de Pierre Assouline

en savoir plus

La République des livres

Les petits papiers de Jacques Drillon

N° 31 André Gide et sa collection de timbres

N° 31 André Gide et sa collection de timbres

Jacques Drillon

« Croissez et multipliez. » On a vu le résultat. * La technique policière de Mitterrand, qui consistait à raconter la même histoire confidentielle aux personnes dont il doutait, mais avec de légères différences – en sorte de repérer, par la version qui lui revenait aux oreilles plus tard, celui qui l’avait trahi. * Les 99 354 places du stade  « Camp Nou », pour le match de fouteballe Barça-Real Madrid du 18 décembre 2019, vendues de 550 €, pour la catégorie 6, à 5000 € pour la catégorie « VIP Players » (premier rang). C’est plus cher au marché noir, forcément. * « Arguer » (alléguer, prétexter), […]

lire la suite .../ ...
Malgré que Bernadette Chirac n’ait pas de goût pour les chevaux

Une entreprise post-moderne, « conseil et communication », ce genre. De temps en temps, le patron décrète une journée de « veille » : Vendredi, on veille. (C’est un exemple, ça peut être un mardi.) « Veiller » consiste à lire les journaux. Pendant huit heures, moins la pause déjeuner, les employés lisent des journaux, ou ce qui y ressemble, un peu au hasard de ce qui se présente dans « Google news ». Après quoi ils se rendorment. * Voici ce qu’on dit de Bernadette Chirac : – Vous savez ce qu’elle fait de ses vieilles robes ? – Non… – Elle les met. * Filer à l’anglaise, qui se […]

lire la suite .../ ...
N° 29 Les cerises du président et la fugue de Bach

Depuis le thriller, il est venu le feel good book, le page turner, le summer book… (Noter la langue dans laquelle ces catégories sont nées.) Péguy, qui a montré que la catégorisation était une opération intellectuelle débile, inopérante et inutile : la gauche et la droite, l’intellectuel et le manuel… Mais les catégories sont commodes pour ne pas penser, et l’on en crée de nouvelles tous les jours. (Lorsque sont apparus les Gilets Jaunes, on s’est exclamé : mais ils n’appartiennent à aucune catégorie ! Affolement des légumes.) L’été dernier, j’ai lu un feel-good summer page-turner. * (Suite) Il y a les grocery […]

lire la suite .../ ...
N° 28 « Ah que j’aime les militaires! »

N° 28 « Ah que j’aime les militaires! »

Jacques Drillon

Les r que Hitler roulait en hurlant dans ses discours, et qui sonnaient comme des rafales de mitrailleuse. Plusieurs rafales par phrase, presque une par mot. À la fin, tout le monde mort. * Personne ne sait (mais on y travaille) Pourquoi un pull tricoté, lavé à la machine et séché au sèche-linge, rétrécit. * Les belles étymologies Le mot autorité vient du latin auctoritas, lui-même dérivé d’auctor, qui a donné le mot auteur. L’auteur d’une chose écrite prend l’autorité sur cette chose, il la fixe, il la domine. Partant, il domine son lecteur. Au contraire de l’oralité, qui permet […]

lire la suite .../ ...
N° 27 Le champignon atomique et l’emmental suisse

L’amour naïf des Suisses pour leur drapeau national. La croix blanche partout. * La réponse de Frédéric Lordon à l’invitation qui lui était faite de participer au « Grand débat » des intellectuels, face à Emmanuel Macron : « Je ne peux pas : j’ai piscine. » * Personne ne sait Si l’abandon progressif du plastique entraînera de ce fait la disparition des plasticiens. * Les obsolètes  * Les obsolètes (suite)  * Les Américains, qui ont perdu 125 millions de dollars dans la destruction de leur sonde martienne, en 1999. Ils envoyaient des ordres en vieilles unités anglaises (livre-force par seconde) que la sonde comprenait comme […]

lire la suite .../ ...
N° 26 Gentiness et pulsocon

N° 26 Gentiness et pulsocon

Jacques Drillon

De la difficulté d’écrire le « grand » Balzac qu’on attend, d’autant moins aisé qu’il serait définitif. Voir Zweig, Suarès, Muray, et tous ceux qui s’en sont approchés, l’ont entrepris, y ont renoncé. * Les obsolètes : les petites culottes normales, remplacées par des machins censément affriolants, vaporeux, réduits à leur plus simple expression, et qu’on dirait achetés dans des sex shops. * Les Staline d’aujourd’hui : Le Vatican, combien de caméras ? Les Gilets jaunes, combien de smartphones ? * Le déferlement ahurissant, brutal, universel, d’agapanthes bleues. * La reconnaissance qu’on éprouve à l’égard de qui sait vous admirer sans vous le dire. * Féminisme […]

lire la suite .../ ...
N°25 Badura-Skoda fait des tas

N°25 Badura-Skoda fait des tas

Jacques Drillon

Le « champ lexical », les « adversaires » du héros et ses « adjuvants » (!), le « destinateur » et le « destinataire », le « schéma actanciel »… La haine de la littérature. * Les enfants, qui s’étouffent avec du fromage fondu, du jambon cru. Et avec la viande trop dure, trop longtemps mâchée : la « boule », qu’il faut aller recracher, sous peine de désespoir absolu. * La « Tribune des critiques de disques », sur France Musique. Depuis des années, les invités commentent des interprétations anonymes, « à l’aveugle ». Comme si l’on pouvait être musicien sans avoir de nom, comme si la musique n’avait pas d’odeur, comme si elle tombait du ciel. […]

lire la suite .../ ...
N° 24 Genet qui s’y connaissait en bagnoles

N° 24 Genet qui s’y connaissait en bagnoles

Jacques Drillon

« On va chez toi ou chez moi ? » (Variante : « On va chez vous ou chez moi ? ») * Les belles histoires naturelles Une mère et son fils. Ils ont un doigt supplémentaire entre le pouce et l’index. Avec muscles, nerfs et tendons afférents, mais aussi zone corticale dédiée. Ils peuvent nouer des lacets de chaussure d’une seule main. (Et jouer certain concerto de Ravel, cela va sans dire.) * La première fois qu’on se propose de vous céder une place dans le métro. * Les gens qui vous échauffent, vous allument, vous attisent. Et puis ceux qui vous éteignent ; pour eux on […]

lire la suite .../ ...
N° 23 Jack Lang épilé

N° 23 Jack Lang épilé

Jacques Drillon

L’h de héros, aspirée pour éviter la confusion, au pluriel, avec des zéros. À l’école de guerre on collectionne les héros. * L’ongle du pouce comme tournevis. * L’insulte qui fait sourire sa victime. (Le compliment qui humilie.) * Les belles accords des adverbs au plurielles « Les paysages tombés entre les mains de ces spéculateurs ont été façonnés par des paysann·e·s. De ces terres et ces fermes luberonnaises tant convoitées, celles et ceux-cis ne récoltent plus les fruits du travail mené depuis des générations » (lundi.am). (Noter : – qu’on n’a pas écrit « spéculateur·rice·s », comme si les femmes ne spéculaient jamais – […]

lire la suite .../ ...
N° 22 Le langage perdu des fumeurs

Les fumeurs. Quand ils veulent discréditer un pays, par exemple la Russie soviétique, ou bien une catégorie de personnes, une famille, les cinéastes américains montrent les personnages en train de fumer. Et d’inhaler puissamment la fumée, tout au fond de leurs poumons ; ils sont assurés de provoquer dans leur public une réaction de répugnance, d’horreur. Autrefois, le méchant était mal rasé, il serrait les dents, avait une trogne impossible. Aujourd’hui, il fume. * Raymond Roussel, qui prenait ses trois repas d’affilée, pour perdre moins de temps. * Les belles étymologies Le fur, c’est le taux, la proportion, le prix. De […]

lire la suite .../ ...