguées” & “rhumatismant” pas encore… ça viendra, ça vient pour tout le monde…

J’ai quand même observé que les plus touchés par les désastres de l’âge sont ceux que, dans leur jeunesse, se font un principe de le rappeler aux autres…

JC..... dit: 5 avril 2015 à 7 h 13 min

Renato, secouant ses vieilles plumes fatiguées d’aigle rhumatismant, a bien raison de se moquer des coquelets … ahahaha !

renato dit: 5 avril 2015 à 7 h 10 min

Pour ce qui est du présent et d’exigence aux vivants, il y en a qui se contentent de peu… par ailleurs, ce n’est pas chez les littérateurs que l’on va chercher ça… bon, c’est vrai que l’amour de la superficialité en a toué plus d’un… mais venir jouer le coquelet avec ce bagage… c’est un peu court…

JC..... dit: 5 avril 2015 à 6 h 55 min

PUB

Ce que je ne trouve pas chez l’ami Paul Edel, qui ressasse sans fin les mêmes amours passées, je le trouve chez Richard Millet : le présent, dans son exigence aux vivants.

JC..... dit: 5 avril 2015 à 6 h 00 min

IMITATION DE JFK

Ne vous demandez pas ce que l’esprit des Lumières fait pour vous, mais ce que vous faites pour l’esprit des Lumières !

JC..... dit: 5 avril 2015 à 5 h 29 min

PAQUES SURREALISTE

Salvador Dalil au Bourget réclame un doublement du nombre de mosquées en France pour nos 7 millions de Musulmans … et des milliers de Chrétiens sont égorgés par des musulmans en Afrique et au Moyen-orient.

Il n’est pas impossible que tout cela tourne mal … à force d’impudeur, de laisser faire et de lâcheté.

Juifs, Chrétiens, Agnostiques devront se radicaliser pour survivre aux outrances de cette religion, de paix et d’amour.

Au IIIème millénaire !!! l’homme est un mammifère stupide. Bonnes Pâques !

Giovanni Sant'Angelo dit: 5 avril 2015 à 1 h 21 min


…des persécutés bien ficelés,!…trouver un purgatoire,!…encore, en plus,!…
…un Stalag 13,…en colonie de vacances,!…juste à deux pas,!..un ticket, suffit,!…un plus de dogmes à se mettre,!…c’est gratuit bien encadré,!…
…Oh,!…la cheftaine, mon berger,!…çà touche salés aux anges entre deux flutes,!…

…la politique et les croyances, les Apocalypses,!…pour se faire, jardiner,!…en bête domestique,!…au poisson oeucuménique,!…Oh,!…

…Ô, nous soufrons les inégalités, la base à retenir,!…le pouvoir au cul,!…
…vous avez promis ceci et cela,!…
…et, maintenant,!…César,!…vous aimez vous le mettre profond le pouvoir, en mains,!…
…arrêter ce crétin,!…fermé la porte,!…je vais me le farcir, ce boute en train du silence  » Deo Soli Gloria « ,!…
…0h,!…les persécuteurs aux flutes enchantées,!…le filtre,…de vie,!…quel sang d’enfer,!…Oui,!…
…tout ces docteurs, les coeurs en mains, la médecine à Hippocrate,!…
…ces saints à se mettre en correctionnel,!…Mr,…le Juge,!…à tiquer pour le huit,!…liberté en cage à folles dans sa ménagerie,!…un aller-retour,…dans sa bibliothèque,!…vous imaginer, tout ces coffres-vides,!…

…j’ai pris un petit café, avec la blonde à bas-bord du dancing,!…Oh,!…les lumières ,!…se donnez aux Apocalypses,!…toutes ses têtes en famille,…avec la mère à ses filles en néon,!…
…encore une et Monsieur est servis,!…Oh,!…la complice en train,…qui nous contrôle avec sa chatte en main,!…
…façon curseur,!…
…tout ces extra-terrestres en voyeur!…
…un peu tout ces Oeufs de Faberger au prunes en galettes Saint-Michel au four,!…
…Saint George,…va se rappliquer au beurre,!…en galettes des foies de canard,!…
…tout ces persécutés aux moules, champagne la flûte,!…
…un bon sommeil,!…aux oiseaux de communiantes en attente des coucous,!…
…vous tomber de haut,!…la pelouse,!…
…etc,!…
…chacun à sa tête,!…un lien,!…Ah,!Ah,!…se raser un plus ou un moins,!…
…les grandes gueules au train,!…
…si bonnes à fleurs de coins,!…etc,!…

burntoast dit: 4 avril 2015 à 22 h 28 min

>Diadem dit: 4 avril 2015 à 21 h 41 min

Si au moins l’Eglise avait un comportement réellement Chrétien..

Mais hélas c’est maintenant un nid de crotales d’extrêmes droites, nostalgiques de l’Inquisition. Il suffit de regarder le visage du patron de Caritas, avec son sourire permanent de joie mauvaise, pour croire au diable plutôt qu’à Jésus.

M OU MME dit: 4 avril 2015 à 21 h 47 min

Diadem dit: 4 avril 2015 à 21 h 41 min
Christ est ressuscité, Alléluia !!!

Quand on entend des couinements aussi débiles que celui-là, on se dit que l’Islam représente incontestablement un progrès sur le christianisme et, bien entendu, sur le judaïsme ; un progrès modeste, mais un progrès tout de même.

M OU MME dit: 4 avril 2015 à 21 h 27 min

Gaël Giraud, économiste directeur de recherches au CNRS … et jésuite. (service protestant)

J’ai beaucoup d’estime pour les jésuites, dont beaucoup ont oublié d’être cons; ça ne date d’ailleurs pas d’hier. Je regrette simplement que ces gens fort honorables et intellectuellement souvent en pointe n’aient pas suffisamment pris la peine de lire Lucrèce avec attention dans le texte latin, et pour commencer l’époustouflant Chant 1 :

Humana ante oculos foede cum vita jaceret
in terris, oppressa gravi sub religione,
quae caput a caeli regionibus ostendebat,
horribili super aspectu mortalibus instans,
primum Graius homo mortalis tollere contra
est oculos ausus, primusque obsistere contra;
quem neque fama deum nec fulmina nec minitanti
murmure compressit caelum, sed eo magis acrem
inritat animi virtutem, ecfringere ut arta
naturae primus portarum claustra cupiret.

 » Primum Graius homo mortalis » : pour la première fois, un Grec, un homme, un mortel.

Quand on a fait le compte, en lisant le chant I, dans lequel Lucrèce expose la physique épicurienne, des intuitions vraiment extraordinaire et précises qui attendront plus de deux millénaires pour trouver leur confirmation dans la physique du XXe siècle, on se dit que les billevesées bibliques auront fait perdre à l’humanité un temps précieux.

la vie dans les bois dit: 4 avril 2015 à 21 h 26 min

« Ces grandes statues de pierre nous étonnèrent. Nous ne pouvions comprendre comment ces gens dépourvus de grosses poutres de bois pour fabriquer quelques dispositifs, et de même dépourvus de forts cordages, avaient pu ériger ces statues, lesquelles avaient plus de 30 pieds de hauteur avec une épaisseur en proportion. Mais notre étonnement cessa avec la découverte d’un morceau de pierre fait d’argile ou de terre glaise dont ces statues étaient faites. Ces statues ayant une apparence humaine étaient rangées ensemble avec ordre. Elles présentaient un léger relief descendant des épaules jusqu’aux pieds marquant les bras. De même était pendu autour du cou, un long vêtement descendant jusqu’au sol. Sur la tête un panier dans lequel étaient posées des pierres blanches »
même lien

Widergänger dit: 4 avril 2015 à 21 h 18 min

Mais mes petits chéris, je n’ai jamais caché que je ne faisais que citer Mattei, ce qui ne m’empêche nullement par ailleurs de penser par moi-même. Les choses sont un peu plus subtiles que vos cerveaux primitifs peuvent se l’imaginer. Ils sont mignons, tu sais, mon bon Passou…

la vie dans les bois dit: 4 avril 2015 à 21 h 09 min

Voilà une histoire pas belge.
« Après une dizaine d’observations à la lunette, l’Africaansch Galey qui naviguait devant nous, indiqua avoir vu une tortue, de la verdure et au loin des oiseaux. Il nous attendit et signala une île au loin. Il avait vu très distinctement, devant le bâbord droit, une île basse et plate, s’étendant à l’ouest à environ 5 1/2 miles du navire. Il se dirigea vers elle et navigua avec une petite voile ; il observa de nouveau et se laissa dériver en attendant le lever du jour. Ceci étant, nous demandâmes au Capitaine Bouman, qui était en arrière, de noter que nous appellerons cette île « Ile de Pâques » parce qu’elle était découverte par nous le jour de Pâques. Il y avait beaucoup de joie et d’espoir parmi l’équipage car nous espérions que cette terre basse était l’annonce d’une côte inconnue au Sud. »
Extrait du journal de Jacob Roggeveen il devait être à peu près daté du 5 avril 1722
http://www.ile-de-paques.com/Jacob_Roggeveen_par_Jack_Maloigne.htm

M OU MME dit: 4 avril 2015 à 21 h 07 min

Widerganger écrit sur la RDL et dit de Heidegger est excellent. » (Renato)

Widergänger est un artiste du copier-coller. C’est un gros client de Wikipedia, l’excellente encyclopédie participative en ligne. En ce moment, il est aussi très assidu chez un marchand de vins et spiritueux, un dénommé Mattei.

Comme n'importe qui dit: 4 avril 2015 à 21 h 02 min

Wikipedia a au moins l’avantage d’être suffisament peu idéologique pour autoriser corrections et précisions, pour le reste… joyeuses Pâques…

Widergänger dit: 4 avril 2015 à 20 h 59 min

Y’m’font marrer, tu sais, mon bon Passou, avec leurs fiches…! S’ils savaient les pauvres diables ! Enfin, diablotins, tout juste.

renato dit: 4 avril 2015 à 20 h 43 min

« Que la foudre de la vérité s’abatte sur ces incrédules enfermés dans le tunnel de leur foi ! »

Faudrait prévenir je suis sans allumettes et j’ai un cigare en attente…

Simon de Monfort dit: 4 avril 2015 à 20 h 43 min

Euh ! quelqu’un peut retrouver mon texte ? … Qu’est ce que je dois dire, maintenant ?…

renato dit: 4 avril 2015 à 20 h 41 min

Par ailleurs, sur le blog de PE on peut lire: « … ce que Widerganger écrit sur la RDL et dit de Heidegger est excellent. »

Ce qui ne signifie pas grande chose sinon que PE se contente de peu… si par-dessus le marché chez WWG on sent un certain odeur de réchauffé… mais c’est vrai, personne ne peut avoir lu tous le libres, ce qui avantage les collectionneurs de fiches.

Yahvé..... dit: 4 avril 2015 à 20 h 40 min

Que la foudre de la vérité s’abatte sur ces incrédules enfermés dans le tunnel de leur foi !

bab el-oueda dit: 4 avril 2015 à 20 h 37 min

Dalil a accepté de venir s’exprimer, al-hamdu li-Lah, un pas vers l’unité.
Il a préféré lire son texte plutôt qu’improviser.
C’est pas du tout qu’il était sur ses gardes, comme des journalistes l’ont dit.
Il est fatigué, tout le monde le sait, un point c’est tout.

bab el-oueda dit: 4 avril 2015 à 20 h 36 min

J’y suis!
La foule est immense…

Autrefois c’était à l’automne la Fête de l’Huma, aujourd’hui c’est à Pâques la grande rencontre organisée par l’UOIF au Bourget.
C’est une ambiance de fraternité, d’écoute, de dignité, de convivialité, de respect…
Certes, tout le monde n’est pas du même avis! Il y a des points de vue différents! C’est une diversité et donc une richesse.
C’est ici que le peuple de France jette les bases de son futur vivre-ensemble.
Dans une ambiance bon enfant.

Yahvé..... dit: 4 avril 2015 à 20 h 33 min

« M. Ramadan est un esprit éclairé venu réformer l’approche intellectuelle dogmatique de la religion. » (un commentaire)

Quelle tare… prendre le fourbe pour un prophète !

Yahvé..... dit: 4 avril 2015 à 20 h 28 min

ISRAEL écrasera ses agresseurs !

et l’insulte antisioniste ne changera rien au problème : tous les cons ne sont pas de même qualité, certains sont plus cons que d’autres.

ISRAEL VAINCRA !

renato dit: 4 avril 2015 à 20 h 27 min

« … sur son blog de vieux compassés »

Drôle d’observation pour quelqu’un qui prône une certaine idée de la liberté… disons que le nôtre, c’est-à-dire l’ineffable JC, ne prône qu’une certaine idée de sa liberté…

the same dit: 4 avril 2015 à 19 h 36 min

ceux qui parlent de heidegger peuvent passer sur le blog à zagdanski se rafraîchir la mémoire sur l’évolution de l’affaire

Yahvé..... dit: 4 avril 2015 à 19 h 19 min

Défendre par les armes ISRAEL contre ses méchants et stupides voisins est un combat essentiel qui doit être mené par tous les humanistes et hommes de cœur contre la crapulerie moyen-orientale criminelle, celle qui veut la mort du Juif et la disparition de sa patrie !

Confiance dans Bibi pour faire le job, courageusement.

pathos dit: 4 avril 2015 à 19 h 09 min

burntoast dit: 4 avril 2015 à 18 h 10 min

>Widergänger dit: 4 avril 2015 à 12 h 26 min

‘tain, W. lit Heidegger dans le texte et lui tresse des lauriers, alors que nous on a droit à des coups de bâtons dès qu’on ose évoquer le problème (inextricable) des palestiniens. Conclusion, si on veut se faire bien voir de W. il faut parler de l’être de l’étant et autres billevesées, d’un penseur qui a accompagné avec un enthousiasme communicatif les desseins criminels de ses pairs. »

vous n’avez pas compris que Alba soutient sans défaillir la pire extrême droite israélienne, que la démarche est la même que Heidegger qui prétendait que la pire calamité pour un philosophe était d’être compréhensible

Jicé dit: 4 avril 2015 à 18 h 52 min

Il fallait comprendre : « le fait d’être, et lu en lui. »

Ça change beaucoup de choses en effet
au niveau du Dasein (et Rûcksein par ex quand on a mal au dos)

burntoast dit: 4 avril 2015 à 18 h 19 min

>Jicé dit: 4 avril 2015 à 16 h 15 min

Je pense que le Révérend Père Diadem a commis une petite erreur dans sa brillante homélie.

Il fallait comprendre : « le fait d’être, et lu en lui. »

Voilà qui est réparé, pour la plus grande édification de tous.

Amen.

burntoast dit: 4 avril 2015 à 18 h 10 min

>Widergänger dit: 4 avril 2015 à 12 h 26 min

‘tain, W. lit Heidegger dans le texte et lui tresse des lauriers, alors que nous on a droit à des coups de bâtons dès qu’on ose évoquer le problème (inextricable) des palestiniens. Conclusion, si on veut se faire bien voir de W. il faut parler de l’être de l’étant et autres billevesées, d’un penseur qui a accompagné avec un enthousiasme communicatif les desseins criminels de ses pairs.

jean derche théorie dit: 4 avril 2015 à 17 h 11 min

gamins dans mon genre

euh… spécialiste du chillant se la jouant rigolo à la rigueur ça peut faire gonzesse… chez Warhol…

Phil dit: 4 avril 2015 à 16 h 15 min

Dear bloom, le phil de 15.52 n’est pas de mi, sapré blog à passou.
Les califoriens du 19ième siècle faisaient du génocide sans le savoir. d’ailleurs ils ont voté pour Schwarzenegger un siècle plus tard. history on ze move, dear bloom. ceci dit, le juif de breslau a eu des scrupules, comme écrtit la brochure du syndicat d’initiatives de breslau. sorry, de wroclaw.

Diadem dit: 4 avril 2015 à 16 h 12 min

Je précise quand-même que je ne partage pas son point de vue concernant l’appel des homosexuels au sacerdoce. Rien n’empêche à mon sens qu’un homosexuel soit prêtre et un certain nombre le sont d’ailleurs. Si un prêtre n’est pas homosexuel, il est hétérosexuel ou bi-sexuel, c’est à dire quand même sexuel-quelque chose.
Ce n’est pas le mode de sexualité qui importe, c’est la place que prend la sexualité tout court au sein d’un sadercoce. Cette place doit être autant que possible nulle, et à l’extrême limite très réduite. A chacun selon ses capacités dans un tel exercice.

Diadem dit: 4 avril 2015 à 16 h 01 min

Je ne résiste pas à citer l’Abbé Philippe-Marie, une des rares lumières encore allumée au milieu du monde :

« Bien chers amis,

Je vous annonce une grande nouvelle, un scoop extraordinaire, une nouvelle qui va bouleverser la face de la terre et donner une nouvelle jeunesse à l’église Catholique. Les féministes ne se sentent plus, les libéraux sont en transe, les bobos goguenards : le Saint-Père a serré la main d’une femme-“prêtre” !… Si !Si ! Et c’est d’ailleurs la seule chose intéressante qu’a trouvée France 24 pour résumer tout le voyage apostolique de Benoît XVI au Royaume-Uni, concluant triomphalement : « Si l’église Catholique veut se rapprocher des anglicans, il faudra qu’elle se réforme ». Quelle merveille que l’information moderne ! J’en suis encore tout émoustillé.
Évidemment, les journalistes (pas tous heureusement !), dont l’outrecuidance est inversement proportionnelle à la compétence, n’usent pas des mêmes critères moraux que le Saint-Père qui n’a pas l’habitude de faire la tête ou de lancer des invectives à ceux qui ne partagent pas ses idées. Pire, il est bien éduqué et fort poli. Si même le Pape est chrétien et essaie de vivre l’évangile, mes bonnes gens, où va-t-on ! Je me gausse d’accord mais le sujet est plus sérieux qu’il n’y paraît. Comme toujours, c’est le sacerdoce catholique et apostolique qui est en ligne de mire. On imagine bien le Saint-Père faire les yeux doux aux anglicans – qui, soit dit en passant, sont en pleine déliquescence – sur la question du sacerdoce des femmes et se mettre définitivement à dos toutes les Églises orientales qui, elles, ont conservé l’authentique Tradition apostolique, sans compter tous les anglicans proches de notre foi catholique qui regardent de plus en plus vers la maison-mère. Peu importe, le credo de la bien-pensance est que l’Église Catholique doit se moderniser, un point c’est tout. CQFD.

Il avait tout compris ce pauvre et simple curé des Dombes du XIX° siècle : « Lorsqu’on veut détruire la religion, on attaque le prêtre » (Saint Curé d’Ars). Entendez bien sûr, tel que l’Église Catholique l’a toujours conçut et le conçoit encore. Contre les ennemis de l’extérieur, nous ne pouvons pas grand chose. Contre la fatalité qui gagne une grande partie des fidèles, il faut nous retrousser les manches et nous décider hardiment à supplier le Seigneur qu’Il nous donne les prêtres dont nous avons besoin, des prêtres passionnés de Jésus-Christ, qui acceptent de se laisser configurer totalement à Lui.
Le cancer qui ronge notre tissu ecclésial d’Occident, c’est de considérer le prêtre comme un fonctionnaire. Un théologien allemand nommé Drewermann avait écrit, il y a quelques années (1993), un gros livre sur les prêtres au titre éloquent : « Fonctionnaires de Dieu ». Hélas ! ces considérations théologiques déviantes ont gagné nos milieux chrétiens et inspirent la pastorale de nombre de diocèses avec des conséquences désastreuses sur les vocations. Les mêmes qui proclament qu’un petit nombre de prêtres est suffisant pour un diocèse veulent promouvoir de force au sacerdoce les hommes mariés, les femmes, les homosexuels. Vu sous l’angle du faire, du pouvoir, du droit, de la fonction ou même de la compétence intellectuelle, bref, vu sous l’angle mondain – c’est-à-dire du monde et de ses critères – des faiseurs d’opinion, le sacerdoce doit être ouvert à tous. On se demande bien pourquoi d’ailleurs puisque les mêmes s’acharnent à le détruire de toutes manières. En considération de la foi, c’est évidemment tout autre.

Nous ne pouvons pas nous résoudre d’une part à voir le sacerdoce sans cesse sali (car finalement c’est le sacerdoce du Christ que l’on bafoue) et d’autre part à regarder, impuissants, la chute drastique du nombre de prêtres et de vocations sacerdotales. Dans une magnifique catéchèse aux prêtres lors de la clôture de l’année sacerdotale, le Saint-Père enseignait : « La tentation est grande de prendre nous-mêmes les choses en main, de transformer le sacerdoce – le sacrement du Christ, le fait d’être élu en lui – en une profession normale, en un job à heures fixes, et le reste du temps, n’appartenir qu’à soi-même ; le faisant ainsi devenir semblable à n’importe quelle autre vocation : le rendre accessible et facile. Mais il s’agit d’une tentation qui ne résout pas le problème. » Et plus loin : « Nous devons d’autant plus – comme le Seigneur nous y invite -, prier Dieu, frapper à la porte, au cœur de Dieu, afin qu’il nous donne des vocations ; prier avec une grande insistance, avec une grande détermination, avec une grande conviction également, car Dieu ne se dérobe pas devant une prière insistante, permanente, confiante, même s’il laisse faire, attendre, comme dans le cas de Saul, au-delà des temps que nous avions prévus. »

Bloom dit: 4 avril 2015 à 15 h 26 min

Phil, l’acide prussique, connu des anciens, a été utilisé en Californie comme pesticide au 19e. Son utilisation comme gaz mortel est le fait de bons à rien/aryens.

Phil dit: 4 avril 2015 à 15 h 19 min

dear bloom, l’inventeur du zyklon B est un juif de Breslau. La ville a encore du charme malgré sa métamorphose en vrotesoif ».

Bloom dit: 4 avril 2015 à 15 h 15 min

hamlet,
le pape François a toute ma sympathie. C’est le Tutu catho. En plus il porte le nom de feu mon père.

hamlet dit: 4 avril 2015 à 15 h 14 min

le gros problème c’est que dans le camps d’en face, celui des banquiers et de la finances les types c’est des tronches, ils savent s’adapter aux transformations du monde, ils sont hyper réactifs pour entuber les gens, mais dans l’autre camps c’est des idéologues, ils sont plongés dans leurs livres d’histoire, ils la connaissent parfaitement, le 20è, le 19è, le 18è, le 17è, le 16è, le 15è… ils peuvent remonter jusqu’au premier homo sapiens, pendant que les autres s’occupent du présent eux s’occupent du passé.

Bloom dit: 4 avril 2015 à 15 h 11 min

En parlant de chambres à gaz, le célèbre laboratoire Bayer, dont on sait qu’il est le digne continuateur d’IG Farben, fabricant du Zyklon B, est un des 4 grands producteurs de semences végétales qui ont la haute main sur la production agricole française, quasi exclusivement constituée d’hybrides stériles. Davantage dans le film de S. Quillet et C. Monfort (lien infra)
La manipulation du vivant par les puissantes corporations se fout des Bibles et des Heidegger, deux parmi des milliers d’autres qui forment une tour d’ivoire de textes qui délaissent la réalité. Les Joueurs d’échec (Shatranj Ke Khilari), film de S.Ray basé sur une nouvelle de Munshi Premchand nous montre comment le réel finit par rattraper les autistes, qui ont 10 coups de retard dans le gambit de la vie.
Isaac Bashevis Singer, « les écrivains ne peuvent pas changer le monde, (ils) ne peuvent même pas le rendre pire qu’il est ».
(“[w]riters can’t change the world, we can’t even make it worse.)
Pas s’étonner qu’avec une bouffe aussi normée on ait à se coller des zombies du genre (à compléter)…

http://www.dailymotion.com/video/x1y3elt_doc-la-guerre-des-graines-officiel_news

Phil dit: 4 avril 2015 à 15 h 09 min

Matthieu Galey devrait bien être le sujet d’une notule sur le prestigieux blog à passou. Aucune anthologie de ses critiques littéraires n’est jamais paru, alors que Renaud Matignon, élégant personnage de droite, eut la sienne déjà rééditée une fois. mazette. Mathieu Gallet, l’aimable toyboy de l’ex-ministre, pourrait se consoler en lisant l’anthologie de son illustre homonyme (sur un plateau en palissandre).
Un homme qui tombe fait toujours plaisir à voir, disait le Vicomte qui n’était pas de la manchette.

hamlet dit: 4 avril 2015 à 15 h 07 min

la première phrase de l’article est géniale : « les catholiques regroupent décidément des sensibilités très différentes. Il y a ceux qui défilent contre le mariage pour tous et puis il y en a d’autres. »

et oui Marianne, nous aimerions bien que les choses soient plus simples, que tous les catholiques défilent contre le mariage pour tous, c’est vraiment pénibel de vivre dans un monde compliqué pour ces journalistes qui ne savent pas compter jusqu’à trois sans les doigts.

hamlet dit: 4 avril 2015 à 15 h 05 min

@service protestant de dépannage : faut pas se formaliser pour ça, c’est comme Onfray : certains ont leurs schémas de penser taillés à la serpe, Dieu c’est l’inquisition, les salafistes, Giodarno Bruno, et s’attaquer à l’individualisme forcené actuels ? comment ? ça va pas la tête ? le retour du collectivisme ? le goulag ?
Ils ont les compteurs bloqués par l’histoire, du genre la France est un pays colonial et Vichy !
Et comme nous savons par l’histoire ce qui est pas bien nous fonçons la tête baissée sur ce qui n’a pas encore fait trop de dégâts, à première vue.

Un jésuite qui veut nous ramener à la raison, nous dire que Piketty n’a pas été assez loin dans sa critique du capitalisme ? qu’il n’y pas plus de pilote dans l’avion ? hormis quelques comptables qui s’engraissent en même temps qu’ils engraisses les grands patrons et les banquiers ?

non tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, d’ailleurs la preuve : les banquiers financent la fabrication de violons d’époque ? c’est dire si tout va bien et les jésuites c’est tous des pédophiles c’est bien connu.

la vie dans les bois dit: 4 avril 2015 à 15 h 05 min

Elle est extra cette expression  » knee-jerk »; ça fait un peu réaction incontrôlée.

JB, vous devriez essayer de calmer votre réaction allergique aux gesticulations de Javert. Il vous est proposé le portrait d’un gendre idéal… entré dans les ordres.

« Faut-il comprendre qu’à vos yeux le pouvoir socialiste est plus ou moins à la solde des banques ?

G.G. : En partie, oui. Il est vrai que, sous Sarkozy, les banquiers venaient en visiteurs du soir expliquer à l’Elysée la politique de la France. A présent, le gouvernement simule la mise en œuvre de ses propres promesses. »

http://www.marianne.net/Gael-Giraud-Le-jesuite-qui-tient-tete-aux-banques_a237004.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*