de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Borges sans héritier

Borges sans héritier

A Buenos Aires, après l’avoir longtemps surnommée la hija del Samouraï (ou « la fille du Samouraï »), ce qui avait un petit quelque chose d’affectueusement exotique, on ne l’appelait plus que la viudísima (« la veuvissime »), ce qui l’était beaucoup moins. Le fait est que María Kodama régnait sans partage sur l’héritage de Jorge-Luis Borges. Le grand écrivain argentin l’avait instituée sa légataire universelle. Après l’avoir rencontré à 16 ans puis avoir été son étudiante à l’université, elle avait vécu avec cet homme qui était son ainé de trente-huit années, donnant le bras au plus célèbre aveugle de la littérature contemporaine, lui faisant la lecture, écrivant sous sa dictée, l’accompagnant dans ses innombrables conférences à travers le monde, se faisant sa porte-parole, avant de se faire épouser via le consulat d’Argentine à Asuncion (Paraguay), alors que le couple vivait à Genève, en avril 1986 soit… deux mois avant la mort de Borges. Depuis, elle était la gardienne de son temple. Tous les universitaires et les écrivains qui eurent à le fréquenter pour leurs recherches n’en ont pas conservé le meilleur souvenir. Le fait est qu’elle s’imposait souvent dans les colloques sur l’oeuvre de son mari pour prononcer la conférence inaugurale dont l’insigne platitude contrastait avec la qualité des contributions qui y succédaient.

Elle vient de mourir à 86 ans d’un cancer sans laisser de testament à la stupéfaction des milieux littéraires et éditoriaux. D’autant plus gênant que le couple n’avait pas d’enfants. Dès le lendemain de l’annonce de sa disparition, cinq neveux et nièces de la défunte se sont présentés chez son avocat Fernando Soto afin de faire valoir leurs droits. Une telle précipitation pour récupérer des manuscrits de haute valeur, une bibliothèque d’écrivain, une correspondance sur toute une vie, des droits sur les traductions ainsi que sur les adaptations théâtrales, cinématographiques, musicales, ainsi que la maison abritant le siège de la Fondation Borges et des appartements à Buenos Aires, Paris et Genève, cet empressement donc ne devant manifestement rien à l’admiration pour Le Livre de sable ni même pour un tonton célébrissime qu’ils n’ont guère eu à connaitre, il a tempéré leurs ardeurs extra-poétiques.

Il savait sa cliente coupée de sa propre famille jusqu’à nier son existence. « J’ai mis mes affaires en ordre » avait-elle assuré à son avocat, lequel ne croit pas un instant qu’elle ait rédigé un testament sans passer lui ou par un notaire. María Kodama aurait souhaité répartir l’héritage littéraire entre deux universités, l’une japonaise, l’autre américaine (Harvard ou University of Texas, car l’écrivain y avait enseigné) mais cela reste invérifiable. Si aucun document testamentaire ne surgissait au cours de l’inventaire de ses biens, cela serait un ultime pied-de-nez à cette famille honnie. Et plus encore, ainsi que l’imagine le poète Santiago Llach, comme « une attitude punk signifiant que la veuvissime n’en avait jamais eu rien à f… de tout ça ».

Notoirement procédurière, María Kodama avait récemment attaqué l’écrivain Pablo Katchadjian en justice pour avoir « plagié » L’Aleph en le prolongeant de 5600 mots. Chaque fois qu’un ami de son mari publiait un livre de souvenirs ou d’entretiens en hommage à son génie, elle le dénonçait violemment (Adolfo Bioy Casarès) ou le trainait en justice (Ernesto Sabato). Le moindre hommage était mal vu dès lors qu’il échappait à son contrôle absolu. Au fond, c’était un honneur de faire partie de la légion des proscrits. J’avoue que j’en fus en 2006 pour avoir osé enquêter sur une étrangeté. Ayant constaté que la Pléiade Borges, unanimement saluée pour sa qualité, était introuvable en librairie depuis sept ans, j’avais conclu à l’issue d’une enquête que Maria Kodama s’opposait à sa réédition alors qu’il s’agit de la seule édition au monde de l’œuvre complète. Portée devant les tribunaux, l’affaire révéla qu’elle préparait sa propre édition en espagnol sous l’égide de sa fondation. Le procès eut la vertu, après négociation avec Gallimard, de débloquer la diffusion de cette fameuse Pléiade. Et depuis, il n’y a pas eu d’autre édition de l’œuvre complète de Borges…

Le 27 avril s’est ouverte la foire internationale du livre de Buenos Aires. Son directeur Alejandro Vaccaro, un fervent borgésien, aurait eu à coeur de commémorer le centenaire de Ferveur de Buenos Aires, son premier livre publié. Mais comme Maria Kodama l’avait, lui aussi, poursuivi en justice au motif qu’il aurait profité de l’image de son mari, jusqu’à la dernière seconde, rien n’était moins sûr. Un administrateur provisoire va certainement être désigné pour gérer l’héritage. Si nul n’est légitime, dans dix ans la Ville de Buenos Aires en bénéficiera. Selon la loi argentine, l’œuvre de Borges ne tombera pas dans le domaine public avant 2056.

(Photos Paola Agosti, 1980 et D.R.)

Cette entrée a été publiée dans vie littéraire.

1237

commentaires

1 237 Réponses pour Borges sans héritier

et alii dit: à

j’ai jour entendu dire que  » la bêtise était sexuelle »!sans doute par un prof de philo

Jazzi dit: à

JC, le roman « L’Amour et les forêts » d’Eric Reinhardt, que tu avais adoré, acheté sur les recommandations de Passou, est devenu un film avec Virginie Efira.
Tu vas aller le voir ?
Moi, je ne crois pas !
On compte sur toi pour nous en parler…

MC dit: à

Peut-être faudrait-il signaler aux parents concernés qu’ évoquer n’est pas faire l’apologie de, et pour ce, avoir recours à d’autres dictionnaires. L’enseignant est sans doute une enseignante, mais c’est peut-être trop demander…. MC

J J-J dit: à

pmp, je vais le voir ce soir en sortie mondiale en même temps qu’à Parigi, c’est l’histoire d’une emprise dont il est difficile de se dépêtrer, comme à l’rdl. Evidemment, jzmn, puisque vous n’aurez pas la primeur de rapporter ce film ni celle du roman d’où il est tiré, ça craint un max pour votre blog, c’est comme s’il y aura (sic) une fistule dans la lézarde, dommage, non ? Quel snobl’s vous êtes et faites !
M’enfin… chacun sa merdr’hin, sa route ou son chemin… et même, son coupe faim… comme dirait jeanpaulentovène sur le dirfilomag magazine.
@ Marie ma forêt, ma fille, ma bataille …
https://www.youtube.com/watch?v=Tv-jsBFAR-U

D. dit: à

Non Damien, le fromage et le beurre ne font pas grossir s’ils entrent dans l’enveloppe calorique quotidienne calculée en fonction de l’âge, du sexe, de la stature et de l’activité.
Par contre les glucides et notamment les glucides lents ont un fort indice glycémique qui sollicite fortement la sécrétion d’insuline (en fatigant le pancréas, donc en augmentant le risque de faire apparaître du diabète de type 2), et favorisent la transformation des sucres non utilisés en graisse. Ce n’est pas la graisse qui fait grossir, c’est le glucose inutilisé !

La nuance que l’on peut apporter à mon propos concerne la qualité des graisses donc le fromage. Car si j’ai précisé beurre de pâturage (riche en oméga 3), j’aurais dû préciser fromage faits avec des laits de pâturages, riches en oméga 3. Car il est important de consommer un bon ratio de bonnes graisses.

D. dit: à

Par contre des lipides non utilisés ne sont pas excrétés et seront convertis en triglycérides puis stockés dans des adipocytes. Il faut donc que la ration calorique journalière soit rigoureusement respectée. C’est peut-être ça que vois voulez dire.

D. dit: à

En gros il faut raisonner en source d’énergie immédiate. La source d’énergie immédiate doit être consommée immédiatement. Ce que ne permettent JAMAIS les aliments à IG haut. Ils génèrent automatiquement de la conversion en gras et du stockage. Et le déstockage sera ensuite particulièrement ardu parce pour qu’il ait lieu il faudra un estomac vide et un stock de glycogène hépatique consommé en bonne partie.
En gros il vous faudra jeûner pendant un temps certain. Parce que la dégradation des lipides (productrice d’énergie et de corps cétoniques) ne démarre pas comme ça. Hélas.

et alii dit: à

journal de Cannes sur Tablet:
« Je me demandais si le monsieur avait eu la chance d’assister à la projection du film argentin de 1962 récemment restauré Hombre de la esquina rosada ( L’homme au coin rose ), l’adaptation par le réalisateur René Múgica d’un conte de Jorge Luis Borges sur les cow-boys gauchos, la vengeance et honneur. C’est l’un des plaisirs indéniables du pèlerinage annuel à Cannes de se retrouver immergé dans la section Cannes Classic, avec des films historiques restaurés allant du légendaire au remarquable en passant par le complètement obscur.
https://www.tabletmag.com/sections/arts-letters/articles/cannes-film-festival-2023
de vladislav DAVIDZON

D. dit: à

C’est pour ça entre autres que je milite depuis longtemps pour l’endive au jambon sauce béchamel au fromage. Pour sa faible teneur en glucides.
Et pour la tête de veau. Tout est cohérent chez moi. JE NE SUIS PAS FOU.

D. dit: à

Et en plus demain je vais chercher mes 7 poules pondeuses et des sacs d’aliments riches en graines de lin.
Pourquoi des graines de lin, JJJ ? Vous avez suivi ?
JE NE SUIS PAS FOU.

Alexia Neuhoff dit: à

Littérature et cinoche : La Grande librairie se transporte à Cannes, ce soir. A l’affiche : Michel Houellebecq. Je ne savais pas qu’il y avait une section « porno ». Répétera-t-il ce qu’il a dernièrement déclaré au Figaro : « ce que je confesse* surtout à mon propos, c’est ma grande bêtise » ?
* sic

renato dit: à

Quelle race avez-vous pris, D., la Rhode Island Red ? Cela bien à part avez-vous pris un coq aussi ?

et alii dit: à

Cannes toujours ,sur Tablet, la page dont j’ai donné le lien,un compte rendu sur L’Ukraine à CANNES,
Journée Vyshyvanka,La cinéaste et scénariste ukrainienne Tonia Noyabrova,( Noyabrova et son équipe venaient de terminer le tournage à Kiev)

Damien dit: à

Répétera-t-il ce qu’il a dernièrement déclaré au Figaro : « ce que je confesse* surtout à mon propos, c’est ma grande bêtise » ?

En tout cas, c’est dans son livre, dès le premier §.

Jean Langoncet dit: à

@rose dit: à
La petite Biolay
Oui, le tapis rouge est déroulé sous ses pieds sans qu’elle ne lève le petit doigt (de pied).

Qu’en savez vous et qu’est-ce que cette remarque vient faire dans le contexte du festival de Cannes qui n’a rien d’une foire au mérite, que je sache ?
Quels seraient vos contre exemples dans cette édition ?

et alii dit: à

précision:le journal de Cannes sur Tablet est de
« Vladislav Davidzon, le correspondant culturel européen de Tablet et un écrivain, traducteur et critique russo-américain. Il est rédacteur en chef de The Odessa Review et membre non résident du Atlantic Council. Il est né à Tachkent, en Ouzbékistan, et vit à Paris.

Jean Langoncet dit: à

(de l’instinct grégaire et de l’esprit de meute ; à vomir)

rose dit: à

Hélas trois fois.

rose dit: à

Jean Langon et.
Non.
Aucun contre-exemple.
Mais des nepo-babies foultitude.

rose dit: à

Langoncet

FL dit: à

Ce qui m’étonne dans l’attitude de Houellebecq, c’est que toute son oeuvre décrit une sexualités sans grâce, déprimante, glauque.

Alors de quoi se plaint-il ? Le film est très conforme à sa vision des choses.

Il devrait être heureux qu’un cinéaste soit à ce point respectueux de sa pensée.

Ou alors il nous balade et il ne croit pas à ce qu’il raconte.

Il me déçoit beaucoup.

rose dit: à

Bon, demain il fera jour, bonne nuit.

rose dit: à

FL
Vous avez déjà lu l’autobio.et vu le film de Houellebecq ?

FL dit: à

Un peu comme les innombrables communistes qui sont passés à l’extrême droite.

Ça couine fort mais ça n’a aucune consistance.

Des opportunistes.

FL dit: à

Non j’ai lu les descriptions du film et les interviews de Houellebecq.

Patrice Charoulet dit: à

Langue française

Quels sont les juges en matière de langue française ?
L’Académie française, créée au XVII e siécle, était censée par son dictionnaire dire ce qu’il fallait dire.
Parallèlement, des connaisseurs ont émis des jugements en la matière.
Vaugelas ,en 1647 , donna des « Remarques sur la langue française, utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire. » Le père Bouhours, en plein classicisme , continuateur de Vaugelas, fut alors considéré comme un oracle. Il publia ses « Doutes sur la langue française proposés à MM. ee l’Académie par un gentilhomme de province », en 1674.
Depuis lors, sans discontinuer, des connaisseurs ont voulu compléter l’Académie française par des livres qui indiquaient la bonne façon de parler ou d’écrire et les erreurs à ne pas commettre. En 2023 , on trouvera en librairie divers ouvrages qui ont des titres proches « Guide alphabétique des difficultés du français », « Dictionnaire des difficultés de la langue française », « Dictionnaire des difficultés du français », « Encyclopédie du bon français dans l’usage contemporain »…Parfois, sur certains points, ils n’ont pas la même opinion, mais, presque toujours, leurs auteurs sont compétents
et crédibles.
L’Académie française a publié du XVII e siècle à nos jours son dictionnaire. On en est à la neuvième édition. Sa faiblesse principale est la lenteur. Si les académiciens sont sur le papier quarante, seuls quelques volontaires se réunissent, certains jours, pour décider ce que le dictionnaire à venir écrira sur quelques mots. Résultat de cette lenteur : l’édition actuelle comportera quatre volumes. Le premier a été publié en 1994 , le deuxième volume en 2001, le troisième volume en 2011 . On ne sait pas quand sera publié le quatrième et dernier volume.
Les éditions Robert et Larousse sont plus rapides et publient chaque année une nouvelle édition
du Petit Robert et du Petit Larousse. Et tout le monde sait que ces deux ouvrages sont en ce domaine les plus vendus et les plus utilisés. Un jeu télévisé célèbre, je ne sais pas s’il existe toujours, consulte ces deux dictionnaires-là . Si le mot proposé par un candidat est présent dans au moins l’un des deux, le mot est considéré comme acceptable. Dans le cas contraire, même si le mot figure dans de très gros dictionnaires célèbres, comme le fameux Littré, qui date du XIXe siècle, les animateurs refusent le mot proposé.
Ce fonctionnement est révélateur. A la question que je posais au début : « Quels sont les juges en matière de langue française? », concrètement , pratiquement, cyniquement, on pourrait être tenté de
répondre : Ce n’est plus l’Académie française, mais le Petit Larousse et le Petit Robert. Aux yeux de la plupart des Français.
Des professeurs d’université , de grands lettrés, des gens qui ont passé leur vie à lire toute la littérature française contestent que ces deux petits dictionnaires soient les bons juges. Mais qui peut résister à ces bulldozers, qui peut gommer la réalité ?

.

rose dit: à

Ah d’accord. Donc, vous n’êtes pas encore déçu ?

Jean Langoncet dit: à

@TT

Merci renato ; vous me donnez envie de revoir cette autre reprise du CCR par la même, quand elle avait encore vraiment du peps … (elle pourrait prolonger les regrets souchonniens du petit matin d’un J J-J vaguement à la dérive)
https://www.youtube.com/watch?v=Uifuzx9TDVY

FL dit: à

Si ! je suis déçu parce qu’il n’assume pas ses positions. Je le trouve bien petit bourgeois pour un anarchiste de droite.

FL dit: à

Du coup toute son oeuvre sent la pose, le chiqué, le concerté.

Non je suis très déçu.

FL dit: à

Annie Ernaux elle au moins va défendre sa race à Stockholm.

Bolibongo dit: à

la bêtise était sexuelle »!sans doute par un prof de philo

C’est de la chair à pâté dans l’ entonnoir, çà?!

rose dit: à

C en vieillissant que le communiste se retrouve à droite, très, et l’anarchiste petit bourgeois. Avez- vous des contre exemples ?

Bolibongo dit: à

rose dit: à

Bon, demain il fera jour, bonne nuit.

Bon, allez, au pieu la vioque! 🙂

Bolibongo dit: à

Avez- vous des contre exemples ?

Voui!
La rêve volution dans le grangeon. 🙂

Bolibongo dit: à

Demain sera un autre jour.
Tchao!

FL dit: à

Mais du temps de Proust c’était déjà la même histoire. Il parle de ces communards devenus antidreyfusards.

D. dit: à

Tina Turner s’en est allée.

D. dit: à

Non renato, j’ai pris des Gournay, des normandes.
7 pour 180 euros. Pas de coq. Ça m’a fait tout drôle d’avoir 7 poules dans ma bagnole. Ça caquetait sec, derrière.

FL dit: à

En parlant de ça dans le catalogue de l’exposition « Proust du côté de la mère » il y a un fac-simile du rapport que la police a rédigé après sa descente dans l’hôtel de passe de Le Cuziat et pendant laquelle Proust s’est fait choper. On découvre le nom des protagonistes, leur nombre, leur état, leur âge.

La descente a eu lieu après une lettre de dénonciation d’un « moraliste ».

Un woke.

D. dit: à

Je suis content que renato s’intéresse à mes poules.

FL dit: à

Ce qui serait bien intéressant c’est que des amateurs d’archive retrouvent la trace des hommes qui se trouvaient là ce jour-là et ce qu’ils sont devenus ensuite.

Un mathématicien a fait ce genre d’enquête pour l’auteur de l’homicide de Galois (c’est raconté par Alexandre Dumas dans ses mémoires) et c’était bien passionnant.

rose dit: à

Bon D.ieu ! J’apprends que Tina Turner nous a quittés !!!😭🥹🥺😓😰comment va ‘t-on faire ?

D. dit: à

Je me demande quand même, et alii, si Patrice Charoulet n’a pas eu dans son enfance une histoire malheureuse avec un dictionnaire, genre gros volume qui lui tombe sur la tête alors qu’il était monté sur une chaise attraper le pot de confiture. Ou un truc du genre.

D. dit: à

Bon, c’est une plaisanterie, Monsieur Charoulet. Je tiens à le préciser.

FL dit: à

Proust et la police dans l’hôtel de Le Cuziat c’était janvier 1918.

Alors dans la lettre de dénonciation on trouve bien évidemment des relents nationalistes en veux-tu en voilà.

Un peu comme on peut faire un pronostic sur les thèmes dont va se servir un woke avant même qu’il ouvre la bouche.

Janssen J-J dit: à

Je me souviens l’avoir découverte dans ce film, elle m’avait effrayé, la tigresse de l’Acid Queen, mon cher Jean L… Je ne croyais pas devoir dire de nouveaux regrets, ce soir. Pour sûr que non – Dors en paix, maintenant, Tina. Oui,
https://www.youtube.com/watch?v=P35PfFRFjMw

Pablo75 dit: à

les glucides et notamment les glucides lents ont un fort indice glycémique qui sollicite fortement la sécrétion d’insuline […] Tout est cohérent chez moi. JE NE SUIS PAS FOU.
D. dit:

Non, tu es simplement un gros ignorant. Selon toi, donc, les glucides lents ont un plus fort indice glycémique que les glucides a absorption rapide? Un pain fait au levain avec de la farine complète (T150) a donc pour toi un plus fort indice glycémique que les baguettes industrielles.

Tu es non seulement un charlatan en questions de politique national et international, mais aussi de santé en général et de nutrition particulier. Sans oublier l’ésotérisme…

MC dit: à

«  un Haruspice ne peut en voir un autre sans rire ». C’est de Cicérone, je crois. MC

rose dit: à

L’hyper tendresse sur les rezo socio
« Au lit la vioque ».

« L’esprit de meute » : comme si les journalistes n’en étaient pas des chacals ! La critique est aisée mais l’art est difficile,

« Elle m’a fait peur », avoir peur de soi-même me paraît plus judicieux.

Tina 😇 en Suisse, au bord du lac de Zürich.

Bonne journée, jeudi 25 mai 2023 5h 25

JC..... dit: à

JEUDI 25 MAI 2023, 5h40

« JC, le roman « L’Amour et les forêts » d’Eric Reinhardt, que tu avais adoré, acheté sur les recommandations de Passou, est devenu un film avec Virginie Efira. » (Jazzi)

Cher Cannois, c’est l’inverse ! J’ai détesté avoir lu cette couillonnade d’Eric la Courge…Pas question d’aller remettre ça au cinéma !

En ce moment, je lis « La Caverne Originelle de Jean Loic le Quellec, Art, Mythe et premières humanités », la Découverte Sciences sociales du vivant, 889 pages…ça occupe !

Jazzi dit: à

« cette couillonnade d’Eric la Courge… »

Je m’en souviens très bien, JC, tu avais même demandé que Passou te rembourse !
Raison pour laquelle je n’ai guère l’envie d’aller voir ce film…

renato dit: à

« Tina en Suisse, au bord du lac de Zürich. »
Elle habitait à Küsnacht dans le canton Zurich. Elle avait pris la nationalité suisse et renoncé à celle étasunienne ; était bouddhiste.
Dans le même village : le C.G. Jung-Institut Zürich et la tombe familiale de CGJ.

25.5 — 7.06

JC..... dit: à

Passou ne m’a jamais remboursé le livre !

Faut dire qu’il ne m’a jamais fait payer d’amende, non-plus, pour sanctionner quelques insultes, jurons, impertinences qu’il m’arrive de proférer dans son salon, malgré mon désir de rester courtois, poli, bref nul, car incomplètement réalisé dans l’expression de ma bestialité naturelle !

D. dit: à

Selon toi, donc, les glucides lents ont un plus fort indice glycémique que les glucides a absorption rapide?-

Pas du tout en effet. Ou aurais-je écrit cela ou seulement le laisser entendre ?

Mary Curry dit: à

Houellebecq raconte une fable naturaliste, dont l’origine remonterait à Esope , selon wiki. Mais la version africaine, mettant en scène un scorpion et un hippopotame est assez drôle.

Et j’avoue que rire aux dépens est une morale qui se défend.

« Un scorpion veut traverser un immense fleuve, mais ne peut pas car le courant est trop fort, l’eau est trop profonde et il va se noyer s’il traverse.

Un hippopotame passe par là… Sur son dos, le scorpion pourrait traverser…

‘Hippopotame, mon Ami, je veux traverser le fleuve et je ne peux pas y aller car je vais me noyer’

‘C’est impossible, tu vas me piquer et je vais mourir’.

‘Pas possible’ répond le scorpion. ‘Si je te piques, tu te noieras et nous allons mourir’.

‘Ok’ dit l’hippopotame. ‘Allons y’.

Le scorpion monte sur le dos de son ami hippopotame, et ils commencent à traverser le fleuve.

Au milieu de la traversée, le scorpion pique d’un seul coup l’hippopotame….

‘Mais que fais tu mon Ami ?’ lance l’hippopotame dans un dernier râle. ‘Je vais couler et nous allons nous noyer’.

‘Je sais’, répond le scorpion ‘mais je n’y peux rien, c’est dans ma nature’. »

D. dit: à

J’ai eu mes poules plus tôt que prévu hier. Elles semblent déjà avoir reconnu en moi une autorité naturelle. On sent qu’il leur faut un chef et c’est moi. Je ne m’attendais cependant pas à tel caquettage ! J’ai l’impression qu’elles concernent entre elles de tout et de rien. De moi aussi sans doute, qui suis arrivé dans leur vie comme une bénédiction car si elle me donnent leurs oeufs je leur assurera de mourir de vieillesse chez moi à Chaville avec véritable sépulture au fond du parc.
Il me faut à présent savoir les distinguer les unes des autres, je voudrais éviter la bague de couleur.
Ensuite je donnerai prénoms. J’ai déjà quelques idées là-dessus.

D. dit: à

conversent entre elles

Jazzi dit: à

A la grande soupe servie cette année avec « L’Amour et les forêts », le léZard a préféré aller voir une rareté primée l’année dernière au festival de Cannes et il ne l’a pas regretté.

renato dit: à

Il est vrai que le caquetage est la spécialité des poules, D.

Cela dit, inutile de cultiver des illusions dans le registre « autorité naturelle » : les animaux captifs, et les gallinacés en sont, reconnaissent au quart de tour la main qui les nourrit.

et alii dit: à

H2RIT2 BIOLOGIQUE
IL PARAIT QUE:
Les gènes transmis par les hommes seraient fortement impliqués dans les troubles du spectre autistique
AUTISME

et alii dit: à

Si le mécanisme de transmission reste flou, les chercheurs émettent deux hypothèses : « Certains pères peuvent être porteurs de mutations protectrices qui ne sont pas transmises à la descendance, ou bien les pères peuvent transmettre des mutations qui incitent le système immunitaire de la mère à attaquer l’embryon en développement. » L’étude pourrait apporter une meilleure compréhension globale du TSA et une accélération des diagnostics. Enfin, les auteurs se demandent si d’autres troubles neurologiques (comme la schizophrénie) pourraient obéir aux mêmes règles génétiques.

Janssen J-J dit: à

@ CT
ci joint un nouvel essai solidement documenté et bien charpenté consacré à l’increvable pérennité du grand capital désormais paré de plumes verdoyantes de la salvation du monde. Il prêche à convertis comme vous & moi, mais peut-être pas à la fachosphère qui règne toujours en maître sur ce blog. Il vaut le détour, je pense. Son résumé en tout cas, est au moins à conserver dans nos fichiers militants…
https://www.en-attendant-nadeau.fr/2023/05/24/capitalisme-vert-morena/

Jazzi dit: à

Les JO à Paris en 2024, c’est mal barré !

« CNOSF : La présidente Brigitte Henriques démissionne, à quatorze mois des JO de Paris »

Jazzi dit: à

Avec les écolos bruns et les capitalistes verts, la fin du monde est programmée.
Faut pas démoraliser les grangeons, JJJ !

Jazzi dit: à

Cette entrecuisse offerte par Borges sur la photo du haut est proprement insupportable !
Tandis que celle du chat est adorable…

D. dit: à

Qui les nourrit et qui les aime et les protège. Et moi j’aime mes poules, Monsieur.

renato dit: à

Si je ne fais erreur, Jacques, à l’époque de cette photo Borges était âgé de 81 ans, donc, et pour cause, activités physiques peu ou nada ce qui n’est pas l’idéal pour la forme.

renato dit: à

Personne ne doute de vos sentiments, D., reste le fait que la main qui nourrit jouit d’avantages que le renard n’a pas !

Jazzi dit: à

Si tu aimais vraiment tes poules tu leur offrirais un coq, D., au lieu de les tenir sous ta seule domination !

Samuel dit: à

Pourquoi une mère est une poule et une prostituée, une poule aussi ?

D. dit: à

Attends, Jazzi. Je les ai depuis hier. Minute. En tout cas j’ai déjà eu 4 oeufs et je viens d’en manger 3.
Le jaune était très clair, une sorte de jaune citron clair. Très bon en tout cas.

D. dit: à

Je vais peut-être en appeler une Jacquotte en ton honneur, Jazzi.

D. dit: à

Une autre Pierrette. Sans doute.

Patrice Charoulet dit: à

Les trois jeunes policiers tués par un automobIliste ivre

A la radio, j’entends que l’analyse de sang du conducteur meurtrier a révélé qu’il avait bu une dizaine de bières. Une dizaine de bières, je le redis. Voilà de quoi perdre la tête et de quoi tuer autrui.
Ayant dit et redit que je ne buvais jamais une seule goutte d’alcool, il faut voir comment l’on a ri de moi. Qui a ri de moi ? Tous ceux qui n’hésitent pas à boire de l’alcool : un whisky par ci, un coup de pinard par là. En faisant cela, on se croit un vrai et bon Français. Au rebours de bibi, à moitié cinglé, qui manquerait d’humanité, qui ne sait pas vivre, bonnet de nuit rabat-joie, etc.
Les responsables de cet accident de voiture tragique sont, en plus du conducteur ivre , tous les Français qui ont toutes les indulgences pour les ivrognes .
Je suis exaspéré par tous ces hommages, ces marches blanches, ces bougies allumées, ces bouquets de fleurs, ces déplacements de personnalités politiques de maintenant et d’avant.
Moi qui suis pour la fermeture des armureries et des bureaux de tabac, je suis aussi pour l’interdiction de la vente d’alcool. Je ne le répéterai jamais assez : les deux principales drogues sont l’alcool et le tabac, les deux qui tuent le plus de monde. Qui cherchera les chiffres les trouvera. On peut comparer l’alcool et le tabac. Le pompon revient à l’alcool pour le nombre d’homicides (parfois familiaux) provoqués directement par une forte consommation.
C’est l’esprit général qu’il faudrait modifier. Ce n’est pas demain la veille.

et alii dit: à

vrais et faux héritiers:
Un artiste qui a faussement revendiqué l’héritage amérindien condamné à 18 mois de probation
L’artiste basé à Seattle avait plaidé coupable d’avoir enfreint la loi fédérale sur les arts et l’artisanat indiens
art newspaper

D. dit: à

Je bois du vin, cela fait partie du savoir faire et savoir vivre français depuis la Gaule romaine. Enviés dans une multitude de pays, notamment asiatiques. Je ne suis jamais ivre. Je n’ai jamais dépassé la dose avant de prendre le volant. J’ai déjà soufflé dans le ballon lors de contrôles routiers et j’étais en dessous du seuil. Point. Je n’ai pas â payer pour les autres en.ne pouvant plus acheter de vin, ce serait inique.
Je suis favorable au retrait de permis immédiat et durable dès le premier contrôle positif avec passage en correctionnelle dans tous les cas.
Je suis également favorable à la répression effective de l’ivresse publique avec amendes lourdes et peines de prison pour toute personne se déplaçant ivre ou sois l’emprise de stupéfiants dans un espace public et annulation du permis de conduire si le délinquant en est titulaire.

Bloom dit: à

Pourquoi une mère est une poule et une prostituée, une poule aussi ?

La Maman et la Putain,Jean Eustache.

Jazzi dit: à

Dans ce cas, il faudrait que la Jacquotte soit la moins jacassante des sept et la Pierrette la plus originale, D. !

Jazzi dit: à

Sept oeufs par jours et bonjour la crise de foie, D. !

D. dit: à

Non je n’en mange pas 7 par jour, Jazzi ! Je te ferais remarquer qu’un seul comprimé de paracétamol de 1 gramme est bien plus problématique pour le foie qu’un oeuf. Les gens se bourrent de médicaments (ce n’est peut être pas ton cas) mais se permettent de chercher noise à un oeuf et un verre de vin…

D. dit: à

Jacquotte
Pierrette

C’est décidé pour ces deux-là.

Ensuite, peut-être Paulette et Jeannette. Je me tâte.

lea levy dit: à

L’artiste textile Alexandra Kehayoglou ( précédemment ) crée des œuvres d’art fonctionnelles qui explorent les paysages naturels de son Argentine natale. Ses emplacements sélectionnés sont souvent liés à des controverses politiques, comme la rivière Santa Cruz , ou des zones considérablement modifiées par l’activité humaine, comme le ruisseau Raggio . Kehayoglou utilise son métier comme une chance comme un appel à la conscience environnementale, intégrant sa propre mémoire et ses recherches sur les voies navigables et les prairies en voie de disparition dans ses œuvres tuftées à la main.

Chaque tapisserie utilise des matériaux excédentaires de l’usine de sa famille, qui fabrique des tapis industriels depuis plus de six décennies. Les tapis uniques en leur genre sont souvent installés contre le mur, une partie de l’œuvre traînant le long du sol afin que les visiteurs puissent marcher ou s’allonger sur les tapis tissés.
https://www.thisiscolossal.com/2018/09/native-argentinean-landscape-rugs-by-alexandra-kehayoglou/

Janssen J-J dit: à

TINA
J’ai trouvé que c’était plutôt un bon film, ignorant tout du roman dont il était extrait. Le duo des comédiens est de classe, ce sont de grands acteurs au zénith de leur carrière… Surtout Virginie Efira et sa soeur jumelle, une actrice lui ressemblant étrangement (hélas, le clin d’oeil au Jacques Demy des Dmselles de Rochefort m’a paru ridiculiser et affaiblir le propos d’ensemble). Il n’y aurait rien eu à dire d’outre mesure de ce film à jzman & annelise, si le même jour, 1° – nous n’avions pas été parasité par la lecture du roman de F-H Désérable qui traite d’amours folles et toxiques autour de Tina, mère des jumeaux Paul et Arthur (Mon maître et mon vainqueur), et si 2° – nous n’avions pas appris dans la foulée eu retour le décès de Tina Turner.
Il y eut trop de « concours de circonstances » troublants ce jour là, pour n’avoir pas eu à les relever et nous interroger…
Comme par hasard, ce soir…, décès du grand Jean-Louis Murat, qui de son côté de s’en laissa jamais conter. Pour saluer la mémoire infatigable de Mustango, mon album préféré…
https://www.youtube.com/watch?v=uPgma09vq7Q

et alii dit: à

HISTOIRE MODERNE
Miep Gies, celle qui a caché Anne Frank et découvert son journal
Par Yann Lagarde
Publié le lundi 15 mai 2023 à 16h29

PARTAGER
Son nom est peu connu, mais Miep Gies fait partie des Néerlandais qui ont protégé la famille Frank pendant qu’ils vivaient cachés à Amsterdam. Cette collègue d’Otto Frank est aussi celle qui a découvert le journal d’Anne Frank, après l’arrestation de la famille.
MERCI et pensées pour MIEP
https://www.radiofrance.fr/franceculture/miep-gies-celle-qui-a-cache-anne-frank-et-decouvert-son-journal-6357200

Jean Langoncet dit: à

@C’est l’esprit général qu’il faudrait modifier. Ce n’est pas demain la veille.

Mes devoirs Mon Charoulet du Préau. Votre appel à la responsabilité et à l’abstinence a bien été entendu et dépasse les sempiternels et inefficaces slogans comme « boire ou conduire, il faut choisir », « un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts ». Il faut purement et simplement proscrire toute consommation d’alcool quelle qu’elle soit, en toutes circonstances, même quand on dispose d’un chauffeur attitré. Il faut se libérer de toutes ces balivernes pseudo culturelles que sont les références à Dionysos, à Pan, à Bacchus, aux Noces de Cana etc. pour les plus anciennes et de toutes celles qui en découle. Il s’agit d’un vice, ni plus, ni moins. Il est plus que temps d’épouser des religions modernes et de prendre exemple, pourquoi pas, sur l’hygiène de vie impeccable des cadres du PC chinois. Incidemment, les statistiques sont formelles, aucun accident de la route imputable à la consommation d’alcool n’a été recensé en Chine depuis 1949. Avec un peu de bonne volonté et beaucoup de fermeté, l’homme nouveau émergera de la lie d’une humanité malade et décadente. C’est un combat de longue haleine. Mais pour parvenir à améliorer le genre humain, il faut avant tout une méthode. Je propose celle-ci, qui permettrait aussi de guérir d’autres vices :
https://pbs.twimg.com/media/FQI2Hs8X0Aczu2c?format=jpg&name=small

Jean Langoncet dit: à

celles qui en découlent > celles qui en découlent (glou glou glou)

Jean Langoncet dit: à

@C’est l’esprit général qu’il faudrait modifier. Ce n’est pas demain la veille.

j’ai la faiblesse de me tenir à cette recommandation : « boire ou conduire, il faut choisir »

Patrice Charoulet dit: à

à Monsieur Jean Langoncet

Auriez-vous la gentillesse, cher Monsieur, de bien vouloir me dire pourquoi, quand vous me parlez, vous commencez par « Mes devoirs Mon Charoulet du Préau » ?Je présume que ces mots ont du sens pour vous.

Pablo75 dit: à

RÉVERSIBILITÉ

Ange plein de gaîté, connaissez-vous l’angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le cœur comme un papier qu’on froisse ?
Ange plein de gaîté, connaissez-vous l’angoisse ?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l’ombre et des larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?

Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l’hospice blafard,
Comme des exilés, s’en vont d’un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres ?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n’implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !

Damien dit: à

Je viens de lire le petit opuscule de Houellebecq. Quelqu’un l’a lu ici ? Sinon ce n’est pas la peine que j’en parle.

Bloom dit: à

L’esprit rebelle des Français (enfin, de certains d’entre) fait l’admiration de bien des citoyens outre-Manche. Pas exclu qu’il serve de modèle dans un pays où la politique des partis est morte, mais où les syndicats (pour la plupart dirigés par des descendants d’immigrants irlandais) prennent le relais de la contestation.
De la même façon qu’il n’existe plus d’inscriptions pro-IRA dans le Nord, y compris dans les quartiers les plus républicains, les inscriptions anti-Brexit fleurissent en Albion. Le murs parlent là où les médias ne donnent pas la parole aux gens.
Le seul « Up The IRA » que j’ai vu était sur l’un des vénérables murs du All Souls College d’Oxford, en forme de palimpseste. En République d’Irlande, j’ai repéré un « IRA = 32 » (nombre de comtés d’une Irlande unifiée), inscription minimaliste qui, me dit mon fils, est effacée & réécrite chaque jour.
Mon graffiti anti-Brexit préféré pour l’instant, à Rochester (Kent), lettrage rouge sang, type ‘dripping’: ‘Brexit is Childish’. Verdict implacable.

Bloom dit: à

certains d’entre eux

Samuel dit: à

Pourquoi on ne peut pas aider tout le monde mais tout le monde peut aider quelqu’un ?

Janssen J-J dit: à

ELLE AVAIT MIS CE LIEN
DE VENIR DANS MA CHAMBRE
UN PEU
CHAQUE MATIN

(ça nous rajeunit point… ma soeur, mais où allez vous nous rechercher toussa ?
———-
Gide, c’est Gide. Et la citation exacte c’est « on ne fait pas de littérature avec de bons sentiments ». Sur les artistes qui demandent en plus une fille, je confirme itou. Mais il y a aussi ceux qui, à la place, demandent où est la buvette…
Clopine
Rédigé par : clopine Trouillefou | le 21 octobre 2007 à 11:29 | | Alerter |

Janssen J-J dit: à

@ Faut pas démoraliser les grangeons, JJJ !
d’autant qu’ils se situent ni parmi les brunes ni parmi les vertes…

nb/ D. a pris le relai pour les 7 pondeuses de chaville. Ouf. Peter Handke va enfin pouvoir écrire son nouveau roman.

@JJJJJJJJJJj avait posté sur JL Murat, mais la rdl l’avait shinté. Normal, l’était assez déplaisant… Il reviendra peut-être, en attendant CINNA, pissons par la fenêtre (cf. @ chafouin, pointu & pépère).

J J-J dit: à

@ Pourquoi on ne peut pas aider tout le monde mais tout le monde peut aider quelqu’un ?

Je me demande si cette interrogation n’est pas un brin bancale. Je vais aller voir dans les dicos de chat roue libre, sous le préau.

closer dit: à

Rendez hommage à Rosanette et à Rose avec une Rosette, D. D’une pierre deux coups.

FL dit: à

Houellebecq est dans « Le Journal du dimanche ». Il est tout allant, très frais, très reposé. Est-ce que montrer ses poils de fesse a eu des effets thérapeutiques ? Il va devenir un écrivain optimiste, un humaniste. Montesquieu a côté c’était rien.

rose dit: à

Bonne fête de Chavouot ce soir ♥️☀️🐚

Le coquillage en lieu et place du blé.

rose dit: à

. Il est tout allant, très frais, très reposé.

C’est le mariage lorsqu’il est heureux.
Gloire à son épouse.

FL dit: à

C’est possible. Un petit couple bien assorti.

Janssen J-J dit: à

@ Quelqu’un l’a lu ici ? Sinon ce n’est pas la peine que j’en parle.

Parlez’en même si on l’a pas lu mon p’tit loup, c la pédagogie jzmn au ciné de la rdl. Toujours être le 1st à causer d’un truc que personne n’a vu ou lu, plutôt que de disputer avec des « vrais » pro… Cela dit, si c’est pour faire le commentaire d’un feuilletage plutôt que d’une vraie lecture à donf, pas la peine de se cassculiser le carabin !… La « méthode » de ma soeur du darkweb n’a plus droit de cité dans l’ile de Bréhat chez marie curry.

@ l’épouse glorieuse…, la carpe du show lapin !

D. dit: à

Non Gloser, aucun prénom d’erdélienne ne sera utilisé pour mes poules. Je veux éviter la polémique.

D. dit: à

Sauf si certaines de ces erdéliennes venaient à en exprimer, de façon explicite et sans équivoque, l’ardent désir. Bien entendu.

renato dit: à

Poutine espérait en un gazoduc vers la Chine, mais Xi dit non car il préfère le gaz turkmène — 30% plus cher ! —.

rose dit: à

D.
Ton petit dej. C un brunch du dimanche matin lorsque tu te lèves à onze heures.

Nommer tes poules c bien.
Leur parler c mieux.
Tu vas t’attacher à elles. Après tu vas souffrir.

Jean Langoncet dit: à

@Poutine espérait en un gazoduc vers la Chine, mais Xi dit non car il préfère le gaz turkmène — 30% plus cher ! —.

Que peut lui importer, lui apporter une Russie indépendante ? La Chine risque d’absorber ce « géant énergétique » et « deuxième armée du monde » comme Rocky Balboa gobait un oeuf

rose dit: à

Tellement heureuse que Tina Turner soit enterrée ds le même cimetière que Carl Gustav Jung

D. dit: à

Demain c’est un nouveau billet.
Je l’ai vu dans mes astres.

D. dit: à

Non, Jean Langoncet. La Chine n’absorbera pas l’une des deux plus grandes puissances nucléaires au monde. Évidemment.

rose dit: à

5h36, vendredi 26 mai 2023.

rose dit: à

Me réveille avec les chinoises. Pacifiée.
Certes, elles nous piquent nos maris, mais nous on pique +++ leurs hommes aux africaines, nos soeurs.
C’est donnant/donnant.
En tout cas, quelle intelligence fine d’amener son mari sur le terrain qui le titille, le sexe, et de le mettre au pied du mur.

Voilà, pourvu qu’il ait tout compris pourvu qu’il ait quelques neurones en action.

Beigbeder fait le même chemin, différemment, sans être tenu par la main par sa femme.

rose dit: à

Voilà, pourvu qu’il ait tout compris si tant soit peu qu’il ait quelques neurones en action.

rose dit: à

Si tant est qu’il ait

rose dit: à

Merci à toi de ne pas avoir taille un short à Tina avant que son corps ne repose en terre après la mise en bière 🍺.
Je suis touchée que tu tiennes compte de mon admiration pour cette femme.
La regardant, ne sais toujours pas si j’aurais aimé être elle, dans ma prochaine vie, ou ses fans debout à hurler de manière délirante ou en Suisse aux côtés de Carl Gustav Jung avec qui Sigmund Freud n’a pas su sympathiser.

rose dit: à

taillé

rose dit: à

Mettons les choses au point :
Il me dit ‘vous êtes riche ».
Un autre me l’a dit en février 2020.
Je passe sur tous les jugements superfétatoires : je lui ai répondu
« Non, je suis fortunée ‘ ».
Et je suis partie :
Pas de douche, pas de petit déjeuner, pas de lit, pas de maison après vingt ans de banquets grandioses partagés chez moi.
Où il est arrivé vingt ans durant les mains vides.
Elle avec ses plateaux de fromage à la con, qu’elle partageait en repartant.
Et moi, vingt années de banquet à tout donner, le coeur, les pâtés en croûte, le rôti de boeuf Orloff, les cailles en feuilletés du festin de Babette au dernier Noël chez moi.
C’est un choc, la petite caille, non je ne raconte pas.
Un jour, j’en serai capable, je vous le dirai.
Un me diras « mais, rose, qu’a la petite caille ? »

Je suis immensément fortunée parce que dans mon cœur, j’ai l’amour pour ma mère.
Et cela, Fouzia me l’a dit, c’est inestimable.

Voilà, je suis riche de qui je suis et non pas de ce que j’ai. Première mise au point.

rose dit: à

Un me dira.
Curieux que c’est pas possible.
Un jour, je lui achèterai 42 dictionnaires, de ouverts dans la grotte de Sophocle, privés d’air donc en excellent état de conservation.

rose dit: à

découverts

rose dit: à

Renato

La seconde mise au point est à votre destination :
Je ne suis pas réactionnaire, et je ne suis pas bourrée de préjugés.
Non.
Très opposée à la burka au Burkina.
Très favorable aux sacs poubelles à destination des poubelles et pas des femmes, avec nuances par e que contre l’utilisation abusive des plastiques.
L’autre matin, je pensais à ce mec, assez gras, qui se tape cette horreur au petit déjeuner et je me disais que quand même il aurait une super nana sexy à ses côtés, ce serait bien plus laudatif pour lui que ce cauchemar ambulant.
Courage mec. Elle n’a trouvé à ce jour que ce biais (taré lourdement) pour te dire qu’elle te sera fidèle.

Gilles Deleuze en parle longuement dans T comme tennis, des créateurs, des génies, des gens qui inventent, de l’aristocrate suédois qui démocratise le tennis pour/envers/à destination du peuple.

Je ne suis pas bourrée de préjugés : de manière générale, je trouve que nous sommes particulièrement cons, nous les individus de l’espèce humaine ; mais je considère que c un travail constant de s’élever et de progresser, vers la lumière, l’intelligence, la pluie, le partage, la bonté, le don de soi.
Nous sommes encore dans le fonctionnement « quand on est bons, on est cons ».
Moi, je me fais dépouiller de l’héritage de mes deux parents par deux que j’ai nourris, vingt années durant dans des banquets royaux

Ils sont cons, qu’ils le restent.
J’aime les gens en évolution, capables de progresser.

Voilà, mon cher Renato : non seulement je ne suis pas réactionnaire, mais en plus je ne suis pas bourrée de préjugés, et en plus, j’ai passé ma vie entière à me hisser en dehors de mes frontières limitatives.

rose dit: à

Très opposée à la burka au Burkina.

À la burka et au burkini.
En France.

Totalement opposée.
Férocement opposée.

Pour les corses insulaires qui préservent leurs droits.
Contre les burkinis à la plage et à la piscine et contre les burkas dans le métro et au petit déjeuner.

rose dit: à

J J-J dit: à
J’ai bcp de mal avec ttes ces traditions juives judaïques…
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chavouot#:~:text=F%C3%AAte%20de%20la%20r%C3%A9colte%20du,Torah%20sur%20le%20mont%20Sina%C3%AF.
A les connaître, les pratiquer, surtout quand on n’a pas trop le « sang » à ça, hélas.

Cela instauré des rituels.
Ici, il pleut terriblement des trombes d’eau.
Je suis pour la pleine conscience du passage des saisons, et pour les quatre éléments la terre, l’eau, le feu, l’air. Et rester connecté.

Quand tu meurs, tu meurs nu et cru. Le savoir c’est bien.
Ensuite, tu es cuit.
Puisque tu es mort.

Je repars dans Gilles Deleuze : j’m tellement sa manière de raisonner, et quand il dit à son intervieweuse « ah, ta question perfide ! » (Dans S comme style).

rose dit: à

Je lui ai répondu en février 2020.
Rien hier.
Mais avant hier il m’avait déjà dit que le grangeon n’était pas habitable.
Un concept c’est quelque chose qui se développe, ce n’est pas un truc qui te tombe sur la tête blâme.

C’est pareil que le travail qui t’aime toute ta vie pour cesser d’être con. Les gens qui n’ont pas mis cela en place, ils le restent et c’est de leur responsabilité.

Voilà. Nous allons vers l’été et n:y sommes pas encore.

rose dit: à

ce n’est pas un truc qui te tombe sur la tête blam.
Ou schboung, si tu préfères. Ben non.

rose dit: à

le travail qui t’anime.

Quand je vois le boulot avec un correcteur automatique, je n’ose pas penser à ce qui nous attend avec l’I-A.

renato dit: à

Rose, je vous avais seulement demandé « Qu’est-ce qu’une tenue délirante ? », car votre post ne le spécifiait pas.

Cela dit, ne pas aimer une tenue vestimentaire c’est votre droit, exactement comme aimer ressembler à un parasol est un droit de certaines voilées.

Disons que je n’apprécie les États qui intervient dans les choix des citoyens.
À ce propos, Tina Turner s’était inscrite (comme moi du reste) à Exit ; qu’elle ait ou pas fait appel à cette association pour le droit de mourir dans la dignité importe peu, ce qui importe c’est que l’État ne nie pas la possibilité.

Pour ce qui est de la vie, je préfère la tradition gréco-romaine à la chrétienne… avec tout ce qui va avec :

https://lesempio.blogspot.com/2013/03/robert-mappelethorpe-lisa-lyon_6.html

renato dit: à

À propos de IA : « un nouvel antibiotique puissant contre la superbactérie Acinetobacter baumannii, identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé comme l’une des bactéries résistantes les plus dangereuses au monde, a été découvert grâce à l’Intelligence Artificielle, grâce à un procédé qui promet de révolutionner ce domaine : la nouvelle molécule, en fait, il a été trouvé par l’algorithme parmi près de 7 000 candidats en seulement 2 heures. »
https://www.nature.com/articles/s41589-023-01349-8

Marie Sasseur dit: à

@Damien dit: à
Je viens de lire le petit opuscule de Houellebecq. Quelqu’un l’a lu ici ? Sinon ce n’est pas la peine que j’en parle.

Il faut se lancer, cher Damien. Commençons par convenir que Madame Kodama a mieux su préserver les intérêts d’image de son vieil époux.

Que le sain esprit soit avec vous, Damien, car sinon comment le Recteur de la mosquée va y retrouver ses petits dans ce fatras technico porno d’un auteur justifiant des avantages de la vidéo porno, comme acte d’amour ( à trois).

Permettez moi de mettre un avertissement.
« Un rapport de l’Arcom alerte sur l’utilisation grandissante des mineurs – de plus en plus jeunes – de contenus pornographiques, en immense majorité via leur téléphone portable. »

https://www.lexpress.fr/societe/porno-chez-les-ados-pourquoi-le-smartphone-est-pointe-du-doigt-LZSMKVHRYFEQDB34SKCJAVNL4I/

A vous.

Jazzi dit: à

Donc pas de nouveau billet de Passou aujourd’hui, selon tes fameuses prédictions, D. !
Mais que vas-tu faire de ta production d’oeufs de poules, si tu ne les manges pas tous ?

renato dit: à

Que faire de ses oeufs ?

Il peut se faire des sabayons, des pâtes maison (j’ai une recette turinoise dans laquelle il est question de 24 oeufs pour 1 kilo de farine), les conserver sous chaux (de l’eau et de la chaux blanche étaient mélangées : le liquide était versé sur les œufs et créait une pellicule autour de la coquille. La chaux (parfois de la graisse animale) scelle les pores de la surface et permet ainsi de les conserver pour les jours de fête de l’hiver), etc., etc.

D. dit: à

Aujourd’hui va jusqu’à 00h demain, Jazzi.

D. dit: à

Merci renato. Je vais tout simplement donner des oeufs à les voisins si j’en ai trop.

Janssen J-J dit: à

TINA & CARL GUSTAV – OEUFS – DECLARATION
(non seulement je ne suis pas réactionnaire, mais en plus je ne suis pas bourrée de préjugés, et en plus, j’ai passé ma vie entière à me hisser en dehors de mes frontières limitatives) – SAVOIR SE HISSER – Je n’ai pas toujours pu, mais j’ai voulu aussi. Et j’essaie toujours, suis fier de celzéceux qui. – Il souffrira, comme tous les gens qui s’attachent, il ne le sait pas, mais ne regrettera pas de les avoir accompagnées. Importance du vécu de la Paternité. NE JAMAIS RIEN REGRETTER, des oeufs ou de la poule. – Savoir que nos gens aimés sont désormais réunis côte à côte dans un même cimetière, la même terre. – STRAVINSKI & DIAGHILEV, BRODSKY & POUND. – Pentes côtes grillées : Langues de flammes. Quatre de mes ex collègues arabes non musulmans : Nacer ++ ; Bilel ++ ; Azouz – ; Marwann –. Se SOUVENIR des moments de satisfaction et de peine avec eux, pour le journal extime ou l’ENDOPHASIE qui nous étreint toujours le cerveau, la petite voix du langage intérieur jamais en repos (ce 26.5.23_@_9.31)

D. dit: à

Savoir que nos gens aimés sont désormais réunis côte à côte dans un même cimetière, 

non JJJ, leurs corps. Leurs âmes sont réunies dans l’au-delà en l’attente du jour dernier de la résurrection des morts.

D. dit: à

Je sais que ça peut agacer certains mais je tiens à dire ce qui est, pas ce que x ou y imagine, transforme, adapte à sa convenance ou à son raisonnement plus ou moins performant.

J J-J dit: à

@ je tiens à dire ce qui est ///
Heureux z’homme de bien peu de foi
(@ des morues aux endhives)

J J-J dit: à

@ donner des oeufs à les voisins si j’en ai trop. ///
C’est généreux pour les voisins trop nombreux, à les oeufs, remarque.

D. dit: à

Predicting que c’est écrit sur le schéma de l’article de Nature. Il faut le comprendre en Français par déduction logique et non pas prédiction.
Souvent je vous ai parlé ici des méthodes hypothéticodéductives enseignées dans les États-Unis.
C’est à dire celles qui à l’inverse partent de listes d’hypothèses pour en trouver les faits que l’on devrait observer en correspondance de chacune des hypothèses listées.
Évidemment utilisées lors des grands conflits. Ou pour s’orienter sur l’origine, l’intention, les technologies utilisées de ceux d’ailleurs qui nous visitent. Ou plein d’autres choses d’ordre géo sratégico économico politique.

D. dit: à

états-majors, pas États-unis.

Bordel de correcteur automatique

J J-J dit: à

Je voudrais bien dire que personne ne m’agasse vraiment à la rdl. J’aimais tout le monde, quand j’y pense. On va bientôt changer de billet, à la résurrection des morts. Mais on sait pas trop quand ça doit arriver. C’est juste un peu long…, plus d’un millénaire, d’un millier de post-it ? mil (pattes) et une nuits ? (1001 iules).

D. dit: à

Lutte antiterroriste, renseignement intérieur aussi.

Janssen J-J dit: à

@ Bordel de correcteur automatique
un outil des plus hypothético-déductibles !

renato dit: à

Par contre, rose, il faudrait militer afin que le traitement réservé aux femme en Afghanistan soit déclaré crime contre l’humanité.

renato dit: à

… donner des œufs aux voisins…

C’est ce que je faisais lorsque mes Rhode Island Red, aidées par une chèvre, assuraient l’entretien du jardin de mon atelier : non di sole uova vive l’uomo.

Jazzi dit: à

« Savoir que nos gens aimés sont désormais réunis côte à côte dans un même cimetière, la même terre. – STRAVINSKI & DIAGHILEV, BRODSKY & POUND »

Lifar et Noureev au cimetière orthodoxe russe de Sainte-Geneviève-des-Bois…

Mais aussi les frères ennemis : Monsieur Thiers et les Communards au Père-Lachaise ou Dreyfus et Laval à Montparnasse !

closer dit: à

Les prédictions de D sont parfaitement exactes, JB. Il suffit de les inverser.

D. dit: à

Deux nouveaux prénoms donnés à mes poules : Jicette et Brigitte.

rose dit: à

Mai 2023
Il y a soixante dix ans conquête de l’Everest en mai 2053.

Messner est le premier à avoir gravi sans oxygène. Il sera présent à la fête.

Il est temps de limiter l’expédition a quelques rares causes indispensables et de traiter urgemment la gestion des poubelles sur la montagne : urgemment.

rose dit: à

Pierrette
Jaquette
Brigitte
Jicette

Plus que trois

D. dit: à

Vous avez oublié Paulette, Rose.
Celle qui pond le plus. Au concours elle remporterait un prix.

Janssen J-J dit: à

@ conquête de l’Everest en mai 2053.
On a le temps d’y grimper, à cette époque y’aura plus de neige, on sera vieux, comme des frères et soeurs ennemis, réconciliés dans les altitudes célestes.
Biz bien népalaises,

Janssen J-J dit: à

sur la photo, vous avez un peu vieilli, jzman, mais c’est normal à 70 ans. Vous ressemblez à Patrice Charoulet, mais en bien plus jeune, je trouve.

lmd dit: à

C’est l’esprit général qu’il faudrait modifier. 
Charoulet, vous avez récemment proposé d’interdir les pseudos, les masques, la vente d’alcool. J’espère que vous n’allez pas interdir la glace à la vanille ou les bombons.

Jazzi dit: à

« Il suffit de les inverser. »

C’est ce que je fais, closer : donc pas de nouveau billet de Passou aujourd’hui…

Le Hasard dit: à

 » Non si piu vivere senzo Rossellini  » ( deux  » commentateurs  » in  » Prima della rivoluzione  » de Bernardo Bertollucci), depuis un vieux ciné-club » climatisé » près de la rue d’Antibes.
Salutations cannoises

Jazzi dit: à

Patience, JJJ, quand on sera morts on ne vieillira plus…
Mais à la résurrection générale, quel âge aurons-nous ?

Janssen J-J dit: à

@ sur le blog Edel, pas de nouveau billet pour l’instant. Ni sur celui de Soleil Vert ou de Ed, la grande lectrice. Ils.elles travaillent à leurs nouvelles écritures. En revanche, on détecte un nouveau poème de Monsieur Prunier, germaniste et gymnaste gypnopédiste.
@ Je serais honoré que la 7e se prénommât Jijijinette, la + extravagante et mauvaise pondeuse de la tribu. Mais on ne peut rien exiger, bien sûr. Ni influencer. Quoiqu’il en soit, j’espère qu’elle seront toutes de souche bien catholique et front-nationaliste. On*** dit souvent que les œufs des poules juives et musulmanes ne valent pas grand chose, en comparaison (***des mauvaises langues au gaz moutarde, évidemment).

renato dit: à

Une poule pourrait s’appeler Pipelette.

Janssen J-J dit: à

Dans Stella Maris de Cormac Mc Carthy, Alicia Western, la soeur troublée du Passager, répond au psychiatre (pp. 36-37) :
– Je pense que notre expérience du monde consiste en grande partie à nous prémunir contre la déplaisante vérité que le monde ne sait pas qu’on existe. Et non, je ne suis pas sûre de ce que ça veut dire. Je crois qu’une vue philosophique des choses consiste à rechercher le salut dans l’anonymat. Etre célèbre, c’est ouvrir la porte aux ennuis et au désespoir. Qu’est-ce que vous en pensez ?
– Je ne sais pas
– Ce n’est pas une chose que les gens demandent. C’est juste ce sur quoi ils s’interrogent : le monde est-il conscient de nous ? Mais, en tant que question, elle ne vient pas seule. Par exemple : Méritons-nous d’exister ? Qui a dit que c’était un privilège ? Le pendant d’être là c’est ne pas être là. Mais encore une fois ce que ça signifie réellement c’est ne plus être là. On ne peut pas n’avoir jamais été là. Il n’y aurait pas de on si on n’avait jamais été là. Vous en pensez quoi, docteur ?
– Vous pouvez m’appeler Michael si vous préférez.
– Non. Je ne préfère pas.

J J-J dit: à

@ Une poule pourrait s’appeler Pipelette.
Voire Simplette aux Emplettes

Jazzi dit: à

Et pourquoi pas une Renée ?

renato dit: à

« Qu’il se passe donc des choses qui ne sont pas complètement pré-déterminables, et que ces choses nous laissent en quelque sorte l’espace d’intervenir dans le monde. Si le monde était totalement prédéterminé, aucune ouverture à l’esprit humain ne serait possible. »
Popper interviewé par Kreuzer.

Jazzi dit: à

« – Non. Je ne préfère pas. »

C’est un plagiat du Bartleby d’Herman Melville, JJJ !

renato dit: à

Probablement seulement une citation.

renato dit: à

Il y a un niveau de la création où le rappel de citation vaut seulement pour les œuvres peu connues ; or, tout le monde connait Bartleby, the Scrivener.

renato dit: à

Le rêve de Benjamin : écrire une œuvre entièrement composée de citations.

renato dit: à

Mon entrecôte arrive, à plus.

J J-J dit: à

@ je me le suis dit aussi, jzmn mais ne peux vous répondre avec certitude faute de savoir si la traductrice de l’anglais est partie de « I would prefer not to ». Bon’ap, Renate !

J J-J dit: à

Emile Voila.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*