de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

Histoire

Feu la France de Jean Gabin et du général De Gaulle

20

commentaires

Rien ne vaut de s’enfermer quelques jours dans des salles de visionnage en surplomb de la plage de Biarritz, une fois par an cœur de l’hiver, pour y découvrir une sélection de centaines de documentaires internationaux. Tel est le reflet d’un certain état du monde qu’a récemment offert à ses fidèles une fois encore le FIPA. Pour sa 30ème édition, on a pu constater que les deux guerres mondiales étaient en baisse, que l’intérêt pour le terrorisme islamiste ne faiblissait pas ce qui n’empêchait pas de belles échappées vers l’épopée des gueules noires ou l’incroyable fiesta pour happy few princiers […]

lire la suite .../ ...
Identité, vos papiers !

Identité, vos papiers !

840

commentaires

Y a-t-il quelqu’un dans la salle qui pourrait nous expliquer pourquoi le beau mot d’ « identité » est devenu maudit ? Le phénomène monte depuis quelques années. Il a désormais atteint son acmé au point que nul ne peut le prononcer sans qu’il soit entendu dans une acception systématiquement péjorative qu’elle soit présentée comme heureuse (Alain Juppé), malheureuse (Alain Finkielkraut), meurtrière (Amine Maalouf). A croire qu’un écho subliminal s’y est perfidement accolé et que toute identité est nécessairement nationale pour ne pas dire nationaliste. On se retrouve aussitôt voué aux gémonies réactionnaires. Comme si ne pouvait exister une identité plurielle, diverse, cosmopolite ! Cela […]

lire la suite .../ ...
Rien moins que réenchanter l’Histoire

772

commentaires

Etrange, le développement ces dernières semaines d’une polémique d’une telle intensité autour d’un livre, sauf à le prendre pour un édifiant reflet de la crispation générale dans le débat d’idées. L’objet du délit affiche pourtant nulle violence en apparence : Histoire mondiale de la France (29 euros, Seuil)  est un ouvrage de 790 pages rédigé par un collectif de 122 historiens rassemblés dans « l’énergie joyeuse d’une intelligence collective » et chargés de s’emparer à la hussarde de 146 dates et de leur faire perdre la tête. Il est vrai qu’ils sont pour la plupart issus de la génération montante, qu’ils font figure de « Jeunes […]

lire la suite .../ ...
Une histoire de France sans œillères

Une histoire de France sans œillères

Guillaume Calafat

9

commentaires

Depuis sa parution au début du mois de janvier, l’Histoire mondiale de la France (Seuil) s’est imposée comme un véritable phénomène de librairie. Dirigé par Patrick Boucheron, professeur au Collège de France et déjà pilote d’une riche et remarquée Histoire du monde au xve siècle (2009), coordonné par N. Delalande, Fl. Mazel, Y. Potin et P. Singaravelou, l’ouvrage soulève l’enthousiasme de la presse et des lecteurs en parvenant à concilier exigences de méthode, travail critique et art du récit. Une équipe de cent vingt-deux auteurs, historiennes et historiens de différentes générations, écoles, et sensibilités, se sont mis à l’ouvrage pour composer une […]

lire la suite .../ ...
Gloria victis !

Gloria victis !

801

commentaires

Quand on n’est pas soi-même conservateur, réac, daté ni ringard, il faut oser s’emparer d’un genre tel que le roman historique, qui pâtit depuis des lustres de cette réputation aux relents de naphtaline, pour espérer le renouveler. Ce défi, un écrivain français l’a déjà relevé en quelques livres à peine (édités par Actes sud à l’exception du premier chez Léo Scheer) ; et il a tenu son pari sur la durée avec un tel brio que l’on se demande s’il n’a pas réinventé l’un des plus vieux genres littéraires. Pour autant, le discret Eric Vuillard ne la ramène pas. Régulièrement remarqué […]

lire la suite .../ ...
Ce que les écrivains doivent à la Bible

311

commentaires

S’il est un projet d’histoire littéraire qui doit d’emblée exclure toute prétention d’exhaustivité, c’est bien celui-ci : comment la Bible a inspiré, irrigué, fécondé l’imaginaire des écrivains de tous temps et sous toutes les latitudes. Rien de moins ! mais rien de plus… A partir de ce postulat modeste fondé sur la plus immodeste des entreprises, Sylvie Parizet a réussi le pari insensé de réunir durant près de dix ans sous sa maitrise d’œuvre les collaborations et contributions de quelque quatre-cents experts internationaux. Chacun dans leur domaine, ils ont cherché des citations, des interprétations, des références, des échos, des résonances, bref autant […]

lire la suite .../ ...
La puissance du hasard

La puissance du hasard

595

commentaires

On ne se refait pas, et c’est tant mieux. Depuis 1999, Jean-Noël Jeanneney conçoit et anime chaque semaine l’émission Concordance des temps, et depuis des années, tout le ramène à ce double regard sur l’Histoire : pour elle-même en son temps et pour sa résonance dans notre temps. Ce prisme à multiples facettes est au cœur d’Un attentat ( 338 pages, 20 euros, Seuil), document saisissant et neuf sur un épisode de la guerre franco-française aux frontières de la guerre civile, dans l’ombre portée de la guerre d’Algérie. Grâce à ce point de vue particulier de l’historien, son livre va bien […]

lire la suite .../ ...
Ugo Foscolo et l’écriture d’un « problème italien »

2

commentaires

En octobre 1796, alors que le général Bonaparte apporte en Italie le germe de la révolution, la vieille République de Venise refuse l’alliance avec les Français et proclame sa neutralité. Empreint de convictions démocratiques, le jeune poète Ugo Foscolo s’indigne de voir la Sérénissime reculer devant ce qu’il considère comme un combat pour la liberté. La composition, au même moment, du sonnet À Venise (A Venezia), marque l’avènement en Europe d’une poésie à la fois historique et patriotique et donne le ton héroïque et civique des poèmes politiques qui vont suivre : Aux nouveaux républicains (Ai novelli repubblicani) et Bonaparte libérateur […]

lire la suite .../ ...
Aller au massacre comme dans « Les Damnés »

904

commentaires

Quel choc que les Damnés ! Stupéfaction ou sidération, qu’importe, que nul n’espère échapper à l’effroi. Deux heures et vingt minutes plus tard, on en sort sonné car envoûté. Arrivée à Paris précédé par sa légende puisqu’il a été créé cet été dans la cour d’honneur du palais des papes à Avignon, ce spectacle a transformé la Comédie-française en cour d’horreur (jusqu’au 13 janvier). Preuve que l’on peut être ébloui par le rappel d’un réel révulsant. Il ne s’agit pas d’une adaptation du fameux film éponyme (1969) mais de son scénario ; d’ailleurs, le metteur en scène a pris soin de ne […]

lire la suite .../ ...
Les fantômes de la guerre civile espagnole

1217

commentaires

Pas de rentrée littéraire sans une forte présence de la guerre dans la fiction : les deux guerres mondiales bien sûr, avec un tropisme marqué pour l’Occupation (et cette fois à noter le roman d’Alexandre Seurat L’administrateur provisoire et celui de Laurent Sagalovitch Vera Kaplan sur lesquels je reviendrais), la guerre d’Algérie régulièrement et depuis peu la guerre que le terrorisme islamiste livre au reste du monde. Mais de toutes ces parutions, la plus originale concerne cette fois un type de guerre qu’un peuple s’est livré à lui-même : la guerre civile espagnole, celle-ci serait-elle à son insu le véritable premier acte de […]

lire la suite .../ ...
PAGE12345...Last »