de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres
Du sexe des anges

Du sexe des anges

« Ils en ont parlé ! » Désormais, cette fameuse formule ne légende plus seulement un dessin sur un déjeuner en famille explosant à cause de l’affaire Dreyfus, mais une photographie d’un jury littéraire à l’issue d’une énième dispute sur la vraie nature des genres. Oh, pas ceux des écrivains de la rentrée, les trans y sont encore assez minoritaires, mais ceux des livres. Est-ce un roman ou pas ? une fiction ou une non-fiction ? une autobiographie ou une autofiction ? une biographie romancée ou un roman documenté ? de l’art ou du cochon ?

Il n’y a pas que les jurés : critiques et libraires sont dans le même cas. Tous participent de cette crise existentielle : en être ou ne pas en être – oubliant au passage que certains des plus grands noms de la littérature, Claudel, Valery, Borges pour ne citer qu’eux, insensibles à sa tyrannie, ne se sont jamais souciés d’écrire un roman. Ne sachant comment se tirer de ce mauvais pas, Wikipedia classe d’ailleurs leurs livres sous l’intitulé le plus neutre « Œuvres » ou, pire encore, « Publications ».

Où ranger les livres, c’est bien le problème, et pas uniquement chez soi. Or il est devenu plus aigu encore depuis que la question des frontières est passée de la géopolitique des experts à la morale du commun. D’un côté on veut dissoudre celles qui se dressent entre les sexes, de l’autre on en restaure entre les nations. Depuis qu’un mur est tombé à Berlin, d’autres murs ont été érigés ailleurs. Il en a été de même dans les esprits.

Dans le monde de l’édition comme dans le milieu littéraire (pitié, pas de « chaine du livre » ou d’«acteurs du secteur » !), les catégories ont toujours rassuré. Mais déjà, dès lors qu’il s’agit d’échafauder une liste des meilleures ventes, le casse-tête menace- et le fameux « Palmarès » de l’Express, divisé entre « Fiction » et « Essais-documents » n’y échappe pas. A commencer par Yoga d’Emmanuel Carrère, le numéro 1 de la liste. En l’écrivant, l’auteur le considérait comme un roman, ce qu’il est effectivement entre autres choses l’hybridité des genres étant la manière même de Carrère ; mais il a finalement renoncé à le présenter comme tel sur la couverture pour ne pas donner l’impression de courir après les prix de rentrée. C’est peu dire que son cas fait débat, comme Le Lambeau de Philippe Lançon que les jurys des prix Renaudot et Femina ont distingué il y a deux ans à l’égal d’un roman, puisque tel est chaque année leur vocation, alors qu’il s’agit d’un pur récit autobiographique, témoignage d’une indéniable puissance littéraire.

En remontant plus avant jusqu’en 2009, la question fut déjà âprement discutée chez les Goncourt à la parution du Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann et d’Alias Caracalla de Daniel Cordier, deux grands livres de mémorialistes, finalement écartés pour cette raison même et en vertu d’une jurisprudence interne remontant à 1955 lorsque les Dix réunis chez Drouant se fendirent d’un communiqué regrettant de ne pouvoir couronner Tristes tropiques de Claude Lévi-Strauss.

Certains livres demeurent inclassables tant ils empruntent au meilleur de toutes les écritures, du De sang froid de Truman Capote aux « romans sans fiction » de Javier Cercas en passant par le Chant du bourreau de Norman Mailer ou les textes de William T. Vollman. Au vrai, rien n’inquiète un jury comme d’ouvrir la boîte de Pandore en acceptant dans leur sélection des livres qui ne relèvent pas de l’imagination quand bien même serait-elle ancrée sur l’expérience, le vécu de l’auteur. Or on le sait, ce n’est pas tout de raconter sa vie ou celle des autres, encore faut-il les transfigurer par la littérature et la fiction ; les grands modèles ne manquent pas, de la guerre de Troie (ré)inventée par Homère au Faubourg Saint-Germain ressuscité par Proust.

N’empêche, je me souviens de l’étonnement de ce libraire de Brooklyn auprès de qui je me désolais de ne pouvoir trouver l’édition américaine de la Recherche du temps perdu et qui m’amena jusqu’au rayon « Gay » où elle se trouvait ; sa réaction vaut bien celle de son collègue parisien auprès de qui je me plaignais de ne pas voir Paris au mois d’août de René Fallet dans sa prestigieuse librairie et qui me transporta jusqu’au rayon « Tourisme » où il m’attendait… Soit les genres littéraires tiennent bon au risque d’une certaine rigidité, soit les éditeurs suppriment tout sous-titre sur leurs couvertures au risque de la confusion générale. En attendant, on n’a pas fini de de disputer du genre des livres comme du sexe des anges.

(« New York, 1963 », photo Joel Meyerowitz)

Cette entrée a été publiée dans vie littéraire.

1264

commentaires

1 264 Réponses pour Du sexe des anges

Janssen J-J dit: à

On disserte et on s’empoigne encore en 2020 su sujet des mérites respectifs du fascisme et du communisme au XXe siècle, sur la rdl.

Bloom dit: à

Version glasvégienne du Portait de l’artiste en jeune homme, récompensée aujourd’hui par le Booker Prize:

Mr Darling had a considered, half-closed way to himself. Shuggie tried his best to be polite and listen as the man told him how he had been a janitor at a Protestant school that they had shut and merged with the Catholic one to save the council money. To hear him tell it, Mr Darling sounded more astounded that the Proddy weans should be running with the Catholic ones in peace than he was to find himself out of a job. “Ah jist cannae believe it!” he had said, mostly to himself. “In ma day a person’s religion said something about them. Ye came up through the school having to fight yer way there through bus-fulls of cabbage-eating Catholic bastards. It was something to be proud of. Now any good lassie will sleep with any dirty Mick as soon as she’d lie with a dog.” Shuggie pretended to take a light tug on the beer, but mostly he let it swirl around his teeth and trickle back into the can. Mr Darling’s eyes were searching the walls for a sign. Then he stole a sideways glance at the boy and asked, suddenly unsure of his audience, “So, what school did ye used to go to?” Shuggie knew what he was after. “I’m not really one or the other, and I’m still at the school.” It was true, he didn’t belong to either the Catholics or the Protestants, and he still did go to school, when he could afford to not be at the supermarket. “Aye? What’s your best subject then?” The boy shrugged. It wasn’t modesty, he generally wasn’t good at anything. His attendance had been patchy at best, and so the thread of learning was difficult to follow. Mostly he went and sat quietly at the back so that the education board wouldn’t come after him for truancy. If the school knew how he lived, they would have been forced to do something about it (…)

– Shuggie Bain, Douglas Stewart.

Rejoins la longue liste de ces portraits d’enfant ados inoubliables, Kes (Barry Hines), Paddy Clark Ha Ha Ha 5Roddy Doyle)…
Littérature vivante, loin de tout corset bourgeois.

Janssen J-J dit: à

mais voui, on le sait, les problèmes sont toujours ailheurs… On ne sait pas oû, mais ailheurs, et le monde a changé, jujud…
Bàv,

Chaloux dit: à

Le problème n’est absolument pas là. La cognasse de Gigi n’a encore rien compris.

Janssen J-J dit: à

ce commentarium a toujours un siècle de retard sur les événements politiques du jour… Que n’a t il pas débattu de ce système électoral avant les résultats ? Et pourquoi n° 45 s’en était-il si bien accommodé en 2016 ? Hein, pourquoi il a ri, Hilary ? Pensait sans doute qu’il allait bénéficier de deux mandats haut les mains ?

Sant'Angelo Giovanni dit: à

…dimanche 8 novembre 2020 à 10 h 48 min.

…@,Janssen J-J
…la chasse est ouverte, depuis le temps,!…donc, de l’élite a l’élite, il y a comme une protection  » automatique  » planifiée,…qui se forge avec les arts et techniques, donc aussi une conception du mérite, du savoir, et des connaissances.

…voir au dessus dessous des êtres en leurs places,!…

…chacun ses pouvoirs à la gomme,!…
…il reste trop du  » genre  » à business trust & C°,…pour se livrer, et aux commerces stratifiés,…
…réellement les enjeux des vies restent ouverts et importants, pour en faire, ce qu’on en fait aujourd’hui,!…

…ne rien dire, c’est aussi protéger tout  » les animaux aux lucres « ,…
…aimer vous et reproduisez-vous,!…
…pour le mieux,!…etc,!Go,!…

renato dit: à

Le nombre importe peu, closer, si les services postaux sont à la hauteur de la situation.

renato dit: à

Celui de Jacques n’est pas un argument, clorer, car je peu entre intéressé à la destinée de mon pays même en vivant ailleurs.

Comme dit, si le système est bien conçu il n’y à pas de problèmes, probablement le système français ne l’était pas. En tous cas, aux USA le vote par correspondance est possible depuis le XIXe siècle, comme en Australie d’ailleurs.

closer dit: à

La Suisse est incomparable Renato! Et puis il y a le nombre..Ils ne doivent pas être submergés.

Quand j’étais expatrié, je votais au consulat.

renato dit: à

Jouer Für Elise à l’envers est un jeu de mémoire qu’on a presque tous joué.

closer dit: à

…source de fraudes, mais aussi d’erreurs de bonne foi et de retards à cause de la masse de paperasse ingérable que cela produit…

Barozzi a aussi un bon argument…

renato dit: à

closer, je vote par correspondance depuis des années déjà et jamais entendu parler de fraude, car le système suisse est bien conçu. Seulement les UDC — Suisse — voudraient supprimer cette possibilité car ils ont peur du vote des expatriés.

Le vote par internet ou sms par contre reste un problème car on n’a pas encore trouvé un système sûr, mais ça viendra.

Incidemment, les Australiens votent par correspondance depuis 1877.

Jazzi dit: à

« Et pourquoi au juste « il faudrait supprimer les votes par correspondance » ? »

Selon le principe que l’on vote où l’on vit, renato !

closer dit: à

Et pourquoi au juste « il faudrait supprimer les votes par correspondance » ?

Parce que c’est une source de fraude dans tous les pays Renato. C’est pour cette raison qu’il a été supprimé en France et personne ne propose de le rétablir. Ne vous méprenez pas, aujourd’hui il favorise les démocrates, demain il peut favoriser les républicains dont l’électorat est plus âgé.

Chaloux dit: à

« Des internautes s’amusent à jouer La Lettre à Elise à l’envers. »

Pablo, il me semble que j’ai fait ça il y a très longtemps, mais je l’avais oublié. Le résultat est étonnant et démontre la puissance de conception de Beethoven.

rose dit: à

hey folks, nouveau billet

renato dit: à

Et pourquoi au juste « il faudrait supprimer les votes par correspondance » ?

Jazzi dit: à

« Des internautes s’amusent à jouer La Lettre à Elise à l’envers. »

C’est mieux qu’à l’endroit.
Vive l’inversion !

Janssen J-J dit: à

@ vous n’aurez pas (…) mes déductions pratiques,!…

c dommage…, elles nous auraient pourtant été précieuses, G’PA !

Bàv

Janssen J-J dit: à

-< chaque matin, l'apparition du visage de Rachida derrière son hygiaphone. le bourdon.

-< histrion-clown : d'un cauchemar qui devrait bientôt s'achever avec le covid21, en principe. 70 000 000 d'êtres humains ont beaucoup de peine, ce matin. Ils gillent jaune, et violemment.

-< Yep, les ashkénazes du dimanche ! Connaissez-vous les petites histoires yiddish de Y-L Peretz ?
https://www.en-attendant-nadeau.fr/2020/11/05/les-morts-vivants-une-histoire-sans-fin/

-< Un futur SU direct dans un système fédéral de 50 Etats ? Vous y croyez vraiment ? Le Sénat, le Sénat, le Sénat, d'abord …

-< Kamala H. et Jill B., des épaules solides pour encadrer le 46e. Avec Angelina, ous voici un brin rassurées avec sur le front Ouest.

(Bàv, 8.11.20_9.25)

Sant'Angelo Giovanni dit: à

…dimanche 8 novembre 2020 à 9 h 11 min.

…pourquoi faire un livre, instruire le monde de quoi ?

…savoir faire de la poésie pour du  » capital égoïste « ,…

…avec des petits trucs, qui s’amoncèlent !, et d’autres qui s’y joignent,…se forger soi-même aux connaissances, et y trouver ses déductions logiques,!…hors pairs,!…

…à chacun sa renaissance, sa résurrection aux firmaments,…nous somme unique, sans partages,…
…chacun à son  » être unique « , à son  » capitalisme de groupe à la Dallas J.R.  »

…le droit à sa vie privé libre, ses goûts sans partages,…

…à Dieu a tout les parasites par la force des événements devenus tels,!…

…la Bible au Beaujolais nouveau, pardi chacun à ses farces à s’interpréter,!…

…Échecs a toutes les organisations et mafias de tout acabits, qui s’organisent, sur les peuples en moutons à exploiter,!…

…vous n’aurez pas, l’Alsace et la Lorraine, encore moins mes déductions pratiques,!…

…comme tout seigneur, le pouvoir illustre,!…
…les partis-pris, pour se foutre des mondes,!…riches avec rien!…etc,!…

…échecs aux maths,!…etc,!…

closer dit: à

Le compagnon Charoulet a donné sa leçon de morale sur le ton professoral qui lui est propre.

Je lui apporterai néanmoins respectueusement la contradiction sur la question du système électoral américain. Bien sûr, il faudrait supprimer les votes par correspondance et moderniser les procédures, de sorte que l’on ait des résultats à peu près fiables dans la nuit du vote.

Mais il est parfaitement normal qu’un président puisse être élu de temps en temps avec moins de voix que son adversaire. Il s’agit d’un système fédéral où chaque état doit disposer d’un poids minimum indépendant du nombre de ses habitants, sinon ce n’est plus un système fédéral. Les petits états n’ont pas envie que les élections soient quasiment faites par quatre états sur cinquante: la Californie, le Texas, la Floride et New York (plus de 100 millions d’habitants à eux quatre), d’autant plus qu’il s’agit d’états périphériques qui ne représentent pas « l’Amérique profonde ».

rose dit: à

« L’énigme demeure qu’il ait pu être élu un jour. Un animateur de télé, un animateur de soirées de catch, un histrion qui s’est révélé ignare, impulsif, raciste et relevant de la psychiatrie »

Un misogyne épouvantable.

rose dit: à

Et alii

« […]qui l’empêchait de rester assise (et donc à son piano)cela m’apparut d’une cruelle injustice; »

On pourrait imaginer comme George Sand déménageait un Pleyel dans le Berry pour son Chopin, (leurs quatre mois de villégiature enterrés à la campagne), un piano avec des pieds à rallonges pour qu’elle joue du piano debout. Michel Berger l’a chanté.

In fine, nous sommes emmenés dans une direction que nous n’avions pas prévu de prendre.
Dans le film récent sur Cézanne est montrée aussi l’arthrose de ses mains et il ne cesse jamais de peindre.

renato dit: à

Trump qui dit que ses adversaires politiques ont peur que « la verité eclate » c’est plutôt cocasse.

et alii dit: à

l’arthrose aux mains est je crois très banale,surtout; quant à la surmonter, autre histoire, et pour le médecin, et pour le patient;

Patrice Charoulet dit: à

TRUMP L’HISTRION

Que le dénommé Trump soit remplacé en 2020 par son adversaire est un grand soulagement.
Depuis quatre ans, la plus grande puissance mondiale a dû subir un leader qui lui a causé le plus grand tort. L’énigme demeure qu’il ait pu être élu un jour. Un animateur de télé, un animateur de soirées de catch, un histrion qui s’est révélé ignare, impulsif, raciste et relevant de la psychiatrie s’est retrouvé , dans un concours de circonstances, maître du monde. Nous sortons d’un cauchemar. Ce désastre ambulant a été une épreuve pour les dirigeants européens, qui ne le supportent plus. A fait le clown en Corée du Nord ,a eu comme seul supporter la fripouille Bolsonaro. Quelle gigantesque erreur de casting ! Le plus affligeant , à mes yeux, est qu’il ait pu garder aux Etats-Unis tant de partisans , certes, surtout chez les moins diplômés, les plus ruraux, les plus surarmés, avec un pic au Klu Klux Klan (100% fans). Je note qu’il avait avait dit un jour qu’il y avait au KKK , je cite, « des gens très  bien ». J’imagine que tous les racistes américains sont , ce coup-ci, très tristes. Et si, Biden venait à disparaître, cette engeance serait encore plus triste d’avoir à la Maison-Blanche une femme, et qui plus est, une femme qui n’est pas blanche.

Ce système électoral, vermoulu , biscornu et grotesque, est manifestement à changer. On peut être élu aux Etats-Unis avec moins de voix que son adversaire. Ce fut encore le cas il y a quatre ans. A quand une élection au suffrage universel ? Listes électorales sérieuses, quatre personnes de partis différents par table, lors du dépouillement, résultat le soir même un dimanche. Que les professeurs de droit constitutionnel américains viennent faire un petit voyage en France un dimanche d’élection. Il n’est jamais trop tard pour s’instruire.

renato dit: à

Michelangelo est quand même mort à 89 ans, et alii. Compte tenu qu’il a abbatu une quantité de travail que même si on lui connait quelques aides reste impressionnante, l’arthrose aux mains s’explique aisement. Cela dit, je ne crois pas que les resoonsables soient seulement les « les nombreux coups de marteau et burin », peindre à fresque c’est un travail que pour l’effort qu’il impose aux mains vaut celui fourni par un masson.

Pour le caractère inutile se lancer en spéculations.

et alii dit: à

oui, rose, j’étais arrivée à une conclusion « semblable » adolescente lorsqu’une pianiste que j’aimais beaucoup fut frappée d’une maladie qui l’empêchait de rester assise (et donc à son piano)cela m’apparut d’une cruelle injustice;

rose dit: à

« Parfois, la nature étonne. Elle fournit aux hommes un don et fait d’eux des génies ; mais en même temps, elle leur retire une faculté essentielle à leur art. Ainsi, Beethoven composait sa musique d’une oreille sourde et Nietzsche, auteur du Gai savoir et de la théorie du « surhomme », était un hypocondriaque dépressif à la santé fébrile. »

Et alii, et voilà la vie telle qu’elle est, nous étonnant toujours.

rose dit: à

et alii dit: à
au fait pourquoi un spécialiste de la mémoire? C’est que l’une des pathologies préoccupantes de notre temps est la maladie d’Alzheimer

Méfi.
Elle a bon dos.
On y regroupe ce qu’on veut et c bien pratique.
Un fourre-tout comme le Covid 19.

rose dit: à

Jazzi dit: à
Désolé, rose et Marie, vu le temps que l’on nous annonce, moi je choisis plutôt cet air
https://www.youtube.com/watch?v=cN-OCHlfRTU

Le grand rêve, on dirait le Verdon, la fille pas si jolie mais amoureuse ; et lui mouru si vite mais pourquoi lui ?

Nota : ici, il pleut des trombes d’eau.

rose dit: à

Avoir une femme Betty, suisse, c le pied. Elle te fait des röstis quand tu as faim.

rose dit: à

Un journaliste du Monde (quel live sur Le Monde.fr ! Des journalistes au taquet…) écrit
« Joe Biden transfiguré par la victoire ».
Et c vrai, il a rajeuni de dix ans.

Go on baby, on te fait confiance.

rose dit: à

Kamala
Kamala Harris a d’ailleurs une réponse toute faite à qui lui demande comment elle vit son parcours de briseuse de plafond de verre : « Ma mère le disait souvent : Kamala, tu es peut-être la première à faire beaucoup de choses, mais assure-toi surtout que tu n’es pas la dernière. »

et alii dit: à

Diagnostic sur toile
De fait, on prête à cet artiste de la Renaissance plusieurs troubles comportementaux et physiques. Mais jusqu’ici, la science ne s’était pas penchée de manière aussi précise sur l’instrument de son art, à savoir, ses mains.

A travers trois portraits de Michel-Ange réalisés par des peintres de son époque, les médecins de la Villa Salaria Clinic (Rome) pensent ainsi avoir diagnostiqué ce dont il souffrait. Le premier, daté de 1535, a été peint par Jacopino del Conte quand Michel-Ange avait un peu plus de 60 ans.

On peut y voir la main gauche de l’artiste pendre dans l’air, avec des signes apparents de pathologie articulaire de type non-inflammatoire, semblable à de l’arthrose, selon les chercheurs. Un diagnostic qui se confirme dans les deux autres toiles (de Daniele Ricciarelli et de Pompeo Caccini). Les portraits figurant un Michel-Ange plus juvénile ne laissaient pas apparaître ces mains abîmées par des problèmes d’articulation.

QUESTION D’ACTU
Etude italienne
Michel-Ange souffrait d’arthrose aux mains
Par Marion Guérin
Le génie italien de la Renaissance était atteint d’arthrose, selon des chercheurs qui ont analysé des portraits de lui réalisés par ses contemporains.
Michel-Ange souffrait d’arthrose aux mains
Publié le 03.02.2016 à 16h35 | |
| |
Mots clés : ArthroseItalie
Parfois, la nature étonne. Elle fournit aux hommes un don et fait d’eux des génies ; mais en même temps, elle leur retire une faculté essentielle à leur art. Ainsi, Beethoven composait sa musique d’une oreille sourde et Nietzsche, auteur du Gai savoir et de la théorie du « surhomme », était un hypocondriaque dépressif à la santé fébrile.

C’est chez Michel-Ange que des chercheurs ont relevé la dernière anomalie qui frappe ces personnages aux talents notoires. Selon leurs travaux, publiés dans la revue Journal of the Royal Society of Medicine, le peintre italien était atteint d’arthrose dans les dernières années de sa carrière.

Diagnostic sur toile
De fait, on prête à cet artiste de la Renaissance plusieurs troubles comportementaux et physiques. Mais jusqu’ici, la science ne s’était pas penchée de manière aussi précise sur l’instrument de son art, à savoir, ses mains.

A travers trois portraits de Michel-Ange réalisés par des peintres de son époque, les médecins de la Villa Salaria Clinic (Rome) pensent ainsi avoir diagnostiqué ce dont il souffrait. Le premier, daté de 1535, a été peint par Jacopino del Conte quand Michel-Ange avait un peu plus de 60 ans.

On peut y voir la main gauche de l’artiste pendre dans l’air, avec des signes apparents de pathologie articulaire de type non-inflammatoire, semblable à de l’arthrose, selon les chercheurs. Un diagnostic qui se confirme dans les deux autres toiles (de Daniele Ricciarelli et de Pompeo Caccini). Les portraits figurant un Michel-Ange plus juvénile ne laissaient pas apparaître ces mains abîmées par des problèmes d’articulation.

Jacopino del Conte – Portrait de Michel-Ange, 1535

Marteau et burin
Selon les auteurs de ces travaux, la maladie du peintre italien a pu être aggravée par les nombreux coups de marteau et burin donnés tout au long de sa carrière. Mais c’est bien sa détermination qui lui aurait permis de continuer à utiliser ses mains jusqu’à sa mort, puisque le fait de poursuivre son activité l’aurait empêché de dériver vers une forme pathologique plus grave.
https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/13997-Michel-Ange-souffrait-d-arthrose-aux-mains

B dit: à

Mais de toute façon ici, entourés de crétins aveugles, ce n’est pas l’endroit idéal pour parler d’ésotérisme de façon sérieuse.

Ce qui reste positif c’est qu’avec de telles convictions et affirmations non seulement vous enfoncez le clou mais on pourrait même voir que vous creusez votre tombe d’intellectuel. Ainsi l’épreuve définitive vers l’infini néant vous sera moins pénible.

l’ombelle des talus dit: à

Bon dimanche aux jaloux.

Pablo75 dit: à

@ Paul Edel

À propos de la photo de « La plage du Sillon », ici:

https://pauledel.blog/2020/11/04/carnet-breton-saint-servan-confine/

Comment est-ce possible de gâcher une telle photo avec des défauts de photographe débutant, comme ce horizon penché vers la droite?

Il faut revenir à cette plage et refaire la photo avec un tiers de plage, un tiers de mer et un tiers de ciel, les trois parfaitement horizontaux – sans oublier, bien sûr, les gens qui passent !!

Jean Langoncet dit: à

(il est en effet aussi peintre amateur à ses heures ; voir la pochette de Planet Waves pour illustration)

Pablo75 dit: à

Et 2021 donc ?
D. dit:

Je te le dirai quand je recevrais le « Astro-logique Horoscope 2021 ».

Sur le Net on peut trouver beaucoup de choses sur ce thème, mais il faut faire le tri entre les sérieuses et les délirantes. Moi je t’avoue que je préfère ne pas savoir, surtout en ce moment où ils se passent des choses très graves dans plusieurs domaines ésotériques qui paraissent n’avoir pas de lien entre eux mais qui ensemble sentent très fort la fin de quelque chose qui a été annoncée il y a longtemps.

Le pire qui puisse nous arriver étant la mort, et la mort n’étant rien, pour ne pas dire que c’est l’événement le plus positif de notre vie, moi je suis très tranquille.

Mais de toute façon ici, entourés de crétins aveugles, ce n’est pas l’endroit idéal pour parler d’ésotérisme de façon sérieuse.

renato dit: à

et alii, si quelqu’un veut étudier les pratiques de l’art — même ancien — peut passer par une Accademie — Milan, Rome, Venise, etc. —, ça coûte sans doute moins cher et l’enseignement est de grande qualité — songez déjà seulement aux restaurateurs qui doivent veiller sur le patrimoine italien, ce qui relativise les « 45 ans de recherche et d’expérimentation » vantés par ce monsieur.

et alii dit: à

au fait pourquoi un spécialiste de la mémoire? C’est que l’une des pathologies préoccupantes de notre temps est la maladie d’Alzheimer

D. dit: à

Dans l’astrologie antique on ne connaissait pas Pluton ? Depuis quand Pluton intervient et comment a-t-on déterminé la nature de son influence (manifestement négative) ?

et alii dit: à

à propos de Kandel, wiki précise:
Il vit ensuite avec ses parents au 411, Church Avenue à Brooklyn, au dessus du commerce de vêtements de ses parents. Eric Kandel poursuit ses études secondaires au Erasmus Hall High School (en), une école publique, où il pratique football américain et athlétisme. Sur les conseils et le soutien financier de son professeur d’histoire, John Campagna, il intègre le Harvard College où il se spécialise en histoire moderne européenne et en littérature. Il rédige alors une thèse honorifique[pas clair] portant sur l’attitude face au national-socialisme de trois écrivains allemands, Carl Zuckmayer, Hans Carossa et Ernst Jünger7.

D. dit: à

Merci Pablo. Et 2021 donc ?

et alii dit: à

Une histoire achkénaze assez « typique »-comme certains contributeurs s’imaginent pouvoir en pérorer- qui implique la facette (auto)biographique:
Une enfance viennoise, puis new-yorkaise
 » Eric Kandel est né le 7 novembre 1929 dans une famille juive modeste à Vienne (Autriche). D’origine galicienne, son père Herman tient une boutique de jouets spécialisé dans les maisons de poupées et les voitures miniatures. »
blog de v .Chemla
(wiki:Eric Richard Kandel, né le 7 novembre 1929 à Vienne en Autriche, est un médecin psychiatre et chercheur en neurosciences1. Il est professeur de biochimie et de biophysique à l’université Columbia de New York. En 2000, il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux de recherche sur la mémoire2.)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Eric_Kandel

Pablo75 dit: à

Pablo, selon-toi quel phénomène ou conjonction astrologique correspond à l’épidémie de Covud-19 et peut-on se fait en prédire la durée et l’issue?
D. dit:

J’ai déjà copié ici deux fois des extraits du livre de Marie Christine Dean: « Astro-logique Horoscope 2020 » (Béliveau Éditeur. Boucherville -Québec-, 2019):

« Comme plusieurs astrologues le savent, nous allons faire l’expérience d’un puissant stellium [amas planétaire en Conjonction dans un même secteur du ciel] en 2020, soit Jupiter conjoint à Saturne et à Pluton en Capricorne. Tout cela suscite de vives inquiétudes au sein de la communauté astrologique pour de bonnes raisons. Étant un aspect planétaire rare qui peut créer une période difficile, mais comme pour tous les transits, il a également le potentiel de nous aider à changer ainsi qu’à orienter notre société dans une nouvelle direction.
[…]
Selon le thème annuel, 2020 sera une année charnière dans l’histoire de l’humanité ; et même si elle risque d’engendrer diverses situations difficiles, elle nous offrira malgré tout l’occasion de nous libérer de cette inaction et d’instaurer des changements indispensables dans notre attitude, mais également dans notre direction de vie. L’Amérique du Nord sera très vulnérable, dû à l’endroit où ce stellium se produira, et nous vivrons certainement des moments difficiles de peur et de doute. Cependant, je suis prudemment optimiste aussi sur le fait que nous allons apprendre de précieuses et grandes leçons sur le monde et sur notre place dans celui-ci. Et très sincèrement, je pense que quelles que soient les circonstances résultant de cette conjoncture, nous avons assurément la capacité de les dépasser dans une nouvelle ère de compromis et d’humanisme qui libérera enfin l’Amérique des limites de notre système, mais aussi de l’inégalité financière qui étouffe notre croissance et notre capacité à véritablement entrer dans le XXIe siècle.
[…]
En 2020, Mars ajoutera une fois encore son influence dès qu’elle prendra position au signe de Terre qu’est le Capricorne (16 février), et commencera à exercer son impact au puissant stellium Jupiter-Saturne-Pluton. En mars 2020, Mars commencera de plus en plus à appliquer son action énergique à ce stellium, ce qui lui donnera plus de pouvoir et pourra même ajouter une colère profonde à cet aspect déjà dangereux.
[…]
En 2020, le rigoureux stellium au signe du Capricorne soulèvera de sérieux aspects contradictoires, en particulier en seconde partie du mois de février, mais ces aspects difficiles se poursuivront tout au long de l’année et seront de nouveau en orbe étroit en septembre 2020. Sans aucun doute, cela créera beaucoup de peur et d’instabilité sur les marchés boursiers toute l’année, et pourrait même entraîner un fort sérieux ralentissement des marchés, voire un krach boursier possible.
[…]
En astrologie, Pluton a régence sur le pétrole, sans compter que cette planète régit aussi les marchés commerciaux. Saturne conjoint à Pluton en 2020 supprimera sévèrement les marchés pétroliers et leurs actions. […] Avec Jupiter dans le mix, nous devrions assister à de sérieuses fluctuations du prix du pétrole et des actions, similaires à celles des actions des années 1970, lorsque les marchés ont connu de violentes fluctuations.
[…]
avec Jupiter et Saturne conjoint à Pluton en 2019-2020, nous pourrions assister à une chute sévère des marchés. La période allant de 2019 à 2023 sera semée de dangers potentiels. Cela semble évident.
[…]
Notre espèce n’accepte pas facilement les modifications jusqu’à ce qu’elle soit passée par une forme de douleur ou d’inconfort. Ceci est également vrai tant pour tout individu que pour le collectif. Le quatuor Mars, Jupiter, Saturne et Pluton en aspect, ce transit soulèvera certainement des préoccupations cachées et nous mettra dans une certaine détresse. […] Alors que Jupiter est impliqué dans ce transit, il pourrait se produire quelque chose de très grave. Si tel est le cas, quels seront les effets secondaires ?
[…]
Le futur stellium de 2020 pourra créer des moments difficiles et douloureux, mais il a aussi le potentiel de nous obliger à voir enfin le monde et notre place dans une perspective plus claire et plus honnête».

Les deux fois j’ai attendu en vain les commentaires à ces textes de tous les crétins du blog dont la grande spécialité est de juger ce qu’ils ne connaissent pas, mais ils sont restés étrangement silencieux. Aucun a osé m’affirmer que c’est par hasard que l’astrologue a écrit cela en 2019.

Janssen J-J dit: à

merci ma soeur pour m’avoir appris un nouveau sigle, histoire d’alimenter mon copieux glossaire. EBTG, apparemment, laisse une porte de sortie à la Chambre des LGTB… « Pour votre chambre, nous vendons tout sauf la fille » qu’ils disent (for your bedroom needs, we sell everything but the girl)… Comprends mieux pourquoi vous ne voulez pas jouer. Essayer néanmoins d’imaginer que des êtres addicts comme moi puissent rester humains en vomissant parfois leur whiskey du samedi soir dans les boîtes rock, faute de toujours pouvoir accompagner le copain André au scrabble des confinés. Bàv, Soeur Thom & Watt. Un couple d’hétéros LOL, vous croyez ?

et alii dit: à

renato, connaissez-vous
Les étudiants peuvent s’inscrire à l’Angel Academy of Art, Florence, pour un atelier d’été, un cours intensif ou un programme de diplôme complet, chacune de ces techniques de couverture contribuant à la maîtrise du réalisme en dessin et en peinture. Chaque programme offre l’expérience unique d’apprendre comme l’ont fait les maîtres anciens et au cœur de Florence .
qu’en pensez-vous?
Michael John Angel a eu l’énorme opportunité d’étudier sous la tutelle directe de Pietro Annigoni . Aujourd’hui, il est un peintre figuratif renommé, ainsi que l’un des professeurs les plus inspirants et les plus réussis de l’art traditionnel. Le programme et les techniques utilisés à l’Angel Academy of Art sont le résultat de plus de 45 ans de recherche et d’expérimentation.
https://angelacademyofart.com/

D. dit: à

Pablo, selon-toi quel phénomène ou conjonction astrologique correspond à l’épidémie de Covud-19 et peut-on se fait en prédire lá durée et l’issue ?

Marie Sasseur dit: à

@Cela m’a presque étonné.

Ducon, pour quand tu auras dessoûlé. Tu es à vomir.

Je n’ai pas retrouvé ce texte de Romain Gary, lu ce matin a la basilique de Nice.
J’aime aussi me souvenir de lui a Big Sur…

Pour le reste refais ton scrabble, moi c’est plutôt EBTG; n’importe quel morceau.

Janssen J-J dit: à

@ la fumisterie est un métier artisanal estimable et très utile que la macronie n’a pas voulu déconfiner. Du coup, on risque de s’asphyxier. Merci pour cette alerte, Béré !

B dit: à

la paresse, c’est un truc qui ne trompe pas.

Oui c’est vrai et c’est aussi pourquoi il peut être utile de surveiller comme il le faut certaines branches de l’activisme. Les autrichiens ont payé de quatre morts leur paresse( mais ce n’est pas très juste de qualifier cette absence de reflexe ainsi) leur
leur légèreté en matière de renseignements et sécurité intérieurs. Vous savez, l’activisme et les activistes, ces gens qui à l’opposé s’agitent en tous sens pour des causes parfois inoffensives et bénéfiques alors que d’autres activistes sèment le mensonge soit une propagande . Certains vont même jusqu’à l’attentat à la vie d’autrui.
La paresse intellectuelle est elle aussi coupable. Autrefois on disait de ces gens qui ne se foulent pas qu’ils étaient des fumistes alors que la fumisterie pourrait être perçue selon moi comme une bobard facilement repérable.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fumisterie#:~:text=La%20fumisterie%20est%20le%20secteur,des%20fumées%20de%20la%20combustion.

Janssen J-J dit: à

bonsoir ma soeur… Vous avez l’air de suiv’l’actu française à chaque minute. un peu comme Léa Salamé, en présentiel. C bien et précieux, face à la dérive permanente des erdéliens propensionnés à la déconnade généralisée, en soirée déconfinée du samedi soir.
Nous avons des excuses, mais vous, notre amie duconne, quelles sont les vôtres ?… Vous semblez ne jamais vouloir jouer au scrabble… Une bonne fois pour toutes, dites-nous si vous êtes heureus et auriez un béguin pour Passoul. Non, pas la drague, juste un besoin de reconnaissance, pas trouvé ailleurs qu’à la rdl. Moi, par ex., qui vous ai tant déçue naguère, je comprendrais fort bien cela, ma soeur AD. Un dernier little conseil : ne concluez jamais de contrats synallagmatiques avec les notaires véreux et pourris ! Alice Coffin, à propos de la Ligue des LOL « anti journalistes LGBT » a l’air de parler de vous dans son livre. Cela m’a presque étonné.
Bàv,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*