de Pierre Assouline

en savoir plus

La République Des Livres par Pierre Assouline

LE COIN DU CRITIQUE SDF

Une histoire de France sans œillères

Une histoire de France sans œillères

Guillaume Calafat

9

commentaires

Depuis sa parution au début du mois de janvier, l’Histoire mondiale de la France (Seuil) s’est imposée comme un véritable phénomène de librairie. Dirigé par Patrick Boucheron, professeur au Collège de France et déjà pilote d’une riche et remarquée Histoire du monde au xve siècle (2009), coordonné par N. Delalande, Fl. Mazel, Y. Potin et P. Singaravelou, l’ouvrage soulève l’enthousiasme de la presse et des lecteurs en parvenant à concilier exigences de méthode, travail critique et art du récit. Une équipe de cent vingt-deux auteurs, historiennes et historiens de différentes générations, écoles, et sensibilités, se sont mis à l’ouvrage pour composer une […]

lire la suite .../ ...
La légende intime d’Aharon Appelfeld

La légende intime d’Aharon Appelfeld

Albert Bensoussan

5

commentaires

L’écrivain israélien Aharon Appelfeld est né en 1932 à Czernowitz en Bucovine, territoire partagé entre l’Ukraine et la Roumanie tragiquement ballotté par l’Histoire. Son œuvre est forte d’une quarantaine d’ouvrages, pour près de la moitié traduits en français. Ce rescapé de la Shoah a vu disparaître ses parents et grands-parents, s’est évadé d’un camp de concentration – où a péri son père, sa mère ayant été exécutée précédemment −, a erré quatre ans dans les forêts d’Ukraine, avant de trouver refuge en Israël. Témoin privilégié de la destruction du shtetl et du génocide juif, il a parfois été considéré comme […]

lire la suite .../ ...
Ce que « cervantiser » veut dire

Ce que « cervantiser » veut dire

Juan Goytisolo

5

commentaires

D’une manière générale, il existe deux sortes d’écrivains, ceux qui conçoivent leur tâche comme une carrière et ceux qui la vivent comme une addiction. L’écrivain qui appartient à la première catégorie prend soin de sa promotion, se dépense pour assurer sa visibilité médiatique et aspire au succès. Ce n’est pas le cas pour celui qui appartient à la seconde. Pour ce dernier, réaliser son propre épanouissement lui suffit amplement, mais si toutefois il arrive que son addiction lui procure quelques gains matériels, alors il passe de la catégorie des toxicomanes à celle des dealers ou des revendeurs. J’appellerai ceux de […]

lire la suite .../ ...
Ugo Foscolo et l’écriture d’un « problème italien »

2

commentaires

En octobre 1796, alors que le général Bonaparte apporte en Italie le germe de la révolution, la vieille République de Venise refuse l’alliance avec les Français et proclame sa neutralité. Empreint de convictions démocratiques, le jeune poète Ugo Foscolo s’indigne de voir la Sérénissime reculer devant ce qu’il considère comme un combat pour la liberté. La composition, au même moment, du sonnet À Venise (A Venezia), marque l’avènement en Europe d’une poésie à la fois historique et patriotique et donne le ton héroïque et civique des poèmes politiques qui vont suivre : Aux nouveaux républicains (Ai novelli repubblicani) et Bonaparte libérateur […]

lire la suite .../ ...
Le Temps retrouvé de Charlotte Delbo

Le Temps retrouvé de Charlotte Delbo

GHISLAINE DUNANT

10

commentaires

Suite à la vive réaction sur de Violaine Gelly, co-auteur avec Paul Gradvohl de la biographie consacrée à Charlotte Delbo et publiée en 2013 chez Fayard, Ghislaine Dunant, auteur de Charlotte Delbo, la vie retrouvée qui vient de paraître chez Grasset et qui a été couronnée du prix Femina essai, celle-ci réagit à son tour. Il faut n’avoir pas lu mon livre pour dire ou relayer les propos diffamatoires qui circulent. Quand est parue la biographie de Violaine Gelly et Paul Gradvohl, il y avait trois ans que je travaillais sur l’œuvre, le contexte historique et intellectuel, la vie de […]

lire la suite .../ ...
Shakespeare, lecteur de Foucault

Shakespeare, lecteur de Foucault

Lamberto Tassinari

4

commentaires

History is a nightmare from which we have yet to awake. James Joyce Ce sont les paroles les plus silencieuses qui apportent la tempête. Ce sont les pensées qui viennent comme portées sur des pattes de colombes qui dirigent le monde. Friedrich Nietzsche Parmi les milliers de livres que Shakespeare a lus, il y a Qu’est-ce qu’un auteur ?, la fameuse conférence que Michel Foucault a prononcée devant les membres de la Société française de philosophie le 22 février 1969 à Paris. Que l’homme de Stratford ait pu avoir accès à ce texte constitue un mystère que même un biographe du Barde aussi érudit […]

lire la suite .../ ...
« Impossible ici ! »

« Impossible ici ! »

THIERRY GILLYBOEUF

8

commentaires

À la fin de l’année 1931, Dorothy Thompson, la plus brillante journaliste américaine de son temps, première femme à diriger une rédaction à l’étranger, en l’occurrence celle du New York Post à Berlin, réussit enfin à décrocher une interview d’Adolf Hitler. Il y a huit ans qu’elle cherche à l’obtenir, depuis que ce dernier avait été arrêté et jugé pour la tentative ratée du Putsch de la Brasserie le 9 novembre 1923. Depuis son poste en Allemagne, cette amie de Ödön von Horváth, Thomas Mann, Stefan Zweig et Bertolt Brecht assiste à la « montée démocratique » à marche forcée […]

lire la suite .../ ...
Le charme trop discret du judéo-espagnol

Le charme trop discret du judéo-espagnol

François Azar

73

commentaires

Alors que la littérature en langue yiddish est aujourd’hui universellement célébrée bien au-delà du monde juif, la littérature en judéo-espagnol n’a jamais été reconnue au-delà du cercle étroit des linguistes et des philologues. Faire connaître au plus grand nombre les classiques de cette langue et à travers eux, la culture et l’histoire des judéo-espagnols, c’est le défi que se lance Lior éditions qui vient de publier coup sur coup deux albums de contes et trois autobiographies[1]. Qui sont ces Judéo-espagnols qui cultivent la discrétion mais dont l’influence, de Spinoza à Elias Canetti, va bien au-delà de leur faible nombre ? Ce […]

lire la suite .../ ...
La merveilleuse défaite d’Albert Cohen

La merveilleuse défaite d’Albert Cohen

Albert Bensoussan

5

commentaires

Chez Albert Cohen et dans toute son œuvre, l’idée de la disparition, de la fin du monde, de la mort – pour lui et ses « frères humains » – est très ancienne. Ce natif de Corfou, qui a connu l’exil, à Marseille où ses parents avaient trouvé refuge en 1900, et à un âge si tendre – cinq ans –, cet enfant nomade qui deviendra un adulte sédentaire, a toujours eu sous les yeux et sa vie durant l’image d’un monde instable, périssable, en voie de décomposition. Alors que l’Europe, et principalement la France, connaissent aujourd’hui la terrifiante angoisse du terrorisme […]

lire la suite .../ ...
Aristote nous tend un miroir

Aristote nous tend un miroir

Jean Clausel

12

commentaires

Le premier intérêt à lire les Anciens, et notamment le volume d’Oeuvres (1664, pages, 69 euros) d’Aristote dans la collection de la Pléiade présenté par Richard Bodéïs, consiste à y chercher ce que nous avons encore en commun avec eux et en quoi ils nous enseignent à affronter les événements de notre vie. Le second, presque accessoire, est d’apprendre par quels hasards ces textes sont parvenus jusqu’à nous et combien d’altérations ils ont subies de la part des divers disciples et copistes qui nous en transmettent souvent seulement des fragments -qui nous deviennent essentiels. Ainsi, ce n’est qu’en 1871 et 1890 que […]

lire la suite .../ ...
PAGE12345...10...Last »